Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

La ronde 9

Vladimir Kramnik annule contre Levon Aronian et remporte le London Chess Classic 2011. Nakamura l'emporte sur Adams et souffle la seconde place à Carlsen.

La troisième édition du London Chess Classic se déroule du 3 au 12 décembre 2011 au «Olympia Conference centre de Kensington». Site officiel www.londonchessclassic.com

Kasparov & Kramnik
  • Malcolm Pein, le directeur du tournoi, a annoncé que cette année il y aura un exempt à chaque ronde qui participera aux commentaires des parties du jour. La cadence est de 40 coups en 2 heures, puis 20 coups en 1 heure et enfin, 15 minutes + 30 secondes par coup pour le reste de la partie. Application des «Sofia Rules» et victoire à trois points.
  • Les joueurs ne peuvent pas annuler sans le consentement de l'arbitre en chef et seulement pour: une triple répétition des coups, 50 coups consécutifs sans coup de pion ni aucune prise et les positions complètement nulles. Dans ce dernier cas l'arbitre principal peut être conseillé par le MI Malcolm Pein, directeur du tournoi, ou par le GM Julian Hodgson.
  • Le départage final est déterminé par : 1) Nombre de victoires. 2) Nombre de victoires avec les Noirs. 3) Résultat individuel entre les deux joueurs à égalité. Dans le cas improbable où il y aurait encore égalité, alors: 4) 2 parties de 15 minutes + 2 secondes par coup. 5) Armageddon: 6 minutes + 2 secondes contre 5 minutes + 2 secondes où la nulle suffit aux Noirs pour l'emporter. S'il y a plus de deux joueurs à égalité, des séries de parties rapides seront menées dans un tournoi double-ronde.
Le classement final après la ronde 9 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Score/Perf.
1. Kramnik, Vladimir g RUS 2800 * ½ ½ 1 ½ ½ 1 1 1 16 (6.0/8) 2934
2. Nakamura, Hikaru g USA 2758 ½ * 0 ½ 1 1 ½ 1 1 15 (5.5/8) 2887
3. Carlsen, Magnus g NOR 2826 ½ 1 * ½ ½ ½ ½ 1 1 14 (5.5/8) 2879
4. McShane, Luke J g ENG 2671 0 ½ ½ * ½ ½ 1 1 1 13 (5.0/8) 2852
5. Anand, Viswanathan g IND 2811 ½ 0 ½ ½ * ½ 1 ½ ½ 9 (4.0/8) 2740
6. Aronian, Levon g ARM 2802 ½ 0 ½ ½ ½ * 1 ½ ½ 9 (4.0/8) 2741
7. Short, Nigel D g ENG 2698 0 ½ ½ 0 0 0 * ½ 1 6 (2.5/8) 2613
8. Howell, David W L g ENG 2633 0 0 0 0 ½ ½ ½ * ½ 4 (2.0/8) 2569
9. Adams, Michael g ENG 2734 0 0 0 0 ½ ½ 0 ½ * 3 (1.5/8) 2498

Remerciements à Mark Crowther de The Week In Chess pour le tableau et les pgn

Résultats de la ronde 9 du 12 Décembre 2011 à 13 h 00
Luke McShane (2671) - Viswanathan Anand (2811) : ½-½ (25) Défense Caro-Kann
Hikaru Nakamura (2758) - Michael Adams (2734) : 1-0 (41) Gambit du Roi
Nigel Short (2698) - Magnus Carlsen (2826) : ½-½ (77) Partie Italienne
Vladimir Kramnik (2800) - Levon Aronian (2802) : ½-½ (32) Gambit dame 5.Ff4
David Howell (2633)   Exempt, commentera les parties.

Vladimir Kramnik annule facilement avec les pièces blanches contre Levon Aronian et remporte la troisième édition du London Chess Classic. Magnus Carlsen, avec un départage inférieur (aucune victoire avec les Noirs), même avec s'il avait gagné contre Nigel Short n'aurait pas pu rejoindre le Russe. Le Norvégien doit laisser la deuxième place à l'Américain Hikaru Nakamura, qui l'a emporté contre Michael Adams dans un gambit du Roi très compromis. «Je me sentais inspiré par Nigel... et j'ai eu envie de tenter ma chance.» (Nakamura). 

