La référence francophone du jeu d'échecs

Grand Prix FIDE de Moscou — 2e Tour —

Départages du deuxième tour : Hikaru Nakamura se débarrasse de Daniil Dubov, Ian Nepomniachtchi rejoint Radoslaw Wojtaszek aux dépens de Wei Yi, la technique d'Alexander Grischuk pousse Wesley So dehors.

La nouvelle quête du titre de champion du monde d’échecs débute par la série du Grand Prix de la Fédération Internationale des Échecs (FIDE) ; une série de quatre tournois dans lesquels les meilleurs joueurs d’échecs du monde - mais sans le champion du monde en titre Magnus Carlsen - s'affrontent pour deux places qualificatives au tournoi des candidats.

À partir de cette année les tournois du Grand Prix sont à élimination directe. Un format où le perdant du match est immédiatement éliminé et où le vainqueur affronte un autre vainqueur au tour suivant, jusqu’au match final. Chaque tournoi offre 130.000 € de prix total, dont 24.000 € au vainqueur. Les prix pour le classement général de la série du Grand Prix étant de 280.000 €, ce qui porte le total des prix pour la série du Grand Prix à 800.000 €.

Site officiel https://worldchess.com avec parties en direct à partir de 14 heures (heure de Paris), avec des commentaires sur place, en anglais par les grands-maîtres Evgeny Miroshnichenko et Daniil Yuffa, et en russe, dans le salon russe et sur invitation VIP.

Parmi les partenaires du Grand Prix FIDE 2019, citons : PhosAgro, une entreprise russe d'extraction de phosphate et de produits fertilisants ; dont le président, Andrey Guryev, est aussi vice-président de la Fédération Russe des échecs. Kaspersky Lab, une multinationale spécialisée dans la sécurité proposant des antivirus, anti-spyware, anti-spam ainsi que d'autres outils de sécurité. Russian Post l'opérateur postal national de la Russie. PRYTEK une plate-forme d'investissement et de transfert technologique. Beluga et BMW.

Streaming officiel commenté par les grands-maîtres Evgeny Miroshnichenko et Daniil Yuffa
Les parties du Grand-Prix de Moscou 2019

les résultats du deuxième tour

Hikaru Nakamura2761-Daniil Dubov2690:½-½(28)Défense Tarrasch
Daniil Dubov2690-Hikaru Nakamura2761:½-½(32)
Catalane
Daniil Dubov2690-Hikaru Nakamura2761:0-1
(79)
Anglaise
Hikaru Nakamura2761

Daniil Dubov2690:½-½(48)Anglaise









Alexander Grischuk 2772 -Wesley So 2754 :½-½ (28)
Gambit Dame
Wesley So 2754 -Alexander Grischuk 2772 :½-½ (68)
Svechnikov
Wesley So2754-Alexander Grischuk2772:½-½(29)
Svechnikov
Alexander Grischuk2772-Wesley So2754:1-0
(61)Semi-Tarrasch









Wei Yi2736-Ian Nepomniachtchi2773:½-½(31)Canal-Sokolsky
Ian Nepomniachtchi2773-Wei Yi2736;½-½(68)
Espagnole ouverte
Wei Yi2736-Ian Nepomniachtchi2773:½-½(70)
Najdorf 6.Fg5
Ian Nepomniachtchi2773-Wei Yi2736;1-0
(45)
Caro-Kann









Peter Svidler 2739 -Radoslaw Wojtaszek 2724 : ½-½
(20)
Canal-Sokolsky
Radoslaw Wojtaszek 2724 -Peter Svidler 2739 : 1-0
(42)
Benoni

En cas d'égalité après les deux parties classiques, il y a un départage en 2 parties de 25'+10". Si le score est encore à égalité, 2 parties de 10'+10". Si le match est toujours à égalité, 2 blitz de 5'+3". Si le score est encore et toujours égal, un Armageddon : le joueur qui gagne le tirage au sort choisit sa couleur. Les Blancs reçoivent 5', les Noirs 4', avec un incrément de 2" à partir du 61e coup. En cas de match nul le joueur avec les pièces noires est déclaré vainqueur.

