Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Tournoi des candidats 2013 : Ronde 11

Kramnik gagne et prend la deuxième place à Aronian qui perd face à Svidler.

La FIDE et AGON (partenaire commercial de la Fédération Internationale Des Echecs) organisent le plus fort tournoi des candidats de l'histoire à l'IET (The Institution of Engineering and Technology) de Londres, du 14 mars au 1er avril 2013. Jours de repos les 18, 22, 26 et 30 mars. Le sponsor principal de l'événement est cependant SOCAR, une entreprise pétrolière d'Etat d'Azerbaïdjan. 510.000 € de prix. 14 rondes à la cadence de 2h00 pour 40 coups (sans incrément) + 1h00 pour 20 coups (sans incrément) + 15 minutes pour le reste de la partie avec, cette fois, +30 secondes par coup. Nulle par accord mutuel interdite avant le 30ème coup.

Départages pour la première place : 1) Résultat des confrontations directes, 2) Nombre de victoires, 3) Sonneborn-Berger, 4) Matchs de départage.

CLASSEMENT APRÈS LA RONDE 11

Joueurs Elo Nat
Score
SB 1 2 3 4 5 6 7 8 Perf.
1 Carlsen, Magnus 2872 NOR
7.5/11
40.25 XX == == 1. 1= 11 =. =. 2909 +4
2 Kramnik, Vladimir 2810 RUS
7.0/11
36.25 == XX =. =1 =1 =. =. =1 2889 +11
3 Aronian, Levon 2809 ARM
6.5/11
32.75 == =. XX =0 =. 10 11 1. 2846 +6
4 Svidler, Peter 2747 RUS
5.5/11
28.00 0. =0 =1 XX == =. =. 1= 2792 +8
5 Grischuk, Alexander 2764 RUS
5.0/11
26.25 0= =0 =. == XX =. =1 =. 2756 -1
6 Gelfand, Boris 2740 ISR
5.0/11
24.50 00 =. 01 =. =. XX == =1 2762 +4
7 Ivanchuk, Vassily 2757 UKR
4.0/11
21.00 =. =. 00 =. =0 == XX 01 2683 -11
8 Radjabov, Teimour 2793 AZE
3.5/11
19.00 =. =0 0. 0= =. =0 10 XX 2644 -23

RESULTATS DE LA RONDE 11

RONDE 11 DU 28/03/2013 À 15H00
Grischuk Alexander 2764 - Carlsen Magnus 2872 : ½-½ (23) Défense Grünfeld
Kramnik Vladimir 2810 - Radjabov Teimour 2793 : 1-0 (37) Attaque Est-Indienne
Svidler Peter 2744 - Aronian Levon 2809 : 1-0 (41) Nimzo-Indienne
Ivanchuk Vassily 2757 - Gelfand Boris 2738 : ½-½ (17) Défense Grünfeld

Les trois premiers ont maintenant trop d'avance pour être raisonnablement inquiétés. Cependant, si le mano a mano entre Magnus Carlsen et Levon Aronian était prévu avant même le début de la compétition, la performance de Vladimir Kramnik, le seul à rester au contact des deux leaders, l'était un peu moins. Le Russe affronte aujourd'hui un Teimour Radjabov au fond du trou, et Kramnik doit absolument l'emporter s'il veut conserver des chances de lutter pour la victoire finale, car demain il sera opposé à Levon Aronian avec les pièces noires. L'Arménien aura fort à face lors de cette ronde 11, Peter Svidler perd très rarement avec les pièces blanches. De son côté, Magnus Carlsen a un appariement un peu plus facile, les zeitnots d'Alexander Grischuk étant devenus presque une habitude.

Nous avions écrit avant le début de la ronde : On peut compter sur Boris Gelfand pour profiter de la moindre occasion que son fantasque adversaire du jour, Vassily Ivanchuk, lui laissera.  Mais finalement il n'y a pratiquement pas eu de partie, les deux joueurs ayant saisi la première opportunité de répéter la position, dès le 17e coup. Ivanchuk a dit en conférence qu'il allait « profiter du reste de la compétition comme pratique pour le championnat russe par équipes. »

Gelfand a dévié au 7e coup et à partir de là les joueurs ont suivi la partie Fridman-Kramnik (Dortmund 2012) jusqu'au 11e coup. « Ce n'est pas facile à jouer si vous ne connaissez pas, car c'est une position très pointue et les 2 pions sont en prise. Je pense que Vassily a trouvé une bonne solution pour être en sécurité. » a dit Gelfand. Ivanchuk : « Je me suis souvenu que Fridman avait joué 12.Db3 mais je ne l'avais pas analysé. » Gelfand a montré sur l'ordinateur de la salle de presse quelques variantes et a déclaré à propos de la position finale : « Les Blancs ne peuvent pas être moins bien. En tant que joueur qui a joué la Catalane pendant toute ma carrière, en général j'aime les possibilités qu'ont les Blancs avec le Fou sur la grande diagonale. »

