Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Tournoi des candidats 2013 : Ronde 5

Carlsen et Aronian frôlent la correctionnelle mais annulent respectivement contre Ivanchuk et Kramnik.

La FIDE et AGON (partenaire commercial de la Fédération Internationale Des Echecs) organisent le plus fort tournoi des candidats de l'histoire à l'IET (The Institution of Engineering and Technology) de Londres, du 14 mars au 1er avril 2013. Le sponsor principal de l'événement est cependant SOCAR, une entreprise pétrolière d'Etat d'Azerbaïdjan. Jours de repos les 18, 22, 26 et 30 mars. 510.000 € de prix. 14 rondes à la cadence de 2h00 pour 40 coups (sans incrément) + 1h00 pour 20 coups (sans incrément) + 15 minutes pour le reste de la partie avec, cette fois, +30 secondes par coup. Nulle par accord mutuel interdite avant le 30ème coup.

CLASSEMENT APRÈS LA RONDE 5

Joueurs Elo Tit Age Nat
Score
1 2 3 4 5 6 7 8 Perf.
1 Aronian, Levon 2809 gm 31 ARM
3.5/5
X = = = . . 1 1 2934 +8
2 Carlsen, Magnus 2872 gm 23 NOR
3.5/5
= X . = . 1 = 1 2925 +3
3 Svidler, Peter 2747 gm 37 RUS
3.0/5
= . X = 1 = . = 2855 +8
4 Kramnik, Vladimir 2810 gm 38 RUS
2.5/5
= = = X = = . . 2797 -1
5 Radjabov, Teimour 2793 gm 26 AZE
2.5/5
. . 0 = X = 1 = 2763 -3
6 Grischuk, Alexander 2764 gm 30 RUS
2.0/5
. 0 = = = X = . 2723 -3
7 Ivanchuk, Vassily 2757 gm 44 UKR
1.5/5
0 = . . 0 = X = 2646 -7
8 Gelfand, Boris 2740 gm 45 ISR
1.5/5
0 0 = . = . = X 2646 -6

RESULTATS DE LA RONDE 5

RONDE 5 DU 20/03/2013 À 15H00
Ivanchuk Vassily 2757 - Carlsen Magnus 2872 : ½-½ (57) Défense Grünfeld
Svidler Peter 2744 - Gelfand Boris 2738 : ½-½ (31) Défense Grünfeld
Kramnik Vladimir 2810 - Aronian Levon 2809 : ½-½ (72) Début Reti
Grischuk Alexander 2764 - Radjabov Teimour 2793 : ½-½ (51) Gambit dame 5.Ff4
Svidler-Gelfand
Après 12.h5

La journée a commencé par un tweet surprenant d'Anish Giri : « Wow, je suis impressionné par Svidler [contre Gelfand], il est déjà gagnant contre ma Grünfeld après 11 coups ! » Peter Svidler, très satisfait de la nulle facilement obtenue contre Levon Aronian lors de la ronde précédente, a poussé rapidement son adversaire du jour dans une position difficile. Contre la défense Grünfeld de Boris Gelfand, le Russe a joué le tranquille 5.Fd2, avant de continuer par le rare 6.e3 et de l'inconnu 7.f4!?. Surpris, Boris a certainement mal réagi, car en effet, dans la position du diagramme après 12.h5, les Noirs sont en danger !

 

Svidler-Gelfand
Après 31.Cg3

Après 12...e6 13.hxg6 hxg6 14.e4 f5, un autre tweet est apparu, du spécialiste français de la défense Grünfeld, Maxime Vachier-Lagrave : « Vous n'avez pas besoin de moi pour réaliser que Svidler a une très forte attaque contre Gelfand. Cette conception avec f4 est très intéressante ! » Cependant, tout ne se passe pas comme «à la parade», Gelfand s'accroche jusqu'à faire douter Svidler qui donne un pion par 23.e6?!, on ne sait pas trop pourquoi, le zeitnot se mêle de la partie, qui se termine par la nulle dans une position confuse comme le montre le diagramme ci-contre. Peter Svidler déclarait ensuite : « La position après 15 coups, je ne vais pas l'obtenir de nouveau dans ce tournoi. Je suis beaucoup plus mécontent de la gestion de mon temps que de n'importe quel coup de la partie. »

Le grand-maître de Saint-Pétersbourg a trouvé cette intéressante idée (7.f4) avec ses secondants Vitiugov et Matlakov peu de temps avant la partie. « C'est incroyablement laid et c'est l'une des raisons principales pour le jouer, parce que je pensais que Boris pourrait décider de jouer pour l'avantage. » Gelfand n'a pas bien réagi, au contraire. L'israélien a déclaré qu'il n'avait pas joué une ouverture aussi mal de toute sa carrière. « 8...Fg4 est un désastre et 10...c6 est peut-être encore pire. »

Ivanchuk-Carlsen
Après 15.0-0

Hier, lors de la conférence de presse d'après-partie, Boris Gelfand a dit qu'il avait joué un grand nombre de parties contre Ivanchuk et que c'était toujours intéressant. Aujourdhui, même si «Chucky» a mal démarré son tournoi, il a produit une ouverture intéressante contre Magnus Carlsen. Maxime Vachier-Lagrave écrivait même : « à double tranchant, mais j'aime ça ! Ivanchuk possède déjà une très bonne position. Très impressionnant, la Grünfeld n'est pas à la fête aujourd'hui ! » Il faut avouer que le retard de développement des Noirs, des pièces peu actives et une Dame mal placée, donnaient l'avantage aux Blancs. Voir le diagramme ci-contre.

