Hou Yifan - Fabiano Caruana, 2017

Dans l'arène du Grenke. La performance Elo à 2741 de Hou Yifan est à classer parmi les plus grands exploits réalisés par une femme dans un super tournoi. La Chinoise commente sa première victoire face à l'Américain Fabiano Caruana; une partie espagnole défense berlinoise.


La 4e édition du super tournoi allemand a couronné Levon Aronian, ultra dominateur avec le score de 5,5/7 et une performance Elo à 2953. Après deux rondes, à Karlsruhe, Hou Yifan était seule en tête avec 2/2 après avoir épinglé à son palmarès Fabiano Caruana, tête de série n°2, et, plus logiquement, Georg Meier, tête de
série n°8. Dans la ronde 3, face à Magnus Carlsen, l’avantage était clair, mais la position restait complexe et, surtout, Yifan était déjà sous pression à la pendule. Elle décida de liquider pour transposer dans une finale de Tour avec un pion de plus : ½-½ en 38 coups. Cette nulle contre Carlsen avait valeur de symbole. Solide leader, elle venait de marquer 2,5 points sur 3 après avoir joué contre les têtes de série n°1 et n°2 du tournoi.

Le lendemain, ce fut un jour de repos. Les huit invités quittèrent Karlsruhe et son atmosphère de feu, avec près de 1200 joueurs réunis dans l’open. Les rondes 4 à 7 se déroulèrent dans l’anonymat d’une salle feutrée, située dans les faubourgs de Baden-Baden... Ce transfert l’a-t-il déstabilisée ? Yifan, qui est une star en Chine, a-t-elle besoin de sentir une effervescence autour d’elle pour se sublimer ? Toujours est-il qu'à la ronde 4, Maxime Vachier-Lagrave stoppa net son élan.

Hou Yifan

« Je suis heureuse de mon début de tournoi, même si mon jeu n’a pas été aussi précis que je l’aurais voulu, mais j’ai joué de manière pratique. Objectivement, c’est mon meilleur résultat en super tournoi, et je ne devrais pas avoir de raison de me plaindre, mais je regarde aussi ma progression au fil des rondes. Avec le score de 2,5 sur 3 pour débuter, n’importe quel joueur professionnel aurait espéré plus que ce que j’ai réussi à réaliser dans la seconde partie du tournoi (=2  et -2 aux rondes 4 à 7). Quoi qu’il en soit, ce fut une expérience magnifique, et je suis globalement satisfaite de ma performance. Voici maintenant ma partie avec Fabiano Caruana, contre lequel j’avais déjà joué de nombreuses fois depuis 2008. J’avais raté plusieurs positions gagnantes et je suis parvenue à le battre pour la première fois. J’étais bien sûr très heureuse. Après cette victoire, j’ai juste essayé de me relaxer. Je suis allé me promener un peu, et le lendemain matin, j’ai préparé ma partie de la ronde 2 (contre Georg Meier). Ce n’était que le début du tournoi... » Article paru dans la revue Europe-Echecs N°677 du mois de juin 2017.

La grille américaine du Grenke 2017

Hou Yifan (2649) - Fabiano Caruana (2817), Grenke Chess Classic 4th Karlsruhe/Baden-Baden (1), 15.04.2017. Espagnole Berlinoise [C67], par Hou Yifan.

1.e4 e5 2.f3 c6 3.b5 f6 4.0-0 xe4 5.e1

Après 5.♖e1

Une stratégie solide qui a sans doute surpris Fabiano, surtout que je n’avais pas joué cette ligne depuis quelques années.

« Hou Yifan opte pour une ligne ultra solide. C'est le problème avec la Berlinoise. Si les Blancs le décident, ils peuvent tuer tous les contre-jeux des Noirs et réduire leurs chances de gain à zéro ! » GM Elshan Moradiabadi (2555)

5...d6 6.xe5 e7 7.f1 0-0

Après une certaine réflexion, Fabiano a décidé de s’orienter vers cette autre option. Il continue habituellement par 7...xe5 8.xe5 0-0 9.c3 et l’on peut trouver des dizaines de parties de référence sur cette ligne principale.

8.d4 f5 9.f3 d5 10.c3 d6 11.bd2

« Une ligne rare après réflexion. Les Noirs espèrent réaliser une configuration avec ...f6, ...h6 et c6-e7, mais les Blancs prévoient de jouer d3 et d2-f1-g3 pour tuer toute l'activité des Noirs du côté Roi. Le plus délicat à propos de ce coup est qu'il est difficile de savoir si les Blancs veulent un match nul ou s'ils ont encore certaines ambitions. » Elshan Moradiabadi

11...ce7

Durant la partie, je me suis souvenue que Kramnik a l’habitude de choisir ce schéma quand il veut obtenir du jeu concret. C’est l’idée de ce coup. Une autre option raisonnable est 11...e8 visant à simplifier la position.