Interrogé sur l'importance historique de ce tournoi des candidats, Gelfand a déclaré : « Les tournois comme celui-ci sont des événements importants. Malheureusement, je pense que récemment, le respect envers les joueurs a chuté, peut-être à cause des ordinateurs. Les gens pensent : « OK, il n'a pas vu ce coup, l'ordinateur donne [pourtant] 0.65 », et ils ont tendance à moins respecter les joueurs. Mais bien évidemment, un tel tournoi est fantastique. C'est merveilleux de jouer ici. »

Grischuk-Carlsen
Après 16.Td1

Après Ivanchuk hier, c'est aujourd'hui Alexander Grischuk qui s'est lancé dans une ouverture risquée. Son plan 5.h4 et 8.h5 contre la défense Grünfeld de Magnus Carlsen n'a pas soulevé l'enthousiasme des commentateurs. La position obtenue après 16.Td1 est relativement tendue et, comme prévu, Grischuk consomme énormément de temps. 37 minutes contre 1h04 après 16...Da5. Grischuk est forcé de se déroquer par 17.Rf1 face à la menace 17...Cxf3+ et 18...Fxc3+ et après 17...Tad8 18.Cd4 Dc5 19.Cb3 Dc6 20.Ca5 les joueurs ont répété la position. Nigel Short a fait remarquer à ce moment-là que Carlsen avait sans doute vu l'étrange 22...g5?! de Levon Aronian.

 

En effet, la position des Noirs était OK jusqu'à ce qu'ils jouent l'actif mais douteux 12...e5. Carlsen : « Ce n'était absolument pas nécessaire. Après 12...a6 ou 12...De7 les Noirs sont bien ». Les Blancs avaient un petit avantage, mais Grischuk n'a pas trouvé moyen de l'exploiter. Avec seulement 13 minutes à la pendule, le Russe a commencé à répéter les coups. Carlsen n'a pas vu de raison de continuer à jouer : « A la fin, je n'ai tout simplement aucune manière de sauver le pion "d" et de continuer à jouer. Si cela avait été le cas, j'aurais continué car à long terme, j'ai quelques coups utiles. Mais le pion "d" tombe, donc il n'est rien que je puisse faire. »

La défense Nimzo-Indienne entre Svidler et Aronian a donné une position classique de cette ouverture avec des pions blancs doublés sur la colonne "ç", avant que Levon Aronian accepte l'échange de son pion d6 contre l'un des pions doublés. La position obtenue dans le premier diagramme après 21.Db4 est un peu meilleure pour les Blancs. Aronian refuse de relier les pions blancs de l'aile-Dame et bat en retraite avec sa Dame en c7. Svidler pousse alors son pion "ç" en c5, exerçant une forte pression sur la position noire, même si cela lui coûte le contrôle de la case d5. C'est alors qu'Aronian a joué un coup totalement inattendu : 22...g5?!. Svidler avance une nouvelle fois son pion "ç" d'une case et, de nouveau, Aronian joue un coup étrange : 23...b5?. La réaction des Blancs est rapide, 24.De1, deuxième diagramme, qui défend le Cavalier et menace de prendre en g5, donne un grand avantage. Sur twitter, Jon Ludvig Hammer écrivait : « Svidler !! Le plus grand héros de Norvège s'il fait chuter Aronian. » Après 24...Td5 25.Dg3 la position noire est au bord de l'implosion. Les simplifications qui surviennent ensuite laissent Aronian dans une position désespérée. Après 37.Rh2, comme dans le troisième diagramme, les pions blancs sont trop forts, les pions noirs trop faibles et le Fou en c8 pathétique. Commentaire d'Aronian : « Il n'y a rien de mauvais avec ...g5, sauf que ça  perd. »

Svidler-Aronian
Après 21.Db4
Svidler-Aronian
Après 24.De1
Svidler-Aronian
Après 37.Rh2

« Finalement, ma réfutation de la Nimzo que les gens ont évité jusqu'à présent a été révélée » a plaisanté Svidler qui a expliqué la partie de long en large lors de la conférence de presse. Visiblement contrarié, Aronian est resté silencieux pendant la majeure partie de la conférence de presse. « Après 22.c5 nous atteignons une position critique de la partie » a dit Svidler. « Après avoir vu 22...g5, j'ai pensé que c'était malvenu. Après ça, la position des Noirs s'effondre. La partie s'est jouée à ce moment précis. J'ai vraiment eu de la chance aujourd'hui. » « J'ai juste gaffé en ne voyant pas 23.c6. Sans cela, il n'y a rien de mauvais avec 22...g5. Comme dans la partie avec Gelfand, j'ai commis une faute tactique » expliquait Aronian qui ne souhaitait pas tirer de conclusions à cet instant. Répondant à un journaliste qui se demandait si Carlsen et Kramnik avaient adopté une meilleure stratégie, l'Arménien répondait : « Je pense qu'il serait préférable que je réponde à cette question à la fin du tournoi. Peut-être verrons-nous une stratégie triompher, mais le tournoi n'est pas encore fini. »