Départages du deuxième tour

Dans les deuxièmes parties rapides, Hikaru Nakamura jouait une solide Anglaise des quatre Cavaliers contre un Daniil Dubov obligé de prendre tous les risques, mais en moins de 15 coups la position noire semblait déjà douteuse. Le sacrifice de qualité au 15e coup n'arrangeait rien et Hikaru Nakamura pouvait déjà se voir en demi-finale. Wesley So se tournait vers une défense semi-Tarrasch face à Alexander Grischuk pour rester avec un pion de plus, mais une position inférieure à cause de ses pions éparpillés, pendant que Wei Yi choisissait une défense Caro-Kann contre Ian Nepomniachtchi et le Chinois égalisait facilement.

Nakamura - Dubov
Après 17...Fxd3
Nepomniachtchi - Wei Yi
Après 20...f6??
Grischuk - So
Après 33.Cc5

Wesley So rendait le pion, mais ses pions isolés en a6, c6 et e6 et 4 îlots, contre seulement 2 pour Grischuk le condamnait à la défensive. Daniil Dubov grappillait un pion pour sa qualité, mais envisager de gagner avec la position du 1er diagramme n'était qu'un doux rêve. Nakamura, tout en contrôle, a mené la situation vers une répétition de la position. Dans le 2e diagramme Wei Yi vient de gaffer par 20...f6??. La sanction ne se fait pas attendre : 21.h4! Df5 22.Fc2 et adieu la Dame ! 22...Dxc2 23.Txc2 fxe5 24.dxe5 Fg4 25.Dd3 Ff5 26.De2 Fxc2 27.Dxc2, avec seulement Tour et Cavalier pour la Dame Ian Nepomniachtchi l'a emporté sans coup férir. Et enfin, Alexander Grischuk possédait toujours l'avantage dans le 3e diagramme, et la technique du Russe, malgré très peu de temps, a fait merveille. À rejouer !

Toutefois, lors de l'interview qui a suivi, Grischuk n'était pas très satisfait de son jeu : « Ma technique était de 50% de celle de Magnus [Carlsen], ce qui a été suffisant. »

Alexander Grischuk au sujet de la journée de repos avant la finale : « En 1re année les enfants apprennent que 2+2 =4, et en 2e année ils apprennent que 4/2 =2, mais pour les gars du World Chess, 4/3 =1, une journée de repos après 3 rondes, ce qui est absolument ahurissant pour moi ! »

Dans les premières parties rapides, Daniil Dubov et Hikaru Nakamura se sont engagés dans une Anglaise, Wesley So et Alexander Grischuk ont répété leur Svechnikov avec 7.Fg5, même si l'Américain variait le premier avec 9.Fxf6 au lieu de 9.Cd5, pendant que Wei Yi et Ian Nepomniachtchi vérifiaient leurs connaissances de la variante du pion empoisonné de la Sicilienne Najdorf, avant que le Chinois ne place sa nouveauté 16.Fh3 au lieu de 16.0-0 avec habituellement nulle. Après de nombreux échanges les Blancs récupéraient leur pion pour obtenir une finale Tour et Fou contre Tour et Cavalier pour Nepomniachtchi, avec des pièces blanches un peu plus actives. Cet avantage poussait le joueur russe à prendre jusqu'à 15 minutes de retard après 25...Tb2 (24'56" !!-10'50")

C'est alors que ça commençait à bouger dans Wesley So vs Alexander Grischuk, lorsque le Russe abandonnait un pion et son aile-Dame pour une marée de pions centraux et une attaque sur l'aile-Roi.

La position entre Daniil Dubov et Hikaru Nakamura restait confuse, même si Dubov devait lâcher sa paire de Fous. La finale avec Tour et paire de Fous pour Hikaru dans une structure symétrique lui donnait un avantage.

