Klaric - Kasparov, 1981

Le monolithisme de cette partie permet d'illustrer de façon claire l'affaiblissement généralisé d'un ensemble de cases de même couleur chez l'adversaire grâce à un sacrifice de pion positionnel.


Klaric,Zlatko (2465) - Kasparov,Garry (2630), World U26 Team-ch03 Graz, 08.1981. Défense Moderne [B06] — [Richard Goldenberg & Europe-Echecs]

1.d4

Article rédigé avec l'aide des notes du Maître FIDE Richard Goldenberg, dans sa rubrique « La stratégie » parue dans la revue Europe-Echecs N° 279 du mois de mars 1982.

1...f6 2.c3

Zlatko Klarić a représenté la Yougoslavie lors de cette olympiade universitaire (championnat du monde par équipes de moins de 26 ans) de 1981 à Graz. Il jouait au premier échiquier et marqua 4,5 points sur 10. Maître international d'échecs en 1980 et grand maître en 1983. Il a aussi édité le livre de Garry Kasparov My Games paru en 1983.

2...g6

En décembre 1981, Garry Kasparov remporte le championnat d'URSS ex æquo avec Lev Psakhis. En 1982, il sort vainqueur du tournoi international de Bugojno et de l'interzonal de Moscou et entre ainsi dans le cycle des candidats au championnat du monde. En janvier 1984, Kasparov occupe la première place au classement Elo, devant le champion du monde Anatoli Karpov.

3.g5 g7 4.d2 0-0 5.e4 d6

Ce système contre la défense moderne ou défense Robatsch n'a pas de nom. Les Blancs veulent consolider le centre tout en limitant l'action du Fou g7 sur la grande diagonale a1-h8. Après ...d6, les Blancs jouent en général f4 pour retomber dans des positions de l'attaque des trois pions.

6.f4

Après 6.f4

Ce coup agressif amène une position qui rappelle une variante de la défense Pirc. Plus tranquille est : 6.gf3 c5 7.dxc5 dxc5 8.c4 c6 9.0-0 c7 10.e2 h6 11.xf6 (11.h4!?) 11...exf6 12.h4 h7 13.f4 b6 14.ad1 b7 Harikrishna,P (2731)-Nepomniachtchi,I (2773) Kolkata 2019

6...c5

Réaction classique qui conteste le fort centre blanc et exploite l'abandon un peu prématuré de l'aile-Dame par le Fou-Dame.

7.dxc5

Réaction justifiée par le double désir de ne pas avoir de faiblesse en d4 et de conserver un pion en c3, ce qui modère les aspirations du Fg7 sur la diagonale a1-h8.

7...dxc5 8.c4!? c6 9.gf3 a5!

Après 9...♘a5!

Le début d'un plan remarquable. Les Noirs ont trouvé le talon d'Achille de la position blanche; les cases noires, et en particulier la case e3. D'où ce premier coup qui oblige le Fou à revenir en e2, privant la Dame de cette case et donc de la possibilité de contrôler la case e3, et qui débloque le pion c5, ce qui après ...Db6 permettra par c4 de lorgner sur la diagonale a7-g1.

10.e2

10.xf6?! exf6 11.d5 c7 12.g3 c6 13.0-0 h3 14.f2 ad8 15.b3 e7 16.c4 c8 17.e1 b6 18.f1 e6 19.c2 fe8 20.a4 a6 21.a5 c8 22.a1 d6 23.h4 e7 24.g2 d7 25.e3 c6 26.g2 de8 27.d5 xd5 28.exd5 c4-+ 29.a4 f5 (29...e2!-+) 30.f3 h6 31.b4 f8 32.g2 e3 33.a4 g5 34.f1 c5 35.d1 g4 36.g2 d3 37.e1 xd2? Dans une position complètement gagnante, Tal ne peut s'empêcher de combiner. 38.xd2 xe1+ 39.xe1 g1+ 40.f1 e4?! 41.g2 e3+ 42.e2 c5 43.xe4!? fxe4 44.xc4 xa5 45.d2 a1 46.c2 b5 47.e2 f5 48.h3 h5 49.hxg4 hxg4 50.g2 f7 51.e3 a4+ 52.c1 a1+ 53.c2 1/2-1/2 (53) Yuferov,S (2400)-Tal,M (2580) Moscow 1990

10...g4!

Le travail de la cavalerie continue. En forçant le coup suivant des Blancs, les Noirs retardent le roque adverse pour un moment.

11.f1 b6 12.c1 c4 13.h4

Le jeu blanc est momentanément désorganisé, mais les Blancs menacent de se regrouper favorablement par h3. Il faut donc poursuivre énergiquement pour exploiter le disharmonie temporaire des forces blanches, et si possible en ouvrant les lignes. D'où...

13...e5!!

Après 13...e5!!

Un sacrifice de pion qui permet aux Noirs de s'emparer d'une initiative qu'ils ne lâcheront plus jusqu'à la fin.

14.h3

La double prise en e5 14.xe5 xe5 15.fxe5 xe5 laisserait les Noirs avec un terrible Fou en e5 et les Blancs avec un pion isolé et vulnérable en e4 et des cases noires très faibles. 14.fxe5? est encore pire. 14...c6 15.h3 gxe5 avec un clair avantage noir.

