Sacrifice de Tour positionnel

Vladimir Kramnik | Théo Heinze‏
L’idée générée par Vladimir Kramnik dans cette partie face à Pentala Harikrishna démontre toute l’étendue du talent positionnel du joueur russe. Par Marc Quenehen


Kramnik,Vladimir (2811) - Harikrishna,Pentala (2755) 4th Shamkir Chess (4), 24.04.2017. Partie Espagnole [C77] - [Marc Quenehen]

1.e4 e5 2.f3 c6 3.b5

L’idée générale de l’ouverture espagnole est de maintenir sous pression le Cc6 afin de gêner les Noirs dans leurs intentions centrales. Le pion e5 est d’ailleurs questionné, même s’il n’est pas encore possible de le gagner comme nous l’étudierons au prochain coup blanc. Ignorer le b5 en contre-attaquant sur le pion e4 par 3…f6 dirige la partie vers une défense berlinoise, remise justement à la mode dans les années 2000 par Vladimir Kramnik après son match emblématique contre Kasparov. Dans la partie, Harikrishna préféra questionner le Fou avec ...a6.

3...a6

Après 3...a6

Il n’est pas possible de gagner le pion e5 à ce stade de la partie car après 4.xc6 dxc6 5.xe5? la fourchette permet la récupération du pion dans d’excellente condition : 5...d4 6.f3 xe4+ 7.e2 xe2+ 8.xe2 et les Noirs ont l’avantage car leur paire de Fous pourra s’exprimer dans cette position ouverte. C'est pourquoi Vladimir Kramnik recule son Fou en a4.

4.a4 f6 5.0-0 e7

L’Espagnole fermée. Les Noirs peuvent maintenant s’orienter vers : L’Espagnole ouverte après 5...xe4

6.d3!?

La grande ligne de l'Espagnole fermée continue par 6.e1 b5 7.b3 d6 (7...0-0 si les Noirs veulent « menacer » le gambit Marshall) 8.c3 0-0 9.h3 avec ici plusieurs options pour les Noirs.

6...b5 7.b3 d6 8.a3!?

Afin de permettre au Fou de se replier en cas de a5. 8.a4!? ; 8.c3!?

8...0-0 9.c3 b8

Après 9...♘b8

Pour un joueur peu familier aux plans de l’Espagnole, il peut paraître étrange de reculer ainsi le c6 alors même que le développement noir n’est pas achevé. L’idée est de rendre sa liberté au pion c7 afin qu’il puisse participer au combat central. Nous verrons d’ailleurs dans la partie que ce dernier parviendra à modifier radicalement l’équilibre actuel du centre. Après : 9…a5 10.a2, le Cavalier ne serait pas idéalement placé et revenir ensuite en c6 ou b7 contrarierait l’idée du Grand Maître indien de jouer b7, que nous expliciterons dans deux coups.

9...a5 10.a2 e6 11.b4 xa2 12.xa2 c6 13.g5 d7 14.xf6 xf6 15.d5 a5 16.c4 e7 17.b3 bxc4 18.xe7+ xe7 19.dxc4 axb4 20.axb4 ½-½ (90) Vachier Lagrave, M (2780)-Ding Liren (2801) London 2019
9...g4 10.e3 d4 11.xd4 exd4 12.d5 xd5 13.xd5 c8 14.h3 d7 15.xd4 c6 16.b3 f6 17.c3 xd4 18.cxd4 f6 19.e5 dxe5 20.dxe5 xe5 21.d4 f6 ½-½ (35) Harikrishna,P (2713)-Ragger,M (2670) Prague CZE 2020
9...e6 10.d5 d4 11.xd4 exd4 12.xf6+ xf6 13.xe6 fxe6 14.g4 d7 15.b3 c5 16.a4 c4 17.d2 fc8 18.axb5 axb5 19.b4 h6 20.h4 e7 21.h5 e5 ½-½ (56) Vachier Lagrave,M (2804)-Inarkiev,E (2709) Doha 2016

10.e2

C’est au tour des Blancs de libérer leur propre pion « c », afin qu’il puisse venir soutenir la progression du pion « d » en d4. Le Cavalier se dirige vers g3 d’où il continuera la nécessaire protection du pion e4, surtout si les Blancs veulent jouer d4. Le g3 pourra également profiter du départ du c8 en b7 pour bondir opportunément en f5.