So - Grischuk
Après 22.Tea1?
So - Grischuk
Après 28.Ta6 ½-½
Wei Yi - Nepomniachtchi
Après 28.Rh2

C'est à moment, 1er diagramme, que le 22.Tea1? de Wesley So permettrait à Grischuk de s'emparer d'une forte initiative. 22...Rh8!? (22...f3! était encore plus fort) 23.Ff1?! Txa4 24.Txa4 f3! 25.Ta6 Dc5 26.Tc6 Da7 27.Ta6 Dc5 28.Tc6 Da7?! 29.Ta6 ½-½, 2e diagramme, alors que machine proposait de continuer maintenant par 29...De7 30.g3 e3 31.Dxf3 f4 avec un avantage noir décisif.

Daniil Dubov, entre-temps, avait dû donner la qualité pour un pion. Si la position restait défendable, face à un Nakamura qui tourne indéfiniment, guettant la faute, c'était carrément injouable. Daniil Dubov finira par gaffer pour se retrouver avec un « must win » avec les Noirs !

Dans le 3e diagramme, Ian Nepomniachtchi a refusé de continuer une position équilibrée par 28...Txc2 et a tenté le diable par 28...Cxg3!? 29.Fh3+ Rxh4 30.Tf4+ Rg5 31.Rxg3 Txa2 32.Tg4+ Rh6 33.Tc7 si les Noirs possèdent 3 pions pour la pièce, leur Roi est en grand danger ! Cependant, Wei Yi, en grand zeitnot, devra se contenter du demi-point.

Les demi-finalistes | Photos World Chess https://worldchess.com

deuxièmes parties classiques du deuxième tour

Avec sa Catalane, Daniil Dubov n'a pas surpris son adversaire, bien qu'il ait joué 9.Cbd2 au lieu de 9.Cfd2 et soit sorti des bases avec 12.Dd2!?. Après avoir joué rapidement, comme dans la première partie, dans le 1er diagramme après 20.Ta4, Hikaru Nakamura a été malin avec son 20...a6!?, puisque sur 21.Txb4 Fc3 a plongé le Russe dans une longue réflexion de plus de 32 minutes avant de continuer par 22.Tc4 et Nakamura a répondu a tempo par 22...Fxa5 et une triple répétition de la position a mis un terme à la partie au 32e coup.

Dubov - Nakamura
Après 20.Ta4
Nepomniachtchi - Wei Yi
Après 24.Db3
Nepomniachtchi - Wei Yi
Après 30...c6
Nepomniachtchi - Wei Yi
Après 40...Rh8

Pas de grandes surprises dans les ouvertures dans cette seconde partie classique, même si après environ 1h30 de jeu, Ian Nepomniachtchi gagnait un demi-pion contre la défense ouverte de l'Espagnole de Wei Yi. En effet, dans le 1er diagramme après 24.Db3, il est pratiquement impossible de défendre b5 et d5 en même temps. Alors, 24...b4 25.cxb4 Cd4! 26.Cxd4 Dxd4 27.Td1 De5 avec de bonnes chances de nulle dans cette finale de pièces lourdes. 28.g3 Rh8 29.Dc3 d4 30.Dd3 c6 (1h10-0h21), 2e diagramme. Bonnes chances de nulle ne veut absolument pas dire que c'est facile. Ian Nepomniachtchi avait bien l'intention de jouer sa chance à fond. 31.b3 Dd6 32.Tc1 Tb8 33.h4 Txb4 34.Da6 Tb8!? Étrange, 34...Txb3 35.Txc6 ne perdait pas de pion. Wei Yi a-t-il eu peur d'une attaque en désertant sa huitième rangée ? À noter que le Chinois ne joue plus qu'avec 5 minutes contre 52 pour son adversaire. 35.Txc6 Dd5 36.Tc8+ Txc8 37.Dxc8+ Rh7 38.Dc4 Df3 39.Dxd4 Dxb3 40.De4+ Rh8, 3e diagramme et Ian Nepomniachtchi a dû concéder la nulle au 68e coup sur la bonne défense de Wei Yi.

