La référence francophone du jeu d'échecs

Sinquefield Cup 2019 — R9-R11 —

Ding Liren interrompt la série de 10 victoires consécutives en départages de Magnus Carlsen pour s'adjuger la victoire finale de la Sinquefield Cup !

La « Sinquefield Cup », du 15 (1re ronde le 17) au 29 août 2019, jour de repos jeudi 22, départages (si nécessaire) et cérémonie de clôture jeudi 29, est le cinquième événement du calendrier 2019 du Grand Chess Tour, et se déroule juste après le tournoi de parties rapides et blitz de Saint-Louis, au Saint-Louis Chess Club, dans l'État du Missouri. Parties en direct et streaming commentés par GMF Jennifer Shahade et GMs Yasser Seirawan et Maurice Ashley en anglais.

L'édition 2019 se déroulera pour la première fois en 11 rondes au lieu de 9, à la cadence de 130 minutes pour toute la partie, avec un «délai» de 30 secondes par coup, pour un montant total des prix de 325.000 dollars (environ 290.000 €) au lieu de 300.000. Site officiel https://grandchesstour.org/2019-grand-chess-tour/2019-sinquefield-cup

Voir, voire revoir, le Rapide & Blitz de Côte d’Ivoire, premier tournoi disputé sur le continent africain avec la participation d'un champion du monde en titre — Le Croatie Grand Chess Tour — Le Paris Grand Chess Tour — Le Saint-Louis Rapid & Blitz — Le programme complet des tournois du Grand Chess Tour 2019.

À la fin de la saison 2019 du Grand Chess Tour, les quatre joueurs ayant accumulé le plus de points - sur la base d'une participation à deux épreuves classiques et trois rapides et blitz - se qualifieront pour une finale à Londres pour un montant total des prix supplémentaire de 350.000 dollars (environ 313.000 €) et le titre de champion du Grand Chess Tour 2019.

Classement de la Sinquefield Cup 2019

Pl. Joueurs Elo Nat Pts 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Perf. +-
1 Ding, Liren 2805
6.5 X ½ ½ ½ ½ ½ 1 1 ½ ½ ½ ½ 2845 6
2 Carlsen, Magnus 2882
6.5 ½ X ½ ½ ½ ½ ½ ½ 1 ½ ½ 1 2838 -7
3 Anand, Viswanathan 2756
6.0 ½ ½ X ½ 1 ½ ½ ½ ½ ½ ½ ½ 2820 9
4 Karjakin, Sergey 2750
6.0 ½ ½ ½ X ½ ½ ½ ½ 1 ½ ½ ½ 2821 11
5 Nepomniachtchi, Ian 2774
5.5 ½ ½ 0 ½ X ½ ½ 0 0 1 1 1 2783 1
6 Mamedyarov, Shakhriyar 2764
5.5 ½ ½ ½ ½ ½ X ½ ½ ½ ½ ½ ½ 2784 3
7 Caruana, Fabiano 2818
5.5 0 ½ ½ ½ ½ ½ X ½ ½ ½ 1 ½ 2779 -6
8 Giri, Anish 2779
5.5 0 ½ ½ ½ 1 ½ ½ X ½ ½ ½ ½ 2782 1
9 Vachier-Lagrave, Maxime 2778
5.0 ½ 0 ½ 0 1 ½ ½ ½ X ½ ½ ½ 2746 -4
10 Nakamura, Hikaru 2743
5.0 ½ ½ ½ ½ 0 ½ ½ ½ ½ X ½ ½ 2750 2
11 Aronian, Levon 2765
4.5 ½ ½ ½ ½ 0 ½ 0 ½ ½ ½ X ½ 2719 -7
12 So, Wesley 2776
4.5 ½ 0 ½ ½ 0 ½ ½ ½ ½ ½ ½ X 2718 -9
Les parties de la Sinquefield Cup 2019
Classement final de la Sinquefield Cup 2019
Départages du 29 août 2019 — 17h00 — 25'+10"
Carlsen Magnus2882 -Ding Liren2805:½-½
(34)
Catalane
Ding Liren2805 -Carlsen Magnus2882:½-½(35)
Catalane
Départages du 29 août 2019 — 5'+3"
Ding Liren2805 -Carlsen Magnus2882:1-0
(87)
Anglaise
Carlsen Magnus2882 -Ding Liren2805:0-1(40)Espagnole

Pour la première fois de son histoire, le vainqueur de la Sinquefield Cup sera décidé aux départages. Aussitôt après, « Ultimate Moves », un match amical par équipes entre Rex Sinquefield et son fils Randy, avec Yasser Seirawan et le légendaire champion du monde Garry Kasparov, sera retransmis environ 30 minutes après la fin du tie-break.

