Glek-Tatai, 2002

Cette partie est issue de la dernière ronde du très fort open de Saint-Vincent. Je pense avoir assez bien réussi à jouer ce bel exemple de partie sans calculs de variantes, uniquement par la compréhension de la position. [Igor Glek]

Cet article est accessible aux abonnés au service Leçons par thème. Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous pour bénéficier de tous vos services

Pas encore abonné ? Découvrez la rubrique gratuitement !