La partie viennoise

La partie viennoise est une ouverture assez rare à haut niveau. Cependant, la partie suivante, jouée entre deux top joueurs, est très instructive positionnellement. Par l'entraîneur Marc Quenehen.


Nakamura,Hikaru (2775) - Carlsen,Magnus (2868), Norway Chess 1st Stavanger (3), 10.05.2013. Partie Viennoise [C28] — [Marc Quenehen & Europe-Echecs]

1.e4

« La partie viennoise a été très pratiquée au XIXe siècle par des joueurs de Vienne, parmi lesquels on peut citer Carl Hamppe (1814-1876). » Europe-Echecs

1...e5 2.c3

Le coup constitutif de la partie viennoise, les Blancs se réservent la possibilité de pousser f4, dans l’esprit d’un gambit Roi différé, mais en ayant préalablement pris soin de s’opposer aux réactions centrales adverses par une surveillance accrue de la case d5.

Après 2.♘c3

2...c6

« Même si de nos jours la partie viennoise a quasiment disparu du répertoire des joueurs de haut niveau, en rapide, et plus encore en blitz, ce vieux début garde toujours du venin. » Europe-Echecs

2...f6 la variante Falkbeer est l’autre coup important, qui peut conduire à l’effrayante variante « Frankestein Dracula » ! 3.c4 (3.f4!?; 3.g3!? variante Paulsen ou Mieses; 3.a3!?) 3...xe4!? le gambit Dracula-Frankenstein 4.h5 (4.xe4?! d5!; 4.xf7+?! xf7 5.xe4 d5) 4...d6 5.b3 e7! Il est également possible d’opter pour la variante Alekhine en choisissant plutôt de développer l’aile-Roi. (5...c6 6.b5 g6 7.f3 f5 8.d5 e7 9.xc7+ d8 10.xa8 b6 11.d3 b7 12.h4 f4 13.f3 h6 14.g4 e4 15.xf4?! (15.d4!? xa8? (15...e3!) 16.xf4 xf4 17.xf4 f8 18.g5 xd4 19.d1) 15...exd3+ 16.f1 xf4 17.xf4 f8 18.g3 e4 19.c7+ e8 20.h3 xf2 21.xf2 e2+ 22.g1 xf2+ 23.h2 xh4+ 24.g1 d4+ 25.h2 e5-+ 0-1 (38) Ost Hansen,J-Nunn,J Teeside 1974) 6.xe5 Le coup moderne, joué par les très forts joueurs. (6.f3 c6 les Blancs n’ont maintenant pas mieux à faire que de récupérer le pion 7.xe5 g6 8.xc6 dxc6 9.f3 0-0 avec une position satisfaisante pour les Noirs.) 6...0-0 7.d4 c6 8.f4 a5 9.d5 e8 10.f3 b4 (10...c6 11.d5 d6 12.d2 b6 13.e2 f6 14.e3 e8 15.0-0 f8 16.c4 g6 17.b3 g7 18.b2 ½- (43) ½ (43) Caruana, F (2782)-Giri,A (2734) Wijk aan Zee 2014) 11.a3 xc3+ 12.bxc3 d5 13.e2 c6 14.0-0 c4 15.g3 f6 16.e2 xf4 17.xf4 ed6 18.d3 d7 19.a4 b6 20.f3 fe8 21.f2 f6 22.h4 e6 23.fb1 g6 24.e2 ae8 25.g4 6e7 26.g3 e6 27.h1 f7 28.g5 fxg5 29.xg5 d7 30.h5 b2 31.e2 e6 32.hxg6 hxg6 33.a5 b5 34.h6 g7 35.ah1 g8 36.c1 bc4 37.d3 e6 38.g1 f7 39.xg6 c7 40.h5+ f8 41.h8 1-0 (41) Firouzja,A (2728)-Aronian, L (2773) INT 2020 (Blitz)]

3.c4

3.g3 la variante Paulsen; 3.f4 exf4 le gambit viennois 4.f3 (4.d4 le gambit Steinitz) 4...g5 le gambit Hamppe, défense classique 5.c4 (5.d4 le gambit Pierce; 5.h4 g4 6.g5 le gambit Hamppe-Allgaier) 5...g4 6.0-0 le gambit Hamppe-Muzio.

3...f6 4.d3 a5 5.ge2

Le Fc4 est sorti mais piégé car après : 5.b5 c6 6.a4 b5 Les Noirs n’hésitent donc pas à perdre un temps pour s’emparer de la paire de Fous et provoquer ainsi le premier déséquilibre de la partie.