Le départage (17h00 heure française) pour la première place est composé d'un match en deux parties à la cadence de 25 minutes et un délai de 10 secondes par coup. Si égalité : un match de deux blitz à la cadence de 5 minutes et un délai de 3 secondes par coup. Si l'égalité persiste après 3 matchs de blitz, l'arbitre en chef est habilité à décider, après consultation des joueurs, que l'égalité soit brisée par un autre moyen.

Magnus Carlsen avait remporté 10 départages sur 10 depuis 2007 avant de s'incliner aujourd'hui face au Chinois Ding Liren.
2019 : 0,0-2,0 vs Ding Liren
2018 : 3,0-0,0 vs Caruana
2018 : 1,5-0,5 vs Giri
2017 : 1,5-0,5 vs MVL
2016 : 3,0-1,0 vs Karjakin
2015 : 2,0-0,0 vs Yu Yangyi
2015 : 1,5-0,5 vs MVL
2015 : 3,0-2,0 vs Naiditsch
2012 : 2,0-0,0 vs Caruana
2011 : 1,5-0,5 vs Ivanchuk
2007 : 3,0-2,0 vs Onischuk

Carlsen - Ding Liren
Après 13...♗e7
Carlsen - Ding Liren
Après 19...exd5
Carlsen - Ding Liren
Après 26...fxe4

L'ouverture de la première partie s'est jouée sur le thème de la Catalane avec un échange précoce des Dames. Et comme on le peut voir dans le 1er diagramme après 13...e7, les Noirs n'ont aucun problème. Le Roi blanc est déroqué, même si sans les Dames ce n'est guère un souci, mais le pion doublé sur la colonne "e" et la majorité de pions noirs sur l'aile-Dame en revanche sont à prendre en compte. Magnus Carlsen a pris ici une assez longue respiration avant de poursuivre par 14.c1 avec 15'35". 14...c4 avec 17'58". 15.c2!? Les Blancs effectuent le grand roque « à la main ». 15...0-0-0 Les Noirs font le leur normalement. 16.Thd1 f5 17.d6+ Le Norvégien décide passer dans une finale avec des Fous de couleur opposée, au prix de son pion doublé. 17...xd6 18.exd6 xd6 19.xd5 exd5, 2e diagramme, il fallait choisir entre la reprise par le Fou, la Tour ou le pion. 20.c3 Les Blancs bouchent l'horizon du Fb7 en fixant les pions noirs sur la couleur des cases du Fou. 20...e8 21.e3 g5 22.d4 e4 23.h1 h6 24.h4 d7 25.a3!? g4!? équivaut à une proposition de nulle. 26.xe4 fxe4, 3e diagramme. 27.b4 a6 28.b2 h5 29.d1 e6 30.d2 c6 31.d4 e8 32.c3 c6 ½-½ Une bonne partie de Ding Liren.

Ding Liren - Carlsen
Après 12...♗b7
Ding Liren - Carlsen
Après 20...♖xc5
Ding Liren - Carlsen
Après 31...a4

Bis repetita placent, la deuxième partie rapide a débuté comme la première avec une ouverture Catalane. 1.d4 f6 2.c4 e6 3.g3 d5 4.g2 dxc4 5.a4+!? bd7 6.xc4 a6 7.e3 d6 8.h3 0-0 9.0-0 h6 et les joueurs sortaient des bases de données. 10.c3 b5 11.b3 b8 12.f4 b7, 1er diagramme, avec une approximative égalité et 22'20"-19'33". 13.xb7 xb7 14.d3 Freine la poussée ...c5. 14...e7 Lorgne sur c5 tout en liant les Tours. 15.ac1 bb8 16.fd1 fc8 — 21'33"-16'39" — 17.a3 Suite à une réflexion assez longue (18'15"), ne pouvant empêcher. 17...c5 18.dxc5 xc5 19.xc5 xc5 20.xc5 xc5, 2e diagramme, avec égalité. 21.a2 a5 22.e3 xc1 23.xc1 b4 24.axb4 xb4 25.d3 d6 26.c1 d5 27.d4 b6 28.c5 — 15'20"-09'20" — Les Blancs maintiennent une petite, mais non négligeable pression. 28...b3 29.g2 b7 Ce qui se traduit sur la pendule de Carlsen. — 14'30"-06'20" — 30.f3 a6 31.f2 a4. Les Blancs cherchent à se débarrasser des pions de l'aile-Dame, 3e diagramme. 32.c4 a7 33.d4 a6 34.c4 a7 35.d4 a6 ½-½ et à nouveau la partie se termine par une répétition. 

