Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Championnat d'Europe Féminin 2019

Alina Kashlinskaya championne d'Europe 2019. Marie Sebag médaille d'argent. Elisabeth Paehtz médaille de bronze. Pauline Guichard 6e, Sophie Milliet 47e, Camille de Seroux 96e.

La Fédération turque des échecs sous les auspices de l'European Chess Union organise le XXe championnat d'Europe individuel féminin d'échecs à Antalya, en Turquie, à partir du 10 avril (jour d'arrivée) jusqu'au 23 avril 2019 (jour du départ). Ronde 1 jeudi 11 avril à 14h00, jour de repos mercredi 17 avril, 11e et dernière ronde lundi 22 avril à 10h00. Compétition et l’hébergement dans l’Hôtel AskaLara Resort & Spa. Site officiel http://eiwcc2019.tsf.org.tr avec parties en direct.

Le Championnat d'Europe d'échecs individuel été créé en 2000 par l'European Chess Union dans le but de déterminer non seulement les Championnes d'Europe d'échecs, mais aussi de qualifier les 14 premières joueuses pour la Coupe du Monde de la Fédération Internationale des Échecs (FIDE). Les championnats d'Europe se déroulent en onze (11) rondes à la cadence de 90 minutes pour les premiers 40 coups, puis 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. Le montant total des prix est de 60.000€ dont 10.000€ à la première, 8.000€ à la deuxième, 6.000€ à la troisième [...] et 1.000€ à la vingtième.

Les parties du Championnat d'Europe Féminin 2019
Le podium | Photos http://eiwcc2019.tsf.org.tr

extrait du classement final

TitNomFédEloPts Dep.2Dep.3Perf.Elo+/-
1IMKashlinskaya Alina
247787176258214,5
2GMSebag Marie
246186973,5256815,2
3IMPaehtz Elisabeth
2456867,573255714
4IMGaponenko Inna
2428869,575254516,8
5GMStefanova Antoaneta
24648636825096,2
6WGMGuichard Pauline
23927,57175,5251438
7WGMFataliyeva Ulviyya
22667,566,570,5249368,4
8GMUshenina Anna
24327,56974249910,4
9IMTsolakidou Stavroula
24297,564,568,524919,4
10GMDzagnidze Nana 
25137,566712483-3
11WGMZawadzka Jolanta
24187,56468,524748,8
12GMCramling Pia
24607,56468,524783,1
13IMBodnaruk Anastasia
24277,56468,524383,6
14GMSocko Monika
24477,557,560,52409-2
15WGMParamzina Anastasya
2214765,568,5247073,6
16WGMBrunello Marina
2356764,567246634,2
17IMAtalik Ekaterina
24557687324732,5
18WGMMamedjarova Turkan
2256761,564243353,2
19GMGoryachkina Aleksandra
2534763,566,52424-11,9
20FMSalimova Nurgyul
24157656924171,1
21IMMammadzada Gunay
243876367,52424-1,7
22WGMBelenkaya Dina
2297759,562,5239030,4
23IMHouska Jovanka
242676266,52408-2,3
24IMMatnadze Ana
2367764,56923944,5










47IMMilliet Sophie
2394663672325-9,4
96WFMDe Seroux Camille
21514,550,5532129-7,6

extrait des résultats de la ronde 11 (10h00)

NomEloPtsRésPtsNomElo
1Stefanova Antoaneta 24647 1-0
8Gaponenko Inna 2428
2Cramling Pia 24607½-½Kashlinskaya Alina 2477
3Sebag Marie 2461½-½7Dzagnidze Nana  2513
4Paehtz Elisabeth 24567 1-0
7Atalik Ekaterina 2455
5Ushenina Anna 24327½-½7Socko Monika 2447
6Guichard Pauline 23927½-½7Zawadzka Jolanta 2418
7Mammadzada Gunay 2438½-½7Tsolakidou Stavroula 2429
8Fataliyeva Ulviyya 2266 1-0
Girya Olga 2461
9Bodnaruk Anastasia 2427 1-0
Mkrtchian Lilit 2397
10Houska Jovanka 2426½-½Paramzina Anastasya 2214
11Semenova Elena 2216½-½Salimova Nurgyul 2415
12Narva Mai 23656 0-1
6Goryachkina Aleksandra 2534
13Khotenashvili Bela 24796½-½6Zimina Olga 2377
14Shuvalova Polina 24576 0-1
6Matnadze Ana 2367
15Pogonina Natalija 24556½-½6Balajayeva Khanim 2358
16Arakhamia-Grant Ketevan 23606½-½6Guseva Marina 2404
17Milliet Sophie 23946 0-1
6Belenkaya Dina 2297








55De Seroux Camille 2151 1-0
Koljevic Nikolina 1917

Départages : a) Rencontre directe entre les joueuses à égalité ; b) Buchholz Cut 1 ; c) Buchholz ; d) La moyenne Elo des adversaires ; e) Le plus grand nombre de victoires.

