In Memoriam Gennadi Kuzmin

Gennadi Pavlovich Kuzmin, Leningrad 1973
In Memoriam Gennadi Pavlovich Kuzmin (1946-2020). L’ancien triple champion d’Ukraine, Gennadi Kuzmin, s’est éteint le 28 février à Lougansk. Par Georges Bertola.


L’ancien triple champion d’Ukraine, Gennadi Kuzmin, s’est éteint le 28 février à Lougansk. Son premier succès fut le titre de champion Junior de l’URSS en 1963. Il fut l’un des meilleurs Soviétiques dans les années 70 avec une dizaine de participations au championnat de l’URSS. A cette époque, avec un Elo de 2560, Kuzmin n’était pas encore titré FIDE. Ses meilleurs résultats ont été une 3e place derrière Tal et Tukmakov à Bakou en 1972 et, en 1973 à Moscou, il partagea la 2e place en compagnie de géants de l’envergure de Karpov, Korchnoi, Petrossian et Polugaïevsky. C’était aussi le grand retour du champion du monde détrôné Boris Spassky qui remporta ce titre de champion d’URSS en 1973. Cette année-là, Kuzmin se vit décerner le titre de GMI avec un Elo de 2575 et, en 1974, il obtint son meilleur classement avec 2600. A cette époque à peine une quinzaine de joueurs dans le monde dépassaient la barre des 2600 !

Tigran Petrosian, Glenn Bordonada, Anatoly Karpov, Gennadi Kuzmin et Mihail Tal. Nice (1974)

« Adieu mon ami. Merci pour cette journée des plus mémorables où sous les regards de trois champions du monde, Petrossian, Karpov et Tal, vous m’avez donné une leçon sur la Caro-Kann. » Glenn Bordonada

Prix de Beauté – La Sicilienne face à Sveshnikov

Je l’avais rencontré en 1999 lors de la 1re édition du Lausanne Young Masters. C’était l’entraîneur du jeune Ruslan Ponomariov qui allait devenir champion du monde FIDE en 2002. Je garde le souvenir d’un homme passionné et sympathique. Voici une partie qui l’oppose au légendaire Evgeny Sveshnikov, dont une variante qui porte son nom allait révolutionner la défense Sicilienne.

Georges Bertola commente

Gennadi Kuzmin – Evgeny Sveshnikov
Défense Sicilienne [B49]
Moscou 1973 – Championnat d’URSS (ronde 14)

1.e4 c5 2.f3 e6 3.d4 cxd4 4.xd4 c6 5.c3 c7 6.e2 a6 7.0–0 f6 8.e3 b4

Kuzmin–Sveshnikov après 8...♗b4


Les Blancs ont adopté un développement classique. Les Noirs mettent la pression sur le pion e4 avec l’intention d’affaiblir la structure sur l’aile-Dame en échangeant le Fou contre le Cavalier.

9.xc6 bxc6 10.a4

Le Cavalier se soustrait à l’échange en appuyant sur les cases noires affaiblies car 10…xe4? est immédiatement sanctionné par 11.d4.

10...0–0 11.c4 d6

Très risqué est 11...xe4?! 12.c5 e5 13.b6 (sur 13.d4 f4 14.xg7 xg7 15.d4+ e5 16.xb4 et après la pointe 16…g3!, les Noirs ont l’avantage) 13...b8 14.c4 c7 15.f3 xc5 16.xe4 xe3 17.xe3 avec avantage blanc car la pièce est plus forte que les 3 pions après 17…xb2 18.c4 suivi par l’occupation de la case d6 et les Blancs peuvent doubler les pièces lourdes sur la colonne « d ». Le coup de la partie est suspect, la retraite du Fou sur e7 était plus sûre.

12.f4

Kuzmin–Sveshnikov après 12.f4


12...xe4 13.d3 f6 14.c5 e7 15.d4 d5?

Sylvain Zinser : « Laisser le roque sans défenseur alors qu’il est sous le feu de la paire de Fous adverse est d’une surprenante inconscience à ce niveau. Après 15…g6, les Blancs ont une forte pression pour le pion, mais rien n’était joué. »

Intéressant est le moins affaiblissant 15...d8!? 16.b6 b8 avec des chances égales Kuzmin-Damjanovic à Kladovo 1980.

16.b6!

Kuzmin–Sveshnikov après 16.♘b6!


16…xb6

Il n’y a plus de défense. Si 16...b8 17.xh7+! xh7 18.xd5 cxd5 19.h5+ g8 20.xg7! xc5+ 21.h1 xg7 22.g4+ h8 23.f3 c2 24.f5 xf5 25.xf5 exf5 26.h3+ g7 27.g3+ suivi de 28.xb8.

17.xh7+ xh7 18.h5+ g8

Kuzmin–Sveshnikov après 18...♔g8

19.xg7!

Ce double sacrifice de Fous connu depuis la partie Lasker-Bauer à Amsterdam 1889 est dévastateur.

19...xg7 20.g4+ h7

Kuzmin–Sveshnikov après 20...♔h7


21.f3 Abandon. 1–0

Gennadi Kuzmin – Evgeny Sveshnikov, Moscou 1973 – Championnat d’URSS

« Il fut mon entraîneur au début des années 1990 quand j'habitais à Lougansk, en Ukraine. C'était quelqu'un de bien et dévoué au jeu d'échecs. Il était surtout connu pour être l'entraîneur de Maïa Chiburdanidze, 7e championne du monde. » GMF Maria Leconte

La revue Europe-Echecs
https://www.europe-echecs.com/la-revue-europe-echecs.html
Abonnement à la revue Europe-Echecs
6 mois = 34,95€ ; 1 an = 59,95€ ; 2 ans = 118,95€
https://www.europe-echecs.com/abonnement.html
Voir un exemplaire gratuit de la revue "en ligne"
https://www.europe-echecs.com/mag/html5/683FR/index.html

Jouez aux échecs en direct avec « Simple Chess »
https://www.europe-echecs.com/jeu-direct.html
SimpleChess Google Play
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.simplechess&hl=FR
SimpleChess App Store
https://itunes.apple.com/FR/app/simplechess/id394634657?mt=8

Europe-Echecs N°708 d'avril 2020

Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (3)

  • grim

    Je vais sûrement dire une futilité mais ne trouvez vous pas qu'il a un petit air de kariakine?

  • rical

    Vu ce joueur en 1974 à paris avec la délégation russe.
    Grande classe !!
    Souvenirs émus.

  • Azimut

    Article très intéressant, comme d'habitude !
    Par les temps qui courent, on en redemande !
    Un grand bravo !