Premier blitz : Bien évidemment, en cadence blitz, Magnus Carlsen partait largement favori. Dans le premier, Ding Liren reprenait les pièces blanches et plantait une Anglaise aux allures de Catalane. Magnus semblait avoir du mal intégrer le changement de rythme, prenait 2 minutes de retard et les Blancs étaient clairement mieux ! Les Noirs sortaient le Fg2 de l'échiquier qui paralysait leur aile-Dame au prix d'un pion et passaient en finale de Fous de couleur opposée. Toutefois, la technique de Ding Liren ajoutée au manque de temps de Magnus Carlsen menaient le champion du monde à la défaite au temps !

Dans le deuxième blitz, Magnus Carlsen, condamné à l'emporter, préférait jouer une partie Espagnole, et les joueurs récitaient une quinzaine de coups théoriques de la variante Tchigorine. Si le Norvégien retrouvait le bon rythme du blitz, il n'obtenait pas grand-chose de la position. Pire, 33.a6? était une faute qui le plongeait dans une situation désespérée et Ding Liren interrompait ainsi la série de 10 victoires consécutives en départages de Magnus Carlsen sur le score de 2 à 0 pour s'adjuger la victoire finale de la Sinquefield Cup ! 

L'affiche signée par les joueurs
 Photo Rosemarie J. Pfortner https://www.facebook.com/rosemarie.jenal.pfortnerLégende
Résultats de la ronde 11 du 28 août 2019
Ding Liren2805  - Mamedyarov Shakhriyar2764:½-½(52)Est-Indienne
Caruana Fabiano2818  - Karjakin Sergey2750:½-½(52)Anglaise
Anand Viswanathan2756  - Nakamura Hikaru2743:½-½(26)Berlinoise
Giri Anish2779  - Nepomniachtchi Ian2774:1-0(77)Grünfeld
Vachier-Lagrave Maxime2778  - Carlsen Magnus2882:0-1(44)Rossolimo
So Wesley2776  - Aronian Levon2765:½-½(35)Catalane
  • Évidemment, avec un score de 6 victoires à 3 et 16 parties nulles en faveur de Magnus Carlsen, Maxime Vachier-Lagrave endossera la casaque de l'outsider dans cette dernière ronde de la Sinquefield Cup. Cependant, beaucoup dépendra de leur état d'esprit. Carlsen cherchera-t-il le gain ? Maxime, avec les Blancs, prendra-t-il des risques dans l'espoir de terminer dans les 4 premiers du classement final du Grand Chess Tour ? Nous verrons...
  • Ding Liren, seul leader, affronte Shakhriyar Mamedyarov qui vient d'aligner 10 parties nulles. Il reste qu'une victoire du Chinois lui permettrait d'accrocher [enfin] un super-tournoi à son palmarès. Bien que Ding Liren ait remporté le tournoi Danzhou 2013 et 2014, et celui de Shenzhen en 2017 devant Anish Giri et Peter Svidler, la Sinquefield Cup reste un ton au-dessus.
  • Anish Giri et Ian Nepomniachtchi ne se sont affrontés qu'à six reprises en parties classiques, mais leurs combats sont généralement décisifs : 2 victoires chacun et les 2 du Russe avec les pièces noires.
  • Avec un score impressionnant de 7 victoires à 1 pour Hikaru Nakamura, avec 20 parties nulles, Viswanathan Anand jouera certainement pour le demi-point. L'Indien a déjà laissé passer de belles occasions dans ce tournoi, ce serait dommage de le gâcher avec une défaite dans l'ultime ronde.
  • Avec 7 victoires, dont 2 en 2018 avec les Blancs, à 4, et 22 nulles, Fabiano Caruana pourrait être tenté de jouer pour le gain face à Sergey Karjakin. Une victoire de l'Américain sur ses terres ne serait pas à négliger, sans oublier les importants points du Grand Chess Tour.
  • Pour Wesley So et Levon Aronian le verdict est sans appel : tournoi raté ! Une nulle est le résultat attendu.
Les commentateurs, en langue anglaise, du Grand Chess Tour : Yasser Seirawan (GM), Jennifer Shahade (GMF) et Maurice Ashley (GM).

