Un mat sous la pression du temps...

« J’ai pu me rendre compte des progrès de la n°1 mondiale à l’occasion d’un duel en quatre parties classiques que nous avons disputé à Shenzhen, en Chine, du 5 au 8 avril 2017. » Vassily Ivanchuk


Ce match était très bien organisé et j’ai pris plaisir à y participer. J’avais les Blancs dans la première partie, qui s’est achevée en 30 coups. Il fallait que je m’acclimate. J’ai pu jouer ensuite de manière plus relâchée, sans me soucier du résultat. J’ai décidé d’imposer un vrai combat dans la 2e, avec les Noirs. Le choix de Yifan s’est porté sur l’ouverture du Fou (1.e4 e5 2.c4), qui est aujourd’hui assez populaire. C’est l’un des débuts les plus anciens du répertoire. Gioachino Greco (1600-1634) l’avait déjà utilisé. Philidor avait été le premier à approfondir son analyse au 18e siècle. À son tour, Howard Staunton l’avait examiné au 19e siècle, disputant de nombreuses parties avec les deux couleurs, spécialement lors de son match contre Cochrane en 1842. Dans la période récente, cette ouverture a été beaucoup jouée par Bent Larsen et John Nunn, et encore plus près de nous, par Garry Kasparov, Viswanathan Anand et Magnus Carlsen. Au final, j’ai réussi à m’imposer après une grave erreur de Yifan en zeitnot. J’ai encore gagné la 3e partie avec les Blancs, scellant prématurément le sort du match, que nous avons conclu par une nulle (3-1). Voici ce combat stratégique, qui s’est dénoué après un ultime engagement tactique.

Cet article a été publié dans la revue Europe-Echecs N°677 du mois de juin 2017, dans la rubrique « La créativité aux échecs » de Vassily Ivanchuk. Nous y avons ajouté d'intéressants commentaires et quelques variantes du GM slovaque Igor Stohl

Hou,Yifan (2649) - Ivanchuk,Vassily (2732) Shenzhen match (2), 06.04.2017. Début du Fou [C24] — Par Vassily Ivanchuk & Igor Stohl

1.e4 e5 2.c4

« L'ultime Anti-Petroff, Anti-Berlin et Anti-Marshall ! Cependant, dans les coups suivants, ce sont les Noirs qui pourront choisir entre un début du Fou ou un autre jeu ouvert. » Igor Stohl

2...f6 Transposant dans la défense de Berlin.

Rappelons que « La Pléiade berlinoise » est le nom donné à un groupe de sept champions d'échecs constitué à Berlin au milieu du XIXe siècle. Le professeur de mathématiques Ludwig Bledow (1795-1846), l'artiste peintre Karl Schorn (1803-1850), l'artiste peintre Bernhard Horwitz (1808-1885), le juriste Carl Mayet (1810-1868), le fonctionnaire administratif Wilhelm Hanstein (1811-1850), l'officier Paul Rudolf von Bilguer (1815-1840) et le diplomate et baron Tassilo von der Lasa (1817-1899). Ils firent école et enrichirent l'art des échecs en concevant une méthode d'analyse scientifique du jeu, et en élaborant une nouvelle ouverture, la célèbre défense berlinoise, basée sur la contre-attaque sur le pion Roi des Blancs par le Cavalier en f6 dans la partie espagnole : 1.e4 e5 2.f3 c6 3.b5 f6... [Europe-Echecs]

« Avec 2...c6 ça peut toujours être une Italienne, une Viennoise, et même un Gambit du Roi. Un piège bien connu est : 3.c3 c5 (meilleur est 3...f6) 4.g4 f6? (4...g6!) 5.d5 xf2+ 6.d1 f8 7.h3 avec attaque. » Igor Stohl

« 2...c5 est également jouable, mais plutôt rigide. Les joueurs aventureux pourraient envisager l'hybride Gambit Evans / Gambit du Roi par 3.b4!? xb4 4.c3 a5 5.f4!? » Igor Stohl