5...e7

« Dans la dernière partie décisive d'un ancien quart de finale des candidats, les Noirs se sont précipités avec l'échange des Fous, offrant ainsi aux Blancs un choix plus large par la suite. 5...xc4 6.dxc4 e7 7.0-0 d6 Ici, 8.f4 transposerait dans la partie principale, mais Bent Larsen a pensé que 8.b3!? serait plus flexible et il a eu raison, au moins d'un point de vue pratique. Larsen-Portisch, 1968. » Europe-Echecs (8.a4!?; 8.d3!?; 8.g3!?) 8...0-0 9.g3 (9.b2 d7 10.a4 a5 11.d5 c5 12.xe7+ xe7 13.c3 f5 14.f4 c6 15.fxe5 dxe5 16.a3 b6 17.exf5 xf5 18.e2 g6 19.h3 g5 20.ae1 xf1+ 21.xf1 e4 22.c1 e5 23.e3 e6 24.b2 d4 25.d5 c5 26.d1 h5? (26...f3+!?) 27.g4? (27.xd4! cxd4 28.xd4+-) 27...h4 28.g2 ½-½ (28) Larsen,B (2625)-Geller,E (2620) Las Palmas 1976) 9...c6 10.b2 a5?! 11.e1! c7 12.a4 e6 13.d1 a6 14.e2 g4 15.f3 d7 16.h1 ab8 17.f5 xf5 18.exf5 fe8 19.d2 bd8 20.fd1 h5 21.a3! f4 22.f2 a5 23.e4! d5 24.xe7 xe7 25.h4 (25.cxd5!) 25...ed7? (25...f6!) 26.g3 e2 27.f6 b4 28.g4! 1-0 (28) Larsen,B-Portisch, L Porec 1968 Candidates.

6.0-0 d6

6...0-0 7.a4 xc4 8.dxc4 d6 9.d3!? (9.b3!?)

7.f4

La poussée thématique de la partie viennoise. « Avec le Fou encore vivant, il serait peu logique de l'enterrer par 7.b3? » Europe-Echecs

7...xc4 8.dxc4

Après 8...dxc4

Lorsque j’ai regardé la première fois cette position, j’ai pensé que les Blancs avaient brûlé toutes les cartes du jeu positionnel. En effet : 1. Les Noirs jouissent de la paire de Fous. 2. L’abri du Roi blanc est endommagé par l’avancée du pion « f ». 3. Après un éventuel échange en f4, le pion en e4 se retrouverait isolé. Néanmoins, un examen plus poussé de la position montre que les Blancs n’ont pas encore abandonné le combat positionnel car ils cherchent à exploiter l’avant-poste d5, c’est pourquoi ils ne craignent pas 8…exf4 9. Cxf4 qui : 1. Permettrait aux deux Cavaliers de viser d5.2. Offrirait des possibilités dynamiques sur la colonne « f » semi-ouverte. 3. Concéderait un nouvel avant-poste en f5.

8...c6 Magnus Carlsen interdit l’accès à l’avant-poste d5 et cherche à ouvrir la position avec la percée d5 qui permettrait à sa paire de Fous de s’exprimer.

9.h1

9.h3 0-0 10.d3 e8 11.b3 d7 12.h1 exf4 13.xf4 e5 14.d2 f8 ½-½ (14) Dzhumaev,M (2496) -Gustafsson,J (2634) Bangkok 2014

9...0-0

« Les Noirs ne craignent pas l'attaque sur l'aile-Roi. » Europe-Echecs « Les Noirs pouvaient aussi envisager le prudent » 9...h5 10.f5 h4 11.d3 d7 12.h3 c7 13.e3 0-0-0 14.a4 b8 15.a5 dg8 16.b4 d5 17.b5 cxb5 18.cxb5 c4 19.xc4 dxc4 20.a6 b6 21.ad1 d8 ½-½ (21) Zinn, L-Kovacs,L Decin 1975 » Europe-Echecs

10.f5

« Si les Blancs pouvaient pousser g4-g5, ils obtiendraient une très puissante attaque. Avec la case d5 sous le ferme contrôle des pions blancs, une percée semble difficile à réaliser. Toutefois, Carlsen a pensé différemment. » Europe-Echecs

10...b5!?

Après 10...b5!?

Les Blancs contrôlent la case d5 une fois de plus, c’est pourquoi il est nécessaire de « gambiter » le pion « b » afin de dévier le pion c4 et de permettre ainsi la percée d5. Cette poussée en b5 est typique du jeu des Noirs lorsqu’ils luttent contre un étau de Maroczy, ce qui est très semblable ici.