Sebag - Dzagnidze
Après 22.Fd5
Sebag - Dzagnidze
Après 30.Rg1!
Milliet - Belenkaya
Après 26...Db5

Marie Sebag (2461), la meilleure chance française dans la dernière ronde, et Nana Dzagnidze (2513), se sont expliquées sur le thème de la défense française variante Tarrasch avec 3...c5. Marie a consommé beaucoup plus de temps que son adversaire dans l'ouverture avant d'obtenir la position du 1er diagramme après 22.Fd5, des pendules à 0h13-0h50 et une agressive position noire. 22...h4 23.Fxc6 Dxc6 Que Marie vide de son potentiel par 24.Dd5 h3?! La première imprécision de Nana Dzagnidze qui croit encore à une attaque. 25.Dxc6 hxg2+ 26.Rxg2 bxc6 27.Fa3! Th2+ 28.Rf3 Th3+ 29.Rg2 Th2+ La Géorgienne souhaiterait maintenant annuler, mais Marie Sebag, avec moins de 10 minutes, joue 30.Rg1!, 2e diagramme. 30...Th6 31.Te5! f4 32.Ta5!? et nulle sur proposition de la Française. Avec 8 points, le classement final de Marie va dépendre des autres résultats.

Sophie Milliet (2394), avec 6 points, était trop loin des places qualificatives. Malgré tout, Sophie a réussi à coincer le Roi de Dina Belenkaya (2297) au centre avec un avantage non négligeable. Mieux encore, selon la machine, dans le 3e diagramme, Sophie Milliet avait l'occasion de prendre un grand avantage par 27.f5!!, mais a continué par 27.Tb1 Cf8 28.De3 Tc8 29.g4 Dc4 pour se retrouver dans une finale avec un mauvais Fou contre un bon Cavalier, qu'elle perdra à cause d'un 54.Re3?.

Marie Sebag | Photos http://eiwcc2019.tsf.org.tr

La défense Tarrasch de la Polonaise Jolanta Zawadzka (2418) lui a donné une finale un peu meilleure contre Pauline Guichard (2392) en raison d'une structure de pions supérieure, mais la nulle sera signée au 38e coup.

Camille De Seroux (2151) gagne un pion dès le 10e coup, un petit avantage matériel qu'elle réussira à convertir en gain contre Nikolina Koljevic (1917) en finale de Tours au 86e coup.

Fataliyeva - Girya
Après 8.b3
Fataliyeva - Girya
Après 36.De2
Fataliyeva - Girya
Après 41.Txf7+ 1-0

Catastrophe dans l'ouverture. La Trompowsky de l'Azérie Ulviyya Fataliyeva (2266) a tourné à l'horreur en quelques coups nonchalants : 1.d4 d5 2.Fg5 Cf6 3.Fxf6 gxf6 4.e3 c5 5.c3?! (5. dxc5) 5...Cc6 6.Fd3?! (6.dxc5) 6... e5! 7.Dh5?! Db6 8.b3 et dans le 1er diagramme les Blancs sont déjà perdus. 8...cxd4! 9.exd4 Cxd4! Une combinaison basée sur la Tour en a1 non défendue. Ulviyya Fataliyeva n'a pas pris en d4, mais la perte du pion d4, la supériorité centrale des Noirs et la paire de Fous d'Olga Girya (2461) ne laissaient [normalement] plus aucun espoir aux Blancs. Ce qui s'est passé ensuite démontre une fois de plus la difficulté de gagner une partie gagnante. Dans le 2e diagramme Olga Girya est en zeitnot et n'a plus qu'un demi-point à sa portée par 36...Dxe2+ 37.Rxe2 Td2+, etc. mais son 36...Dd4?? est une terrible faute. Ulviyya Fataliyeva saute sur l'occasion pour l'emporter par 37.Fxf5 Df6 38.bxc5 Dxf5+ 39.Rg2 Dg5+ 40.Rh1 Td2 41.Txf7+ 1-0, 3e diagramme, c'est bientôt mat !

