Kateryna Lagno remporte le Grand Prix FIDE d'Astana en solitaire

Grand Prix FIDE féminin

Kateryna Lagno | Photo Anna Shtourman
Une prestation impressionnante de la part de Kateryna Lagno ; cinq victoires, aucune défaite et un gain de 15 points Elo. La joueuse russe ajoute une ligne supplémentaire à son palmarès déjà bien étoffé. Aleksandra Goryachkina prend la deuxième place un demi-point derrière, Zhu Jiner est troisième.

REVOIR LES PARTIES


Arkady Dvorkovich, président de la Fédération Internationale des Echecs (FIDE), qui a rejoint Fiona Steil-Antoni aux commentaires, a déclaré : « Nous avons dû changer le format des Candidates d'un tournoi toutes rondes en matchs en raison de la « crise russo-ukrainienne », de « l'action militaire en cours en Ukraine », nous avons dû séparer les joueuses russes des ukrainiennes. »

Peter Heine Nielsen a twitté son désaccord avec les termes employés par le président de la FIDE : « Ce n'est pas une "crise russo-ukrainienne", ni "une action militaire en cours en Ukraine" C'est une invasion illégale d'un pays voisin. Ce sont des crimes de guerre. C'est une tentative de génocide. »

Ilya Smirin, évincé de son rôle de commentateur après avoir tenu des propos sexistes, a dit qu'il était « quelque peu perplexe », car il « n'avait rien dit de vraiment méchant, ne voulait insulter ou blesser personne ». « Ce que j'ai dit pendant les émissions était peut-être un peu impoli mais rien de plus ».

Les prix et les points sont répartis entre les joueuses ayant le même score.

Seize des meilleures joueuses du monde participent à l'ensemble du cycle du Grand Prix FIDE composé de quatre épreuves : 1. Astana du 17 au 30 septembre 2022 ; 2. Munich du 1er au 14 février 2023 ; 3. Inde en mars 2023 et 4. Pologne en mai 2023. Chaque joueuse participe à trois des quatre tournois composés de douze joueuses. Les deux premières à la fin de la série seront directement qualifiées pour le tournoi des candidates 2023-2024.

Classement après la ronde 11 du Grand Prix féminin d'Astana

Pl.NatJoueursElo123456789101112Pts+/-
1 Lagno, Kateryna 2547 X ½ 1 ½ ½ 1 1 ½ ½ 1 ½ 1 8,0 15.3
2 Goryachkina, Aleksandra 2579 ½ X 1 ½ ½ ½ 1 ½ 1 ½ ½ 1 7,5 5.2
3 Zhu, Jiner 2464 0 0 X ½ 1 1 ½ ½ 1 ½ ½ 1 6,5 14.2
4 Kosteniuk, Alexandra 2521 ½ ½ ½ X 1 0 1 1 ½ 1 0 0 6,0 -0.3
5 Abdumalik, Zhansaya 2503 ½ ½ 0 0 X ½ ½ ½ 1 ½ ½ 1 5,5 -2.3
6 Wagner, Dinara 2358 0 ½ 0 1 ½ X 0 ½ 1 0 ½ 1 5,0 16.2
7 Tan, Zhongyi 2525 0 0 ½ 0 ½ 1 X ½ 1 ½ 1 0 5,0 -11.0
8 Vaishali, Rameshbabu 2449 ½ ½ ½ 0 ½ ½ ½ X 0 1 ½ ½ 5,0 1.8
9 Kashlinskaya, Alina 2491 ½ 0 0 ½ 0 0 0 1 X ½ 1 1 4,5 -10.3
10 Paehtz, Elisabeth 2477 0 ½ ½ 0 ½ 1 ½ 0 ½ X 1 0 4,5 -7.9
11 Assaubayeva, Bibisara 2443 ½ ½ ½ 1 ½ ½ 0 ½ 0 0 X ½ 4,5 -2.3
12 Shuvalova, Polina 2510 0 0 0 1 0 0 1 ½ 0 1 ½ X 4,0 -18.5

Tournoi en onze parties de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis un ajout de 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. Le partage du point par accord mutuel n'est autorisé qu'après le 30e coup des Noirs. Parties en direct sur https://www.europe-echecs.com/live/2022-grand-prix-fide-feminin à partir de 11h00 heure française.

Résultats de la ronde 11 du 29 septembre 2022 (9h00)

Dinara Wagner (2358)
1-0
10
Polina Shuvalova (2510)
Nimzo-Indienne - 35 coups
Elisabeth Paehtz (2477)
½-½
½½
Tan Zhongyi (2525)
Sicilienne Alapine - 25 coups
Zhu Jiner (2464)
½-½
½½
Bibisara Assaubayeva (2443)
Alapine différée - 30 coups
Zhansaya Abdumalik (2503)
1-0
10
Alina Kashlinskaya (2491)
Défense Française - 48 coups
Alexandra Kosteniuk (2521)
½-½
½½
Kateryna Lagno (2547)
Quatre Cavaliers - 21 coups
Vaishali Rameshbabu (2449)
½-½
½½
Aleksandra Goryachkina (2579)
Espagnole berlinoise - 66 coups

Alexandra Kosteniuk ½-½ Kateryna Lagno

Kosteniuk - Lagno, 12...h6

Nous l'avions dit, Alexandra Kosteniuk n'avait plus grand-chose à gagner et il n'y avait pas beaucoup de raisons de priver sa compatriote Kateryna Lagno du gain du Grand Prix. Ainsi, dans une partie des Quatre Cavaliers, 1.e4 e5 2.f3 c6 3.c3 f6 4.d4 exd4 5.xd4 b4 6.xc6 bxc6 7.d3 d5 8.exd5 cxd5 9.0-0 0-0 10.g5 e6 11.f3 e7 12.fe1 h6, ici, une ligne connue donne l'échec perpétuel 13.xh6 gxh6 14.xe6 fxe6 15.g3+ h8 16.g6 e8 17.xh6+ g8 18.g5+ h8 19.h6+ g8 20.g5+ h8 21.h6+ ½-½

« Bien sûr que je suis très contente de mon résultat ! J'ai marqué +5 après être restée sans jouer pendant une si longue période, c'est vraiment très bien. » Kateryna Lagno

En effet, une belle victoire de plus à ajouter à son palmarès, du beau et bon jeu, aucune défaite, un gain de 15 points Elo, un classement Elo à seulement 6 points de son record (2568 en mars 2019), Kateryna Lagno à de quoi être satisfaite de son parcours.

Alexandra Kosteniuk - Kateryna Lagno | Photo Anna Shtourman

Vaishali Rameshbabu ½-½ Aleksandra Goryachkina

Il restait donc à voir si Aleksandra Goryachkina allait pouvoir rejoindre Kateryna Lagno pour partager la première place.

Pour atteindre cet objectif il fallait absolument l'emporter avec les pièces noires sur l'Indienne Vaishali, Rameshbabu.

Dans le diagramme, les Noirs viennent d'innover à partir d'une Espagnole variante Berlinoise par 16...e7 au lieu de 16...xe5 comme dans ½-½ (49) Harikrishna,P (2717)-So,W (2772) Berlin 2022. 17.f4 Les Blancs sont légèrement mieux. 17...f5 18.d3 c8!? Une idée inattendue. 19.g4! e7

Vaishali - Goryachkina, 16...e7

20.ae1 f6? Un coup sanctionné tactiquement par la machine à partir du diagramme. Toutefois, malgré 25 minutes de réflexion, Vaishali Rameshbabu n'a pas trouvé la réfutation qui, il faut le reconnaître, n'était pas d'une évidence limpide : 21.d7! xd7 22.xd6 cxd6 23.xe7 xa4 24.c3+- et si les Noirs possèdent un pion de plus, leur position est en ruine. L'Indienne a préféré 21.f3?! même si après 21...g6 22.xd6 cxd6 les Blancs conservent un avantage tangible.

Vaishali - Goryachkina, 20...f6?

23.b3 f4?! Aleksandra Goryachkina n'est pas au mieux dans cette partie, sans doute la fatigue, la Russe enchaîne les imprécisions et se fait surprendre par le joli 24.e4! du diagramme, joué en seulement 1 minute par Vaishali Rameshbabu.

Le pion d5 est cloué, mais restera en prise après le départ du Cavalier. Les Noirs n'ont pas le choix, il faut prendre en h3.

24...xh3+ La suite est forcée. 25.g2 g5 26.xg5 fxg5 27.xd5+ h8

Vaishali - Goryachkina, 24.e4!

28.c3 et nous obtenons une position qui ressemble à celle que les joueuses auraient pu avoir avec 21.d7!, mais sans le pion de moins pour les Blancs. On le constate, la structure des pions noirs est très mauvaise ; b7, d6 et les pions doublés sont faibles, sans oublier le contrôle de la seule colonne ouverte par Vaishali Rameshbabu. 28...c6 Aleksandra Goryachkina cherche son salut dans une finale de Tours, mais sa situation semble désespérée. 29.xg5 h6 30.e3 f6 31.f4 af8 32.g3

Vaishali - Goryachkina, 28.c3

32...xa4 Les Noirs tentent de perturber leur adversaire sur l'aile-Dame, mais le danger se trouve sur l'aile opposée. 33.f5 Le Roi noir est à l'étroit. 33...b3 Une fuite en avant... 34.e2 avec seulement 7 minutes, les Blancs restent prudents. 34.e6! était plus fort. 34...d1 35.e1 b3 36.e6! h7 37.e2 b5 Diagramme. 38.f2?! Les Blancs gagnaient avec 38.xf6! xf6 39.e8 et la menace 40.g5 et 41.h2+

Vaishali - Goryachkina, 37...b5

38...b4 39.cxb4 xe3+ 40.xe3 b8 Le contrôle du temps est atteint dans la position ci-contre, dans laquelle une grande partie de l'avantage blanc s'est évaporée sous la pression de la pendule. 41.c2 g8 42.b5! Un excellent coup ! Le pion b4 était de toutes façons condamné. Le sacrifier ainsi force la prise avec le pion a6 et les Noirs n'ont plus de pion passé possible. 42...axb5 43.e6! C'est en effet la case clé de cette finale. 43...f7 43...xe6 44.fxe6 g5 45.d5 et les Noirs ne bougent plus. 44.xd6 h5. Il ne reste plus que la pendule de Vaishali Rameshbabu pour sauver Goryachkina.

Vaishali - Goryachkina, 40...b8

45.c5 Diagramme. 0h04-0h15. 45...hxg4 46.xg4 b4! 47.dc6 h7 48.c7 ff8 49.d5 b6? 50.dd7 g8 51.b7 xb7 52.xb7 f8 53.xb4 g6 54.fxg6+ xg6 55.b6+ g7 56.d5 f1 Et là, dans le diagramme. 57.b4? Une faute de zeitnot qui prive l'Indienne de la victoire ! Le bon coup était 57.b4! avec l'idée 58.f4 pour faire passer le Roi. 57...f7 58.b7+ f6! Le Roi blanc est coupé, la partie est nulle. 59.d6 e6 60.d7 d1 61.f4 xd7 62.b6+ d5 63.b5 c5 64.b8 d6 65.e5 b6 66.xb6 xb6 ½-½

Vaishali - Goryachkina, 55...g7
Vaishali Rameshbabu - Aleksandra Goryachkina | Photo Anna Shtourman

Dinara Wagner 1-0 Polina Shuvalova

Wagner - Shuvalova, 24.f4

Dans une défense Nimzo-Indienne, Dinara Wagner et Polina Shuvalova sont arrivées dans la position du diagramme après 24.f4 Polina Shuvalova, qui a connu un tournoi très difficile, va prendre 34 minutes pour se tromper lourdement avec 24...f8?? 25.fxe5 xe5 26.g5 Une sacrifice de pièce pour viser le mat ! 26...gxf5 27.d4 f4 Il faut en effet abandonner la Dame pour sauver le Roi. 28.xe5 7xe5.

Wagner - Shuvalova, 28...7xe5

La position obtenue après 28...7xe5 est évidemment complètement perdante pour Polina Shuvalova, avec seulement deux Cavaliers pour la Dame. Dinara Wagner décide de rendre un peu de matériel pour simplifier avec 29.xf4 xf4 30.xf4 d6 31.f1 g7 32.f5 b5 33.f4 a5 34.h4 g6 35.xh7+ 1-0 Sur 35.xh7 36.xf7+ h6 37.xe8.

Un très bon tournoi pour Dinara Wagner et ses 2358 Elo, qui réalise une norme de Maître International, en revanche, une catastrophe pour Polina Shuvalova qui termine à la dernière place !

Dinara Wagner et sa norme de Maître International (mixte) | Photo Anna Shtourman

Zhansaya Abdumalik 1-0 Alina Kashlinskaya

Abdumalik - Kashlinskaya, 34.f5
Abdumalik - Kashlinskaya, 41.e6

Avec une défense Française, 1.e4 e6 2.d4 d5 3.c3 f6 4.e5 fd7 5.f4 c5 6.f3 c6 7.e3 cxd4 8.xd4 b6... Alina Kashlinskaya avait très bien mené sa barque. Et puis, après le 34.f5 du diagramme de gauche, une gaffe ! 34...c6?? 35.fxe6 fxe6 36.g6 f8+ 37.f5! xf5+ 38.xf5 exf5 39.xe7 f8 40.c7 b5 41.e6 comme dans le diagramme de droite. 41...xa2 42.xg7+ g8 43.f4! Avec leurs trois pièces sur le Roi ennemi isolé, la position blanche est gagnante. 43...e2 44.e5! f8 45.xf5 Tout tombe chez les Noirs. 45...f2+ 46.f4 e8 47.f6 d8 48.e7+ 1-0

Zhansaya Abdumalik - Alina Kashlinskaya | Photo Anna Shtourman

En attendant la ronde 10...

À deux rondes de la fin de la compétition, il ne reste plus que quatre joueuses sur douze en mesure de remporter le Grand Prix FIDE d'Astana : Kateryna Lagno (7,0), Aleksandra Goryachkina (6,5), Alexandra Kosteniuk (5,0) et Zhu Jiner (5,0).

Ainsi, la rencontre d'aujourd'hui entre Aleksandra Goryachkina et Alexandra Kosteniuk sera de la plus haute importance. Surtout que malgré un classement Elo inférieur, c'est Kosteniuk qui mène. Sur seize parties classiques, Alexandra l'a emporté six fois, Goryachkina trois fois, et sept matchs nuls. La dernière victoire de Kosteniuk est récente, avec les Noirs, lors de la coupe du monde 2021, sur la Catalane de son adversaire, dans une finale avec + de même couleur et 1 pion chacune.

Évidemment nous suivrons avec attention le duel entre Kateryna Lagno et Zhansaya Abdumalik. Seulement deux parties classiques ; 1,5 à 0,5 en faveur de Lagno. De la même manière, la rencontre entre Alina Kashlinskaya et Zhu Jiner pourrait bouleverser le haut du classement.

Hier, lors de la ronde 9, le GM Ilya Smirin dans les commentaires du Grand Prix féminin, a tenu des propos jugés déplacés : « Le jeu d'échecs ce n'est pas pour les femmes... ; « Pourquoi les femmes peuvent-elles jouer contre les hommes et les hommes ne peuvent pas jouer [dans les compétitions] contre les femmes... » ; « Pourquoi les femmes veulent-elles obtenir un titre de Grand Maître masculin... »

La FIDE a publié ce matin : « Bien que nous ayons un grand respect pour le grand maître Ilya Smirin, les opinions qu'il a exprimées sont totalement inacceptables, offensantes et ne représentent aucune des valeurs défendues par la FIDE. Par conséquent, nous nous excusons sans réserve auprès de tous ceux qui ont été offensés. De plus, le GM Smirin ne continuera pas à commenter. La FIDE s'efforce non seulement d'augmenter la représentation des femmes dans les sports professionnels et les postes officiels, mais aussi de changer la perception des échecs dans un monde souvent trop masculin. Notre communauté doit être un endroit où les femmes se sentent en sécurité et respectées. Par conséquent, toute action porteuse d'irrespect, de sexisme ou d'agression physique, verbale ou émotionnelle est inacceptable. »

Plus tard dans la soirée... Vous avez dit : « Les échecs ne sont peut-être pas pour les femmes » et le GM Ilya Smirin a répondu : « Je ne l'ai pas dit publiquement, mais dans une conversation privée. »

Fiona Steil-Antoni et Pavel Tregubov

Seize des meilleures joueuses du monde participent à l'ensemble du cycle du Grand Prix FIDE composé de quatre épreuves : 1. Astana du 17 au 30 septembre 2022 ; 2. Munich du 1er au 14 février 2023 ; 3. Inde en mars 2023 et 4. Pologne en mai 2023. Chaque joueuse participe à trois des quatre tournois composés de douze joueuses. Les deux premières à la fin de la série seront directement qualifiées pour le tournoi des candidates 2023-2024.