Wojtaszek - Svidler
Après 25.b3
Wojtaszek - Svidler
Après 34.Da6
Wojtaszek - Svidler
Après 40...Cxf4

Pendant ce temps-là, Peter Svidler a profité de la variante avec 3.f3 de Radoslaw Wojtaszek contre sa défense Est-Indienne pour transposer dans une bonne formation de la Benoni. Les Noirs refusent de lâcher l'initiative et donnent la qualité à partir du 1er diagramme par 25...Txb3!? « Après 26...Txb3, j'ai senti que l'un de nous allait rentrer à la maison et je priais simplement pour que ce ne soit pas moi ! »  Radoslaw Wojtaszek. 26.Fxb3 Txb3 (0h41-0h28) 27.Fd2 Fd4+? Selon Svidler et Wojtaszek la faute décisive. 28.Rh2 C7f6 29.Tf3 Tb4 30.Txa6 avec maintenant un avantage blanc très concret. 30.Tc4 31.Ta7 Dd8 32.Qa1 Cxe4 33.Ta8 Fc8 34.Da6, 2e diagramme, dans lequel Svidler doit échanger sa Dame par 34...Cxd2 35.Txc8 Cxf3+ 36.gxf3 Dxc8 37.Dxc8+ Rg7 38.Cxd4 Txd4 39.Dd8 Td2+ 40.Rg1 Cxf4, 3e diagramme, avec une position sans aucun espoir pour les Noirs. 41. Dxd6 Cxh3+ 42.Rf1 1-0. Radoslaw Wojtaszek élimine pour la seconde fois un adversaire sans passer par les départages et donc avec un nouveau point de bonus !

So - Grischuk
Après 19...Cb5
So - Grischuk
Après 24...Tdc8!
So - Grischuk
Après 35.h4

De son côté, Alexander Grischuk s'est tourné vers la variante Svechnikov de la Sicilienne. Wesley So a refusé le débat théorique de 7.Cd5 et a préféré 7.Fg5. L'Américain est sorti de la théorie avec 17.Tfd1 au lieu de 17.Tfe1 et sur 17...Fe6 18.Ce3 b4 19.Cac4 Cb5, 1er diagramme, avec une position pleine de vie, difficile à juger, surtout que d'importantes modifications allaient survenir avec la perte d'un pion pour les Noirs par 20.cxb4 axb4 21.Cxd6 Cxd6 (était possible 21...Fxe3 22.Cxb5 Dxd3 23.Fxd3 Fb6 avec ici aussi un pion de moins) 22.Dxd6 Fxe3! 23.Dxd8 Tfxd8 24.fxe3 Tdc8! comme dans le 2e diagramme, et non seulement le demi-pion de plus ne sert pas à grand-chose, mais les Noirs pressent l'aile-Dame. 25.Td2 g6 26.Rf2 Rg7 27.Fd1 Ta8 28.a4 bxa3 29.Txa3 Tab8 30.Ta5 Tc4 31.Txe5 Tcb4 32.Ta5 Txb2 33.Txb2 Txb2+ 34.Rg3 h6 35.h4, 3e diagramme, et les joueurs ont partagé le point après que Wesley So a tout tenté dans une finale avec des Fous de même couleur et un pion de plus (3 vs 2), même si doublé.

« Cela aurait été la défaite la plus humiliante, la plus embarrassante et la plus honteuse de ma carrière si j'avais perdu cette finale. Et pourtant je m'en suis approchée à un moment donné ! » Alexander Grischuk

premières parties classiques du deuxième tour

L'une des caractéristiques de ces quarts de finale du Grand Prix de Moscou est qu'il y a quatre Russes face à deux Américains, un Chinois et un Polonais. Le même format que le match Russie vs Reste du monde en 2002, et avant cela, des matchs USA vs Reste du monde en 1970 et 1984.

