Festival de Bienne 2017

Yifan Hou remporte le tournoi en solitaire devant Étienne Bacrot deuxième, et Pentala Harikrishna troisième. Une fantastique performance de la joueuse chinoise dans une compétition passionnante de bout en bout !

Dans le Tournoi des grands maîtres, du 24 juillet au 2 août, l'expérience est opposée à la jeunesse. Le Russe Alexander Morozevich fera son retour à Bienne et visera son 4e titre. Il ne sera cependant pas le seul concurrent sérieux du favori indien Pentala Harikrishna. La championne du monde 2016, la Chinoise Hou Yifan sera une candidate tout aussi sérieuse que le champion du monde FIDE 2002, Ruslan Ponomariov. Il faudra bien sûr compter avec le Tchèque David Navara, second de la liste de départ. Il avait remporté en 2015 une des parties les plus spectaculaires de l'histoire du Festival en s'engouffrant dans le camp adverse avec son Roi. Site officiel http://beta.bielchessfestival.ch

Lors de la ronde 8, le GM Yannick Pelletier est venu en conférence de presse parler de la composition du tournoi de grands-maîtres 2017. L'organisateur suisse a réussi à mélanger différents styles de jeu, des joueurs actifs et d'autres moins, ainsi que des compétiteurs expérimentés avec de jeunes loups. C'est ce qui nous a permis de voir des situations que nous ne rencontrons que très rarement réunies dans une seule et même compétition.

Par exemple : un très fort joueur en manque de pratique, Peter Leko, avec une gestion du temps difficile pendant les premières rondes avant de retrouver son rythme. Un autre très fort joueur, Ruslan Ponomariov, qui joue peu depuis environ 5 ans, qui lui débute très bien mais a du mal à terminer. Un ancien très fort joueur, Rafael Vaganian, au style de jeu dynamique mais au répertoire des ouvertures sans doute trop ancien ; un avis confirmé par David Navara. Un joueur toujours très apprécié des amateurs, Alexander Morozevich, capable de rendre fou les modules d'analyses avec des attaques incroyables. Une joueuse capable de rivaliser sans problème avec des +2700, s'offrant même le luxe de battre le leader pour prendre les commandes du tournoi. Un des favoris au Elo, David Navara, en difficulté dès la mi-tournoi. Un joueur local épuisé par 3 très longues premières parties, Noël Studer, et qui se transforme en «client» du tournoi. Alors que l'autre joueur local, Nico Georgiadis, seulement maître international, déjoue tous les pronostics et caracole en haut du classement à la surprise générale ! À noter que le congrès de la FIDE a accordé le titre de Grand Maître à Nico Georgiadis en 2016, à la condition d'atteindre au moins 2500 Elo ; ce qui devrait être le cas après ce tournoi.

Sans oublier bien entendu Étienne Bacrot ; le Français a parfaitement géré son tournoi jusqu'à la ronde 7, où un malencontreux 35...Td8?, joué sous la pression de la pendule, l'a privé de la tête du tournoi. Finalement, ce tournoi de grands-maîtres du Festival de Bienne 2017 s'est révélé particulièrement intéressant, plein de surprises, avec de belles parties, un suspense entretenu jusqu'à la dernière ronde, et une magnifique victoire finale de la seule joueuse engagée !

Le classement du tournoi de grands-maîtres

Pl. Joueurs Elo Nat Score 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Perf. +/-
1 Hou, Yifan 2666 6.5/9 X 1 0 1 ½ ½ 1 1 1 ½ 2809 +17
2 Bacrot, Étienne 2715 6.0/9 0 X 1 ½ ½ ½ 1 ½ 1 1 2763 +6
3 Harikrishna, P. 2737 5.5/9 1 0 X ½ ½ 1 ½ ½ ½ 1 2715 -2
4 Georgiadis, Nico 2496 5.0/9 0 ½ ½ X ½ ½ ½ ½ 1 1 2705 +24
5 Leko, Peter 2678 5.0/9 ½ ½ ½ ½ X 0 1 0 1 1 2685 +1
6 Ponomariov, Ruslan 2699 5.0/9 ½ ½ 0 ½ 1 X 0 1 ½ 1 2682 -2
7 Morozevich, Alexander 2675 5.0/9 0 0 ½ ½ 0 1 X 1 1 1 2685 +1
8 Navara, David 2737 4.0/9 0 ½ ½ ½ 1 0 0 X 1 ½ 2592 -17
9 Vaganian, Rafael A 2562 2.0/9 0 0 ½ 0 0 ½ 0 0 X 1 2435 -14
10 Studer, Noël 2493 1.0/9 ½ 0 0 0 0 0 0 ½ 0 X 2311 -15
 