extrait de la ronde 10

L'avenir nous dira si Inna Gaponenko (2428) et Marie Sebag (2461) ont eu raison de signer la paix après seulement : 1.e4 c5 2.Cf3 d6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 a6 6.Fe3 e5 7.Cf3 Fe7 8.Fc4 O-O 9.O-O ½-½... Et puis, voyant les résultats nuls s'accumuler sur les premières tables, l'opération ne s'avère pas si mauvaise, bien au contraire. L'Ukrainienne et la Française se sont pratiquement offert un jour de repos supplémentaire avant la onzième et dernière ronde qui débutera demain à 10h00 au lieu de 14h00.

Kashlinskaya - Bodnaruk
Après 19.Tgd1
Kashlinskaya - Bodnaruk
Après 22.Te1
Kashlinskaya - Bodnaruk
Après 32.d6

C'est finalement Alina Kashlinskaya qui réalise la meilleure opération de la journée. Nullement affectée par sa défaite de la veille contre Inna Gaponenko, la joueuse russe revient aux avant-postes à la faveur d'une victoire sur sa compatriote Anastasia Bodnaruk. Parfaitement préparée, les deux joueuses ont récité 19 coups de théorie d'une Grünfeld avec 4.Ff4. Dans le 1er diagramme après 19.Tgd1, Anastasia Bodnaruk innove par 19...e4. Et sur 20.d5 Fc8 21.Td4 Fd7 22.Re1, 2e diagramme, il fallait jouer 22...Fc5 23.Td2 Tc8 avec un meilleur jeu pour les Blancs, mais rien de définitif. Au lieu de ça, l'immédiat 22...Tc8? perd un pion sans compensation après 23.Txe4 Ff5 24.Td4 Fd6 25.h4 Td7 26.Tcd1 Fe5 27.Cxe5 fxe5 28.Tc4 Tf8 29.Fb4 Tff7 30.Tc8+ Rg7 31.Te8 e4 32.d6, avec un avantage blanc cette fois décisif. 1-0 au 55e coup. Une victoire facile pour Alina Kashlinskaya.

Camille De Seroux peut nourrir de nombreux regrets. Complètement gagnante en moins de 20 coups avec les Noirs face à Fidan Aghasiyeva, la Suissesse s'est retrouvée dans une finale avec deux Tours contre Dame et quelques pions de chaque côté, avant de s'incliner dans une finale Dame contre Tour.

extraits de la ronde 9

Sebag - Khotenashvili
Après 41....Rh6
Guichard - Bulmaga
Après 41.Re3
Milliet - Goryachkina
Après 41.Cd7
  1. Ne boudons pas notre plaisir; les Françaises ont très bien joué dans cette neuvième ronde qui s'annonçait extrêmement difficile. Marie Sebag (2461) n'a pas toujours été très convaincante jusqu'ici, mais aujourd'hui elle n'a laissé aucune chance à la Géorgienne Bela Khotenashvili (2479), en particulier pendant la phase du zeitnot. Dans le 1er diagramme les jeux sont faits et Marie remportera la finale de Dames.
  2. Le duel entre Pauline Guichard (2392) et Irina Bulmaga (2438) a été très tendu du début à la fin et c'est en zeitnot réciproque que Pauline a fait la différence, malgré un très intéressant sacrifice de qualité de la Roumaine. Dans le 2e diagramme la finale est gagnante pour les Blancs.
  3. Sophie Milliet (2394) a certainement eu des chances de gain contre Aleksandra Goryachkina (2534) avant le contrôle du temps, mais son avantage s'est évaporé pendant le zeitnot et dans le 3e diagramme il n'y a pas mieux que la nulle, même si cela reste un excellente résultat.
  4. La Suissesse Camille De Seroux (2151) avait pourtant parfaitement redressé la situation juste avant le contrôle du temps, mais son traitement de la finale Tour et Fou contre Tour et Cavalier et quatre pions chacune n'a pas été assez précis pour prendre le demi-point à la GMF russe Aleksandra Maltsevskaya (2296).