Nakamura - Dubov
Après 9...Fb6!?
Nakamura - Dubov
Après 15...gxf6
Nakamura - Dubov
Après 20...Dc7

On se doutait bien que Daniil Dubov allait continuer à jouer dans son style très personnel et le Russe ne s'est pas dégonflé, avec une transposition dans une variante assez « romantique »de la défense Tarrasch. Ainsi, son 9...Fb6!? du 1er diagramme, au lieu de 9...Fb4, comme dans la fameuse partie : 1-0 (56) Rubinstein,A-Marshall,F Breslau 1912, offrait un pion à Hikaru Nakamura, mais l'Américain refusait les complications par 10.O-O, et Dubov plaçait sa nouveauté 10...d4, au lieu de 10...Fe6 11.Fg5 O-O (11...h6 12.Fxf6 Dxf6 1-0 (44) Rubinstein,A-Spielmann,R Karlsbad 1923) ½-½ (15) Takacs,S-Spielmann, R Merano 1924. La partie a continué par 11.Ca4 O-O 12.Fg5 Te8 (1h12-1h33) 13.Cxb6 axb6 14.e3 d3 toujours a tempo ! (1h01-1h34). 15.Fxf6 gxf6, 2e diagramme. Évidemment le module n'apprécie guère ces pions noirs doublés, mais l'écharde en d3 ne semble pas facile à extraire. 16.a3 Fe6 (0h55-1h34) Peut-être Daniil Dubov pense-t-il être en train de jouer un départage en blitz 😊 17.Tc1 Tc8 (0h50-1h35) 18.Tc3 Ce5 (0h40-1h35) 19.Cd4! Txc3 20.bxc3 avec, pour la première fois, une réflexion de Daniil Dubov. Magnus Carlsen, qui passait par là : « Je commence à aimer un peu plus la position d'Hikaru... mais c'est peut-être assez équilibré. » 20...Dc7 (0h31-1h15), comme dans le 3e diagramme.

Magnus Carlsen n'a pas pu résister à lancer une pique sur Anish Giri. Ainsi, sur Daniil Dubov contre Nakamura : « C'est un adversaire plus dur dans ce format que notre ami Anish Giri qui semblait être là juste pour perdre au premier tour ! » Carlsen à propos de la première partie entre Giri et Dubov : « Il [Dubov] a trouvé une idée qui était franchement un concept étonnant : abandonner la paire de Fous et le pion central sans aucune menace… Et tu es juste mieux ! Fascinant ! » Avant d'ajouter un commentaire sur la deuxième partie contre Anish Giri : « Presque chaque coup a été une surprise pour moi, et je me suis dit : Qu'est-ce qu'il est bon ce gars [Dubov] quand il joue son jeu ! » Magnus Carlsen sur ce format de tournois : « J'aime le format. D'un côté, les tournois sont intéressants car vous pouvez vous qualifier pour les candidat, de l'autre ce n'est pas particulièrement bien payé. » Sur Sergey Karjakin : « C’est un talent rare d’être en mesure de défendre des positions où vous n’avez pas de contre-jeu et aucun espoir d’en obtenir. » Sur Vladimir Kramnik : « C'était l’un de ces gars qui n’ont jamais défendu statiquement. Il essayait toujours de sortir, et s’il ne le pouvait pas, il perdait. » Extraits des commentaires publiés sur le compte Twitter de Chess24.com.

Nakamura - Dubov
Après 22...Tc8
Nakamura - Dubov
Après 27...Fa4 (analyse)
Nakamura - Dubov
Après 27.Ce2!?

Revenons à la partie : 21.Dd2 Fd7 22.Te1 Tc8, 1er diagramme. Magnus Carlsen : « C'est un peu stupide d'être assis là, regarder pendant une minute et critiquer ces types qui réfléchissent des heures, mais il semble que 22.Te1 n'était pas un grand coup, car si maintenant 23.f4? Dxc3!!. » Voici la variante : 24.Dxc3 Txc3 25.fxe5 d2 26.Td1 Tc1 27.Ff3 Fa4 avec un clair avantage noir, 2e diagramme. La partie a continué par 23.Tc1 Dc5 24.f4 Cc4 25.Dxd3 L'écharde est finalement extraite, mais 25...Dxa3 26.Tb1 Cd6 27.Ce2!?, 3e diagramme (11'08"-1h08) où l'on attendait 27...Fg4 avec attaque sur le Cavalier et les Blancs auraient été menacés de perdre le pion c3, mais Daniil Dubov a joué 27...Ff5 et Hikaru Nakamura a répondu 28.e4 accompagné d'une proposition de nulle... acceptée ! « C'est un bon résultat pour Daniil, mais je pense qu'il pouvait espérer quelque chose de plus. » Magnus Carlsen.