Les parties du tournoi de grands-maîtres
Ronde 9 du tournoi de grands-maîtres du 2 août 2017 à 11h00
Pentala Harikrishna. 2737 - Étienne Bacrot2715 : 0-1
(29)
Italienne
David Navara2737 - Rafael Vaganian2562 : 1-0
(42)
Française
Yifan Hou2666 - Nico Georgiadis 2496 : 1-0
(29)
Chekhover
Peter Leko2678 - Alexander Morozevich 2675 : 1-0
(66)
Espagnole
Noël Studer2493 - Ruslan Ponomariov 2699 : 0-1
(40)
Gambit Dame
Harikrishna - Bacrot
Après 21.Fc5??
Harikrishna - Bacrot
Après 26.Fg1
Yifan Hou -Georgiadis
Après 28.bxc4

Confortablement installé dans son fauteuil on ne se rend pas toujours compte de l'énergie dépensée par les joueurs au fil des rondes ; avec parfois de terribles conséquences. Dans le 1er diagramme, Pentala Harikrishna vient de gaffer par 21.Fc5??. Étienne Bacrot ne rate pas cette occasion en or et réfute par 21...Fxf5! 22.Cxf5 - Si 22.Dxf5 Td5 gagne le Fc5 en l'air - 22...Dh2+ avec une attaque de mat ! Harikrishna a joué 23.Rf1 Td2! Mathilde Choisy résumait dans un langage fleuri sur Twitter : « morning game = shitty game... » Il faut avouer que les parties d'échecs jouées le matin réservent souvent des surprises. 24.f4 h5 25.Df3 Dh1+ 26.Fg1, 2e diagramme et la pointe 26...Fa7!. Malgré l'équilibre matériel, les Blancs sont perdus. Pentala Harikrishna a encore joué 27.Te3 Fxe3, avec maintenant une qualité de plus. 28.Cxe3 Te8 et l'attaque noire continue ! 29.Cc4 Tc2 avec la menace 30...Ch4. Et les Blancs ont abandonné. Une victoire extrêmement importante face à l'un des leaders du tournoi qui permettait au Français de reprendre la tête en attendant les autres résultats.

Yifan Hou avait donc son destin entre les mains dans sa partie contre la révélation du tournoi ; le Suisse Nico Georgiadis. Une nulle de la Chinoise aurait mené à un départage contre Étienne Bacrot, le gain lui a offert une fantastique victoire en solitaire d'un tournoi fermé en étant la seule femme du plateau ! Une performance que seule Judit Polgar semble avoir réalisé avant elle. Au Japfa Classic en 2000 devant Alexander Khalifman et Anatoly Karpov. Dans le 3e diagramme après 28.bxc4 les jeux sont faits et les Blancs sont gagnants. Nico Georgiadis s'inclinera après 28...Fb2 29.Cd2 1-0, perdant ainsi sa seule partie de la compétition.

Étienne Bacrot | Photo http://beta.bielchessfestival.ch
Ronde 8 du tournoi de grands-maîtres du 1er août 2017 à 14h00
Étienne Bacrot 2715 - David Navara2737 : ½-½(43)
Najdorf 6.h3
Rafael Vaganian2562 - Yifan Hou2666 : 0-1
(33)
Ouest-Indienne
Nico Georgiadis 2496 - Peter Leko2678 : ½-½(22)
Najdorf 6.g3
Alexander Morozevich2675 - Noël Studer 2493 : 1-0
(31)
Gambit Dame
Ruslan Ponomariov2699 - Pentala Harikrishna 2737 : 0-1
(58)
Française
Vaganian - Yifan Hou
Après 20.b4?
Vaganian - Yifan Hou
Après 25...Dxd2
Vaganian - Yifan Hou
Après 30...Txf4

La façon dont Yifan Hou a pris les commandes du tournoi vaut le coup d’œil. Dans le 1er diagramme, croyez-le ou non, Rafael Vaganian vient de commettre l'irréparable avec 20.b4?. La joueuse chinoise en profite pour placer « une petite combinaison » selon l'expression de José Raúl Capablanca : 20...Fxg2! 21.Rxg2 Dxd4! 22.Dxg6!? Il ne fallait pas avoir oublié ce coup dans les calculs ! 22...Dd5+ 23.e4 fxe4 24.Dxe4 Dg5+ 25.Rh1 Dxd2, 2e diagramme, et une qualité de plus ! 26.Dxh7+ Rf7 27.Dg6+ Re7 28.Dxg7+ Tf7 29.Dd4. David Navara, en conférence de presse après sa nulle contre Étienne Bacrot, en à peine 3 secondes jugeait : « 29...Df4! est complètement gagnant ! » et Yifan Hou jouait effectivement ce coup qui mène à une finale gagnante. 29...Df4! 30.Dxf4 Txf4, 3e diagramme, et l'expérimenté joueur arménien n'a pas insisté bien longtemps. 31.f3 Td4 32.Fe4 Td2 33.Tg1 Tc3 0-1.

