La référence francophone du jeu d'échecs

Champions Showdown Chess 9LX

Champions Showdown (épreuve de force) «Chess 9LX» : Caruana 19-7 Kasparov ; Wesley So 18-8 Topalov ; Dominguez 10,5-15,5 Svidler ; Nakamura 14,5-11,5 Aronian.

Le Champions Showdown « épreuve de force » d'échecs 9LX (Chess 960 ou Fischer Random) se déroule au club d'échecs de Saint-Louis du 2 au 5 septembre 2019. Six parties rapides (2 points pour la victoire), à la cadence de 30 minutes avec un délai de 10 secondes par coup, et 14 blitz (1 point pour la victoire), à la cadence de 5 minutes avec un délai de 5 secondes par coup. Montant total des prix 200.000 dollars (environ 181.000 €. Site officiel https://www.uschesschamps.com/2019-champions-showdown-chess-9LX/overview

Les résultats du Champions Showdown Chess 9LX

Joueurs 6 rapides 14 blitz Total
Kasparov 1 0 1
0
0
0
0
0
1
0
0
½1
0
0
½ 1
0
1
0
7,0
Caruana
1 2 1
2
2
2
1
1
0
1
1
½0
1
1½ 0
1
0
1
19,0
Joueurs 6 rapides 14 blitz Total
Wesley So
2 1 1 2 1 21 0½ 1½ 1½ 1 1 1 1 0½½ 18,0
Topalov 0 1 1 0 1 0 0 1½ 0½ 0½ 0 0 0 0 1½½ 8,0
Joueurs 6 rapides 14 blitz Total
Dominguez1 0 1 1 2 0 0 ½ 0 0 1½ 1 00
½½ 0 1½10,5
Svidler1 2 1 1 0 21½ 1 1 0½ 0 11½½ 1 0½ 15,5
Joueurs 6 rapides 14 blitz Total
Nakamura 0 0 0 2 1 2 0½ 1½½ 1 1 11
½½ 1 1 014,5
Aronian 2 2 2 0 1 0 1½ 0½½ 0 0 00½½ 0 01
11,5

Six parties rapides (2 points pour une victoire), à la cadence de 30 minutes avec un délai de 10 secondes par coup, et 14 blitz (1 point pour une victoire), à la cadence de 5 minutes avec un délai de 5 secondes par coup.

Les parties du Champions Showdown Chess 9LX
Les cinq positions du tournoi 2019.

Contrairement à l'édition 2018 du « Champions Showdown : Chess 960 » où le temps de « réparer » la position initiale, afin de (re)trouver une certaine coordination des pièces, les joueurs se retrouvaient déjà en finale, cette année, les organisateurs n'ont apparemment pas laissé faire complètement le hasard. Comme on peut le voir sur l'image ci-dessus, les cinq positions initiales du tournoi ne sont pas totalement anarchiques, ce qui a permis de jouer des milieux de jeu. Avec l'expérience (et l'aide des ordinateurs), il est possible que le Chess 960 se réduise à un Chess 480.

Ainsi, l'objectif principal du Fischer Random sera malgré tout atteint, même s'il faut le reconnaître, le « problème » de la théorie des ouverture poussé à son paroxysme ne concerne qu'une infime minorité des joueurs de la planète; le top 10 certainement, le top 50 sans doute, au pire le top 100, mais pas plus...

Kasparov - Caruana
Après 9...c5?
Kasparov - Caruana
Après 22..♘ef6
Kasparov - Caruana
Après 27.♖g1 1-0

Dans le 1er diagramme après 9.d5 c5? de Fabiano Caruana est vraiment un mauvais coup ! Le Fou en b8 ne jouera jamais ! Garry Kasparov va en profiter pour construire une belle position d'attaque. 10.e3 f4 11.f5 xf5 12.xf5 g7 13.g2 ce8 14.h1 g4 15.h4 g5 16.c1 h5 17.e6+ h8 18.e4 g7 19.f5+ h8 20.gxf4 g6 21.b2+ h7 22.g1 ef6, 2e diagramme, avec la conclusion 23.xf6 xf6 24.xg4 xe6 25.xe6 xg4 26.xh6+ g8 27.g1 1-0

Hikaru Nakamura : « C'est toujours amusant pour moi de voir Kasparov jouer (...) mais je pense que ça montre vraiment la différence dans la qualité de la défense des joueurs modernes. »

Hikaru Nakamura vs Levon Aronian

Fabiano Caruana sur les blitz de la dernière journée : « Nous ressemblions davantage à des boxeurs ivres qui essayaient de porter un coup aujourd'hui ! »

Quatrième et dernière journée avec les huit derniers blitz. Évidemment, l'un des principaux attraits de ce Showdown de Saint-Louis est la présence de Garry Kasparov. Même s'il souffre énormément, le 13e champion du monde d'échecs, à 56 ans, et 14 ans après sa dernière partie officielle - le 11 mars 2005 après avoir gagné le prestigieux tournoi de Linares, pour la neuvième fois de sa carrière, Garry Kasparov annonçait son retrait du monde des échecs professionnels - « l'ogre de Bakou » tient encore la route. L'âge, le manque de compétition et donc de confiance, se traduisent par des zeitnots extrêmes qui, malheureusement, gâchent ses parties. D'un autre côté, face à lui, c'est quand-même Fabiano Caruana, le numéro 2 mondial.

