Magnus Carlsen remporte la finale de la Coupe du Monde 2023

FIDE World Cup 2023

Magnus Carlsen | Photo Stev Bonhage
Le Norvégien et numéro un mondial Magnus Carlsen a remporté la Coupe du Monde d'échecs 2023, le seul titre qui manquait encore à son époustouflant palmarès. Fabiano Caruana a quant à lui pris la troisième place. Aleksandra Goryachkina a remporté la Coupe du Monde féminine.

REVOIR LES PARTIES


Magnus Carlsen après sa victoire en Coupe du Monde : « Le seul point non négociable pour moi, si jamais je devais rejouer un Championnat du Monde, c'est qu'il faudrait plus de parties et des cadences plus courtes. Je pense que deux parties par jour ce serait très intéressant.. Avec le contrôle du temps classique, je pense qu'il n'y a aucune chance. »

Photo Stev Bonhage
Photo Stev Bonhage
Photo Stev Bonhage

Résumé des deuxièmes parties

Le match nul rapide de Carlsen et Praggnanandhaa ouvre la voie à des tie-breaks, même si la santé du Norvégien reste un problème. La partie entre Carlsen et Praggnanandhaa n'a duré que 30 coups et s'est terminée en un peu plus d'une heure. Il semble que le Norvégien ne se soit pas encore complètement remis d'une intoxication alimentaire, ce qui a eu un impact sur la partie d'aujourd'hui.

Praggnanandhaa : « Demain, je veux simplement arriver avec un esprit neuf. Je vais essayer de me reposer aujourd'hui ; c'est très important car j'ai joué beaucoup de tie-breaks ici. Je sais qu'il peut y avoir beaucoup de parties. Aussi, je dois être prêt à tout. »

Dans le match pour la troisième place, Fabiano Caruana a fait son retour en battant Nijat Abasov avec des pièces blanches dans une partie âprement disputée. Au 31e coup, les joueurs se sont aventurés dans une fin de partie où les Blancs avaient deux Tours contre une Tour et un Fou, avec trois pions chacun du côté Roi. Les Blancs étaient mieux, mais devaient le démontrer en trouvant le chemin vers la victoire, ce que Caruana a réussi à faire après quatre heures et demie de jeu.

Fabiano Caruana : « Nijat a remporté plusieurs tie-breaks ; il joue bien. Même aujourd'hui, je ne pense pas qu'il ait joué une mauvaise partie ; c'est juste que l'ouverture n'a pas fonctionné. Pour la préparation du tie-break je vais juste essayer de me reposer le plus possible. C'est le principal pour moi. »

Résumé des premières parties

Jouant avec les Blancs, le prodige indien de 18 ans, R Praggnanandhaa, n'a pas pu obtenir d'avantage significatif sur l'ancien champion du monde Magnus Carlsen. Pendant ce temps-là, Fabiano Caruana a subi une défaite surprenante contre le joueur local Nijat Abasov dans le match pour la troisième place.

Dans la ligne des Quatre Cavaliers de l'ouverture anglaise, R Praggnanandhaa a opté pour une ligne exerçant une pression sur l'aile-Dame, mais Carlsen a répondu avec la poussée centrale ...d5 et a confortablement égalisé. Dans une position équilibrée, avec trois pions sur l'aile-Roi, un Cavalier et une Tour chacun, les deux joueurs ont décidé de partager le point.

Dans le match pour la troisième place, Fabiano Caruana a subi une défaite face à Nijat Abasov. Dans un début Catalan, la position était égale jusqu'au 16e coup, lorsque Abasov s'est emparé de l'initiative pour organiser une attaque contre le Roi noir. L'Américain a commis une erreur fatale au 23e coup et a abandonné trois coups plus tard. Caruana aura l'avantage des pièces blanches demain.

Praggnanandhaa R | Photo Anna Shtourman

– Site officiel : https://worldcup2023.fide.com
– Liste des participant·e·s : https://worldcup2023.fide.com/players
– Arbre des appariements mixtes et féminins : https://worldcup2023.fide.com/tree
– Tous les résultats de la coupe du monde : https://worldcup2023.fide.com/pairings
– Les 3 premiers et les 3 premières accèdent à leur tournoi des Candidats respectif.

Format des départages

– Deux parties de 25 minutes + 10 secondes par coup.
– Si le score est égal, deux parties de 10 minutes + 10 secondes par coup.
– Si le score est encore égal, deux parties de 5 minutes + 3 secondes par coup.
– Si le score est toujours égal, un blitz en 3 minutes + 2 secondes par coup.
– Si toujours nul, la procédure est répétée jusqu'à la première victoire.

Finale de la coupe du monde mixte

Blancs 1re partie12DépNoirs 1re partie
Praggnanandhaa R½-½
½-½
0,5-1,5
Magnus Carlsen

Départage de la finale

Dans la première partie du départage de la finale en 25 minutes + 10 secondes par coup, Praggnanandhaa, avec les Blancs, a joué une Italienne 1.e4 e5 2.f3 c6 3.c4 f6 4.d3 c5 avec un rapide 5.a4. Et sur 5...d6 6.0-0 a5 7.e3!? xe3 8.fxe3 0-0 9.bd2 e7!? nous arrivions déjà au bout des bases de données. 10.h4 c6 11.e1 d5 12.b3 d6 13.g3 avec une agréable position blanche.

Praggnanandhaa - Magnus Carlsen, 13.g3

13...h5!? 14.g5 g6 15.f5!? et les joueurs plongent dans les complications. 18 minutes et 13 minutes. 15...xf5 16.exf5 g7 Selon Peter Leko 15.f5!? était sans doute prématuré et maintenant Magnus Carlsen est satisfait de sa position.

Praggnanandhaa - Magnus Carlsen, 16...g7

17.h1!? a coûté plus de six minutes. 17...f6! « Une douche froide pour Pragg ! » Peter Leko 18.xf6+ xf6 19.fxg6 hxg6 et les Noirs sont très bien. 20.e4 Il faut lutter pour le contrôle du centre. 20...dxe4 21.dxe4 Les Noirs ont juste un Cavalier mal placé en e7.

Praggnanandhaa - Magnus Carlsen, 21.dxe4

21...ad8 22.f2 d4 23.af1 eg8 24.c3 d7 25.e2 e7 26.c2 d7 27.c4 a8 28.g4!? Praggnanandhaa jette de l'huile sur le feu !

Praggnanandhaa - Magnus Carlsen, 28.g4!?

28...f6 29.g2 h6 30.g5 fxg5 31.xg5 f7 32.g2 e6 avec environ 3 minutes chacun. 33.d2 f6 34.xf6 avec moins d'une minute contre 3 pour Carlsen. 34...xf6 35.b4 axb4 36.cxb4

Praggnanandhaa - Magnus Carlsen, 36.cxb4

36...f8 37.g2 e7 38.a5 h8 39.e2 h5 40.g1 f4 41.d2 h3 42.a6? Praggnanandhaa ne joue plus qu'avec l'incrément et sa position s'écroule. 42...bxa6 43.a4 c3 44.a5 g5 45.c2

Praggnanandhaa - Magnus Carlsen, 45.c2

45...gh3+! 46.f1 a3 47.xc6+ f6 0-1

Photo Stev Bonhage

Dans la deuxième partie du départage de la finale en 25 minutes + 10 secondes par coup, Magnus Carlsen, avec les Blancs, a joué une solide variante Alapine de la Sicilienne 1.e4 c5 2.c3. Après 14...g6 il fallait reconnaître que les Noirs n'avaient aucune chance de gain.

Magnus Carlsen - Praggnanandhaa, 14...g6

15.dxe6 fxe6 16.e2 h8 17.xe6 xe6 18.xe6 c5 19.e3 xe3 20.fxe3

Magnus Carlsen - Praggnanandhaa, 20.fxe3

20...fe8 21.b3 xe3 22.ae1 xe1 et Praggnanandhaa a proposé nulle. ½-½

deuxième partie de la finale

Dans la deuxième partie de la finale de la Coupe du Monde d'Échecs 2023, Magnus Carlsen s'est tourné vers la vieille ouverture des Quatre Cavaliers, déjà analysée dans les manuscrits de Giulio Polerio (XVIe siècle), contre Praggnanandhaa R. Selon Peter Leko, aux commentaires, « Ce début semble indiquer que Magnus Carlsen n'est pas encore tout-à-fait remis [d'une intoxication alimentaire] avec un "plan de sauvetage" [bail-out line] pour une nulle rapide. » 1.e4 e5 2.f3 c6 3.c3 f6 4.b5 d4 5.xd4 exd4 6.e5 dxc3 7.exf6 xf6 8.dxc3 c5 9.e2+ e6 10.f4 xe2+ 11.xe2 c6 12.d3 d5

Magnus Carlsen - Praggnanandhaa, 12...d5

13.c4!? Un nouveau coup, au lieu de 13.he1 ½-½ (25) Zdanovs,I-Shmit,A LAT-ch20 Riga 1963. 13...dxc4 14.xc4 f5 15.hd1 0-0 16.d3 e6 Cette position est évidemment égale et il faudrait une grosse faute pour la déséquiliber. 17.f1 fe8 18.b3 ad8 19.e1 h6 20.ad1 f8

Magnus Carlsen - Praggnanandhaa, 20...f8

21.f3 b4 22.e4 c5!? Une proposition tacite de répétition de la position. « Praggnanandhaa veut éclaicir la situation et vérifier si son adversaire veut simplement annuler. » Peter Leko. 23.ae1 d5 24.xe8+ xe8 25.f5 xe1+ 26.xe1 e7 27.c4 e6 28.xe6 xe6 29.h3 h5 30.e2 g6 ½-½

Magnus Carlsen - Praggnanandhaa, 30...g6 ½-½

Une partie décevante évidemment, mais si Magnus Carlsen est encore malade, on peut comprendre sa décision. La Coupe du Monde 2023 se jouera donc demain, aux départages.

Magnus Carlsen : « Je suis reconnaissant envers les organisateurs, la FIDE et les médecins et infirmières qui m'ont soigné. Aujourd'hui, je me sens un peu mieux mais je n'ai toujours pas l'impression d'avoir l'énergie nécessaire pour un combat complet, alors j'ai pensé, prenons un jour de repos de plus. J'espère que j'aurais plus de force demain. [...] Praggnanandhaa a déjà joué beaucoup de tie-breaks contre de très forts joueurs... Je sais qu'il est très fort. Si j'ai un peu d'énergie, si je passe une bonne journée, j'aurais évidemment de bonnes chances. »

Praggnanandhaa R : « Je ne pensais vraiment pas qu'il ferait une nulle rapide aujourd'hui, mais j'ai réalisé quand il a choisi cette ligne qu'il voulait faire nulle ; ça me convenait. Je me sens épuisé aussi, comme je l'ai déjà dit dans les interviews précédentes. Maintenant je peux tout donner pour demain et me détendre après ça. »

Photo Stev Bonhage

Première partie de la finale

Rameshbabu Praggnanandhaa est le premier joueur indien depuis Viswanathan Anand à atteindre une finale de Coupe du Monde d'échecs, et aussi, avec seulement 18 ans depuis le 10 août, le plus jeune.

Praggnanandhaa n'est pas venu les mains dans les poches pour cette première partie de la finale de la Coupe du Monde 2023. Ainsi, après 1.c4 e5 2.c3 f6 3.f3 c6 4.g3 d5 5.cxd5 xd5 6.g2 f6 7.b4!? Un coup joué seulement une fois, dans un rapide : ½-½ (80) Nepomniachtchi,I (2784)-Carlsen,M (2863) Legends of Chess INT 2020 ! Aussitôt abandonné avec 7...d6 au lieu de 7...a6. 8.b5 d4 9.a4 L'Indien a tout joué a tempo. 9...xf3+ 10.xf3 0-0 11.0-0 Après 11 minutes. 11...a6 A tempo. 12.d3 h6 13.a3 avec ici une longue réflexion de Carlsen.

Praggnanandhaa,R - Magnus Carlsen, 13.a3

Vingt-huit minutes pour se décider à jouer 13...b8 et des pendules à 1h05 et 0h44. Un coup qui ne représente certainement pas tout ce qui a dû être calculé pendant cette éternité. 14.xd6 cxd6 15.ab1 axb5 16.xb5 d7 17.b6 c6 18.xd8 fxd8 19.xc6 bxc6 La situation s'est aplanie.

Praggnanandhaa,R - Magnus Carlsen, 19...bxc6

20.g2 a8 21.b6 dc8 22.c1 d5 23.c2 d7 24.b1 c5 25.bc1 La machine accorde l'égalité, mais Magnus Carlsen est dans son élément. 25...a5 avec 16 minutes pour Praggnanandhaa et 32 minutes pour Magnus Carlsen

Praggnanandhaa,R - Magnus Carlsen, 25...a5

26.b1! Les pions faibles en c6 et a2 devraient s'échanger. 26...e6 27.d2!? Et non ! Praggnanandhaa n'a sans doute pas aimé sa position après 27.xc6 xc6 28.xc6 xa2 29.c3 c2! 30.xd5 xe2 avec un pion isolé en d3. 27...ca8 28.f3 e4 29.dxe4 dxe4 30.d2 e3 31.c4 xa2 32.xe3 d4 Le partage du point se profile.

Praggnanandhaa,R - Magnus Carlsen, 32...d4

33.xa2 xa2 34.c4 c5 35.xc5 xe2 ½-½

Magnus Carlsen : « Normalement j'aurais dû avoir un petit avantage en ayant eu un jour de repos alors qu'il a dû jouer un tie-break difficile hier, mais j'étais dans une assez mauvaise forme. J'ai eu une intoxication alimentaire et je n'ai pas pu manger ces deux derniers jours. Cela a eu pour résultat aussi que j'étais vraiment calme, car je n'avais pas l'énergie d'être nerveux. »

Photo Stev Bonhage

Match pour la troisième place

Blancs 1re partie12DépNoirs 1re partie
Nijat Abasov1-0
0-1
0,0-2,0
Fabiano Caruana

Départage pour la troisième place

Dans la première partie du départage pour la troisième place en 25 minutes + 10 secondes par coup, Nijat Abasov a cherché à surprendre son adversaire avec un début Trompowsky 1.d4 f6 2.g5, mais Fabiano Caruana a répondu par le rare 2...c6 et la position a assez rapidement pris une bonne tournure pour les Noirs, comme on peut le constater après 17.c1.

Nijat Abasov - Fabiano Caruana, 17.c1

17...h6 18.0-0 c5 19.f3 e5 20.f2 La position blanche semble se détériorer. 20...exf3 21.xf3 b4 22.c2 a5 23.cf2 Et Caruana porte déjà l'estocade.

Nijat Abasov - Fabiano Caruana, 23cf2

23...xc3! 24.xf5 xf5 25.bxc3 h4 26.g3 xg3 27.h2 g5 28.g2 h3 0-1 Une belle exécution de la part de Fabiano Caruana !

Nijat Abasov - Fabiano Caruana, 28...h3 0-1
Fabiano Caruana | Photo Maria Emelianova https://twitter.com/photochess

Dans la deuxième partie du départage pour la troisième place en 25 minutes + 10 secondes par coup, cette fois Nijat Abasov a accepté la variante Rossolimo de Fabiano Caruana : 1.e4 c5 2.f3 c6 3.b5 e6 4.0-0 ge7 5.e1 a6 6.f1 d5 7.exd5 xd5 8.d4 f6 9.e3, mais ça ne s'est pas bien passé du tout pour l'Azerbaïdjanais, comme on peut le voir après 17.b4.

Fabiano Caruana - Nijat Abasov, 17.b4

18.fxd4! xd4 19.h5+ f8 20.ed1 e5 21.c3 d6 22.cxd4 e4 23.a7 b7 24.xb7 xb7 25.c5 d5 26.xb5 a8 27.d7+ e7 28.xh6 c6 29.g7+ 1-0

Fabiano Caruana - Nijat Abasov, 29.g7+ 1-0

Fabiano Caruana à propos de la place au tournoi des Candidats : « C'est définitivement un poids en moins et je peux me concentrer sur ma préparation afin de faire mieux que la dernière fois ».

deuxième partie

Dans la deuxième partie du match pour la troisième place de la finale de la Coupe du Monde d'Échecs 2023, Fabiano Caruana et Nijat Abasov sont très vite entrés dans une variante sauvage de la Sicilienne : 1.e4 c5 2.f3 e6!? Généralement, Nijat Abasov joue 2...c6, ne craignant pas la variante Rossolimo qu'il a affrontée plusieurs fois dans cette compétition. Cependant, face à l'expérience de Fabiano Caruana acquise en championnat du monde avec cette ligne, l'Azerbaïdjanais a préféré changer. 3.d4 cxd4 4.xd4 c6 5.c3 f6 6.f4 b4 7.db5 xe4 8.f3 d5 9.c7+ f8 10.0-0-0

Fabiano Caruana - Nijat Abasov, 10.0-0-0

10...xc3 11.bxc3 e7 11...e5!? était à envisager. 12.c4 f6 13.c3 g5 au lieu de 13...b8 ½-½ (27) Loman,R-Brody,M DSB Kongress-13 Hauptturnier A Hannover 1902 ! Après 20 minutes, Fabiano Caruana a joué la ligne critique avec 14.d6+ g7 15.xf6+ xf6 16.xa8 xd6 17.cxd5 exd5 Nijat Abasov va maintenant devoir trouver des compensations pour sa qualité de moins.

Fabiano Caruana - Nijat Abasov, 17...exd5

18.f3 Il fallait retirer la case e4 au Cavalier. 18...f5 est arrivé après 14 minutes. 0h59-0h53. 19.c7 d4 La suite logique de 18...f5. 20.b5!? Était attendu : 20.cxd4fxd4 (Surtout pas 20...cxd4? à cause de 21.g4!) avec un bel avantage blanc. Alors que maintenant, 20...e3! non seulement attaque le pion g2, mais empêche aussi le Cavalier en c7 de ressortir.

Fabiano Caruana - Nijat Abasov, 20...e3!

« Pour s'exprimer avec le vocabulaire de la bourse, toutes les pièces du jeu d'échecs ont un double cours, un cours d'émission et un cours journalier. Le premier représente la valeur absolue et le second la valeur relative. Plus la position est simple, plus la valeur absolue se fait sentir, mais plus la position est compliquée, plus la valeur relative gagne en importance. Il existe cependant une valeur, qui, du point de vue matériel, ne peut pourtant pas être réalisée avec exactitude. C'est la "qualité". Nous savons que Cavalier et Fou, Dame et deux Tours, Dame et trois pièces légères, deux Tours et trois pièces légères sont équivalents, et aussi que trois bons pions compensent à peu près une pièce. Mais pour la qualité c'est différent. Une Tour correspond exactement à une pièce légère et demie ou à une pièce légère et un pion et demi. Mais il n'existe ni demi-pièce, ni demi-pion. Aussi, le sacrifice de qualité est-il lié à certaines prévisions positionnelles ou de combinaisons. Le sacrifice de qualité peut poursuivre tous les buts : développement, obstruction, sur le roque, etc. La plupart du temps il sert à améliorer la position de ses propres pièces légères. »
Rudolf Spielmann (1883 - 1942)

21.d2 d7 22.e1 c8 23.xe3 xc7 24.e4 dxc3?! La position est très compliquée. L'alternative de la machine était 24...e6!? 25.b2 (25.c4) 25...dxc3+ 26.xc3 e5+ 27.d4!?, mais qui peut jouer comme ça ? 25.d6+ g7 avec des pendules à 0h37 et 0h31.

Fabiano Caruana - Nijat Abasov, 25...g7

26.e3!? 26.d5 était considéré comme plus précis par Stockfish 16. 26...a6 27.a4 Cela dit, Nijat Abasov marche sur une corde raide et la moindre faute lui coûtera la partie. 27...e6! 28.xc6 bxc6 « Le moment de vérité » selon Peter Leko. Prendre en c3 ou protéger le pion a2.

Fabiano Caruana - Nijat Abasov, 28...bxc6

29.xc3 Sur 29.a3 d5 30.xc3 e7! 31.d2 b7! 32.c1 e7! et la machine ne voit rien de mieux que la répétition. 29...xa2 30.cxc6 e7 31.xa6 e2 32.d2 e1+ 33.b2 e6 et on voit pas comment les Blancs pourraient prendre la forteresse noire.

Fabiano Caruana - Nijat Abasov, 33...e6

34.a1 e5 35.c3 h6 36.d4 b5! Les Noirs doivent conserver leur Tour. 37.e3 b3+ 38.f2 b4 39.a5 h4 40.h3 b4 Et le contrôle du 40e coup est atteint.

Fabiano Caruana - Nijat Abasov, 40...b4

La machine affiche une évaluation aux environs de +2.00 difficile à comprendre. 41.g3 f6 42.e2 f5 43.ee5 g6 44.eb5 c4 45.b6+ g7 46.ab5 c2 47.b2 c4 48.2b4 c5 49.6b5 c2 50.d5 a2 51.h4 gxh4+ 52.xh4 h5

Fabiano Caruana - Nijat Abasov, 52...h5

Fabiano Caruana semble conserver des chances de l'emporter avec la poussée f4 puis f5. 53.b4 c2 54.f4 f6 55.g5 c6?! C'est sans doute une erreur d'abandonner l'attaque sur le pion g2, puisque cela libère le Roi. 55...c1! 56.d5 g7 tenait encore. 56.h4! Aussitôt dit, aussitôt fait ! 56...e6 57.f5!

Fabiano Caruana - Nijat Abasov, 57.f5!

Fabiano Caruana est arrivé à ses fins ! 57.f5 xf5 58.f4 e5 59.xh5 1-0 59...e6 60.g4 c2 61.xe5+ xe5 62.xf7 ne laissait aucun espoir aux Noirs.

Photo Stev Bonhage

Première partie

Nijat Abasov a joué une partie Catalane 1.d4 f6 2.f3 d5 3.c4 e6 4.g3 e7 5.g2 0-0 6.0-0 dxc4 Fabiano Caruana a choisi la variante ouverte. 7.c2 a6 8.a4 d7 9.xc4 c6 10.g5 bd7 11.c3 h6 12.f4 d6 13.d3!? Se laisser doubler les pions sur la colonne « f » est une idée moins fréquente que 13.d2 voire 13.xd6.

Nijat Abasov - Fabiano Caruana, 13.d3!?