Classement après la ronde 10 du Grand Prix féminin d'Astana

Pl.NatJoueursElo123456789101112PtsPerf
1 Lagno, Kateryna 2547 X ½ 1 ½ 1 ½ ½ 1 1 1 ½ 7,5 2673
2 Goryachkina, Aleksandra 2579 ½ X 1 ½ 1 1 ½ 1 ½ ½ ½ 7,0 2633
3 Zhu, Jiner 2464 0 0 X ½ 1 ½ 1 ½ 1 1 ½ 6,0 2568
4 Kosteniuk, Alexandra 2521 ½ ½ X ½ 1 1 1 0 0 1 0 5,5 2516
5 Kashlinskaya, Alina 2491 ½ 0 0 ½ X 0 1 1 0 ½ 1 4,5 2451
6 Tan, Zhongyi 2525 0 0 ½ 0 1 X ½ ½ 0 1 1 4,5 2451
7 Abdumalik, Zhansaya 2503 ½ ½ 0 0 ½ X ½ 1 ½ ½ ½ 4,5 2451
8 Vaishali, Rameshbabu 2449 ½ ½ 0 0 ½ ½ X ½ ½ 1 ½ 4,5 2448
9 Shuvalova, Polina 2510 0 0 0 1 0 1 0 ½ X 1 ½ 4,0 2428
10 Wagner, Dinara 2358 0 ½ 0 1 1 0 ½ ½ X 0 ½ 4,0 2428
11 Paehtz, Elisabeth 2477 0 ½ ½ 0 ½ ½ 0 0 1 X 1 4,0 2415
12 Assaubayeva, Bibisara 2443 ½ ½ 1 0 0 ½ ½ ½ ½ 0 X 4,0 2424

Tournoi en onze parties de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis un ajout de 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. Le partage du point par accord mutuel n'est autorisé qu'après le 30e coup des Noirs. Parties en direct sur https://www.europe-echecs.com/live/2022-grand-prix-fide-feminin à partir de 11h00 heure française.

Résultats de la ronde 10 du 28 septembre 2022

Polina Shuvalova (2510)
½-½
½½
Vaishali Rameshbabu (2449)
Sicilienne Svechnikov - 20 coups
Aleksandra Goryachkina (2579)
½-½
½½
Alexandra Kosteniuk (2521)
Défense Slave - 30 coups
Kateryna Lagno (2547)
½-½
½½
Zhansaya Abdumalik (2503)
Espagnole - 13 coups
Alina Kashlinskaya (2491)
0-1
01
Zhu Jiner (2464)
Gambit de la Dame - 24 coups
Bibisara Assaubayeva (2443)
0-1
01
Elisabeth Paehtz (2477)
Bogo-Indienne - 43 coups
Tan Zhongyi (2525)
1-0
10
Dinara Wagner (2358)
Début Réti - 45 coups

Aleksandra Goryachkina ½-½ Alexandra Kosteniuk

Aleksandra Goryachkina est une spécialiste de la défense Slave. Aujourd'hui, Alexandra Kosteniuk, maline, lui a servi sa propre défense. 1.d4 d5 2.c4 c6 3.f3 f6 4.c3 dxc4 5.a4 f5 6.e3 e6 7.xc4... Goryachkina a innové par 14.f4!? au lieu de l'habituel échange des Fous par 14.xg6 fxg6 15.b5 e7, comme dans ½-½ (50) Browne,W (2510)-Ehlvest,J (2610) Philadelphia 1994. 14...c8 15.fc1 xd3 16.xd3 e7 17.h4, comme dans le diagramme, avec une confortable égalité pour les Noirs.

Goryachkina - Kosteniuk, 17.h4

17...b6 18.b3 Offre la case c3 aux Noirs. 18...a3 19.xc8 xc8 20.h5 b2 21.b1 a3 22.e2 c1 23.xc1 xc1+ 24.xc1 xc1+ avec une approximative égalité, comme on peut le voir dans le diagramme, même si les pions b3 et d4 sont relativement faibles. 25.e1 c2!? Kosteniuk préfère garder les Dames, mais 25...xe1+ 26.xe1 c8 avec l'idée de redéployer le Cavalier était plus simple. 26.b4 c1+ 27.h2 f4+ 28.g1 c1+ 29.h2 f4+ 30.g1 c1+ ½-½

Goryachkina - Kosteniuk, 24...xc1+
Aleksandra Goryachkina - Alexandra Kosteniuk | Photo Anna Shtourman

Alina Kashlinskaya 0-1 Zhu Jiner

Kashlinskaya - Zhu Jiner, 15.a2

La connaissances des structures est souvent plus importantes que celle des variantes d'ouverture. Ainsi, même si Alina Kashlinskaya a débuté par un gambit de la Dame : 1.d4 f6 2.c4 e6 3.c3 d5 4.g5... la position obtenue dans le diagramme après 15.c4-a2 est celle d'une Sicilienne Alapine, dans laquelle Zhu Jiner doit maintenant trouver comment se défendre de la dangereuse menace blanche : b1 et e4, visant la case h7.

Kashlinskaya - Zhu Jiner, 17...f4!

La Chinoise a continué par 15...fe8 et là, la Polonaise a cru voir une attaque gagnante avec 16.xh6? gxh6 17.xe6 mais Zhu Jiner a trouvé la réfutation avec l'excellent 17...f4! du diagramme. En effet, sur la prise de la Tour par 17...fxe6? les Blancs gagnent avec 18.g6+ h8 19.xh6+ g8 20.g6+ h8 21.g5+- 18.g3?! Malgré 18 minutes de réflexion, Alina Kashlinskaya ne trouve pas le moyen de relancer son attaque ; le point de non-retour a été dépassé.

Kashlinskaya - Zhu Jiner, 24...xc3 0-1

18...b4! Force une liquidation qui va laisser les Noirs avec un avantage matériel suffisant pour le gain. 19.gxf4 xd3 20.xf6 xf6 21.xd3 xd4 22.e3 xe3 23.fxe3 d3 24.f2 xc3 0-1

Alina Kashlinskaya - Zhu Jiner | Photo Anna Shtourman

Tan Zhongyi 1-0 Dinara Wagner

Dinara Wagner, auteure d'un très bon parcours, s'est montrée jusqu'ici très bien préparée dans les ouvertures. C'est sans doute la raison pour laquelle Tan Zhongyi a voulu entraîner son adversaire dans un début de partie bien moins théorique : la Réti. 1.f3 d5 2.g3 c6 3.g2 f6 4.0-0 g4... Si après 30.f2 la position était encore défendable par les Noirs, 30...g5 31.h4 gxh4 32.gxh4 g7 33.e4 e7 34.b4 a débouché sur le diagramme où la supériorité de la paire de Fous sur les deux Cavaliers donne déjà un avantage pratiquement décisif.

Tan Zhongyi - Wagner, 34.b4

Un position qui rappelle celle de la fameuse 23e partie entre Mikhail Moisevich Botvinnik et David Ionovich Bronstein, au championnat du monde, Moscou, 08.05.1951 : 1-0 (57).

34....ec6 35.d6 a6 36.e3 ab4 37.d2 a6 38.c3 g6 39.d3 f6 40.f4 ab8 41.e5+ g7 42.f5 d7 43.f6+ h6 44.a3 a5 45.c1# 1-0

Tan Zhongyi - Wagner, 45.c1# 1-0
Tan Zhongyi - Dinara Wagner | Photo Anna Shtourman

Kateryna Lagno ½-½ Zhansaya Abdumalik

Lagno - Abdumalik, 13...e8 ½-½

Onze rondes c'est beaucoup, et Kateryna Lagno, seule en tête après quatre victoires consécutives, a décidé de prendre une journée de repos contre Zhansaya Abdumalik avant la dernière partie, avec une ligne très connue de l'Espagnole :

1.e4 e5 2.f3 c6 3.b5 a6 4.a4 f6 5.0-0 e7 6.e1 b5 7.b3 0-0 8.c3 d6 9.h3 e8 10.g5 f8 11.f3 e8 12.g5 f8 13.f3 e8 ½-½

Polina Shuvalova ½-½ Rameshbabu Vaishali

Polina Shuvalova et Rameshbabu Vaishali, on obtenu le même résultats à peine quelques minutes plus tard.

1.e4 c5 2.f3 c6 3.d4 cxd4 4.xd4 f6 5.c3 e5 6.de2 c5 7.g3 0-0 8.c4 d6 9.0-0 g4 10.h3 h4 11.f3 d4 12.d3 e6 13.hxg4 xc4 14.xc4 Et dans le diagramme les Noirs forcent la répétition de la position par 14...f3+ 15.gxf3 xg3+ 16.h1 h3+ 17.g1 g3+ 18.h1 h3+ 19.g1 g3+ 20.h1 ½-½

Shuvalova - Vaishali, 14.xc4

Classement général du cycle du Grand Prix féminin d'Astana

Pl.NomFédAstanaMunichInde
Pologne
Total
1Kateryna Lagno 160160
2 Aleksandra Goryachkina 130 130
3 Zhu Jiner 110 110
4 Alexandra Kosteniuk 90 90
5 Zhansaya Abdumalik 80 80
6 Tan Zhongyi 60 60
6 R Vaishali 60 60
6 Dinara Wagner 60 60
9 Alina Kashlinskaya 30 30
9 Elisabeth Paehtz 30 30
9 Bibisara Assaubayeva 30 30
12 Polina Shuvalova 10 10
13 Nana Dzagnidze 
13 Mariya Muzychuk 
13 Anna Muzychuk 
13 Dronavalli Harika 
13 Koneru Humpy 

Les deux meilleures joueuses du classement final du Grand Prix sont qualifiées pour le tournoi des Candidates 2023-2024. Toutes les remplaçantes (en italique) sont éligibles pour les points de Grand Prix et la qualification aux Candidates.

Le classement final du Grand Prix féminin d'Astana

Les résultats du Grand Prix féminin d'Astana

Résultats de la ronde 1 du 18 septembre 2022
Aleksandra Goryachkina 2579 - Polina Shuvalova 2510 : 1-0
Kateryna Lagno 2547 - Vaishali Rameshbabu 2449 : ½-½
Alina Kashlinskaya 2491 - Alexandra Kosteniuk 2521 : ½-½
Bibisara Assaubayeva 2443 - Zhansaya Abdumalik 2503 : ½-½
Tan Zhongyi 2525 - Zhu Jiner 2464 : ½-½
Dinara Wagner 2358 - Elisabeth Paehtz 2477 : 0-1
_
Résultats de la ronde 2 du 19 septembre 2022
Polina Shuvalova 2510 - Elisabeth Paehtz 2477 : 1-0
Zhu Jiner 2464 - Dinara Wagner 2358 : 1-0
Zhansaya Abdumalik 2503 - Tan Zhongyi 2525 : ½-½
Alexandra Kosteniuk 2521 - Bibisara Assaubayeva 2443 : 0-1
Vaishali Rameshbabu 2449 - Alina Kashlinskaya 2491 : 0-1
Aleksandra Goryachkina 2579 - Kateryna Lagno 2547 : ½-½
_
Résultats de la ronde 3 du 20 septembre 2022
Kateryna Lagno 2547 - Polina Shuvalova 2510 : 1-0
Alina Kashlinskaya 2491 - Aleksandra Goryachkina 2579 : 0-1
Bibisara Assaubayeva 2443 - Vaishali Rameshbabu 2449 : ½-½
Tan Zhongyi 2525 - Alexandra Kosteniuk 2521 : 0-1
Dinara Wagner 2358 - Zhansaya Abdumalik 2503 : ½-½
Elisabeth Paehtz 2477 - Zhu Jiner 2464 : ½-½
_
Résultats de la ronde 4 du 21 septembre 2022
Polina Shuvalova 2510 - Zhu Jiner 2464 : 0-1
Zhansaya Abdumalik 2503 - Elisabeth Paehtz 2477 : ½-½
Alexandra Kosteniuk 2521 - Dinara Wagner 2358 : 0-1
Vaishali Rameshbabu 2449 - Tan Zhongyi 2525 : ½-½
Aleksandra Goryachkina 2579 - Bibisara Assaubayeva 2443 : ½-½
Kateryna Lagno 2547 - Alina Kashlinskaya 2491 : ½-½
_
Résultats de la ronde 5 du 22 septembre 2022
Alina Kashlinskaya 2491 Polina Shuvalova 2510 : 1-0
Bibisara Assaubayeva 2443 Kateryna Lagno 2547 : ½-½
Tan Zhongyi 2525 Aleksandra Goryachkina 2579 : 0-1
Dinara Wagner 2358 Vaishali Rameshbabu 2449 : ½-½
Elisabeth Paehtz 2477 Alexandra Kosteniuk 2521 : 0-1
Zhu Jiner 2464 Zhansaya Abdumalik 2503 : 1-0
_
Résultats de la ronde 6 du 23 septembre 2022
Polina Shuvalova 2510 - Zhansaya Abdumalik 2503 : 0-1
Alexandra Kosteniuk 2521 - Zhu Jiner 2464 : ½-½
Vaishali Rameshbabu 2449 - Elisabeth Paehtz 2477 : 1-0
Aleksandra Goryachkina 2579 - Dinara Wagner 2358 : ½-½
Kateryna Lagno 2547 - Tan Zhongyi 2525 : 1-0
Alina Kashlinskaya 2491 - Bibisara Assaubayeva 2443 : 1-0
_
Résultats de la ronde 7 du 25 septembre 2022
Bibisara Assaubayeva 2443 - Polina Shuvalova 2510 : ½-½
Tan Zhongyi 2525 - Alina Kashlinskaya 2491 : 1-0
Dinara Wagner 2358 - Kateryna Lagno 2547 : 0-1
Elisabeth Paehtz 2477 - Aleksandra Goryachkina 257 : ½-½
Zhu Jiner 2464 - Vaishali Rameshbabu 2449 : ½-½
Zhansaya Abdumalik 2503 - Alexandra Kosteniuk 2521 : 0-1
_
Résultats de la ronde 8 du 26 septembre 2022
Polina Shuvalova 2510 - Alexandra Kosteniuk 2521 : 1-0
Vaishali Rameshbabu 2449 - Zhansaya Abdumalik 2503 : ½-½
Aleksandra Goryachkina 2579 - Zhu Jiner 2464 : 1-0
Kateryna Lagno 2547 - Elisabeth Paehtz 2477 : 1-0
Alina Kashlinskaya 2491 - Dinara Wagner 2358 : 0-1
Bibisara Assaubayeva 2443 - Tan Zhongyi 2525 : 0-1
_
Résultats de la ronde 9 du 27 septembre 2022
Tan Zhongyi 2525 - Polina Shuvalova 2510 : 0-1
Dinara Wagner 2358 - Bibisara Assaubayeva 2443 : ½-½
Elisabeth Paehtz 2477 - Alina Kashlinskaya 2491 : ½-½
Zhu Jiner 2464 - Kateryna Lagno 2547 : 0-1
Zhansaya Abdumalik 2503 - Aleksandra Goryachkina 2579 : ½-½
Alexandra Kosteniuk 2521 - Vaishali Rameshbabu 2449 : 1-0
_
Résultats de la ronde 10 du 28 septembre 2022
Polina Shuvalova 2510 - Vaishali Rameshbabu 2449 : ½-½
Aleksandra Goryachkina 2579 - Alexandra Kosteniuk 2521 : ½-½
Kateryna Lagno 2547 - Zhansaya Abdumalik 2503 : ½-½
Alina Kashlinskaya 2491 - Zhu Jiner 2464 : 0-1
Bibisara Assaubayeva 2443 - Elisabeth Paehtz 2477 : 0-1
Tan Zhongyi 2525 - Dinara Wagner 2358 : 1-0
_
Résultats de la ronde 11 du 29 septembre 2022
Dinara Wagner 2358 - Polina Shuvalova 2510 : 1-0
Elisabeth Paehtz 2477 - Tan Zhongyi 2525 : ½-½
Zhu Jiner 2464 - Bibisara Assaubayeva 2443 : ½-½
Zhansaya Abdumalik 2503 - Alina Kashlinskaya 2491 : 1-0
Alexandra Kosteniuk 2521 - Kateryna Lagno 2547 : ½-½
Vaishali Rameshbabu 2449 - Aleksandra Goryachkina 2579 : ½-½
Les parties du Grand Prix FIDE d'Astana 2022

En attendant la ronde 9...

De la septième à la douzième place après la ronde 8, finalement, seul le petit Poucet, l'Allemande Dinara Wagner et ses 2358 Elo, réalise une bonne opération. Le plus remarquable, surtout pour ceux qui pensent que l'étude de longues variantes d'ouvertures est une sorte de pierre philosophale du jeu d'Échecs, est de constater que malgré d'excellentes connaissances des débuts de parties, les Tan Zhongyi, Bibisara Assaubayeva, Zhansaya Abdumalik, Polina Shuvalova et Elisabeth Paehtz se retrouvent dans la deuxième moitié du tableau. Un mauvais plan, une faute tactique, un manque de technique en finale, voilà les véritables raisons de leurs défaites.

Hier nous avons eu une première entre Zhu Jiner et Aleksandra Goryachkina, aujourd'hui nous en avons une autre entre Zhu Jiner et Kateryna Lagno.