10...bd7 11.c3 b7

Après 11...♗b7

Trois idées pour ce Fou :

1. Appuyer l’éventuelle poussée d5.
2. Doubler la pression sur le pion e4 afin de désamorcer la poussée blanche d4.
3. Connecter ce coup avec l’avance du pion « c » jusqu’en c4 dans le but de détruire le pion d3 et par ricochet le pion e4 provoquant, de fait, l’effondrement du centre blanc.

12.g3 c5 13.e1 c8 14.f5 c4

Après 14...c4

Harikrishna parvient donc à ses fins, le centre blanc cède, nous allons faire le bilan dans 3 coups.

15.dxc4 xe4 16.xe7+ xe7 17.cxb5 axb5

Après 17...axb5

Les Blancs disposent de la paire de Fous et d’une majorité à l’aile-Dame, ce sont des éléments qui prennent souvent de l’importance à l’approche des finales. Les Noirs ont de leur côté obtenu une majorité de pions au centre, facteur qui pèse principalement dans les milieux de jeu.

18.g5 c5 19.a2 h6

Prendre le f6 rendrait la paire de Fous et Kramnik choisit de la conserver en reculant en h4, même si le Fou se fait éjecter par g5.

20.h4 g5 21.g3 h7 22.e2 g7 23.ad1 fe4

Après 23...♘fe4

On peut parler de l’avantage de la paire de Fous seulement si le Fou qui fait défaut à l’adversaire est capable de peser dans la position. Ce n’est évidemment pas le cas ici car Harikrishna a pris soin de museler le g3 avec ses pions d6-e5-g5-h6, il menace même de l’étouffer complètement avec la poussée du pion « f » jusqu’en f4. Cette menace n’aboutira cependant pas car Kramnik va prendre une mesure radicale.

24.d5 f5 La poussée ...f4 arrive mais... 25.xe5!

Après 25.♖xe5!

D’un point de vue psychologique, l’adversaire a dû être marqué par ce coup qui casse violemment la position, mettant à l’arrêt le jeu des Noirs et redistribuant toutes les cartes. En compensation de la Tour les Blancs : · Éliminent le centre adverse. · Activent leur Fou de cases noires, bénéficiant ainsi d’une puissante paire de Fous. · Mettent en évidence la précarité du Roi noir qui ne dispose pas d’abri sûr.

25...dxe5 26.xe5+ f6

Après 26...g6 27.d4 libère la case e5 pour le Cavalier f3.

27.xb5

Après 27.♕xb5

À la faiblesse du Roi noir et à leur puissante paire de Fous, les Blancs ajoutent une nouvelle donnée cruciale : La possession de 3 pions passés liés à l’aile Dame. Si vous branchez un module d’analyse, il est possible qu’il vous donne une évaluation légèrement favorable aux Noirs car il comptera le matériel et les Noirs ont une Tour de plus. Cependant, d’un point de vue humain, il me semble très difficile de jouer cette position avec les Noirs car toutes les idées positionnelles sont du côté blanc.

27...ce4 28.d4 fd8 29.h3 b8 30.e2 g8 31.b1

Les Blancs déclinent les échanges et conservent leur paire de Fous, ils doivent maintenant mobiliser leurs pions passés.

31...b7 32.b4 e8 33.c4 c6 34.b2 bd8 35.c5 e6 36.b5 f8?! 37.c6 g4?!

Après 37...g4?!

Étant condamné à l’aile-Dame, Harikrishna tente de forcer son destin à l’aile-Roi, mais il ne fait que précipiter sa fin en perdant une pièce.

38.hxg4 fxg4 39.xe4

Les Noirs ne peuvent pas reprendre en e4 sous peine de se faire mater

39...gxf3

39...xe4? 40.xe4 xe4? (40...gxf3 41.xe6 xe6 42.c7 c8 43.b6+-) 41.g7+ e7 42.f6#

40.xf6 d6 41.g7+ f7 42.e5 1-0 Les Noirs abandonnent.

Après 42.♗e5 1-0

Après 42.e5 dd8 (sur 42...xe5 suivrait l’échec à la découverte 43.g6+ qui gagne la Dame) 43.h8 crée la menace 44.g7 mat. Les Noirs ne peuvent pas faire face à tous les problèmes.


Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (1)

  • CHATOU1234

    splendide