13...xf4 14.gxf4 a5 15.h1 xf3 16.xf3 c6 17.g1 L'Azerbaïdjanais a des idées très agressives en tête. 17...h8 18.e4 avec un joli centre de pions blancs. 18...e7 Après 10 minutes. 19.g3 Les Blancs préparent une attaque brutale. 19...ad8 II va être intéressant de voir comment un joueur du top mondial organise la défense. 20.ag1 g8 21.e5

Nijat Abasov - Fabiano Caruana, 21.e5

Quinze minutes ont été nécessaires pour choisir entre 21...h7!? et l'alternative 21...e8!?. Inférieur serait 21...d5?! 22.xd5! cxd5 23.b5 et le Cavalier arrive sur la sixième rangée.

Principe de la défense énoncé par Wilhelm Steinitz (1836-1900), considéré comme le fondateur des échecs modernes : « Celui qui se trouve en désavantage doit être disposé à vouloir se défendre et à faire des concessions pour survivre. Mais il faut être guidé par le principe de l'économie, ce qui revient à dire de ne concéder que le strict nécessaire. »

22.e3 b6 23.e4 b4? Une faute, pratiquement une gaffe, après pourtant 24 minutes de réflexion ! 24.xh7! xh7 25.e4+- avec la menace 26.g5+ h8 (si 26...hxg5 27.h3+ g6 28.xg5#) 27.xf7+ h7 28.d3+ g6 29.xg6 1-0

Nijat Abasov - Fabiano Caruana, 25.e4

25...e7 26.f5 1-0 Il n'y a pas grand chose à faire contre 27.f6+ gxf6 28.xh6+ xh6 29.h3#. La meilleure défense était une liquidation par 26...d5 27.f6! xe3 28.xg7+ xg7 29.xg7+ h8 30.fxe7 b8 31.xf7 g8 32.f8+ xf8 33.exf8+ xf8 34.fxe3 avec Cavalier et pion de plus pour les Blancs. Une énorme surprise !

Aleksandra Goryachkina

Aleksandra Goryachkina a remporté la Coupe du Monde féminine 2023 | Photo Stev Bonhage

Aleksandra Goryachkina est née le 28 septembre 1998 à Orsk et a obtenu le titre mixte de grand maître international en 2018. Elle a remporté deux fois le championnat du monde d'échecs junior féminin (en 2013 et 2014) et trois fois le championnat de Russie féminin. En 2019, elle remporte le tournoi des candidates et est qualifiée pour disputer le championnat du monde contre la Chinoise Ju Wenjun. Elle perd le match 7,5 à 8,5 après départages.

Aleksandra Goryachkina, qui avait terminé deuxième en 2021, a remporté la Coupe du Monde 2023 en battant la Bulgare Nurgyul Salimova sur le score de 1,5 à 0,5 dans les tie-breaks de la finale. De plus, elle a obtenu le premier prix d'environ 45.000 €.

Le tournoi des Candidates se déroulera à Toronto, au Canada, du 3 au 24 avril 2024 avec Lei Tingjie, vice-championne du monde, les deux premières du Grand Prix FIDE, Kateryna Lagno et Aleksandra Goryachkina, les trois premières de la Coupe du Monde. « Si l'une des trois joueuses est déjà qualifiée pour le Tournoi des Candidates, la place non attribuée le sera via une autre piste. » Donc, Nurgyul Salimova et Anna Muzychuk. Il reste aussi à connaître les deux premières du Grand Swiss, prévu du 23 octobre au 6 novembre 2023, pour compléter le plateau.

Photo Stev Bonhage

En attendant la finale...

Praggnanandhaa : « Je ne m'attendais pas du tout à affronter Magnus dans ce tournoi, parce que la seule façon de le jouer était en finale et je ne m'attendais pas à être en finale... Je vais simplement essayer de faire de mon mieux et voir comment ça se passe. »

Rameshbabu Praggnanandhaa est né le 10 août 2005 à Chennai. Dans ce nom indien, Rameshbabu est le nom du père et Praggnanandhaa est le nom personnel. Le 24 juin 2018, il devient à 12 ans, 10 mois et 14 jours le deuxième plus jeune grand maître de l'histoire des échecs derrière Sergueï Karjakine (12 ans et 7 mois). En juillet 2021, il est éliminé en seizièmes de finale de la Coupe du monde d'échecs par le numéro deux français, Maxime Vachier-Lagrave. En février 2022, lors du tournoi en ligne de parties rapides Airthings Masters, il bat avec les Noirs le numéro un mondial Magnus Carlsen. Âgé de 16 ans, il est le plus jeune joueur à battre le quintuple champion du monde norvégien (en cadence rapide) depuis 2013. Il bat à nouveau Carlsen lors du tournoi rapide en ligne Chessable Masters en mai 2022 et trois fois lors de la FTX Crypto Cup 2022 (rapide en ligne).

Deux parties classiques entre l'Indien et le Norvégien : 1 victoire de Magnus avec les Noirs à Wijk aan Zee en 2022 et une nulle avec les Blancs dans le même tournoi en 2023.

L'entraîneur de Praggnanandhaa, R Ramesh, explique pourquoi son disciple est si brillant et si mature malgré sa jeunesse. « Pragg n'a pas de jeux vidéo ni Netflix installés sur son mobile. Cela ne lui prendrait pas plus d'une minute pour les télécharger, mais il a la volonté de rester à l'écart de tout ça. C'est extrêmement important. Les enfants qui vont loin apprennent l’autodiscipline et contrôlent ces tentations. Nous devons nous en éloigner. J'exhorte fortement tous les enfants à le faire. » À la question de savoir si Pragg peut être champion du monde et, si oui, quand ? « Je pense qu'il peut être le champion dans trois ou cinq ans. Cette Coupe du Monde lui a déjà donné l'opportunité de jouer contre les candidats, ce à quoi nous ne nous attendions pas. » a répondu R Ramesh. https://damasyreyes.es

Résumé des deuxièmes parties

L'ancien champion du monde Magnus Carlsen s'est qualifié pour sa toute première finale en Coupe du monde, après avoir fait match nul contre Nijat Abasov. Le plus grand succès de Carlsen en Coupe du monde, jusqu'à présent, a été de décrocher la troisième place en 2021. Malgré sa défaite, Nijat Abasov reste en course pour la troisième place. La deuxième demi-finale, entre R Praggnanandhaa et Fabiano Caruana, passe au départage après un nouveau match nul à l'issue d'une bataille tendue qui a duré plus de quatre heures et demie.

Dans leur deuxième partie du match pour la troisième place, Anna Muzychuk (avec les Noirs) a obtenu un avantage significatif dès le 10e coup, mais l'Ukrainienne n'a pas trouvé les meilleurs coups pour assurer la victoire. Cependant, le demi-point face à Tan Zhongyi était suffisant pour Anna pour la troisième place, qualificative pour le tournoi des Candidates.

La partie la plus longue de la journée a été la lutte pour la première place entre Nurgyul Salimova et Aleksandra Goryachkina. Salimova a obtenu une position gagnante avant de commettre plusieurs erreurs, ce qui a permis à Goryachkina de se mettre en sécurité. La Russe a ensuite testé Nurgyul dans une finale Tour et Cavalier contre Tour avant de partager le point. La vainqueure de la Coupe du monde sera donc déterminée lors des tie-breaks.

Sur Tweeter - X, Gata Kamsky https://twitter.com/IGMGataKamsky a commenté la non participation de Magnus Carlsen au tournoi des Candidats : « Des situations où des joueurs qui ont des places garanties aux Candidats peuvent concourir et éliminer les joueurs qui n'ont pas un tel luxe doivent être évitées. Étant donné que de telles règles étaient en vigueur par le passé, cette coupe du monde a montré pourquoi elles étaient nécessaires. [...] Il serait injuste que tous ceux qu'il a battus [Pantsulaia, Tari, Keymer, Ivanchuck et Gukesh] ne se voient pas offrir une autre chance de se qualifier aux candidats. »

Nurgyul Salimova à propos de la préparation avec Nijat Abasov : « Il y a quelque temps, nous nous sommes fixés pour objectif d'atteindre notre meilleur classement Elo cette année, et cela se produit dans ce tournoi pour tous les deux. »

– Site officiel : https://worldcup2023.fide.com
– Liste des participant·e·s : https://worldcup2023.fide.com/players
– Arbre des appariements mixtes et féminins : https://worldcup2023.fide.com/tree
– Tous les résultats de la coupe du monde : https://worldcup2023.fide.com/pairings
– Toutes les parties débutent à 13h00 heure de Paris.
– Les 3 premiers et les 3 premières accèdent à leur tournoi des Candidats respectif.

Format du départage

– Deux parties de 25 minutes + 10 secondes par coup.
– Si le score est égal, deux parties de 10 minutes + 10 secondes par coup.
– Si le score est encore égal, deux parties de 5 minutes + 3 secondes par coup.
– Si le score est toujours égal, un blitz en 3 minutes + 2 secondes par coup.
– Si cette partie est nulle, un autre blitz en 3 minutes + 2 secondes par coup.
– Si toujours nul, la procédure est répétée jusqu'à la première victoire.

résultats de la ½ finale (mixte)

Blancs 1re partie12DépNoirs 1re partie
Magnus Carlsen1-0
½-½
x
Nijat Abasov
Fabiano Caruana½-½
½-½
1,5-2,5
Praggnanandhaa R

départage de la ½ finale (mixte)

Première partie du départage en 25 minutes + 10 secondes par coup. Fabiano Caruana vs Praggnanandhaa R, une Italienne où tout s'est joué après 54...c2. L'Américain est gagnant avec 55.a6 b2+ (si 55...xf2 56.a7 a2 57.d5! a5 58.c4 avec l'idée 59.a6 et 60.a8 1-0) 56.c7 a2 57.b6 b2+ 58.b5 a2 59.a7 1-0.

Fabiano Caruana vs Praggnanandhaa R, 54...c2

Caruana refuse de perdre le pion et joue 55.f4?, ce qui offre à Praggnanandhaa des tempi importants 55...f5 56.a6 b2+ 57.c7 a2 58.b6 xf4 59.d5 xa6+ 60.xa6 g3 61.b5 f5 62.c5 g5 63.d4 g4 64.hxg4 fxg4 65.e5 h5

Fabiano Caruana vs Praggnanandhaa R, 65...h5

66.f5 h4 67.g5 h3 68.gxh3 gxh3 69.c6 h2 70.d5 h1 71.xh1 ½-½

Deuxième partie du départage en 25 minutes + 10 secondes par coup. Praggnanandhaa R vs Fabiano Caruana, un début de Londres sans véritable histoire : 1.d4 f6 2.f4 d5 3.e3 f5 4.d3 g6 5.f3 e6 6.c4 d6 7.g3 dxc4 8.xc4 0-0, etc. et une position équilibrée après 23.c2.

Praggnanandhaa R - Fabiano Caruana, 23.c2

½-½ au 53e coup. En route vers deux parties de 10 minutes + 10 secondes par coup.

Photo Stev Bonhage

Dans la première partie du départage en 10 minutes + 10 secondes par coup. Praggnanandhaa R vs Fabiano Caruana, une partie Italienne dans laquelle le 20...d5! de Caruana lui donnait une confortable égalité, mais son 29...c5?! donnait un second pion à Praggnanandhaa. Après 40...c7, l'Indien permettait à son Roi une marche triomphale.

« Ce désordre était fait exprès pour cacher le piège ; les pions feignaient la déroute pour tromper l’ennemi, les Cavaliers feignaient l’épouvante, le Roi feignait la fuite. » Arrigo Boito dans « Le Fou Noir » publié en 1867.

Praggnanandhaa R - Fabiano Caruana, 40...c7

41.d3 f6 42.c4 d6 43.e4 g5 44.fxg5 f1+ 45.d3 xh3 46.b5 g4 47.xa5 xg5 48.b5 xg3 49.a5 d6 50.a6 e7 51.f3 b8 52.g4+ h6 53.c8 f4 54.d7 e2+ 55.b6 c4 56.b4 e3+ 57.b5 xc3 58.a7 d3 59.a8 c3+ 60.b6 e3+ 61.b7 c2 62.f8+ g5 63.g7+ 1-0

Praggnanandhaa R - Fabiano Caruana, 63.g7+ 1-0

Fabiano Caruana doit maintenant absolument l'emporter pour égaliser...

Photo: Shahid Ahmed

Dans la deuxième partie du départage en 10 minutes + 10 secondes par coup. Fabiano Caruana vs Praggnanandhaa R, une partie Italienne aussi, l'Indien aurait pu l'emporter dès 40.f4 avec 40...f7! 41.xg7 xe5 42.fxe5 xg7 43.exf6 d6+ 44.g3 xf6 0-1.

Fabiano Caruana - Praggnanandhaa R, 40.f4

Pragg a joué 40...fxe5? 41.fxg5 e4 42.g3 xg5 43.xe4 b8 44.f5 h8 45.c2 b4 46.e6 f4 47.g4 d8 48.xa6 avec égalité et une nulle signée au 82e coup ; un résultat suffisant pour se défaire de son adversaire. La finale de la Coupe du Monde mixte se jouera donc entre Magnus Carlsen et Praggnanandhaa R.

deuxièmes parties de la ½ finale (mixte)

« La confiance avec laquelle il joue est incroyable. » a déclaré Magnus Carlsen concernant Nijat Abasov après la première partie. Dans la deuxième, une sorte de début de Londres symétrique 1.d4 f6 2.f3 d5 3.f4 f5 4.e3 e6 5.bd2 bd7, mais avec la poussée 6.c4 dxc4 7.xc4 d6 8.e5 e4 a été joué après 18 minutes. 1h25-1h04.

Nijat Abasov - Magnus Carlsen, 8...e4

Apparemment, l'Azerbaïdjanais aussi était hors préparation, puisque 9.f3 est arrivé après 21 minutes. 9...xd2 10.xd2 f6 11.xd7 xd7 12.e4 g6 13.d1 xf4 14.xf4 f7

Nijat Abasov - Magnus Carlsen, 14...f7

Les Blancs sont légèrement mieux, mais Magnus Carlsen ne devrait pas avoir de grosses difficultés pour tenir cette position. Et après leur victoire dans la première partie, les Noirs n'ont besoin que du demi-point pour passer en finale. 15.f2 c6 16.b3 b6 17.e3 0-0-0 18.d2 d7 19.hd1 hd8 20.c4 Rien de particulier à signaler dans ces derniers coups. Nijat Abasov va devoir prendre des risques pour égaliser, et Magnus Carlsen l'attend au coin du bois.

Nijat Abasov - Magnus Carlsen, 20.c4

20...c5! Enfin du mouvement ! 21.d5 exd5 22.exd5 b8 Même si le mouvement avait finalement pour objectif de bloquer les actions blanches. 23.a3 d6 24.g3 e7 25.c3 h5 26.b4 Nijat Abasov se jette en avant, mais personne n'y croit. 26...h4! 27.bxc5 xc5+ 28.d4 hxg3+ 29.hxg3

Nijat Abasov - Magnus Carlsen, 29.hxg3

Dans cette position, Magnus Carlsen avait deux options : jouer pour le gain par 29...d6 ou le coup de la partie pour une nulle facile avec 29...xd4+ 30.xd4 c7 31.g4 c5 32.a4 e8 33.b3 c3 34.1d3 xd3 35.xd3 c7 36.e3 g6 37.g5 e8 38.gxf6 gxf6 39.xe8 xe8 40.e3 Avec égalité.

Nijat Abasov - Magnus Carlsen, 40.e3

40...a5 41.d4 d6 42.f4 h5 43.e4 g4 44.c2! c5 45.b3 h3 46.c2 d7 47.d1 c4 48.e2+ c5 49.d1 b6 50.c2 c4 51.d3+ b4 52.c2 c3 53.d1 c4 54.e2+ b4 55.d1 c3 56.d6 Ça tourne, ça tourne, on se demande pourquoi, mais dans cette position les Noirs n'ont qu'un seul coup pour ne pas perdre !

Magnus Carlsen à propos de la perte d'une pièce : « J'ai gaffé. Je jouais parce que je pensais qu'il n'y avait absolument aucun risque. Et j'ai pensé que j'avais finalement triangulé et que j'étais dans une position gagnante. Ça a été un réveil assez brutal de voir 56.d6 car j'ai toujours pensé que j'irais chercher le pion avec le Roi. Quand il l'a joué, j'ai immédiatement vu son idée. Heureusement, il ne m'a pas fallu longtemps pour réaliser que la position était une nulle facile après. »

Nijat Abasov - Magnus Carlsen, 56.d6

56...c4! Si 56...b4? 57.g4!! xg4 58.f5 1-0. 57.g4! c6+ 58.e3 xa4 59.d7 xd7 60.xd7 b5 61.d2 b4 62.e6+ d4 63.f5 a4 64.c2 e4 65.d7 e5 66.d3 a3 67.c2 a2 68.b2 b3 69.e6 e4 70.xb3 a1+ 71.xa1 xf5 72.c2+ e5 73.b1 f5 74.xf5 ½-½

Nijat Abasov, entouré de supporters : « Je suis reconnaissant pour tout le soutien ! Je ne suis pas habitué à une telle foule lors d'un tournoi d'échecs. C'est un sommet dans ma carrière. Bien sûr, je ne prévois pas de m'arrêter là, je veux grandir encore . »

Photo Stev Bonhage

Dans la deuxième partie, dans une Catalane, 1.d4 f6 2.c4 e6 3.f3 d5 4.g3 e7 5.g2 0-0 6.0-0 dxc4 7.c2 a6 8.a4... Praggnanandhaa et Fabiano Caruana sont rapidement sortis des bases, mais c'est surtout le 15.a3?! du jeune indien qui a attiré l'attention.

Praggnanandhaa - Fabiano Caruana, 15.a3?!

L'Américain a continué avec 15...g5!? après 18 minutes, alors que la machine donnait avantage noir avec la ligne 15...xd4 16.xb7 b8 17.xa6 e5!. 16.e3 xd4 17.xd4 xd4 18.xb7 a7 19.g2 b8 20.ed1 c5 21.e3 b3 22.ab1 b4 23.d3 c7 24.f1 g7 25.bd1 d5 Comme hier, pas mal de manœuvres de part et d'autre difficiles à expliquer. Les Noirs sont mieux, bien sûr, mais de là à l'emporter il y a un gouffre.

Praggnanandhaa - Fabiano Caruana, 25...d5

26.e4 f6 27.c2 bb7 28.g2 g4 29.e5 xe5 30.xb7 xd3 31.xa6 c4 32.xc4 xf2 33.xf2 xc4 34.a1 c5 35.b3! b4 36.e3 f5 37.d2 f4 38.c3 b8 39.gxf4 gxf4 40.a5 e4+

Praggnanandhaa - Fabiano Caruana, 40...e4+

41.b2 f3! 42.c2 f2! 43.f1 e5 44.a6 c5 45.b4 a8 46.xf2 xa6 47.c6 ½-½ Et en route vers des départages, demain.

Fabiano Caruana : « Je pense que j'ai pressé dans les deux parties. C'est probablement lors de la première que j'ai eu le plus de chances. Aujourd'hui, j'ai eu l'impression d'avoir une position très agréable. Je ne sais pas ce qui se passera demain. Ça va être serré, c'est sûr. »

Photo Stev Bonhage

Premières parties de la ½ finale (mixte)

Courageusement, sur le 1.e4 de Magnus Carlsen, Nijat Abasov a répondu par une Sicilienne avec 1...c5 2.f3 c6 3.b5 La variante Rossolimo. 3...e6 4.xc6 bxc6 5.b3 d6 6.e5 dxe5

Magnus Carlsen - Nijat Abasov, 6...dxe5

7.d3 Une nouveauté, au lieu de 7.xe5 d5 8.f3 e4+ 9.f1 f5, etc. comme dans, par exemple : ½-½ Lobanov,S (2501)-Lintchevski,D (2567) RUS Cup final Khanty-Mansiysk 2021. À noter qu'après 7.xe5, le naturel 7...d4 ne fonctionne pas à cause de 8.b2! xb2 9.c3 a3 10.f3 et les Noirs sont perdus. 7...f6 8.bd2 h6 9.g1 a6?! La machine grimace déjà. 10.g4! f7 11.e2 e7 12.b2 a5 Les Blancs sont clairement mieux.

Magnus Carlsen à propos de 9.g1 : « Ça a été préparé pour aujourd'hui, mais c'est recommandé par les moteurs modernes, donc ce n'est pas un concept révolutionnaire. Peter Heine Nielsen y travaillait depuis quelques jours. »

Magnus Carlsen - Nijat Abasov, 12...a5

13.c4 g5 14.h4 h6 15.h1 0-0-0 16.0-0-0. Prendre ici en a2 serait trop dangereux. Par exemple : 16...xa2?! 17.c2 a5 18.a1 b6 19.c3.

Magnus Carlsen - Nijat Abasov, 16.0-0-0

16...c7 17.e4 À notre avis, si Nijat Abasov obtient le demi-point à partir de cette position, ce serait un très bon résultat. Si maintenant 17...f5?! 18.g3! et le centre de pions noirs implose. 17.gxh4 18.xh4 hg8 19.f4! L'attaque du centre débute. 19...exf4 20.xf6 xf6 21.xe6+ 22.xf6 c8 23.de1 d6 24.xf4 xg4 25.e3 e6 26.d2 e5!? 0h30-0h17. Nous ne savons pas trop quoi penser de cette position.

Magnus Carlsen - Nijat Abasov, 26...e5!?

27.c2 b7 28.e3 e7 29.f5 g5 30.xe5 g2 31.e2 xe2 32.xe2 xf5 33.h5 f7 Et ici, alors que tout semblait calme, une faute de Magnus Carlsen avec 34.h2?

Magnus Carlsen - Nijat Abasov, 34.h2?

Nijat Abasov aurait pu l'emporter avec le coup 34...f1! et l'idée ...g6 et ...g2. La défense 35.d2 g6 36.h2 g1 aurait été insuffisante. Avec moins de 10 minutes à la pendule, l'Azerbaïdjanais a joué 34...g6? 35.f4 f6!? 36.e3 f5 37.xc5 g6 38.c3 e6? 39.h4? Au tour de Carlsen de rater un gain ; 39.xa7!! xa7?! 40.c7+ a8 (40...a6 41.c5+-) 41.a5+ b7 42.xf5+- 39...g4 40.xa7!? Et la partie a basculé en faveur du Norvégien dans cette position, sur ce satané 40e coup, avec un Abasov en grand zeitnot.

