Tata Steel India : le tournoi de Blitz pour Ju Wenjun, le rapide pour Divya Deshmukh

Tata Steel India féminin 2023

Ju Wenjun et Divya Deshmukh - Photos Lennart Ootes
Les tournois féminins rapides et blitz du Tata Steel Chess India se sont déroulés du 31 août au 4 septembre 2023 à Calcutta. Divya Deshmukh, plus petit Elo rapide, s'impose à la surprise générale dans le tournoi rapide. Dans le tournoi de blitz, Ju Wenjun coiffe Humpy Koneru sur le poteau.

REVOIR LES PARTIES


Victoire inattendue de Divya Deshmukh en rapide

Divya Deshmukh ne devait à l'origine pas jouer ce tournoi, mais elle a remplacé à la dernière minute Rameshbabu Vaishali. Loin de faire de la figuration, elle a surclassé ses rivales !

RANGNOMELO RFED12345678910Pts.
1WGMDivya, Deshmukh2216IND*½0111½1117
2GMJu, Wenjun2592CHN½*½½1½½1116,5
3IMShuvalova, Polina2358FID1½*½½1½1½05,5
4GMDronavalli, Harika2459IND0½½*1½½½½½4,5
5IMVantika, Agrawal2307IND00½0*11½014
6GMKoneru, Humpy2473IND0½0½0*11014
7GMUshenina, Anna2384UKR½½½½00*½½14
8WIMSavitha, Shri B2236IND000½½0½*113,5
9GMKrush, Irina2405USA00½½11½0*03,5
10GMBatsiashvili, Nino2364GEO001½00001*2,5

Site officiel : https://tatasteelchess.in/

Divya Deshmukh - Photo Vivek Sohani Tata Steel India

Divya Deshmukh a joué sans aucun complexe face à ses prestigieuses aînées ! 

Humpy Koneru 0-1 Divya Deshmukh

39. ... cxb3 Avec une petite idée derrière la tête

40. Txc8? Txc8 41. Txc8 bxa2! Un coup astucieux, joué très rapidement.

42. Te8+ Sur Tc1 Fxe2 suivi de Fc4 et le pion a2 donne un énorme avantage aux noirs

42. ... Rd6 43. Cc2 Fxe2 44. Ta8 Cf3+ 45. Rh1 Ce1! 46. Ca1 a6 Et les noirs n'ont plus qu'à jouer Fd3 et Cc2 pour gagner.

Qui est Divya Deshmukh ?

Classée 2385 en parties classiques, et plus petit Elo en parties rapides avec "seulement" 2216, Divya Deshmukh a créé la surprise ! Elle remporte en effet le Tata Steel India féminin rapide avec un demi-point d'avance sur la Championne du Monde Ju Wenjun. Née en 2005 à Nagpur en Inde, elle n'a que 17 ans, comme un certain Gukesh. Trois fois championne d'Inde dans les catégories jeunes, triple championne d'Asie chez les jeunes, elle a été sacrée Championne du Monde des moins de 10 ans en 2014, et des moins de 12 ans en 2017. En 2022, elle remporte le Championnat national féminin d'Inde, un titre très prestigieux compte tenu de la densité exceptionnelle de championnes dans ce pays. Cette victoire au Tata Steel India est sans doute la plus belle ligne de son palmarès ! Notons qu'elle partage avec Harika Dronavalli la troisième place du tournoi de blitz.

Nihal Sarin et Divya Deshmukh, champions d'Inde des moins de 9 ans en 2013 - Photo : Asarinus, CC BY-SA 4.0 <https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0>, via Wikimedia Commons
Les parties du tournoi rapide

Revivez l'édition 2022 du Tata Steel India, remportée par Anna Ushenina (rapide) et Rameshbabu Vaishali (blitz) : https://www.europe-echecs.com/art/tata-steel-chess-india-rapid-blitz-8918.html