11.cxb5 d5 12.exd5 cxd5 13.g5 b7

Après 13...♗b7

Si la position noire fait rêver avec la paire de Fous et le centre parfait, il ne faut néanmoins pas oublier que cela a coûté un pion. « Un bref coup d'œil à la position révèle des compensations pour les Noirs. Cependant, le déroulement ultérieur de la partie démontre que la position blanches est plus facile à gérer, car les Noirs ne peuvent avancer aucun de leurs pions sans céder une partie de leur potentiel dynamique. » Europe-Echecs

14.g3 h6 15.xf6 xf6 16.e2 e7 17.ad1 ad8 18.h5

Après 18.♘h5

Ce coup fait mal puisqu’il va supprimer l’un des atouts noirs : la paire de Fous. Si 18... Fg5 19.f6!. Il ne va donc plus rester que le centre de pions à Carlsen pour compenser le pion investi.

18...e4 19.xf6+

« Il aurait été logique de maintenir la tension par 19.g4!? car le Cavalier en h5 peut encore causer des problèmes, par exemple avec Cxg7, tandis que le Fou f6 ne va pas se sauver. » Europe-Echecs

19...xf6 20.a4

Après 20.♘a4

Le Cavalier vise la case c5 pour attaquer le Fb7 et permettre au pion « c » de venir en c3 afin de participer au blocage du centre adverse.

20...a8

Malheureusement pour les Noirs, 20...d4 ne marche pas à cause de 21.Cc5 qui fait fourchette sur le Fou et le pion e4. C’est pourquoi Carlsen prend les devants en retirant son Fou, mais cela va laisser un temps à Nakamura pour contrecarrer l’évolution du centre noir. [20...c8!?]

21.c3 d4

Les Noirs ne peuvent pas laisser les Blancs stabiliser le contrôle de la case d4 avec Td4 ou De3.

22.cxd4 xd4 23.c3 xd1 24.xd1

Après 24.♘xd1

Les Blancs reprennent du Cavalier car : 24.xd1 perd le pion f5.; 24.xd1 autorise le pion passé à avancer d’une rangée en libérant le puissant Fb7.

24...d8 25.e3 a6 26.a4

26.bxa6 xa6 avec attaque double sur le pion a2 et la Tf1.

26...axb5 27.axb5 d3

Après 27...♖d3

Les Noirs tentent de déverrouiller le blocage en e3 qui les empêche d’exprimer leurs deux atouts : le pion passé e4 et le Fou de cases blanches.

28.a7 d5 29.c3 e3 30.xd5

Après 30.♘xd5

Cet ultime échange de pièce légère va conduire vers une liquidation des derniers pions et le partage du point.

30...xd5 31.xe3 xb2 32.e8+ h7 33.xf7 xb5 34.g6+ g8 35.a1 xf5 36.a8+ f8 37.xf8+ xf8 38.h3 ½-½

Nakamura,Hikaru (2775) - Carlsen,Magnus (2868), Norway Chess 1st Stavanger (3), 10.05.2013

Fondée en 1959 par Raoul Bertolo, la revue Europe-Echecs résulte de la fusion entre L'Échiquier de France et l'Échiquier de Turenne. Tout a commencé avec L'Échiquier de Paris (bulletin des cercles de l'Île-de-France) créé en 1946, qui a fusionné après son 60e numéro, en 1955, avec L'Échiquier de France. Ce mensuel a à son tour fusionné, après 36 numéros, en décembre 1958, avec L'Échiquier de Turenne créé en 1955, pour finalement fusionner après 41 numéros, en décembre 1958, avec le magazine Europe-Echecs créé en janvier 1959. Europe-Echecs est l'une des plus anciennes revues françaises sur le jeu d'échecs encore en parution. Merci pour votre soutien et votre fidélité !

La revue Europe-Echecs
https://www.europe-echecs.com/la-revue-europe-echecs.html
Abonnement à la revue Europe-Echecs
6 mois = 34,95€ ; 1 an = 59,95€ ; 2 ans = 118,95€
https://www.europe-echecs.com/abonnement.html
Voir un exemplaire gratuit de la revue "en ligne"
https://www.europe-echecs.com/mag/html5/683FR/index.html

Jouez aux échecs en direct avec « Simple Chess »
https://www.europe-echecs.com/jeu-direct.html
SimpleChess Google Play
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.simplechess&hl=FR
SimpleChess App Store
https://itunes.apple.com/FR/app/simplechess/id394634657?mt=8


Publié le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (0)

  • Aucune réaction pour le moment