Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

La Partie d'échecs et la Composition (5)

Le virtuose américain a-t-il inspiré le compositeur français ? Henri Rinck semble avoir été éclairé par cette manœuvre subtile de Morphy (ci-contre d'après un portrait gravé).

Les champions américains Paul Morphy (1837-1884) et Franck Marshall (1877-1944) mettent en pratique leur technique des finales. Le premier pour gagner, le second pour annuler une position - à première vue - perdante.

De son côté, Milu Milescu (1911-1981) continue de se référer à « l'œuvre inépuisable du grand étudiste français Henri Rinck (1870-1952) », l'un des créateurs de la composition moderne des Etudes.

Dans ce cinquième article, le collaborateur de la première heure d'Europe Echecs traite le thème romain et le pat inversé.

15a/15b - Le thème romain

Une pièce noire peut parer avec succès une menace des Blancs, mais ceux-ci rejettent cette pièce sur une autre case (déviation), où elle peut encore parer la menace, mais en produisant - dans la position des Noirs - une faiblesse qui sera utilisée.

15a - la partie

On voit que sur l'immédiat 1.h7?, alors 1...♘xg6 2.♔xg6 ♗c2+ suivi de ...♗xh7, après quoi, les Noirs gagnent. Qu'a joué Paul Morphy ?

15b - étude

Rinck, avec cette position 15b, est le premier à avoir exploité l'idée romaine dans une étude (dans le problème, elle fut exploitée en 1905 par Kohtz et Kockelkorn).

On voit que si 1.♗g5 ♖g1 2.♗xf6 ♖xg6 nulle. La question est de savoir où jouer le Fou...

16a/16b - Le pat inversé

16a - étude

Faut-il tenter de stopper les pions noirs qui filent à Dame ? Ce pari semble impossible. Mais il y a une autre solution... conduisant à la nulle.

Trouverez-vous le chemin emprunté par Rinck ?

16b - la partie

Le grand Franck Marshall a une Tour de moins, mais il sauve sa partie en jouant sa Tour et ses pions... à la manière de Rinck !

Solutions

15a - Morphy-Thmpson 1859

1.♖e6! (1.h7 ♘xg6 2.♔xg6 ♗c2+ 3.♔f6 ♗xh7 et les Noirs gagnent) 1...♗xe6 2.h7 ♘g6 3.♔xg6 ♗f5+ 4.♔xf5 gagne.

15b -H. Rinck, Deutsche Schachzeitung 1906

1.♗e3! (1.♗g5 ♖g1 2.♗xf6 ♖xg6 nulle) 1...♖f3 2.♗g5 ♖g3 3.♗h4! et les Blancs gagnent.

16a - H. Rinck, Deutsche Schachzeitung 1902

1.b6 cxb6 2.♖h5+ ♔xg4 3.♖h1 f3+ (si 3...b2 4.f3+ ; ou si 3...♔f5 4.f3 gagne) 4.♔h2 ♔h4 ou pion ...b2 ou ...d2, pat !

16b - Marshall-Mac Clure 1923

1.♖h6! ♖xh6 2.h8♕+ ♖xh8 3.b5 et les Blancs sont pat. Si 3...♖d7, alors les Blancs gagnent après 4.cxd7 c5 (ou 4...c6 5.bxc6) 5.bxc6 gagne.


Publié le 19/09/2006 - 10:31 , Mis à jour le 19/09/2006 - 11:12