Topalov - So
Après 6...♕h5+
Topalov - So
Après 13...♘xb6
Aronian - Nakamura
Après 31...♔h8

Tous les joueurs ne sont pas à l'aise avec le Fischer Random (Chess960), ce qui occasionne parfois des erreurs peu communes. Par exemple, la partie suivante entre Veselin Topalov et Wesley So. 1.e4 g5 2.f4 f5 3.e5 gxf4 4.d4 d6 5.ab3 cb6 6.d3 h5+, 1er diagramme, avec un coup de Roi par 7.c1. Le duel s'est poursuivi par 7...0-0-0 8.xf4 h6 9.g3 dxe5 10.dxe5 d5 11.f3 c4 12.e2 ab6 13.xb6 xb6, et là, dans le 2e diagramme, Topalov a voulu effectuer le petit roque par 14.c1-g1!!?? Oui, mais non. Wesley So a signalé que le Roi blanc avait bougé, et comme son adversaire avait touché son Roi, il devait donc le jouer. 14.d1 ou 14.d2 perdant sur 14...xf3+, le Bulgare a abandonné.

Dans le troisième diagramme, une victoire d'Hikaru Nakamura. L'Américain a vraiment mal démarré le tournoi avec 3 défaites, 1 nulle, et encore une défaite contre Levon Aronian. Et puis les choses se sont nettement améliorées; 2 victoires d'Hikaru, 2 nulles, 1 victoire, 1 nulle et enfin 1 victoire; une belle remontada même si l'Arménien conserve un point d'avance avant les 8 derniers blitz. Dans le 3e diagramme, après 31...h8, Levon Aronian craque par 32.h6?? d4+! 33.e3 f1+ 0-1. 33...xe3+ était encore plus fort 34.xe3 f1+ 35.g2 8f2#, mais le mat est toujours là après 33...f1+, 34.xf1 xe3+ 35.g2 e2+ 36.f2 xf2+ 37.g1 f1#

Leinier Dominguez ne semble pas convaincu par le Chess960. Après une première victoire sur Peter Svidler : « Cela ressemble plus à un jeu vidéo qu'à des échecs. »

Garry Kasparov vs Fabiano Caruana

Après une superbe première partie rapide de la troisième journée, dans le diagramme ci-contre, Garry Kasparov ne joue plus qu'avec le délai depuis déjà un bon moment, mais reste complètement gagnant contre Fabiano Caruana : 45.d6+ f8 46.d7 e3+ 47.f6 0-1 Temps ! Quel dommage, après 47...f3+ 48.g5 d3 49.d8 « l'ogre de Bakou » l'aurait emporté. Fabiano Caruana a paru quelque peu gêné en montrant à son adversaire le 00.00 affiché sur sa pendule.

Kasparov - Caruana
Après 44...♖xc3

Suite à sa victoire dans le premier blitz de la troisième journée, Fabiano Caruana a porté son score à 14 points à 3 face à Garry Kasparov et l'Américain remporte déjà le match, 9 parties avant la fin ! Si Kasparov ne démérite pas positionnellement contre le numéro 2 mondial, sa lenteur est rédhibitoire.

La deuxième journée proposait une position initiale assez proche d'une position normale, et ce n'est pas un hasard si Garry Kasparov a remporté une première victoire sur Fabiano Caruana. Le 13e champion du monde aurait même pu l'emporter dans le 2e blitz si le manque de temps ne l'avait poussé à la faute et la défaite.

Hikaru Nakamura a rebondi après une première journée catastrophique, mais il lui reste encore beaucoup de chemin pour rattraper Levon Aronian. Largement mené, Hikaru Nakamura a cependant eu l'occasion d'infliger une miniature à Levon Aronian dans le 1er blitz. Après 16.d3 0-0-0+ 17.c4 a6 0-1 Si 18.a4 (18.b5 f7+ 19.e6 xe6#; ou 18.a4 f7+ 19.e6 xe6#) 18...f7+ 19.e6 xe6#.