extrait de la ronde 8

Apparemment la MI lituanienne Deimante Cornette a abandonné le tournoi. Avec seulement 2,5 points après la ronde 7, le site de la compétition affiche qu'elle ne sera plus appariée jusqu'à la fin. À noter aussi la défaite de la favorite Aleksandra Goryachkina (2534) face à la Polonaise Jolanta Zawadzka (2418). Marie Sebag n'a eu aucun problème pour annuler face à Stavroula Tsolakidou (2429) - vainqueure de Pauline Guichard dans la ronde 7. Camille de Seroux a ressorti des cartons l'ancienne version de la partie Viennoise pour l'emporter sur Nur Sahin Hande (2017). Pauline Guichard s'est très bien remise de sa déconvenue de la veille avec une victoire contre l'Espagnole Yudania Hernandez Estevez (2198), au moyen d'une défense Berlinoise.

Milliet - Sargsyan
Après 16...0-0
Milliet - Sargsyan
Après 24.Cg4
Milliet - Sargsyan
Après 30...Dh5?

Quant à Sophie Milliet, son gain face à l'Arménienne Anna Sargsyan (2327) a conclu en beauté cette huitième ronde en faveur de la francophonie... même si tout n'a pas été simple. Dans le 1er diagramme, issu d'une Caro-Kann d'avance après 16...0-0, les Noirs sont mieux. Sophie Milliet décide alors de jouer tout pour l'attaque par 17.h4?! Cxe5 18.hxg5 Cxf3+ 19.Fxf3 hxg5 20.Fh5?! La française brûle ses vaisseaux, mais Anna Sargsyan se trompe par 20...Fxh5?!, alors que 20...Fe4! 21.f3 Fh7 avec la désagréable menace 22...Cd3 lorgnant la case f4. 21.Dxh5 f6 22.b4 Ce4 23.f3 Cd6 24.Cg4, 2e diagramme, avec une autre faute : 24...e5?, réfutée par 25.Cxe5! qui récupère le pion avec avantage. 25...Dg7 (25...fxe5? 26.Dg6+ 27.Dxd6) 26.Cd3 Df7 27.Dg4 Cc4 28.Dd4 Rg7 29.f4! Pour ouvrir les lignes sur le Roi noir. 29...g4?! Ce remède est pire que le mal, la jeune joueuse arménienne, 18 ans, perd pied dans les complications. 30.f5! Dh5?, comme dans le 3e diagramme. Sophie Milliet l'a emporté malgré le zeitnot avec 31.Cf4 Dxf5 32.Ce6+ Rg6 33.Cxf8+ Txf8 34.Tad1 Ce5 35.Dxd5 Te8 36.Tf1 Dg5 37.Dd2 Dh4 38.Df4 Th8 39.Td6 Cf3+? une tentative d'arnaque, mais 40.gxf3! 1-0.

Sophie Milliet | Photo http://eiwcc2019.tsf.org.tr/

extrait de la ronde 7

Guichard - Tsolakidou
Après 12...h6!
Guichard - Tsolakidou
Après 20...Fd6
Guichard - Tsolakidou
Après 40...Dh4

C'est simple, Pauline Guichard a raté son ouverture. Débutée par une Réti, la poussée 9.e5?! a donné une défense française avec un bon Fou de cases blanches (hors de la chaîne de pions), aux Noirs, et un pion blanc faible en e5. Dès le 1er diagramme la Française doit chercher des expédients pour trouver du jeu. 13.Fh3 g5 14.hxg5 hxg5 15.g4 gxf4 16.gxh5 Dc7 17.c3 Cdxe5 18.d4 cxd4 19.cxd4 Cxf3+ 20.Cxf3 Fd6, 2e diagramme, avec un grand avantage noir malgré le manque de temps qui commençait à affecter la Grecque Stavroula Tsolakidou. Pauline a tout tenté pour se sortir de cette mauvaise situation, mais rien à faire, un deuxième pion blanc tombe, puis un troisième, et le contrôle du temps est atteint dans la position perdante du 3e diagramme après 40...Dh4. 0-1 au 48e coup.