  • Le Suisse Nico Georgiadis ne prend pas le risque de gâcher son excellent tournoi et annule sagement face à Peter Leko. Le Hongrois, après sa longue partie de la veille, n'avait rien contre une répétition de la position.
  • Étienne Bacrot est venu avec des intentions agressives contre la Najdorf de David Navara : 7.g4 ; 10.h4 ; 15.h5... Cependant, le Tchèque, malgré un score de 0.5 point sur les 3 dernières partie, s'est montré à la hauteur. Dans la position finale le Français restait avec un pion de moins, mais la présence de Fous de couleur opposée assurait le demi-point.
  • On s'en doutait un peu, Noël Studer, au trente-sixième dessous, n'allait pas être en mesure de résister avec les pièces noires face à Alexander Morozevich. Une ouverture douteuse avec 9...Cce7?!, et un zeitnot précoce ont rapidement conduit le Suisse dans une situation inextricable. « Moro » n'a même pas eu à forcer son talent, sinon à simplement ramasser les morceaux.
  • Ruslan Ponomariov ne s'en est finalement pas sorti ! Bien que le plan d'ouverture de l'Ukrainien de bloquer la poussée ...c6-c5 ait parfaitement fonctionné, pendant ce temps-là Pentala Harikrishna gagnait une qualité grâce à son action sur l'aile opposée ! La finale avec un pion pour la qualité s'est révélée trop difficile à défendre à cause des pièces blanches mal coordonnées. Grâce à cette victoire, l'Indien Pentala Harikrishna partage la première place avec Yifan Hou avant la dernière ronde.
Pentala Harikrishna et Yifan Hou | Photo http://beta.bielchessfestival.ch
Ronde 7 du tournoi de grands-maîtres du 31 juillet 2017 à 14h00
Yifan Hou 2666 - Étienne Bacrot2715 : 1-0
(36)
Berlinoise
Peter Leko2678 - Rafael Vaganian2562 : 1-0
(65)
Française
Noël Studer2493 - Nico Georgiadis 2496 : 0-1
(60)
Ouest-Indienne
Alexander Morozevich 2675 - Ruslan Ponomariov 2699 : 1-0
(29)
Semi-Slave
David Navara 2737 - Pentala Harikrishna 2737 : ½-½(24)
Française
Morozevich - Ponomariov
Après 16...Cf6
Morozevich - Ponomariov
Après 20...Cf6
Morozevich - Ponomariov
Après 27.Fh5

La partie du jour, et peut-être du tournoi, a mis aux prises Alexander Morozevich et Ruslan Ponomariov. La défense semi-Slave de l'Ukrainien a rapidement pris des allures de bagarres de rue après le sacrifice 10.g4!?! du Russe. Même le module d'analyse en perdait son langage de programmation. Dans le 1er diagramme après 16...Cf6, «Moro» jetait une nouvelle bûche dans le feu avec 17.e4!?!. Sans doute effrayé par les conséquences de 17...Cxe4?! 18.Dh3 h4 19.Df3, analysées par David Navara et Pentala Harikrishna en conférence de presse après leur partie, Ruslan a préféré 17...Cg4!?. La partie a continué par 18.Dh3 Dg5+ 19.Rb1 Dh6 20.Dh4 Cf6?!, 2e diagramme, et Alexander prenait l'avantage avec de terribles menaces sur le pion h5 par 21.Tg5! Fd7 22.Cxd7 Cxd7 23.e5 Le Cavalier se retrouve coupé de la défense du roque et les Blancs sont complètement gagnants selon la machine. 23...c5?! Il n'y avait de toutes façons plus rien à faire pour empêcher la manœuvre qui va suivre, avec gain de la Dame noire. 24.Fe2 cxd4 25.Txh5 Dg6 26.Th8+ Rf7 27.Fh5, comme dans le 3e diagramme. 27...Txh8 28.Fxg6+ Rxg6 29.De7 1-0. Superbe !

Le coup de tonnerre du jour est bien entendu la défaite du leader, le Français Étienne Bacrot, face à Yifan Hou. Dans une Berlinoise, tranchante cette fois, la Chinoise a pris l'avantage. Cependant, c'est lors du zeitnot réciproque que tout s'est joué. Dans le diagramme ci-contre après 35.Ce3, Étienne place sa Tour au plus moment endroit avec 35...Td8?, un coup réfuté d'un terrible 36.Te5!. En effet, la défense prévue par les Noirs contre 37.Tg5 avec gain de la Dame, 36...Dh7, ne fonctionne plus à cause de 37.Dg5+ et gain de la Tour.

Yifan Hou - Bacrot
Après 35.Ce3

Alexander Morozevich | Photo http://beta.bielchessfestival.ch
Ronde 6 du tournoi de grands-maîtres du 30 juillet 2017 à 14h00
Étienne Bacrot 2715 - Peter Leko2678 : ½-½(37)
Espagnole
Rafael Vaganian 2562 - Noël Studer 2493 : 1-0
(55)
Anglaise
Nico Georgiadis 2496 - Alexander Morozevich 2675 : ½-½(42)
Espagnole
Pentala Harikrishna 2737 - Yifan Hou 2666 : 1-0
(52)
Maroczy
Ruslan Ponomariov 2699 - David Navara 2737 : 1-0
(39)
Najdorf
Ponomariov - Navara
Après 32...d4
Ponomariov - Navara
Après 36...Rxg7
Vaganian - Studer
Après 49...h4