Magnus Carlsen - Nijat Abasov, 34.h2?

40...f6+? La seule défense résidait dans une ligne extrêmement précise, introuvable avec une poignée de secondes : 40...g7+! 41.d4 g5! 42.b6 c1+! 43.b4 c5+! 44.xc5 e1+ 45.b5 f3!=. 41.b4! e5 42.d4 e7+ 43.c5 1-0 Une partie mouvementée !

Magnus Carlsen : « Le coup 34...f1 ne m'est pas du tout venu à l'esprit, je dois dire. »

Photo Stev Bonhage

Dans le deuxième match des demi-finales, Fabiano Caruana et Praggnanandhaa ont joué jusqu'au dernier pion. Dans la ligne principale du Giuoco Piano, Caruana, avec les Blancs, a pris l'initiative et pressé l'aile-Dame. Dans la finale de Tour, Pragg a intelligemment échangé ses deux pions du côté Dame contre le pion « a » des Blancs, pour obtenir une position nulle, signée au 78e coup.

finale de la Coupe du Monde féminine

Blancs 1re partie12DépNoirs 1re partie
Aleksandra Goryachkina½-½
½-½
1,5-0,5
Nurgyul Salimova

départage de la finale (féminin)

Première partie du départage en 25 minutes + 10 secondes par coup. Nurgyul Salimova - Aleksandra Goryachkina, dans un début de Londres, les Blancs viennent de jouer 20.b4! avec 8 minutes - 14 minutes et si 20...xb4? 21.xb4 xb4 22.d7+ f8 23.xf7#

Nurgyul Salimova - Aleksandra Goryachkina, 20.b4!

20...b6 21.b5 c8 22.ac6 0-0 23.f3 Avec 5 minutes 23...f6 Avec 13 minutes 24.c4 c5?! 25.e3! xe3 26.xe3 h8 27.xf5 exf5 28.d5! b6 29.a5 c7 30.xa7 b8 31.c6 xh2+ 32.h1 f4 33.f3 Avec 1 minute et 32 secondes. 33...h4 Avec 7 minutes et 20 secondes. 34.h3 c4 Nurgyul Salimova est totalement gagnante, mais en grand zeitnot.

Nurgyul Salimova - Aleksandra Goryachkina, 34...c4

35.xh2? [35.b1!+-] 35...xf1 36.xf5 c4! 37.a6 Avec 20 secondes 37...g6 38.d7 f4+ 39.g1 c1+ 40.h2 f4+ 41.g1 c1+ 42.h2 ½-½ Un nouveau sauvetage miraculeux pour Aleksandra Goryachkina !

Photo: Shahid Ahmed

Dans la deuxième partie du départage en 25 minutes + 10 secondes par coup, Aleksandra Goryachkina vs Nurgyul Salimova, une partie Catalane 1.d4 f6 2.c4 e6 3.g3 d5 4.g2 e7 5.f3 0-0 6.0-0 dxc4 7.c2 b5 8.a4 b7 9.axb5 a6 10.c3 axb5 11.xa8 xa8 12.xb5  avec un 12...c5?! trop précoce qui a permis aux Blancs de conserver le pion de plus, mais surtout, une position parfaitement du goût de Goryachkina. Ainsi, après 20.xd1, sans les Dames, sans aucun risque d'être attaquée, et avec un pion de plus, elle jouait sur du velours.

Aleksandra Goryachkina - Nurgyul Salimova, 20.xd1

20...a4 21.c3 c2 22.e1 b3 23.d3 b6 24.f1 Aleksandra Goryachkina est dans son élément. Elle peut jouer des heures comme ça. 24...f8 25.h3 e7 15 minutes vs 9 minutes. 26.e1 d7 27.d2 c4 28.a4 d4 11 minutes contre 6 minutes 29.b4 xb4?! 30.xb4+ d8 31.c3 e5 32.xd4 exd4 33.b4 c7 Petit à petit l'oiseau fait son nid...

Aleksandra Goryachkina - Nurgyul Salimova, 33...c7

Passons directement à la fin, sur la faute décisive après 89.f4

Aleksandra Goryachkina - Nurgyul Salimova, 89.f4

89...e2? [89...e8! 90.g5 g6 91.e4 e6] 90.f5!+- d3+ 91.f6 c2 92.g5 d3 93.g6 c6 94.g7 h7 95.f7 d5 96.f4 d3 97.e7 d4 98.f5 e3 99.c4+ d4 100.b2 d2 101.f6 c3 102.d1+ c2 103.f2 d1 104.xd1 xd1 105.f7 1-0

Aleksandra Goryachkina - Nurgyul Salimova, 105.f7 1-0

Aleksandra Goryachkina remporte ainsi la Coupe du Monde d'Échecs féminine 2023. En 2021, Alexandra Kosteniuk avait remporté la Coupe du Monde devant Aleksandra Goryatchkina, Tan Zhongyi avait pris la troisième place et Anna Muzychuk la quatrième.

deuxièmes parties de la finale (féminin)

Comme son adversaire hier, Nurgyul Salimova a joué un solide gambit Dame variante d'échange 1.d4 d5 2.c4 e6 3.c3 f6 4.cxd5 exd5 5.g5 e7 6.e3 h6... dans lequel Aleksandra Goryachkina a semblé mieux préparée. Ainsi, après 12...a6 1h09-1h31, à notre avis, les Blancs se trompent de plan avec 13.ae1, au lieu de 13.ac1.

Nurgyul Salimova - Aleksandra Goryachkina, 12...a6

13...bd7 14.f2 a4 15.h1 a5 16.f4 b4 On comprend que les Blancs voulaient jouer pour la poussée centrale e4 avec l'idée d'attaquer le Roi, mais l'initiative noire sur l'aile-Dame est plus rapide. 17.ce2 c5! Adieu poussée e4. 18.xa6 xa6 19.f5!?

Nurgyul Salimova - Aleksandra Goryachkina, 19.f5!?

Nurgyul Salimova persiste dans ses intentions agressive, mais elle a tort. « Des erreurs sont souvent commises lorsque le joueur persiste dans ses illusions. » Nikolaï Krogius, cité par Bobby Fischer juste après le match de 1972. 19...f8 20.dxc5 xc5 21.g3 g6 22.d3 e6 23.xa6 xa6 24.d3 c8 25.c1 ac6 26.e2 e8 27.fd1 d6 28.e5 6c7 29.g4 Avec 28 minutes chacune et une position intéressante. Aleksandra Goryachkina aurait très bien pu défendre le pion h6 avec 29...g7, mais la Russe a préféré...

Nurgyul Salimova - Aleksandra Goryachkina, 29.g4

29...e8!? avec l'idée, si 30.xh6+ g7 31.g4 f5 32.e5 f4 33.xd5 fxe3 34.g1 f6 avec beaucoup de jeu pour les Noirs. Nurgyul Salimova a continué par le coup intermédiaire 30.g3! et la machine donne un avantage aux Blancs ! 30...c6 31.xh6+ f8 32.g4 a7 33.e1 b3 34.axb3 axb3 35.b4+ Nurgyul Salimova a pris les commandes de la partie et Aleksandra Goryachkina se retrouve en grande difficulté.

Nurgyul Salimova - Aleksandra Goryachkina, 35.b4+

35...g8 36.c3 f5 37.e5 6c7 38.xd5 xe3 39.cd1 g5 Les Noirs lancent leurs dernières forces dans la bataille. 40.g3 8g7 et le contrôle du temps est atteint.

Nurgyul Salimova - Aleksandra Goryachkina, 40...8g7

Nurgyul Salimova possède un pion de plus et le contrôle de la « d », alors que le contrôle de la colonne « c » d'Aleksandra Goryachkina ne sert à rien, sans oublier le pion b3 en grand danger. 41.b5 c5 42.c4 f4 43.gxf4 gxf4 44.xe3 fxe3 45.d5 ge6 46.e5 f7 47.xe3 Avec désormais deux pions de plus. 47...d7 avec des pendules à 5 minutes pour les Blancs contre 28 pour les Noirs.

Nurgyul Salimova - Aleksandra Goryachkina, 47...d7

48.b4 d3 49.h4 Pressée par la pendule, Nurgyul Salimova renonce à s'emparer d'un troisième pion par 49.xb3 f2+ 50.g2 d1 51.e4 g8+. 49...g8 50.g3 df4 51.e1 avec 1 minute et 35 secondes. 51...gd8 avec 22 minutes. 52.h7+?! Laisse échapper une grande partie de l'avantage. Il fallait jouer 52.e4. 52...g6 53.xd7 xd7 54.e4

Nurgyul Salimova - Aleksandra Goryachkina, 54.e4

C'est évidemment le manque de sécurité du Roi blanc qui permet aux Noirs de conserver quelques espoirs d'arracher le demi-point. 54...f5 Mieux 54...d3! 55.h4!? d3! En à peine 3 coups nous sommes passés d'un +4.00 à 0.00 sans grosse faute. 56.g3 g6 57.h5+ h7 58.f1 h6 59.h2 g5 Quel retournement de situation !

Nurgyul Salimova - Aleksandra Goryachkina, 59...g5

60.f5+ xh5 61.d4 d5 62.f2 xc3 63.bxc3 xc3 Aleksandra Goryachkina a récupéré tout le matériel perdu ! Incroyable ! 64.g2 d3 65.e2 h6 66.c1 c3

Nurgyul Salimova - Aleksandra Goryachkina, 66...c3

67.xb3 Nurgyul Salimova décide que ça suffit et passe dans une finale théoriquement nulle. 67...xb3 68.f1 g6 69.f4 e4 70.f5+ g5 71.f6 b2+ 72.g1 xf6 73.f2 b3 74.f1

Nurgyul Salimova - Aleksandra Goryachkina, 74.f1

Aleksandra Goryachkina, avec encore 20 minutes à sa pendule, n'a rien à perdre à continuer, sinon tout à gagner contre une adversaire avec seulement 1 minute + l'incrément de 30 secondes par coup. 74...e4 75.f8 b2 76.e1 f6 77.d1 f5 78.c1 h2 79.f7 e5 80.f8 d5 81.e8+ d4 82.d8 g2 83.d1 a2 84.d7 e4 85.c1 e3 86.d8 f5 87.d2 a3 88.b2 h3 89.d8 d4 90.c8 b3+ 91.a2 d3 92.d8 b6 93.c8 e2 94.a3 c3 95.d8+

Nurgyul Salimova - Aleksandra Goryachkina, 95.d8+

95...e4 Si 95...c2 96.d2+! xd2 Pat ; Ou 95...c4 96.d4+! xd4 Pat. 96.d4+ e5!? Pour éviter la nulle, qui sera quand-même signée au 118e coup, à quatre coups de la règle des 50 coups. Un miracle pour Aleksandra Goryachkina. Départages demain.

« Une défense acharnée ne redresse pas forcément une situation compromise, mais elle a le mérite de créer sous les pas de l'adversaire toutes sortes d'embûches qui lui compliquent la tâche. La pratique démontre que le joueur qui se croyait déjà gagnant commet souvent l'erreur qui le frustre de sa victoire. Une seule devise pour l'attaqué : se battre jusqu'au bout de toutes ses forces ! » Paul Kérès (1916-1975) dans Europe-Echecs N° 193.

Photo Stev Bonhage

Première partie de la finale (féminin)

Sans surprise, Aleksandra Goryachkina a choisi un début solide avec la variante d'échange du Gambit Dame : 1.c4 e6 2.c3 d5 3.d4 f6 4.cxd5 exd5 5.g5... Et comme prévu, Nurgyul Salimova a joué une ligne agressive avec un sacrifice de pion. Ainsi, avant d'arriver au diagramme, ont été joués 11.f5 g6 12.xd5, avec une seule partie dans la base : 0-1 Malek,J (2378)-Bartel,M (2605) POL-ch Warsaw 2023, qui avait continué par 12...c6 13.0-0-0!?...

Aleksandra Goryachkina - Nurgyul Salimova, 12.xd5

La Bulgare a préféré le douteux 12...c5?! insuffisant selon la machine, mais suffisant pour effrayer Aleksandra Goryachkina qui a renoncé à 13.xc5! c6 14.f3 c8 avec avantage, pour jouer 13.xd8?! xd8 14.d5!? Et Stockfish 16 préfère les Noirs à cause de 14...xc3+ 15.bxc3 xd5 Nurgyul Salimova a non seulement récupéré son pion, mais a laissé son adversaire avec un pion isolé en c3.

Aleksandra Goryachkina - Nurgyul Salimova, 15...xd5

16.e2 d6 pour éviter la fourchette en f4. 17.d1 La joueuse russe cherche à calmer les ardeurs adverses avec des échanges. 17...xd1+ 18.xd1 c6 19.c1 d8 Était possible 19...f6 20.f4 f7 21.a3. 20.f4 f5 21.e2 g5 22.h5 e5 23.d1 xd1+ 24.xd1

Aleksandra Goryachkina - Nurgyul Salimova, 24.xd1

Aleksandra Goryachkina s'est réfugiée dans une finale où, pense-t-elle, elle ne perdra pas et où quelques imprécisions de son adversaire pourraient peut-être lui donner des chances. Les pendules à 0h37 et 0h57 montrent cependant que la joueuse russe n'est pas sereine. 24...e6 25.a3 c4 26.xc4 xc4 Si Goryachkina jouait cette finale avec les Noirs on pourrait s'inquiéter pour Nurgyul Salimova. Moins technique, la Bulgare devrait toutefois annuler ; ce qui serait un bon résultat avec les pièces noires. 27.e1 f8 28.f6 b6 29.f4! Goryachkina est maintenant dans son élément.

Aleksandra Goryachkina - Nurgyul Salimova, 29.f4!

29...g7 30.e8+ f8 31.f6 g7 32.e8+! f8 33.f6= ½-½

Photo Stev Bonhage

Match pour la troisième place

Blancs 1re partie12DépNoirs 1re partie
Anna Muzychuk1-0
½-½
x
Tan Zhongyi

deuxième partie du match pour la 3e place

Début de partie irrégulier entre Tan Zhongyi et Anna Muzychuk dans la deuxième partie : 1.d4 f6 2.f3 g6 3.f4 g7 4.bd2 0-0 5.e4... La Chinoise devant absolument l'emporter.

Tan Zhongyi - Anna Muzychuk, 15.0-0-0

Cependant, sur 15.0-0-0, l'Ukranienne a très bien joué pour placer ses pièces harmonieusement par 15...g4! Gagne un tempo. 16.e1 pour jouer 16...e6 sans enfermer le Fou en c8. 17.g1 f5 18.c3 a5 19.c5 xc5 20.dxc5 h4 21.f4 avec un moment « informatique ».

Tan Zhongyi - Anna Muzychuk, 21.f4

Au lieu de 21...ae8, qui n'est pas mauvais du tout, la machine trouve le décisif 21...xc3!! 22.bxc3 (22.xc3 xf4+-+) 22...ab8 23.d4 b1+ 24.d2 b2+ 25.d1 c2+ 26.c1 b1+ 27.xc2 xe1-+ 22.a6 e4 23.g3 e7 24.d3 xe1+ 25.xe1 xc5 26.xf5 xf5 27.b1 a4 28.a3 f8 29.e2 b5 30.e6+ h8 31.a1 b8 32.e2 xe2 33.xe2 d4 34.cxd4 xd4 35.xc7 b3 36.a2 f3

Tan Zhongyi - Anna Muzychuk, 36...f3

Les Blancs n'ont plus aucune chance de gain. 37.c2 xf2 38.xf2 xf2 39.b3 axb3+ 40.xb3 g7 41.a4 f7 42.a5 e6 43.a6 d7 44.f4 c5 45.c4 c6 46.d6 b6 47.a7 xa7 48.xc5+ xc5 49.xc5 b7 50.d6 g5

Tan Zhongyi - Anna Muzychuk, 50...g5

51.e6 c6 52.f5 d6 53.xg5 e6 54.h6 e5 ½-½

Photo Stev Bonhage

Première partie du match pour la 3e place

Dans une Anglaise, 1.c4 f6 2.c3 e5 3.g3 c6 4.f3 e4 5.d4 c5 6.b3 e7... Anna Muzychuk vient de prendre 13 minutes pour jouer 17.fd1. Et là, comme cela lui est déjà arrivée lors de la Finale des Candidates perdue contre Lei Tingjie, Tan Zhongyi n'a mis que 26 secondes pour répondre 17...ae8?! au lieu de 17...xb2 18.ab1 f6 19.xb7 ab8 20.g2=

Anna Muzychuk - Tan Zhongyi, 17.fd1

Et comme nous l'avons déjà écrit dans un article précédent, « un mauvais coup non réfuté peut devenir meilleur qu'un bon coup. » L'Ukrainienne aurait pu prendre un bel avantage par 18.d2! b6 19.a3 a6 20.ab1, mais a joué 18.f3?! après 5 minutes et 20 secondes, ce qui a permis le pseudo-sacrifice de qualité de la Chinoise 18...xe4! 19.fxe4 c2 20.xa7 xa1 21.xa1 a8 22.d4 e6 23.xf6 xb3 24.d4 xa2 25.c1

Anna Muzychuk - Tan Zhongyi, 25.c1

Les complications sont terminées, les Noirs ont récupéré un de leurs deux pions de moins et les Fous de couleur opposée plus le pion supplémentaire doublé vont mener logiquement au partage du point. Et bien non ! Tan Zhongyi, en manque de temps, se trompe après 39.e5. 

Anna Muzychuk - Tan Zhongyi, 39.e5

39...e6?! 40.b4 a1?! 41.b5 g5 42.hxg5 hxg5 43.b6 a8 44.d4 h3 45.xg5 g2 46.c7 b8 47.c5 b7 48.c6!?

Anna Muzychuk - Tan Zhongyi, 48.c6

48...f8 49.c8+ g7 50.f6+ h7 51.h8+ g6 52.g8+ Le Fou noir en g2 est perdu. 1-0

Photo Stev Bonhage

En attendant la ½ finale mixte et la finale femme

Nijat Abasov (28 ans), avec 2646 Elo - son meilleur classement étant 2670 en février 2020, actuellement 2673 en live - est le plus « faible » joueur ayant jamais atteint une demi-finale de Coupe de Monde. Dans les bases, on ne trouve qu'un blitz entre Abasov et Magnus Carlsen, en janvier 2023. Nijat, avec les Blancs, avait dominé avant de gaffer : 0-1 (23).

Quant à Praggnanandhaa et Fabiano Caruana, ils se sont affrontés deux fois en classique, à Wijk aan Zee. L'Américain l'avait emporté en 2022 avec une semi-Slave, et l'Indien avait obtenu le demi-point en 2023 contre une Ragozine.

Nurgyul Salimova et Aleksandra Goryachkina se sont affrontées à deux reprises ; une fois en rapide, en 2020, la Russe l'avait emporté, et l'autre fois en classique, en 2021 ; ½-½ (42). Les deux joueuses préfèrent les débuts fermés, généralement 1.d4. Le style agressif de la Bulgare pourrait gêner Aleksandra Goryachkina qui n'aime pas être attaquée et préfère clairement un jeu tranquille, voire technique. Nurgyul Salimova devra éviter d'arriver trop vite en finale, point fort de son adversaire.

Les parties de la Coupe du Monde 2023 (mixte)

Tous nos remerciements à Mark Crowther de l'incontournable site The Week in Chess

Les parties de la Coupe du Monde 2023 (féminin)

La 10e édition de la Coupe du Monde d'Échecs, par élimination, se déroulera à Bakou, en Azerbaïdjan, du 30 juillet au 24 août 2023, avec 206 participants et 103 participantes. Les trois premiers et les trois premières accéderont à leur tournoi des Candidats respectif. Le montant total des prix des deux Coupes du Monde est de 2,5 millions de dollars.

– Site officiel : https://worldcup2023.fide.com
– Liste des participant·e·s : https://worldcup2023.fide.com/players
– Appariements mixtes et féminins : https://worldcup2023.fide.com/tree
– Tous les résultats de la coupe du monde : https://worldcup2023.fide.com/pairings

La Coupe du monde d'échecs 2000 est la 1re coupe du monde d'échecs organisée par la Fédération internationale des échecs (FIDE). Elle fut disputée du 1er au 13 septembre à Shenyang, en Chine, avec 24 joueurs divisés en quatre groupes de six joueurs. Viswanathan Anand a battu Evgeny Bareïev en finale. La Coupe du monde d'échecs 2021, avec 206 participants, s'est jouée entre le 10 juillet et le 5 août 2021 dans la ville russe de Sotchi. Le tournoi a été remporté par le Polonais Jan-Krzysztof Duda qui a battu le champion du monde en titre Magnus Carlsen en demi-finale et le Russe Sergueï Karjakin en finale.

Cette année, la liste est à nouveau menée par le numéro un mondial Magnus Carlsen. Bien qu'il soit un fervent partisan des tournois à élimination directe, la Coupe du monde est l'un des rares titres qui manquent encore à son palmarès. La deuxième tête de série n'est autre que le vice-champion des deux derniers matchs du Championnat du monde, et double vainqueur du Tournoi des Candidats, le Russe Ian Nepomniachtchi. Fabiano Caruana, Anish Giri, Wesley So et Maxime Vachier-Lagrave sont les suivants sur la liste, puis les deux stars locales, Teimour Radjabov - qui a remporté la Coupe du monde à Khanty-Mansiysk 2019 - et Shakhriyar Mamedyarov. Outre Hikaru Nakamura (n°2 au classement de juillet 2023) et Arjun Erigaisi (n°2 au classement mondial junior), Vasyl Ivanchuk et Peter Svidler ont reçu une invitation (Wild Card) pour la Coupe du monde 2023.

La tête de série de la Coupe du monde féminine est Ju Wenjun. Le Chinoise aura défendu son titre dans les semaines précédentes de la Coupe du monde contre sa compatriote Lei Tingjie. Reste à savoir si Ju arrivera à Bakou en tant que championne du monde en titre, ou après avoir été détrônée. Aleksandra Goryachkina est la numéro deux du classement mondial. Suivent Humpy Koneru, Kateryna Lagno, Alexandra Kosteniuk, Tan Zhongyi, Nana Dzagnidze, Mariya et Anna Muzychuk, Harika Dronavalli... La joueuse locale la mieux classée, vingtième, est l'Azerbaïdjanaise Gunay Mammadzada.

