Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Grand Prix de Bakou : Ronde 2

Superbe partie entre les deux leaders Fabiano Caruana et Boris Gelfand.

Du 1er au 15 octobre 2014, la capitale de l’Azerbaïdjan accueille le premier des 4 Grand Prix du cycle 2014-2015. Onze parties à la cadence de 40 coups en 2 heures, puis 20 coups en 1 heure, et enfin 15 minutes K.O., avec un incrément de 30 secondes par coup à partir du 61e coup. Le Grand Prix a été lancé par le président de la FIDE Kirsan Ilyumzhinov. La cérémonie d'ouverture a été suivie par les sponsors, des médias nationaux et internationaux. Site officiel : http://baku2014.fide.com avec parties en direct.

Découvrez le nouveau site des www.grand-prix.fide.com

Le GM Emil Sutovsky commente en direct le Grand Prix de Bakou avec le GM Evgenij Miroshnichenko en anglais. Emil Sutovsky ajoutait sur sa page Facebook : «Nous espérons que sera exceptionnel et non pas juste un commentaire en direct comme pour n'importe quel autre tournoi.» Sergey Shipov commente en russe, Anar Allahverdiyev et Farid Abbasov en azéri.

Pl. Joueurs Elo
Féd
Pts. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Perf. +/-
1 Gelfand, Boris 2748
ISR
1.5/2 X     ½               1 2976 +6
2 Nakamura, Hikaru 2764
USA
1.5/2   X ½                 1 2920 +4
3 Svidler, Peter 2732
RUS
1.5/2   ½ X               1   2957 +6
4 Caruana, Fabiano 2844
ITA
1.5/2 ½     X           1     2950 +3
5 Tomashevsky, Evgeny 2701
RUS
1.0/2         X ½     ½       2774 +2
6 Grischuk, Alexander 2797
RUS
1.0/2         ½ X       ½     2734 -2
7 Kasimdzhanov, Rustam 2706
UZB
1.0/2             X ½ ½       2738 +1
8 Radjabov, Teimour 2726
AZE
1.0/2             ½ X     ½   2735 +0
9 Dominguez Perez, Leinier 2751
CUB
1.0/2         ½   ½   X       2703 -1
10 Karjakin, Sergey 2767
RUS
0.5/2       0   ½       X     2627 -3
11 Mamedyarov, Shakhriyar 2764
AZE
0.5/2     0         ½     X   2536 -6
12 Andreikin, Dmitry 2722
RUS
0.0/2 0 0                   X 1757 -9
Résultats de la ronde 2 du 03 octobre 2014 à 12h00
Kasimdzhanov Rustam 2706 - Radjabov Teimour 2726 : ½-½ (42) Berlinoise
Svidler Peter 2732 - Mamedyarov Shakhriyar 2764 : 1-0 (36) Gambit Dame
Andreikin Dmitry 2722 - Nakamura Hikaru 2764 : 0-1 (48) Hollandaise
Caruana Fabiano 2844 - Gelfand Boris 2748 : ½-½ (37) Sicilienne Najdorf
Grischuk Alexander 2797 - Karjakin Sergey 2767 : ½-½ (47) Ouest-Indienne
Dominguez Leinier 2751 - Tomashevsky Evgeny 2701 : ½-½ (100) Espagnole
Caruana-Gelfand
Après 18.Tac1
Caruana-Gelfand
Après 24.Fd3
Caruana-Gelfand
Après 30...Cg4

