Alireza Firouzja est Français

Alireza Firouzja (France)
Alireza Firouzja est Français et participera à la Coupe du Monde d'Échecs qui débute le 10 juillet à Krasnaïa Poliana, en Russie, sous ses nouvelles couleurs ! Nous sommes heureux et fiers qu'un joueur aussi talentueux qu'Alireza Firouzja représente désormais la France !


L'histoire d'Alireza Firouzja en France a débuté lorsque Bachar Kouatly - alors président de la Fédération Française des Échecs - l'a invité à participer aux Internationaux de France de parties rapides et blitz, qui se sont déroulés au Blanc-Mesnil, du 30 mai au 2 juin 2019. Firouzja remportait alors la finale du tournoi rapide ! Par la suite, des discussions se sont engagées avec Bachar Kouatly, François Gilles, président du Club de Chartres, et Jean-Pierre Gorges, maire de Chartres, afin de lui trouver un moyen d'avancer et de s’entraîner dans un climat propice. François Gilles, ainsi que son épouse Chantal, se sont occupés de lui et de sa famille, pendant que Bachar Kouatly écrivait au Ministre de l'Intérieur, M. Christophe Castaner, afin qu'il examine avec bienveillance la naturalisation du jeune prodige. De nombreuses autres démarches ont été nécessaires jusqu'à l'obtention de la nationalité.

La vie d'Alireza Firouzja s'est trouvée bouleversée lorsque qu'en décembre 2019, au tournoi de Sitges (Espagne), deux de ses compatriotes : Parham Maghsoodloo et Mohammad Amin Tabatabaei, ont joué en blitz contre l'Israélien Ido Gorshtein, apparemment sans le savoir puisqu'il n'y avait pas de drapeau à côté des échiquiers. La Fédération Iranienne des Échecs, qui interdit les rencontres entre les deux nations, a alors décidé de sanctionner toute l'équipe masculine en retirant sa participation des Championnats du monde de parties "Rapide et Blitz" prévus à Moscou la même année.

Alireza Firouzja - qui n'était pas présent à Sitges - n'a pas voulu renoncer à cette compétition et a joué sous la bannière de la Fédération Internationale des Échecs (FIDE) pour contourner l'interdiction de sa Fédération. Une excellente décision puisque le jeune iranien a terminé vice-champion du monde de parties rapides, devancé seulement par le champion du monde, le Norvégien Magnus Carlsen.

Alireza Firouzja avec le maillot de son club, le C’Chartres Échecs

Le 7 juillet 2021 Bachar Kouatly annonçait : « Bienvenue à Alireza Firouzja qui est désormais citoyen français. Fier d’avoir aidé et remerciements à son club C’Chartres Echecs et à Jean-Pierre Gorges maire de Chartres. »

Alireza Firouzja participera à la Coupe du Monde d'Échecs qui débute le 10 juillet sous ses nouvelles couleurs ! Nous sommes heureux et fiers qu'un joueur aussi talentueux qu'Alireza Firouzja représente désormais la France !

Alireza Firouzja rejoint ainsi de célèbres joueurs étrangers qui ont décidé, pour des raisons diverses, de devenir Français. En voici quelques-uns : 

  • Samuel Rosenthal, né le 7 septembre 1837 en Pologne, mort le 12 septembre 1902 à Neuilly-sur-Seine, joueur d'échecs professionnel et journaliste franco-polonais.
  • David Markelovitch Janowski (25 mai 1868 en Pologne (alors dans l'Empire russe), mort le 15 janvier 1927 à Hyères, considéré au début du XXe siècle comme l'un des meilleurs attaquants.
  • Ossip Samoïlovich Bernstein (20 septembre 1882 à Zhitomir aujourd'hui Ukraine) - 30 novembre 1962 (France). Il s'est installé en France après la première guerre mondiale, naturalisé français en 1933.
  • Joseph (Józef, Iosif) Cukierman (Zukermann), né en 1900 à Gródek, Autriche-Hongrie – 18 novembre 1940, à Castres) un maître d'échecs franco-polonais.
  • Nicolas Rossolimo (Nikolaï Spirodonovitch Rossolimo), né le 28 avril 1910 à Kiev (Russie) et mort le 24 juillet 1975 à New York, un joueur d'échecs franco-américain.
  • Xavier Tartacover (ou Xavier Tartakover), né Savielly Grigorevitch Tartakover le 21 février 1887 à Rostov-sur-le-Don en Russie et mort le 4 février 1956 à Paris, austro-hongrois puis polonais naturalisé français.
  • Et bien entendu le plus célèbre d'entre tous : Alexandre Aleksandrovitch Alekhine, né le 19 octobre 1892 à Moscou, naturalisé français par décret du 2 novembre 1927 alors qu'il disputait en Amérique du Sud, du 16 septembre au 30 novembre 1927, le championnat du monde qu'il remporta contre José Raoul Capablanca. Si bien que le match commencé par un Russe contre un Cubain fut gagné par un Français.

Alexandre Alekhine

À seulement 18 ans, le parcours d'Alireza Firouzja - né le 18 juin 2003 à Babol, une ville au nord-est de Téhéran - est déjà impressionnant : maître international en 2016, grand maître en 2018. Il a remporté le championnat d'Iran à douze ans en février 2016 et une deuxième fois en février 2019. En août 2019 il dépasse les 2700 points Elo, ce qui le place dans les 40 meilleurs joueurs d'échecs du monde.

En décembre 2019 Firouzja remporte la médaille d'argent au championnat du monde d'échecs de parties rapides. En janvier 2020 il participe au fameux tournoi de Wijk aan Zee (Tata Steel Chess) ; à 16 ans il est le plus jeune participant et à mi-parcours il est seul en tête avec 5 points sur 7 ! Remplaçant de dernière minute au IIe Festival d'échecs de Prague en février 2020 après le retrait du Chinois Wei Yi, Alireza Firouzja remportait la compétition au départage. En 2021, de nouveau au Tata Steel Chess, Alireza terminait troisième ex æquo devant Carlsen.

Au 1er juillet 2021, Alireza Firouzja est 12e joueur mondial avec un classement Elo classique à 2759 et quatrième joueur mondial en blitz avec + 2800 Elo.

Une partie commentée par Alireza Firouzja
Alireza Firouzja, le 18 juin 2021, pour ses 18 ans, avec Bachar Kouatly, sous la tour Eiffel.

Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (8)

  • MarcusParis

    Bravo à Alireza et à Bachar

  • manonchess

    Hormis son très fort niveau, Alireza affiche une personnalité positive et charismatique.
    Nul doute qu'il continuera à s'épanouir parmi les GMI français.
    Plusieurs locomotives en vue pour les échecs français !

  • EuropeEchecs

    Un seul point d'exclamation était suffisant Purkinje. Nous avons seulement mis "quelques-uns" des joueurs qui n'ont possédé par la suite que la nationalité française et non pas une double nationalité.

  • Purkinje

    Vous avez oublié Boris Spassky !!!!!!!

  • Caravelle

    Du coup il est n°1 ? MVL l'a un peu pris de haut ces derniers mois ça promet de belles empoignades 😁😁