Quant à Aleksandra Goryachkina, elle affronte Zhansaya Abdumalik. Ces deux joueuses ne se sont jouées qu'à deux reprises en classique ; en 2013, dans la catégorie des moins de 20 ans, et la victoire de la Russe avec les Noirs, et en 2021, au Grand Prix de Lausanne, avec un match nul en seulement 15 coups dans la tristement célèbre variante Berlinoise avec répétition par : 13.e4+ e6 14.d4 d6 15.e4+ e6 ½-½

Sur les cinq parties entre Elisabeth Paehtz et Alina Kashlinskaya, la néo-Polonaise a jusqu'ici toujours joué avec les Blancs, même si la score est clairement en faveur de l'Allemande avec 4 victoires à 1 ! Aujourd'hui, pour changer, Elisabeth Paehtz aura l'avantage des pièces blanches.

Tan Zhongyi et Polina Shuvalova n'ont joué que des blitz, avec un résultat de 14 victoires à 7 et 1 match nul en faveur de la Chinoise.

Une seule partie classique entre Alexandra Kosteniuk et Vaishali Rameshbabu ; en 2018, avec un match nul en 36 coups.

Seize des meilleures joueuses du monde participent à l'ensemble du cycle du Grand Prix FIDE composé de quatre épreuves : 1. Astana du 17 au 30 septembre 2022 ; 2. Munich du 1er au 14 février 2023 ; 3. Inde en mars 2023 et 4. Pologne en mai 2023. Chaque joueuse participe à trois des quatre tournois composés de douze joueuses. Les deux premières à la fin de la série seront directement qualifiées pour le tournoi des candidates 2023-2024.

Classement après la ronde 9 du Grand Prix féminin d'Astana

Pl.NatJoueursElo123456789101112PtsPerf
1 Lagno, Kateryna 2547 X ½ 1 ½ 1 ½ ½ 1 1 1 7,0 2697
2 Goryachkina, Aleksandra 2579 ½ X 1 1 ½ ½ ½ 1 1 ½ 6,5 2646
3 Kosteniuk, Alexandra 2521 X ½ ½ 0 0 1 1 0 1 1 5,0 2512
4 Zhu, Jiner 2464 0 0 ½ X 1 ½ 1 1 ½ ½ 5,0 2540
5 Kashlinskaya, Alina 2491 ½ 0 ½ X 0 1 1 1 0 ½ 4,5 2490
6 Wagner, Dinara 2358 0 ½ 1 0 1 X ½ ½ ½ 0 4,0 2454
7 Assaubayeva, Bibisara 2443 ½ ½ 1 0 ½ X ½ ½ ½ 0 4,0 2455
8 Vaishali, Rameshbabu 2449 ½ 0 ½ 0 ½ ½ X ½ ½ 1 4,0 2438
9 Abdumalik, Zhansaya 2503 ½ 0 0 ½ ½ ½ X 1 ½ ½ 4,0 2438
10 Shuvalova, Polina 2510 0 0 1 0 0 ½ 0 X 1 1 3,5 2426
11 Tan, Zhongyi 2525 0 0 0 ½ 1 1 ½ ½ 0 X 3,5 2421
12 Paehtz, Elisabeth 2477 0 ½ 0 ½ ½ 1 0 ½ 0 X 3,0 2366

Tournoi en onze parties de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis un ajout de 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. Le partage du point par accord mutuel n'est autorisé qu'après le 30e coup des Noirs. Parties en direct sur https://www.europe-echecs.com/live/2022-grand-prix-fide-feminin à partir de 11h00 heure française.

Résultats de la ronde 9 du 27 septembre 2022

Tan Zhongyi (2525)
0-1
01
Polina Shuvalova (2510)
Nimzo-Indienne - 48 coups
Dinara Wagner (2358)
½-½
½½
Bibisara Assaubayeva (2443)
Défense Slave - 58 coups
Elisabeth Paehtz (2477)
½-½
½½
Alina Kashlinskaya (2491)
Nimzo-Indienne - 35 coups
Zhu Jiner (2464)
0-1
01
Kateryna Lagno (2547)
Sicilienne 4 Cavaliers - 32 coups
Zhansaya Abdumalik (2503)
½-½
½½
Aleksandra Goryachkina (2579)
Espagnole Berlinoise - 15 coups
Alexandra Kosteniuk (2521)
1-0
10
Vaishali Rameshbabu (2449)
Sicilienne Rossolimo - 36 coups

Zhansaya Abdumalik et Aleksandra Goryachkina ont rejoué exactement la même partie qu'en 2021, au Grand Prix de Lausanne, avec un match nul en seulement 15 coups dans la tristement célèbre variante Berlinoise avec répétition par : 13.e4+ e6 14.d4 d6 15.e4+ e6 ½-½

Zhu Jiner 0-1 Kateryna Lagno

Zhu Jiner - Lagno, 10...b4

Zhu Jiner et Kateryna Lagno se sont expliquées sur une ligne peu fréquente de la défense Sicilienne : 1.e4 c5 2.f3 e6 3.d4 cxd4 4.xd4 c6 5.c3 f6 La Sicilienne des 4 Cavaliers. 6.xc6 bxc6 7.e5 d5 8.e4 b7!? Une sous-variante au lieu de 8...c7. 9.c4 Une sous-variante de la sous-variante au lieu de 9.e2. 9...b4 10.c5 b8 11.f4 a6 12.e2!? 12.a3 est plus souvent joué. 12...xe2 13.xe2 d5 14.0-0 b4 avec une première réflexion de Zhu Jiner dans la position du diagramme. 15.h1!? Une nouveauté après 13 minutes. 15...xc5 Prend le pion a tempo. 16.d2

Zhu Jiner - Lagno, 20.d4

16...d4 17.ad1 e7 Les Noirs sont de toute évidence encore dans leur préparation, alors que les Blancs doivent trouver les coups. 18.c3 Avec une première réflexion des Noirs. La position est tranchante avec un développement complet des Blancs et des pions centraux prêts à enfoncer les lignes ennemies. Sans le Cavalier noir en d5 les Noirs seraient pratiquement perdus. 18...e3 1h03-1h21. L'échange des Dames serait bien entendu une bonne affaire pour les Noirs. 19.c2 A tempo. 19...b6 Menace d'une fourchette de Cavalier en e3. 20.d4 Diagramme.

Zhu Jiner - Lagno, 24.b3

20...c5! Il fallait en effet rendre le pion. 1h01-1h10. 21.xc5 c8 Les Noirs gagnent un tempo pour sortir une pièce. 22.c1 0-0 Et enfin achever leur développement. 23.f2 Les Blancs sortent du clouage. 23...b5 Et les Noirs sortent du leur à leur tour. 24.b3 Les Noirs semblent avoir équilibré la position. Toutefois, malgré une longue réflexion de 18 minutes, Kateryna Lagno va commettre une faute décisive avec 24...c6?. N'ayant pas vu, ou mal estimé la possibilité de la terrible attaque blanche. Zhu Jiner va-t-elle trouver la réfutation du dernier coup des Noirs ?

Zhu Jiner - Lagno, 27...f6!

25.c4? Non ! La ligne était cependant peu évidente : 25.a4 a5 26.f5! exf5 27.xd7 xc1 28.xc1 e8 29.xf5 et sur la meilleure défense, 29...c7 30.f1 d5 31.xa7 la machine affiche +3.50. 25...xc5 26.xc5 fc8 27.f5! f6! Le seul bon coup de la position ! Il ne fallait surtout pas prendre la pièce blanche en c5. 27...xc5 28.fxe6 f6 29.exf7+ xf7 30.exf6 xc4 31.bxc4 xc4 32.fxg7+ xg7 et le Roi noir est trop à découvert pour survivre. 28.exf6? Au tour de Zhu Jiner de gaffer. 28...xf6? Avec 16 minutes, les Noirs n'ont pas vu le gain : 28...xc5! 29.fxg7 xc4 30.bxc4 xc4 31.fxe6 f4! La réfutation !

Zhu Jiner - Lagno, 29.fxe6?

29.fxe6? Zhu Jiner, avec 12 minutes, insiste dans son sacrifice de pièce erroné. 29...xc5! Et cette fois Kateryna Lagno prend la pièce ! 30.a4 b6 31.a5 b5 32.exd7 xc4! 0-1 Sur 33.dxc8+ xc8 les Noirs restent avec un Cavalier de plus.

Grâce à cette victoire sur Zhu Jiner, Kateryna Lagno se retrouve désormais seule en tête du Grand Prix FIDE d'Astana.

Kateryna Lagno | Photo Anna Shtourman

Elisabeth Paehtz ½-½ Alina Kashlinskaya

Dans une défense Nimzo-Indienne, 1.d4 f6 2.c4 e6 3.c3 b4 4.e3 0-0 5.d3 d5 6.ge2 dxc4 7.xc4 bd7 8.0-0 e5 Elisabeth Paehtz, dans le diagramme, fidèle à son style agressif, a choisi la voie tranchante par 9.xf7+ xf7 10.dxe5 e7 11.exf6 xf6 12.f4 c6 13.f3!? Un nouveau coup, au lieu de celui de la vieille partie : 13.c2 g5 14.fe2 d6 15.g3 xg3 16.hxg3... 1-0 (30) Bondarevsky,I-Opocensky,K Moscow 1946. 13...c5 14.h1 b6 15.e1 Des pendules à 0h33 et 1h00 indiquaient cependant qu'Alina Kashlinskaya n'avait pas été surprise le moins du monde.

Paehtz - Kashlinskaya, 8...e5

15...d6 16.e4 d7 17.d3 a6 18.e5 xd3 19.exd6 xd6 20.b3 La situation semble se pacifier. 20...f6 21.a3 d7 22.d2 d8= 23.ad1 c5 24.b2 e7 25.xe7 xe7 26.a4 e8 27.e1 Diagramme. ½-½ au 35e coup.

Paehtz - Kashlinskaya, 27.e1
Elisabeth Paehtz et Alina Kashlinskaya | Photo Anna Shtourman

Alexandra Kosteniuk 1-0 Rameshbabu Vaishali

Kosteniuk - Vaishali, 35...f6

La variante Rossolimo d'Alexandra Kosteniuk 1.e4 c5 2.f3 c6 3.b5 e6 4.0-0 ge7 5.e1 a6 6.f1... est bien évidemment complètement gagnante après 35...f6. Rameshbabu Vaishali va déposer les armes immédiatement après 36.h6+ 1-0

Si 36...h8 37.xf7+ g8 38.xf6 gxf6 39.xd8 xd8 40.xb7 avec une Tour et deux pions de plus.

Une victoire qui permet à Alexandra Kosteniuk de partager la 3e et 4e place avec Zhu Kiner.

Alexandra Kosteniuk | Photo Anna Shtourman

En attendant la ronde 8... Sur quinze parties classiques jouées entre 2001 et 2021, Kateryna Lagno l'a emporté six fois contre Elisabeth Paehtz sans encaisser la moindre défaite. La joueuse russe part donc clairement favori dans son duel du jour. À égalité des points en tête de la compétition, Zhu Jiner et Aleksandra Goryachkina vont en revanche s'affronter pour la première fois. Il faudra évidemment surveiller la rencontre entre Polina Shuvalova et Alexandra Kosteniuk. L'ancienne championne du monde, après un démarrage difficile, remonte à la vitesse grand V et, malgré les pièces noires, pourrait parfaitement enterrer sa compatriote déjà en grande difficulté. À noter que dans la ronde 7, Bibisara Assaubayeva et Shuvalova ont joué jusqu'au 113e coup une finale + vs   De son côté, Alina Kashlinskaya, qui a perdu hier, a une opportunité de se refaite contre Dinara Wagner et se replacer ainsi en haut de tableau.

Seize des meilleures joueuses du monde participent à l'ensemble du cycle du Grand Prix FIDE composé de quatre épreuves : 1. Astana du 17 au 30 septembre 2022 ; 2. Munich du 1er au 14 février 2023 ; 3. Inde en mars 2023 et 4. Pologne en mai 2023. Chaque joueuse participe à trois des quatre tournois composés de douze joueuses. Les deux premières à la fin de la série seront directement qualifiées pour le tournoi des candidates 2023-2024.

Classement après la ronde 8 du Grand Prix féminin d'Astana

Pl.NatJoueursElo123456789101112PtsPerf
1 Goryachkina, Aleksandra 2579 X ½ 1 1 ½ 1 ½ 1 ½ 6,0 2670
2 Lagno, Kateryna 2547 ½ X ½ ½ 1 1 ½ 1 1 6,0 2672
3 Zhu, Jiner 2464 0 X ½ ½ 1 ½ 1 1 ½ 5,0 2585
4 Kashlinskaya, Alina 2491 0 ½ X ½ 1 0 0 1 1 4,0 2492
5 Kosteniuk, Alexandra 2521 ½ ½ X 0 1 0 1 0 1 4,0 2471
6 Vaishali, Rameshbabu 2449 ½ ½ 0 X ½ ½ ½ ½ 1 4,0 2476
7 Wagner, Dinara 2358 ½ 0 0 1 1 ½ X ½ 0 3,5 2461
8 Tan, Zhongyi 2525 0 0 ½ 1 0 ½ X 1 ½ 3,5 2457
9 Assaubayeva, Bibisara 2443 ½ ½ 0 1 ½ 0 X ½ ½ 3,5 2473
10 Abdumalik, Zhansaya 2503 0 0 ½ ½ ½ ½ X 1 ½ 3,5 2425
11 Shuvalova, Polina 2510 0 0 0 0 1 ½ 0 X 1 2,5 2362
12 Paehtz, Elisabeth 2477 ½ 0 ½ 0 0 1 ½ 0 X 2,5 2350

Tournoi en onze parties de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis un ajout de 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. Le partage du point par accord mutuel n'est autorisé qu'après le 30e coup des Noirs. Parties en direct sur https://www.europe-echecs.com/live/2022-grand-prix-fide-feminin à partir de 11h00 heure française.

Résultats de la ronde 8 du 26 septembre 2022

Polina Shuvalova (2510)
1-0
10
Alexandra Kosteniuk (2521)
Début du pion Dame - 59 coups
Vaishali Rameshbabu (2449)
½-½
½½
Zhansaya Abdumalik (2503)
Espagnole fermée - 45 coups
Aleksandra Goryachkina (2579)
1-0
10
Zhu Jiner (2464)
Partie Anglaise - 43 coups
Kateryna Lagno (2547)
1-0
10
Elisabeth Paehtz (2477)
Sicilienne Rossolimo - 59 coups
Alina Kashlinskaya (2491)
0-1
01
Dinara Wagner (2358)
Nimzo-Indienne - 52 coups
Bibisara Assaubayeva (2443)
0-1
01
Tan Zhongyi (2525)
Gambit de la Dame - 39 coups

Pour la cinquième fois consécutive en cinq parties classiques, Polina Shuvalova joue avec les pièces blanches contre Alexandra Kosteniuk. Le score est de 3 victoires à 1 pour Shuvalova, mais dans ce Grand Prix il est surtout question de forme. Kosteniuk enchaîne les victoires pendant que Shuvalova souffre terriblement !

Des huit parties dans lesquelles Kateryna Lagno a joué avec les pièces blanches, la défense Sicilienne est apparue à cinq reprises; généralement une Najdorf. Elisabeth Paehtz a tenté une fois une Paulsen (nulle), et une fois la défense Française, avec un demi-point aussi. De son côté, Kateryna Lagno lui a joué deux fois 1.d4, sur quoi la joueuse allemande a répondu par une Bogo-Indienne et une Est-Indienne, mais 2 à 0 pour la joueuse russe.

Kateryna Lagno 1-0 Elisabeth Paehtz

Lagno - Paehtz, 8...g6

Aujourd'hui ce sera une défense Sicilienne variante Rossolimo. 1.e4 c5 2.f3 c6 3.b5 e6 4.0-0 ge7 5.e1 d4!? 6.xd4 Après 21 minutes de réflexion. 6...cxd4 7.c3 b6 8.b3!? g6 Après 20 minutes, comme dans le diagramme. « Je n'aime pas ce coup, si vous me le demandez. » Ilya Smirin. Apparemment les deux joueuses sont hors théorie. 9.a3 g7 10.c2 e5 et des pendules à 0h48 et 0h49. 11.cxd4 cxd4

Lagno - Paehtz, 17...e7

12.a4 0-0 13.a5 c7 d3 « Quand vous voulez attaquer un pion [ici le pion d4], bloquez-le d'abord. » Ilya Smirin. 0h39-0h47. 14...a6 15.c4 c6 16.d2 d6 Le rythme des coups s'accélère de part et d'autre. 0h37 et 0h25. 17.d5! L'avantage blanc prend forme. 17...e7 0h33-0h20. 18.f4 d8!? La situation devient difficile pour les Noirs. 19.e5!? Kateryna Lagno décide de ne pas attendre et complique la situation, comptant certainement jouer aussi sur le manque de temps d'Elisabeth Paehtz.

Lagno - Paehtz, 24...xe6

19...c6 20.c4?! 20.b6! était le plus précis. 20...d7?! Un peu meilleur était de laisser une qualité par 20...dxe5! 21.xc6 bxc6 22.b4 e6 23.xe6 xe6 24.xf8. 21.xd4 xd4 22.xd4 dxe5 23.fxe5 e6 0h16-0h04. 24.xe6 xe6 avec un pion de plus. Diagramme. 25.e4 fd8 26.c3 d5 27.e3 ad8 28.f1 8d7 29.h3 e7 Le dernier espoir des Noirs est de construire une forteresse.

