Grischuk vs Nakamura, 2019

Nakamura avait tablé sur la stratégie : « J’annule en classique et je vais au tie-break montrer ma classe en rapides ! » Tout semblait réussir à l’Américain, sauf que cette belle mécanique a volé en éclats contre Grischuk. Par le GMI Igor-Alexandre Nataf.


Une fois encore, le système de Grand Prix a été complètement revu et corrigée. En 2017, on était passé d’une série de tournois fermés à des tournois « opens ». La formule a été encore changée en 2019. La FIDE est passée à des tournois au système KO. Il y a 16 joueurs au départ, avec quatre tours à élimination directe. Les matchs se jouent en 2 parties classiques, avec un départage éventuel en rapides, voire en blitz. L’idée était d’éviter le fléau des nulles « sans enjeu ». La FIDE a eu aussi la bonne idée de « mieux rémunérer » les matchs gagnés en classique. Ces points de bonus compteront pour le classement final, au terme des 4 Grands Prix programmés à Moscou, Riga, Hambourg et Tel Aviv.

La 1re partie de la demi-finale Nakamura-Grischuk se solda par la nulle. L’Américain n’avait aucune objection à annuler la 2e pour jouer le tie-break. Cette stratégie lui avait réussi contre l’Azéri Radjabov au 1er tour, et au 2e contre le Russe Dubov, qu’il avait éliminés en rapides (2,5-1,5). Cependant, dans la deuxième partie, Grischuk n’était visiblement pas d’humeur conciliante et « Sacha » a réalisé une partie énorme. Il l’a considérée ensuite comme l’une des victoires les plus belles du Top 3 de sa carrière !

Par le grand maître Igor-Alexandre Nataf, auteur de la rubrique Théorie & Tendances dans la revue Europe-Echecs.

Grischuk,Alexander (2772) - Nakamura,Hikaru (2761), Grand Prix FIDE de Moscou (3.2), 24.05.2019. Partie Catalane [E05] commentée par Igor-Alexander Nataf (GMI)

1.d4 f6 2.c4 e6 3.f3 d5 4.g3 e7 5.g2 0-0 6.0-0 dxc4 7.c2 b5

La ligne fétiche de l’Américain à Moscou. Il l’avait déjà jouée dans ses matchs contre Radjabov et Dubov ! J’en suis même arrivé à me demander s’il n’était pas tombé amoureux de cette ligne...

8.a4

Après 8.a4

8...b4

8...c6? ne fonctionne pas à cause de 9.axb5 cxb5 10.g5 attaquant la Tour a8, et si 10...d5?? 11.xh7#

9.fd2!

C’est le test critique de cette ligne. Grischuk choisit de replacer son Cavalier f3 en d2, plutôt que son b1. Il empêche les Noirs de jouer b7. Un tel coup n’est pas gratuit. Il n’aide pas le développement et, surtout, le pion d4 se retrouve en prise.

9.xc4? ne marche pas au vu de 9...a6 10.c2 bd7 11.e5 xe5 12.dxe5 d5 13.d1 c8 14.e4 h6 avec un jeu égal. 0-1 (44) Mamedyarov,S (2808)-Nakamura,H (2769) Leuven 2018

En comparaison, Radjabov et Dubov avaient choisi le naturel 9.bd2 et après 9...b7 10.xc4 c5 11.dxc5 e4 12.d2 (12.b3? bd7 13.xb4 xc5 la Dame blanche est très mal placée en b4) 12...bd7 13.fe5 xg2 14.xg2 xc5 15.xd7 xd7 16.b3 b6 ½-½ (32) Dubov,D (2690)-Nakamura,H (2761) Moscow 2019

De son côté, MVL avait choisi 9.e5 xd4 10.xc4 c6 11.d1 c5 ½-½ (82) Vachier Lagrave,M (2789)-Nakamura,H (2769) Paris 2018

9...c6

Si 9...d5? 10.xc4 c6 11.e3! b3 12.xb3 b8 13.d1!

10.xc4 xd4 11.d1 c5 12.e3 h5 13.bd2

13.h3? empêche g4, mais c’est trop lent : 13...d5 14.c1 a6

13...g4 14.f3!