Ça n'a pas traîné, Wesley So et Levon Aronian ont joué à la vitesse de la lumière pour annuler leur partie ; 35 coups en 27 minutes ! Plus long à venir, mais sans surprise, le partage du point entre Anand et Nakamura. « C'est le premier tournoi où je suis vraiment ravagé (gutted) avec mon +1. Normalement, je serais heureux, mais avec les positions que j'ai obtenues, Magnus aurait fait +6. Je suis vraiment honteux de ma technique. Que puis-je dire ? Je ne méritais pas de gagner. » Anand

MVL - Carlsen
Après 21...f5
MVL - Carlsen
Après 28.♖d2
MVL - Carlsen
Après 37...♕g5

Il est difficile de savoir où s'arrêtait la préparation de MVL dans la variante Rossolimo avec 5.d4 contre Magnus Carlsen. En revanche, l'état d'esprit des deux joueurs était évident : ils voulaient tous deux gagner ! Le Français a innové par 10.b3 et quelques coups plus tard, dans le 1er diagramme après 21...f5, le super-ordinateur https://analysis.sesse.net/ affichait un obscur 0.00, les pendules 1h34-1h08. Et là, la catastrophe, 22.f3?? au lieu de 22.exf5 xf5 23.g3 avec une partie complexe. Après 22.f3?? la machine affiche un -4,60 qui laisse croire que la ligne de gain est triviale, mais ce n'est pas aussi simple. Toujours est-il que Magnus Carlsen n'a pas laissé passer cette occasion de rejoindre Ding Liren, qui à ce moment-là ne pouvait déjà plus espérer mieux que le demi-point, pour jouer des départages demain.

22.f3?? cherchait simplement à éviter la perte de la qualité après 22...d4. Néanmoins, en jouant trop vite, MVL n'a pas vu que 22.exf5 22.d4 23.f3 xe3 24.xe3 xf5 25.e5! xe5 26.xe5+ dxe5 27.xe5+ g7 28.h6 e6 29.hxg7+ xg7 le laissait avec un avantage.

22...xc3! 23.xc3 e5 24.d3!? Maxime tente de brouiller les cartes. — De toutes façons 24.g3 f4 25.h4 f8 26.d2 bg7 27.f2 g4 28.e1 d4-+ était tout aussi dévastateur. —  À noter que MVL a joué le coup perdant en moins de deux minutes, alors qu'il possédait plus d'une heure et trente minutes à la pendule, ce qui confirme les observations de Peter Svidler et Garry Kasparov, qui ont tweeté il y a quelques jours que le Français ne semble plus avoir la patience de calculer ces derniers temps. 24...exf4 25.b2+ bg7 26.h6 fxe4 27.hxg7+ xg7 28.d2, 2e diagramme. 28...exf328...e3!? 29.d5 g8 30.e1 e6-+29.xf3 g5 30.df2 d4 31.xf4 f5 Avec deux pièces pour la Tour, le reste devrait être assez facile pour le Norvégien, même si MVL va lutter avec l'énergie du désespoir. 32.b4 e6 33.f8+ g8 34.bxc5 dxc5 35.b8 e3 36.d6 c1+ 37.h2 g5. 3e diagramme. 

Depuis le 2e diagramme Carlsen a raté quelques coups considérés comme plus précis par la machine, et même si elle affiche toujours un terrible -4.68, le matériel hétérodoxe complique la concrétisation. De plus, Magnus n'a plus que 30 minutes contre 1h15 pour Maxime. N'oublions pas que la cadence est de 130 minutes pour toute la partie avec un «délai» de 30 secondes par coup. Cependant, le miracle n'aura pas lieu : 38.d5 h4+ 39.g1 e7 40.h5 e3 41.h4 e2+ 42.h1 c1+ 43.f1 g3+ 44.g1 e3+ 0-1. Si 45.h2 (45.1f2 e1+ 46.h2 h1#) 45...xf1+ 46.xf1 xc4.