Lagno - Paehtz, 40...e6

Les coups jusqu'au contrôle du temps ont été joués rapidement avec, d'un côté, Kateryna Lagno qui a cherché une faille, pendant que de l'autre côté, Elisabeth Paehtz conservait la position bloquée autant que possible. 30.d4 e8 31.ef3 e7 32.c2 ed7 33.f2 e8 34.f4 e6 35.f3 e8 36.h4 e6 37.h5 b5 38.e4 bd5 39.h4 e8 40.f3 e6 comme dans le diagramme. 41.h6! Joué en moins d'un minute, ce qui tent à démontrer que la ligne avait été calculée bien avant le contrôle du 40e coup.

Lagno - Paehtz, 44...e6!

41...f8 Le problème va très vite apparaître. 42.f6 et la position est débloquée !  42...e8 43.hf4! xh6 44.e6! Avec ce coup Kateryna Lagno porte l'estocade. Diagramme. 44...xf4 45.exf7+ xf7 Il faut donner la Dame. 46.xf7 xf7 47.xf4+ f5 48.b8 Avec une pièce de plus la cause est entendue, même s'il fallait rester précis jusqu'au bout pour passer la défense des deux Tours. 1-0 au 59e coup.

Kateryna Lagno et Aleksandra Goryachkina mènent désormais seules le Grand Prix FIDE d'Astana.

Kateryna Lagno : « Tout peut encore arriver. Je ne penserai pas au résultat nbi à la course en tête, je jouerai juste aux échecs. »

Kateryna Lagno - Elisabeth Paehtz | Photo Anna Shtourman

Aleksandra Goryachkina 1-0 Zhu Jiner

Aleksandra Goryachkina et Zhu Jiner se sont affrontées sur le thème de l'Anglaise. 1.c4 e5 2.c3 f6 3.f3 c6 4.e4 c5 5.xe5 xe5 6.d4 b4 7.dxe5 xe4 8.f3 xc3 9.bxc3 a5 10.f4 0-0 11.e2 d6 12.d1 e8 13.c5!? 13.exd6 semblait plus simple et logique. 13...h4 Diagramme. 14.g3 g5 15.cxd6 cxd6 « Les Noirs n'ont aucun problème ici. Que peuvent faire les Blancs ? » Ilya Smirin.

Goryachkina -Zhu Jiner, 13...h4

16.h4 f5 17.exd6 xf3 18.gxf3 xc3+ 19.f1. Diagramme, Le pion passé blanc est facilement par 19...d7 20.c4!? Avec des pendules 0h32 et 0h53. La machine préférait viser l'échange du Fou bloqueur par 20.b1 c6 21.b5. 20...h5 21.c1 e5 22.g2 xg3 23.xg3

Goryachkina -Zhu Jiner, 19.f1

23...ad8 24.hd1 e6?! C'est à partir de cette position que Zhu Jiner va perdre le fil de la partie. 25.b5 d7?? 26.xd7 xd7 27.c7 avec un avantage blanc décisif !

Goryachkina -Zhu Jiner, 24.e6?!

27...ed8 28.xd7 xd7 29.f4 Et comme on peut le voir, le Roi blanc est largement en avance, surtout que le Roi noir n'a pas accès à la case e7. Zhu Jiner est perdue. 29...f8 30.e5 d8 31.d5 g6 32.c1 e8 33.e1+ f8 34.e7 b8, etc. 1-0 au 43e coup.

Goryachkina -Zhu Jiner, 29.f4
Aleksandra Goryachkina - Zhu Jiner | Photo Anna Shtourman

Polina Shuvalova 1-0 Alexandra Kosteniuk

Shuvalova - Kosteniuk, 17...d8

Avec son début de partie, Polina Shuvalova a certainement cherché à éviter les préparations pointues d'Alexandra Kosteniuk : 1.d4 d5 2.f3 f6 3.f4 c5 4.e3 c6 5.bd2 h5 6.dxc5 xf4 7.exf4 e6 8.b3 f6 9.c1 g6 10.b5 h6 11.g3 0-0 12.0-0 d7 13.e1 fc8 14.c3 Ce qui a été un petit succès, puisque les prochains coups des Noirs sont des marches en arrière. 14...b8 15.a4 a6 16.f1 e8 17.e5 d8 comme dans le diagramme. 18.e3 d7 19.xd7 xd7 20.d4 avec un clair avantage blanc pour le pion de plus et le contrôle des cases noires.

Shuvalova - Kosteniuk, 31.a5

20...a5 21.b5 g7 22.b4 e8 23.bxa5 xa5 24.b3 aa8 25.d4 f8 26.f5 exf5? Une faute qui offre l'occasion à Polina Shuvalova d'un liquidation pour passer le pion « a ». 27.xe8 xe8 28.xe8 xe8 29.xe8 xe8 30.c6 bxc6 31.a5 Comme dans le diagramme. 31...c5 32.xc6

Shuvalova - Kosteniuk, 37...d7

32...e6 33.b4 d6 34.a6 a7 35.a5 d4 36.cxd4 xd4 37.c6 d7 Les Noirs sont fixés et n'ont rien à opposer à l'entrée en jeu du Roi blanc. 38.xa7 xa7 39.f4 f8 40.f2 La Tour noire est fixée au blocage du pion passé, alors que le Roi blanc peut jouer sur les deux ailes. Malgré tous ses efforts, Alexandra Kosteniuk ne pourra pas sauver cette partie. 1-0 au 59e coup.

Polina Shuvalova vs Alexandra Kosteniuk | Photo Anna Shtourman

Bibisara Assaubayeva 0-1 Tan Zhongyi

Dans un gambit de la Dame variante d'échange : 1.d4 f6 2.c4 e6 3.c3 d5 4.cxd5 exd5 5.g5 c6 6.e3... Bibisara Assaubayeva a d'abord joué une étrage manoeuvre par 26.a8 et 27.a7 pour attaque le pion a7, mais la véritable faute a été stratégique. En fait, le Roi blanc, croyant les pions noirs de l'aile-Dame faible a joué 28.c3?! h5 29.b4?! h4 30.a4 et là, dans le diagramme, Tan Zhongyi a joué le fort 30...f4! 31.a5 h1? Incompréhensible. Un gain informatique s'obtenait par 31...c5+ 32.xc5 c7+ 33.b6 c2 34.xb7 xf2 35.xa6 xb2+ 0-1. 32.c5

Assaubayeva - Tan Zhongyi, 30.a4

32...f3 33.a8 g7 34.d3?? Une gaffe, mais encore faut-il voir pourquoi. 34...g2 35.f5 et dans le diagramme, la raison : 35...xe3! 36.fxe3 f2 37.d3 xh3 38.e8 f5 39.e4 dxe4 0-1.

Assaubayeva - Tan Zhongyi, 35.f5
Bibisara Assaubayeva 0-1 Tan Zhongyi | Photo Anna Shtourman

En attendant la ronde 7...

La surprise de cette première moitié du Grand Prix d'Astana est la dernière place occupée par la joueuse russe Polina Shuvalova. Née le 12 mars 2001 à Orsk, elle remporte en octobre 2019 le championnat du monde des moins de dix huit ans, puis le championnat du monde junior des moins de vingt ans. En 2020, la FIDE lui a décerné le titre de Maître International. En novembre, elle remporte le championnat de Russie féminin par équipe, où elle a joué au premier échiquier. En décembre 2020, Polina Shuvalova débute le championnat de Russie féminin par six victoires en six parties. Elle termine à la deuxième place après un match de départage perdu contre Aleksandra Goryatchkina.

Avec 43 autres joueurs d'échecs russes, Shuvalova a co-signé une lettre ouverte au président Vladimir Poutine pour protester contre l'invasion russe en Ukraine, exprimant sa solidarité avec le peuple ukrainien.

Pour avoir suivi toutes les parties du tournoi, nous pensons que les défaites de Shuvalova proviennent principalement d'un manque de condition physique, qui entraîne des fautes tactiques dues à la fatigue après plusieurs heures de jeu. Par exemple : 62.g4+?? [62.f5=] contre Zhu Jiner dans la ronde 4, 56.a1?? [56.c1=] contre Alina Kashlinskaya dans la ronde 5, et 50.e2?? [52.c2!=] contre Zhansaya Abdumalik dans la ronde 6.

« Chaque élément est important - l'élément échecs bien sûr, mais pas seulement. Il y a quelque chose que beaucoup de gens ne comprennent pas. Ils se disent : « Ah ! Aujourd'hui je n'ai pratiqué aucun sport mais j'ai quand même gagné, donc je n'en ai pas besoin ». Ou le contraire. « J'ai fait du sport mais j'ai perdu la partie ». Vous pouvez bien sûr tout faire correctement et perdre, ou tout faire de travers et gagner, mais la personne qui fera tout correctement gagnera plus souvent. Ceux qui ne parviennent pas à suivre un régime sportif peuvent être très talentueux et gagner des épreuves individuelles, mais sur une longue période ils feront moins bien. Quand je courrais avant les tournois importants, je pensais : « Je vais souffrir maintenant, mais dans le tournoi je vais obtenir un demi-point supplémentaire ! » Arthur Yousoupov

Polina Shuvalova | Photo Anna Shtourman

Polina Shuvalova, après son match nul au 113e coup face à Bibisara Assaubayeva : « Quand j'ai perdu ma quatrième partie, j'avais l'impression qu'à chaque fois il y avait eu lutte, mais que d'une manière ou d'une autre je n'avais pas eu de chance. J'ai pris des décisions étranges. »

Seize des meilleures joueuses du monde participent à l'ensemble du cycle du Grand Prix FIDE composé de quatre épreuves : 1. Astana du 17 au 30 septembre 2022 ; 2. Munich du 1er au 14 février 2023 ; 3. Inde en mars 2023 et 4. Pologne en mai 2023. Chaque joueuse participe à trois des quatre tournois composés de douze joueuses. Les deux premières à la fin de la série seront directement qualifiées pour le tournoi des candidates 2023-2024.

Classement après la ronde 7 du Grand Prix féminin d'Astana

Pl.NatJoueursElo123456789101112PtsPerf
1 Goryachkina, Aleksandra 2579 X ½ 1 ½ 1 ½ ½ 1 5,0 2637
2 Lagno, Kateryna 2547 ½ X ½ ½ ½ 1 1 1 5,0 2637
3 Zhu, Jiner 2464 X ½ ½ 1 ½ 1 ½ 1 5,0 2636
4 Kashlinskaya, Alina 2491 0 ½ X ½ 1 1 0 1 4,0 2561
5 Kosteniuk, Alexandra 2521 ½ ½ X 0 1 1 0 1 4,0 2516
6 Assaubayeva, Bibisara 2443 ½ ½ 0 1 X ½ ½ ½ 3,5 2514
7 Vaishali, Rameshbabu 2449 ½ ½ 0 ½ X ½ ½ 1 3,5 2472
8 Abdumalik, Zhansaya 2503 0 0 ½ X ½ ½ ½ 1 3,0 2421
9 Tan, Zhongyi 2525 0 0 ½ 1 0 ½ ½ X 2,5 2406
10 Wagner, Dinara 2358 ½ 0 0 1 ½ ½ X 0 2,5 2404
11 Paehtz, Elisabeth 2477 ½ ½ 0 0 ½ 1 X 0 2,5 2381
12 Shuvalova, Polina 2510 0 0 0 0 ½ 0 1 X 1,5 2271

Tournoi en onze parties de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis un ajout de 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. Le partage du point par accord mutuel n'est autorisé qu'après le 30e coup des Noirs. Parties en direct sur https://www.europe-echecs.com/live/2022-grand-prix-fide-feminin à partir de 11h00 heure française.

Résultats de la ronde 7 du 25 septembre 2022

Bibisara Assaubayeva (2443)
½-½
½½
Polina Shuvalova (2510)
Gambit de la Dame - 113 coups
Tan Zhongyi (2525)
1-0
10
Alina Kashlinskaya (2491)
Semi-Tarrasch - 43 coups
Dinara Wagner (2358)
0-1
01
Kateryna Lagno (2547)
Bogo-Indienne - 34 coups
Elisabeth Paehtz (2477)
½-½
½½
Aleksandra Goryachkina (2579)
Slave d'échange - 40 coups
Zhu Jiner (2464)
½-½
½½
Vaishali Rameshbabu (2449)
Sicilienne Svechnikov - 31 coups
Zhansaya Abdumalik (2503)
0-1
01
Alexandra Kosteniuk (2521)
Défense des 2 Cavaliers - 24 coups

Dans cette septième ronde, à part le duel entre Zhansaya Abdumalik (3,0), qui a enfin marqué son premier point entier dans la ronde 6, et Alexandra Kosteniuk (3,0), revenue à 50 % des points, toutes les autres rencontres mettent aux prises le haut du classement face à des joueuses clairement moins bien classées. Cependant, le jour de repos de vendredi pourrait bien rebattre les cartes. On le sait par expérience, si d'un côté un jour sans jouer peut permettre de reprendre ses esprits, de l'autre, il peut aussi casser le rythme.

Étrangement, dans les cinq parties précédentes entre Aleksandra Goryachkina et Elisabeth Paehtz (1 victoire et 4 match nuls pour Aleksandra), la joueuse russe a toujours eu les Blancs ! Pour une fois c'est l'inverse. Égalité parfaite entre Tan Zhongyi et Alina Kashlinskaya : 4 parties, 2 matchs nuls, 1 victoire chacune. On ne se fait pas de cadeau entre Zhansaya Abdumalik et Alexandra Kosteniuk : 5 parties, 5 gains ! Et le score est clairement à l'avantage de Kosteniuk avec 4 victoires à 1. Égalité entre Bibisara Assaubayeva et Polina Shuvalova : 3 parties et 1 gain chacune. Une seule partie rapide entre Vaishali Rameshbabu et Zhu Jiner avec la victoire de la Chinoise. Et enfin, une première entre Dinara Wagner et Kateryna Lagno.

Zhu Jiner ½-½ Rameshbabu Vaishali

Zhu Jiner - Vaishali, 24...xd5

La journée de repos a permis de se préparer encore plus que d'habitude. Ainsi, Zhu Jiner et Rameshbabu Vaishali ont suivi une longue variante théorique de la Sicilienne Svechnikov : 1.e4 c5 2.f3 c6 3.d4 cxd4 4.xd4 f6 5.c3 e5 6.db5 d6 7.g5 a6 8.a3 b5 9.d5 e7 10.xf6 xf6... jusqu'à 24...xd5 Et puis 25.b3!? au lieu de 25.a3 joué dans ½-½ (94) Maghsoodloo,P (2706) contre le petit frère de Vaishali, Praggnanandhaa (2610) à Kolkata 2021. 25...xb3 26.axb3 xd4 27.xd4 exd4 28.g2 c8 29.d1 c2 30.xd4 xb2 31.b4 h5= ½-½

Zhu Jiner | Photo Anna Shtourman

Zhansaya Abdumalik 0-1 Alexandra Kosteniuk

Dans une défense des 2 Cavaliers, 1.e4 e5 2.f3 c6 3.c4 c5 4.d3 f6 5.0-0 0-0 6.e1, Alexandra Kosteniuk a d'abord joué une nuance avec 11...d4!? renonçant à reprendre un pion en f5. 12.xd4 xd4 sur lequel Zhansaya Abdumalik a décidé de s'accrocher par 13.g4 Quelques coups plus tard, après 13...c6 14.a4 d5 15.b3 d6 16.g2?! g6! 17.e1? comme dans le diagramme, est une faute que la force tactique de Kosteniuk va punir sévèrement avec 17...gxf5 18.f3 fxg4 19.hxg4 xg4! 20.h4. 20.fxg4 xg4 ne changeait pas grand-chose, le Roi blanc est nu !

Abdumalik - Kosteniuk, 17.e1?

20...g6 On le voit clairement, l'attaque noire est terrible ! Kosteniuk menace 21...f5 suivi d'un échec à la découverte du Cavalier. 21.fxg4?! Abdumalik décide de mourir le ventre plein, mais selon la machine à +8.00, il n'y avait déjà plus de défense. 21...xg4 22.f1 xe2 23.xe2 e3 24.g3 xg5 0-1. Alexandra Kosteniuk a balayé son adversaire du jour avec les pièces noires !

Alexandra Kosteniuk : « Dans les échecs modernes, gagner avec les Noirs est tout un exploit. »

Abdumalik - Kosteniuk, 20...g6
Zhansaya Abdumalik - Alexandra Kosteniuk | Photo Anna Shtourman

Dinara Wagner 0-1 Kateryna Lagno

Wagner - Lagno, 16....a5

Kateryna Lagno a certainement pris par surprise Dinara Wagner avec une variante agressive de la défense Bogo-Indienne : 1.d4 f6 2.c4 e6 3.f3 d5 4.g3 b4+ 5.d2 e7 6.g2 bd7 7.0-0 c6 8.c2 e4 9.f4 g5!? 10.c1 h5!?... ce qui a forcé la joueuse allemande a consommer énormement de temps. Après le 16....a5 du diagramme, 17.d2 est arrivé après 30 minutes de réflexion et les pendules affichaient alors 0h13-0h52. 17...d7 18.fd1 f7!? 19.f3 exf3 0h05-0h40. 20.xf3 c6 21.e4 Dinara Wagner n'a plus le choix et doit jouer le plus vite possible.