Ju Wenjun en patronne dans le tournoi de blitz

PLACENOMRtgFED12345678910Pts.
1GMJu, Wenjun2536CHN***½ 00 ½1 ½0 11 01 11 11 11 112,5
2GMKoneru, Humpy2460IND½ 1***1 ½1 11 1½ 00 ½½ 1½ 10 112
3GMDronavalli, Harika2429IND1 ½0 ½***1 11 0½ ½½ 0½ 01 ½1 110,5
4WGMDivya, Deshmukh2231IND0 ½0 00 0***1 ½½ 11 11 11 1½ ½10,5
5IMShuvalova, Polina2306FID1 00 00 10 ½***1 11 1½ 0½ 1½ 110
6GMKrush, Irina2367USA0 1½ 1½ ½½ 00 0***½ 10 ½1 01 19
7GMUshenina, Anna2361UKR0 01 ½½ 10 00 0½ 0***1 1½ 10 07
8IMVantika, Agrawal2267IND0 0½ 0½ 10 0½ 11 ½0 0***1 00 17
9GMBatsiashvili, Nino2231GEO0 0½ 00 ½0 0½ 00 1½ 00 1***1 16
10WIMSavitha, Shri B2172IND0 01 00 0½ ½½ 00 01 11 00 0***5,5
Ju Wenjun - Photo Vivek Sohani Tata Steel India

Après une longue période d'inactivité, la Championne du Monde Ju Wenjun est de retour devant l'échiquier ! Après avoir participé à la Coupe du Monde et terminé deuxième du tournoi rapide du Tata Steel India, elle remporte le tournoi de blitz grâce à une redoutable efficacité lors des six dernières parties (5,5/6). 

Ju Wenjun 1-0 Nino Batsiashvili
Ju Wenjun 1-0 Nino Batsiashvili

Le blitz est une guerre des nerfs à un rythme effréné ! Dans une finale avec un pion de plus au 30e coup (premier diagramme), Ju Wenjun tente depuis 30 coups de faire craquer la Géorgienne Nino Batsiashvili. Elle y parvient, grâce à une erreur des noirs dans la position du deuxième diagramme.

63. ... Re5? Le seul coup pour sauver la partie était Rd5, pour garder les tours et les cavaliers et ainsi éviter d'entrer dans une finale de pions perdante.

64. Cg3! Txg3 65. Txe4+ Rxe4 66. Rxg3 Re5 67. h4 gxh4+ 68. Rxh4 Et la finale gagne pour les blancs. La persévérance de Ju Wenjun fait plaisir à voir, la Championne a retrouvé le goût de la victoire après sa longue pause échiquéenne.

Ju Wenjun, qui a conservé sa couronne mondiale, est à l'honneur dans notre numéro de septembre !

Les parties du tournoi de blitz

Des prix mixte et féminin identiques

Pour encourager la parité, le Tata Steel India propose des prix similaires pour la compétition mixte et la compétition féminine : 41 500 dollars.

Viswanathan Anand, ambassadeur de Tata Steel Chess India, déclarait en 2022 : "Aujourd'hui, l'Inde est considérée comme la puissance des échecs avec des hommes et des femmes excellant dans ce sport. L'introduction du tournoi féminin, avec des prix identiques à ceux de la catégorie masculine, est une décision bienvenue et une excellente initiative. Les échecs sont et doivent être un sport équitable."

Comme le rappelle Mathilde Choisy dans notre numéro de septembre, "En Inde, statistiquement, les femmes sont plus fortes que les hommes par rapport au nombre de joueuses", ce qui explique sans doute ce choix des organisateurs.

Harika Dronavalli et Irina Krush - Photo https://twitter.com/tschessindia

À suivre : le Tata Steel India mixte

Le tournoi Tata Steel India rapide et blitz mixte se déroule du 5 au 9 septembre, et vous retrouverez sur Europe Échecs un compte rendu avec tous les résultats. Les joueurs engagés sont Maxime Vachier–Lagrave, Nodirbek Abdusattorov, Alexander Grischuk, Vincent Keymer, Teimour Radjabov, Vidit Gujrathi, Pentala Harikrishna, Rameshbabu Praggnanandhaa, Arjun Erigaisi et Gukesh D.

Photo : Aditya Sur Roy