3.d3 c6

Il est trop tôt pour pousser 3...d5 4.exd5 xd5 5.f3 c6 6.0-0 g4 7.e1 e7 8.h3 xf3 9.xf3 d4 10.g4 0-0 11.xe5 f6 12.d1 d6 13.e1 e8 14.e3 c5 15.d2 c7 16.f3 d6 17.xd4 cxd4 18.xe8+ xe8 19.c3 dxc3 20.bxc3 h5 21.a4 e7 22.xa7 f4 23.xb7 h5 24.c8+ h7 25.h4 1-0 (25) Larsen, B-Berger,B Amsterdam 1964

« Dans la partie numéro 4 du match, les Noirs ont choisi 3...c6 4.f3 c5 5.0-0 d6 (5...0-0 6.a4 a5 7.g5 h6 8.h4 g5 9.g3 d6 1-0 (37) Karjakin,S (2781)-So,W (2812) Paris 2017) 6.c3 0-0 7.a4 a5 8.g5 e7!? 9.h4 (Une démarche basée sur des principes était 9.xf6 gxf6 10.d4 a7 11.d2!?) 9...d5 10.b3?! (10.exd5 fxd5=; 10.xf6 dxc4 11.d4 xd4!? 12.cxd4 gxf6 13.d5 f5 avec du contre-jeu) 10...dxe4 11.xf6 gxf6 12.d2 g6!? 13.xe4 e7 14.xg6 hxg6 15.d2 f5 16.h6? a6!-+ 17.f4 fxe4 18.dxe4 c5+ 19.h1 e3 20.ad1 e7 0-1, Hou,Y (2649)-Ivanchuk,V (2732) Shenzhen 2017 » Igor Stohl

4.f3 e7

« Les Noirs préfèrent orienter le jeu vers un combat de manœuvre, stratégique, sur le modèle de l'Espagnole fermée ou du Giuoco Piano. Le coup principal 4...d5 5.b3 ne convenait pas à Ivanchuk; c'est une ligne plus concrète. » Igor Stohl

Voici quelques lignes d'ouverture : 5...d6 (5...b4+ 6.d2 xd2+ 7.xd2 d6 8.g5 bd7 9.exd5 cxd5 10.h4 (10.d4!?) 10...g6 11.0-0 h6 12.d2 f8 13.d4 e4 (13...g7!? 14.dxe5 xe5) 14.c3 g7 15.f3 e8 16.ae1 e3 17.d3 b8 18.f4 b6 19.b5 e7 20.f3 g4 21.g3 c6 22.f5 g5 23.f6+ xf6 24.fxe3 avec un clair avantage blanc. Hou,Y (2673)-Koneru,H (2581) Beijing rapide 2014) 6.exd5 (6.c3 dxe4 7.g5 0-0 8.cxe4 xe4 9.xe4 f5 10.f3 xe4 11.dxe4 d7 est solide; la paire de Fous peut être neutralisée dans une position symétrique. 12.c3 (12.0-0 c5 13.e3 xb3 14.axb3 c7 15.fd1 a6 16.b6 xb6 17.xd6 ad8= Ponomariov,R (2729)-Wang,Y (2691) Poikovsky 2012) 12...a5 13.a4 c5 14.c2 b5 15.0-0 c7 16.d1 ab8 17.axb5 cxb5 18.g3 b4 19.cxb4 xb4 20.d2 xb2 ½-½ Adams,M (2715)-Kramnik,V (2780) Tilburg 1998) 6...cxd5 7.0-0 c6! 8.g5 e6 9.c3 c7 10.b5 b6 11.e1 a6 12.c3 d6 ½-½ (32) Kamsky,G (2720)-Gelfand,B (2733) Bazna 2009