14.f1?! me plaît moins après 14...xe3 15.fxe3 et le Cavalier e3 fait “double emploi” avec le Cavalier c4, avec tout le respect que je dois à notre MVL national : 15...a5 16.d2 a6 17.ad1 a7 18.b3 f6 19.h4 c5 20.e4 e7 21.d6 c5 22.f3 d4 et les Noirs sont un peu mieux. ½-½ (82) Vachier Lagrave,M (2789)-Nakamura,H (2769) Paris 2018

14...xe3

14...a6?! 15.d4! et si 15...c5 16.h3!

15.xe3 a5!

Après 15...a5!

Un coup nécessaire. Le schéma de développement des Noirs va impliquer de laisser le Cavalier en b8 pour la défense. La Tour a8 devra s’activer via la case a7.

16.d4!

16.c4?! avait été joué par Ding, en avril, et l’Américain avait neutralisé sans mal le Chinois par 16...a6 17.fe5 xc4! et c’est l’idée. Il rend le pion de plus en c6, mais il s’assure de procéder à un maximum d’échanges après 18.xc4 a7 19.ac1 c5 20.e4 c7 21.e5 a7 22.xc6 ½-½ (22) Ding,L (2805)-Nakamura,H (2761) Abidjan 2019

16...a6

Le Fou protège indirectement le pion c6, puisqu’il menace le pion e7.

17.ac1

Si 17.xc6? xc6 18.xc6 (18.xc6 ac8) 18...xe2

17...c8

17...a7? 18.f3! e5 19.g4 c7 20.xc6! et la Tour est mal placée en a7.

18.f3 g6

18...e5? 19.g4 c7 20.b3! et les Blancs gagnent, d’après Grischuk : 20...a7 21.e4!! c5 22.xe6!

19.e4 h5

Nakamura, qui connaissait la partie par correspondance Helbich-Kupsys (cf. ci-après) était sans doute encore confiant à ce stade. Il espérait ramener le demi-point sans avoir à fournir le moindre effort.

19...f5? ne marche pas à cause du sacrifice 20.dxf5! exf5 21.xf5 f7 22.xe7+ xe7 23.xh7+ h8 24.g6 d7 25.d4+-

20.f3

Après 20.c4 Hikaru se serait fait un plaisir de se débarrasser de son Fou de cases blanches par 20...xc4! 21.xc4 a7! 22.g2 e5 avec l’égalité Helbich-Kupsys ICCF e-mail 2011.

20...g6 21.e4 h5 22.g2!!N

Après 22.♔g2!!N

Une nouveauté monstrueuse, qui réfute complètement la ligne de l’Américain ! Sa défense était basée sur le fait qu’il peut rendre son pion de plus en c6 dans de bonnes conditions. Grischuk et son équipe ont estimé que les Blancs n’ont nullement besoin de récupérer ce pion. Il est possible de jouer autrement, par exemple en prenant pour cible la Dame en h5. Ce coup « lent » 22.Rg2 introduit un plan de restriction des cases de la Dame noire.

22...a7 23.h4!

La Dame commence à avoir un petit « coup de chaud » à l’aile-Roi.

23...g6 24.f4!!

Le 3e mousquetaire entre en action. Les Blancs préparent l’avancée de leurs pions à l’aile-Roi. Ils isolent littéralement la Dame en h5. Cette conception est remarquable. Bravo à Sasha et ses secondants !

24...h6

La meilleure chance pratique de l’américain était sans doute 24...ac7?! mais je préfère les Blancs après 25.f3 h6 26.b3; Sinon 24...c5? perd sur 25.b5

25.b3

Après 25.♘b3

Grischuk a expliqué qu’il avait réfléchi énormément pour essayer de faire fonctionner l’idée g4, mais il s’est résigné à jouer 25.b3, à cause du sacrifice des Noirs en fin de ligne. 25.g4 g7! 26.e5 ac7 27.f3 f6 (27...c5?! 28.b5) 28.c5 xe5 29.fxe5 d7 30.xa5 b7 31.xc6 (31.b5?? xe5! et le Cb5 est cloué) 31...xc6 32.xc6 xc6 33.xc6 xe5 34.xe5 xe5 35.b5 et le Russe croyait être gagnant, mais il a vu in extremis 35...c2!! 36.a5 xb2! et les Noirs tiennent grâce au sacrifice de leur Tour après 37.a6 b3!! 38.a7 a2 39.d8+ g7 40.a8 xa8 41.xa8 b2!! 42.d3 xd3 43.b8 e5 et la finale doit être nulle à cause de la structure de pions blanche disloquée à l’aile-Roi.