MVL - Carlsen
Après 44...♕e3+

Magnus Carlsen : « Je ne pouvais pas en croire mes yeux après 22.f3. Je dois dire que je n'y croyais pas du tout aujourd'hui, ni surtout avant-hier ! C’est un peu surréaliste, mais je dois maintenant revenir sur terre car il y a encore des échecs à jouer demain. »

Nous sommes au 72e coup de la partie entre Anish Giri et Ian Nepomniachtchi, les Blancs sont un peu mieux, mais rien de définitif. le Néerlandais vient de jouer 72.a4 avec 11 minutes, et le Russe, avec plus d'une heure, gaffe par 72...g3?? 73.a7+ e6 74.a6+ f7 75.f6+ e7 76.xg6 xh3 77.g5 1-0 Terrible pour Ian Nepomniachtchi. Anish Giri en profite pour revenir à 50% des points. « Il n'y a pas de vainqueur qui le mérite, il n'y a qu'un vainqueur. » Giri

Giri - Nepomniachtchi
Après 72.♖a4
« Une image vaut 1000 mots. » Anish Giri vs Ian Nepomniachtchi

L'opinion d'Anish Giri au sujet du jeu rapide de Ian Nepomniachtchi est intéressante. « C'est le gars idéal pour illustrer les avantages et les inconvénients de l'approche rapide. Il a remporté tellement de parties brillantes en jouant vite. Il a écrasé Levon Aronian, par exemple, il a également écrasé Wesley So. Je me souviens d’une partie à Dortmund où il avait battu Nisipeanu et remporté le tournoi. C’était tellement impressionnant à regarder. Le gars joue vite et bien et on dirait que c’est le prochain champion du monde, et en même temps on voit des choses comme ça [la gaffe contre Giri avec encore plus d'un heure  la pendule]. Il montre les deux extrêmes. Je ne dirais pas que c’est sa faiblesse, je pense que c’est aussi sa force, ce sont fondamentalement les deux faces d’une même pièce. »

Résultats de la ronde 10 du 27 août 2019
Aronian Levon2765  - Ding Liren2805:½-½(43)2 Cavaliers
Carlsen Magnus2882  - So Wesley2776:1-0(42)Italienne
Nepomniachtchi Ian2774  - Vachier-Lagrave Maxime2778:0-1(46)Anglaise
Nakamura Hikaru2743  - Giri Anish2779:½-½(23)Nimzo-Indienne
Karjakin Sergey2750  - Anand Viswanathan2756:½-½(35)Gambit Dame
Mamedyarov Shakhriyar2764  - Caruana Fabiano2818:½-½(37)Nimzo-Indienne
  • Sur le papier Maxime Vachier-Lagrave est largement favori dans sa partie du jour contre Ian Nepomniachtchi avec 4 victoires à zéro ; 3 avec les Blancs et 1 avec les Noirs. Sauf que le Russe est premier ex aequo à +2 avec une défaite et le Français est à -1 sans aucune victoire. Rien n'est clair, mais allez Maxime !
  • Ding Liren, co-leader, affronte la lanterne rouge Levon Aronian. L'Arménien n'est évidemment pas au meilleur de sa forme, mais le Chinois n'a pas [encore] gagné une partie avec les pièces noires.
  • Si Viswanathan Anand avait réussi à concrétiser ses positions avantageuses, il possèderait au moment d'aborder cette dixième ronde 1,5 point de plus ! Mais que ne ferait-on pas avec des si... L'Indien mène par 4 victoires à 2 face à Sergey Karjakin, dont 3 avec les pièces noires.
  • Magnus Carlsen doit gagner s'il veut conserver une chance de bien figurer, même si depuis le « Saint-Louis Rapid & Blitz » le champion du monde n'est pas à son niveau habituel. Avec un score de 5 victoires à 1, dont 3 avec les pièces blanches contre Wesley So, le Norvégien a une excellente carte à jouer.
  • Égalité entre Shakhriyar Mamedyarov et Fabiano Caruana, 4 victoires chacun. Toutefois, l'Américain n'a jamais gagné avec les Noirs contre l'Azéri.
  • La journée s'annonce difficile pour Anish Giri. Hikaru Nakamura mène par 4 victoires à 2 et toutes avec les pièces blanches !

