Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Coupe du Monde (troisième tour)

Judit Polgar élimine Karjakin, et Grischuk sort Morozevitch. Bacrot éliminé par Radjabov. Ivantchuk, Svidler, Ponomariov et Kamsky se qualifient au départage. [Vidéos du 3e tour]

La Coupe du Monde FIDE se déroule à Khanty-Mansiysk (Russie) du 28 août au 20 septembre 2011. Trois places sont qualificatives pour les matchs des candidats. «Les perdants des demi-finales se disputeront la 3e place en même temps et avec les mêmes règles que la finale.» Ashot Vardapetian, Chef Arbitre

Le montant total des prix est de 1.600.000 dollars américains (1.100.000€). Les joueurs éliminés au premier tour remportent $6.000 (environ 4.100€), en 1/32 $10.000 (6.900€), en 1/16 $16.000 (11.000€), en 1/8 $25.000 (17.000€), en 1/4 $35.000 (24.000€), en 1/2 $50.000 (34.500€), le perdant de la finale $80.000 (55.000€) et le vainqueur de la Coupe du Monde 2011 recevra $120.000 (82.500€).

Quatre joueurs français participaient à cette compétition qui a débuté immédiatement après le Championnat de France à Caen: Etienne Bacrot, Maxime Vachier-Lagrave, Laurent Fressinet et Sébastien Feller. Jouer onze rondes juste avant cette coupe du monde n'était sans doute pas le mieux pour être au meilleur de sa forme. Finalement Etienne Bacrot est resté seul en lice au troisième tour. Sébastien Feller n'a pu résister à la force en rapide du Russe Alexander Grischuk et Maxime Vachier-Lagrave, qui a perdu une position sans doute nulle contre Bu Xiangzhi, a malheureusement quitté la Coupe du Monde. Lors du troisième tour, face à Teimour Radjabov, Etienne Bacrot s'est incliné 0,5 à 1,5.

Cadence: 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup.

Départages: En cas d'égalité après les deux parties classiques, le tie-break se jouera en deux parties rapides de 25 minutes + 10 secondes par coup, puis, si nécessaire, deux parties de 10 minutes + 10 secondes, puis deux blitz de 5 minutes + 3 secondes, et enfin, un blitz «Armageddon», avec 5 minutes pour les Bancs qui doivent gagner et 4 minutes pour les Noirs. 3 secondes par coup sont ajoutées avec le 61e coup.

Le Journal Télévisé du troisième tour de la Coupe du Monde, par le GM Robert Fontaine.

Les résultats du troisième tour

Le premier nommé a les Blancs dans la première partie

# Nom Elo Féd - Nom Elo Féd : P1 P2 TB
01 Judit Polgar (2699) HUN - Sergey Karjakin (2788) RUS : 1-0 ½-½ -----
02 Leinier Dominguez (2719) CUB - Igor Lysyj (2629) RUS : 1-0 0-1 4-3
03 Gata Kamsky (2741) USA - Ian Nepomniachtchi (2711) RUS : 1-0 0-1 2-0
04 Fabiano Caruana (2711) ITA - Peter Svidler (2739) RUS : ½-½ ½-½ 0-2
05 Zahar Efimenko (2706) UKR - Ruslan Ponomariov (2764) UKR : ½-½ ½-½ 0½-1½
06 Le Quang Liem (2715) VIE - Lazaro Bruzon (2673) CUB : ½-½ ½-½ 0½-1½
07 Evgeny Tomashevsky (2707) RUS - Vugar Gashimov (2760) AZE : ½-½ 0-1 -----
08 Mircea Parligras (2636) ROU - Peter Heine Nielsen (2681) DEN : ½-½ ½-½ 0-2
09 Vassily Ivanchuk (2766) UKR - Emil Sutovsky (2700) ISR : 0-1 1-0 2-0
10 Abhijeet Gupta (2627) IND - Bu Xiangzhi (2672) CHN : ½-½ 0-1 -----
11 Etienne Bacrot (2710) FRA - Teimour Radjabov (2744) AZE : ½-½ 0-1 -----
12 Dmitry Jakovenko (2736) RUS - Baadur Jobava (2713) GEO : 1-0 1-0 -----
13 Yaroslav Zherebukh (2580) UKR - Shakhriyar Mamedyarov (2746) AZE : ½-½ ½-½ 1½-0½
14 David Navara (2722) CZE - Alexander Moiseenko (2715) UKR : ½-½ ½-½ 3-1
15 Alexander Grischuk (2746) RUS - Alexander Morozevich (2694) RUS : 1-0 ½-½ -----
16 Vladimir Potkin (2682) RUS - Nikita Vitiugov (2733) RUS : ½-½ ½-½ 1½-0½