14...f6 15.xf6

Le livre de Hans Kmoch « l’art de jouer les pions » est un chef d’œuvre de la stratégie échiquéenne. Cependant, énormément de joueurs l'ont trouvé totalement indigeste à cause des termes obscurs comme « mélanopénie », « leucopénie », « avantage d'empan », « la formation de saut » ... De plus, pour tirer des enseignements de « l’art de jouer les pions », il faut au moins 1800 Elo. Ici, le coup de la partie va engendrer la « mélanopénie », mais il n'y avait pas d'autre façon de défendre les pions e4 et f4, car après 15.fxe5 xe4 laisserait des cases noires très faibles.

15...xf6 16.fxe5

« Difficile de critiquer ce coup » commente Richard Goldenberg. En effet, c'est aussi le coup de la machine. L'autre terme de l'alternative 16.xe5 g5! 17.xc4 (17.g4!? Stockfish 17...xf4 18.xf4 gxf4 19.0-0-0 b5 et la position noire est préférable.) 17...gxf4 18.xa5 h4+ 19.d1 d8+ 20.c2 xa5 21.xf4 e6! et pour les deux pions de moins, les Noirs ont, avec leurs deux Fous braqués sur le Roi blanc, une très forte attaque.

Variante après 21...♗e6!

16...e7

Une autre idée était 16...b6 17.e3 h6 18.d5 (18.xc4!? xc1 19.xb6 xb2 20.xa8 xa1 21.d2 xc3+ 22.xc3 e6 et rien n'est clair.) 18...xc1 19.xb6 xb2 20.xa8 xa1 21.d2 et ici aussi la position n'est pas très claire.

17.f4

Cette continuation, défendant le butin et préparant un éventuel grand roque, est la meilleure. Après le naturel 17.e3 e6 18.d5 xd5 19.exd5 xe5 les Noirs auraient un net avantage.

17...c6 18.e3

Les Blancs doivent achever leur développement. 18.xc4?! xe5 19.xe5 xe5 perdrait trop de temps.

18...xe5

Après 18...♘xe5

19.xc4?

Les Blancs veulent gagner du matériel mais après ce coup, le retard de développement et la faiblesse des cases noires rendront la position blanche intenable. Meilleur était 19.d5 d6 20.0-0-0 avec seulement un léger avantage noir. 20...b5!?

19...xf3+ 20.xf3 e6 21.e3 c5!?

Après 21...♕c5!?

En dépit du pion de moins, les Noirs ont une position stratégiquement gagnée, car leur dernier coup, menaçant 22... g5 avec gain de pièce, oblige le Roi blanc à rester au centre. Stockfish jouerait 21...ad8!? 22.0-0 c5 23.d1 d3 24.f3 e5 25.h6-+

22.c2

22.d5 ce coup de la machine ne change rien au jugement positionnel de la situation. 22...xd5 23.exd5 fe8+ 24.d1.

22...ad8 23.e3 b5 24.b4 Espérant pouvoir jouer Fe2 et 0-0.

24...c4 Maintient le Roi au centre. 25.a4

Après 25.e2 xe2 (25...fe8!-+) 26.xe2 c5 les Blancs ne pourraient jouer ni 27.d3 (ni 27.f2 à cause de 27...xc3+!-+)

25...e5 Avec la terrible menace 26...Fh6! qui gagne. 26.f2

Après 26.♔f2

En allant sur une case noire, le Roi pose la tête sur la billot. Il n'y avait cependant rien de mieux car si 26.e2 h6! 27.f3 (27.xh6 g3+ 28.f1 xe2+-+) 27...xe2 28.xe2 d2-+

26...f6! 27.ad1

L'autre Tour ne peut pas venir en d1. Si 27.hd1 h2-+

27...e7!? 28.c2 Il n'y a rien d'autre.

28.d5 h4+ 29.g1 xd5!-+ gagne une pièce.

28...xd1

La liquidation gagnante. La partie est maintenant conclue sur le thème des clouages.

29.xd1 b3 30.d3

Après 30.♕d3

Il n'y a plus de défense et les Blancs pouvaient abandonner. 30.e2 c5+ 31.f1 h2 32.e1 xc2 33.xc2 g1+ 34.e2 f2+ 35.d3 d8+ 36.c4 xc2 37.xd8+ f8-+

30...c5+! 31.e1 h4+ 32.d2 d8 33.d4 xd1 34.xd1 f6 35.b4 d6 36.e3 g3+ 37.f3 e1+ 38.e2 g1+ 39.f3 xd4 40.cxd4 xd4 0-1

Après 40...♕xd4 0-1

« Le monolithisme de cette partie et les « idées claires et distinctes » de Kasparov sont illustrées, on ne peut plus esthétiquement, par les mouvements pendulaires du Fou-Roi et de la Dame noire sur les cases noires. » Richard Goldenberg.

Klaric,Zlatko (2465) - Kasparov,Garry (2630), Graz, 08.1981. Défense Moderne [B06]

Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (1)

  • Azimut

    Superbe article, qui nous replonge avec bonheur dans les années Kasparov !
    Les commentaires sont très clairs et sont pour nous très formateurs.
    Bravo, on en redemande ! 😀