Marie Sebag et Alina Kashlinskaya ont annulé en seulement 12 coups, dans une position théorique de la défense berlinoise, sur proposition de la joueuse française. Quant à Sophie Milliet, après un milieu de jeu équilibré, Sophie s'est trompée dans la finale. Seule la Suissesse Camille De Seroux a sauvé l'honneur de la francophonie face à Karin Nemcova.

extrait de la ronde 6

Kashlinskaya - Guichard
Après 18.h6
Kashlinskaya - Guichard
Après 30...Dd8
Kashlinskaya - Guichard
Après 40...Tb2

Pauline Guichard (2392) est de toute évidence tombée dans une préparation particulièrement pointue d'Alina Kashlinskaya (2477). Dans le 1er diagramme les joueuses viennent de quitter une partie Aloma Vidal,R (2428)-Silva,D (2223) Batumi 2018, 1-0 (32), et sur 18...Fh8, les Blancs, qui ont bien étudié la position, sacrifient par 19.Cf5! Fxf5! Forcé car si 19...gxf5? 20.Fxc5! et 21.Dg5+ avec mat à suivre. 20.gxf5 Cfd7 21.Cb5 Db6!? Pauline préfère garder les Dames, mais l'avantage blanc prend alors d'importantes proportions. 22.Fh3 Dd8 23.Cxd6 De7 24.Cb5 Ff6 25.d6 Fh4+ 26.Re2 Df6 27.Cc7 Tac8 28.Tbc1 b6, 0h32-0h07. 29.Fg4 Rh8 30.Cd5 Dd8, 2e diagramme. Les Blancs sont gagnants, la liaison entre le Fou en h4 et la Dame en d8 peut être interrompue. Alina Kashlinskaya a pris le temps d'une longue réflexion, puis a joué 31.f6!? alors que 31.fxg6 hxg6 32.Fxc5 Txc5 33.Fxd7 Dxd7 34.Txc5 bxc5 35.Txh4 gagnait la pièce. Pauline Guichard, en manque de temps, a répondu a tempo 31...Fg3. Si 31...Fxf6 32.Fxd7 Cxd7 33.Tc7! De8 34.Cxf6 Cxf6 35.d7 Cxd7 36.Cxd7 gagne aussi la pièce. 32.Ce7 Ta8 0h17-0h04. Alina Kashlinskaya va maintenant perdre de sa précision et enchaîner quelques coup presque douteux. 33.Th3!? Ff4 34.Fxf4 exf4 35.Dxf4 Ta4! 36.Tc3!? Da8 37.Fxd7 Da6+!? 38.Rf2 Cxd7 39.Th1 Tb4. Le GM Ivan Sokolov commentait que si quelques coups plus tôt la partie noire avait l'air complètement perdante, la Française avait maintenant, peut-être, encore de quoi lutter. 40.Rg3 Tb2 et le contrôle du temps est atteint dans le 3e diagramme. Les Blancs possèdent un pion de plus, le pion d6 est un beau candidat, le Roi noir est pat, et sur un jeu précis les Blancs devraient l'emporter. 41.De3 Le dernier espoir de Pauline Guichard réside dans la faiblesse du pion a2, mais 41...Txa2 tout de suite ne va pas à cause de 42.Cd5 b5 43.e5 et des menaces comme 44.Cb4 ou 44.Tc7. Les Noirs ont joué 41...b5 42.Tc6 Da5 43.Thc1 La fin est proche. 43...b4 44.Cd5 Da8?!, mais selon la machine il n'y avait plus de bonnes défenses. 45.Cb6! De8 46.Cxd7 Dxd7 47.Dc5 Td2 48.Tc8 Td8 49.e5 1-0. Un coup d'arrêt pour Pauline Guichard après quatre victoires consécutives, mais tout reste possible, podium et qualification bien entendu, mais même aussi pour le titre.

Marie Sebag (2461) l'a emporté avec les pièces noires sur Nurgyul Salimova (2415). Marie est maintenant seule deuxième avec 5 points derrière Alina Kashlinskaya 5,5 points. Jour de repos mercredi 17 avril.

Pauline Guichard | Photo http://eiwcc2019.tsf.org.tr/

extrait de la ronde 5

Guichard - Atalik, E
Après 13...Ce4?
Guichard - Atalik, E
Après 19.Dd2
Guichard - Atalik, E
Après 26.Cd2