Rien ne va plus pour Teimour Radjabov. Dans son duel face à Vladimir Kramnik, après une ouverture tout-à-fait convenable, l'Azéri se retrouve en manque de temps. Kramnik a un léger avantage, mais rien de décisif. Ce n'est que dans la position du diagramme que Radjabov va commettre l'irréparable en prenant le pion a2 par 28...Dxa2?. La réplique 29.e5! désorganise complètement la position noire et une faiblesse de la première rangée peu évidente à première vue éclate au grand jour. 29...Cd5 30.Tb2 Da4 31.Fxd5 Txd5 32.Tb4 Da2 33.Cxe7+! deuxième diagramme. Si 33...Txe7?? 34.Dc8+ Ff8 35.Tb8 mène au mat. Alors 33...Rh8 34.Cxd5 Dxd5 Kramnik reste avec une qualité de plus ! 35.Dc4 Dxc4 36.Txc4 Fxe5 37.Rf1! et Radjabov a abandonné.

Kramnik-Radjabov
Après 28...Dxa2
Kramnik-Radjabov
Après 33.Cxe7
Kramnik-Radjabov
Après 37.Rf1

Le Russe était satisfait de la 1ère phase de la partie : « Ce que j'ai obtenu de l'ouverture était très bien. Une heure à la pendule et une pression agréable. Ca ne pouvait être mieux. Ce n'est pas grand-chose, mais les Noirs doivent jouer de manière très précise. »

Radjabov : « En quelque sorte j'ai oublié la théorie. Au 15e coup, je n'ai pas réussi à trouver le coup à jouer. » Il ne peut être que déçu par son manque de chance dans le tournoi jusqu'à présent, mais désormais il semble que Caïssa soit aux côtés de Kramnik. Au 28e coup, il tendit un piège, et Radjabov tomba dedans. Kramnik : « Je l'ai vu, c'est un très joli piège, dans lequel il est facile de tomber lorsqu'on est en zeitnot. C'était une assez jolie combinaison. » L'ancien Champion du Monde, qui avait vu ce piège dès le 26e coup, expliquait sa bonne forme de la manière suivante : « Comme je l'ai dit au début du tournoi, il me faut juste conserver un bon niveau de jeu et les points vont tomber. Je vais devoir faire pareil pour le reste du tournoi : je dois bien jouer et ne pas gaffer. »

Kramnik-Radjabov | Photo Anastasiya Karlovich http://london2013.fide.com | (DR)

LES CANDIDATS

NOM FÉDÉRATION ELO AGE
1 Magnus Carlsen Norvège 2872 22 ans
2 Vladimir Kramnik Russie 2810 37 ans
3 Levon Aronian Arménie 2809 30 ans
4 Teimour Radjabov Azerbaïdjan 2793 25 ans
5 Alexander Grischuk Russie 2764 29 ans
6 Vassily Ivanchuk Ukraine 2757 43 ans
7 Peter Svidler Russie 2747 36 ans
8 Boris Gelfand Israël 2740 44 ans

Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (18)

  • MITAL

    Question à europeechecs SVP ?
    Personnellement je trouve absurde de voir un joueur à 2872 F de jouer le tournoi des candidats pour rencontrer l'ex champion du monde...Pour Carlsen , n'y a t'il pas un réglement Fide (que j'ai certainement oublié) concernant un vrai confrontation directe entre le meilleur joueur Fide depuis au moins 1 an (avec le nombre de tournois importants confirmés).
    Pour ce que je viens de voir écrit par mes camarades échiquéens tout le monde a ou n'a pas la vérité, seuls les joueurs ont intréséquement leur tactiques pour aborder un match suivant l'adversaire et l'importance du résultat...J'attends donc de voir le comportement des adversaires de Kramnik et de Carlsen pour savoir si ces belles parties sont?! ou !?...
    A suivre

    30/03/2013 21:49
  • EuropeEchecs

    C'est vrai que l'esprit chevaleresque ça fait du bien! Loin des combats politiques ou les calculs minables et le manque de morale et d'éthique abaissent les âmes. C'est un jeu que nous n'aimons guère.
    Un peu d'air frais ça fait du bien!

    29/03/2013 14:01
  • Euskadi

    Nous assistons à un tournoi de rêve, qui fera date dans l'histoire de notre jeu, il faut féliciter tous les joueurs pour le spectacle qu'il nous offrent et effectivement leur exprimer notre plus profond respect. Chapeau bas les artistes!

    29/03/2013 13:47
  • EuropeEchecs

    Nous avons tous énormément de respect pour ces immenses combattants et la noblesse des joutes que chacun d'entre-eux livre. Merci aux 8 joueurs.

    29/03/2013 13:36
  • stantigone

    Ref le résumé de la 11ème ronde : @ Gelfand : Il y a des gens qui vous respecteront toujours, qui respecteront toujours la sueur et ce qu'ils ne pourront jamais atteindre, votre connaissance du jeu des rois. Bonne continuation à vous tous et merci pour tout !

    29/03/2013 13:26