Trois Wild Cards ont été attribuées aux trois meilleures joueuses non qualifiées - Zhu Jiner (2498), Polina Shuvalova (2496) et Sarasadat Khademalsharieh (2488). La dernière Wild Card a été accordée à Eline Roebers, 17 ans, qui a gagné 62 points Elo au cours des trois derniers mois et est passée à 2419.

Le GM ukrainien Vasyl Ivanchuk a reçu une wild card de la FIDE pour participer à la Coupe du monde. Vasyl Ivanchuk réside à Lviv, en Ukraine. Selon la législation en vigueur de ce pays en guerre, il a besoin d'une autorisation du ministère de la Jeunesse et des Sports pour quitter le pays pour des raisons sportives, car il a moins de 60 ans (il a 54 ans). Une telle autorisation n'a pas été accordée. La demande officielle des organisateurs de la Coupe du monde et de la Fédération azerbaïdjanaise des échecs a également été rejetée. Pour remédier à cette situation, certains des meilleurs grands maîtres du monde ont signé une lettre ouverte au ministre ukrainien de la Jeunesse et des Sports, M. Vadym Gutzeit.

Source https://twitter.com/FIDE_chess/status/1682300087353896961

Vasyl Ivanchuk a reçu l'autorisation d'aller à la Coupe du monde

Le grand maître ukrainien Vasyl Ivanchuk a reçu l'autorisation d'aller à la Coupe du monde dans la capitale de l'Azerbaïdjan. Il s'envolera pour Bakou demain, 27 juillet. Parlant de la façon dont les Ukrainiens devraient se comporter lors des compétitions où les Russes sont présents, Ivantchuk a dit que la fédération ukrainienne et le ministère des Sports devraient avoir une position claire à ce sujet et des instructions appropriées. « S'il y a une position, alors il y a une instruction correspondante, si je comprends bien. Si ces instructions ne sont pas suivies, l'athlète est passible de sanctions », a-t-il déclaré.

Ivanchuk a également ajouté qu'il avait déjà discuté de la possibilité de jouer contre des Russes avec le directeur exécutif de la Fédération ukrainienne des échecs, Yuriy Gnip. « Il m'a dit que si une telle situation se présentait, alors la décision serait prise en fonction de la situation », a précisé le joueur d'échecs. « Le tournoi sera difficile, mais je vais me battre. Je débute au deuxième tour, contre le vainqueur du premier tour entre un Chilien [Cristobal Henriquez Villagra] face à un Africain [Daniel Coderi]. Le Chilien est favori. Si l'Africain gagne, ce sera plus facile, mais c'est un combat, tout est possible », a-t-il résumé.

Source https://gordonua.com/news/sport/ukrainskomu-grossmeysteru-ivanchuku-dali-razreshenie-poehat-na-chempionat-mira-1674777.html

Déclaration de la Fédération d'échecs d'Ukraine concernant la participation des Ukrainiens à la coupe du monde et autres compétitions internationales. La Fédération Ukrainienne des Échecs recommande aux membres de la FSHU :

1. D'éviter de serrer la main aux représentants de la Russie et de la Biélorussie, quel que soit le drapeau sous lequel ils se trouvent.
2. D'éviter les photos et videos avec des représentants de la Russie et de la Biélorussie.
3. D'éviter de parler aux représentants du pays agresseur d'une manière non prévue par les règles des échecs.
4. De s'abstenir de tout acte qui peut nuire à l'image de l'Ukraine.
5. Lorsqu'ils prennent la parole lors d'événements médiatiques, en public et sur les réseaux sociaux, de rappeler à la communauté que la guerre menée contre l'Ukraine et son peuple est en cours par la Russie et la Biélorussie ; tandis qu'un grand nombre de Russes et de Biélorusses, y compris des joueurs d'échecs, soutiennent le pouvoir de leur pays ou observent silencieusement les meurtres et le génocide des Ukrainiens.

Il est inacceptable que la Fédération internationale des échecs (FIDE) soit dirigée par le Russe Arkady Dvorkovych, qui est un serviteur direct du Kremlin et complice des crimes de la Russie ; Dvorkovich doit être sous sanctions et être destitué de président de la FIDE.

Source : https://twitter.com/PHChess/status/1685059042626965505 & https://www.facebook.com/UkrainianChessFederation

Format, cadences et départages

Le cadence des parties classiques est de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. Les joueurs ne peuvent pas convenir d'un match nul avant le 30e coup des Noirs.

Le joueur qui aura marqué plus de points que son adversaire après deux parties classiques sera déclaré vainqueur du match et accèdera au tour suivant.

Si le score est égal après les deux parties classiques, suite à un nouveau tirage au sort effectué immédiatement après la partie numéro 2, des départages auront lieu le lendemain.

– Deux parties de 25 minutes + 10 secondes par coup.
– Si le score est égal, deux parties de 10 minutes + 10 secondes par coup.
– Si le score est encore égal, deux parties de 5 minutes + 3 secondes par coup.
– Si le score est toujours égal, un blitz en 3 minutes + 2 secondes par coup.
– Si cette partie est nulle, un autre blitz en 3 minutes + 2 secondes par coup avec les couleurs inversées. Si encore et toujours nul, la procédure est répétée jusqu'à la première victoire.

Le programme de la Coupe du Monde d'Échecs 2023 mixte
Les prix mixtes de la Coupe du Monde d'Échecs 2023
Le programme de la Coupe du Monde d'Échecs 2023 féminine
Les prix féminins de la Coupe du Monde d'Échecs 2023

Résumé des départages

La MI bulgare Nurgyul Salimova connaît un parcours spectaculaire en Coupe du monde et jouera la finale après avoir éliminé Anna Muzychuk. Salimova affrontera Aleksandra Goryachkina, tandis qu'Anna Muzychuk jouera contre Tan Zhongyi pour la troisième place. Les deux matches débuteront samedi 19 août, parallèlement aux demi-finales du mixte.

Le départage dans la section Open a duré nettement plus longtemps que chez les femmes : dans un duel acharné qui a vu un échange de coups violents à chaque partie, après deux tours de rapide et un tour de blitz, tout s'est joué dans un blitz simple. Praggnanandhaa a pris l'initiative dès le début, a forcé une finale de Tour gagnante et a fini par remporter la victoire, décrochant ainsi la dernière place libre des quatre derniers.

Résumé des deuxièmes parties

Nijat Abasov a été le premier à se qualifier pour la demi-finale de la Coupe du monde, après avoir battu Vidit Santosh Gujrathi. Magnus Carlsen a fait match nul avec Gukesh D, suffisant pour se qualifier. Praggnanandhaa a fait un retour impressionnant contre son compatriote Arjun Erigaisi avec les pièces noires. Dans la deuxième Alapine de la journée, dans une fin de partie égale, quelques inexactitudes d'Erigaisi ont suffi à Pragg pour activer son Roi et poser de sérieux problèmes aux Blancs. La partie s'est terminée quand les Noirs ont promu une deuxième Dame. Les deux joueurs devront désormais jouer un départage.

Après un sauvetage héroïque dans une position perdante hier, Fabiano Caruana était clairement mieux aujourd'hui contre Leinier Dominguez. Dans une position typique avec un pion isolé, les Blancs avaient un léger avantage. Les noirs ont maintenu l'équilibre pendant un certain temps, mais ont finalement craqué près du contrôle du temps. Fabiano a gagné un pion et l'a lentement mais sûrement converti. 

Dans le tournoi féminin, l'ancienne championne du monde Tan Zhongyi est éliminée après avoir fait match nul avec les pièces noires contre Aleksandra Goryachkina. Dans la variante d'échange de l'Est-indienne, Goryachkina ne visait qu'à maintenir l'égalité. Tan Zhongyi attend maintenant de voir qui sera son adversaire pour la troisième place, tandis que Goryachkina devient la première qualifiée pour la finale.

Nurgyul Salimova et Anna Muzychuk ont également fait match nul. Salimova, avec les noirs, s'est créée quelques chances dans la finale, mais les deux joueuses ont convenu de partager le point après 41 coups et se dirigent vers un départage.

Fabiano Caruana - Leinier Dominguez | Photo Anna Shtourman

Résumé des premières parties

Magnus Carlsen a été le premier à terminer sa partie, remportant une victoire avec les Noirs contre l'Indien Gukesh D. Dans un derby indien, Arjun Erigaisi a battu Praggnanandhaa avec les pièces noires. Les deux camps étaient à égalité tout au long de la partie, mais en finale - suite à un sacrifice de pièces d'Erigaisi - Praggnanadhaa a gaffé, permettant aux Noirs d'exécuter une attaque contre le Roi blanc.

Fabiano Caruana s'est retrouvé en difficulté face à son compatriote Leinier Dominguez. Vers le 34e coup - dans une finale avec Tour, Cavalier et pions - Caruana a fait plusieurs imprécisions qui lui ont coûté deux pions. Caruana cherchait alors tous les moyens possibles pour survivre en espérant un miracle, et c'est arrivé : Dominguez s'est trompé et a permis aux Noirs d'activer leur pièces.

Dans le tournoi féminin, Aleksandra Goryachkina a battu l'ancienne championne du monde Tan Zhongyi avec les pièces noires. Après une imprécision des Blancs, Goryachkina s'est emparée de l'initiative. Tan a commis une autre erreur en finale, ce qui a permis à la Russe de pénétrer sur la deuxième rangée. Nurgyul Salimova a tenu face à l'Ukrainienne Anna Muzychuk avec les pièces noires. Les Blancs ont réussi à se créer un pion passé, mais Salimova est arrivée à temps.

– Site officiel : https://worldcup2023.fide.com
– Liste des participant·e·s : https://worldcup2023.fide.com/players
– Arbre des appariements mixtes et féminins : https://worldcup2023.fide.com/tree
– Tous les résultats de la coupe du monde : https://worldcup2023.fide.com/pairings
– Toutes les parties débutent à 13h00 heure de Paris.
– Jour de repos vendredi 18 août.
– Les 3 premiers et les 3 premières accèdent à leur tournoi des Candidats respectif.

Format des départages

– Deux parties de 25 minutes + 10 secondes par coup.
– Si le score est égal, deux parties de 10 minutes + 10 secondes par coup.
– Si le score est encore égal, deux parties de 5 minutes + 3 secondes par coup.
– Si le score est toujours égal, un blitz en 3 minutes + 2 secondes par coup.
– Si cette partie est nulle, un autre blitz en 3 minutes + 2 secondes par coup.
– Si toujours nul, la procédure est répétée jusqu'à la première victoire.

résultats du quart de finale (mixte)

Blancs 1re partie12DépNoirs 1re partie
Gukesh D0-1
½-½
x
Magnus Carlsen
Vidit Santosh Gujrathi½-½
0-1
x
Nijat Abasov
Leinier Dominguez½-½
0-1
x
Fabiano Caruana
Praggnanandhaa R0-1
1-0
4,0-3,0
Arjun Erigaisi

Francisco Vallejo Pons : « Alors que ces derniers temps Magnus [Carlsen] a semblé quelque peu démotivé par les tournois d'échecs classiques, le meilleur joueur du monde est un Magnus motivé ; le deuxième est un Magnus démotivé. »

À la question de sa participation au tournoi des Candidats, Magnus Carlsen a répondu : « Sous le format actuel, il n'y a absolument aucune chance. Je pense que tout le monde devrait partir du principe que je ne jouerai pas les Candidats et que tous ceux qui sont en demi-finale sont qualifiés pour les Candidats ». https://www.facebook.com/reel

Départage du quart de finale (mixte)

Dans le premier départage en 25 minutes + 10 secondes par coup, Praggnanandhaa a joué une défense nimzo-indienne 1.d4 f6 2.c4 e6 3.c3 b4 contre laquelle Arjun Erigaisi a utilisé la ligne classique, ou Capablanca avec 4.c2 pour obtenir une finale Dame et une Tour après une vingtaine de coups et une nulle sans histoire au 36e.

Début de partie étrange dans le deuxième départage entre Praggnanandhaa et Arjun Erigaisi avec 1.c4 e6 2.c3 d5 3.d4 c6 4.cxd5 exd5 5.f4 e7 6.e3 g6 7.g3 h4!? 8.f3 f5!?. Les Noirs ont ensuite sacrifié un pion, qui est récupéré après 18.gxf3

Praggnanandhaa - Arjun Erigaisi, 18.gxf3

18...xd4 19.xd8 axd8 20.d3 e6 21.xd8 xd8 22.xb7 qui ne mène qu'à une liquidation et une nouvelle nulle au 32e coup.

Dans le premier blitz en 10 minutes + 10 secondes, Arjun Erigaisi a pris l'avantage avec un vieille partie du centre : 1.e4 e5 2.d4 exd4 3.xd4 c6 4.e3... mais tout va se jouer après 44...e2. Les Blancs sont gagnants et ils l'auraient sans aucun doute emporté avec 45.c6!.

Arjun Erigaisi - Praggnanandhaa R, 44...e2

En revanche, 45.c4? offre l'égalité à Praggnanandhaa après 45...xc4+ 46.xc4 a8! 47.b4 xa6+ 48.b3 h3. Le pire restait à venir pour Erigaisi, avec une défaite au 78e coup.

deuxièmes parties du quart de finale (mixte)

Le choix de la solide variante Alapine 1.e4 c5 2.c3 de Magnus Carlsen face à la Sicilienne de Gukesh annonçait la couleur ; le Norvégien voulait éviter la bagarre. L'Indien a joué la ligne avec 2...d5. Arjun Erigaisi, dans la même configuration que Carlsen, a joué aussi la variante Alapine, et Praggnanandhaa a préféré 2...f6.

Dans la partie Magnus Carlsen vs Gukesh, une position intéressante est survenue après 21.e2.

Magnus Carlsen - Gukesh D, 21.e2

Ici, le pion d4 est indirectement défendu. Par exemple : 21...xd4? 22.xd4 xd4 23.b3 et la Tour n'a pas de bonnes cases, puisque la menace est 24.c7 avec gain de la Dame. 21...d5 22.xc6?! Une imprécision selon la machine. 22...xc6 23.b3 d8 24.h4 d5 25.fe1 b6 26.e4 b7 27.xf6 xf6 28.xf6+ gxf6

Magnus Carlsen - Gukesh D, 28...gxf6

Les Blancs sont restés avec leur pion isolé. 29.e3 avec seulement 6 minutes contre 23 pour Gukesh. 29...ac8 30.h3 f5 31.h2 g5 32.g4 g7 33.a5 xe3 34.xe3 xd4 Magnus Carlsen a trouvé un moyen de se débarrasser de sa faiblesse en échange d'un pion avec 35.xc8 xc8 36.c1 d7 37.c7 bxa5 38.xa7 a4 39.bxa4 xa4 40.a5

Magnus Carlsen - Gukesh D, 40.a5

Et si les Blancs ont un pion de moins, tous les pions sont sur la même aile et le pion de plus de Gukesh est doublé. ½-½ au 59e coup.

Magnus Carlsen - Gukesh D | Photo Anna Shtourman

Viswanathan Anand : « Magnus et Arjun sont tous deux arrivés à la conclusion que la variante Alapine s'imposait avec la situation du match, mais cela n'a pas fonctionné ! Gukesh et Pragg ont des occasions aujourd'hui ! »

Le début de Londres a encore frappé ! 1.d4 f6 2.f3 d5 3.f4 c5 4.e3 c6 5.bd2 e6 6.c3... a donné un léger avantage blanc que Nijat Abasov a fait fructifier et après 29.a5 Vidit Santosh Gujrathi était dans les cordes.

Nijat Abasov - Vidit Santosh Gujrathi, 29.a5

29...d1 30.b4 b6? Il est toujours très risqué de toucher aux pions qui défendent le Roi lorsque l'aile est attaquée. 31.axb6 axb6 32.c5! bxc5 33.xc5+ b8 34.b6+ c8

Nijat Abasov - Vidit Santosh Gujrathi, 34...c8

35.xe6+ d7 36.c4+ d8 37.b6 d6 38.g8+ e7 39.b7 e8 40.b5 d1+ 41.h2 d6+  42.g3 f7 43.b8 xe8 44.e8# 1-0

Nijat Abasov - Vidit Santosh Gujrathi, 44.e8# 1-0

« C'est incroyable ! Je n'aurais même pas imaginé dans mes rêves les plus fous que je puisse aller aussi loin. Je n'ai jamais affronté Magnus dans un tournoi officiel. Ce sera une sensation merveilleuse de jouer contre le n°1 mondial. » Nijat Abasov

Nijat Abasov | Photo Maria Emelianova https://twitter.com/photochess

Nijat Abasov est né le 14 mai 1995 à Bakou. Grand maître depuis 2011, il a remporté le championnat d'Azerbaïdjan 2017. Lors de la Coupe du monde 2021, exempt au premier tour avec son classement Elo, il bat l'Arménien Shant Sargsian au deuxième tour et perd au troisième face au Russe Andreï Esipenko.

Dans cette Coupe du monde 2023, Nijat Abasov vient de passer à 2673 Elo (+27), en ayant battu Laurent Fressinet, Anish Giri, Peter Svidler, Salem A.R. Saleh et Vidit Santosh Gujrathi. Performance à 2793 Elo.

Premières parties du quart de finale (mixte)

Si les Indiens Praggnanandhaa et Arjun Erigaisi auraient préféré un autre adversaire, on imagine que les Américains Leinier Dominguez et Fabiano Caruana aussi.

Dans la confrontation phare de ce ¼ de finale, Gukesh a débuté par 1.d4 f6 2.f4 et là, Magnus Carlsen a voulu éviter toute préparation avec 2...b6 3.c3 b7 4.f3 e6 5.e4 a6 6.d2 d5 7.0-0-0 b4, des pendules à 1h31 et 1h06 et une première réflexion de l'Indien.

Gukesh D - Magnus Carlsen, 7...b4

Vingt-deux minutes pour 8.a3 Un temps nécessaire parce que la suite est tactique. 8...xc3 9.xc3 dxe4 10.d5!? L'laternative était ici 10.xc7 c8 11.xb6 xc3 12.bxc3 exf3 13.xf3 d5 14.a5 c6 15.b4 a5 16.c5 xc3 et les Noirs récupèrent leur pion. 10...xd5 11.xg7 Prive de Roi noi du roque, mais 11...f6 force l'échange des Dames. 12.xf6 xf6 les Blancs restent avec la paire de Fous, mais leur avantage, s'il existe, est minimal.

Gukesh D - Magnus Carlsen, 12...xf6

13.e5 e7 14.xc7 bd7 Selon https://analysis.sesse.net/ qui est un développement de Stockfish sur une très grosse machine, profondeur 60 demi-coups, donne 0.00. 15.g3 hg8 16.e2 Intéressant était 16.h4. 16...e8 17.fxe4 xe4 18.f3 xg3 La machine préférait 19.xb7 a7 20.hxg3 xb7 21.xh7 xg3 22.d2 avec égalité. 19.hxg3 xf3 20.xf3 

Gukesh D - Magnus Carlsen, 20.xf3

Seize minutes ont été prises par Carlsen pour 20...xg3 21.xh7 e7 22.d4 e5 Si 22...xg2 23.c6+ e8 24.e5!? f6 (24...xe5? 25.h8+ e7 26.xa8) 25.xf7. 23.e1 Si la machine affiche son 0.00, Magnus Carlsen est dans son élément.

Gukesh D - Magnus Carlsen, 23.e1

23...g4 24.xe5 xd4 Avec une finale à quatre Tours où il est en effet préférable d'avoir deux pions liés proche du centre. 25.e2 ad8 26.c3 f4 27.c2 g8 Gukesh a souligné la technique supérieure en fin de partie de Carlsen avant le match : « C'est sa plus grande force et j'aimerais l'ajouter à mon jeu. » 28.b4 L'Indien cherche à contre-balancer avec sa majorité sur l'aile-Dame. 28...b5! 29.b3 fg4 30.f2 Forcé. 30...8g7 31.xg7 xg7 32.a4 f5 33.axb5 axb5 Tout semble calme, d'ailleurs, ne dit-on pas que « Les finales de Tours sont toujours nulles. » Xavier Tartakover (1887-1956) ?

Gukesh D - Magnus Carlsen, 33..axb5

34.a2? Alors que seul 34.c4 g3+ 35.f3!? laissait des chances de se défendre. « Même les meilleurs grands maîtres du monde ont dû travailler dur pour acquérir la technique des finales de Tours. » Paul Kérès (1916-1975) 34...g5!? Magnus Carlsen rate le plus précis 34...d6!, mais la défense informatique des Blancs était introuvable. 35.a7+?! 35.a5! f4 36.c2! xg2+ 37.d3 g5 38.e4. 35...f6 36.a2 Les Blancs sont perdus. 36...f4! 37.c2 g3 38.a2 e5 39.b2 d5 Le pion « e » se prépare à conclure cette partie.

Gukesh D - Magnus Carlsen, 39..d5

40.d2+ e4 41.b3 e5 42.e2+ f5 43.d2 e4 44.d5+ f6 45.xb5 e3 46.b6+ f5 47.b5+ e4 48.b8 e2 0-1

Gukesh D - Magnus Carlsen, 48..e2 0-1

« Afin d'améliorer votre jeu, vous devez étudier les fins de partie avant tout le reste ; car, alors que les finales peuvent être étudiées et maîtrisées par elles-mêmes, le milieu de partie et l'ouverture doivent être étudiés en relation avec la fin de partie. » José Raúl Capablanca

Photos Stev Bonhage, Anna Shtourman et Maria Emelianova

résultats de la demi-finale (féminin)

Blancs 1re partie
12DépNoirs 1re partie
Anna Muzychuk½-½
½-½
1,5-2,5
Nurgyul Salimova
Tan Zhongyi0-1
½-½
x
Aleksandra Goryachkina
Nurgyul Salimova | Photo Anna Shtourman

Nurgyul Salimova : « Je n'arrive pas à croire ce qui s'est passé... Je suis super contente ! J'essayais simplement de bien me préparer, d'être concentrée et de ne pas trop me soucier des Candidates ! »

départage de la demi-finale (féminin)

Dans le premier départage en 25 minutes + 10 secondes par coup, Nurgyul Salimova a choisi la défense Caro-Kann 1.e4 c6 2.d4 d5 3.c3 dxe4 4.xe4 avec 4...f6 et sur 5.xf6+ la reprise avec 5...exf6 la variante Tartakover, alors que 5...gxf6 était la variante Bronstein-Larsen ou Nimzovitch, dans les deux cas avec un pion doublé. La Bulgare semble avoir préparé un sacrifice avec 11...b5?!.