Sergey Karjakin après sa nulle contre Viswanathan Anand : « En fait, mon plan était de faire une très très solide nulle et dire à Vishy que pour la troisième fois vous ne gagnez pas. » [En référence aux positions non concrétisées par Anand]

  • Garry Kasparov : « Ding Liren a joué de loin la meilleure partie du tournoi contre Anish Giri. C'était un chef-d'œuvre positionnel ! »
  • Garry Kasparov sur Carlsen : « Ce n'est pas suffisant d'être le meilleur joueur, il faut gagner toutes les parties ! »
  • Garry Kasparov : « Dans ses meilleures années, Vishy Anand aurait remporté les yeux fermés les parties dans lesquelles il avait l'avantage. Il a également décrit MVL comme étant "l'ombre de lui-même". »
Maxime Vachier-Lagrave | Photo Lennart Ootes / Grand Chess Tour
Nepomniachtchi - MVL
Après 20...♔e7
Nepomniachtchi - MVL
Après 26.♖c1
Nepomniachtchi - MVL
Après 36...♖c3

On le sait depuis longtemps, Ian Nepomniachtchi joue vite, très vite, et parfois même trop vite. Dans le 1er diagramme après 20...e7, les Noirs possèdent un pion de plus, mais leur position n'est guère enviable. Le Fc8 a regagné sa case initiale, les Tours n'ont pas bougé, le Roi est au centre, mais la chance va enfin sourire au Français avec une grosse faute de son adversaire, 21.d7?. 21.c6! doit mener au partage du point. La sanction est immédiate 21...d6! le Cavalier est presque piégé. À noter que le coup gagnant des Noirs est un coup de repli ; le genre de coups que l'on a du mal à prendre en compte dans le calcul des variantes. Ressortir le Cavalier va coûter un second pion et surtout libérer le jeu des Noirs. 22.ac1 d8 23.c5 xc5 24.xd8 xd8 25.xc5 axb6 26.c1, 2e diagramme. Les Noirs ont maintenant un très bon pion de plus. La suite est facile pour un finaliste comme Maxime Vachier-Lagrave. Ian Nepomniachtchi n'a aucune chance de sauver le demi-point. 26...a5 27.b1 d7 28.d3 h6 29.xb6 a1+ 30.f1 c7 31.b2 b5 32.f3 b6 33.f2 c6 34.c4 e5 35.d3 a3 36.b1 c3, 3e diagramme. Nous vous laissons apprécier la technique dans l'applet des parties. 0-1 au 46e coup.

Ian Nepomniachtchi - MVL après 21...♗d6!
Carlsen - Wesley So 
Après 31...♘e7
Carlsen - Wesley So 
Après 39...♘e7
Carlsen - Wesley So 
Après 42.d6 1-0

Dans le 1er diagramme les Noirs sont foutus ! La ligne est relativement facile à voir après l'évident mais non moins très fort 32.d5! de Magnus Carlsen. 32...xd5 33.cxd5 b7 34.d3 f5 35.c4 fxe4+ 36.fxe4 f7 37.xb6 xf2 38.xd6 f3+ 39.e2 2e diagramme. Wesley So ne peut rien faire pour éviter la défaite. 39...c3 40.e6 xc4 41.xe5 xa4 42.e7+ f6 43.d6 1-0 comme dans le 3e diagramme. Si, 43...d4 44.e5+ f5 45.d7 h5 46.e6 f6 47.e8...

Résultats de la ronde 9 du 26 août 2019
Ding Liren2805  - Caruana Fabiano2818:1-0(57)Gambit Dame
Anand Viswanathan2756  - Mamedyarov Shakhriyar2764:½-½(47)Italienne
Giri Anish2779  - Karjakin Sergey2750:½-½(44)Anglaise
Vachier-Lagrave Maxime2778  - Nakamura Hikaru2743:½-½(59)Caro-Kann
So Wesley2776  - Nepomniachtchi Ian2774:0-1(132)Anglaise
Aronian Levon2765  - Carlsen Magnus2882:½-½(41)Rossolimo

Après la cuisante déconvenue de la ronde 8 - se retrouver dans une position quasi-perdante sur un coup joué trop vite c'est perdre sans jouer - Maxime Vachier-Lagrave affronte aujourd'hui un adversaire difficile, Hikaru Nakamura. L'Américain mène par cinq victoires à zéro et 16 parties nulles. Le Français aura cependant l'avantage des pièces blanches, une couleur avec laquelle il n'a jamais perdu contre le joueur local.