Dans une défense Tarrasch, Ekaterina Atalik (2455) vient de jouer 13...Ce4? et Pauline Guichard (2392) ne rate pas l'occasion de gagner un pion par 14.Fxa6! profitant de la surcharge du pion b7. Cependant, tout n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît et il était difficile de calculer toutes les complications que ce coup allait générer. La joueuse turque entre dans une ligne très tactique par 14...Fxe3 15.Fxb7 Cxf2 16.Txf2 Txa4 17.Fxc6 Fxf2+ 18.Rxf2 Txa2 19.Dd2, 2e diagramme, dans lequel Ekaterina Atalik va commettre une seconde imprécision sur la même case par 19...Fe4?!, au lieu de 19...Db6+. La différence est que les Blancs ont maintenant le temps de jouer 20.Rg1! et sur 20...Db6+ 21.Dd4 est possible parce que le Fou en b2 n'est plus cloué. 21...Dxd4+ 22.Fxd4 Tb8 23.b4! La Française profite de la faiblesse de la huitième rangée pour pousser son pion passé. 23...f6 24.b5 Rf7 25.b6 Ta6 26.Cd2, 3e diagramme, où les Noirs offrent une qualité pour rester avec une pièce de moins pour un pion par 26...Taxb6 27.Fxb6 Txb6 28.Cxe4 dxe4 29.Fxe4, etc. et 1-0 au 38e coup. Nous vous laissons apprécier la marche royale finale qui allait mener au mat ! Superbe performance de Pauline Guichard !

extrait de la ronde 4

Girya - Guichard
Après 24.Cxe5
Girya - Guichard
Après 32...a4
Girya - Guichard
Après 51...Dc4??

Dans une défense Est-Indienne, Pauline Guichard (2392) s'est trompée assez tôt par 13...a5?!, ce qui lui a coûté son pion central, comme on peut le voir dans le 1e diagramme. La partie est alors très mal engagée, mais la Française ne baisse pas les bras : 24...De8 25.f4 g5!? Et à son tour la Russe est imprécise avec 26.g3?! - 26.Dd3 semble bon - Les Noirs en profitent pour revenir avec force dans la partie par 26...Fc8! 27.Rh2 De6 28.Ff1 Ch5 29.Cg4?! De7 30.f5 Cf6 31.Cxf6+ Fxf6 32.Fd2 a4, 2e diagramme. Le pion de plus des Blancs est arriéré et plus rien n'est clair. Par la suite, des fautes furent commises de part et d'autre et, dans le 3e diagramme, tout va basculer sur une « double faute » en manque de temps. Pauline Guichard a joué 51...Db3-c4?? qui aurait dû perdre sur l'échange des Dame, mais Olga Girya (2461) répond 52.De3?? et les Noirs gagnent avec 52...Dc2+ 53.Rf3 a2 54.Dd4 Db3+ 55.Rf2 Dc2+ 56.Rg1 Dc1+ 57.Rh2 a1=D 58.Dxh4+ Dh6 59.De4 Da4 0-1.

extrait de la ronde 3

Cramling - Matnadze
Après 9.0-0
Sicilienne Dragon
Après 9.Dd2
Cramling - Matnadze
Après 14.Cd5!

Une erreur instructive a eu lieu dans la partie entre la Suédoise Pia Cramling (2460) et l'Espagnole Ana Matnadze (2367). Débutée par une Anglaise 1.c4 Cf6 2.Cc3 c5 3.Cf3 Cc6 4.d4 cxd4 5.Cxd4 g6, la partie a ensuite transposé dans une variante du dragon accélérée avec un étau de Maroczy par 6.e4 d6 7.Fe2 Fg7 8.Fe3 O-O 9.O-O, 1er diagramme, et là, Ana Matnadze a sans doute cru qu'elle avait obtenu la même position que dans la variante issue de la Sicilienne 1.e4 c5 2.Cf3 Cc6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 g6 5.Cc3 Fg7 6.Fe3 Cf6 7.Fe2 O-O 8.O-O d6 9.Dd2, 2e diagramme, dans lequel il est possible de jouer 9...Cg4 10.Fxg4 Fxg4... sauf que dans la partie d'aujourd'hui, non seulement un pion blanc est en c4, mais ce qui fait toute la différence c'est la Dame blanche en d1 ! Ainsi, sur l'horrible 9...Cg4??, au lieu de 9...Fd7 ou 9...Cxd4, Pia Cramling a gagné une pièce par 10.Fxg4 Fxg4 11.Cxc6! Fxd1 12.Cxd8 Fg4 13.Cxb7 a5 14.Cd5! comme dans le 3e diagramme et 1-0 au 30e coup. Un coup dur pour Ana Matnadze après sa belle nulle hier face à Antoaneta Stefanova (2464).