  • La Sicilienne Najdorf entre Ruslan Ponomariov et David Navara a transposé dans une structure Maroczy au 24e coup, et dans le 1er diagramme les Blancs sont gagnants après la suite tactique 33.Fxh6 Tc3 34.Fxg7 Te3 35.Txe3 dxe3 36.Dxe3 Rxg7, 2e diagramme, avec attaque de mat malgré le matériel réduit et une pièce de moins : 37.f6+ Rf8 38.Dxh3 Re8 39.Td2! 1-0, le mat est imparable.
  • Noël Studer a laissé passer l'occasion d'une première victoire dans le tournoi, sur Rafael Vaganian. Avec une qualité de plus et un terrible pion passé sur la colonne "h", le Suisse a tergiversé après le contrôle du 40e coup, offrant l'opportunité à l'Arménien de consolider sa position. Mais le pire est arrivé dans la position du 3e diagramme après 49...h4. Un simple coup d’œil semble donner la victoire aux Noirs - les pions blancs sont bloqués - mais après 50.Tf8! h3 51.Ta8 Th4? - les Noirs pouvaient encore annuler par 51...Txc5+! 52.Fxc5 Th4+ 53.Rd5 Th5+ et perpétuel - 52.Ta7+ les pions blancs ont été libérés et ça change tout ! 52...Re8 53.c6 h2 54.c7! Rd7 55.Ta8 1-0 c'est finalement Rafael Vaganian qui s'adjuge sa première victoire du tournoi !
  • Partie solide entre Étienne Bacrot et Peter Leko. Le Hongrois a retrouvé le rythme... Nico Georgiadis a sans doute raté de bonnes occasions face à Alexander Morozevich. Déjà 21.Fxh6! détruisant le roque noir était meilleur que 21.Fxe5. Et dans la finale de Dames et Fous de même couleur avec un pion de plus, le Suisse aurait dû jouer 34.f4! au lieu de 34.Ff4 ; même si la victoire n'était pas assurée pour autant. L'étau de Maroczy installé par Pentala Harikrishna est arrivé en passant par un début anglais. La finale avec uniquement des pièces lourdes a débuté très tôt, au 22e coup, et mérite d'être rejouée. Yifan Hou, en zeitnot, rate le très joli 40...Tg8! avec égalité - un coup proposé par Étienne Bacrot en conférence de presse - et s'est retrouvée en difficulté avant de s'incliner.
Ruslan Ponomariov | Photo http://beta.bielchessfestival.ch
Ronde 5 du tournoi de grands-maîtres du 28 juillet 2017 à 14h00
Noël Studer 2493 - Étienne Bacrot 2715 : 0-1
(46)
Catalane
Alexander Morozevich 2675 - Rafael Vaganian 2562 : 1-0
(43)
Française
Nico Georgiadis 2496 - Ruslan Ponomariov 2699 : ½-½(29)
Dragon
Peter Leko 2678 - Pentala Harikrishna 2737 : ½-½(57)
Anti-Marshall
Yifan Hou 2666 - David Navara 2737 : 1-0
(40)
Najdorf 6.Fe3
Morozevich - Vaganian
Après 26...Tf8
Studer - Bacrot
Après 23.Td1
Yifan Hou - Navara
Après 30...Cd7