5.0-0 d6 6.b3 0-0

Après 6...0-0

7.e1

J’avais déjà joué cette position contre Larsen, en 1992. Il avait transposé dans un schéma de défense Philidor avec 7.c3 bd7 8.d4 b5 9.e1 b7 10.a3 a6 11.g5 h6 12.h4 e8 13.a4 c7 14.axb5 axb5 15.xa8 xa8 16.d5 b4 et j’avais obtenu une position confortable 0-1 en 66 coups. Larsen,B (2535) -Ivanchuk,V (2720) Roquebrune 1992

7...e8

7...bd7 8.c3 c5!? 9.c2 g4 10.bd2 e6 11.h3 h5 12.f1 d7 13.g4!? (13.g3 xf3 14.xf3 g6 15.h6 (15.e3 g5 16.ad1 xe3 17.xe3 h4 18.d4 f6 19.dxe5 dxe5 20.b3 g5 21.c5 fe8 22.e2 g7 23.b4 b6 24.a4 c5 25.c4 e7 26.a4 e6 27.ed2 h5= Gelfand,B (2685)-Jussupow,A (2655) Munich 1994) 15...e8 16.ad1 g5 17.xg5 xg5 18.d4 f4 19.g4 xg4 20.hxg4 ad8 21.f3 a5 22.f2 b6 23.e2 e6 24.a3 c4 25.b1 exd4 26.xd4 d5 27.exd5 xd4 28.xe8+ xe8 29.cxd4 cxd5= Ghaem Maghami,E (2570)-Bu,X (2670) Moscow 2012) 13...g6 14.g3 g5 15.xg5 a) 15.xg5 xg5 16.d4 xc1 17.xc1 e8 18.d2 Pikula,D (2500)-Nikcevic, N (2465) Budva 2002 18...f8=; b) 15.g2 xf3 16.xf3 g5 17.e3 xe3 18.fxe3 f6 (18...e8=) 19.e2 d5 20.f1 e7 21.exd5 cxd5 22.f5 xf5 23.xf5 g6 24.f2 Shanava,K (2532)-Zeynalov,F (2259) Baku 2007 24...e4!?; 15...xg5 16.d4 f4 17.e2 f6 18.g2 exd4? (18...ad8 19.xf4 xf4 20.c1 xc1 21.axc1 f6=) 19.fxd4 fe8 20.xf4 xf4 21.f3 b6 22.c1 xc1 23.axc1 d5 24.e5 d7 25.f4 xc2 26.xc2 c5 27.e3 avec un clair avantage blanc. Carlsen,M (2840)-Wei, Y (2706) Wijk aan Zee 2017

8.c3 f8 9.bd2 e6!?

Une nouveauté. En principe, c'est le coup typique dans ce genre de position, qui ressemble à une Italienne. Sur 9...h6 10.h3 bd7 11.d4!? c7 12.c2 (12.h4 d5 13.exd5 cxd5 14.dxe5 xe5 15.df3 xf3+ 16.xf3 ½-½ Negulescu,A (2464)-Vajda,L (2507) Romania 2001 16...xe1+ 17.xe1 f5 avec du contre-jeu.) 12...g6 13.f1 g7 14.g3 f8 15.e3 e6 16.d2 h7 17.ad1 ad8 18.c1 c8 19.d2 e6 20.f3 b6 21.b4 f8 22.a4 8d7 23.h4 f8 24.h5 g4 25.hxg6+ fxg6 26.dxe5 dxe5 27.xd8 xd8 28.h2 c8 29.f4 exf4 30.xf4 e7 31.e5 1-0 (40) Hou,Y (2584)-Reinaldo Castineira,R (2503) Zuerich 2009

Similaire est 9...bd7 10.d4 c7 11.c2 g6 12.f1 g7 13.g3 b6 14.g5 h6 15.d2 b7 16.c1 h5 17.h6 h8 18.h3 h7 19.d2 df8 20.ad1 ad8 21.b3 c8 22.g5 ½-½ (25) Palac,M (2584)-Stohl,I (2558) Sibenik 2006

10.c2 bd7 11.h3 h6 12. d4 c7

Après 12...♕c7

13.c4

Les Blancs empêchent la percée d6-d5, mais ce n’était pas une menace. Et donc, il fallait jouer 13.a4 d5 14.xe5 xe5 15.dxe5 xe5 16.f3 h5 17.e5 e4 18.e2 f5 19.e3 h7 20.c4 avec un léger avantage blanc.