Face à la défense Sicilienne variante Najdorf dont Boris Gelfand est un des spécialistes mondiaux, Fabiano Caruana a rejoué la ligne avec 6.f3 qu'il avait déjà utilisée pour vaincre son adversaire à Wijk aan Zee cette année. L'Italien a toutefois changé avec 13.Ca5 au lieu de 13.0-0, avant d'obtenir la position du premier diagramme après 18.Tac1. Le grand-maître israélien va surprendre tout le monde avec le sacrifice de qualité 18...Txe3!. Les coups suivants sont relativement logiques 19.Dxe3 Te8 20.Dd2 Rh7 21.Cb3 Fh6 22.f4 Ce4 23.De1 Cdf6 24.Fd3, comme dans le deuxième diagramme. Les Noirs ont des compensations pour la qualité de moins, mais la position est cependant compliquée  - le vis-à-vis Dame blanche, Tour noire, est à surveiller de près - et le calcul doit être précis de part et d'autre. De son côté Caruana a un plan simple avec la poussée c4-c5 au moment opportun. Après une longue réflexion Boris va diriger sa dernière pièce, et pas n'importe laquelle, la Dame, vers l'aile-Roi par 24...Dd7. Le coup comporte aussi la menace 25...Dg4+ qui gagnerait non seulement le pion f4, mais mettrait surtout le Roi blanc en grand danger. La partie a continué par 25.Tc2 Dh3 et là, sans doute que le vis-à-vis commençait à être trop lourd à porter, Caruana a joué 26.Dd1. Les Noirs se lancent alors dans la suite qui a débuté par 26...Fxf4 27.Df3 Dxf3 28.Txf3 Cg5 29.Tf1 Te3 30.Cc1 Cg4, troisième diagramme. Une position fantastique. Toutes les pièces noires attaquent ! Evidemment, si 31.Txf4?? Ch3+ gagne. Les Blancs trouvent enfin le temps de pousser c5 par 31.c5 dxc5 32.bxc5, et Boris, en manque de temps, va commettre une erreur avec 32...Te8?. Il aurait pu conserver un jeu terrible sur l'aile-Roi par 32...Fe5! 33.c6 bxc6 34.dxc6 Fc7 35.Fxa6 Th3!. Caruana lui rend immédiatement la politesse avec 33.h4?! Houdini et les commentateurs donnent 33.Rh1!? ou 33.d6 avec avantage blanc. Gelfand répond a tempo par 33...Te3! et sur la prise du Cavalier par 34.hxg5 les Noirs forcent la répétition de la position avec 34...Tg3+ 35.Rh1 Th3+, etc. Une superbe partie !

Deuxième ronde du Grand-Prix de Bakou | Photo Maria Emelianova | (DR)
Kasimdzhanov-Radjabov
Après 19...Tf8

Il y a des coups qui ne viendront jamais facilement à l'esprit. Rustam Kasimdzhanov nous en a offert deux aujourd'hui. Dans la position ci-contre, l'Ouzbek va jouer 20.Cd8!!?. Vous trouverez les variantes dans les parties à télécharger sur la droite de la page. Radjabov a continué par 20...Fxe3! 21.fxe3 Fxg4 et Kasimdzhanov a de nouveau joué un coup improbable, 22.Tf1!? qui offre un pion sur échec : 22...Txf1+ 23.Rxf1 Fxh3+ 24.Rf2. La pointe de ces deux coups est le mauvais placement du Roi et de la Tour des Noirs. La partie s'achèvera par le partage du point au 42e coup.

Sur Twitter, Malcolm Pein a écrit : «J'ai failli tomber de ma chaise quand Kasimdzhanov a joué 20.Cd8.» Quant à Olimpiu G. Urcan, un historien des échecs, il ajoutait : «20.Cd8 et 22.Tf1!? sont probablement le genre de coups qui pourraient être confondus avec des erreurs typographiques dans une revue papier.»

Rustam Kasimdzhanov | Photo Maria Emelianova | (DR)

Alexander Grischuk aurait pu l'emporter sur Sergey Karjakin, mais le zeitnot réciproque a plongé la partie dans des complications tactiques impossibles à calculer avec une poignée de secondes à la pendule. La défense Hollandaise d'Hikaru Nakamura n'a convaincu personne, mais Dmitry Andreikin, très hésitant tout au long de la rencontre, a laissé son adversaire développer son attaque sur l'aile-Roi. Et enfin, la finale de pièces lourdes entre Leinier Dominguez et Evgeny Tomashevsky est à voir, ne serait-ce que pour se rendre compte de la difficulté à défendre des pions éparpillés. Leinier Dominguez a poussé autant qu'il a pu en combinant attaque sur les pions et attaque sur le Roi et, au moment de récolter les fruits de son travail, le manque de temps lui a fait rater le coup gagnant trouvé par les modules : 75.g4!!. 75.Tg4?! n'a mené qu'à la nulle après bon nombre de péripéties.


Publié le 03/10/2014 - 11:00 , Mis à jour le 14/10/2014 - 16:45

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (1)

  • USTEECHECS

    Enfin une vraie cadence

    04/10/2014 10:08