  • Après avoir perdu lors de la ronde 2 contre Étienne Bacrot avec la variante arménienne de la Française 3...Fb4 4.e5 c5 5.a3 Fa5!?, Rafael Vaganian a tenté aujourd'hui un coup encore plus rare ; 4...b6!?... qui ne lui apporté que des ennuis ! Nous vous donnons simplement le moment où la mauvaise position noire bascule plus ou moins dans l'horreur, à partir du 1er diagramme après 26...Tf8. 27.Cxh7 Rc7 28.Cxf8 Txf8 29.a4 Rb8 30.Tb1 Dc8 31.b3 cxb3 32.Txb3, etc. 1-0 quelques coups plus tard. Le tournoi devient difficile pour l'Arménien. Il faut préciser que Rafael Vaganian n'a joué que quelques parties officielles entre 2010 et aujourd'hui.
  • La Catalane de Noël Studer a débouché sur une position avec des «pions pendants» pour Étienne Bacrot. Dans le 2e diagramme, le Suisse a même réussi à forcer l'avancée d'un des 2 pions. Si d4 est passé, il est encore loin d'être en mesure de devenir un danger. Après 23.Td1?! - sans doute une faute selon Étienne - le Français, après une longue réflexion, trouve la bonne manœuvre avec 23...f5! - « et les Noirs sont clairement mieux » Bacrot. Et sur 24.Te1!? fxe4 25.Fxe4 Fxe4 26.Txe4 Df7! avec la terrible menace 27...Cg5 et une double attaque sur les Tours blanches ! 27.Dd2 Df5 28.Dd3 Tf8 attaque f2. 29.f4 g5! ouvre le route vers le Roi blanc avec une forte attaque ! Étienne Bacrot l'emportera après avoir passé la terrible épreuve du zeitnot réciproque. Le Français occupe maintenant la 33e place mondiale avec 2721 Elo !
  • Superbe partie de Yifan Hou aux dépens de la Sicilienne Najdorf avec 6.Fe3 Cg4 de David Navara. Une nouvelle fois, la poussée thématique par ...d5 n'a pas apporté les avantages escomptés. Dans le 3e diagramme après 30...Cd7, les Blancs récoltent les premiers fruits par 31.Dxa5, avec 2 pions passés sur l'aile-Dame et un Fou largement supérieur au Cavalier. 31...Tf3 32.Db5 Libère l'autoroute pour le pion "a" tout en contrôlant les cases e2 et f1. 32...e3 33.Te1 Txh3 34.a5 Dxg4 35.Dxd5+ Rh7 36.a6, le pion blanc court trop vite et 1-0 un peu plus tard. Un gain qui permet à Yifan Hou d'occuper seule la deuxième place du tournoi.
  • Encore une bonne partie de Nico Georgiadis. Le Suisse a tenu la dragée haute à la Sicilienne Dragon de Ruslan Ponomariov; une ouverture que l'Ukrainien ne joue jamais. Dans la position finale les Blancs sont très légèrement mieux, mais l'avantage était insuffisant pour refuser la répétition des coups. Peter Leko a sans doute obtenu la meilleure position de son tournoi à ce jour, mais a dû concéder la nulle face à la très bonne défense de Pentala Harikrishna.
Ronde 4 du tournoi de grands-maîtres du 27 juillet 2017 à 14h00
Étienne Bacrot 2715 - Alexander Morozevich2675 : 1-0
(40)
Canal-Sokolsky
Rafael Vaganian 2562 - Nico Georgiadis 2496 : 0-1
(39)
Pion Dame
Pentala Harikrishna 2737 - Noël Studer 2493 : 1-0
(24)
Française
David Navara 2737 - Peter Leko 2678 : 1-0
(39)
Ragozine
Ruslan Ponomariov2699 - Yifan Hou 2666 : ½-½(49)
Viennoise
Harikrishna - Studer
Après 20.g4
Navara - Leko
Après 30...Fg7
Bacrot - Morozevich
32...Tc8

  • Noël Studer comptait plus de 20 heures de jeu en 3 parties et le Suisse a payé cash l'accumulation de la fatigue aujourd'hui. Déjà, son début français s'est mal passé. Et dans le 1er diagramme, lorsque Pentala Harikirishna a lancé l'assaut par 20.g4, Studer n'avait plus assez de force pour résister : 20...fxg4 21.Fe3 Cxg5 22.Fxg5 Dd7 23.Tae1 Cc8 24.Df4 1-0, les Noirs n'ont rien à opposer aux menaces 25.e6 et 25.Cd6+.
  • Peter Leko en a parlé hier ; son manque de pratique affecte sa gestion du temps, avec toutes les conséquences que cela peut engendrer. Dans cette ronde 4, avec seulement 30 minutes au 15e coup et confiné sur 3 rangées, le Hongrois a souffert. Dans le 2e diagramme après 30...Fg7, tout s'écroule : 31.Cxf7 Fxf7 31.Dxf7+ Dxf7 32.Fxf7+ Rxf7 33.Cg5+ Rf6 34.Te7 menace mat en 2 coups par 35.Tf7+ et 36.f4#. Alors il faut rendre la pièce par 35...Ce5 36.Td5 Rf5 37.Txg7 Txd6 38.Tf7+ Tf6 39.Te7 1-0
  • Pour affronter le turbulent Alexander Morozevich, Étienne Bacrot s'est tourné vers un étau de Maroczy. Une bonne idée «psychologique», puisque le Russe n'allait certainement manœuvrer pendant des heures avant de réagir. Ainsi, la poussée thématique 15...d5!? est arrivée très tôt, sans doute trop tôt, même s'il est facile de l'affirmer une fois le résultat de la partie connu. Nous vous donnons juste la fin, à partir du 3e diagramme après 32...Tc8. L'échange des Dames en d6 étant perdant, les Blancs montent tranquillement un réseau de mat. 33.Tc2 Rh7 34.Th2+ Rg6 35.Tg2+ Rh6 36.Rh2 Rh5 37.Tg7 Rh4 38.Rg2! a5 39.Rf3, menace mat par 40.Th7#. 39.Dh8 40.Dd2 1-0 Parer le mat en h2 coûte la Dame noire.
  • Auteur d’un solide début de tournoi, Nico Georgiadis a réalisé une excellente partie face à l’ancien numéro trois mondial Rafael Vaganian. Il a profité de quelques hésitations du vétéran arménien pour prendre l’avantage, et ne lui a jamais accordé l’occasion de revenir. Cette superbe prestation le propulse au 2e rang provisoire!
Belle victoire du Suisse Nico Georgiadis sur Rafael Vaganian
Ronde 3 du tournoi de grands-maîtres du 26 juillet 2017 à 14h00
Nico Georgiadis 2496 - Étienne Bacrot2715 : ½-½(37)
Berlinoise
Rafael Vaganian 2562 - Ruslan Ponomariov 2699 : ½-½(40)
Néo-Grünfeld
Alexander Morozevich 2675 - Pentala Harikrishna 2737 : ½-½(41)
Nimzo-Indienne
Noël Studer 2493 - David Navara 2737 : ½-½(83)
Benoni
Peter Leko 2678 - Yifan Hou 2666 : ½-½(30)
Petrov
  • Pas grand-chose à dire sur la rencontre entre Nico Georgiadis et Étienne Bacrot. Le Suisse a dit en conférence de presse « qu'il espérait que Bacrot ne jouerait pas la Berlinoise, et avait décidé de jouer solide si c'était le cas. »
  • Excellente partie de Yifan Hou - et sa Petrov - contre Peter Leko. Après 25 coups la Chinoise avait la mainmise sur la position et le Hongrois ne pouvait qu'attendre, sans trop bouger, que son adversaire renonce à tenter le diable pour se contenter de répéter les coups. Intéressants commentaires de Peter Leko en conférence de presse. Non seulement sur la défense Petrov, mais aussi sur le fait que si Peter travaille beaucoup les échecs, il joue peu, ce qui affecte sa gestion du temps à cause de la tension nerveuse générée par le jeu, totalement absente de l'analyse à la maison. Il a, par exemple, passé 30 minutes avant de jouer 12.Fd3, plongé dans ses réflexions, avant de se dire : « O.K., c'est une partie, il faut prendre une décision ! »
Morozevich - Harikrishna
Après 27.Cxa8
Morozevich - Harikrishna
Après 32.Cc7
Morozevich - Harikrishna
Après 37...Tf1+