Wagner - Lagno, 25.e2

21...fxe4 22.g2 ad8 23.e3?! On ne peut pas toujours jouer vite et bien. Tôt ou tard une imprécision, une faute, voire une gaffe va arriver. 23...d3! 24.f1+ avec 3 minutes et 19 secondes. 24...g7 25.e2 Les Noirs ont l'avantage dans cette position, mais rien n'est encore fait pour Kateryna Lagno. 25...h4! Ne se laisse pas distraire par le manque de temps de l'adversaire et continue avec le plan d'ouverture ; l'attaque directe. 26.e1? xe5?! La machine donne ici une variante de gain très difficile à voir : 26...hxg3 27.xg3 xg3! 28.hxg3 xe5 29.f2 f8, etc.

Wagner - Lagno, 30.e1

27.gxh4? joué avec moins de 5 secondes à la pendule contre plus de 11 minutes. La position blanche est indéfendable. 27...d6 Menace de mater en deux coups. 28.h1 Seul coup. 28...d4+! 29.f2 e3 30.e1 L'avantage noir est désormais décisif dans la position du diagramme. 30...d2! 31.xd2 exd2+ 32.f2 xh2+ 33.f1 xh1 34.d1 g3 0-1

Kateryna Lagno : « Mon Roi n'était pas en sécurité. Si je ratais un échec ça pouvait ne pas être bon. J'ai donc essayé de rester concentrée jusqu'à la toute fin. »

Kateryna Lagno | Photo Anna Shtourman

Elisabeth Paehtz ½-½ Aleksandra Goryachkina

Nous vous l'avions dit, Aleksandra Goryachkina n'aime pas être bousculée. C'est donc la stratégie choisie par Elisabeth Paehtz contre la Slave de la joueuse russe, qui a mené à un zeitnot réciproque. Dans la diagramme après 33...xc8 34.b5? Une faute, non réfutée par 34...c7?! 35.b6?? Une gaffe ! 35...g4 36.b5 xf4? Une gaffe aussi ! 37.exf4 avec 1 minute contre 48 secondes. 37...c3?! et Elisabeth Paehtz arrache le demi-point ! 38.d7+ f8 39.d8+ f7 40.d7+ f8 ½-½ Une résultat qui laisse maintenant 3 joueuses en tête !

Paehtz - Goryachkina, 33...xc8

Tan Zhongyi 1-0 Alina Kashlinskaya

Tan Zhongyi - Kashlinskaya, 31.xa6

Dans cette position après 31.xa6, Tan Zhongyi menace 32.b6 qui gagne soit le Fou en b4 soit la Tour en h8. Alina Kashlinskaya, aurait jouer 31...e7! avec des chances de se défendre. Cependant, son logique 31...e7? est perdant à cause de 32.a7+! f6 33.d4+ g6 34.e5+ h5 35.f3 f6 36.f7 c8 37.fxe4 g4 38.f2 e5 39.xe5+ fxe5 40.xg7+ h5 41.xe5 c2+ 42.f3 h6 43.g8 1-0.

Tan Zhongyi | Photo Anna Shtourman

En attendant la ronde 6... avant le jour de repos prévu samedi 24.

Soyons honnêtes : nous n'aurions jamais imaginé voir Zhu Jiner partager la première place après 5 parties. Aleksandra Goryachkina était évidemment attendue, et si l'on avait dû choisir une Chinoise, nous aurions piocher Tan Zhongyi qui, ne l'oublions pas, a remporté le titre mondial en 2017, à Téhéran, en éliminant : Foisor ; Rout ; Ushenina ; Ju Wenjun ; Dronavalli et en finale Anna Muzychuk. Un titre que Tan Zhongyi devait perdre en 2018, en match cette fois, contre sa compatriote Ju Wenjun, 4,5 à 5,5.

Sauf que dans ce tournoi, si Tan Zhongyi n'est pas au fond du trou, elle n'en est pas loin. Dans cette sixième ronde, la Chinoise affronte Kateryna Lagno. Les deux joueuses se connaissent bien. Lagno l'avait emporté 1,5 à 0,5 au tournoi des Candidates 2019, et Tan Zhongyi l'avait éliminée sur le même score lors de la coupe du monde 2021.

En haut du classement, Dinara Wagner et ses 2358 Elo vont devoir sortir le grand jeu pour résister à Aleksandra Goryachkina (2579) et les pièces blanches. Quant à Zhu Jiner, elle affronte, avec les pièces noires, une Alexandra Kosteniuk qui s'est parfaitement remise de ses deux défaites pour revenir à 50 % des points.

Dans le groupe des poursuivantes, Alina Kashlinskaya est sortie gagnante hier d'une partie rocambolesque contre la lanterne rouge Polina Shuvalola. La désormais Polonaise Kashlinskaya (28 ans), est opposée aujourd'hui à la jeune Kazakhe Bibisara Assaubayeva (18 ans).

Un mot pour remercier les commentateurs officiels de la FIDE. Le grand maître Ilya Smirin, qui apporte exactement ce dont nous avons besoin pour nous aider à rédiger ces résumés de parties. Comme il a dit hier : « Je suis un vieil homme à la recherche de quelque chose de positionnel. » Et bien entendu Fiona Steil-Antoni, qui ne se contente pas de faire de la figuration.

Seize des meilleures joueuses du monde participent à l'ensemble du cycle du Grand Prix FIDE composé de quatre épreuves : 1. Astana du 17 au 30 septembre 2022 ; 2. Munich du 1er au 14 février 2023 ; 3. Inde en mars 2023 et 4. Pologne en mai 2023. Chaque joueuse participe à trois des quatre tournois composés de douze joueuses. Les deux premières à la fin de la série seront directement qualifiées pour le tournoi des candidates 2023-2024.

Classement après la ronde 6 du Grand Prix féminin d'Astana

Pl.NatJoueursElo123456789101112PtsPerf
1 Goryachkina, Aleksandra 2579 X 1 ½ ½ ½ 1 1 4,5 2672
2 Zhu, Jiner 2464 X ½ 1 1 ½ ½ 1 4,5 2675
3 Kashlinskaya, Alina 2491 0 X ½ ½ 1 1 1 4,0 2633
4 Lagno, Kateryna 2547 ½ ½ X ½ ½ 1 1 4,0 2625
5 Kosteniuk, Alexandra 2521 ½ ½ X 0 0 1 1 3,0 2460
6 Assaubayeva, Bibisara 2443 ½ 0 ½ 1 X ½ ½ 3,0 2515
7 Vaishali, Rameshbabu 2449 0 ½ ½ X ½ 1 ½ 3,0 2474
8 Abdumalik, Zhansaya 2503 0 ½ X ½ ½ ½ 1 3,0 2463
9 Wagner, Dinara 2358 ½ 0 1 ½ ½ X 0 2,5 2442
10 Paehtz, Elisabeth 2477 ½ 0 0 ½ 1 X 0 2,0 2343
11 Tan, Zhongyi 2525 0 ½ 0 0 ½ ½ X 1,5 2318
12 Shuvalova, Polina 2510 0 0 0 0 0 1 X 1,0 2237

Tournoi en onze parties de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis un ajout de 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. Le partage du point par accord mutuel n'est autorisé qu'après le 30e coup des Noirs. Parties en direct sur https://www.europe-echecs.com/live/2022-grand-prix-fide-feminin à partir de 11h00 heure française.

Résultats de la ronde 6 du 23 septembre 2022

Polina Shuvalova (2510)
0-1
01
Zhansaya Abdumalik (2503)
Sicilienne Rossolimo - 56 coups
Alexandra Kosteniuk (2521)
½-½
½½
Zhu Jiner (2464)
Sicilienne Najdorf - 48 coups
Vaishali Rameshbabu (2449)
1-0
10
Elisabeth Paehtz (2477)
Sicilienne des 4 Cavaliers - 61 coups
Aleksandra Goryachkina (2579)
½-½
½½
Dinara Wagner (2358)
Nimzo-Indienne - 55 coups
Kateryna Lagno (2547)
1-0
10
Tan Zhongyi (2525)
Sicilienne Scheveningen - 39 coups
Alina Kashlinskaya (2491)
1-0
10
Bibisara Assaubayeva (2443)
Sicilienne Najdorf - 69 coups

Au menu du jour, cinq défenses Siciliennes ! Rossolimo, Najdorf, 4 Cavaliers, Scheveningen et une variante fermée qui s'est ouverte pour passer en Najdorf avec g3. Des ordres de coups sont intéressants et démontrent une fois de plus que la connaissance des structures sont clairement plus importantes que les coups. Ainsi, dans Alina Kashlinskaya vs Bibisara Assaubayeva, 1.e4 c5 2.c3 la variante fermée. 2...a6 3.ge2 d6 4.g3 g6 5.g2 g7 6.d4 revenait dans une Najdorf avec g3 après 6...cxd4 7.xd4 f6 8.0-0 0-0. Dans la partie entre Kateryna Lagno  et Tan Zhongyi : 1.e4 c5 2.f3 d6 3.d4 cxd4 4.xd4 f6 5.c3 a6 Une Najdorf. 6.e2 e6 et maintenant une Scheveningen. 7.e3 e7 8.g4!? d5!?.

Rameshbabu Vaishali 1-0 Elisabeth Paehtz

Vaishali - Paehtz, 20.xg2

Rameshbabu Vaishali et Elisabeth Paehtz ont longtemps suivi la grande théorie de la Sicilienne des 4 Cavaliers : 1.e4 c5 2.f3 e6 3.d4 cxd4 4.xd4 f6 5.c3 c6 6.xc6 bxc6 7.e5 d5 8.e4 c7! 9.f4 b6 10.c4 b4+ 11.e2! f5 12.exf6 xf6... et dans le diagramme après 20.xg2, au lieu de 20...f7 avec égalité, comme dans  ½-½ (58) Najer,E (2654)-Caruana,F (2800) Riga, 2021 la joueuse allemande a choisi l'échange des Dames par 20...c7!? 21.xc7 xc7 22.f3, même si avec 3 îlots de pions contre deux, la position noire est maintenant quelque peu inférieure.

Vaishali - Paehtz, 40...e7

Ce qui ne peut sembler qu'un détail en milieu de jeu, peut prendre toute son importance en finale. Ainsi, après 40...e7 41.d4 c1 42.h7+ d6 43.a7 c6 44.g7 et le pion g6 est indéfendable !

Elisabeth Paehtz offrira ainsi une première victoire dans le tournoi à Vaishali Rameshbabu.

Vaishali Rameshbabu | Photo Anna Shtourman

Aleksandra Goryachkina ½-½ Dinara Wagner

Aleksandra Goryachkina a dit hier qu'elle aimerait gagner un peu souvent avec les pièces blanches. Toutefois, aujourd'hui, contre la Nimzo-Indienne de Dinara Wagner : 1.d4 f6 2.c4 e6 3.c3 b4 4.c2... après être sorti des bases au 12e coup, la balance allait pencher plutôt du côté des Noirs après le 19.c2 du diagramme.

Goryachkina - Wagner, 19.c2

Dans la finale, Dinara Wagner, croyant certainement fixer la Tour de son adversaire, a poussé - à tort - son pion passé jusqu'en b2. Dans le diagramme après 37...g7, Aleksandra Goryachkina gagne le pion simplement par 38.b8 c1 39.xb2 c4 40.f3 c5 41.f4 c4+ 42.e4 La position est toujours nulle avec tous les pions sur la même aile, mais Goryachkina va jouer jusqu'au bout.

Ne commettant pas d'erreur fatale, le petit Poucet obtiendra le demi-point au 55e coup ; une très bonne performance de l'Allemande Dinara Wagner.

Goryachkina - Wagner, 37...g7

Dinara Wagner : « Ma sœur et son copain sont venus me soutenir ! »

Dinara Wagner | Photo Anna Shtourman

Polina Shuvalova 0-1 Zhansaya Abdumalik

Shuvalova - Abdumalik, 20.d2

Polina Shuvalova a préféré une solide variante Rossolimo contre la Sicilienne de Zhansaya Abdumalik : 1.e4 c5 2.f3 c6 3.b5 e5!? Intéressant et joué par Magnus Carlsen et Daniil Dubov. 4.0-0 d6 5.c3 a6 6.a4 b5 7.c2 ge7 8.h3 b7!? Fin de la théorie. C'est dans le diagramme après 20.d2 que la partie va prendre forme, avec le sacrifice du pion d7 par 20...g6!? 21.xd7 c6 22.g4

Shuvalova - Abdumalik, 49...f6

Dans les complications, Polina Shuvalova se trompe une première fois par 26.g5?, avant que Zhansaya Abdumalik ne lui rende la politesse avec 30...d4? au lieu de 30...e3!. Une nouvelle faute de Shuvalova par 38.xb4? offrait le gain à son adversaire, mais 41...xc3? nivelait la partie, avant d'obtenir la position du diagramme après 49...f6 Et là, le drame avec 50.e2?? e4+! 51.e3 [51.d2 g5+ 52.d1 f3-+] 51...g3+ 52.f2 h4! La pointe. 53.ea2 h3+ 54.f1 f4 55.c4 f6 56.f2+ f3 0-1

Zhansaya Abdumalik : « Il y a un peu la pression sur moi [de jouer à domicile]. D'habitude, quand je joue au Kazakhstan, ça ne se passe pas très bien pour moi. Je pensais que ce tournoi serait peut-être meilleur, on verra. »

Polina Shuvalova et Zhansaya Abdumalik | Photo Anna Shtourman

Kateryna Lagno 1-0 Tan Zhongyi

La partie entre Kateryna Lagno et Tan Zhongyi c'est l'histoire du lièvre et de la tortue. La Najdorf transposée en Scheveningen a été jouée extrêmement vite par la Chinoise, alors que les joueuses avaient pourtant quitté la théorie. Par exemple : 13...c7 1h09-1h26 ; 16...b7 0h51-1h25 ; 24.a3 0h21-1h04 ; 29.g3 0h12-1h03... Et puis, après 31.a4 0h08-0h58 du diagramme, la faute 31...b6? réfutée a tempo par 32.b1! avec un avantage blanc décisif ! Avec deux pions de plus, les Noirs auraient dû donner la qualité par 31...g6! 32.xe8 e7 et rien n'était encore fait.

Lagno - Tan Zhongyi, 31.a4

Après 32.b1! Tan Zhongyi allait prendre sa plus longue réflexion de la partie, mais avec une évaluation à +5.00 de la part de Stockfish 15, la cause était entendue. 32...xc5 33.xc5 d4 34.xa3 dxe3 35.xe8 35.xe8 xe8 36.xb7 c8 37.e2 avec une pièce de plus contre deux [faibles] pions. 37...h6 38.gxh6 gxh6 39.h5! et Tan Zhongyi a abandonné. 1-0

La tortue a encore gagné ! Une victoire importante pour Kateryna Lagno qui revient à seulement un demi-point des deux leaders qui ont concédé le demi-point à leur adversaire respectif.

Lagno - Tan Zhongyi, 37.e2

Kateryna Lagno : « Je n'ai pas joué depuis longtemps, juste quelques tournois en ligne. Je veux donc voir comment ça se passe, sentir les pièces, mais sans penser au classement. »

Kateryna Lagno

En attendant la ronde 5... Zhu Jiner est née le 16 novembre 2002. En 2017, elle finit troisième du tournoi zonal asiatique et se qualifie pour le championnat du monde féminin. En septembre 2018, elle finit troisième ex æquo du championnat du monde d'échecs des moins de 20 ans. Lors du premier tour du championnat du monde féminin de novembre 2018, elle élimine la Géorgienne Lela Javakhichvili, puis elle perd au deuxième tour face à Natalia Pogonina. En septembre 2019, avec 9,5 points sur 11 (+9-1=1), Zhu Jiner remporte le tournoi zonal d'Asie, 2,0 points devant Huang Qian, et 2,5 points devant Lei Tingjie. En novembre 2021, à Riga, elle prend la 3e place du tournoi FIDE Grand Women's Swiss derrière Lei Tingjie et Elisabeth Paehtz.

Zhu Jiner

Les antécédents : Tan Zhongyi et Aleksandra Goryachkina se sont affrontées quatre fois en parties classiques ; 2 fois en 2016, 1,5 à 0,5 en faveur de la Chinoise, et 2 fois en 2019, 1,5 à 0,5 en faveur de la Russe. Bibisara Assaubayeva et Kateryna Lagno n'ont joué que deux parties classiques, lors de la coupe du monde 2021 avec deux matchs nuls. Six parties ont émaillé les rencontres entre Alina Kashlinskaya et Polina Shuvalova avec un score de +2, =3, -1 pour Shuvalova. Elisabeth Paehtz et Alexandra Kosteniuk se connaissent depuis longtemps, leur première partie remonte à 1994, dans la catégorie des moins de 10 ans ! Depuis, elles se sont affrontées 18 fois. Si l'Allemande menait largement sur le score de 5 victoires à 1 et 5 matchs nuls jusqu'en 2017, la tendance s'est brutalement inversée et la Russe a infligé 6 défaites et 2 matchs nuls entre 2018 et 2021. Score total à ce jour : +7, =7, -5 pour Kosteniuk. Quant à Zhu Jiner et Zhansaya Abdumalik, elles ne se sont jouées que deux fois, en 2021, en parties rapides, avec une victoire chacune.