Anna Muzychuk - Nurgyul Salimova, 11...b5?!

Anna Muzychuk a répondu avec le précis 12.d5! c5 13.xb5 b8 14.c614.c6 e7 même si 15.h3?! n'était pas le plus entreprenant. 5...b6 16.d2

Anna Muzychuk - Nurgyul Salimova ,16.d2

16...f5!? Fort était 16...e5! avec l'idée 17...f5, mais Anna Muzychuk n'en profite pas, joue 17.b3?! c4! 18.he1?! xe3?! 18...f4! donnait l'avantage aux Noirs après 19.d2 g6! encore une fois avec l'idée ...f5. 19.fxe3 g6 20.d2 g3 21.e2 a6 22.c4 e5 23.b3

Anna Muzychuk - Nurgyul Salimova ,23.b3

Le pion de moins des Noirs est compensé par le Roi blanc moins en sécurité. 23...g7 24.e4 c8! Le Fou se repositionne sur la bonne diagonale, mais le temps commence à manquer à Nurgyul Salimova avec 1 minute et 22 secondes contre 7 minutes et 54 secondes pour Anna Muzychuk. 25.de1 fxe4 26.xe4 xe4 27.xe4? Une faute, craignant 27.xe4 f5!. 27...a5? Rate 27...f6! avec un grand avantage noir ! 28.f4 c3+ 29.d1 f5!! Donne la Tour !

Anna Muzychuk - Nurgyul Salimova, 29...f5!!

30.xb8+? Il fallait trouver avec très peu de temps l'introuvable 30.e3!! a1+ 31.e2 pour survivre. 30...h7 31.f4 h6 32.f2 c2+ 0-1 Superbe !

Photo Anna Shtourman

Dans le deuxième départage, avec les Noirs, condamnée à l'emporter, sur 1.d4 e6 2.f3 Anna Muzychuk s'est tournée vers la défense Hollandaise avec 2...f5 3.g3 f6 4.g2 g6 5.c4 g7. Une défense dont Tigran Petrossian (1929-1984) disait : « Si vous voyez que votre adversaire veut jouer la défense hollandaise, pour l'amour de Dieu, ne l'arrêtez pas ! » 

Nurgyul Salimova - Anna Muzychuk, 18...h6

Toutefois, après 18.h4 h6 c'est surtout la pendule qui attirait l'attention : 10 minutes contre 20 minutes. 19.b4 avec seulement 6 minutes. 19...e4 20.d4 ae8 21.xe6+ xe6 22.d7+ f7 23.xf7+ xf7 24.e3 g5 25.hxg5 xg5

Nurgyul Salimova - Anna Muzychuk, 25...xg5

26.xg5?! Une imprécision, il fallait conserver les Dames et continuer avec 26.c3!. 26...hxg5 27.f3 exf3 28.xf3 f6 29.f2 Une faute cette fois. 29.d5!= 29...xb4 30.xb7 b6 31.f3 xa2 avec un bon pion de plus. 32.g4 fxg4 33.xg4 a5 et 0-1 au 63e coup.

Anna Muzychuk | Photo Anna Shtourman
Nurgyul Salimova - Anna Muzychuk, 33...a5

Dans le premier blitz en 10 minutes + 10 secondes, le gambit Dame accepté d'Anna Muzychuk n'a pas résisté à la fougue de Nurgyul Salimova.

Nurgyul Salimova - Anna Muzychuk, 21...c7

22.xd5! exd5 23.b6! 1-0 Si 23...xb6 24.e8+ xe8 25.xe8# Le mat de Morphy.

deuxièmes parties de la demi-finale (féminin)

Forcée de jouer pour le gain avec les pièces noires, Tan Zhongyi a choisi la défense Moderne 1.d4 d6 2.e4 g6 et Aleksandra Goryachkina a continué avec 3.c4, le système Averbakh qui transpose souvent dans des positions d'Est-indienne, et donc du pion Dame, plus dans le style de la joueuse russe. Un rapide échange des Dames après 3...g7 4.c3 e5 5.dxe5 dxe5 6.xd8+ xd8, etc. a débouché sur la position après 17.xd2 dans laquelle les chances de gain des Noirs sont réduites au maximum.

Aleksandra Goryachkina - Tan Zhongyi, 17.xd2

Tan Zhongyi n'obtiendra jamais rien sinon une finale avec Tour et Cavalier et 3 pions chacune.

Aleksandra Goryachkina  | Photo Maria Emelianova

De leur côté, Nurgyul Salimova et Anna Muzychuk ont récité 19 coups de théorie d'un gambit Dame accepté : 1.d4 d5 2.c4 dxc4 3.f3 f6 4.e3 e6 5.xc4 c5... Après, 20.e3 on peut apprécier la compensation blanche pour le pion de moins. D'ailleurs, l'Ukrainienne va rendre le matériel sans attendre pour terminer son développement.

Nurgyul Salimova - Anna Muzychuk, 20.e3

20...d6!? L'idée de la machine est intéressante à regarder : 20...c6 21.c1+ d7 22.ed1 e7 23.xd5+ e6 24.d4 hc8= la différence réside dans la sécurité du Roi, à comparer avec la suite de la partie. 21.xd5 c6 22.d4 hd8 23.c1+ b7 24.f4!? f8 avec malgré tout une position équilibrée. ½-½ au 41e coup et en route vers le départage.

Anna Muzychuk et Nurgyul Salimova | Photo Stev Bonhage

Premières parties de la demi-finale (féminin)

Le tournoi des Candidates est prévu à Toronto, au Canada, du 3 au 24 avril 2024 avec, déjà qualifiées : Lei Tingjie, vice-championne du monde, les deux premières du Grand Prix FIDE, Kateryna Lagno et Aleksandra Goryachkina. Les trois premières de la Coupe du monde sont donc déjà connues : Nurgyul Salimova, Anna Muzychuk et Tan Zhongyi. Il reste à définir les deux premières du Grand Swiss 2023, du 23 octobre au 6 novembre.

Dans un tranquille gambit Dame variante d'échange entre Tan Zhongyi et Aleksandra Goryachkina 1.d4 d5 2.c4 e6 3.c3 f6 4.cxd5 exd5 5.g5 e7 6.e3... peu avant d'arriver au diagramme, ont été joués 18.f5?! h5! 19.c1 g6 20.g3 Et là, il y avait une tactique à trouver.

Tan Zhongyi - Aleksandra Goryachkina, 20.g3

Goryachkina a continué par 20...b8?! après plus de quatre minutes de réflexion, mais il y a avait surtout 20...g7! attaquant le pion e3. Et si 21.fe1 (ou 21.d2 a7 22.c5 ae7 23.fe1 h4!) 21...h4! avec un clouage mortel. 21.e2 b5 22.cd1 aa8... Quelques coups plus tard, après 29.f4?! au lieu de 29.fd1!

Tan Zhongyi - Aleksandra Goryachkina, 29...f4?!

Les Noirs ont joué le fort 29...d4! Le moins mauvais était, semble-t-il, 30.exd4 même si les Noirs envahissent la position noire par 30...c2 31.f2 e1+. Tan Zhongyi a voulu l'éviter avec 30.e4? sans succès après 30...c2 31.f2 ec8 32.fd2 xd2 33.xd2 g5 Le clouage a lieu sur une autre case, mais sans rien lui enlever de sa force. 34.g3 h4

Tan Zhongyi - Aleksandra Goryachkina, 34...h4

35.xd4 c1+ 36.h2 c2+ 37.g2 xa2 Les pions noirs de l'aile-Dame vont donner la victoire à Aleksandra Goryachkina. 38.e5 d2 39.d7 a4 40.e6 f8 41.bxa4 b3 42.b7 b2 43.f4 fxe6 44.xh4

Tan Zhongyi - Aleksandra Goryachkina, 44.xh4

44...b4! La menace d'un échec à la découverte met un terme à la lutte. 45.g6+ Tan Zhongyi place encore un échec de consolation. 45...g8 0-1. Grâce à cette victoire avec les pièces noires, la solide Aleksandra Goryachkina a un pied en finale.

Aleksandra Goryachkina | Photo Maria Emelianova https://twitter.com/photochess

En attendant le sixième tour...

Comme l'a très justement fait remarquer Susan Polgar sur Twitter-X : « C'est incroyable ! Sur les huit derniers joueurs présents à la Coupe du monde 2023, quatre sont indiens et Vidit Santosh Gujrathi est le plus âgé alors qu'il n'a que 28 ans ! Gukesh (17 ans), Praggnanandhaa (18 ans), Arjun Erigaisi (19 ans) sont tous des adolescents ! Les États-Unis ont deux joueurs avec Fabiano Caruana (31 ans) et Leinier Dominguez (39 ans), Magnus Carlsen (32 ans), et le héros du pays hôte, Nijat Abasov (28 ans). Il ne reste plus aucun Russe, Chinois, Allemand, Ukrainien, Français, Néerlandais, Polonais ou autres grandes nations des Échecs ! »

À la question que beaucoup se posent concernant l'absence du Français Alireza Firouzja dans cette Coupe du Monde, pourtant qualificative pour le Tournoi des Candidats, nous répondrons à la manière de Mark Twain (1835-1910) — « J'étais heureux d'être en mesure de répondre rapidement, et je l'ai fait. J'ai dit que je ne savais pas. »

Résumé des départages du cinquième tour

Vidit Santos Gujrathi s'est assuré la dernière place libre en quart de finale, devenant aussi le quatrième joueur indien avec Erigaisi, Gukesh et Praggnanandhaa, à se qualifier. Quant à Ian Nepomniachtchi, double candidat au titre de champion du monde, il se retrouve éliminé de la Coupe du monde

Dans le féminin, la première partie a été cruciale pour Polina Shuvalova : jouant avec les Noirs, elle a obtenu une position complètement gagnante, avant de commettre deux gaffes consécutives, abandonnant la victoire à la MI bulgare Nurgyul Salimova. A

leksandra Goryachkina a eu une tâche difficile contre Harika Dronavalli mais a réussi à s'imposer. Elisabeth Paehtz et Anna Muzychuk ont été les dernières à terminer, après trois étapes de tie-breaks qui ont vu l'Ukrainienne passer à l'étape suivante.

Vidit Santosh Gujrathi sur quatre Indiens dans en quart de finale : « Nous nous débrouillons très bien, que puis-je dire ? Tout le monde montre un très haut niveau de jeu. Pragg a battu Hikaru, ce qui n'est pas facile. Arjun a été très clinique avec ses victoires, en particulier contre Sindarov. Gukesh a gagné avec les Noirs contre Wang Hao, ce qui n'est jamais facile. »

Coupe du Monde d'Échecs mixte 2023

Résumé des 2es parties du cinquième tour

Vasyl Ivanchuk n'a pas trouvé le moyen d'augmenter la pression dans une Espagnole anti-Marshall et les deux joueurs sont entrés dans une finale de Fous de même couleur. Le GM ukrainien s'est trompé et a abandonné quelques coups plus tard, permettant à Magnus Carlsen de filer au tour suivant. Bakou verra un nouveau vainqueur de la Coupe du monde, puisque Jan-Krzysztof Duda a été éliminé. Praggnanandhaa s'est emparé de la victoire contre Ferenc Berkes. Le Hongrois a cependant réalisé un excellent parcours. Ian Nepomniachtchi va jouer son troisième départage en Coupe du monde, suite à un nouveau match nul contre Vidit Santosh Gujrathi.

Dans le tournoi féminin, Elisabeth Paehtz et Anna Muzychuk ont annulé, alors qu'Anna avait une position clairement gagnante en fin de partie après une erreur de Paehtz, mais l'a laissé filer. Dronavalli et Goryachkina ont joué une Berlinoise qui s'est terminée par une finale de Tour. Tan Zhongyi est qualifiée après avoir obtenu un match nul contre Bella Khotenashvili. Dans la finale, Khotenashvili était proche de la victoire à deux reprises, mais a mal joué les deux fois. Polina Shuvalova a fait un retour contre la Bulgare Nurgyul Salimova.

Wang Hao -Gukesh D | Photo - Stev Bonhage
Avec cette victoire, Gukesh est passé N° 7 mondial avec 2761.5 Elo

– Site officiel : https://worldcup2023.fide.com
– Liste des participant·e·s : https://worldcup2023.fide.com/players
– Arbre des appariements mixtes et féminins : https://worldcup2023.fide.com/tree
– Tous les résultats de la coupe du monde : https://worldcup2023.fide.com/pairings
– Toutes les parties débutent à 13h00 heure de Paris.
– Jour de repos vendredi 18 août.
– Les 3 premiers et les 3 premières accèdent à leur tournoi des Candidats respectif.

– Deux parties de 25 minutes + 10 secondes par coup.
– Si le score est égal, deux parties de 10 minutes + 10 secondes par coup.
– Si le score est encore égal, deux parties de 5 minutes + 3 secondes par coup.
– Si le score est toujours égal, un blitz en 3 minutes + 2 secondes par coup.
– Si cette partie est nulle, un autre blitz en 3 minutes + 2 secondes par coup.
– Si toujours nul, la procédure est répétée jusqu'à la première victoire.

résultats du cinquième tour (mixte)

Blancs 1re partie12DépNoirs 1re partie
Magnus Carlsen 1-0
1-0
x Vasyl Ivanchuk
Wang Hao 0-1
½-½
x Gukesh D
Nijat Abasov 1-0
1-0
x Salem A.R. Saleh
Vidit Santosh Gujrathi ½-½
½-½
3,0-1,0 Ian Nepomniachtchi
Fabiano Caruana ½-½
1-0
x Jan-Krzysztof Duda
Leinier Dominguez 1-0
½-½
x Alexey Sarana
Nils Grandelius 0-1
½-½
x Arjun Erigaisi
Ferenc Berkes ½-½ 0-1
x Praggnanandhaa R

départage du cinquième tour (mixte)

Dans le premier départage, une défense Petrov, 24 coups de théorie et puis 25.d2!? au lieu de 25.xg5 h5 26.ef6+ f7 27.f1 xa1 28.d7+ g6 29.xf8+ xg5 30.e6+ g6 ½-½ Bolhari,O (2309)-Skeels,J (2298) POR-USA email ICCF 2018.

Vidit Santosh - Ian Nepomniachtchi, 25.d2!?

La préparation de l'Indien avec un sacrifice de qualité. 25...xe1 26.xe1 h5 27.h6+ g7 28.xg5 Vidit joue tout a tempo alors que Ian Nepomniachtchi prend du temps. 28...g6! 29.e7! Une ligne d'ordinateur.

Vidit Santosh - Ian Nepomniachtchi, 29.e7!

29...f4 30.e6+ xg5! Le Russe semble malgré tout connaître. 31.g3 g6!? Le plus précis était 31...h4! 32.xf4+ xf4 33.gxf4+ xf4 avec 0.00. 32.xf4+ xf4 33.gxf4+ xh6 34.f5 g8 35.f2 g5 36.fxg6 xg6 37.e7

Vidit Santosh - Ian Nepomniachtchi, 37.e7

Avec égalité. ½-½ au 52e coup.

Dans la deuxième partie de départage, un gambit Dame 1.d4 f6 2.c4 e6 3.f3 d5 4.c3 c5 5.cxd5 cxd4 6.xd4 exd5... les joueurs ont d'abord une dizaine de coups d'une partie ½-½ (33) Zhou,J (2565)-Wei,Y (2625) CHN-ch Xinghua 2014 avant d'obtenir une position équilibrée, comme on peut le voir après 19...xc6

Ian Nepomniachtchi - Vidit Santosh Gujrathi, 19...xc6

Ian Nepomniachtchi a refusé l'échange des Dames par 20.b2, mais Vidit Santosh Gujrathi a insisté avec 20...c3 21.xc3 xc3 22.e5 c2 et les Noirs n'ont rien à craindre. Malgré un pion de plus pour vidit, la nulle sera signée au 45e coup. En route vers deux parties en 10 minutes + 10 secondes.

deuxièmes parties du cinquième tour (mixte)

Nous avons un peu de mal à imaginer une égalisation d'Ivanchuk, mais sait-on jamais. 1.e4 e5 2.f3 c6 3.b5 « La Ruy Lopez a occupé une place constante dans mon répertoire des ouvertures. En elle se reflète l'interprétation classique du problème du centre. » Vassili Smyslov (1921-2010). 3...a6 La défense de Morphy. 4.a4 f6 5.0-0 e7 6.e1 b5 7.b3 0-0 8.a4 Une des nombreuses options pour éviter le gambit Marshall. 8...b8 9.axb5 axb5 10.c3... Le 16.h3!? du diagramme semble être un nouveau coup.

Vasyl Ivanchuk - Magnus Carlsen, 16.h3!?

16...d7 17.e3 d8!? Pour permettre au pion c7 de participer à la lutte centrale. 17...a5 était une bonne alternative. 18.d2! Des idées d'attaque sur l'aile-Roi viennent à l'esprit. 18...b4!? Après 22 minutes, alors que 18...c5 était la suite logique de 17...d8!?. 19.c4! dxc4 20.xc4 La position blanche est maintenant très sympatique. 1h18-0h48.

« Je suis peut-être un vieux lion, mais je peux toujours mordre la main de quelqu'un s'il la met dans ma bouche. » Wilhelm Steinitz (1836-1900)

Vasyl Ivanchuk - Magnus Carlsen, 20.xc4

20...c6 21.a4!? Joué en seulement 24 secondes. La machine aurait intercalé 21.a6 e6 avant 22.a4. Dans les deux cas, Ivanchuk se tourne vers l'aile-Dame plutôt que l'aile-Roi. 21...b7 22.f1!? Nous devons avouer que nous ne comprenons pas vraiment ce coup à droite puis à gauche de l'Ukrainien. Il doit certainement y avoir une logique, puisque les deux coups suivants ont été joués très vite. 22...e6 23.g3 g6 24.ed1 c7! C'est maintenant la position noire qui est agréable. 25.b3 d5 26.a5 Avec avantage noir.

Vasyl Ivanchuk - Magnus Carlsen, 26.a5

Comme le fait très justement remarquer Kevin Bordi sur son stream : Ce tournoi est beaucoup trop exigeant pour les 54 ans de Vasyl Ivanchuk. Magnus Carlsen a tout compris et joue le fort 26...a7! 27.da1 fa8 28.xa7 xa7 29.xa7 xa7 30.e2 Le pion passé en b4 tient la position blanche en respect à lui tout seul.

Vasyl Ivanchuk - Magnus Carlsen, 30.e2

Les Blancs n'ont plus aucune chance de gain. Selon Emil Sutovsky : « Ivanchuk est le joueur le plus âgé à avoir atteint un 1/8 de finale en Coupe du Monde. » 30...a3!? La machine intercalait 30...f8!?, mais ne savons pas pourquoi. 31.c1 xb3 32.xb3 d3 33.f4 xf4 34.xf4 c5 35.dxc5 xc5 36.e6 f8 37.exf7 g6 Tout s'échange et la partie se dirige vers la nulle, un résultat suffisant pour Magnus Carlsen. 38.f1 xf7 39.xf7 xf7 40.e2 d4 Le contrôle du 40e coup est atteint. Et là, un coup incompréhensible.

Vasyl Ivanchuk - Magnus Carlsen, 40.d4

41.d3?? Joué en seulement 12 secondes ! 41.e3 ou 41.f3 avec égalité. 41...xf2 avec un avantage noir décisif. Le temps de reprendre le pion b4, le Roi noir aura le temps d'aller s'emparer des pions blancs de l'aile-Roi. 42.d2 c5 43.c4 f8 0-1 Une triste sortie pour Vasyl Ivanchuk.

Magnus Carlsen : « Il m'a proposé nulle juste après le 30e coup. J'ai pensé que la finale était intéressante, alors j'ai pensé, allons-y ! Je ne suis normalement pas connu pour être miséricordieux. Le Elo est quelque chose, cela me fait du bien aussi. »

Magnus Carlsen sur le fait de jouer contre Gukesh au tour suivant : « Nous sommes dans les quarts, donc vous vous attendez à jouer contre les meilleurs. Et de la façon dont il joue en ce moment, Gukesh est l'un d'entre eux... C'est bon de voir que les échecs indiens ont l'air extrêmement brillants. »

Fabiano Caruana après avoir battu le vainqueur de la Coupe du Monde 2021 Jan-Krzysztof Duda : « Je ne m'attendais pas à gagner avec les Noirs. J'ai pensé qu'un match nul ce serait bien et que nous jouerions un tie-break. »

Praggnanandhaa sur le fait de jouer contre Arjun Erigaisi en quart de finale : « Ce n'est certainement pas un adversaire agréable à affronter ; nous sommes de très bons amis. Après chaque partie nous jouons au tennis de table, nous marchons ou jouons à d'autres jeux et nous nous détendons simplement ensemble. J'aurais préféré quelqu'un d'autre, n'importe quel autre adversaire. »

Magnus Carlsen | Photo Stev Bonhage

Premières parties du cinquième tour (mixte)

Le match entre Magnus Carlsen et Vasyl Ivanchuk est plus qu'une partie d'échecs. Jusqu'à peu de temps avant le début de la Coupe du monde, il n'était même pas certain qu'Ivanchuk soit autorisé à quitter son pays déchiré par la guerre. Bien qu'il vienne tout droit d'une zone de guerre, Ivanchuk a fait preuve d'une grande force pour se qualifier avec les 16 derniers.

Wang Hao a perdu avec les pièces blanches contre Gukesh D. Le Chinois a mal joué la fin de partie, permettant aux Noirs d'avancer leur pion « d » vers la promotion et gagner du matériel. Dans le dernier rebondissement de la journée, Saleem Saleh a commis une erreur fatale dans une finale égale contre Nijat Abasov. 