Hikaru Nakamura a déclaré à propos de l'ouverture : « Je savais que Daniil allait me surprendre, mais je ne m'attendais vraiment pas à ce qu'il joue 20 coups ou quelque chose comme ça sans réfléchir du tout. »

Le 1er coup symbolique a été joué Nona Gaprindashvili, championne du monde de 1962 à 1975, et première femme à avoir obtenu le titre de Grand maître international (mixte) en 1978, sous les yeux de Laurent Freyd.
Photo Niki Riga https://www.facebook.com/niki.riga2

« Dans la phase finale la position était très difficile tactiquement. J'ai dû sacrifier un pion pour sauver ma paire de Fous. Mon adversaire a proposé la nulle, je pouvais continuer à jouer, mais avec des perspectives peu claires. Je n’ai rien vu de clair alors j’ai accepté. » Alexander Grischuk sur https://rsport.ria.ru/

« J’ai offert de partager le point parce que je ne comprenais pas vraiment ce qui se passait dans cette position. C’est très difficile, il me restait peu de temps, 20 minutes et mon adversaire en a 37. J'ai de bonnes chances d'être en zeitnot, mais plus je regarde la position, moins je comprends pourquoi je suis mieux. La position est difficile et la pression du temps est également un peu énervante. » Peter Svidler sur https://rsport.ria.ru/

les participants au Grand Prix de Moscou

NomFédElo
1Anish Giri
2787
2
Shakhriyar Mamedyarov
2781
3Ian Nepomniachtchi
2773
4Alexander Grischuk
2772
5Levon Aronian
2762
6Hikaru Nakamura
2761
7Teimour Radjabov
2759
8
Wesley So
2754
9
Sergey Karjakin
2752
10
Peter Svidler
2739
11Wei Yi
2736
12Nikita Vitiugov
2734
13Jan-Krzysztof Duda
2728
14Radoslaw Wojtaszek
2724
15Dmitry Jakovenko
2708
16Daniil Dubov
2690

Chaque Grand Prix comporte quatre manches. Chaque manche consiste à jouer deux parties à la cadence classique de 100 minutes pour 40 coups, puis 50 minutes pour 20 coups, et enfin 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup.

En cas d'égalité après ces deux parties classiques, il y a un départage en deux parties rapides avec 25 minutes et 10 secondes par coup. Si le score est encore à égalité, deux parties de 10 minutes et 10 secondes par coup. Si le match est toujours à égalité, 2 parties de blitz de 5 minutes et 3 secondes par coup. Si le score est encore et toujours égal, un blitz Armageddon : le joueur qui remporte le tirage au sort choisit sa couleur. Les Blancs reçoivent 5 minutes, les Noirs 4 minutes, avec un incrément de 2 secondes par coup pour chaque joueur à partir du 61e coup. En cas de match nul le joueur avec les pièces noires est déclaré vainqueur.

Cérémonie d'ouverture le 16 mai 2019
1er Tour
16 joueurs
17 et 18 mai 2019
Départage19 mai 2019
2e Tour
8 joueurs
20 et 21 mai 2019Départage22 mai 2019
Demi-finale4 joueurs
23 et 24 mai 2019Départage25 mai 2019
Jour de repos le 26 mai 2019
Finale2 joueurs
27 et 28 mai 2019Départage29 mai 2019