Igor Stohl propose de continuer par 13.f1 ad8 avec l'idée si 14.e3?! d5 15.exd5 xd5!? 16.xd5 xd5 avec des chances partagées.

13...exd4!

L’échange de pions au centre favorise les Noirs. Les pièces blanches se retrouvent mal placées dans cette structure avec les pions en c4 et e4, spécialement le Cavalier en d2.

« 13...ac8 14.b3 (14.d5? cxd5 15.exd5 xd5-+) 14...b5 15.b2 bxc4 16.bxc4 et tôt ou tard les Noirs devront relâcher la tension centrale. » Igor Stohl

14.xd4 b6

« Forçant la main des Blancs, sinon ils pourraient confortablement terminer leur développement par b3 et b2. » Igor Stohl

15.xe6 xe6 16.f3

« Il n'y a pas le temps pour 16.b3? ae8 avec un bien meilleur développement et une forte pression sur le pion e4. » Igor Stohl

16...ae8

Les pions blancs contrôlent mieux le centre, mais la pression exercée sur eux par les pièces noires est très forte.

17.d4

Igor Stohl analyse 17.e3!? c5!? (17...xb2 18.b1 a3 (18...xa2 19.a1 xc4 20.d3 c3 21.d4 b4 22.a4 d5 23.xb4 xb4 24.e3 dxe4 25.c4+-) 19.xb7 c5 20.c7 a5 21.xc6 fxe4 avec des chances partagées.) 18.d2 xb2 19.b1 xa2 (19...a3 20.a4 avec des compensations.) 20.a1 b2 21.b1=

17...e5!? « Introduction à un sacrifice de qualité positionnel. » Igor Stohl

« 17...xe4 semble aussi jouable : 18.e3!? a) 18.xe6 xf2+ 19.h1 (19.h2 g3+ 20.g1 f2+=) 19...g3+ 20.h2 xe6 21.d3 g6 22.xe6 f1+ 23.h1 g3+=; b) 18.c5 dxc5 19.xe6 xe6 20.e2 d5 21.e3 a5=; 18...f6 (18...e5? 19.f3) 19.e6 ec5 20.xf8 xf8 21.d2 avec des compensations. » Igor Stohl

18.f4

18.e3 xb2 (18...c5 19.f5 xb2 20.f3 avec des compensations.) 19.b1 xa2 (19...a3 20.xb7 c5 n'est pas clair.) 20.xb7 c5 21.b1 (ou 21.b1 xb1 22.bxb1 cxe4 23.xc6 5e6) 21...cxe4 est égal.

De même que 18.f4 xe4 19.xe4 xe4 20.e3 xb2 21.b3 xb3 22.axb3 a6.

18...xb2

Après 18...♕xb2

Igor Stohl a analysé la poussée 18...d5 19.cxd5! c5 (19...cxd5 20.xe5 xe5 21.b3!?+-) 20.dxc6 bxc6 21.e3 xb2 (21...xe4 22.b4! xf2 23.bxc5 xd1 24.cxb6 xe3 25.bxa7+-) 22.e2!? (ou 22.b1!? avec dans les deux cas un avantage blanc.)

19.xe5?!

Une décision précipitée. Il aurait fallu que les Blancs aient une bonne position pour gagner la qualité. Leurs cases noires sont faibles et les pièces des Noirs vont obtenir des avant-postes.