Dans le tournoi féminin, Tan Zhongyi a été la première à remporter une victoire en quart de finale. L'ancienne championne du monde a été mieux tout au long de la partie, mais à deux reprises elle a laissé filer son avantage et a permis aux Noirs d'égaliser. Bella Khotenashvili n'a pas utilisé ces opportunités et a fini par perdre. La Bulgare Nurgyul Salimova a créé la surprise en battant Polina Shuvalova. Dans une position nulle, Shuvalova a étonnamment abandonné un pion important en g5 et la finale de Tour était perdante.

Résumé des 1res parties du cinquième tour

On le sait depuis longtemps, Vasyl Ivanchuk peut tout jouer et il est très difficile de se préparer contre lui. Ainsi, Magnus Carlsen a débuté avec 1.d4 d5 2.f3 et l'Ukrainien a commencé à réfléchir ; 3 minutes et trente secondes pour 2...e6. Le Norvégien a pris 5 minutes et 27 secondes pour 3.c4. Les coups suivants ont été joués plus rapidement 3...f6 4.g3 b4+ 5.d2 e7 La défense Bogo-Indienne, d'Efim Bogoljubov (1889-1952), l'auteur de la phrase : « Lorsque j'ai les Blancs, je gagne parce que j'ai les Blancs. Lorsque j'ai les Noirs, je gagne parce que je suis Bogoljubov. » 6.g2 c6 7.c2 bd7 8.f4 0-0 9.h4 dxc4!? Une nouveauté, au lieu de 9...b6 comme dans 1-0 (50) Carlsen,M (2864)-Ding,L (2799) Charity Cup INT rapid 2022 et 1-0 (32) Carlsen,M (2852)-Sarana,A (2668) Airthings Masters INT rapid 2023. 10.xc4 d5 11.g5 Après 18 minutes. Aucun doute, le Norvégien est dans la préparation de l'Ukrainien. 11...h6 A tempo. 12.xe7 xe7 13.e4 5b6 0h58-1h27 14.c3 Les Noirs ont le choix de leur poussée centrale, soit 14...e5, soit 14...c5.

Magnus Carlsen - Vasyl Ivanchuk, 14.c3

14...e5 après 12 minutes. Le pion semble perdu, mais les Noirs ont une suite tactique. D'ailleurs, les Blancs ont joué 15.0-0. Si 15.dxe5 a4! 16.c2 b4+ 17.bd2 xb2 Ou si 15.xe5 xe5 16.dxe5 a4! 17.c2 xe5. 15...exd4 16.xd4 c5 17.c1 a6!? On attendait plutôt 17...xe4 18.e1 f5 19.c3 d8 20.e3 d5 21.xd5 cxd5 22.ad1 et les Noirs sont bien. 18.db2 g4 19.f1 ad8 20.e3 c7 21.a4 c8 22.a5 Dans cette position équilibrée, Ivanchuk va prendre une décision surprenante.

Magnus Carlsen - Vasyl Ivanchuk, 22.a5

22...xf3?! On ne voit pas de raison pour cet échange. 23.xf3 a6 24.a4 fe8 25.e5 d5 En un instant, la tranquille position s'est métamorphosée. 26.b3 a7 L'idée des Noirs apparaît : les Cavaliers, qui ne pourront pas être chassés par des pions, vont chercher à bloquer la position. Le problème réside dans les possibilités d'attaque directe des Blancs sur le Roi noir.

Magnus Carlsen - Vasyl Ivanchuk, 26...a7

27.d3 b5 28.b1 Une batterie Dame/Fou pointe à l'horizon. 28...h5 Les Noirs ont sécurisé l'aile-Dame et le centre, mais leur aile-Roi est en grand danger. 29.e1 dc7 Les Noirs sont dans les cordes. Magnus Carlsen va prendre son temps pour trouver la conclusion la plus précise. 18 minutes pour le logique et fort 30.c1! g6 31.a2! C'est ce coup qu'il fallait voir. 31...g7

Magnus Carlsen - Vasyl Ivanchuk, 31...g7

32.g5 Selon la machine, 32.g4! était encore plus fort. 32...f8 33.e6!? f6 34.b1! f5 35.c1! d5 36.a2 Ce ballet du Fou sur deux diagonales donne un certain cachet à la partie. 36...c5 37.e3 d5 38.d2 f6

Magnus Carlsen - Vasyl Ivanchuk, 38...f6

39.b4 c3 40.xd5 Le Fou a fait son œuvre, il ne sert désormais plus à rien, il est donc temps de l'échanger. 40...cxd5 41.xd5 f4 42.gxf4 f5 Les Noirs ont paré l'attaque de mat à base de f7 et h6 initiée par 35.c1!, mais leur position est en ruines. 43.e4 1-0.

Magnus Carlsen - Vasyl Ivanchuk, 43.e4

Magnus Carlsen : « Mon système nerveux ne s'est pas vraiment remis des deux derniers jours. Je me sentais encore un peu nerveux et j'avais besoin d'une journée de repos. »

Vasyl Ivanchuk | Photo Maria Emelianova
Coupe du Monde d'Échecs féminin 2023

résultats du cinquième tour (féminin)

Blancs 1re partie12DépNoirs 1re partie
Anna Muzychuk ½-½
½-½
3,5-2,5 Elisabeth Paehtz
Nurgyul Salimova 1-0
1-0
2,0-0,0 Polina Shuvalova
Tan Zhongyi 1-0
½-½
x Bella Khotenashvili
Aleksandra Goryachkina ½-½
½-½
3,5-2,5 Dronavalli Harika

départage du cinquième tour (féminin)

Dans le premier départage, Dronavalli Harika a péché par gourmandise.

Dronavalli Harika - Aleksandra Goryachkina, 54...c1

55.xb3? c3+! 56.f4 xb3 57.xb3 xb3 Avec une pièce de plus, la suite a été facile pour Aleksandra Goryachkina. 58.g5 d7 59.f6 e6 60.f3 e8 61.g5 d5 62.f4 e7 63.g4 e6 64.gxh5 gxh5 0-1 Dronavalli Harika égalisera dans la deuxième partie avec une belle attaque dans une défense Est-Indienne.

Nurgyul Salimova | Photo Stev Bonhage

Polina Shuvalova a tenté une partie Viennoise contre Nurgyul Salimova : 1.e4 e5 2.c3 f6 3.c4 xe4 4.h5 d6 5.b3 e7 6.xe5 0-0... mais les choses ont mal tourné pour la joueuse russe et après 29.xc7 les Noirs auraient déjà pu mater par 29...d3! 30.xd3 xd3+ 31.d2 e2 32.c1 xd2+ 33.b1 xb2#

Polina Shuvalova - Nurgyul Salimova, 29.xc7

La Bulgare a continué avec 29...e2+ 30.d2 f3+ mais les Blancs doivent donner la Dame pour éviter le mat. 31.xf3 xf3 32.xe8 c6 33.xd6 xa4 34.e3 c2 35.e4 c6 36.c3 b5 37.d5 b7 38.xb5 c5+ 39.d4 xd5 40.d1 e4+ 0-1 Grâce à cette seconde victoire, Nurgyul Salimova rejoint Tan Zhongyi au tour suivant.

deuxièmes parties du cinquième tour (féminin)

Après sa surprenante défaite en un coup hier, Polina Shuvalova (2496) a tout tenté aujourd'hui pour égaliser face à Nurgyul Salimova (2409). Ainsi, après 1.e4 e5 2.c3 f6 3.c4 c6 4.d4 exd4 5.xd4 b5 6.b3 d6 7.g5 e7 8.0-0-0 la Russe autorisait une sorte de piège de l'arche de Noé, qui survient généralement dans la variante Steinitz différée de la partie espagnole.

Polina Shuvalova - Nurgyul Salimova, 8.0-0-0

8...c5 9.d2 c4 10.xf6 xf6 11.xb5!? L'alternative consistait à jouer 11.d5!? cxb3 12.axb3 e6 13.xa8 xc3 14.bxc3 c7. 11...cxb3 12.xd6+ f8 13.axb3 e6 14.f4 a5 15.f3 a4 16.b4 c6 17.e5 a3 18.b3 e7 0h35-0h08

Polina Shuvalova - Nurgyul Salimova, 18...e7

19.b1?! Il fallait essayer 19.b5 xd6 20.xd6+ xd6 21.exd6 b4 22.c4 et rien n'était clair. 19...xd6 20.xd6+ xd6 21.xd6 xb4 22.d4 g6 Les Noirs possèdent une pièce pour deux pions, il reste juste à mettre leur dernière pièce en jeu. 23.c3 a2+?! Le manque de temps affecte Nurgyul Salimova ; 23...d5! était plus fort, avec un avantage décisif. 24.a1 d5 25.c4 e3

Polina Shuvalova - Nurgyul Salimova, 25...e3

Alors que maintenant les deux pions libres compliquent la tâche. 26.g3 f5?! 27.xe6+ fxe6 28.d7! De plus, les Blancs empêchent les Noirs ne faire jouer la Tour en h8. 28...e8 29.b7 g8 Avec 15 minutes pour les Blancs et moins de 2 minutes pour les Noirs. 30.b2 g7 31.xg7 xg7 32.g4 h5 33.h3 Et ici, les Noirs l'emportaient avec la liquidation 33...hxg4! 34.hxg4 a1+ 35.xa1 xa1 36.xa1 h5! car si 37.gxh5 gxh5 le Roi blanc n'est pas dans le carré.

Polina Shuvalova - Nurgyul Salimova, 33..h3

Mais Nurgyul Salimova a joué 33...e7? ce qui a laissé le temps à son adversaire de bloquer le pion avec 34.a1! f8 35.xa2 xf4 36.a7+ f8 37.c5 e8 38.c3 hxg4 39.hxg4 xg4 40.b4 g1 et le contrôle du 40e coup est finalement atteint. La position est considérée comme égale, un résultat suffisant pour la Bulgare pour se qualifier, mais les deux pions passés blancs ne sont pas à négliger et Shuvalova a encore de quoi jouer.

Polina Shuvalova - Nurgyul Salimova, 40..g1

41.b5 g5? La faute de trop ! L'égalité était maintenue avec 41...c1+ 42.b4 b1+ 43.a5 g5 44.b6 g4 45.a3 même si ça restait compliqué. 42.b6! Les Blancs sont gagnants ! 42...g4 43.a2? Une faute ! 43...c1+ 44.b4 g3? Dommage, il fallait jouer 44...b1+! 45.a5 g7= 45.b5 b1+ 46.c6 Le Roi s'est infiltré, Shuvalova va l'emporter. 46...e7 47.b7

Polina Shuvalova - Nurgyul Salimova, 47..b7

47...b4 48.g2 g7 49.xg3 f5 50.d3 e8 51.c7 e7 52.d8+ f7 53.d7 e8 54.xe7+ xe7 55.c6 1-0

Polina Shuvalova - Nurgyul Salimova | Photo Stev Bonhage

Elisabeth Paehtz et Anna Muzychuk viennent de passer le contrôle du 40e coup avec 40...e6. La position est égale et les deux joueuses se préparaient sans doute déjà à jouer demain des départages...

Elisabeth Paehtz - Anna Muzychuk, 40...e6

Cependant, au lieu de 41.f7! e7 42.h5= l'Allemande a joué 41.h5?? xf6 42.xh6 a4! avec l'idée 43...b4 et un pion « a » file à Dame. 43.h4 L'Ukrainienne pouvait maintenant l'emporter par 43...b4! 44.xa4 bxa3 45.b3 f5 46.h5 e6 47.xe6 xe6 48.g7 a2 49.h6 a1+ sur échec, mais c'est 43...e7? qui a été joué ! 44.c6! d6 45.e8 c4 46.g6 c5 47.h5 b4 48.axb4+ xb4 49.g7 a3 50.b1

Elisabeth Paehtz - Anna Muzychuk, 50.b1

50...a2 51.xa2 xa2 52.h6 b1 53.h7 xh7 54.xh7 ½-½

Anna Muzychuk - Elisabeth Paehtz | Photo Anna Shtourman

Premières parties du cinquième tour (féminin)

Nous sommes après le 29...g7 de la partie entre Tan Zhongyi (2523) et Bella Khotenashvili (2475). La Chinoise est gagnante mais les deux joueuses sont en grand zeitnot.

Tan Zhongyi - Bella Khotenashvili, 29...g7

30.d6? Mieux 30.xd5! cxd5 31.c7 +- 30...xa4!? Bon aussi était 30...xg2!? 31.xg2 b7 avec égalité. 31.xd5 cxd5 32.c7 xd4 33.xe6 hf8? La faute décisive. La dernière chance était 33...h5!. 34.e5 b6 35.c6 b1+ 36.g2 d3 37.h4 b8 38.h5 b1 Menace de gagner la partie, mais les Blancs sont plus rapides.

Tan Zhongyi - Bella Khotenashvili, 38...b1

39.xf8+! xf8 40.d8+ g7 41.xg6+!? 1-0 Un mat encore plus rapide s'obtenait par 41.f6+ g8 42.c8+ h7 43.xf7#

Tan Zhongyi - Bella Khotenashvili | Photo Anna Shtourman

En attendant le cinquième tour

Malheureusement, le pronostic d'Azimut s'est révélé parfaitement juste : « Le seul français qui ira [avec certitude NDLR] jusqu'au septième tour est indiscutablement Laurent Freyd :) »

Dans les départages, la victoire de Magnus Carlsen sur Vincent Keymer a été assez longue a se dessiner, mais le numéro 1 mondial est toujours là. Il affronte aujourd'hui Vasyl Ivanchuk, 54 ans, qui a reçu pour une wild card (invitation) pour participer à cette Coupe du Monde.

Le Norvégien et l'Ukrainien se sont déjà affrontés à vingt-sept reprises en cadence classique, entre 2005 et 2015. Le score est très favorable à Carlsen avec huit victoires à trois. Lors de leur dernière rencontre, Ivanchuk l'avait emporté en 2013 avec les pièces noires dans une Sicilienne Taïmanov au tournoi des Candidats, à Londres.

Le prodige indien de 18 ans, Praggnanandhaa R, a parfaitement profité de l'erreur dans l'ouverture d'Hikaru Nakamura, l'un des favoris, qui a simplement inversé un coup et a perdu une pièce. Dans la deuxième rapide, forcé de jouer pour le gain avec les Noirs, l'Américain a pris tous les risques dans une défense Moderne, sans succès.

Praggnanandhaa R (2690) est opposé à l'inattendu Ferenc Berkes (2615), un joueur hongrois de 38 ans, triple champion de Hongrie, qui a possédé un Elo à 2706 en septembre 2011.

À la surprise générale, la championne du monde Ju Wenjun a été éliminée par Elisabeth Paehtz. L'Allemande est opposée à Anna Muzychuk - qui a pris le dessus sur sa sœur Mariya hier - qui l'avait éliminée en huitième de finale en 2021 à Sotchi. La Géorgienne Bella Khotenashvili, qui a éliminé Humpy Koneru, affronte la Chinoise Tan Zhongyi, championne du monde au format coupe en 2017 à Téhéran.

Résumé des départages

Hikaru Nakamura et la championne du monde Ju Wenjun sont éliminés

Magnus Carlsen a triomphé de Vincent Keymer après deux matchs rapides. Hikaru Nakamura, l'un des favoris de l'événement, a été éliminé après avoir perdu les deux parties contre le prodige indien de 18 ans Praggnanandhaa.

Magnus Carlsen a réussi à se qualifier pour l'étape suivante mais ça n'a pas été facile : le Champion du Monde a dû disputer deux matchs rapides contre l'Allemand Vincent Keymer. Le deuxième match a commencé par un match nul où aucun des deux n'a réussi à obtenir un avantage. Dans la deuxième partie, Carlsen avait une position gagnante au 23e coup, mais a perdu l'avantage avant de le retrouver quelques coups plus tard. Carlsen a améliorer progressivement sa position jusqu'à forcer Keymer à se rendre après 68 coups dans une finale de Dames.

L'un des grands favoris, Ian Nepomniachtchi, a battu Nihal Sarin 2-0 dans le match rapide. Sarin a eu plus d'occasions dans le premier jeu et a raté une victoire, tandis que dans le second, son adversaire a dominé tout au long de la partie. Salem Saleh s'est qualifié pour les huitièmes de finale après avoir battu Daniele Vocaturo dans les deux rapides. Gukesh s'est qualifié après avoir battu Esipenko 1,5-0,5. Duda, Dominguez et Ivanchuk se sont qualifiés après avoir remporté leur deuxième partie rapide de la journée.

La championne du monde Ju Wenjun a été éliminée après avoir perdu la deuxième partie contre l'Allemande Elisabeth Paehtz. Une autre grosse surprise, Humpy Koneru, a perdu ses deux parties rapides contre la Géorgienne Bella Khotenashvili. Les sœurs Muzychuk ont finalement décidé laquelle des deux ira au tour suivant : lors de la première partie, Anna a battu Mariya après une gaffe dans une finale de Tour nulle. Harika Dronavalli a battu la championne néerlandaise Eline Roebers.

Elisabeth Paehtz | Photo Maria Emelianova https://twitter.com/photochess

Résumé des deuxièmes parties

Wesley So a été éliminé après avoir fait match nul avec Sarana. Dans la variante d'échange de la Grünfeld, aucun des deux camps n'est parvenu à se procurer d'occasions. Fabiano Caruana s'est qualifié après avoir battu son compatriote Ray Robson en 27 coups, suite à une attaque sur le Roi noir. Dans l'interview d'après-match, Caruana était très heureux, mais a dit qu'il commençait à se sentir fatigué et qu'il avait moins d'énergie pour aller à la salle de sport, une habitude qu'il suit tous les jours. Les autres joueurs qualifiés sont Vidit, Berkes - qui a éliminé Ponomariov - Grandelius et Erigaisi, qui a gagné sur une gaffe de Sindarov.

Ian Nepomniachtchi, Hikaru Nakamura, Leinier Dominguez et le vainqueur de la Coupe du monde 2021, Jan-Krzysztof Duda, se dirigent tous vers les départages. Ils sont rejoints par Svidler, Ivanchuk et Wang Hao. Ferenc Berkes a gagné l'un des trois tickets pour le FIDE Grand Swiss réservé aux joueurs qui atteignent les huitièmes de finale de la Coupe du monde. Les deux autres tickets pourraient aller à Vahap Sanal et à Daniele Vocaturo s'ils remportent les tie-breaks demain.

Dans le tournoi féminin, Aleksandra Goryachkina est passée à l'étape suivante après avoir battu Nino Batsiashvili. Polina Shuvalova est également qualifiée après avoir battu la Serbe Teodora Injac qui a gaffé dans l'ouverture. Humpy Koneru a organisé un retour en battant Bella Khotenashvili pour décrocher des départages. 

La championne du monde féminine Ju Wenjun a fait un autre match nul avec Elisabeth Paehtz. Entre autres résultats notables, Tan Zhongyi s'est qualifiée après une furieuse attaque contre Zhu Jiner. Les sœurs Marya et Anna Muzychuk ont fait match nul lors de leur deuxième partie et devront décider dans le rapide qui passera au tour suivant.

Résumé des premières parties

Le meilleur joueur du monde va devoir gagner sa deuxième partie pour rester dans la Coupe du monde. Dans une tournure surprenante des événements, Magnus Carlsen a subi sa première défaite en Coupe du monde et la toute première contre le jeune allemand de 18 ans, Vincent Keymer. Keymer s'est montré réaliste : « C'était une partie égale, puis j'ai eu une chance et je l'ai utilisée. Sinon la partie se serait terminée par un match nul, ce qui aurait été bien pour moi aussi. » 

Alexey Sarana a battu Wesley So avec les pièces noires. Dans la variante d'échange d'un gambit Dame, le champion d'Europe en titre a peu à peu dominé son adversaire. Au 23e coup, Sarana était nettement mieux, puis Wesley So a ensuite réussi à se rapprocher de l'égalité, mais dans les coups suivants il a commis une grave erreur de jugement. Trois autres grands maîtres ont gagné aujourd'hui : Nils Grandelius a battu l'Espagnol Jamie Santos Latasa, Vidit a battu Bacrot dans une Sicilienne acharnée, et Ferenc Berkes poursuit sa course impressionnante en prenant le dessus sur Ruslan Ponomariov.

Dans le tournoi féminin, Bella Khotenashvili a remporté la seule victoire de la journée en battant la meilleure joueuse indienne, Humpy Koneru, avec les pièces noires. La championne du monde Ju Wenjun a fait match nul avec Elisabeth Paehtz, dans une partie plutôt calme. La Serbe Teodora Injac avait une position presque gagnante contre Polina Shuvalova dans l'ouverture, mais a mal joué le milieu de jeu et son avantage s'est évaporé.

Nous sommes au 4e tour de la Coupe du Monde d'Échecs. Tous les Français sont éliminés... Tous ? Non ! Car l'irréductible Gaulois Étienne Bacrot résiste encore et toujours.

En attendant le quatrième tour...

Dans ce quatrième tour, Étienne Bacrot (2662) est opposé à l'Indien Vidit Santosh Gujrathi (2719). Ces deux joueurs ne se sont jusqu'ici jamais affrontés en cadence classique. En 2021, Vidit et Bacrot, avaient atteint le quart de finale de la Coupe du monde. Étienne avait perdu contre Magnus Carlsen, Santosh Gujrathi contre le futur vainqueur de la Coupe du monde, le Polonais Jan-Krzysztof Duda.

L'Italien Daniele Vocaturo affronte Salem A.R. Saleh des Émirats arabes unis qui, lors de la Coupe du monde 2021, avait battu le Serbe Aleksandar Indjić au deuxième tour et perdu au troisième face au Croate Ante Brkic.

Saluons aussi la qualification de l'Espagnol Jaime Santos Latasa, qui joue contre Nils Grandelius. Lors de la Coupe du monde 2021, le Suédois avait battu l'Américain Varuzhan Akobian au deuxième tour et perdu au troisième face à un autre Américain, Jeffery Xiong.

Dans le féminin, dans ce quatrième tour, le duel fratricide entre Anna et Mariya Muzychuk devrait déboucher sur deux nulles en classique et une décision aux départages. Zhu Jiner affronte quant à elle sa compatriote Tan Zhongyi, et l'Allemande Elisabeth Paehtz aura fort à faire face à la championne du monde Ju Wenjun.

