La référence francophone du jeu d'échecs

Grand Prix FIDE de Moscou — 3e Tour —

Ian Nepomniachtchi élimine Radoslaw Wojtaszek dans le 2e blitz de départage pour s'en aller rejoindre son compatriote Alexander Grischuk en finale ! Repos dimanche.

La nouvelle quête du titre de champion du monde d’échecs débute par la série du Grand Prix de la Fédération Internationale des Échecs (FIDE) ; une série de quatre tournois dans lesquels les meilleurs joueurs d’échecs du monde - mais sans le champion du monde en titre Magnus Carlsen - s'affrontent pour deux places qualificatives au tournoi des candidats.

À partir de cette année les tournois du Grand Prix sont à élimination directe. Un format où le perdant du match est immédiatement éliminé et où le vainqueur affronte un autre vainqueur au tour suivant, jusqu’au match final. Chaque tournoi offre 130.000 € de prix total, dont 24.000 € au vainqueur. Les prix pour le classement général de la série du Grand Prix étant de 280.000 €, ce qui porte le total des prix pour la série du Grand Prix à 800.000 €.

Site officiel https://worldchess.com avec parties en direct à partir de 14 heures (heure de Paris), avec des commentaires sur place, en anglais par les grands-maîtres Evgeny Miroshnichenko et Daniil Yuffa, et en russe, dans le salon russe et sur invitation VIP.

Parmi les partenaires du Grand Prix FIDE 2019, citons : PhosAgro, une entreprise russe d'extraction de phosphate et de produits fertilisants ; dont le président, Andrey Guryev, est aussi vice-président de la Fédération Russe des échecs. Kaspersky Lab, une multinationale spécialisée dans la sécurité proposant des antivirus, anti-spyware, anti-spam ainsi que d'autres outils de sécurité. Russian Post l'opérateur postal national de la Russie. PRYTEK une plate-forme d'investissement et de transfert technologique. Beluga et BMW.

Streaming officiel commenté par les grands-maîtres Evgeny Miroshnichenko et Daniil Yuffa
Les parties du Grand-Prix de Moscou 2019

les résultats du troisième tour

Hikaru Nakamura2761-Alexander Grischuk2772:½-½(35)
Italienne
Alexander Grischuk 2772 -Hikaru Nakamura 2761 :1-0
(54)
Catalane









Ian Nepomniachtchi2773-Radoslaw Wojtaszek2724;½-½
(26)
Najdorf 6.Fd3
Radoslaw Wojtaszek 2724 -Ian Nepomniachtchi 2773 :½-½(22)
Est-Indienne
Radoslaw Wojtaszek2724-Ian Nepomniachtchi2773:½-½(41)
Est-Indienne (25+10)
Ian Nepomniachtchi2773-Radoslaw Wojtaszek2724:½-½(36)Canal-Sokolsky (25+10)
Radoslaw Wojtaszek2724-Ian Nepomniachtchi2773:½-½(40)
Est-Indienne (10+10)
Ian Nepomniachtchi2773-Radoslaw Wojtaszek2724:1-0
(28)
Canal-Sokolsky (10+10)

départage de la demi-finale

Jusqu'ici Radoslaw Wojtaszek avait réussi à éliminer ses adversaires sans passer par la case départage ; encaissant par la même occasion des points de bonus - voir en bas de l'article le classement du Grand-Prix. En revanche, lors de ce troisième tour (ou demi-finale), contre Ian Nepomniachtchi, pas moyen de passer au travers ; le Polonais n'a jamais eu la moindre possibilité de jouer pour le gain dans les deux parties classiques. Pas de chance, il tombe sur un Russe qui a remporté la médaille d'argent au championnat du monde de parties rapides en 2013 et 2015, plus une médaille de bronze en 2017. Sans oublier sa médaille d'argent 2014 au championnat du monde de blitz. Avec seulement un titre de champion d'Europe de parties rapides, acquis en 2008, il est clair que Radoslaw Wojtaszek ne part pas favori.

Première partie blitz : Radoslaw Wojtaszek changeait de variante contre l'Est-Indienne de Ian Nepomniachtchi et reprenait sa ligne habituelle avec 4.g3. Les Dames s'échangeaient rapidement, et si une partie Tkachiev,V (2634)-Kozul,Z (2630) Skopje 2015 s'était conclue par la nulle dès le 14e coup, ici les Blancs ont continué une position dans laquelle ils semblaient très à l'aise, prenant plus de 6 minutes d'avance en deux coups ! Wojtaszek grappillait le pion a7, mais son Cavalier ne pouvait plus ressortir. Le temps de préparer sa sortie les Noirs poussaient ...e5. Au 25e coup le Polonais conservait 5 minutes d'avance : 8'53"-3'04", et un léger avantage sur l'échiquier quelques coups plus tard. Ian Nepomniachtchi se débarrassait d'un dangereux pion passé ennemi et ce premier blitz s'achevait par la nulle.