C’est pourquoi 19.b1! xa2 20.xb7 était meilleur, laissant aux Blancs de nombreuses options ouvertes, ainsi que l’initiative : 20...a6 (20...c5 21.d3 e5 22.b3! xd3 23.xd3 h5! la seule case pour la Tour. 24.a1 b2 25.b1 a3 26.g4 a6 27.d2 a5 28.xd6 xd6 29.xd6 a1 avec un jeu assez égal.) 21.b1 a5 22.f5 e5 23.d2 c5 24.e3 continuant de chasser la Tour et après 24...xc4 25.d4 fd7 26.f4 g6 27.b3 xd4 28.xd4 d5 29.h1 c5 30.c2 et les Blancs sont un peu mieux.

« Simple, mais maintenant les Noirs ont des compensations avec leur contrôle des cases noires et leurs pions compacts. » Igor Stohl

19...dxe5 20.b3 a3

« Avec de bonnes compensations noires pour le pion de moins. » Igor Stohl

20...b6 conduisait à une position complexe : 21.d3 a4 22.ab1 c3 23.xc3 xc3 24.a1 a3 et rien n’est clair.

21.d3 a5

« 21...a6!? 22.c3 c5 était plus solide. » Igor Stohl

22.ab1 b8 23.e2 g6 24.d1?!

Après 24.♗d1?!

Je n’aime pas vraiment ce coup passif. Il valait mieux améliorer la mauvaise position du Cavalier blanc par 24.c1 e7 25.c3 b6 26.d3 e6 27.b3 e8 28.d1

24...a4 25.c1 e7 26.xa4

Les Blancs décident de prendre ce pion, d’autant plus que le pion e4 est faible, mais il valait mieux jouer 26.f3 c5 27.d3 fd7 « est au moins égal. En pratique, il est plus facile de jouer de telles positions avec les Noirs, car les Blancs manquent de plans et d'objectifs concrets. » Igor Stohl 28.xc5 xc5 29.c2 avec un jeu égal.

26...c5 27.c2 d8

« Après avoir abandonné le pion a4, les Noirs ont amélioré leur coordination et possèdent toujours une excellente compensation. La suite de la partie montre que les Blancs doivent marcher sur des œufs. » Igor Stohl

28.e3?

Après 28.♖e3?

Une erreur. Cette Tour va pouvoir être attaquée en e3. 28.e1 était correct et les Blancs restent moins bien, mais ils n’ont aucune faiblesse évidente en défense.

28...h5! 29.d3 h6

« 29...fxe4?! 30.be1 n'était déjà plus suffisant pour Ivanchuk. » Igor Stohl

30.f3 cxe4?!

Une imprécision. J’aurais dû prendre ce pion avec l’autre Cavalier : 30...fxe4! 31.xc5 xc5 32.b3 d2 33.c3 e4 34.g3 f4 35.e1 d6 avec une position gagnante.

31.e1 d4

Gardant mon net avantage. 31...d2 était moins bon, suivi de 32.xe5 e8 33.d3 c5 34.xd2 xd2 35.xd2 xe5 36.xe5 xe5

32.c5

Après 32.c5

Les Blancs affaiblissent leur position. Ils auraient gardé de bonnes chances en se défendant passivement par 32.b3 d2 33.xe5 xf3+ 34.xf3 e4 35.d1

32...d5?!

Une faute en zeitnot. Il n’est jamais facile de calculer sous la pression du temps. Le bon chemin était 32...d2! 33.xe5 c4!! 34.d1 (34.xc4 xe1+ 35.h2 f1+ 36.g1 g3+ 37.h2 h1+ 38.xg3 h4+ 39.xh4 xg2 suivi du mat.) 34...xf3+ 35.xf3 xc5 avec un pion de plus et toutes les chances de gain.

33.b3 g7

33...g7 34.xd5 cxd5 35.fe3 c7 était une autre option.