– Site officiel : https://worldcup2023.fide.com
– Liste des participant·e·s : https://worldcup2023.fide.com/players
– Arbre des appariements mixtes et féminins : https://worldcup2023.fide.com/tree
– Tous les résultats de la coupe du monde : https://worldcup2023.fide.com/pairings
– Toutes les parties débutent à 13h00 heure de Paris.
– Jour de repos vendredi 18 août.
– Les 3 premiers et les 3 premières accèdent à leur tournoi des Candidats respectif.

résultats du quatrième tour (mixte)

Blancs 1re partie12DépNoirs 1re partie
Vincent Keymer 1-0
0-1
1,5-2,5 Magnus Carlsen
Vasyl Ivanchuk ½-½ ½-½ 2,5-1,5Vahap Sanal
Wang Hao ½-½
½-½ 4,0-3,0 Rasmus Svane
Gukesh D ½-½ ½-½
1,5-0,5
Andrey Esipenko
Peter Svidler ½-½ ½-½
0,5-1,5 Nijat Abasov
Salem A.R. Saleh ½-½ ½-½
2,0-0,0
Daniele Vocaturo
Vidit Gujrathi 1-0
½-½
x
Étienne Bacrot
Ian Nepomniachtchi ½-½
½-½
2,0-0,0
Nihal Sarin
Ray Robson ½-½ 0-1
x
Fabiano Caruana
Jan-Krzysztof Duda ½-½
½-½
2,5-1,5
Parham Maghsoodloo
Radoslaw Wojtaszek ½-½
½-½
1,5-2,5 Leinier Dominguez
Wesley So 0-1
½-½
x
Alexey Sarana
Nils Grandelius 1-0
½-½
x
Jaime Santos
Javokhir Sindarov ½-½
0-1
x
Arjun Erigaisi
Ferenc Berkes 1-0
½-½
x
Ruslan Ponomariov
Hikaru Nakamura ½-½
½-½
0,0-2,0
Praggnanandhaa

départages du quatrième tour

Dans les premières parties du départage, une gaffe dans l'ouverture est survenue entre Hikaru Nakamura (2787) et Praggnanandhaa R (2690). Après 1.c4 f6 2.c3 e5 3.f3 c6 4.g3 b4 5.d5 e4 6.h4 0-0 7.g2 d6 8.0-0 g5. Ici, il faut absolument jouer 9.d4! h6! (si 9...gxh4 10.g5! 1-0. Ou 9...xd5 10.cxd5 b8 11.a4! et le Fou en b4 n'a pas de case de repli.) 10.e3 gxh4 11.xh6 xd5 12.cxd5 e7 13.xe4 et rien n'est clair...

Hikaru Nakamura - Praggnanandhaa R, 8...g5

Hikaru Nakamura s'est trompé et a joué 9.a3?? a5 10.d3 xd5 11.cxd5 b8! 12.dxe4 gxh4 avec une pièce de plus pour Praggnanandhaa, qui a fêté ses 18 ans le 10 août, et 0-1 au 33e coup malgré toutes les tentatives de l'Américain d'échapper à l'inéluctable.

Praggnanandhaa R - Hikaru Nakamura | Photo Stev Bonhage

deuxièmes parties du quatrième tour

Vahap Sanal et Vasyl Ivanchuk ont annulé en seulement 14 coups, Rasmus Svane et Wang Hao en 19 ; direction les départages. Alexey Sarana est le premier qualifié avec avoir partagé le point avec un Wesley So hors du coup.  Nous serions presque enclin à lui demander si c'était joli de sa part d'avoir battu Jules Moussard.

Magnus Carlsen 1-0 Vincent Keymer

Dans une Espagnole 1.e4 e5 2.f3 c6 3.b5 a6 4.a4 f6 5.d3 c5... Magnus Carlsen a joué 16.a3?! xc3 pour obtenir la position du diagramme après 17.xc3 Si 17.xc3 f4+ 18.b1 xh4 0-1.

Magnus Carlsen - Vincent Keymer, 17.xc3

Vincent Keymer avait ici une occasion de sortir le numéro un mondial avec 17...xe4! 18.xe5 (Si 18.fxe4 xe4 attaque deux pièces ; le Cavalier en e2 et le Fou en h4) 18...xe5 19.fxe4 xe4, encore une fois avec une attaque sur le Cavalier en e2 et le Fou en h4, avec un bon pion de plus. L'Allemand a joué 17...xc3? 18.xc3 h7 19.g4 f6 Et Magnus Carlsen est toujours vivant !

Cette occasion en or ratée, ce qui devait arriver arriva après 52.c3.

Magnus Carlsen - Vincent Keymer, 52.c3

Sous la pression du temps : 30 minutes pour le Norvégien et seulement 5 minutes pour l'Allemand : 52...g2? Seul 52...e2! laissait Keymer dans la partie. 53.xc6 f7 54.c5 g5 avec égalité, même si la finale restait tendue. 53.f5! Le coup gagnant que Magnus ne laisse pas passer. La machine est passée à +3.00 sur n'importe quelle défense noire. 53...h3 54.f4! Le plus précis. 54...e6 55.c5! Seul coup pour l'emporter ! Le Roi va chasser la Tour de la colonne « a » et le pion a5 filer vers sa promotion. 55...a3 56.b4 a2 57.b3 e2 58.a6

Magnus Carlsen - Vincent Keymer, 58.a6

58...h3 59.a7 e8 60.e4! a8 61.e7 c5 62.b7 La menace 63.b8+ est trop forte. 1-0.

Magnus Carlsen : « Progresser en Coupe du Monde est une chose... mais honnêtement, depuis le premier jour je me demande ce que je fais ici. Pourquoi est-ce que je passe tout ce temps à jouer à ces échecs classiques que je trouve stressants et ennuyeux ? Ce n'est pas un bon état d'esprit parce que vous devez d'abord essayer de bien faire, mais c'étaient mes pensées. Si j'avais perdu, cela aurait été une autre humiliation en Coupe du monde. »

L'Arménien Levon Aronian, qui n'a évidemment pas pu participer à la Coupe du Monde en Azerbaïdjan, a donné son point de vue sur la phrase de Carlsen : « J'aime l'honnêteté de Magnus. J'ai l'impression qu'il appréciait beaucoup plus les échecs classiques avant, mais les moteurs d'échecs sont devenus tellement puissants qu'il est beaucoup plus difficile d'obtenir une partie de nos jours, et c'est très frustrant. »

Magnus Carlsen | Photo Anna Shtourman

Étienne Bacrot ½-½ Vidit Santosh Gujrathi

À nouveau, Étienne Bacrot a cherché à surprendre son adversaire, cette fois avec 1.c4. Vidit Santosh Gujrathi, à qui le demi-point suffit, a répondu par la symétrie 1...c5. 2.c3 f6 3.e4 c6 4.g3 d6 5.g2 g6 6.ge2 e5. On préfère généralement 6...g7 7.d3 0-0 8.0-0 a6 9.h3 b8... Le coup de l'Indien évite la poussée d4 qui reviendrait dans un étau de Maroczy. 7.d3 g7 8.h3 Les joueurs ne donnent pas encore l'adresse de leur Roi. 8...a6 9.0-0 0-0 Fin des finesses concernant le roque. 10.g5 Force pratiquement 10...h6 11.e3 L'idée blanche est maintenant de jouer d2 et f4. 

Étienne Bacrot - Vidit Santosh Gujrathi, 11.e3

11...d4 Empêche 12.d2 à cause de 12...xh3!. 12.f4 C'est parti ! 12...b5!? Vidit ne reste pas les bras croisés. 13.g4!? Après 20 minutes, Étienne jette de l'huile sur le feu ! Le Français n'a pas le choix et doit prendre des risques. 13...bxc4 après 23 minutes. 14.dxc4 b8 15.d2 Depuis un moment on se demandait pourquoi Vidit réfléchissait autant.

Étienne Bacrot - Vidit Santosh Gujrathi, 15.d2

La réponse, la voilà : 15...xg4!? L'Indien prend des risques avec des pendules à 0h50 et 0h20. 16.hxg4 xg4 17.xd4 cxd4 Les Noirs n'ont que deux pions pour la pièce, mais l'attaque blanche sur le roque noir qui commençait à prendre forme a été tuée dans l'œuf. 18.d5 h4 19.f3 f5?! Ce n'est pas le plus précis, avec des pendules à 0h41 et 0h09, et tout peut encore arriver. 20.e1! Un très bon coup.

Étienne Bacrot - Vidit Santosh Gujrathi, 20.e1!

20...xe1?! De nouveau une imprécision. 21.xe1 xb2 Avec trois pions pour la pièce, mais l'avantage est aux mains des Blancs désormais. 22.exf5 gxf5 Cependant, après 9 minutes de réflexion, Étienne Bacrot rate 23.e7+! voire 23.g3!, avec dans les deux cas un grand avantage, et joue l'inférieur 23.fxe5?! xe5 et l'avantage blanc s'est évaporé !

Étienne Bacrot - Vidit Santosh Gujrathi, 23...xe5

24.ef4 xa2 Avec quatre pions pour la pièce. La dernière chance des Blancs est de tenter une attaque directe ; la nulle serait synonyme d'élimination.  25.c5! Le meilleur avec 7 minutes contre 6 pour Vidit. 25...dxc5 Avec cinq pions pour la pièce. 26.g6!? Plus fort était 26.g3!. 26...h2+ 27.h1 f7! Le seul bon coup ! 28.e8+ h7 avec seulement 1 minute + les trente secondes par coup. 29.f8+ g7 30.e6+ h7 Selon la machine il n'y a rien de mieux pour les Blancs que la répétition de la position. Toutefois, Bacrot peut sans doute tenter quelque chose de différent et compter sur le zeitnot adverse.

Étienne Bacrot - Vidit Santosh Gujrathi, 30...h7

31.f1!? d6! 32.d8 Il faut espérer une faute de Vidit. 32...f2+ 33.g1 e4 34.h3? Joué avec moins d'une minute. 34...a1! Avec un grand avantage noir ! 35.g2 Vidit Santosh Gujrathi a maintenant le choix entre répéter ou jouer pour le gain par 35...b7!

Étienne Bacrot - Vidit Santosh Gujrathi, 35...b7!

36.f3 b2+ 37.h1 g3+ L'Indien prend finalement la nulle par répétition. 38.g1 e2+ 39.h1 g3+ 40.g1 e2+ 41.h1 g3+ ½-½

Si Vidit peut reprendre la phrase de Jules César : « Veni, vidi, vici » (je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu), il ne reste malheureusement à Étienne Bacrot que celle de Victor Hugo : « Veni, vidi, vixi » (je suis venu, j'ai vu, j'ai vécu).

Les parties des Françaises et des Français

Premières parties du quatrième tour

Peter Leko, alors que Wesley So était à nouveau dans une position perdante avant de perdre contre Alexey Sarana : « Dans ce tournoi, nous avons vu Wesley So avec plus de problèmes que nous n'en avons vus au cours des 10 dernières années ! » En effet, l'Américain joue mal depuis le début et aurait même dû perdre contre Jules Moussard.

Vincent Keymer 1-0 Magnus Carlsen

Peter Leko aux commentaires, sur le début de partie de Magnus Carlsen avec les Noirs face à Vincent Keymer : « Regardez son choix d'ouverture ! Une autre surprise. Je pense que c'est une force incroyable de Magnus en plus d'être un joueur fantastique, il comprend tout. Il sait tout ! C'est un peu fou. Habituellement, vous êtes un expert en quelque chose, 5 ou 6 choses, mais Magnus est un expert en tout ! C'est complètement inhumain. Il rend son adversaire fou. »

Vincent Keymer | Photo Maria Emelianova https://twitter.com/photochess

Nous sommes au 36e coup de la partie entre Vincent Keymer (2690) et Magnus Carlsen (2835), dans une position approximativement égale, les Noirs ont plusieurs bons coups à leur disposition. 

Vincent Keymer - Magnus Carlsen, 36.g5

Mais pas 36...c7? 37.d6! avec l'idée 38.xb7 bien sûr, mais aussi 38.g6! fxg6 39.xb7. Le Norvégien a joué 37...g6 mais se retrouve avec un pion de moins après 38.xb7 b1 39.d8 b5 40.xb5 cxb5 41.c6 e8 42.b4 e7

Vincent Keymer - Magnus Carlsen, 42...e7

On le sait depuis longtemps, les finales de Cavaliers sont comme les finales de pions. Et ici il faudrait un miracle pour que les Noirs sauvent le demi-point. 43.f4 d6 44.f3 e6 45.e2 g7 46.e4 h5 47.f3 g7 48.d3 h5 49.e3 g3 50.d5 c7 51.d4 b6 52.e5 b4 53.xf7 Avec maintenant deux pions de plus. 53...b3

Vincent Keymer - Magnus Carlsen, 53...b3

54.e5! Le Cavalier a le temps de revenir grâce à l'échec en c4. 54...b2+ 55.e3 b5 56.d3 c3 57.d6 c6 58.e5 1-0 Un coup de tonnerre !

Vidit Santosh Gujrathi | Photo Maria Emelianova

Vidit Santosh Gujrathi 1-0 Étienne Bacrot

Contre 1.e4, Étienne Bacrot oscille généralement entre la Française et la Sicilienne classique, et on imagine facilement que Vidit Santosh Gujrathi s'était minutieusement préparé. Cependant après 1...c5 2.f3, surprise 2...e6!? ce qui a coûté 4 minutes à l'Indien, qui ne s'y attendait apparemment pas. 3.d4 cxd4 4.xd4 c6 5.c3 c7 La variante Taïmanov, aussi nommée variante Paulsen moderne, un début de partie très flexible, qui a poussé Vidit a une nouvelle réflexion. 6.cb5!? 6.e3 est beaucoup plus fréquent, mais les Blancs veulent échapper à la préparation des Noirs. 6...b8 7.d3 f6 8.0-0 e7 Jusqu'ici Étienne a tout joué a tempo. 9.e2 0-0 Première réflexion du Français.

Vidit Santosh Gujrathi - Étienne Bacrot, 9...0-0

10.h1 L'objectif d'Étienne d'éviter une préparation affutée a été atteint. Il reste évidemment à jouer la position. D'ailleurs, les 23 minutes prises par Étienne pour jouer 10...a6 démontrent que rien n'est simple. 11.xc6 est bien entendu forcé, et maintenant il faut choisir avec quel pion reprendre en c6. Ce sera 11...dxc6 pour conserver la symétrie. 12.c3 Il fallait ici choisir entre le coup du texte et 12.d4. 12...d7! Empêche la poussée e5 et se prépare à prendre le Fou en d3 par ...e5.

Vidit Santosh Gujrathi - Étienne Bacrot, 12...d7!

13.f4 pour empêcher ...e5. On notera au passage l'utilité du coup prophylactique 10.h1. La case e5 étant interdite, les Noirs avaient 13...c5 14.e3 xd3 15.cxd3 c5=, mais c'est finalement 13...b5!? qui a été joué. 14.e5 c5?! Une imprécision. Pour comprendre cette position il est indispensable de voir l'attaque gagnante en cas de 14...c5? avec 15.xh7+! xh7 16.h5+ g8 17.e3! c7 18.xc5 xc5 19.e4 avec l'idée 20.f6+! et 1-0. 14...c7!? était le coup proposé par la machine. 15.f5! Très fort ! 15...xe5 Après 21 minutes ; la situation est très tendue. Tout peut se jouer dans les 3 ou 4 prochains coups.

Vidit Santosh Gujrathi - Étienne Bacrot, 15...xe5

Vidit Santosh Gujrathi le sait et prend aussi du temps. 20 minutes, pour rester avec un quart d'heure, pour jouer la ligne la plus dangereuse pour les Noirs 16.f6! gxf6? La faute de trop ! La ligne informatique la plus précise était 16...xf6! 17.xf6 xd3! 18.cxd3 gxf6 19.e4 e5 20.d2! b4 21.f1 f5 22.g5! g7! 23.f6+ h8 24.f4. Très difficile à voir évidemment. Lors de son interview, Vidit a reconnu qu'après 16...xf6! 17.xf6, il n'avait pas vu exactement comme gagner. 17. f4! Les Blancs gagnaient aussi avec 17.xh7+! xh7 18.h5+ g8 19.f4! b4 20.ae1! bxc3?! 21.xe5 fxe5?! 22.e3!+- 17...d8?! 18.ae1 La machine affiche un terrible +3.00 pour les Blancs, mais il faut trouver des coups précis. 18...d4?! Une meilleure résistance consistait en 18...xd3! 19.h5! g6 20.xb8+-

Vidit Santosh Gujrathi - Étienne Bacrot, 18...d4?!

19.xh7+! Le Fou de cases blanches qui aurait dû être échangé porte l'estocade. 19...f8 20.h5 xf4 21.xf4 e8 22.e4 b7 23.xb7 xb7 24.e4

Vidit Santosh Gujrathi - Étienne Bacrot, 24.e4

Les Noirs ont non seulement une qualité de moins, mais plus de coups. Le regretté Xavier Parmentier (1963-2016) avait dit dans une vidéo Europe-Echecs : « La Sicilienne, soit les Blancs gagnent en 25 coups, soit les Noirs gagnent en 80 ». 24...g6 25.xf6+ d8 26.f2 c7 27.h7 f8 28.g4 h8 Étienne continue de jouer sur le manque de temps de son adversaire ; moins de 3 minutes, mais sa partie est perdue. 29.xe6 b8 30.e1 1-0.

Vidit Santosh Gujrathi - Étienne Bacrot, 30.e1 1-0

Une excellente partie de Vidit Santosh Gujrathi ! Quant à notre irréductible Gaulois, il va lui falloir prendre de la potion magique et l'emporter demain avec les Blancs ! Allez Baki !!

résultats du quatrième tour (féminin)

Blancs 1re partie12DépNoirs 1re partie
Ju Wenjun½-½½-½0,5-1,5 Elisabeth Paehtz
Anna Muzychuk½-½½-½1,5-0,5 Mariya Muzychuk
Teodora Injac½-½0-1x Shuvalova Polina
Medina Aulia½-½½-½0,5-1,5 Nurgyul Salimova
Humpy Koneru0-11-00,0-2,0 Bella Khotenashvili
Zhu Jiner½-½0-1x Tan Zhongyi
Eline Roebers½-½½-½0,5-1,5 Dronavalli Harika
Nino Batsiashvili½-½0-1x Aleksandra Goryachkina

départages du quatrième tour

Nous connaissons tous la règle de Siegbert Tarrasch : « Les Tours doivent être derrière les pions passés, derrière les vôtres pour les pousser et derrière ceux de votre adversaire pour les retenir... » mais n'oublions pas la partie de cette citation qui est souvent ocultée : « ... sauf quand il est incorrect de le faire. » En voici un exemple.

Anna Muzychuk - Mariya Muzychuk, 45.a6

Mariya Muzychuk (2511) a joué 45...a4? Il fallait couper le Roi par 45...b6! 46.f3 e6 avec égalité. Maintenant le Roi blanc est libre d'aller déloger la Tour. 46.f3 f8 47.e3 e8 48.a8+ f7 49.d3 g7 50.a7+ f8 51.c3 e8 52.a8+ f7 53.b3 a1 54.b2 a4 55.b3 a1 56.c4 e6 57.a7 f5 58.f8+ g4 59.a8 xa8 60.xa8 xh4 61.d3 xg5 62.a4 1-0

Anna Muzychuk - Mariya Muzychuk | Photo Maria Emelianova

Dans un début de Londres, 1.d4 f6 2.c3 d5 3.f4 c5 4.e3... Elisabeth Paehtz (2471) a pris l'avantage dès un 12.xd5! sans jamais le lâcher. La conclusion est arrivée après l'erroné 33...a4?

Elisabeth Paehtz - Ju Wenjun, 33...a4?

34.cc8 f6 35.h5! g5 36.c7+ 1-0 et Ju Wenjun (2564) a déposé les armes devant un mat imparable.

deuxièmes parties du quatrième tour

Elisabeth Paehtz (2471) et Ju Wenjun (2564) se sont contentées de rejouer en seulement 15 minutes la sempiternelle nulle de la Berlinoise : 1.e4 e5 2.f3 c6 3.b5 f6 4.0-0 xe4 5.d4 d6 6.dxe5 xb5 7.a4 bd4 8.xd4 d5 9.exd6 xd4 10.xd4 xd6 11.e4+ e6 12.d4 d6 13.e4+ e6 14.d4 d6 15.e4+ e6= ½-½

Aleksandra Goryachkina 1-0 Nino Batsiashvili

Dans un gambit de la Dame 1.d4 d5 2.c4 e6 3.f3 f6 4.c3 bd7... Aleksandra Goryachkina (2557) a rapidement sorti son adversaire de sa préparation.

Aleksandra Goryachkina - Nino Batsiashvili, 11.d2

Et sur 11.d2, Nino Batsiashvili (2474) se trompe avec 11...xd2?! perdant un pion sur le coup intermédiaire 12.xh7! g6 13.xd2 f5? « Les erreurs sont comme les malheurs, elles n'arrivent jamais seules. » a dit Siegbert Tarrasch. 14.g4! Avec déjà un avantage blanc décisif ! 14...e4 15.f3! Attire le Fou sur la colonne « f » 15...xf3 16.b5+! Gagne le tempo pour amener la Tour en f1, attaquer le Fou en f3 et derrière lui le pion f7, et donc le Roi noir. Les Noirs sont perdus.

Aleksandra Goryachkina - Nino Batsiashvili, 16.b5+!

16...c6 17.af1 cxb5 18.xf3 c4+ 19.e2 xe5 20.h8+ f8 21.xe5+ e6 22.xd5

Aleksandra Goryachkina - Nino Batsiashvili, 22.xd5

La position noire n'est plus que ruine. 22...b4 22.xb7 Avec deux pions de plus. 22...e7 24.d5 c8 25.hf1 f6 26.xf6+!? Aleksandra Goryachkina va rester avec trois pions de plus. 26...xf6 27.xf6 xf6 28.xf6 c2+ 29.d1 xf6 30.e4+ d8 31.xc2.

Aleksandra Goryachkina - Nino Batsiashvili, 31.xc2

31...d6 32.a8+ e7 33.xa7+ Avec quatre pions de plus. 33...f6 34.c5 h2+ 35.b3 1-0.

Aleksandra Goryachkina - Nino Batsiashvili | Photo Stev Bonhage

Tan Zhongyi 1-0 Zhu Jiner

Après 42...g8, Tan Zhongyi (2523) est gagnante et achève sa partie de la manière la plus directe, éliminant au passage sa compatriote Zhu Jiner (2498).