Seize des meilleures joueuses du monde participent à l'ensemble du cycle du Grand Prix FIDE composé de quatre épreuves : 1. Astana du 17 au 30 septembre 2022 ; 2. Munich du 1er au 14 février 2023 ; 3. Inde en mars 2023 et 4. Pologne en mai 2023. Chaque joueuse participe à trois des quatre tournois composés de douze joueuses. Les deux premières à la fin de la série seront directement qualifiées pour le tournoi des candidates 2023-2024.

Classement après la ronde 5 du Grand Prix féminin d'Astana

Pl.NatJoueursElo123456789101112PtsPerf
1 Goryachkina, Aleksandra 2579 X 1 ½ ½ 1 1 4,0 2743
2 Zhu, Jiner 2464 X ½ 1 1 ½ 1 4,0 2715
3 Kashlinskaya, Alina 2491 0 X ½ ½ 1 1 3,0 2593
4 Assaubayeva, Bibisara 2443 ½ X ½ 1 ½ ½ 3,0 2592
5 Lagno, Kateryna 2547 ½ ½ ½ X ½ 1 3,0 2566
6 Kosteniuk, Alexandra 2521 ½ 0 X 1 0 1 2,5 2459
7 Paehtz, Elisabeth 2477 ½ 0 X 1 ½ 0 2,0 2399
8 Wagner, Dinara 2358 0 1 0 X ½ ½ 2,0 2411
9 Vaishali, Rameshbabu 2449 0 ½ ½ ½ X ½ 2,0 2401
10 Abdumalik, Zhansaya 2503 0 ½ ½ ½ X ½ 2,0 2381
11 Tan, Zhongyi 2525 0 ½ 0 ½ ½ X 1,5 2354
12 Shuvalova, Polina 2510 0 0 0 0 1 X 1,0 2272

Tournoi en onze parties de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis un ajout de 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. Le partage du point par accord mutuel n'est autorisé qu'après le 30e coup des Noirs. Parties en direct sur https://www.europe-echecs.com/live/2022-grand-prix-fide-feminin à partir de 11h00 heure française.

Résultats de la ronde 5 du 22 septembre 2022

Alina Kashlinskaya (2491)
1–0
--
Polina Shuvalova (2510)
Nimzo-Indienne - 73 coups
Bibisara Assaubayeva (2443)
½–½
--
Kateryna Lagno (2547)
Défense Tarrasch - 30 coups
Tan Zhongyi (2525)
0–1
--
Aleksandra Goryachkina (2579)
Défense Slave - 60 coups
Dinara Wagner (2358)
½–½
--
Vaishali Rameshbabu (2449)
Début Catalan - 52 coups
Elisabeth Paehtz (2477)
0–1
--
Alexandra Kosteniuk (2521)
Partie Espagnole - 32 coups
Zhu Jiner (2464)
1–0
--
Zhansaya Abdumalik (2503)
Sicilienne Svechnikov - 36 coups

À la différence des rondes précédentes, après moins de 30 minutes, dans toutes les parties, des joueuses étaient surprises par le choix de l'ouverture de leur adversaire respectif. Kateryna Lagno avait délaissé sa Grünfeld pour une défense Tarrasch contre Bibisara Assaubayeva. Tan Zhongyi n'avait apparemment pas prévu le 11...d6 dans la Slave d'Aleksandra Goryachkina. Elisabeth Paehtz découvrait le rare 10...b8 d'Alexandra Kosteniuk dans une Espagnole. Alina Kashlinskaya plaçait un peu fréquent 6.a3 dans la Nimzo-Indienne de Polina Shuvalova.

Paehtz - Kosteniuk, 31...e2

Une illustration de l'aphorisme de Xavier Tartakover : « Les échecs sont un conte de fées de 1001 gaffes. » a été donné dans la partie entre Elisabeth Paehtz et Alexandra Kosteniuk, Après 31...e2, dans une position très compliquée, la joueuse allemande a joué 32.c4?? - 32.c2? ne fonctionnait pas non plus à cause de 32...g3+ 33.g1 d3 34.f4 xe4 35.e2 xd5 - En revanche sur 32.d1 g3+ 33.g1 la partie continuait. L'œil acéré d'Alexandra Kosteniuk ne laisse pas passer une telle opportunité et place le joli 32...xc4! 0-1 Sur 33.bxc4 b1+ 34.g1 xg1 avec une Tour de plus.

Elisabeth Paehtz et Alexandra Kosteniuk | Photo Anna Shtourman
Zhu Jiner - Abdumalik, 30...h5

Avec sa variante Svechnikov de la Sicilienne 1.e4 c5 2.f3 c6 3.d4 cxd4 4.xd4 f6 5.c3 e5 6.db5 d6 7.d5 xd5 8.exd5 b8... Zhansaya Abdumalik a tenté de monter une attaque directe sur le Roi blanc.

Toutefois, après 30...h5 si l'attaque semble irrésistible, c'est l'avancée des pions de Zhu Jiner qui va faire la décision.

31.c5 xe1 32.axe1 g3+ 33.xg3 xg3 34.e2 e8 35.d6 e4 36.d7 1-0.

Zhu Jiner et Zhansaya Abdumalik | Photo Anna Shtourman
Tan Zhongyi - Goryachkina, 17.fd1

L'art de la défense : Dans une défense Slave 1.d4 d5 2.c4 c6 3.f3 f6 4.c3 dxc4 5.a4... Peu après le nouveau coup 11...d6!?, dans le diagramme après 17.fd1, Tan Zhongyi menace la forte poussée 18.d5! e5 19.xb7 fb8 20.a6 xb2 21.xd6 xd6 22.b5 Ou si, 18...exd5  19.xd5 xd5 20.xd5 avec dans les deux cas avantage. Aleksandra Goryachkina, prudente, a joué le très bon 17...b4! 18.d5 xb3 19.xb3 b4 20.b5 xb5 21.axb5 xd5 22.xd5 exd5 23.xd5 a6 avec une finale égale.

Tan Zhongyi - Goryachkina, 43...g3

Toutefois, même dans une finale égale tout peut arriver, surtout lorsque l'on tente - à tort- de forcer le gain. Ainsi, dans le diagramme, au lieu de jouer sagement 44.f4! g2 45.f3, maintenant le statu quo, Tan Zhongyi a continué par l'erroné 44.g5? immédiatement sanctionné par 44...g4+! Apparemment la Chinoise n'avait calculé que 44...fxg5 45.xg7 gxh4 46.e5 avec gain de temps. 46...g4+ 47.d5. 45.d3 fxg5 46.h5!? 46.xg7 gxh4 47.e5 sans gain de temps et sans la possibilité de jouer le Roi en d5.

Tan Zhongyi - Goryachkina, 53...e5!

46...f8!? 46...f4! était plus fort encore. 47.e2!? f4 48.e5 d6 49.a5 g4! avec avantage noir. 50.e3 50.xg7 ne sauvait pas les Blancs. 50...g3 51.a2 f3+ 52.e4 f2 53.a1 g2 54.g1 h2. 50...f1?! [50...b4!] 51.e2 h1 52.a4 xh5 53.xg4 e5! Le seul coup pour prendre un avantage décisif ! Diagramme. Les Noirs possèdent un pion de plus, le pion g7 est défendu, le pion blanc en f5 est en prise et le pion blanc en b6 est faible. 54.d3 xf5 55.a4 d6 56.d4 g6 57.e4 c5 58.e5 xb6 59.b4 c6 60.c4+ c5 0-1

Aleksandra Goryachkina : « J'aime tout jusqu'à présent. Bien sûr, j'aimerais gagner plus avec les Blancs, mais si vous gagnez avec les Noirs, pourquoi pas. »

Tan Zhongyi et Aleksandra Goryachkina | Photo Anna Shtourman

En attendant la ronde 4... Aleksandra Goryachkina (2579), seule leader après la ronde 3, confirme son statut de numéro 2 mondiale. À noter que la numéro 1, Yifan Hou (2650), a pour ainsi dire arrêté de jouer. Le manque de compétition de Yifan Hou s'est révélé au grand jour dans la Ligue Chinoise qu'elle a jouée il y a peu ; avec des matchs nuls contre des 2185, 2073 et 2280. Yifan a d'ailleurs perdu face à Zhu Jiner (2464) le 14 septembre 2022.

La force et la faiblesse d'Aleksandra Goryachkina résite dans sa régularité. Lors du Grand Prix de Monaco, en 2019, Iossif Dorfman a dit au sujet d'Aleksandra Goryachkina : « Elle a un mauvais feeling de la dynamique. Comme Vassily Smyslov m'a dit un jour : "Pour bien jouer aux échecs il faut être un bon conducteur ; vous devez toujours choisir la bonne vitesse." Vous devez sélectionner vos coups candidats ; dynamique ou statique, rapide ou lent, et à mon avis Goryachkina joue toujours lentement, même dans les moments décisifs. Il faut savoir accélérer. »

Nous avions remarqué aussi qu'Aleksandra Goryachkina n'aime pas être bousculée. Elle ne prend jamais de gros risques et préfère conduire la partie sur un rythme tranquille, à sa main, tout en restant à l'affût de la moindre faute tactique de ses adversaires. Excellente en finale, elle ne craint pas les simplifications.

Seize des meilleures joueuses du monde participent à l'ensemble du cycle du Grand Prix FIDE composé de quatre épreuves : 1. Astana du 17 au 30 septembre 2022 ; 2. Munich du 1er au 14 février 2023 ; 3. Inde en mars 2023 et 4. Pologne en mai 2023. Chaque joueuse participe à trois des quatre tournois composés de douze joueuses. Les deux premières à la fin de la série seront directement qualifiées pour le tournoi des candidates 2023-2024.

Classement après la ronde 4 du Grand Prix féminin d'Astana

Pl.NatJoueursElo123456789101112PtsPerf
1 Goryachkina, Aleksandra 2579 X ½ ½ 1 1 3,0 2691
2 Zhu, Jiner 2464 X ½ 1 ½ 1 3,0 2661
3 Assaubayeva, Bibisara 2443 ½ X ½ 1 ½ 2,5 2608
4 Lagno, Kateryna 2547 ½ X ½ ½ 1 2,5 2602
5 Paehtz, Elisabeth 2477 ½ X ½ 1 0 2,0 2459
6 Kashlinskaya, Alina 2491 0 ½ X ½ 1 2,0 2524
7 Abdumalik, Zhansaya 2503 ½ ½ X ½ ½ 2,0 2451
8 Wagner, Dinara 2358 0 0 ½ X 1 1,5 2404
9 Kosteniuk, Alexandra 2521 0 ½ 0 X 1 1,5 2367
10 Vaishali, Rameshbabu 2449 ½ ½ 0 X ½ 1,5 2415
11 Tan, Zhongyi 2525 ½ ½ 0 ½ X 1,5 2397
12 Shuvalova, Polina 2510 0 0 0 1 X 1,0 2324

Tournoi en onze parties de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis un ajout de 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. Le partage du point par accord mutuel n'est autorisé qu'après le 30e coup des Noirs. Parties en direct sur https://www.europe-echecs.com/live/2022-grand-prix-fide-feminin à partir de 11h00 heure française.

Résultats de la ronde 4 du 21 septembre 2022

Shuvalova, Polina (2510)
0-1
01
Zhu, Jiner (2464)
Espagnole fermée - 69 coups
Abdumalik, Zhansaya (2503)
½-½
½½
Paehtz, Elisabeth (2477)
Sicilienne Svechnikov - 47 coups
Kosteniuk, Alexandra (2521)
0-1
01
Wagner, Dinara (2358)
Sicilienne fermée - 73 coups
Vaishali, Rameshbabu (2449)
½-½
½½
Tan, Zhongyi (2525)
Défense des 2 Cavaliers - 32 coups
Goryachkina, Aleksandra (2579)
½-½
½½
Assaubayeva, Bibisara (2443)
Sicilienne Najdorf - 32 coups
Lagno, Kateryna (2547)
½-½
½½
Kashlinskaya, Alina (2491)
Française d'échange - 82 coups

Dans cette quatrième ronde, Aleksandra Goryachkina affronte Bibisara Assaubayeva, 18 ans. Affiliée à la fédération russe de 2016 à 2018, elle n'a jamais demandé la citoyenneté russe alors qu'elle vivait en Russie. En février 2019 elle décide de revenir au Kazakhstan. À l'âge de 17 ans, en 2021, elle remporte la médaille d'argent au championnat du monde de rapide, et gagne le championnat du monde de blitz. Une seule partie classique entre Aleksandra Goryachkina et Bibisara Assaubayeva, en 2011, en moins de 14 ans, avec la victoire en 63 coups de Goryachkina (2313) sur Assaubayeva (1854) à l'époque, alors que la Kazakhe était complètement gagnante (+7.00) au 30e coup.

Kateryna Lagno mène sur son ex-compatriote Alina Kashlinskaya par deux victoires à une et deux matchs nuls. De son côté, Polina Shuvalova mène pas trois victoires à zéro en trois parties contre Zhu Jiner, et cherchera certainement à enfoncer le clou avec un quatrième gain consécutif. Et enfin, Zhansaya Abdumalik 2 - 0 Elisabeth Paehtz. Les autres joueuses ne se sont encore jamais affrontées en cadence classique.

Alexandra Kosteniuk 0-1 Dinara Wagner

Excellent choix d'ouverture de la part d'Alexandra Kosteniuk avec une variante fermée de la Sicilienne contre une joueuse peu expérimentée comme Dinara Wagner. Cette attaque brutale - primitive diront certains - exige de savoir comment sortir de l'ouverture vivant.

Kosteniuk - Wagner, 9...d5!?

Après 1.e4 c5 2.c3 d6 3.f4 g6 4.f3 g7 5.b5+ d7 6.c4 c6 7.d3 e6!? Une première imprécision. Un développement simple ne suffit pas à contrer l'attaque. 7...d4!? 8.xd4 cxd4 9.e2 est plus précis, voire viser l'échange du Fou par 7...a5!? 8.d2 xc4 9.dxc4. 8.f5! ge7?! Ici aussi, 8...exf5 9.0-0 f6 est plus précis. 9.g5 d5!? Avec un nouveau coup comme dans le diagramme. Ilia Smirin, aux commentaires avec Fiona Steil-Antoni, préférait à juste titre 9...gxf5!?, même si c'est moche.

Kosteniuk - Wagner, 14.0-0

10.fxe6 xe6 11.exd5 xc3+ Triste mais nécessaire. 12.bxc3 xd5 13.xd5 xd5 14.0-0 Et voilà ce que veut dire ne pas sortir vivant de l'ouverture. L'indispensable Fou de cases noires des Noirs a disparu alors que les Blancs ont conservé le leur, et les cases f6 et h6 sont irrémédiablement faibles. Le grand roque étant interdit, Dinara Wagner a joué le logique 14...0-0. Les pendules à 1h08-0h31 démontrent aussi que la joueuse allemande n'était pas prête sur cette ouverture. 15.e1 L'attaque blanche se joue désormais toute seule.

Kosteniuk - Wagner, 19...xc3

15...e5 L'intention d'échanger les Dames est louable mais vouée à l'échec. 16.h4 Bon était aussi 16.e4! f5 17.f4 et le pion c5 tombait. 16...h5 17.e4 f5 18.f4 g7 19.xc5 xc3 Diagramme. Les pions ne comptent plus dans ces positions : le Roi noir est nu ! Mais voilà, Alexandra Kosteniuk  se complique la vie avec l'étrange : 20.d6!? au lieu du fort et simple 20.e6!. 20...f7 Pourquoi pas le plus simple aussi 20...fe8!. 21.ae1 d8 et tout-à-coup la situation devient moins claire. 22.f4!? Les Blancs semblent perdre le fil de la partie. 22.c8! L'avantage blanc s'est évaporé !

Kosteniuk - Wagner, 27...xd3

23.a4 d4+! L'échange des Dames est une bonne nouvelle pour Dinara Wagner. 24.xd4 xd4 25.c5 xc2 26.e6?!  Alexandra Kosteniuk tente de relancer son attaque, mais il fallait se contenter de conserver l'égalité par 26.c1 b6 27.xc2 bxc5 28.xc5. 26...h7 27.f4 xd3 Avec deux pions de plus ! Quel retournement de situation ! Diagramme. 28.e2 b6 29.xc2 bxc5 30.xc5 En récupère un. 30...d1+ 31.f2? La faute de trop ! Seul 31.f1! permettait de continuer. 31...c7!

Kosteniuk - Wagner, 40...d6

32.b4 d6 33.bb2 d5 Seul le zeitnot de Wagner - moins de 2 minutes au 33e coup - peut encore sauver Kosteniuk. 34.e6 e4+ 35.e3 e7 36.c7 xc7 37.xc7 a5 38.h4 g7 39.d4 f7 40.d5 d6 Et le blitz des derniers coups avant le contrôle du temps ont mené à la position du diagramme. Dinara Wagner possède un pion de plus, mais le Roi blanc est bien placé.

Kosteniuk - Wagner, 43...f4!?

