La référence francophone du jeu d'échecs

Chantal Chaudé de Silans (1)

Premier championnat du monde féminin de l’après IIe guerre mondiale, décembre 1949.

« Ma mère était une personne très secrète, merveilleuse, tout en se révélant parfois redoutable lorsqu'une personne contrevenait à ses idées sur "l'esprit des échecs"... » Muriel Silans



Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (7)

  • mgb2

    j ai toujours aime mme chaude c est vraiment sympa de faire un long article sur elle je me rappelle wquand j y allais a caissa d avoir fait une partie nulle mais sur combien de defaite .. CHAPEAU europe echecs pour cette article

  • rical

    J'ai aussi bien connu Mme Chaudé de Silans à Caissa dans les années 70, grande par la taille, accueillante, prévenante, effectivement une très grande dame qui m'avait conseillé d'étudier les parties de Petrossian qui était pour elle le meilleur joueur de milieu de partie de cette époque !!!

  • Azimut

    Je veux adresser ici mon plus profond respect à la mémoire de Madame Chantal Chaudé de Silans que j'ai eu le bonheur de croiser au Cercle CaÏssa lors de l'Open de Noël en 1983... Une très grande Dame ! J'ai encore en mémoire ce lieu délicieux !

  • bonnehumeur

    Très bel article. Quel bonheur ! Merci M.Bertola

  • manonchess

    ... "l'esprit des échecs" conté dans l'esprit des échecs, en somme !