12.c2

Après 12.♕c2

12.d3 g6 13.g3 c6 14.f1 d7 15.c2 c8 16.h4 fe7 17.e3 e8 18.d2 f8 19.e2 f6 20.ae1 e6 21.c4 d7 22.c5 c7 23.b4 f7 24.f5 xf5 25.xf5 d8 26.xe8 xe8 27.b3 d7 28.xd7 xd7 29.a4 e8 30.xe8 xe8 31.b5 e4 ½- (41) ½ (41) Vachier Lagrave,M (2793)-Carlsen,M (2834) INT 2018

12...c6

12...g6 est plus naturel, suivi de 13.g3 qui s’inscrit dans la continuité de 12.c2, en sachant que les Blancs peuvent garder le Fou en f1 au lieu de le développer en g2. Cela ne fait pas une grande différence, et après 13...c6 14.d3 f6 rien n’est clair.

13.d3 g6 14.f1 f6

Les Blancs ont un léger avantage en raison de la mauvaise coordination des pièces noires. Sur 14...g7 avec l’idée ...f5, suivait 15.e3! (15.g3 ef5) 15...ef5 16.g4 profitant de la faiblesse des cases noires adverses et les Blancs n’ont aucune raison de se plaindre. Ils ont obtenu une position confortable de type défense de Berlin avec Te1.

« Je ne suis pas fan de ce coup. Cela couvre certainement la case e5, mais endommage la position du Roi noir pour le reste de la partie et tue presque l'idée de toute percée ou d'un plan actif pour les Noirs. Maintenant les Blancs ont un jeu facile : occuper la colonne « e » et attendre ! » Elshan Moradiabadi

15.h3

Un coup d’attente intéressant, que Peter Leko a d’ailleurs souligné durant l’analyse post mortem, avec l’idée 1h2–g4!.

15...f7

Et voici la ligne proposée par Peter Leko et Lawrence Trent, qui commentaient en direct : 15...g7 16.e3 ef5 17.g4 e6 et maintenant 18.xe6!? xe6 19.xf5 gxf5 20.xf5 et les Blancs ont une compensation suffisante. Ce sacrifice de qualité en e6 n’est peut-être pas nécessaire, mais il est toujours plaisant de saisir une telle opportunité dans une position symétrique.

Un autre plan consistait à jouer 15...c7 16.1h2 d6 17.g4 et les Noirs auront un tempo de moins s’ils veulent échanger les Fous de cases blanches par ...Ff5.

16.d2 d7

Après avoir enlevé le Fou de la 1re rangée, le plan des Blancs est très simple : doubler les Tours sur la colonne « e », comme après 16...g7 17.e2 f5 18.ae1 d7 Quoi qu’il en soit, c’était objectivement la meilleure option des Noirs pour se libérer de la pression.

17.e2

Après 17.♖e2

J’ai réfléchi un certain temps, et j’ai finalement décidé de poursuivre mon plan initial. J’aurais pu améliorer tranquillement ma position par 17.b3, étant donné que les pièces noires restent mal coordonnées.

17...c5?!

Trop précipité ! Ce coup change radicalement la tournure de la partie. Il crée une véritable faiblesse chez les Noirs, qui va devenir une cible. Cette idée c6-c5 était dans l’air. La menace est ensuite de pousser c5-c4, ce qui contraindrait les pièces blanches à abandonner leurs cases idéales, mais il était nécessaire de bien la préparer. Et donc, meilleur était 17...b6 suivi de 18.c4 pour empêcher c6-c5, sinon les Blancs n’ont rien, et après 18...dxc4 19.xc4 d5 20.e3 (20.ae1 c8 et les Noirs devraient être O.K..) 20...e6 les Noirs doivent être vigilants car leur position est exposée. Toutefois, ils n’ont pas vraiment de problème grâce à leurs pièces actives.

« Une étrange décision de Fabiano, qui a été prise trop rapidement. Les Noirs sont déjà dans une situation difficile et ratent ce qui s'avère être un moment décisif. Le choix de Caruana ne cause vraiment aucun problème aux Blancs et ne fait qu'exacerber sa situation précaire. » Elshan Moradiabadi

18.dxc5 xc5 19.f4

J’ai saisi l’opportunité d’activer ce Fou sur une bonne case. Évidemment, 19.ae1 b5 20.e3 sécurisait aussi mon avantage.

19...c8 20.ae1 g5

Une dernière tentative des Noirs, mais il est difficile de leur suggérer une autre option. Si 20...b5 21.d2

« 20...b5 suivi de ...a5 aurait été mon choix ici. Néanmoins, la position noire restait vraiment mauvaise. Caruana, cependant, décide d'aller dans la direction de « ça passe ou ça casse » à mon avis. » Elshan Moradiabadi

21.g3!