Position très tactique dans le 1er diagramme de la partie entre Alexander Morozevich et Pentala Harikrishna après 27.Cxa8. L'Indien a continué par 27...Fc4+ 28.Re3 Cg2+ 29.Rd2 e3+ 30.Rc1 Fxe2 31.Td7 Ce6 32.Cc7, 2e diagramme, où Harikrishna a joué le plus précis et tranchant 32...Fxb5! - un coup envisagé dès 21...Ff7 par Harikrishna ! - 33.Cxb5 e2 34.Rd2 Tf1 35.Rxe2 Txh1 36.Txb7 Cgf4+ 37.Rf3 Tf1+, 3e diagramme, avec une répétition de la position par 38.Re3 Te1+ 39.Rf3 Tf1+ 40.Re3 Te1 41.Rf3 ½-½ Commentaire de Morozevich, qui a commenté les premières rondes du Grand-Prix de Genève : « C'est plus fatiguant pour moi de commenter que de jouer. »

La renaissance de la Benoni ! Trois défenses Benoni en 3 rondes par 3 joueurs différents, voilà qui interpelle ! À noter cependant que les Noirs se sont lancés dans cette aventure uniquement après que les Blancs ne peuvent plus jouer l'attaque Taïmanov : 1.d4 Cf6 2.c4 c5 3.d5 e6 4.Cc3 exd5 5.cxd5 d6 6.e4 g6, et maintenant 7.f4 Fg7 8.Fb5+, ou transposer dans la variante des quatre pions de l'Est-Indienne par 8.Cf3 0-0 9.Fe2, ou encore dans l'attaque Mikenas par 8.e5!?. Dans ce tournoi de Bienne, par trois fois les Blancs ont joué 3.g3 : la variante du fianchetto qui n'a jamais été considérée comme particulièrement dangereuse pour les Noirs. Dans la Benoni du jour, David Navara a rapidement obtenu une bonne position, mais selon Joe Gallagher aux commentaires, l'avantage a disparu après avoir permis de nombreux échanges. Noël Studer, avec une qualité de plus pour un pion n'a eu aucun mal à maintenir l'équilibre. Le Suisse rendait d'ailleurs cette qualité pour aplanir le tout et la nulle est signée, mais pas avant que David Navara ait tout essayé.

Alexander Morozevich
Ronde 2 du tournoi de grands-maîtres du 25 juillet 2017 à 14h00
Ruslan Ponomariov
2699- Peter Leko2678 :1-0(46)Italienne
Yifan Hou2666- Noël Studer2493 :½-½(57)Française
David Navara2737- Alexander Morozevich2675 :0-1(40)Benoni
Pentala Harikrishna2737- Nico Georgiadis2496 :½-½(55)Début Réti
Étienne Bacrot2715- Rafael Vaganian2562 :1-0(33)Française
Bacrot - Vaganian
Après 24.Cb3
Navara - Morozevich
Après 22.Tc1
Ponomariov - Leko
Après 40.b3