Tous les signaux émis dans les toilettes seraient capturés par cet appareil accroché au mur et transmis à un ordinateur portable. Les organisateurs ont pris les mesures nécessaires contre toute tentative de triche. Photos https://twitter.com/ewicc2019

Sedina - Milliet
Après 17.Txd3
Sedina - Milliet
Après 19...Dc7
Sedina - Milliet
Après 22...Tf4 ½-½

Sauvée par le gong ou plus exactement par le zeitnot de l'Italienne Elena Sedina (2271). Sophie Milliet (2394) est tombée en infériorité contre le début du Fou de son adversaire, mais dans le 1er diagramme après 17.Txd3, c'est carrément une faute par 17...Db6?, au lieu du meilleur 17...Df6 avec une position seulement légèrement moins bonne. Sedina en profite immédiatement par 18.Df4! avec de grosses menaces sur la faible huitième rangée; Tfd1 et Fxf7+. La défense 18...g6?! n'est pas la bonne non plus. 19.Df6! Dc7, 2e diagramme, dans lequel Elena Sedina, en grand zeitnot, rate le coup gagnant qui était 20.Td8! Txd8 21.Fxf7+ Dxf7 22.Dxd8+ Rg7 23.Dxa5 avec pion et qualité de plus, et joue à la place 20.Te1?!. Sophie ressuscite aussitôt par 20...Tf5! 21.Dd4 Ca6 22.Tde3, avant de proposer nulle en jouant 22...Tf4, comme dans le 3e diagramme. Les Blancs sont mieux, mais en grand zeitnot, alors la proposition a été acceptée.

extrait de la ronde 2

Ovod - Sebag
Après 21.Dc2
Ovod - Sebag
Après 27.Te1
Ovod - Sebag
Après 33.bxc3

Le début de Londres de Evgenija Ovod n'avait pourtant rien d'effrayant, mais il a suffit à la joueuse russe pour mettre Marie Sebag en manque de temps. Dans le 1er diagramme la Française ne croit apparemment pas à l'attaque blanche, joue 21...b4! et les Blancs sacrifient par 22.Cexf7! Txf7 23.Txe6 Dd8 24.Dg6 Taa7 25.Txf6! Dxf6 26.Dh7+ Rf8 27.Te1, 2e diagramme, à partir duquel Evgenija Ovod va prendre l'avantage matériel. 27...g6 28.Dh6+ Rg8 29.Te8+ Tf8 30.Txf8+ Dxf8 31.Dxg6+ Rg7 32.Dxb6 bxc3 33. bxc3, 3e diagramme, avec 3 pions pour la qualité, des pions noirs faibles partout et moins d'une minute à la pendule pour Marie. 1-0 au 42e coup. En revanche, Pauline Guichard l'a emporté au terme d'une partie tendue. Sophie Milliet a dû concéder la nulle à Leya Garifullina, malgré un avantage de plus de 300 points Elo et un pion de plus en finale de Tours. Quant à Camille de Seroux, complètement perdante avant le contrôle du temps, la joueuse suisse a parfaitement profité du zeitnot de son adversaire pour niveler le jeu et arracher la nulle.

extraits de la ronde 1

Il faut déjà le reconnaître, ce XXe championnat d'Europe individuel féminin d'échecs ne sera pas un grand cru, avec seulement deux joueuses à plus de 2500 Elo. Manquent à l'appel : Mariya Muzychuk (2563), Kateryna Lagno (2554) championne d'Europe 2005 et 2008, Alexandra Kosteniuk (2546) championne d'Europe 2004, Anna Muzychuk (2539) et surtout Valentina Gunina (2506), championne d'Europe 2012, 2014 et 2018. Ce sera sans doute l'occasion pour Aleksandra Goryachkina (2534) d'accrocher ce titre à son palmarès; la joueuse russe avait remporté la médaille d'argent en 2017 à Riga. Il ne faudra cependant pas oublier Nana Dzagnidze, championne d'Europe 2017. Quant aux Françaises, si le titre semble difficile à envisager, une place dans les 14 qualificatives, voire un podium, semble à leur portée.