Short a déclaré qu'il n'avait pas gagné une seule partie avec les Blancs et qu'il avait donc décidé de jouer quelque chose «d'incroyablement ennuyeux», le Giuoco Pianissimo que «je n'avais pas joué depuis que j'avais environ huit ans». Magnus a essayé d'injecter un peu de vie dans la partie, mais toute cette vie était en faveur des Blancs. Nigel Short était près de gagner à un moment et Magnus a admis qu'il «a joué une série d'horribles coups» pour se mettre lui-même en difficulté.

Le résumé des parties

Nakamura-Adams, après 35.Cf4

Si Hikaru Nakamura ne peut plus gagner le London Chess Classic 2011, il peut encore s'amuser avec un Gambit du Roi. Michael Adams lui répond par la ligne de la défense «moderne» et égalise facilement. Après 10.Fa4, les Blancs doivent même penser à développer leur aile-dame endormie s'ils ne veulent pas se retrouver beaucoup moins bien. Après une vingtaine de coups, la position noire préférable et Nakamura doit se demander ce qu'il est venu faire dans cette galère. Le petit pion c6 tient en respect 3 pions blancs, les Noirs ont la paire de Fous et la colonne "e". Les Blancs n'ont qu'une batterie Dame-Fou sur la diagonale a1-h8. Hikaru se rend-compte qu'elle ne mènera nulle part et réaménage ses pièces pour pousser b5. Adams lui oppose immédiatement 23...Tb7 et 24...Db8 et Nakamura se retrouve obligé de pousser b5. Nuance. Adams pousse alors ...g4 et s'empare de l'initiative. L'Anglais vient d'obtenir ce qui est sans doute sa meilleure position de tout le tournoi. Et puis tout a basculé !dans le zeitnot réciproque ! Dans la position du diagramme ci-dessus, Adams joue 35...Fc5+?! alors que 35...b3! donnait un grand avantage. 36.Fe3 Fxe3+ ?! (36...Db6!) 37.Txe3 Db6 37.Tfe1 b3?? qui arrive trop tard et après 38.Dc3! les Blancs reviennent sur la grande diagonale et gagnent

Short-Carlsen, après 29...Txb3

A l'opposé de cette agressivité, Nigel Short s'est dirigé vers une partie Italienne avec 4.Cc3 contre Magnus Carlsen. Ce début était évidemment trop timide pour inquiéter le Norvégien. Avec 12...d5, la fameuse poussée libératrice, Carlsen prend les choses en main. Néanmoins, si le début blanc est plat, il reste solide. Carlsen prend alors énormément de temps pour trouver un moyen d'obtenir quelque chose: 1 h 07 - 0 h 29 après 20...c6. Malgré tous ses efforts, le numéro un mondial n'obtient rien de tangible. Short, avec un pseudo-sacrifice de pion classique: 21.d5 suivi de 22.e5, videra la position de toute complication. Et une fois l'aile-dame complètement vidée, il ne reste plus grand-chose à jouer, même si les Blancs sont légèrement mieux. Voir le diagramme ci-contre. Le pion faible sur la colonne "e" finira par tomber, mais au prix d'une finale de Tour avec 3 pions contre 2 sur la même aile. Tout le monde sait que c'est nulle, mais Dura lex sed lex, il faut jouer messieurs, jusqu'au bout !

Kramnik-Aronian, après 25...Fxc8

Dans le Gambit dame avec 5.Ff4, Aronian a préféré éviter de suivre trop longtemps une partie Kramnik,V (2785)-Radjabov,T (2744) Kazan RUS 2011 ½-½ (28) et a joué 13...Te8 au lieu de 13...Fe6. A voir ses temps de réflexion, Kramnik devait ignorer qu'il suivait encore une partie  Huebner,R (2624)-Vaganian,R (2670) Baden-Baden 2005, 1/2-1/2 (48). C'est Levon qui va quitter ce sentier déjà battu, en jouant 17...Fd7 au lieu de 17...Cxd4 de la partie Huebner-Vaganian. 19.Dd4 propose non seulement l'échange des Dames, mais aussi d'obtenir une structure de pions symétrique. Une sorte de proposition de nulle en somme. L'échange des quatre Tours sur la colonne "ç" donnera raison à cette profonde analyse technique... Voir le diagramme ci-contre. Alors nulle ? Que nenni ! Pas de ça chez nous ! Et les joueurs durent répéter les coups.