A noter que sur les 32 joueurs à +2700 Elo alignés au départ de cette Coupe du monde 2011, 20 sont au troisième tour. Sur 26 joueurs russes engagés 10 sont encore présents, alors que sur 9 joueurs chinois il n'en reste plus qu'un, Bu Xiangzhi qui a éliminé Maxime Vachier-Lagrave. Les Ukrainiens font mieux avec 5 joueurs au troisième tour sur 8 au départ.

Etienne Bacrot avait sans doute besoin de repos aujourd'hui. Dans cette première partie, avec les pièces blanches, il répète les coups déjà joués contre Teimour Radjabov lors de l'Olympiade de Dresde en 2008 et annule en 19 coups. N'oublions pas que le Français a joué onze rondes au championnat de France à Caen, et a dû jouer ici à chaque fois des départages.

Polgar,Judit (2701) - Karjakin,Sergey (2772)

 

Si Gata Kamsky (2741) remporte avec une facilité déconcertante une finale de Tours et pions contre Ian Nepomniachtchi, la partie du jour est bien entendu la victoire de Judit Polgar sur Sergey Karjakin. Dans la position du diagramme ci-contre, la Hongroise se débarrasse de son pion en e5 qui, dans l'Espagnole berlinoise doit  souvent être défendu, pour se ruer vers l'aile-dame avant que le Roi noir n'ait eu le temps de s'y rendre. 20.e6 ! ♗xe6 21.♗xc7 f6 22.♗b8 a6 23.♗a7 ♗d8 24.♘c3 ♔f7 les Blancs vont gagner un pion important par 25.♘a4 b5 26.♘xc5 ♗c8 27.cxb5 axb5 et remporter la finale après 28.a4 bxa4 29.bxa4, etc. 1–0 en 49 coups.

Ivanchuk,Vassily (2765) - Sutovsky,Emil (2690)

 

La défaite de Vassily Ivanchuk est entièrement due au zeinot. Avec seulement quelques secondes à la pendule, l'Ukrainien oublie deux coups intermédiaires: le sien, au lieu du direct 35.♘xa3 ?, il fallait jouer 35.♗xf6+ et seulement ensuite 36.♘xa3, et celui de son adversaire, 35...♗c5+! qui force le Roi blanc à ce placer sous un échec à la découverte, perdant ainsi un tempo important. 36.♔c3 ♗xa3+ et conduit à la défaite après 37.♗c4 b5 38.♔b3 bxc4+ 39.♔xa3 c3 40.fxe4 ♖b8 0–1

Même cause même effet pour Alexander Morozevich qui a détruit sa position dans les quatre derniers coups avant le contrôle du temps, contre Alexander Grischuk.

Parties N°2

Peut-être que nous aurons un jour l'explication de cette nulle après 12 coups théoriques, avec les pièces blanches, et synonyme d'élimination d'Alexander Morozevich... Alexander Grischuk est le premier qualifié pour le quatrième tour ! Grischuk a été aussi surpris que n'importe qui. «Ma première idée était que j'avais mal compris.» Il a refusé de spéculer sur les raisons de cette décision de Morozevich, en disant que c'était pour les journalistes. «Cela fait partie de votre travail.»

Judit Polgar sort pour l'occasion la variante ouverte de l'Espagnole pour surprendre Sergey Karjakin. Ceci-dit la Hongroise n'était pas en terra incognita puisqu'elle avait déjà joué cette position deux fois, avec les Blancs, contre Carlsen (½-½) et Ivan Sokolov (1-0). Karjakin innove enfin au 21e coup par 21.f4, mais sans aucun avantage. En finale de Fous, avec un pion de plus, la meilleure joueuse de tous les temps force l'échec perpétuel, élimine le favori au classement Elo et file au quatrième tour !