La supériorité de Kosteniuk devrait lui permettre de sauver le demi-point. 41.c3 e4 42.d5! d6 43.c3! f4!? Une position critique ! Selon la machine, il n'y a qu'un seul coup pour rester dans la partie ; 44.f2! et le pion f4 n'est pas vraiment défendable. Sur 44...f5+ 45.d3 xh4 46.xf4+ f5 47.g4 hxg4 48.xg4 avec égalité. Alors que maintenant, 44...e6! et le Roi noir menace de s'infiltrer dans les pions blancs. 45.d3 e5 46.b4 f5 47.d4 e3+ 48.d2 Selon la machine les Blancs sont perdus.

Kosteniuk - Wagner, 67.g7+

Alexandra Kosteniuk a défendu autant qu'elle a pu, jouant vite pour mettre la pression à la pendule sur Dinara Wagner, mais rien à faire, le petit Poucet du Grand Prix s'est montrée intraitable. Après quelques coups, à partir de la position du diagramme : 67.g7+ g4 68.f7 f4 69.g7+ xh5 C'est fini pour les Blancs. 70.h7+ g3 71.g7+ g4 72.f7 f2 73.d2 f4 0-1

Une cruelle désillusion pour Kosteniuk après avoir obtenu une attaque gagnante et une première victoire de la joueuse allemande.

« Je pensais que ce serait bien si quelqu'un jouait l'attaque Grand Prix ici au Grand Prix, mais malheureusement je ne l'avait pas préparée. » Dinara Wagner

Alexandra Kosteniuk - Dinara Wagner | Photo Anna Shtourman

Polina Shuvalova 0-1 Zhu Jiner

Shuvalova - Zhu Jiner, 61...g8

Dans une Espagnole, 1.e4 e5 2.f3 c6 3.b5 a6 4.a4 f6 5.0-0 b5 6.b3 c5 7.c3 d6 8.d4 b6, Polina Shuvalova a raté un gain probable au 35e coup, avant d'obtenir finalement la position du diagramme après 61...g8. Malgré le pion de plus de Zhu Jiner la position est nulle. Sauf que la joueuse russe va jouer 62.g4+?? Il fallait ne rien faire mais le faire bien avec 62.f5! h7 63.g5, etc. Après le mauvais coup c'est perdu et la Chinoise va montrer comment avec une triangulation. 62...h8 63.a4 h7! 64.a1 Perd du terrain. 64...a4 65.a3 g8! 66.e5 a6 67.g3+ h8! 68.a3 h7! 69.f3 f6+ 0-1 Une victoire qui permet à Zhu Jiner de rejoindre Aleksandra Goryachkina en tête de la compétition !

En attendant la ronde 3... : Après seulement deux rondes il est évidemment difficile de s'aventurer à juger l'état de forme des participantes. Tout au plus pouvons-nous déjà affirmer que Dinara Wagner, plus petit Elo avec 2358, est un ton en-dessous. Si Rameshbabu Vaishali, remplaçante de Humpy Koneru, a pu tranquillement dérouler sa préparation dans la première partie et prendre une grande avance au temps, l'Indienne a rencontré de gros soucis avec sa pendule hier. Aleksandra Goryachkina est quant à elle toujours aussi solide. Kateryna Lagno, comme à son habitude, démarre ses tournois doucement. En revanche, Zhansaya Abdumalik (2503) a montré quelques lacunes dans sa préparation ; perdante dans la ronde 1 face à sa compatriote Bibisara Assaubayeva, elle n'a dû son salut dans la ronde 2 qu'au jeu timide de la Chinoise Tan Zhongyi (2525).

Seize des meilleures joueuses du monde participent à l'ensemble du cycle du Grand Prix FIDE composé de quatre épreuves : 1. Astana du 17 au 30 septembre 2022 ; 2. Munich du 1er au 14 février 2023 ; 3. Inde en mars 2023 et 4. Pologne en mai 2023. Chaque joueuse participe à trois des quatre tournois composés de douze joueuses. Les deux premières à la fin de la série seront directement qualifiées pour le tournoi des candidates 2023-2024.

Classement après la ronde 3 du Grand Prix féminin d'Astana

Pl.NatJoueursElo123456789101112Pts+/-
1 Goryachkina, Aleksandra 2579 X ½ 1 1 2,5 7.3
2 Lagno, Kateryna 2547 ½ X 1 ½ 2,0 3.6
3 Assaubayeva, Bibisara 2443 X 1 ½ ½ 2,0 7.0
4 Zhu, Jiner 2464 X ½ ½ 1 2,0 4.6
5 Kashlinskaya, Alina 2491 0 X ½ 1 1,5 1.1
6 Kosteniuk, Alexandra 2521 0 ½ X 1 1,5 -1.5
7 Paehtz, Elisabeth 2477 ½ X 0 1 1,5 -1.4
8 Abdumalik, Zhansaya 2503 ½ X ½ ½ 1,5 -2.5
9 Shuvalova, Polina 2510 0 0 1 X 1,0 -4.0
10 Vaishali, Rameshbabu 2449 ½ ½ 0 X 1,0 -3.1
11 Tan, Zhongyi 2525 ½ 0 ½ X 1,0 -6.2
12 Wagner, Dinara 2358 0 0 ½ X 0,5 -4.9

Tournoi en onze parties de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis un ajout de 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. Le partage du point par accord mutuel n'est autorisé qu'après le 30e coup des Noirs. Parties en direct sur https://www.europe-echecs.com/live/2022-grand-prix-fide-feminin à partir de 11h00 heure française.

Résultats de la ronde 3 du 20 septembre 2022

Kateryna Lagno (2547)
1-0
10
Polina Shuvalova (2510)
Espagnole fermée - 51 coups
Alina Kashlinskaya (2491)
0-1
01
Aleksandra Goryachkina (2579)
Défense Slave - 97 coups
Bibisara Assaubayeva (2443)
½-½
½½
Vaishali Rameshbabu (2449)
Défense Grünfeld - 36 coups
Tan Zhongyi (2525)
0-1
01
Alexandra Kosteniuk (2521)
Gambit Marshall - 63 coups
Dinara Wagner (2358)
½-½
½½
Zhansaya Abdumalik (2503)
Bogo-Indienne - 98 coups
Elisabeth Paehtz (2477)
½-½
½½
Zhu Jiner (2464)
Début Catalan - 31 coups

Alina Anatolyevna Kashlinskaya est née le 28 octobre 1993 à Moscou (Russie). Mariée au grand maître polonais Radoslaw Wojtaszek, elle représente la Pologne depuis le 23 mai 2022. En avril 2019, elle remporte le Championnat d'Europe individuel féminin à Antalya devant Marie Sebag, Elisabeth Pähtz, Inna Gaponenko et Antoaneta Stefanova au tie-break.

Suite à sa défaite dans la deuxième ronde, l'Allemande Elisabeth Paehtz a profité de l'avantage des pièces blanches pour annuler rapidement face à la Chinoise Zhu Jiner. La recherche d'un demi-point rapide après une défaite est souvent conseillée. Ainsi, même si cela revient à « gâcher les Blancs », la joueuse marque 0,5 point et se remet dans le sens de la marche. Évidemment, tout le monde préfèrerait « effacer » une défaite avec une victoire, mais jouer avec acharnement pour revenir c'est aussi prendre plus de risques pour perdre. Et une seconde défaite consécutive ferait très mal au moral.

Entre 2012 et 2020, Alina Kashlinskaya et Aleksandra Goryachkina se sont affrontées à 14 reprises en parties classiques, avec un score serré de 3 victoires, à 2 et 9 matchs nuls en faveur de Goryachkina. Kashlinskaya joue généralement 1.d4 - la seule fois où elle a joué 1.e4 à Goryachkina, Alina a perdu contre une défense Française - la Polonaise l'a emporté deux fois contre la défense Slave de la Russe.

Alina Kashlinskaya 0-1 Aleksandra Goryachkina

Kashlinskaya - Goryachkina, 27.g3

Malgré ses deux défaites avec sa défense Slave contre son adversaire du jour, Aleksandra Goryachkina a confiance dans son ouverture 1.d4 d5 2.c4 c6 3.f3 f6 4.c3 dxc4 5.a4. Alina Kashlinskaya a par la suite profité de ce coup 5.a4 pour transférer sa Tour a1 sur l'aile-Roi via la case a3, mais Goryachkina a patiemment défendu et échangé les pièces dangereuses jusqu'à obtenir la position du diagramme après 27.g3, dans lequel les Noirs sont mieux ! Un superbe Cavalier indélogeable en d5, un pion blanc isolé en d4. Seul le pion noir e6 pose un petit problème. 

Kashlinskaya - Goryachkina, 37...c7

La disparition des Tours aurait dû entraîner avec elle les chances de gain, mais même dans une finale égale tout reste possible. Ainsi, après 37...c7 38.h4?? coûte la partie à cause d'un détail. 38...c2! 39.g4 c3! Le détail ! 40.f3 Sur 40.xc3 xf2+ 41.h1 e1+ 42.g2 xc3 avec une finale de Dames gagnante. Les pions blancs sont trop faibles.  40...xe2 41.b7+ Alina Kashlinskaya cherche à récupérer quelques pions en échange de son Cavalier. Goryachkina va finalement l'emporter au terme d'une longue finale avec Dame + Cavalier + 1 pion contre Dame + 1 pion !

Aleksandra Goryachkina | Photo Anna Shtourman

Kateryna Lagno 1-0 Polina Shuvalova

Dans une partie Espagnole, Kateryna Lagno et Polina Shuvalova ont obtenu la position du diagramme après 20...g6 avec égalité. D'ailleurs, sur 21.f3, la machine ne trouve rien de mieux que la répétition par 21...e4 22.d2 g6. Mais voilà, Shuvalova voyant son adversaire avec seulement 10 minutes contre près de 28, emprunte une route dangereuse par 21...d3?! 22.xe7 xe7 23.e3 f4?! 24.g3! xh3+ 25.g2 g5 26.xg5 xg5 27.xd5 bd8 28.b7 Avec deux forts pions centraux, un pion a6 en prise et un Fou en g6 qui tape désormais dans le vide. 

Lagno - Shuvalova, 20...g6

28...g4 Diagramme. 29.d5 fe8?! 30.ae1 avec un grand avantage blanc. 30...e7?! Passer d'une position dans laquelle elle pensait jouer pour le gain à une position perdante en quelques coups doit être psychologiquement difficile pour Polina Shuvalova. 31.c5! ee8 32.xc7 h5 33.c6 f8 34.e7 c4 Ce sont maintenant les Noirs qui se retrouvent en retard à la pendule ! 35.h4 c2 36.f4 b8 37.3e2 c3 38.e3 d3?! 39.d2 b3 40.ed1 c2 Et le contrôle du temps est atteint dans une position complètement gagnante pour Kateryna Lagno.

Lagno - Shuvalova, 28...g4

Les Blancs se sont montrés très précis pour convertir leur avantage en gain. 41.xc3 xc3 42.e1 d8 43.ee2 b3 44.e3 xc6 45.xb3 c4 46.f4 h4 47.a5 hxg3 48.xg3 g5 49.f5 f8+- 50.e3 comme dans le diagramme. 50...dc8 51.d6 L'infanterie enfonce les lignes ennemies et les Noirs abandonnent. 1-0.

À noter que Alexandra Kosteniuk avait perdu hier après avoir elle aussi refusé de répéter la position. Il faut parfois se contenter du demi-point. Surtout que le tournoi est encore long, il y avait le temps pour revenir.

Lagno - Shuvalova, 50.e3

« C'était une partie compliquée et je n'aimais pas vraiment ma position à un moment donné. Elle a eu le tort d'échanger les Fous de cases noires. » Kateryna Lagno

Kateryna Lagno | Photo Anna Shtourman

Tan Zhongyi 0-1 Alexandra Kosteniuk

Kosteniuk - Tan Zhongyi, 39...c4

Alexandra Kosteniuk, malgré les pièces noires, a décidé de jouer pour le gain pour se remettre de sa défaite de la veille. Face à Tan Zhongyi, un gambit Marshall : 1.e4 e5 2.f3 c6 3.b5 a6 4.a4 f6 5.0-0 e7 6.e1 b5 7.b3 0-0 8.c3 d5... dans lequel Kosteniuk avait préparé le moins fréquent 11...b7!?. Il faut cependant reconnaître que la surprise a fait long feu et la Chinoise conservait le pion de plus. Et puis, alors que la pendule égrenait ses denières minutes avant le contrôle du temps, sur 39...c4, la faute 40.xc4? au lieu de 40.f4! et les Blancs restaient dans la partie.

Kosteniuk - Tan Zhongyi, 48.d2

 40...xc4 41.g1 d5 42.f6 gxf5 43.f3 e4 44.f2 h7 45.b3 g6 46.d4 h4 47.f3 g3 48.d2 et là, avec un pion de plus, même doublé, la paire de Fous, un Roi blanc en cage et les pions blancs de l'aile-Dame faibles, Alexandra Kosteniuk était sur le point de l'emporter.

Tan Zhongyi opposera toutefois une belle défense, jusque dans un léger zeitnot réciproque, mais avec deux pions de moins face à l'attaque noire il n'y avait plus grand-chose à faire. 0-1 au 63e coup.

« Je n'arrive pas à me mettre dans un bon état d'esprit car mes bagages ne sont pas arrivés, et c'est quand-même un gros problème... J'ai été très déçue de ne pas avoir accordé un match nul hier. » Alexandra Kosteniuk

Dinara Wagner ½-½ Zhansaya Abdumalik

Wagner - Abdumalik, 42.g4
Wagner - Abdumalik, 78.f5

Nous avions déjà émis quelques réserves sur l'état de forme de Zhansaya Abdumalik, ce que semble confirmer sa partie d'aujourdhui face à l'Allemande Dinara Wagner. Après 42.g4 fxg4?! 42...h6! 43.g1 d2 44.f1 b7 devait gagner assez vite. 43.hxg4 d2 44.g5+ g7 45.xe7+ f8 46.a7 d1+... Les Blancs se défendent avec vigueur et dans le deuxième diagramme 78.f5 xf5 79.xf5 f8+ 80.g4 e4 81.g5+ xe3 a mené au partage du point au 98e coup !





Seize des meilleures joueuses du monde participent à l'ensemble du cycle du Grand Prix FIDE composé de quatre épreuves : 1. Astana du 17 au 30 septembre 2022 ; 2. Munich du 1er au 14 février 2023 ; 3. Inde en mars 2023 et 4. Pologne en mai 2023. Chaque joueuse participe à trois des quatre tournois composés de douze joueuses. Les deux premières à la fin de la série seront directement qualifiées pour le tournoi des candidates 2023-2024.

La compétition respecte les sanctions du Comité international olympique (CIO), selon lesquelles « il ne devrait pas y avoir de drapeaux, de couleurs et de symboles russes lors des compétitions internationales. » Ainsi, Polina Shuvalova, Alexandra Kosteniuk, Aleksandra Goryachkina et Kateryna Lagno jouent sous la bannière de la FIDE. Si Dinara Wagner et Alina Kashlinskaya n'avaient pas changé de fédération en mai 2022, nous aurions six joueuses russes dans ce Grand Prix.

Classement après la ronde 2 du Grand Prix féminin d'Astana

Tournoi en onze parties de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis un ajout de 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. Le partage du point par accord mutuel n'est autorisé qu'après le 30e coup des Noirs. Parties en direct sur https://www.europe-echecs.com/live/2022-grand-prix-fide-feminin à partir de 11h00 heure française.

Résultats de la ronde 2 du 19 septembre 2022

Polina Shuvalova (2510)
1-0
10
Elisabeth Paehtz (2477)
Sicilienne Scheveningen - 41 coups
Zhu Jiner (2464)
1-0
10
Dinara Wagner (2358)
Sicilienne 5.f3 - 41 coups
Zhansaya Abdumalik (2503)
½-½
½½
Tan Zhongyi (2525)
Partie Écossaise - 39 coups
Alexandra Kosteniuk (2521)
0-1
01
Bibisara Assaubayeva (2443)
Sicilienne Najdorf - 35 coups
Vaishali Rameshbabu (2449)
0-1
01
Alina Kashlinskaya (2491)
Partie Italienne - 40 coups
Aleksandra Goryachkina (2579)
½-½
½½
Kateryna Lagno (2547)
Sicilienne Alapine - 30 coups

Le choc entre Aleksandra Goryachkina (2579), numéro 2 mondiale, et Kateryna Lagno (2547), numéro 5, est évidemment l'attraction de cette deuxième ronde du Grand Prix FIDE féminin d'Astana. Sur les six parties classiques entre ces deux joueuses, Goryachkina mène face à sa compatriote par deux victoires (une avec les Blancs, l'autre avec les Noirs), quatre matchs nuls et zéro défaite. Leurs affrontements les plus récents remontent à 2019 ; Lagno jouait les pièces noires et obtenait le demi-point à chaque fois contre la variante Canal-Sokolsky de la Sicilienne : 1.e4 c5 2.f3 d6 3.b5+ d7 4.a4 gf6 5.0-0...

