La référence francophone du jeu d'échecs

Fahim : l'humanisme en action

Le 7 octobre 2019 au Sénat à Paris, la FFE a organisé une rencontre pour saluer la sortie du film Fahim en présence de nombreux invités. Par Georges Bertola.

La soirée débuta par les interventions du président de la FFE, Bachar Kouatly, du 12e champion du monde, Anatoly Karpov et du metteur en scène, Pierre François Martin-Laval.

Dans le film, le jeu d’échecs joue un rôle majeur mais il n’est qu’un support important. La réalité de l’enjeu est la situation des migrants dont les médias parlent souvent en les réduisant à un problème de chiffres, de quota, de régulation, de répartition et de respect de la loi.

Très rapidement, l’émotion s’empara du spectateur pour le plonger dans la réalité du migrant qui se révèle être d’abord un être humain confronté à des situations tragiques qu’il ne trouve pas toujours la force de pouvoir surmonter. Cela me rappela une lecture d’une nouvelle de Sylvain Tesson : être forcé de porter un regard sur ceux qu’on ne veut pas voir.

Notamment celle d’un migrant africain, qui a bravé tous les dangers, payé un prix exorbitant après avoir été spolié et volé par les passeurs, les fonctionnaires corrompus pour se retrouver à Paris sans papiers. Travailleur au noir, il se rend compte, en lavant la vitrine d’une agence de voyage, que les touristes européens, munis de bons papiers, peuvent se rendre en toute sécurité dans son pays pour quelques centaines d’euros.

Les acteurs sont excellents et crédibles. Au début du film, je ne pus que repenser, en regardant Gérard Depardieu, à Raspoutine, un rôle qu’il avait tenu avec conviction. Pourtant le personnage du coach bougon, autoritaire qui cachait ses sentiments peu à peu s’imposa à mes yeux pour devenir l’incarnation de Xavier Parmentier, et j’ai même eu l’illusion de croire que le jeu échecs n’avait plus aucun secret pour ce grand acteur.

L’atmosphère du jeu, son côté pédagogique, créateur de liens sociaux forts, intergénérationnels et multiethniques, le plaisir de jouer, l’ambiance des tournois mais aussi la cruauté de la défaite sonnent « vrai ».

Un film à voir absolument, le jeu d’échecs ressort grandi comme rarement au cinéma. Une réussite de la part de Pierre François Martin-Laval avec un petit bémol… Il délivre, sur le plan politique un message manichéen, où tous les héros de cette histoire vraie sont visibles et cités à l’exception du Premier ministre qui a rendu possible un dénouement heureux à cette belle histoire, François Fillon. Pourquoi ne pas rendre hommage à un politicien qui a agi, cette fois, selon la raison du cœur…

Georges Bertola

Affiche du film Fahim

La revue Europe-Echecs N°703 — Novembre 2019 —
https://www.europe-echecs.com/la-revue-europe-echecs.html

Le magazine d'échecs Europe-Echecs fête ses 60 ans. Europe-Echecs est la plus ancienne revue d'échecs française toujours en parution... Merci à tous pour votre soutien et votre fidélité !

Abonnement à la revue Europe-Echecs :
6 mois = 34,95€ ; 1 an = 59,95€ ; 2 ans = 118,95€
https://www.europe-echecs.com/abonnement.html
Voir un exemplaire gratuit de la revue "en ligne"
https://www.europe-echecs.com/mag/html5/683FR/index.html

— Jouez aux échecs en direct avec « Simple Chess »
https://www.europe-echecs.com/jeu-direct.html
— SimpleChess Google Play
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.simplechess&hl=FR
— SimpleChess App Store
https://itunes.apple.com/FR/app/simplechess/id394634657?mt=8


Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (0)

  • Aucune réaction pour le moment