  • Si la variante Winawer de la Française n'est plus très à la mode, la ligne avec 5...Fa5 au lieu de 5...Fxc3+ encore moins, sauf pour Rafael Vaganian qui en est un spécialiste ! Étienne Bacrot ne l'ignorait pas et les joueurs ont récité une longue suite théorique jusqu'à 22.Cd2, au lieu de 22.Rd1 d'une partie Brkic,A (2569)-Valsecchi,A (2479) Zurich SUI 2016, 1-0 (40). Les Blancs ont 2 pions et une qualité de plus, mais les Noirs attaquent ! Ce n'est pas pour rien que le champion d'URSS 1989 est réputé pour son style de jeu tactique aigu. Toutefois, après 22...Cxf4 23.Rd1 Td8 24.Cb3, 1er diagramme, l'Arménien se trompe avec 24...Dc3? - même si après 24...Dxe5 ou 24...Db6 l'initiative noire semble bien émoussée - Étienne Bacrot prend maintenant un grand avantage avec 25.Dxc3 dxc3+ 26.Rc1 Cxe5 27.Cc5 Cd7 28.Ce4, les Noirs n'ont plus rien et les Blancs vont tranquillement sortir leurs pièces pour l'emporter dès le 33e coup.
  • Malgré une attaque réfutée hier face à Yifan Hou, Alexander Morozevich ne change pas son fusil d'épaule et attaque même avec les pièces noires. Un sacrifice de pion dans l'ouverture rapidement récupéré lui offre l'initiative et, dans le 2e diagramme après 22.Tc1, l'occasion de prendre des intérêts par 22...Fxc3 23.Txc3 Cxd5! 24.Tc1 b5 avec un pion de plus et une très dangereuse majorité à l'aile-Dame. Lorsque le bandit de la colonne "ç" allait coûter une pièce, David Navara a abandonné.
  • Ruslan Ponomariov n'a jamais eu un jeu flamboyant. En revanche, dès qu'il a obtenu un certain avantage il est impitoyable. Peter Leko en a fait les frais aujourd'hui. Fort de son pion de plus, l'Ukrainien a poussé son adversaire dans les cordes et en zeitnot. Dans le 3e diagramme, le Hongrois a préféré entrer dans une ligne tactique plutôt que de souffrir trop longtemps. 40...a4? 41.Te3 a3 42.exd6 a2 43.dxc7 a1=D 44. c8=D Da2+ 45.Rf3 Tf6+ 46.Rg3 1-0
Étienne Bacrot | Photo Lennart Ootes
Ronde 1 du tournoi de grands-maîtres du 24 juillet 2017 à 14h00
Étienne Bacrot
2715- Ruslan Ponomariov
2699:
½-½(44)Caro-Kann
Rafael Vaganian2562- Pentala Harikrishna2737:
½-½(21)Ragozine
Nico Georgiadis2496- David Navara2737:
½-½(59)Najdorf 6.Fe2
Alexander Morozevich2675- Yifan Hou 2666:
0-1(37)Française
Noël Studer2493- Peter Leko2678:
0-1(66)Benoni
Studer - Leko
Après 25.Ta5
Studer - Leko
Après 29.Fxd7
Studer - Leko
Après 33...Tb8

  • Il était déjà étonnant de voir une Benoni entre les mains de Peter Leko, mais la manière dont le Hongrois a refusé de récupérer une qualité sacrifiée dans l'ouverture pour jouer de la paire de Fou et du pion passé vaut le détour. Le 1er diagramme a été obtenu après 23...b5 24.Txb5!? Fa6 25.Ta5. Ici, au lieu de l'attendu 25...Fxf1, Leko a continué par 25...Fe2!? 26.Fh3 Fd2!? 27.Ta3 et maintenant 27...c4!?, négligeant à nouveau 27...Fxf1. Noël Studer a joué 28.Ch6+ Rg7 29.Fxd7 et là, dans le 2e diagramme, un fort coup intermédiaire : 29...c3!. Et sur 30.Fa4, un autre par 30...Th8!?, le Cavalier n'ayant aucune case de repli. La suite a été 31.Cg4 Fxg4 32.f3 Fh3 33.Td1 Tb8, 3e diagramme, et Noël Studer a rendu le matériel pour équilibrer la position par 34.Txd2! cxd2 35.Rf2 Tb2 36.Fd1 g5 37.Re3 f5 38.Txa7+ Rf6 39.Rd3 g4. Les Blancs ont parfaitement défendu, la nulle se profile, mais voilà, le 40e coup va coûter cher : 40.Th7? Fg2! et il faut donner une qualité pour garder le Fou défenseur de la case de promotion en d1. La technique de Leko a ensuite fait la différence. Une très jolie partie avec de nombreux motifs intéressants, aussi bien dans l'ouverture, le milieu de jeu, que dans la finale.
  • Alexander Morozevich a sacrifié une pièce au sortir de l'ouverture et l'on voyait déjà Yifan Hou tomber sous les coups d'une attaque dévastatrice. Cependant, la Chinoise trouve les bonnes défenses et le Russe se retrouve en manque de temps et en manque de coups d'attaque. Dix coups après le sacrifice les Dames sont échangées, l'attaque s'évapore et Yifan Hou l'emporte !
  • Étienne Bacrot avait pris un avantage avec sa variante des 2 Cavaliers contre la Caro-Kann. Ruslan Ponomariov a immédiatement senti le danger et a effectué un sacrifice de qualité pour 1 pion. La présence des Fous de couleur opposée facilitant encore un peu plus la défense, la partie s'est achevée par nulle.
Rafael Vaganian