25...h8?

L’Américain critiqua vivement ce coup après la partie. Son idée était de pousser f5, puis e5, mais c’est trop lent. Il avoua avoir complètement raté le coup suivant des Blancs. Il aurait dû tenter 25...c5! 26.xa5 xe2 27.xe2 xa5 28.b3 g7 29.c4 même si les Blancs sont mieux malgré leur pion de moins.; Sinon 25...f5? tombe sur 26.d3! e5 27.xa6 xa6 28.d5.

26.d3! b7

26...xd3 27.xd3 g7 28.c4 et le pion a5 va tomber.

27.c4 c5+

27...f5? 28.bxa5 a8 29.b6

28.e4!

Après 28.♗e4!

C’est fini ! Les Noirs n’ont pas eu le temps de pousser f5 pour empêcher ce coup de Fou.

28...a6

28...xe4+? 29.xe4 c6 30.d6 xd6 31.xd6 et la Dame en h6 est complètement hors-jeu.

29.bxa5! f8

Tentant de ramener la Dame en jeu.

30.f3 d8 31.h5!?

31.e5 proposé par l’ordinateur gagne facilement après 31...xe2 32.xd8! et les Noirs n’ont pas de reprise satisfaisante : 32...xf3+ 33.xf3 xd8 34.xc5

31...f6 [31...g5!?] 32.xd8 xd8 33.d1 d7 34.xd7 xd7 35.h6!

Un bon coup, surtout en Zeitnot. Les Blancs créent un réseau de mat. Ils confinent le Roi noir en h8.

Après 35.h6!

35...b6? 36.e5!

Le début de la combinaison finale. Comme vous avez pu vous en rendre compte, Grischuk avait tout calculé depuis le 25e coup !

Après 36.♘e5!

36...xe5 37.c6! c4 38.xd8 e3+ 39.f2 xc2 40.xf7+ g8 41.xe5

Les Blancs vont avoir deux pions d’avance !

Après 41.♘xe5

41...c4 42.g4! d4 43.e1 f8 44.d1 e7 45.e3 b3 46.c6+ f6 47.xb4 b7 48.e2 a5 49.d2 b3+ 50.c3

Le reste n’est qu’une question de technique...

50...c5 51.a5 e4+ 52.xc4 xg3 53.d3 g5 54.fxg5+ Abandon. 1-0

Après 54.fxg5+ Abandon. 1-0
Grischuk, A. (2772) - Nakamura,H (2761), Grand Prix FIDE de Moscou (3.2), 2019
La chaîne YouTube du GMI Igor-Alexandre Nataf
https://www.youtube.com/channel/UC-upECfeVEuaBjk2FnkB6sw/videos

Fondée en 1959 par Raoul Bertolo, la revue Europe-Echecs résulte de la fusion entre L'Échiquier de France et l'Échiquier de Turenne. Tout a commencé avec L'Échiquier de Paris (bulletin des cercles de l'Île-de-France) créé en 1946, qui a fusionné après son 60e numéro, en 1955, avec L'Échiquier de France. Ce mensuel a à son tour fusionné, après 36 numéros, en décembre 1958, avec L'Échiquier de Turenne créé en 1955, pour finalement fusionner après 41 numéros, en décembre 1958, avec le magazine Europe-Echecs créé en janvier 1959. Europe-Echecs est l'une des plus anciennes revues françaises sur le jeu d'échecs encore en parution. Merci à tous pour votre soutien et votre fidélité !

La revue Europe-Echecs
https://www.europe-echecs.com/la-revue-europe-echecs.html
Abonnement à la revue Europe-Echecs
6 mois = 34,95€ ; 1 an = 59,95€ ; 2 ans = 118,95€
https://www.europe-echecs.com/abonnement.html
Voir un exemplaire gratuit de la revue "en ligne"
https://www.europe-echecs.com/mag/html5/683FR/index.html

Jouez aux échecs en direct avec « Simple Chess »
https://www.europe-echecs.com/jeu-direct.html
SimpleChess Google Play
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.simplechess&hl=FR
SimpleChess App Store
https://itunes.apple.com/FR/app/simplechess/id394634657?mt=8


Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (1)

  • Azimut

    Vive Europe Echecs !
    Vive Maxime !