N'oublions pas que Maxime joue ici son cinquième et dernier tournoi du cycle du Grand Chess Tour 2019, et que seuls les quatre premiers sont qualifiés pour la finale du « London Chess Classic ». Il lui faut donc terminer à une très bonne place, sinon la première, pour espérer une qualification, si c'est encore possible.

Il faudra suivre aussi avec attention les duels du jour entre joueurs en tête. Ding Liren vs Fabiano Caruana débouche souvent sur d'âpres combats. Viswanathan Anand a perdu ses deux dernières parties classiques contre Shakhriyar Mamedyarov. Anish Giri et Sergey Karjakin ont toujours du mal à se départager, même si le Russe s'est adjugé la dernière victoire - avec les Noirs - au Mémorial Gashimov d'avril 2019. Le score de Wesley So face à Ian Nepomniachtchi est impressionnant : 5 victoires à zéro ! Et celui de Magnus Carlsen face à Levon Aronian n'est pas mal non plus, 15 à 6, même si le Norvégien ne compte que 3 victoires avec les Noirs.

Ding Liren – Caruana
Après 35... ♕xa6
Ding Liren – Caruana
Après 45.♘e4
Ding Liren – Caruana
Après 57.e7 1–0

Dans un simple gambit Dame 1.d4 f6 2.c4 e6 3.f3 d5 4.c3 e7 5.f4, sorti des bases de données dès le 11e coup, Ding Liren et Fabiano Caruana se sont rendus coup pour coup jusqu’à obtenir la position du 1er diagramme après 35….xa6 Le Chinois est, selon la machine, imprécis avec 36.a8 au lieu du direct 36.f8!? avec un avantage. Cependant, en conférence de presse, Ding Liren a donné la suite 36...d7 37.xd7 xd7 38.e4+ f5 39.a8 (39.xf5 exf5 40.xf5+ g6 41.xd7 a6=) 39...e7=. L’Américain trouve très vite le coup qui égalise avec 36...b7!, mais sur 37.f8 Caruana va commettre une faute qui change tout : 36...b5? Au lieu de 37...b4!!, que Ding Liren n’avait pas vu et qu’il a jugé très difficile à voir : 38.xf7 b1! avec égalité. Ding Liren trouve maintenant la bonne idée avec 38.f1! avec la menace 39.d3+ et les Noirs ont de gros problèmes. 38...d5 39.xf7 d7 40.d8 b8 41.xb8 xb8 42.b1+ f5 43.b7 45.e4, 2e diagramme. 45...c2? Cette fois Fabiano Caruana ne s’en relèvera pas. 46.f6+! g6 47.e8 c3 48.e4 a5 49.d7 a4 50.xe6+ h7 51.e5 d4 52.d7 g6 53.xg7+ f5 54.d6+ xf4 55.f6+ e3 56.e6 d3 57.e7 1–0 comme dans le 3e diagramme.

Ding Liren | Photo Justin Kellar / Grand Chess Tour
MVL - Nakamura
Après 35.h4
Anand - Mamedyarov
Après 42...♕e3
Wesley So - Nepomniachtchi
Après 80...♔f5

La défense Caro-Kann de Nakamura s'est rapidement transformée en une structure de défense française favorable aux Blancs. Surtout que 19...f6? semblait catastrophique pour le Roi noir. Cependant, au lieu de prendre le temps de calculer des lignes qui auraient permis de monter une attaque, MVL a de nouveau joué trop vite et est entré en finale. Malgré un bon Cavalier pour le Français contre un mauvais Fou, Nakamura a su trouver du contre-jeu en sacrifiant un pion et annuler. Dans le 1er diagramme après 35.h4, les Noirs ressuscitent leur Fou par 35...f4! 36.gxf4 g4 37.d3 f6 38.f2 e7 39.f3 f5, etc. ½-½ au 59e coup.