 

Ivanchuk-Carlsen
après 31.Tc1

Le numéro un mondial donne un pion après 15...Cbd7 16.Cg5 Df5 17.Dxe7. Problème pour l'Ukrainien : le temps. 23 minutes après 17...Ch5 de Carlsen, qui possède encore 49 minutes à la pendule. Le pion de plus est doublé et l'avantage est relatif, mais la question est : Ivanchuk atteindra-t-il le contrôle du temps, à temps ? Avec 2'17" au 29e coup contre 26 pour Carlsen, tout pouvait arriver, même le pire ! Dans la position du diagramme Carlsen va commettre une imprécision avec 31...Cxa4?!. Ivanchuk, malgré son énorme retard à la pendule, trouve cependant 32.Ce4!. Et sur 32...Td2 33.Tc7 Re6, les Blancs gagnent de nouveau un pion par 34.Txb7. Les coups suivants sont blitzés, Ivanchuk passe le 40e coup, et la partie est nulle au 57e coup.

« C'était un match très difficile. J'ai essayé de faire preuve de créativité dans l'ouverture. Il a bien réagi et je suis moins bien, alors j'ai décidé de sacrifier un pion afin d'entrer dans une finale où je pensais pouvoir tenir », a déclaré Carlsen. Pendant un moment, le Norvégien a même joué pour la victoire. Au 31e coup, Ivanchuk, qui était en manque de temps, a proposé la nulle. Carlsen a dit : « À un moment j'ai été optimiste, mais de manière totalement infondée et j'ai dû me battre pour sauver la partie. J'ai sous-estimé ses possibilités. C'était une décision non professionnelle et mauvaise. »

Kramnik-Aronian
Après 23...Cd8

Toujours selon Maxime Vachier-Lagrave, Vladimir Kramnik a obtenu une position agréable contre Levon Aronian. Le Français ajoutait : « Il se pourrait que ce ne soit pas suffisant pour gagner, mais il joue pour 2 résultats. Le f4-f5 donne une bonne attaque à Kramnik. » Levon Aronian aurait pu regretter d'être allé chercher un pion blanc en a2 avec sa Dame. La position critique est survenue dans le diagramme après 23...Cd8. Au lieu de 24.Dxd5, Vladimir Kramnik aurait pu continuer par 24.Txc8 Txc8 25.Dxf5 avec avantage. Natalia Pogonina écrivait : « Jusqu'à présent Kramnik a été impressionnant dans sa préparation à la maison, mais au moment de jouer pour l'avantage, il trébuche. » Natalia a raison, l'avantage blanc s'est envolé, mais Aronian est en grand zeitnot. La finale est extrêmement compliquée, pourtant, Levon transpose dans une position avec des Fous de couleur opposée et obtient le demi-point malgré deux pions de moins. Un petit miracle !

Un dernier mot sur la partie entre Alexander Grischuk et Teimour Radjabov. Après une ouverture très solide de part et d'autre, les joueurs ont obtenu une position égale, bien que très compliquée, qui aurait pu déboucher sur une nulle rapide par répétition. Cependant, Grischuk refuse l'offre implicite, puis Radjabov échange une pièce contre 2 pions blancs, ce qui lui permet d'avoir 3 pions passés liés sur les colonnes 'b', 'ç' et 'd'. Alexander Grischuk sent le danger et rend la pièce pour transposer dans une finale de Tours. Alexander Grischuk : « Aujourd'hui, je suis encore plus contrarié qu'hier. J'aurais dû gagner cette position. »

Peter Svidler | Photo Anastasiya Karlovich http://london2013.fide.com | (DR)

LES CANDIDATS

NOM FÉDÉRATION ELO AGE
1 Magnus Carlsen Norvège 2872 22 ans
2 Vladimir Kramnik Russie 2810 37 ans
3 Levon Aronian Arménie 2809 30 ans
4 Teimour Radjabov Azerbaïdjan 2793 25 ans
5 Alexander Grischuk Russie 2764 29 ans
6 Vassily Ivanchuk Ukraine 2757 43 ans
7 Peter Svidler Russie 2747 36 ans
8 Boris Gelfand Israël 2740 44 ans

Publié le 20/03/2013 - 14:00 , Mis à jour le 23/03/2013 - 09:29

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (9)

  • johnsteed

    Superbe journée, malgré les 4 nulles... J'ai été happé par les 3 magnifiques: Svidler-Guelfand (je m'en vais essayer la variante en blitz...), Chucky-Carlsen et Kramnik-Aronian. Les blancs pourront nourrir des regrets et si le résultat de ces parties avaient été différents, bah... la face du championnat en eût été changée. On peut noter la détermination de Carlsen et d'Aronian qui survivent avec les Noirs à Ivantchuk et Kramnik. Ils sont clairement un cran au dessus. A l'inverse, Kramnik et Svidler, même s'ils jouent brillamment, n'arrivent pas à faire monter la pression au moment critique, c'est peut être cela qui fait la différence entre les champions qu'ils sont tous et le vainqueur du tournoi des champions. En tout cas, de loin, le plus beau tournoi vu depuis longtemps... Après Zurich 53, y aura t-il London 2013?

    20/03/2013 20:54
  • mael22

    les partie en direct bug =(

    20/03/2013 19:52
  • stantigone

    C'est sur que certains matchs seraient plus spectaculaires que d'autres !

    20/03/2013 18:39
  • fzbof

    bien sûr ce qui n'empêche pas les préférences... mais c'est vrai qu'il serait intéressant de voir Anand face à Carlsen (ou Aronian) il ne serait pas favori mais il pourrait toujours surprendre (grosse expérience des matchs de Championnat)

    20/03/2013 18:29
  • stantigone

    @ fzbof : pour moi tous ces joueurs sont gens d'exceptions qui méritent respect !

    20/03/2013 18:11