Emil Sutovsky, alors qu'il menait d'un point, s'est lancé à l'attaque de la Pirc de Vassily Ivanchuk et en moins de 10 coups la partie a basculé dans des complications tactiques inimaginables. Sacrifice en f7, Roi blanc déroqué, Roi Noir extrait de son roque, pièce laissée en prise sur échec, tout y est ! Finalement, l'Ukrainien égalise au terme d'une partie de folie.

La finale avec un pion pour la qualité pouvait-elle être sauvée ? Toujours est-il qu'après le 40...f6 ? d'Etienne Bacrot, l'évaluation d'Houdini s'est affolée pour passer à +4,00 en faveur de Teimour Radjabov. La partie n'ira pas beaucoup plus loin, 1-0 au 48e coup, et le dernier Français quitte les terres sibériennes.

David Navara (2722) CZE - Alexander Moiseenko (2715) UKR

Après six heures de jeu il n'y avait plus qu'une seule partie en cours dans la salle du tournoi: David Navara (République tchèque) avait un avantage matériel décisif (Dame contre Tour) face à Alexander Moiseenko (Ukraine). Après avoir atteint la position gagnante Navara a offert le match nul. La situation a été clarifiée ensuite par les deux grands-maîtres.

David Navara: « Au 35e coup j'ai accidentellement touché deux pièces - le Roi et le Fou. Je voulais placer mon Fou sur d6, mais j'ai d'abord touché le Roi qui était juste à côté. Tout coup de Roi aurait mené à la perte de la pièce. Cependant, Moiseenko n'a pas insisté. Toutefois, je ne voulais pas gagner de façon injuste, c'est pourquoi à la fin, après avoir atteint la position gagnante, j'ai offert un match nul. »

Alexander Moiseenko: «Au 35e coup Navara a d'abord touché le Roi. Je lui ai fait remarquer. Cependant, j'ai réalisé que c'était accidentel, il était impossible qu'il puisse si facilement perdre la pièce. C'est la raison pour laquelle je n'ai pas insisté sur son coup avec le Roi.»

Rappelons qu'en cas d'élimination au 3e tour le joueur gagne 12 800 dollars, alors que la qualification au 4e tour garantit un prix minimum de 20 000 dollars.

La gouverneure de Khanty-Mansiysk, Natalia Komarova, a été informée de cette histoire et a proposé d'établir un prix spécial du «fair play». « Sans aucun doute le monde entier saura apprécier l'acte mutuellement noble du joueur ukrainien et du joueur tchèque. Nous sommes pour la noblesse, sur l'échiquier et dans la vie quotidienne. » « Je suis très fier de ces deux sportifs qui ont agi en conformité avec le slogan de la FIDE: Gens Una Sumus [Nous sommes une seule famille]», a résumé le président de la FIDE Kirsan Ilioumjinov. Source http://chess.ugrasport.com/?p=2326

Judit Polgar a aussi éliminé Sergey Karjakin
Alexander Morozevich & Alexander Grischuk

Publié le 05/09/2011 - 01:25 , Mis à jour le 20/09/2011 - 12:15

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (8)

  • ins-1026

    Parmi 16 qualifiés après 3eme tour 15 Joueurs sont issus d'ex pays socialistes.
    10 ex URSS avec Kamski, 2 Cuba,1Hongrie,1 Tscheki et 1 la Chine.
    Le monde oxidental ( dit libre)en 8e de finale est representé par un suel joueur
    le Danois Peter Heine Nielsen

    05/09/2011 18:14
  • ins-1056

    tous des fishhhhhh ... lol a part Ivantchouk !

    05/09/2011 17:15
  • outraouiski

    JPG64 ne pouvait pas mieux dire.
    Impressionnant de fair-play, ces joueurs.

    04/09/2011 23:55
  • JPG64

    Navara / Moiseenko, merci à vous messieurs pour ce bel exemple de fair play.
    C'est vraiment l'attitude de ce que l'on souhaite voir lors de grandes compétitions d'échecs, bien loin du comportement de certains tricheurs... oublions donc ceux là (ou appelons ça "erreur de jeunesse") et réjouissons nous de voir encore quelques gentlemen autour d'un échiquier !

    04/09/2011 21:42
  • ins-1055

    Et voilà Etienne est tombé.

    04/09/2011 15:05