Aronian - Nakamura
Après 16.♔d3

Garry Kasparov à l'issue de la deuxième journée : « Je peux lutter contre tous les adversaires, mais pas contre l'âge. Le temps est l'adversaire le plus puissant et personne ne peut le battre, mais en réalité je suis assez satisfait de ce que j'ai fait aujourd'hui. »

Tout le monde était impatient de voir ce que Garry Kasparov ferait contre le n°2 mondial. Le début semblait prometteur, avec une forte initiative dans la première partie, mais à cause du manque de temps Fabiano Caruana réussissait à annuler. Dans la deuxième, avec un avantage décisif, le temps restait son ennemi et Kasparov abandonnait le point à l'Américain. Les blitz n’ont pas été meilleurs. Comme pour Kasparov, le temps semble être le plus grand ennemi de Veselin Topalov. Peter Svidler et Wesley So ont bien joué et ont assuré de solides positions, tandis que Hikaru Nakamura a connu une journée désastreuse. Dans le premier blitz l’Américain a perdu sa Dame dès le début.

Garry Kasparov sur la deuxième partie rapide : « C'était une super partie, je l'ai totalement surpassé, il n'était pas là. Si je ne faisais pas un geste, c'était toujours gagnant, mais il ne fallait pas se tromper ! »

En effet, après 30.c4 Kasparov est gagnant avec, par exemple : 30...e3 31.a4 b4, etc., mais pas sur 30...xb2?? 31.c5 b4 32.xa5+ b6 33.a4 b3 34.xb2 1-0

Caruana - Kasparov
Après 30.♖c4
Fabiano Caruana vs Garry Kasparov

Le Chess 960, ou Fischer Random, ou encore Échecs aléatoires Fischer, que le Club d'échecs de Saint-Louis écrit, pour l'occasion : « Chess 9LX », est une variante d’échecs créée par Bobby Fischer à la fin des années 90, dans laquelle la position initiale des pièces est tirée au hasard, ce qui offre 960 possibilités différentes. L'idée de Robert James Fischer était d'éviter la mémorisation et l'analyse trop poussée des variantes d'ouvertures. Les joueurs découvriront l'ordre des pièces une heure avant la partie.

À noter que cette variante des échecs, même si elle porte le nom de Fischer, n'est pas une invention récente. On en parle sous le nom de « système Brunner » dans la revue Les cahiers de l'échiquier français en 1928. Par ailleurs, il existe une version encore plus ancienne, « La partie aux pièces déplacées », citée dans la revue La Régence de 1851. Source https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89checs_al%C3%A9atoires_Fischer

JourDateHeure Programme
Lundi2 septembre 2019
19h00 Tirage position
20h00 Partie rapide N°1
21h30 Partie rapide N°2
23h00 Partie blitz N°1
23h30 Partie blitz N°2
Mardi3 septembre 201919h00 Tirage position


20h00 Partie rapide N°1
21h30 Partie rapide N°1
23h00 Partie rapide N°1
23h30 Partie rapide N°1
Mercredi4 septembre 201919h00 Tirage position
20h00 Partie rapide N°5
21h30 Partie rapide N°6
23h00 Partie blitz N°5
23h30 Partie blitz N°6
Jeudi5 septembre 201919h30 Tirage position
20h00 Partie blitz N°7
20h30 Partie blitz N°8
21h00 Partie blitz N°9
21h30 Partie blitz N°10
22h00 Tirage position
22h30 Partie blitz N°11
23h00 Partie blitz N°12
23h30 Partie blitz N°13
00h00 Partie blitz N°14
Garry Kasparov | Photo Lennart Ootes
« La partie aux pièces déplacées », citée dans la revue "La Régence" de 1851.

Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (5)

  • Shasha

    Oui Fischer savait que les échecs 960 sont l'avenir des échecs. J'attends depuis un moment qu'ils se rendent à l’évidence que les échecs classiques sont arrivés à terme et qu'ils passent enfin aux échecs aléatoires Fischer. Ça serait génial si Carlsen pouvait être le dernier champion du monde des échecs classique.

  • EuropeEchecs

    Les règles ont bien entendu évolué au fil du temps.

  • webroker

    960 random ... idée géniale de BOBBY ... j'adore cette variante d'échecs ... mais dans l'exemple indiqué plus haut la position est impossible car une règle de départ impose que le roi soit placé entre les deux tours, une à sa gauche et une à sa droite comme aussi les fous doivent être pour l'un sur case blanche et pour l'autre sur case noire ... ce qui interdit le roi dans un coin a ou h au départ .. amha

  • pleinelune

    Garry est fantastique ! Très bonne idée d'appeler ce mode 9LX ! Comment faire du neuf avec de l'antique!

  • jplie

    je n aime pas cette dorme de jeu