Sedina - Cornette,D
Après 11.Fxe4
Sedina - Cornette,D
Après 15.Ce5+
Trippold - Milliet
Après 26...Rh1
  • Catastrophe dans l'ouverture ! Peu familiarisée avec la défense française côté noir, Deimante Cornette (2464) se fait surprendre par l'Italienne Elena Sedina (2271). Après 1.e4 e6 2.d4 d5 3.Cd2 Fe7 4.Fd3 c5 5.dxc5 Fxc5 6.exd5 Dxd5 7.Cgf3 Cf6 8.O-O Cc6 9.De2 Fd7 10.Ce4 Cxe4 11.Fxe4, 1er diagramme, la Lituanienne décide de poster sa Dame agressivement sur l'aile-Roi par 11...Dh5?!. Les Blancs jouent le précis 12.Td1! avec une terrible menace basée sur le thème de la pièce non défendue, et pas n'importe laquelle puisqu'il s'agit de la Dame. Une menace qu'étrangement Deimante Cornette ne voit pas. 12...Fe7?? 13.Txd7! Rxd7 14.Fxc6+! Les Noirs ne peuvent pas reprendre la pièce et doivent jouer 14...Rc8, car sur 14...Rxc6 ou 14...bxc6 Elena Sedina gagne la Dame d'un simple 15.Ce5+, comme dans le 2e diagramme. Dans la partie, après 15.De4 1-0 il fallait en effet abandonner. Si 15...bxc6 16.Dxc6+ Rd8 (16...Rb8 17.Ff4+) 17.Dxa8+, etc.
  • À rejouer du début à la fin la défense Est-Indienne de Sophie Milliet face à l'Autrichienne Denise Trippold (2158). Suite à un profond sacrifice de pion dans l'ouverture, la Française a conclu avec brio dans le 3e diagramme par 26...Cfxe4 27.fxe4 Cxe4 28.Cxe4 Txh2+ 0-1, c'est mat au prochain coup.
  • Sauvetage miraculeux de la grande favorite de l'épreuve, Aleksandra Goryachkina (2534). Complètement gagnante avec un Gambit Benkö, l'Espagnole Monica Calzetta Ruiz (2283) se fait placer un échec perpétuel.

le palmarès des championnats d'Europe féminins

Année Lieu Or Argent Bronze
2001 Pologne Almira Skripchenko Ekaterina Kovalevskaïa Ketevan Arakhamia-Grant
2002 Bulgarie Antoaneta Stefanova Lilit Mkrtchian Alissa Galliamova
2003 Turquie Pia Cramling Viktorija Čmilytė Tatiana Kosintseva
2004 Allemagne Alexandra Kosteniuk Peng Zhaoqin Antoaneta Stefanova
2005 Moldavie Kateryna Lagno Nadejda Kosintseva Yelena Dembo
2006 Turquie Ekaterina Atalik Tea Bosboom-Lanchava Lilit Mkrtchian
2007 Allemagne Tatiana Kosintseva Antoaneta Stefanova Nadejda Kosintseva
2008 Bulgarie Kateryna Lagno Viktorija Čmilytė Anna Ushenina
2009 RussieTatiana Kosintseva Lilit Mkrtchian Natalia Pogonina
2010 Croatie Pia Cramling Viktorija Čmilytė Monika Soćko
2011 Géorgie Viktorija Čmilytė Antoaneta Stefanova Elina Danielian
2012 Turquie Valentina Gunina Tatiana Kosintseva Anna Muzychuk
2013 Serbie Hoang Thanh Trang Salomé Melia Lilit Mkrtchian
2014 Bulgarie Valentina Gunina Tatiana Kosintseva Salomé Melia
2015 Géorgie Natalia Zhukova Nino Batsiachvili Alina Kachlinskaïa
2016 Roumanie Anna Ushenina Sabrina Vega Gutiérrez Antoaneta Stefanova
2017 Lettonie Nana Dzagnidzé Aleksandra Goryachkina Alissa Galliamova
2018 Slovaquie Valentina GuninaNana DzagnidzéAnna Ushenina
2019TurquieAlina KashlinskayaMarie Sebag
Elisabeth Paehtz

Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (4)

  • rical

    Marie a confirmé mon pronostic !!!!!!!
    Bravo, très belle performance.

    22/04/2019 15:42
  • EuropeEchecs

    La compétition est en onze rondes rical :)

    20/04/2019 17:34
  • rical

    Marie Sebag, vice championne d'europe !!!

    20/04/2019 17:22
  • rical

    Les françaises ont l'air en forme en ce début de tournoi, Pauline Guichard, toujours impressionnante !

    15/04/2019 09:29