Rafael Artemovich Vaganian est un grand maître arménien né le 15 octobre 1951 à Erevan. Vainqueur du tournoi interzonal et du tournoi des candidats en 1985, il fut champion d'URSS en 1989. En 1985, Alekseï Souétine le décrit comme un joueur naturellement doué : « Il a un sens fin de la dynamique d'une bataille d'échecs et sait comment intensifier le jeu au bon moment. Il ne calcule pas toujours les variantes complètement, se fiant à son intuition naturelle. » Rafael Vaganian atteignit sa meilleure place au classement mondial en janvier 1986 : 3e ex æquo avec Jan Timman et Arthur Youssoupov. Source https://fr.wikipedia.org/wiki/Rafael_Vaganian

Neuf rondes à la cadence de 100 minutes pour les 40 premiers coups, 50 minutes pour les 20 coups suivants et 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec ajout de 30 secondes par coup. Première ronde lundi 24 juillet à 14h00, jour de repos le 29 juillet, dernière ronde mercredi 2 août à 11h00.

Liste des participants aux tournois

Tournoi des grands maîtres 2017
01Pentala Harikrishna2737
02 David Navara2737
03Étienne Bacrot 2715
04 Ruslan Ponomariov2699
05 Peter Leko2678
06 Alexander Morozevich2675
07 Yifan Hou2666
08 Rafael Vaganian2562
09Nico Georgiadis2496
10Noël Studer2493
Tournoi rapide ACCENTUS 2017
01 David Navara2728
02 Pentala Harikrishna2706
03 Alexander Morozevich2672
04 Yannick Pelletier 2644
05 Anatoly Karpov2611
06 Yifan Hou2611
07 Rafael Vaganian2562
08 Vlastimil Hort 2455

tournoi rapide accentus

La 50e édition du Festival international d'échecs de Bienne, le deuxième plus ancien en Europe, débutera avec le Tournoi Rapide ACCENTUS, le 23 juillet à partir de 13h00 à la cadence de 10 minutes + 5 secondes par coup. L'ancien champion du monde Anatoly Karpov honorera ce tournoi d'une journée par sa participation. Karpov gagna même trois fois à Bienne dans les années 90. Le grand maître Yannick Pelletier participera également à cette compétition. Ayant joué onze fois dans le Tournoi des grands maîtres, le Biennois d'origine fait partie du comité d'organisation. du Festival depuis 2013. Site officiel http://beta.bielchessfestival.ch

finale ACCENTUS : 2 parties en 10+5 et 1 Armageddon si égalitéRR A
David Navara - Pentala Harikrishna 1-0
½-½-
Demi-finale ACCENTUS : 2 parties en 10+5 et 1 Armageddon si égalitéRR A
David Navara - Alexander Morozevich 1-0
½-½-
Pentala Harikrishna - Yannick Pelletier 1-0
1-0
-
Quart de finale ACCENTUS : 2 parties en 10+5 et 1 Armageddon si égalité
R R A
David Navara - Yifan Hou 1-0 0-1 1-0
Alexander Morozevich - Anatoly Karpov 1-0 ½-½ -
Yannick Pelletier - Rafael Vaganian 1-0 1-0
-
Pentala Harikrishna - Vlastimil Hort 1-0 ½-½-
David Navara vainqueur du Tournoi Rapide ACCENTUS
 
Les parties du tournoi rapide Accentus

Le 50e festival de Bienne comprendra dix tournois. Plus de 600 participants du monde entier sont attendus au Palais des Congrès. Le Festival d'échecs vit le jour en 1968 à Bienne. 34 joueurs de 9 pays répondirent alors à l'invitation des organisateurs de «L'open international de la Société d'échecs de Bienne». Dans les cinq décennies suivantes, les meilleurs joueurs de la planète défilèrent à Bienne et le Festival eut même l'honneur d'organiser le tournoi qualificatif pour le championnat du monde en 1976, 1985 et 1993.

« Le Festival International d'échecs de Bienne a 50 ans cette année ! Le tournoi de grands-maîtres de cette édition anniversaire sera légèrement moins fort que d'habitude, mais non moins attrayant. En tant que directeur du tournoi j'ai rencontré une difficulté désagréable - la concurrence croissante des tournois du top mondial qui déplacent leurs dates à juillet/août, entrant ainsi en collision avec le festival de Bienne. Nous avons déjà modifié nos dates ces deux dernières années pour Dortmund, en fonction de la disponibilité de leur salle de jeu. Cependant, maintenant, l'événement du Grand Chess Tour de Saint Louis coïncide également avec Bienne, ce qui monopolise donc la plupart des joueurs de Top 10. Il est regrettable, malgré mes efforts, que la communication entre organisateurs reste impossible à établir. » Source https://www.facebook.com/GMPelletier/

Vue générale | Photo Marianne Bertola
Publié le 02/08/2017 - 00:09 , Mis à jour le 02/08/2017 - 21:08
Les réactions (30)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!