Viswanathan Anand a amélioré la ligne de l'Italienne jouée entre Maxime Vachier-Lagrave et Shakhriyar Mamedyarov dans la ronde 7, et obtenu une dangereuse initiative. Afin d'éviter d'être étouffé, Mamedyarov a trouvé du contre-jeu en sacrifiant un pion par 16...b5!?. Et à partir de ce moment-là Anand a replié ses pièces en défense, s'est recroquevillé, laissant Mamedyarov sacrifier un second pion par 27...e4! et jouer activement. Dans la position finale du 2e diagramme après 42...e3, Anand ne peut plus garder le contrôle et doit prendre le perpétuel par 43.f5+ h8 44.f8+ h7 45.f5+ h8 46.f8+ h7 47.f5+ ½-½

Wesley So a sacrifié un pion pour rester avec la meilleure pièce mineure, l'initiative et une structure de pion supérieure. Nepomniachtchi s'est empressé de rendre le matériel pour terminer son développement et entrer dans une finale de Dames qui aurait dû se terminer par un match nul. L'Américain lâche un pion peu après, mais la nulle est toujours à portée de mains. Le Roi de Nepomniachtchi est alors passé de g7 à c8, puis à g4, puis de nouveau sur l'aile-Dame, pour échapper aux échecs de son adversaire. En manque de temps, dans le 3e diagramme après 80...f5, Wesley So a stoppé les pendules pour réclamer la nulle, pensant qu'en jouant 81.e7, la position s'était répétée 3 fois. Malheureusement pour lui, ce n'était que 2 fois. Deux minutes ont été ajoutées à la pendule de Nepomniachtchi et le marathon s’est terminé au 132 coups quand Wesley So ne pouvait plus empêcher le pion de son adversaire de se promouvoir.

"There is nothing wrong with trying to exploit the natural human tendency to become impatient when forced to play a boring position." — Pal Benko, né le 15 juillet 1928 à Amiens (France) et mort le 26 août 2019 à Budapest (Hongrie) — « Il n'y a rien de mal à exploiter la tendance naturelle de l'homme à s'impatienter lorsqu'il est contraint de jouer une position ennuyeuse. »

Les participants à la Sinquefield Cup 2019

Nom des joueursElo
PaysÂge
01Magnus Carlsen
2882
28 ans
02Fabiano Caruana2818

27 ans
03Ding Liren2805
26 ans
04Anish Giri
2779
25 ans
05Maxime Vachier-Lagrave2778

28 ans
06Wesley So
2776
25 ans
07Ian Nepomniachtchi2774
29 ans
08Levon Aronian2765

36 ans
09Shakhriyar Mamedyarov2764

34 ans
10
Viswanathan Anand2756

49 ans
11
Sergey Karjakin2750

29 ans
12
Hikaru Nakamura2743

31 ans

Classement général du Grand Chess Tour 2019

Classement général du Grand Chess Tour 2019

Points et Prix du Grand Chess Tour 2019

Place Classique PrixRapide et blitz Prix
1er 18/20 points *$90.00012/13 points *$37.500
2e 15 points $60.00010 points $25.000
3e 12 points $40.0008 points $20.000
4e 10 points $30.0007 points $15.000
5e 8 points $20.0006 points $12.500
6e 7 points $17.0005 points $10.000
7e 6 points $15.0004 points $7.500
8e 5 points $13.0003 points $7.500
9e 4 points $10.0002 points $7.500
10e 3 points $10.0001 point $7.500
11e2 points$10.000N/A
12e1 point$10.000N/A
* La victoire d'un tournoi sans passer par les départages offre un bonus de points.

Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (25)

  • Shasha

    Belle performance de Ding Liren qui confirme sa place de numéro 3 mondial. J'attends de voir ce qu'il ferra cette fois aux candidats, en tout cas il fait clairement partie des favoris. Carlsen quand à lui est un peu mollasson ces derniers temps, malgré les deux victoires finales en classique pour limiter la casse.

  • Caravelle

    Ce 2e blitz quelle merveille !

  • Caravelle

    Bravo Ding ! Futur challenger ?

  • manonchess

    D'accord avec Guizmo, à mon avis des joueurs comme Levon ou Maxime ont dépensé beaucoup d'énergie au Saint-Louis rapide + blitz et sont en panne d'inspiration pour le tournoi de parties longues, les deux tournois étant très rapprochés. A l'opposé, Ding a réussi à garder de l'énergie... La répétition de tournoi rapprochés me fait penser que seule la moyenne elo (cadence longue) des joueurs candidats au titre entre deux cycles de championnat du monde devrait être prise en compte pour affronter Magnus, ce qui éviterait tout rafistolage, wild cards ou autres critères de désignation subjectifs.

  • stantigone

    @ Guizmo : J'ai entendu dire que quand MVL fatiguait, il avait tendance à jouer trop vite. De toute façon un peu de repos lui ne lui fera pas de mal. ;-)