Championnat de France d’Échecs des Grandes Écoles

La 1re édition du Championnat de France d’échecs des Grandes Écoles s'est déroulée les 5 et 6 mai 2018 au château d’Asnières (92), et a été remportée par L’École de Management de Lyon. Le week-end en vidéo...

La 1re édition du Championnat de France d’échecs des Grandes Écoles s'est déroulée le samedi 5 et dimanche 6 mai 2018 au château d’Asnières (92), et a été remportée par L’École de management de Lyon. Site officiel avec résultats, classements, parties, galerie photos... https://grandes-ecoles.ffechecs.org/

Résumé de ce beau week-end. Championnat, interview de Dana Reizniece-Ozola et Anatoly Karpov, interview de Quentin Bertrand, de Polytechnique, sur Alpha Zero, interviews d'étudiant·e·s, trophées, personnalités...

Ce championnat des Grandes Écoles était composé d'un tournoi par équipe de deux joueurs des Grandes Écoles, sur internet, d'une durée de 5 semaines, du 26 mars au 29 avril, en parties rapides de 15 minutes + 2 secondes par coup. L’objectif de cette première phase de la compétition était multiple; il permettait aux joueurs de représenter leur école, et pour les meilleurs, de décrocher une place pour jouer une partie en simultanée contre un Grand Maître International le 6 mai 2018.

EM Lyon vainqueur !

Au terme des 9 rondes du Championnat de France d’Échecs des Grandes Écoles, c’est l’équipe de l’EM Lyon qui remporte le titre par équipe, composée de Julien Song, Hugo Condat, Marc Tabet, Oscar Fuchs, Camille Ghadban et Benjamin Capron, elle devance l’EFREI (2e) et l’EDHEC (3e). L’École de management de Lyon, ou EM Lyon Business School, originellement École supérieure de commerce de Lyon, est une école de commerce française créée en 1872 à Lyon et reconnue par l'État en 1889.

EM Lyon, vainqueur !

Les grandes Écoles À Asnières 2018

  • Centrale Supélec
  • EDHEC
  • EFREI
  • EIVP
  • EISTI
  • EM Lyon
  • ESCP Europe
  • ENPC
  • ENS
  • Ensat
  • ENSCL
  • Ensil-Ensci
  • Essca
  • ESSEC
  • Grenoble INP ESISAR
  • Icn Artem
  • Insa Toulouse
  • Isep
  • Mines Saint-Étienne
  • Montpellier Business School
  • Paris School of Business
  • Polytechnique
  • Polytech Montpellier
  • Télécom Nancy
  • Telecom SudParis
  • Telecom ParisTech
  • Toulouse Business School
  • UTT

Wojtek Sochacki (EFREI) vainqueur en individuel

Les trois Maîtres internationaux en lice; Wojtek Sochacki, Julien Song et James Eden, ont terminé le tournoi ex æquo avec 7 points sur 9, et se sont livrés ensuite une bataille homérique pour se départager ! D’abord une série de blitz allers-retours, qui s’est terminée à nouveau par une égalité, les trois joueurs finissant ce mini-tournoi avec 2/4 ! Il a donc fallu procéder à des blitz « Armageddon ». Les second et troisième du tournoi ont d’abord joué une sorte de demi-finale, dans laquelle Song s’est imposé face à Eden. Et en finale, Song a laissé échapper de justesse une victoire qui lui tendait les bras en gâchant une fin de partie gagnante. Un grand bravo à Wojtek Sochacki qui a combattu jusqu’au bout pour s'emparer du 1er titre de Champion de France des Grandes Ecoles !

Le podium

Fin en apothéose !

Pour clore de belle manière ce premier Championnat de France des Grandes Ecoles, la grand-maître Dana Reizniece-Ozola, Ministre des finances de Lettonie, et le 12e Champion du Monde, Anatoly Karpov ont disputé une simultanée contre 5 équipes des grandes écoles chacun. Karpov a joué contre EM Lyon, PSB Paris, EISTI, Telecom ParisTech et Centrale Supelec et l’a emporté 4,5-0,5. Tandis que Madame la Ministre était opposée à EM Lyon, EFREI Paris, EDHEC, ESCP Europe et ENSCL Lille, et l’a emporté 3,5 à 1,5. Une magnifique conclusion.

Dana Reizniece-Ozola
Anatoly Karpov
Publié le 25/05/2018 - 05:00 , Mis à jour le 25/05/2018 - 08:42
Les réactions (4)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
fzbof - 14/05/2018 08:45
on peut aussi parler de la robe de Mme la ministre...
ça fait longtemps que vous n'avez pas vu d'étudiants ???

tournesol - 11/05/2018 19:49
oui une cravate ou au moins une veste comme les collégiens anglais en 2018,et comme encore beaucoup de gens en France en 2018.

YvesPierre - 11/05/2018 15:50
2018, nous sommes en 2018 ; et pourquoi pas une cravate en plus ! Comme ça nous allons repeupler les pingouins !