J’ai envisagé 21.e3 h6 (21...xe3?! 22.xe3 et mon Fou est à présent mieux placé en e3) 22.g3 et les Blancs sont encore mieux, mais ils ont laissé aux Noirs la possibilité de pousser d5-d4, dès à présent ou ultérieurement. J’ai donc décidé de tout garder sous contrôle avec le coup du texte.

« Un très fort coup après une longue réflexion. Hou Yifan élimine la seule pièce active des Noirs et leur enlève tout jeu possible, les laissant avec de nombreuses faiblesses. » Elshan Moradiabadi

21...xg3 22.xg3

Après 22.♗xg3

22...a5

Après ce coup, les Noirs sont hors-jeu. J’étais plus ennuyée par 22...g4 23.hxg4 (23.h4 était attrayant, mais malheureusement, cela ne marche pas 23...gxh3 24.f5 xf5 25.xf5 g7! 26.h2 hxg2 27.d3 xf5 28.xf5 d7!) 23...xg4 24.a4! xf3 (en sachant que les autres coups de défense n’ont aucun sens, comme 24...g7 qui tombe sur 25.f4) 25.gxf3 g7 26.h4 et la position des Noirs est sans espoir car ils ont trop de trous. L’attaque des Blancs est irrésistible. C’est pourquoi l’activation de ma Dame avec la manœuvre c2-a4-h4 était aussi essentielle, quitte à concéder des pions doublés sur la colonne « f ».

« Bien que ce coup affaiblit, la vérité est qu'il est difficile de suggérer quoi que ce soit pour les Noirs. Ces coups de pion visent uniquement à freiner les Blancs. » Elshan Moradiabadi

23.d2 a4 [23...g4 est encore pire 24.hxg4 xg4 25.f4] 24.b4 axb3 25.axb3

Les Blancs ont amélioré graduellement leur position. Il est très difficile pour les Noirs de trouver un coup utile. En règle générale, c’est déjà un signal très négatif.

« L'avantage des Blancs est presque décisif. h4, b4 ou même c4 peuvent conduire à ouvrir le jeu dans une situation inconfortable pour les Noirs. » Elshan Moradiabadi

25...g6

La meilleure tentative des Noirs, d’un point de vue pratique.

26.h4

Les Noirs espéraient la suite 26.xg6?! hxg6 27.xd5 b5! forçant l’échange des Dames avec quelques chances de nulle. De mon côté, j’ai aussi envisagé l’immédiat 26.d4 mais après 26...xd4 27.cxd4 b6 les Noirs peuvent encore espérer créer une forteresse avec leurs pions et leurs pièces mineures. D’où le choix de 26.h4.

26...gxh4

Si 26...g4?! 27.d4 xd4 28.cxd4 et l’inclusion de h4 et g4 donne une meilleure version aux Blancs.

27.xh4 xh4 28.xh4

Après 28.♗xh4

28...f8

28...g4 était la ligne qu’il fallait avoir calculée après avoir poussé h4, suivi du plus simple 29.e8+ (durant la partie, j’avais vu 29.e5!? fxe5 30.xd8 xf2+ 31.h2 xe1 32.xe1 xd8 33.h4+-) 29...xe8 30.xe8+ xe8 31.xf6 gagne.

29.f4

La Dame est parvenue sur sa bonne case, comme nous l’avons vu dans les variantes précédemment analysées ! La faiblesse du Roi des Noirs et leurs quatre pions isolés ne laisse planer aucun doute sur l’issue de la partie.

29...d6 30.d4 d8 31.e3!? c8

31...c5 32.g3+ h8 33.xd5 b5 34.f5+- ; 31...h6 32.g3+-

32.b4 g7 33.b5 c7

Après 33...♗c7

34.e8

Il y avait de nombreux chemins pour conclure. Le plus simple était peut-être 34.e8; Le magnifique 34.e7! était sans doute le plus approprié. 34...xe7 35.xf6+ xf6 36.xe7+ g6 37.d3+ f5 38.xf5+ xf5 (38...xf5 39.d3+ g5 40.xc7+-) 39.g7+ h6 40.xc7+-

34...d6 35.g3 b6 36.d3! Heureusement, je dispose encore de ce coup ! 36...d7 37.xd7 dxd7 38.f5 xg3 39.g4+ h6 40.h3+ 1-0

Après 40.♕h3+ 1-0

[40...g6 41.xg3+ h5 42.1e5+ f5 (42...fxe5 43.xe5+ f5 44.xf5+ h6 45.g5#) 43.g8 g6 44.h2+ g5 45.f4+ g4 46.xg6+ hxg6 47.h6 d4 48.g5#]

Hou Yifan (2649) - Fabiano Caruana (2817), Grenke Chess Classic 4th (1), 15.04.2017

Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (0)

  • Aucune réaction pour le moment