Aronian - Grischuk, 2011

Le début de cette partie a provoqué l'ire du commentateur russe lors du direct. Cependant, ne lâchant rien, et malgré un jeu impressionnant de Levon Aronian, Alexander Grischuk a arraché la nulle. Une finale magnifiquement commentée par le MF Bertrand Valuet.

Cet article est accessible aux abonnés au service Leçons par thème. Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous pour bénéficier de tous vos services

Pas encore abonné ? Découvrez la rubrique gratuitement !