McShane-Anand. Position finale.

Luke MacShane a pris du temps avant de répondre au 1...c6 du champion du monde. Une ouverture à laquelle visiblement il ne s'attendait pas. Ce qui peut expliquer son choix de la variante des deux Cavaliers, qui ne posera cependant pas de problèmes à Anand. L'Anglais semble vouloir préparer une attaque sur l'aile-roi avec h4, Ff3, Rg2, puis se ravise et joue sur l'aile-dame avec Dc4 et Tb1. Pendant ce temps-là Anand joue vite, très vite même, et les pendules affichent après 21...Ted8: 0 h 37 - 1 h 37 ! Pourtant, dès que l'occasion s'en présente, «Vishy» propose de répéter les coups, ce que son adversaire accepte sans hésiter. Anand déclarera quelques minutes après la partie: «Mes derniers tournois sont un désastre.»

Le classement Elo «Live» au 12 décembre 2011 de www.2700chess.com

# Name   Rating +/− Games Age
1   Carlsen Norway 2834.8 +8.8 17 21 (30.11.1990)
2  1 Aronian Armenia 2808.8 +6.8 26 29 (06.10.1982)
3  1 Kramnik Russia 2800.6 +0.6 17 36 (25.06.1975)
4  2 Anand India 2798.6 −12.4 17 42 (11.12.1969)
5   Radjabov Azerbaijan 2773.2 −7.8 9 24 (12.03.1987)
6  1 Topalov Bulgaria 2769.7 +1.7 9 36 (15.03.1975)
7  1 Karjakin Russia 2768.7 +5.7 16 21 (12.01.1990)
8  2 Ivanchuk Ukraine 2765.6 −9.4 16 42 (18.03.1969)
9   Morozevich Russia 2762.9 +0.9 6 34 (18.07.1977)
10  3 Grischuk Russia 2760.9 +8.9 8 28 (31.10.1983)
11  1 Nakamura United-States 2759.3 +1.3 17 24 (09.12.1987)
12  1 Gashimov Azerbaijan 2750.4 −6.6 12 25 (24.07.1986)
13  5 Mamedyarov Azerbaijan 2747.4 +14.4 9 26 (12.04.1985)
14  2 Svidler Russia 2745.9 −9.1 20 35 (17.06.1976)
15   Tomashevsky Russia 2740.0 0.0 0 24 (01.07.1987)
16  2 Gelfand Israel 2738.5 −5.5 9 43 (24.06.1968)
17  6 Caruana Italy 2736.0 +9.0 19 19 (30.07.1992)
18  2 Nepomniachtchi Russia 2735.1 +5.1 16 21 (14.07.1990)
19  3 Wang Hao China 2733.2 −2.8 6 22 (04.08.1989)
20  1 Kamsky United-States 2732.0 0.0 0 37 (02.06.1974)
21  11 Dominguez Cuba 2729.9 +17.9 6 28 (23.09.1983)
22  1 Jakovenko Russia 2729.0 0.0 0 28 (28.06.1983)
23  1 Vitiugov Russia 2726.4 −2.6 2 24 (04.02.1987)
24  1 Ponomariov Ukraine 2724.5 +1.5 15 28 (11.10.1983)
25  1 Navara Czech-Republic 2720.8 −3.2 14 26 (27.03.1985)
26   Leko Hungary 2720.0 0.0 9 32 (08.09.1979)
27  11 Almasi Hungary 2715.3 +8.3 13 35 (29.08.1976)
28  11 Adams England 2715.1 −18.9 22 40 (17.11.1971)

Publié le 13/12/2011 - 12:00 , Mis à jour le 13/12/2011 - 12:28

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (0)

  • Aucune réaction pour le moment