Comme on peut le constater, les « filles » ne craignent pas de jouer de tranchantes défenses Siciliennes ; 4 parties sur 6 aujourd'hui ! On remarquera aussi la diversité des variantes : Scheveningen, avec 5.f3 au lieu de 5.c3, une Najdorf avec 6.e2 et une Alapine. Le jeu des femmes a bien changé depuis le livre "The Feminine Touch Chess", d'Elaine Pritchard, en 1960, où on pouvait lire : « Nous préférons répéter les vieilles ouvertures que nous avons apprises il y a déjà plusieurs années, plutôt que d'en expérimenter de nouvelles. » De nos jours, les femmes sont non seulement aussi bien préparées que leurs homologues mâles, mais varient aussi régulièrement leurs ouvertures.

Aleksandra Goryachkina et Kateryna Lagno | Photo Anna Shtourman
Goryachkina - Lagno, 22.h3

Aleksandra Goryachkina et Kateryna Lagno ont suivi une ligne d'Alapine : 1.e4 c5 2.f3 e6 3.c3 f6 4.e5 d5... même si Kateryna semblait devoir retrouver les coups. Après 22.h3, les pendules indiquaient 0h53-0h18 et, selon le GM Ilya Smirin, aux commentaires avec la MIF Fiona Steil-Antoni, le nouveau coup 22...f4?!, au lieu du simple 22...fe8! avec égalité, était « la mauvaise direction ». Aleksandra aurait pu prendre l'avantage avec 23.b3!, mais pour sa première réflexion de la partie elle a préféré 23.e6?!, autorisant le clouage 23..e4!. 24.d1 ae8! 25.xe8+ xe8 avec égalité. ½-½ (30)

De leur côté, Zhu Jiner et Dinara Wagner ont elles aussi récité longtemps la théorie de la ligne 1.e4 c5 2.f3 d6 3.d4 cxd4 4.xd4 f6 5.f3 e5 6.b3 d5... et puis, à peine quelques coups après être sortie des bases, la joueuse allemande ne trouvait pas le bon plan. Sur 27...e8, Zhu Jiner sacrifiait la qualité par 28.xd6! xd6 29.xb7 a6 30.c6 f8 31.e7 e3 32.e4 b6 33.c7 b8 34.f5! et les Noirs jouent pratiquement avec une Tour en h8 de moins ! D'ailleurs, cette Tour ne jouera jamais de la partie ! 1-0 au 41e coup.

Zhu Jiner - Wagner, 27...e8
Kosteniuk - Assaubayeva, 30...g8

Lorsque l'envie de gagner mène à la défaite ! Avant d'arriver au diagramme, les joueuses ont répété : 27.c8+ h7 28.h3+ g8 29.c8+ h7 30.h3+ g8 et là, Alexandra Kosteniuk refuse de répéter une troisième fois et joue  31.g3?! d2 32.f2?! c3 33.d6!? g4! Si 33...xd6? 34.b8+ h7 35.h4#. 34.e4 c7 Menace mat en h2. 35.b6? xb6+ 0-1 La Tour ne peut reprendre la Dame sous peine de mat sur la première rangée ! Une victoire chanceuse de Bibisara Assaubayeva.

Rameshbabu Vaishali 0-1 Alina Kashlinskaya | Photo Anna Shtourman

Rameshbabu Vaishali, qui a remplacé Humpy Koneru, avait pourtant obtenu un bel avantage au sortir de l'ouverture 1.e4 e5 2.f3 c6 3.c4 f6 4.d3 c5 5.g5 h6 6.h4... La position du diagramme est connue après 13.h1. L'acceptation du sacrifice de pièce est dangereuse : 13...gxf3 14.xf3 1-0 (25) Demchenko,A (2589)-Howell,D (2671) Gjakova 2016. Toutefois, le coup 13...e7?! joué par Alina Kashlinskaya n'est pas bon. 14.xf6+ xf6 15.h4 g6 16.f5 d5 17.xd5 xf5 18.exf5 xd5 19.fxg6 avec un grand avantage blanc. 

Vaishali - Kashlinskaya, 13.h1
Vaishali - Kashlinskaya, 37...e3

Mais voilà, la pendule est venue se mêler de la partie et Rameshbabu Vaishali, en zeitnot dès le 20e coup, a commencé à gâcher sa position, même si au 30e coup, avec plus de 4 minutes contre à peine une trentaine de secondes, Alina Kashlinskaya se montrait aussi imprécise. Toutefois, la victoire n'échappera pas à la joueuse russe. Après 37...e3, Rameshbabu Vaishali tente un dernier piège par 38.g5 hxg5! Si 38...xd2? 39.xh6+ g8 40.f6+ g7 41.h5+ avec répétition ! 39.e1 d2 40.b1+ g8 0-1

Seize des meilleures joueuses du monde participent à l'ensemble du cycle du Grand Prix FIDE composé de quatre épreuves : 1. Astana du 17 au 30 septembre 2022 ; 2. Munich du 1er au 14 février 2023 ; 3. Inde en mars 2023 et 4. Pologne en mai 2023. Chaque joueuse participe à trois des quatre tournois composés de douze joueuses. Les deux premières à la fin de la série seront directement qualifiées pour le tournoi des candidates 2023-2024.

Tournoi en onze parties de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis un ajout de 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. Le partage du point par accord mutuel n'est autorisé qu'après le 30e coup des Noirs. Parties en direct sur https://www.europe-echecs.com/live/2022-grand-prix-fide-feminin à partir de 11h00 heure française.

Résultats de la ronde 1 du 18 septembre 2022

Aleksandra Goryachkina (2579)
1-0
10
Polina Shuvalova (2510)
Défense des 2 Cavaliers - 36 coups
Kateryna Lagno (2547)
½-½
½½
Vaishali Rameshbabu (2449)
Sicilienne Dragon - 31 coups
Alina Kashlinskaya (2491)
½-½
½½
Alexandra Kosteniuk (2521)
Défense Slave - 89 coups
Bibisara Assaubayeva (2443)
½-½
½½
Zhansaya Abdumalik (2503)
Partie Catalane - 33 coups
Tan Zhongyi (2525)
½-½
½½
Zhu Jiner (2464)
Défense Nimzo-Indienne - 42 coups
Dinara Wagner (2358)
0-1
01
Elisabeth Paehtz (2477)
Défense Est-Indienne - 42 coups

On remarquera dans cette première ronde que les appariements ont été dirigés afin de placer, dans la mesure du possible, les joueuses d'une même fédération face à face. L'objectif est simple : éviter que ces appariements se produisent dans une dernière ronde où une victoire pourrait bénéficier à une compatriote et ainsi prêter à confusion.

Dinara Wagner, née Dinara Dordjieva, est une joueuse allemande d'origine kalmouke, née le 25 mai 1999 à Elista, en Kalmoukie (Russie). Grand maître féminin en 2020, elle épouse le joueur allemand Dennis Wagner en 2022. Suite à l'invasion de l'Ukraine par la Russie, elle a joué temporairement sous la bannière de la FIDE avant d'être affiliée à la Fédération allemande des échecs.

À noter que Alina Anatolyevna Kashlinskaya, grand maître féminin depuis 2009 et maître international depuis 2014, est une joueuse d'échecs russe qui a décidé de jouer sous le drapeau de la Pologne depuis le 23 mai 2022. En avril 2019, elle a remporté le Championnat d'Europe individuel féminin, à Antalya, au tie-break, devant Marie Sebag, Elisabeth Pähtz, Inna Gaponenko et Antoaneta Stefanova. Kashlinskaya est mariée au grand maître polonais Radosław Wojtaszek.

Alina Kashlinskaya | Photo Eteri Kublashvili

Kateryna Lagno et Vaishali Rameshbabu ont été les premières à terminer leur partie. Vaishali Rameshbabu (21 ans), la grande sœur de Rameshbabu Praggnanandhaa (17 ans), a surpris son adversaire avec une nouvelle ouverture : 1.e4 c5 2.f3 c6 3.c3 g6!? que Kateryna Lagno n'avait apparemment pas prévue. Et la finale de Tours survenue dès le seizième coup s'est achevée par la nulle au trente-et-unième.

Alina Kashlinskaya a « torturé » Alexandra Kosteniuk pendant plus de 50 coups dans une finale avec paire de Fous contre Fou et Cavalier pour tenter de profiter de la faiblesse des pions doublés en e7 et e6. Malgré son retard à la pendule, Kosteniuk a su résister, parfois avec des « seuls coups », et forcer son adversaire à concéder le demi-point au terme d'une lutte de 89 coups.

Assaubayeva - Abdumalik, 16...d6?

Zhansaya Abdumalik vient de commettre une erreur décisive avec 16...d6?. Cependant, si le module passe à +4.00 en faveur de Bibisara Assaubayeva, la variante n'est pas évidente : 17.xf7!! xf7 18.dxe6+ xe6 19.f4 e7 20.e5 e8 21.g6+ gagnait. Bibisara a joué l'humain 17.f4 avec avantage. Et sur 17...b8 une variante informatique cette fois totalement introuvable était : 18.a4!! bxa4 19.xa4+ f8 20.xc4 d8 21.b3, etc. Les Blancs ont préféré le plus simple 18.dxe6 xe6 et malgré le gain d'un pion peu après, la partie s'est achevée par une triple répétition de la position.

Aleksandra Goryachkina (2579) partait largement favori face à sa compatriote Polina Shuvalova (2510). La défense des deux Cavaliers 1.e4 e5 2.f3 c6 3.c4 f6 4.d4 exd4 5.e5 d5 6.b5 e4 7.xd4... n'offrait pas grand-chose dans l'ouverture. Ce n'est que petit à petit que la supériorité de Goryachkina s'imposait. Dans le diagramme après 33.xc7, Shuvalova tente encore 33...d4, mais la menace de mater va s'avérer plus forte que la promotion. 34.a1 d3 35.xa2 d2 36.aa7 1-0 Il faut donner du matériel par 36...d7 37.xd7 xd7 38.xd7 pour parer le mat. 

Goryachkina - Shuvalova, 33.xc7

« Je pense que nous nous sommes surprises mutuellement [avec notre préparation d'ouverture]. » Aleksandra Goryachkina

Wagner - Paehtz, 30.d5

Le duel entre les deux joueuses allemandes Dinara Wagner et Elisabeth Paehtz s'est en fait joué « à la pendule ! » Plusieurs longues réflexions de Wagner, parfois juqu'à 28 minutes, l'ont menées à jouer avec 1 minute contre plus de 30 !!. Comme cela arrive parfois, le manque de temps d'un côté affecte encore plus l'autre côté. Elisabeth Paehtz se trompe avec 30...f4? alors que 30...c6! 31.xe6 xe6 32.f3 g3+ 33.f1 xf3 gagnait. 31.xf4 xf4 32.g3 f5 33.g2 avec égalité. Il faudra d'autres fautes de zeitnot de Wagner pour faire finalement pencher la balance en faveur de Paehtz.

Elisabeth Paehtz : « Je suis la n°1 allemande depuis près de 20 ans et, d'une manière ou d'une autre, à chaque fois que je joue contre un membre de l'équipe nationale allemande je ressens cette pression... Bien sûr, je veux que Dinara aille bien, et ce n'est pas une victoire dont je peux être heureuse. »

Zhansaya Abdumalik ½-½ Bibisara Assaubayeva | Photo Anna Shtourman

Seize des meilleures joueuses du monde participent au cycle du Grand Prix FIDE composé de quatre épreuves : 1. Astana, du 17 au 30 septembre 2022 ; 2. Munich, du 1er au 14 février 2023 ; 3. Inde, en mars 2023 et 4. Pologne, en mai 2023. Chaque joueuse participe à trois des quatre tournois composés de douze joueuses. L'enjeu est élevé, puisque les deux premières à la fin de la série seront directement qualifiées pour le tournoi des candidates FIDE 2023-2024. Le montant total des prix de chaque étape est de 80.000 €, plus 80.000 € supplémentaires répartis entre les 8 premières au classement final du Grands Prix en fonction des points accumulés lors des épreuves. Site officiel : https://womengrandprix.fide.com

Ouverture | Photo Liana Hakim https://www.facebook.com/LianaHakimOfficial

D'abord appelée Akmola et russifiée en Akmolinsk, renommée Tselinograd entre 1961 et 1991, elle devient en 1998 la nouvelle capitale du Kazakhstan sous le nom d'Astana, avant de prendre en 2019 le nom de Nour-Soultan ou Noursoultan, en l'honneur de l'ancien président Noursoultan Nazarbaïev, qui venait de quitter le pouvoir après 29 ans de régime autocratique. Le 17 septembre 2022, la ville reprend son nom précédent, le président Tokaïev souhaitant rompre avec un certain culte de la personnalité de son prédécesseur. La compétition se déroule au Centre financier international d'Astana (AIFC), tandis que les joueuses, les accompagnateurs et les officiels, séjourneront dans l'hôtel Hilton Astana. La meilleure joueuse indienne, la GM Humpy Koneru, s'est retirée pour raison médicale du premier événement et a été remplacée par la MI Vaishali R (uniquement pour ce tournoi), qui joue également pour l'Inde.

Liste des 12 participantes au Grand Prix de Nur-Sultan

FédTitreNomsElo
1
GM Aleksandra Goryachkina 2579
2
GM Kateryna Lagno
2547
3
MI/GMF Alina Kashlinskaya 2491
4
MI/GMF Bibisara Assaubayeva 2443
5
GM Tan Zhongyi 2525
6
GMF Dinara Wagner 2358
7
MI/GMF Elisabeth Paehtz 2477
8
GMF Zhu Jiner 2464
9
GM Zhansaya Abdumalik 2503
10
GM Alexandra Kosteniuk 2521
11
MI/GMF Vaishali R
2449
12
MI/GMF Polina Shuvalova 2510
Les 12 participantes au Grand Prix de Nur-Sultan

Format, cadence, départage...

Le tournoi se déroule en onze parties de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis un ajout de 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. Cérémonie d'ouverture le 17 septembre 2022, première ronde dimanche 18 septembre à 11h00 (heure française), jour de repos samedi 24 septembre, onzième et dernière ronde jeudi 29 septembre à 10h00. Le partage du point par accord mutuel n'est autorisé qu'après le 30e coup des Noirs. En cas d'égalité à la fin du tournoi, les critères du départage sont, dans l'ordre : a) Plus grand nombre de parties jouées avec des pièces noires. b) Sonneborn-Berger. c) Le nombre de victoires. d) Le résultat des rencontres directes entre les joueuses à égalité. e) Un tirage au sort.

Prix et points de Grand Prix

Les forces en présence...

Les deux têtes de série, Aleksandra Goryachkina et Kateryna Lagno, jouant toutes deux sous la bannière de la FIDE, semblent partir légèrement favorites. Aleksandra Goryachkina, en plus d'être la gagnante de l'édition précédente du Grand Prix, est la seule joueuse du plateau à avoir franchi la barre des 2600 Elo. Le manque de compétition doit cependant être pris en compte. Goryachkina n'a joué que 15 parties classiques cette année, et quant à la double championne d'Europe et triple championne du monde de blitz & rapide Kateryna Lagno, tête de série numéro deux, elle n'a disputé que 8 parties classiques en 2022.

Les deux joueuses chinoises sont dans une situation encore plus problématique. L'ancienne championne du monde 2018, Tan Zhongyi, et Zhu Jiner, n'ont pratiquement pas joué cette année. En revanche, certaines de leurs principales adversaires ont été beaucoup plus actives. Alina Kashlinskaya, Elisabeth Paehtz, Vaishali R et Dinara Wagner, ont toutes joué à l'Olympiade de Chennai récemment. En particulier Vaishali, médaille de bronze individuelle.

Pour le public local, ce sera l'occasion de voir les deux plus fortes joueuses du Kazakhstan, Zhansaya Abdumalik et Bibisara Assaubayeva. Née en 2000, Abdumalik est deux fois championne du monde juniore et a représenté le Kazakhstan à l'Olympiade et au championnat du monde par équipe. De quelques années plus jeune, Bibisara Assaubayeva est l'actuelle championne du monde de blitz. Toutes deux faisaient partie de l'équipe olympique qui a terminé cinquième à Chennai.

Le programme des joueuses du Grand Prix

Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Pour commenter cet article, connectez-vous ou créez votre compte.

Les réactions (7)

  • ChessTrav

    Bravo à LAGNO !

    Mais remarquons que Alexandra KOSTENIUK (4°) a fait jeu égal avec les 3 premières ; et n'a perdu que contre des dernières (dommage, les parties étaient égales) !...
    A la prochaine manche !...

  • Karlsbad

    Elégance et classe. Cela tranche avec les effluves nauséabondes qui se diffusent du côté des masculins... Bravo chère Kateryna !

  • GeorgesHenri

    Kateryna Lagno, voilà une grande candidate et nous lui souhaitons d'aller au bout avec le même succès.

  • ChessTrav

    Bravo à nouveau pour la battante Alexandra KOSTENIUK !

    Si elle remplaçait ses défaites par des nulles (qui auraient du avoir lieu) elle se battrait pour la victoire...

    Reste 2 parties redoutables contre les 2 premières... Le podium serait déjà 1 miracle

  • ChessTrav

    Bravo belle partie Alexandra ! Tu n'aurais pas du perdre les 2 défaites (c'était des nulles) auquel cas tu serais encore dans le trio de tête !...
    Mais tu vas faire la remontada !
    Bonne suite de la part d'un ami "ancien" (on avait même fait une partie de ping-pong mémorable à St Pet'...
    Biz de Gérard M.