34.b2

Yifan Hou craque à son tour sous la pression du temps ! Elle aurait dû simplifier par 34.xd5 cxd5 35.c6 bxc6 36.xc6 g5 et voici une variante amusante : 37.b1 d2 38.xf7+! xf7 39.xe5 (39.b7 xd3 40.xf7+ xf7) 39...f6 40.b7+ h6 41.f7+ xf7 42.xf7 c4!! et maintenant 43.c7! (43.b7 c1+ 44.h2 f1+ avec la nulle.) 43...xc6 44.xc6 e4 45.a4 et ce sont peut-être les Blancs qui ont les meilleures chances grâce à leur pion passé sur la colonne « a ».

34...df6 35.c2?!

« Il est presque impossible de jouer avec précision une position aussi complexe. Après 35.h4! Les Noirs ne peuvent pas augmenter la pression et les Blancs sont prêts à prendre le relais. Un exemple : 35...c7 36.g3 e7 37.e2 avec xe5 et d3 dans l'air. » Igor Stohl

35...c7

Sur 35...d2 36.xe5 xf3+ 37.xf3 e4=

36.e2 d2

36...d5 37.b2 g5 38.g3 f6 et les Noirs restent mieux.

Après 36...♘d2

37.xe5?

L’erreur décisive. 37.xf6! gardaient des chances de nulle après 37...xf6 38.xe5 e4 39.xd2!! et c’est peut-être ce coup que Yifan a raté : 39...xd2 40.xe4 f5 41.c2 (41.e2 f4 42.f3 f6) 41...f6 (41...xe5!?) 42.b3 h4 43.xf7 f4.

« 37.xe5 e4 38.xe4 dxe4 39.xe4 xe4 40.xf7+ xf7 41.xf7 xc5 » Igor Stohl

37...xf3+ 38.gxf3 d7!-+ Cette fois, la partie est finie ! 39.b2?!

« 39.c2 d5 (39...h4-+; 39...xd3-+) 40.e7 xd3 41.xd3 xd3-+ aurait seulement prolongé la souffrance. » Igor Stohl

39...f4 40.e7 xh3! 41.xf7+

Le Roi noir va se mettre en sécurité, et le Roi blanc va bientôt se faire mater.

Après 41.♕xf7+

41...h6 42.f8+ g5 Abandon. Le mat est imparable. 0-1

Hou,Yifan (2649) et Ivanchuk,Vassily (2732) Shenzhen, 2017
Hou,Yifan (2649) - Ivanchuk,Vassily (2732) Shenzhen (2), 06.04.2017. Début du Fou [C24]

Fondée en 1959 par Raoul Bertolo, la revue Europe-Echecs résulte de la fusion entre L'Échiquier de France et l'Échiquier de Turenne. Tout a commencé avec L'Échiquier de Paris (bulletin des cercles de l'Île-de-France) créé en 1946, qui a fusionné après son 60e numéro, en 1955, avec L'Échiquier de France. Ce mensuel a à son tour fusionné, après 36 numéros, en décembre 1958, avec L'Échiquier de Turenne créé en 1955, pour finalement fusionner après 41 numéros, en décembre 1958, avec le magazine Europe-Echecs créé en janvier 1959. Europe-Echecs est l'une des plus anciennes revues françaises sur le jeu d'échecs encore en parution. Merci pour votre soutien et votre fidélité !

La revue Europe-Echecs
https://www.europe-echecs.com/la-revue-europe-echecs.html
Abonnement à la revue Europe-Echecs
6 mois = 34,95€ ; 1 an = 59,95€ ; 2 ans = 118,95€
https://www.europe-echecs.com/abonnement.html
Voir un exemplaire gratuit de la revue "en ligne"
https://www.europe-echecs.com/mag/html5/683FR/index.html

Jouez aux échecs en direct avec « Simple Chess »
https://www.europe-echecs.com/jeu-direct.html
SimpleChess Google Play
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.simplechess&hl=FR
SimpleChess App Store
https://itunes.apple.com/FR/app/simplechess/id394634657?mt=8


Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (0)

  • Aucune réaction pour le moment