Tan Zhongyi - Zhu Jiner, 42...g8

43.xh7+! xh7 44.h4+ g6 45.f6+ h5 46.f5+ g5 47.f7+ h4 48.xg5+ g4 49.xf2+ 1-0

Tan Zhongyi | Photo Anna Shtourman

premières parties du quatrième tour

Humpy Koneru (2553) a très mal joué l'ouverture, avant de réussir à revenir dans la partie contre Bella Khotenashvil (2475), puis de reperdre pied par la suite. Après 34...c8, pour parer la menace 35...c2+, l'Indienne décide donner la qualité, mais sans que cela ne l'aide à sauver sa partie.

Humpy Koneru - Bella Khotenashvil, 34...c8

35.5d2 xd2 36.xd2 c2 37.d6 fc8 38.f3 f7+ 39.g3 xd2 40.xd2 g6+ 41.h3 f5+ 42.g3 a6 0-1

Humpy Koneru - Bella Khotenashvil, 42...a6 0-1
Bella Khotenashvili | Photo Maria Emelianova

La Coupe du monde à Baku a vu une série de favoris éliminés. Alors que certains des plus forts se sont directement qualifiés pour le quatrième tour, beaucoup devront se battre dans les départages. Magnus Carlsen et Hikaru Nakamura sont passés à l'étape suivante. Dans le tournoi féminin, Alexandra Goryachkina s'est qualifiée, tout comme Ju Wenjun qui a remporté la victoire après avoir miraculeusement sauvé une finale perdante.

Le premier qualifié pour le quatrième tour a été Alexey Sarana, 23 ans, jouant pour la Serbie, qui a battu Kirill Shevchenko en seulement 23 coups. Le prodige ouzbek de 17 ans, Javokhir Sindarov, a éliminé l'un des meilleurs joueurs du tournoi, Maxime-Vachier Lagrave. Après un match nul dans la première partie, MVL a vu son attaque contre le Roi noir repoussée par plusieurs coups précis du jeune ouzbek. Avec seulement trois parties nulles et une défaite, Maxime Vachier-Lagrave lâche 12 points Elo, descend à la vingtième place mondiale, et perd une occasion de se qualifier pour le prochain tournoi des Candidats.

Après une défaite dans la première partie, Daniil Dubov n'a pas pu faire mieux qu'un match nul avec des pièces noires contre Daniele Vocaturo lors de la seconde. Leinier Dominguez Perez s'est qualifié pour le tour 4 après un match nul chanceux dans une finale perdante contre Guseinov. Parham Maghsoodloo s'est également qualifié, éliminant Alexander Donchenko.

Peter Svidler et Saleh Salem devront passer par un départage, comme le vainqueur de la Coupe du monde 2021, Jan-Krzysztof Duda, face à Ivan Cheparinov. Plusieurs favoris joueront également des tie-breaks après deux matchs nuls : Fabiano Caruana, Ian Nepomniachtchi, Teimour Radjabov, Wesley So et Anish Giri.

La championne du monde de blitz, Bibisara Assaubayeva, a perdu contre l'Allemande Elisabeth Paehtz et se retrouve éliminée ! Parmi les favorites, Aleksandra Goryachkina est qualifiée, ainsi que Mariya Muzychuk. Sa sœur, Anna, est également qualifiée après avoir battu l'ancienne championne du monde et compatriote Anna Ushenina. Anna Muzychuk sera opposée au quatrième tour à sa sœur Mariya, qui a sorti Rameshbabu Vaishali.

Polina Shuvalova a éliminé l'Américaine Irina Krush, tandis que Humpy Koneru a pris le meilleure sur Olga Badelka. La championne néerlandaise Eline Roebers est également qualifiée en battant la Polonaise Klaudia Kulon dans les deux parties.

La gagnante de la Coupe du monde 2021 et ancienne championne du monde Alexandra Kosteniuk se dirige vers un départage contre Teodora Injac. Zhu Jiner et Harika Dronavalli sont également aux tie-breaks.

Tiré du compte rendu de la Fédération Internationale des Échecs.

Hikaru Nakamura : « La motivation et l'inspiration que les fans tirent de mes réflexions sur les parties c'est ce qui me fait avancer plus que toute autre chose ; qu'il s'agisse de récapitulatifs ou de diffusion en direct. »

Ju Wenjun : « J'ai eu une semaine pour me reposer [après le Championnat du monde], donc je ne me sens pas fatiguée. Je pense que le système à élimination directe de la Coupe du monde est très intéressant pour moi. Je ressens de l'amour et de la passion de jouer aux échecs. »

– Site officiel : https://worldcup2023.fide.com
– Liste des participant·e·s : https://worldcup2023.fide.com/players
– Arbre des appariements mixtes et féminins : https://worldcup2023.fide.com/tree
– Tous les résultats de la coupe du monde : https://worldcup2023.fide.com/pairings
– Toutes les parties débutent à 13h00 heure de Paris.
– Les 3 premiers et les 3 premières accèdent à leur tournoi des Candidats respectif.

Extrait des résultats du troisième tour du mixte

Blancs 1re partie12DépNoirs 1re partie
Carlsen Magnus 1-0 ½-½x Tari Aryan
Gledura Benjamin ½-½ 0-1x Nakamura Hikaru
Caruana Fabiano ½-½ ½-½2,0-0,0 Yilmaz Mustafa
Mamedov Rauf ½-½ ½-½0,5-1,5 Nepomniachtchi Ian
Giri Anish ½-½ ½-½2,5-3,5 Abasov Nijat
Dubov Daniil 0-1 ½-½x Vocaturo Daniele
Ivanchuk Vasyl ½-½ ½-½1,5-0,5 Wei Yi
Vallejo Francisco ½-½ ½-½0,5-1,5 Esipenko Andrey
Radjabov Teimour½-½½-½0,5-1,5Santos Latasa Jaime
Narayanan.S.L ½-½ 0-1x Gukesh D
_ _
Sindarov Javokhir ½-½ 1-0x Vachier-Lagrave Maxime
Yu Yangyi ½-½ ½-½0,5-1,5 Bacrot Étienne
Moussard Jules ½-½ ½-½1,5-2,5 So Wesley
Les parties des Françaises et des Français

départages du troisième tour du mixte

– Deux parties de 25 minutes + 10 secondes par coup.
– Si le score est égal, deux parties de 10 minutes + 10 secondes par coup.
– Si le score est encore égal, deux parties de 5 minutes + 3 secondes par coup.
– Si le score est toujours égal, un blitz en 3 minutes + 2 secondes par coup.
– Si cette partie est nulle, un autre blitz en 3 minutes + 2 secondes par coup.
– Si toujours nul, la procédure est répétée jusqu'à la première victoire.

Étienne Bacrot et Yu Yangyi ont suivi une longue ligne théorique sur une nouvelle défense Petrov du Chinois. La nouveauté 15.g5 du Français a mené directement à une répétition de la position. ½-½ (20).

De son côté, Jules Moussard a placé un dangereux gambit sur le début Larsen, 1.b3, de Wesley So : 1.b3 e5 2.b2 c6 3.e3 d5 4.b5 ge7 5.xe5 a6 6.xc6+ xc6 7.g3 h5 8.h4 d4... Le pion est rendu par l'Américain au seizième coup pour mettre son Roi à l'abri pour atteindre une finale, approximativement égale, mais dans laquelle la supériorité technique de Wesley So pourrait faire la différence.

Wesley So - Jules Moussard, 26... d7

Jules Moussard s'est cependant montré à la hauteur et la nulle signée au 44e coup. Un bon résultat avec les Noirs.

Photo Maria Emelianova https://twitter.com/photochess

Dans le second rapide, Étienne Bacrot, avec les Noirs, a fait confiance à la défense Française contre Yu Yangyi. Une variante d'avance avec un sacrifice de pion des Blancs : 1.e4 e6 2.d4 d5 3.e5 c5 4.c3 c6 5.f3 b6 6.a3 h6 7.d3 cxd4... Une manœuvre ...f5 ; ...fe7 ; ...g6 a laissé un avantage au Chinois, aussitôt dilapidé par 15.xg6?!. Cependant, Étienne, après 9 minutes de réflexion, va se fourvoyer avec 18...g5?.

Yu Yangyi - Étienne Bacrot, 18...g5?

Un coup réfuté par le très bon 19.g3! xf2+!? 20.xf2 xc4 21.xg5 Le Roi noir n'a nulle part où aller pour se mettre en sécurité. 21...d7 22.ad1 c6 23.f1 f8 Au tour de Yu Yangyi de se tromper de route avec 24.b6? [24.d6!+-] 24...f6! Seul coup ! 25.exf6 gxf6

Yu Yangyi - Étienne Bacrot, 25...gxf6

26.xf6? Une nouvelle faute ! Sur 26.xf6 xf6 27.xf6 c2 28.d8+ f7! tout restait à faire. 26...xf6 27.xf6 e2! 28.xe6+ xe6 29.d4 f7!

Yu Yangyi - Étienne Bacrot, 29...f7!

Et les Noirs ont un grand avantage qu'Étienne Bacrot concrétisera au 67e coup pour une qualification au quatrième tour !

Photo Maria Emelianova https://twitter.com/photochess

Dans la première partie en 10 minutes + 10 secondes, une Espagnole fermée, Jules Moussard aux Blancs, a permis à Wesley So de prendre le contrôle de la colonne « a » avec Dame et Tour. La mauvaise structure des Noirs compensait cet avantage et le Français grapillait même un pion au 33e coup.

Jules Moussard - Wesley So, 37...c3

Quelques coups plus tard, alors que Jules pouvait simplement jouer la nulle, il a préféré le trop ambitieux 38.g4?! c8! 39.gxh5?! et Moussard a perdu le fil de la partie ! 39...g4+ 40.f1 xh5 41.c5 dxc5 42.d6? avec un avantage décisif pour Wesley So ! 42...d4 43.d7 a8 44.e1 xh4 45.f3 d8

Jules Moussard - Wesley So, 45...d8

46.e4 h6 47.d3 xd7 Avec deux pions de plus pour les Noirs. Malgré les Fous de couleur opposée la partie blanche est perdue. 48.c4 a7 49.g2 g5+ 50.g4 d8, etc. 0-1 au 55e coup.

Dans la deuxième partie en 10 minutes + 10 secondes, Wesley So a débuté par 1.d4, mais Jules Moussard a transposé l'ouverture vers une défense Moderne, avec un double fianchetto, qui a débouché sur un milieu de jeu très tendu, comme on peut le constater après 28.b6.

Wesley So - Jules Moussard, 28.b6

28...c4 29.f1 d8 30.xc4!? ac6 31.b6 xf1+ 32.xf1 c4+ 33.e1 xd1+ 34.xd1 cependant, cette finale est perdante pour Jules Moussard à cause de la majorité blanche sur l'aile-Dame. 34...d6+ 35.e1 xb3 36.xb3 xa5 37.a3 ec6 38.b4 b7 39.c4 d3 40.f5 d8 ½-½ Et dans cette position gagnante pour les Blancs, Wesley So a accepté la nulle, synonyme de qualification.

Wesley So - Jules Moussard, 40...d8 ½-½

Jules Moussard peut certainement nourrir quelques regrets, après avoir été pratiquement gagnant dans la deuxième partie en 25 minutes + 10 secondes par coup, puisque la machine lui accordait un +6.00 !

Deuxièmes parties classiques du mixte

La partie entre Wesley So et Jules Moussard, une défense Petrov, s'est achevé sur une nulle par répétition dès le 16e coup. Idem pour Étienne Bacrot et Yu Yangyi, sur une Petrov aussi, nulle par répétition au 30e coup.

« Sans secondant ni grosse turbine je n’ai pas eu le temps de trouver une idée sur 8…d6. Je récupère l’énergie terrestre pour les tie-breaks. » Étienne Bacrot sur Twitter ou X.

1.e4 e5 2.f3 c6 3.b5 a6 4.a4 f6 5.0-0 c5 6.c3 b5 7.c2 d5 La variante Möller était déjà connue en 1903 lorsque Jörgen Möller l’a analysée dans Tidskrift för Schack. 8.a4 dxe4 9.axb5 exf3 10.xf3 e4 11.xe4 e5 12.e2 0-0 13.d4 g4 14.c2 xe4 15.xe4 d7!? La préparation de Javokhir Sindarov, jouée une fois par email : 1-0 (54) Bulbarela Garcia,C (2198)-Glopper,J (2191) MEX-NED ICCF 2021. 16.bxa6 b5 17.xe5 xf1 18.xf1 a7 avec un matériel que l'on voit peu souvent : 1 Tour vs 1 Cavalier et 3 pions.

Maxime Vachier-Lagrave - Javokhir Sindarov, 18...a7

Ici, la partie par email avait continué avec 19.f5 e8 20.g3 b8 21.d2, etc. 1-0 (54). MVL a joué 19.d2 après 19 minutes et Javokhir Sindarov a riposté par 19...c5! a tempo. 20.f3 cxd4?! Selon la machine, intercaler 20...e8 était plus précis. 21.cxd4 e8

Maxime Vachier-Lagrave - Javokhir Sindarov, 21...e8

22.f5!? Après 12 minutes le Français ne profite pas de la nuance. 22.a5! était meilleur, car sans le pion en c5 la Dame blanche avait accès à l'aile-Dame. Le coup de la partie revient dans la ligne avec 20...e8. Toutefois, la menace 23.g5 avec attaque double sur h7 et f7 n'est pas à prendre à la légère. 22...xd4 Après 26 minutes de réflexion : 0h45-0h37. 23.g5 h6 24.h7+ Inférieur était l'autre prise : 24.xf7+?! h8 25.f3 a7 26.f4 b6 27.g3 xb2 et les Noirs sont clairement mieux. 24...f8 25.f3 b6! Le meilleur qui, selon Stockfish 16, ne laisse qu'une seule bonne réponse aux Blancs.

Maxime Vachier-Lagrave - Javokhir Sindarov, 25...b6!

26.xd4? Une grosse faute ! Il fallait non seulement éviter 26.f4?! b5+ 27.g1 xa6 avec avantage noir, même si la ligne est compliquée, mais aussi 26.b3?! b5+ 27.g1 xa6 28.xa6 xa6, ici aussi avec avantage noir. En revanche, il fallait trouver 26.d2! xb2 (26...xb2?? 27.b1+-) 27.b1 xa6+ 28.g1 f5! 29.xf5+ f6. Javokhir Sindarov trouve la réfutation du dernier coup blanc avec 26...xa6! 27.g3 b7! Menace de mater en h1. 28.h8+ e7 29.xg7? Une nouvelle faute, mais la finale obtenue après 29.f5+ d7 30.xe8+ xe8 était sans espoir pour le Français. 29...xa1 30.f5+

Maxime Vachier-Lagrave - Javokhir Sindarov, 30.f5+

30...e6! La machine accorde un +6.00 pour les Noirs. 31.d4+ N'oublions pas la règle : « Avoir une position à +3 ne sert à rien si cela exige 3 ou 4 « seuls coups ». En revanche, si plusieurs coups raisonnables préservent le +3, alors l'évaluation a un sens. » Et ici plusieurs coups gagnent pour les Noirs. 31...d5 32.f3 Si 32.b3 xb3 33.xf7+ e6. 32...xc1+ 33.g2 c4 34.xh6 e6 0-1 Maxime a déposé les armes.

Maxime Vachier-Lagrave - Javokhir Sindarov, 34...e6 0-1

Ainsi, Javokhir Sindarov, jeune joueur ouzbek de 17 ans, qui avait éliminé Alireza Firouzja au deuxième tour de la Coupe du Monde 2021, sort Maxime Vachier-Lagrave au troisième tour !

Javokhir Sindarov | Photo Maria Emelianova

Premières parties classiques du mixte

La surprise du jour : l'Italien Daniele Vocaturo (2609) a battu Daniil Dubov (2716) avec les pièces noires ! « Je suis vraiment heureux de gagner une partie aussi complexe contre le roi des complications. » Daniele Vocaturo

À noter que cinq joueurs en dehors du Top 100 mondial sont toujours en course après le deuxième tour : Vahap Sanal, Turquie, 112e, a battu Nodirbek Abdusattorov ; Bardiya Daneshvar, Iran, 117e, a battu Alexander Grischuk ; Tin Jingyao, Singapour, 120e, a battu Shakhriyar Mamedyarov ; Ivan Schitco, Moldavie, 150e, a battu Samuel Shankland - et vient de l'emporter sur Radoslaw Wojtaszek ! - et Abdulla Gadimbayli, Azerbaïdjan, 158e, a battu David Antón Guijarro.

Magnus Carlsen : « La dernière fois que j'ai joué Aryan Tari lors de la Coupe du monde, il était là avec Anish Giri, ils traînaient et travaillaient ensemble, donc il était plus un ennemi à l'époque. Mais maintenant, nous prenons nos repas ensemble, nous sommes de très bons amis, donc je ne voulais pas nécessairement le jouer. »

Nulle facile pour Étienne Bacrot (2662) avec une défense Française, « la partie du Pion du Roi un pas », contre le très fort Yu Yangyi (2735). Le premier résultat décisif de la journée est à mettre à l'actif de Peter Svidler, finaliste de la Coupe du Monde 2015, à Baku aussi, qui aujourd'hui a battu de manière convaincante Jorden Van Foreest. Jules Moussard (2654) avait préparé un gambit jusqu'ici inconnu dans l'ouverture à Wesley So (2769) : 1.e4 e5 2.f3 c6 3.b5 f6 4.d3 c5 5.xc6 dxc6 6.0-0 d6 7.b4!? dans le style du Gambit Evans. ½-½ (31)

Contre la variante Canal-Sokolsky 1.e4 c5 2.f3 d6 3.b5+ d7 4.xd7+ xd7 5.c4 de Javokhir Sindarov (2659), Maxime Vachier-Lagrave (2739) a facilement libéré son jeu avec la poussée 15...d5!. Selon la machine après le 34.db3 du diagramme, l'avantage noir aurait pu être conservé avec 34...f8! 35.d5 (35.xb7?! d3!) 35...f6 avec l'idée ...f7 et ...e6.

Javokhir Sindarov - Maxime Vachier-Lagrave, 34.db3

Maxime Vachier-Lagrave a cependant continué avec 34...a7!? 35.a3!? Avec 3 minutes à la pendule contre 7 pour MVL, qui a proposé nulle en jouant 35...f8, évidemment accepté. ½-½. Une très bonne partie de MVL.

Vasyl Ivanchuk qualifié au 4e tour | Photo Anna Shtourman

Résultats du troisième tour du féminin

Blancs 1re partie12DépNoirs 1re partie
Fataliyeva Ulviyya ½-½ 0-1x Ju Wenjun
Paehtz Elisabeth ½-½ 1-0x Assaubayeva Bibisara
Ushenina Anna ½-½ 0-1x Muzychuk Anna
Muzychuk Mariya 1-0
1-0x Vaishali Rameshbabu
Injac Teodora ½-½ ½-½2-0 Kosteniuk Alexandra
Shuvalova Polina ½-½ 1-0x Krush Irina
Bivol Alina 0-1
½-½x Aulia Medina Warda
Gomes Mary Ann 0-1
0-1x Salimova Nurgyul
Badelka Olga  ½-½ 0-1x Koneru Humpy
Khotenashvili Bella 1-0
½-½x Arabidze Meri
Osmak Yuliia ½-½ ½-½0-2 Zhu Jiner
Tan Zhongyi ½-½ ½-½3,0-1,0 Narva Mai
Roebers Eline 1-0 1-0x Kulon Klaudia
Dronavalli Harika  ½-½ ½-½4,5-3,5 Javakhishvili Lela
Zhao Xue 0-1 ½-½x Batsiashvili Nino
Goryachkina Aleksandra 1-0 ½-½x Divya Deshmukh

départages du troisième tour du féminin

Alexandra Kosteniuk (2532) a souffert pratiquement toute la première partie du match de départage, mais après 41.xa8? la Suissesse pouvait arracher le demi-point avec l'échec perpétuel 41...d1+ 42.g2 f3+ 43.h2 h5+ 44.g1 d1+.

Teodora Injac - Alexandra Kosteniuk, 41.xa8

Au lieu de ça, l'ancienne championne du monde a continué par 41...xa8?  42.b8+ h7 43.c8 a1+? Meilleur était 43...xb8 44.xb8 d1+ 45.h2 e3 46.f5+. Alors que maintenant, Teodora Injac (2415) s'empare de la victoire avec 44.c1 d1+ 45.h2 h5+ 46.h3 d5 47.f4 d1 48.xe4+ 1-0

MI Teodora Injac après avoir battu la gagnante de la Coupe du monde 2021, la GM Alexandra Kosteniuk : « Je pense que j'ai eu un peu de chance lors de la première partie car j'ai joué la partie avec 30 secondes pendant environ 10 minutes. C'était très difficile à tenir et heureusement elle a fait une gaffe. Après cette partie, c'était vraiment difficile pour elle de récupérer. »

Alexandra Kosteniuk - Teodora Injac | Photo Anna Shtourman https://www.instagram.com/annashtourman

Mai Narva (2387) était clairement mieux contre la Petrov de 1.e4 e5 2.f3 f6 3.xe5 d6 4.f3 xe4 5.d3... de Tan Zhongyi (2523) après 18...f6, en continuant avec 19.gxf4 fxe5 20.xe5 c6.

Mai Narva (2387) - Tan Zhongyi (2523)

Toutefois, 19.b5?? est une gaffe ! 19...fxe5 20.xe8 e4 21.d1 h3+ 22.g2 xe8 avec deux pièces pour une Tour, la Chinoise l'a emporté au 42e coup.

Deuxièmes parties classiques du féminin

Dans une Anglaise, 1.c4 f6 2.c3 e5 3.f3 c6 4.e3 b4 5.c2 avec un échange en c3 pour infliger des pions doublés. 5...xc3 6.bxc3 e4 7.d4 e5 8.f4, rapidement sortie de la théorie, c'est après le contrôle du 40e coup, que Ju Wenjun (2564) a commencé à se retrouver moins bien.

Ju Wenjun - Ulviyya Fataliyeva, 51.e3

Ulviyya Fataliyeva a continué avec 51...h4! Si immédiatement 51...g5 52.d1 et la Tour n'a plus de cases. 52...hxg3+ 53.xg3 f4+ 54.