Les éliminés du premier tour recevront 5.000 € et 0 point. 8.000 € et 1 point au deuxième tour. 10.000 € et 3 points au troisième tour. 14.000 € et 5 points au quatrième tour. Le vainqueur repartira avec 24.000 € et 8 points. Les joueurs qui remportent leur match sans passer par les départages recevront 1 point supplémentaire. Règlement complet de la série du Grand Prix FIDE 2019 https://www.fide.com/FIDE/handbook/FIDE_GP_Regulations_2019.pdf

Les commentateurs et grands-maîtres Evgeny Miroshnichenko et Daniil Yuffa.
Grand Prix de Moscou
1Shakhriyar Mamedyarov
2Anish Giri
3Wesley So
4Levon Aronian
5Alexander Grischuk
6Hikaru Nakamura
7Sergey Karjakin
8Ian Nepomniachtchi
9Peter Svidler
10Teimour Radjabov
11Dmitry Jakovenko
12Radoslaw Wojtaszek
13Wei Yi
14Jan-Krzysztof Duda
15Nikita Vitiugov
16Daniil Dubov
Grand Prix de Riga
1Shakhriyar Mamedyarov
2Maxime Vachier-Lagrave
3Anish Giri
4Wesley So
5Levon Aronian
6Alexander Grischuk
7Hikaru Nakamura
8Sergey Karjakin
9Yu Yangyi
10Peter Svidler
11Veselin Topalov
12David Navara
13Jan-Krzysztof Duda
14Pentala Harikrishna
15Nikita Vitiugov
16Daniil Dubov
Grand Prix de Hambourg
1Maxime Vachier-Lagrave
2Alexander Grischuk
3Hikaru Nakamura
4Yu Yangyi
5Ian Nepomniachtchi
6Peter Svidler
7Teimour Radjabov
8Veselin Topalov
9Dmitry Jakovenko
10David Navara
11Radoslaw Wojtaszek
12Wei Yi
13Jan-Krzysztof Duda
14Pentala Harikrishna
15Nikita Vitiugov
16Daniil Dubov
Grand Prix de Tel-Aviv
1Shakhriyar Mamedyarov
2Maxime Vachier-Lagrave
3Anish Giri
4Wesley So
5Levon Aronian
6Sergey Karjakin
7Yu Yangyi
8Ian Nepomniachtchi
9Teimour Radjabov
10Veselin Topalov
11Dmitry Jakovenko
12David Navara
13Radoslaw Wojtaszek
14Wei Yi
15Pentala Harikrishna
16Nomination israélienne

Le programme du Grand Prix FIDE 2019

  • 1er étape du 16 au 30 mai 2019 à Moscou, Russie
  • 2e étape du 11 au 25 juillet 2019 à Riga, Lettonie
  • 3e étape du 4 au 18 novembre 2019 à Hambourg, Allemagne
  • 4e étape du 10 au 24 décembre 2019 à Tel-Aviv, Israël
« Maison centrale du joueur d'échecs Mikhaïl Botvinnik » | Photo Vladimir Boiko http://ruchess.ru

classement des Grands-Prix FIDE 2019

MoscouRigaHambourgTel-Aviv
JoueursPointsNo tie-breakTotal
Wojtaszek, Radoslaw32 xx5
Grischuk, Alexander31xx 4
Nepomniachtchi, Ian31 xx4
Nakamura, Hikaru30xx 3
Dubov, Daniil11xx 2
Wei Yi11 xx2
Svidler, Peter11xx 2
So, Wesley10x x1
Harikrishna, Pentala xxx0
Navara, David xxx0
Topalov, Veselin xxx0
Vachier-Lagrave, Maxime xxx0
Yu Yangyi xxx0
Aronian, Levon00x x0
Duda, Jan-Krzysztof00xx 0
Giri, Anish00x x0
Jakovenko, Dmitry00 xx0
Karjakin, Sergey00x x0
Mamedyarov, Shakhriyar00x x0
Radjabov, Teimour00 xx0
Vitiugov, Nikita00xx 0
Nomination israélienne
x0

Informations « non officielles » compilées par Martin Bennedik des joueurs en course pour la qualification au tournoi des candidats 2020.


Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (0)

  • Aucune réaction pour le moment