Nepomniachtchi - Wojtaszek
Après 18...Fc5?
Nepomniachtchi - Wojtaszek
Après 23.axb6
Nepomniachtchi - Wojtaszek
Après 28.Tb6 1-0

Deuxième partie blitz : Ian Nepomniachtchi, quant à lui, ne change pas, reprend sa Canal-Sokolsky, mais Radoslaw Wojtaszek varie du premier rapide avec 14...d5!? pour, quelques coups plus tard, gaffer par 18...Fc5?, 1er diagramme. Ian Nepomniachtchi, redoutable tacticien, ne laisse pas passer l'occasion : 19.b4! Fd6 20.c4! La pression sur la colonne "d" - avec des pièces noires mal placées - est déjà insupportable, mais de plus une marée de pions blancs arrivent. Et n'oublions pas la fourchette royale du Cavalier en e7 dans certaines variantes. Radoslaw Wojtaszek est carrément resté scotché pendant de longue minutes. 20...b6 (11'12"-5'26") 21.a5 A tempo. 21...e4 22.Dd4 Fe6 23.axb6, 2e diagramme. 23...Fxd5 24.Dxd5 Dxd5 25.Txd5 Fxb4 26.Txa6. La fin est proche... 26...Cd6 27.b7! Gagne une pièce sur 27...Cxb7 28.Tb6 1-0, 3e diagramme. Et Ian Nepomniachtchi s'en va ainsi rejoindre son compatriote Alexander Grischuk en finale ! Jour de repos dimanche 26 mai.

Wojtaszek - Nepomniachtchi
Après 23.e5!
Wojtaszek - Nepomniachtchi
Après 30...Cb8
Wojtaszek - Nepomniachtchi
Après 41.Re4 ½-½

Première partie rapide : Radoslaw Wojtaszek a fait confiance à sa variante peu ambitieuse avec 3.e3, contre la défense Est-Indienne de Ian Nepomniachtchi, mais a rapidement changé pour un plan à base de b3 et Fb2, et après une petite dizaine de coups les joueurs abandonnaient la vieille partie 1-0 (41) Flohr,S-Tan,H Beverwijk 1960. Les Noirs ont commencé assez vite à rencontrer des problèmes et dans le 1er diagramme, 22...Cc5? est une faute sanctionnée par 23.e5! dxe5 Radoslaw Wojtaszek a senti que la partie se jouait maintenant et a pris son temps avant de continuer, mais le Polonais n'a voulu prendre aucun risque et a renoncé à l'évident 24.Fxc6!, avec gain d'une qualité, pour jouer 24.Dxe5?! Dxe5 25.fxe5 Txe5 26.Fxc6 Tb8 27.Td5! avec cependant encore un avantage. 27...Txd5 28.Fxd5 Ca6 29.a3 Td8 (8'54"-12'34") 30.Fb7 Cb8, 2e diagramme, avec un bel exemple d'un Cavalier complètement dominé. Pour les grands-maîtres Evgeny Miroshnichenko et Daniil Yuffa aux commentaire la cause était entendue, mais les Blancs vont gâcher leur position. 31.b4 Rg7 32.Rf2 Td3 33.Tc7?! 34.Fd5 Td3 35.Txf7+ Rh6 36.Fc4?! Td2+ 37.Re3 Txg2 38.b5 a6! 39.bxa6 Cxa6 40.Fxa6 Txh2 41.Re4 ½-½, comme dans le 3e diagramme. Si une telle nonchalance dans l'ouverture de la part de Ian Nepomniachtchi est impardonnable, le refus de prendre le moindre risque de Radoslaw Wojtaszek va peut-être le priver de la finale.

Nepomniachtchi - Wojtaszek
Après 16.De2
Nepomniachtchi - Wojtaszek
Après 26.Fxh6?!
Nepomniachtchi - Wojtaszek
Après 30...Rf8

Deuxième partie rapide : Ian Nepomniachtchi a choisi la solide variante Canal-Sokolsky de la Sicilienne avec 3.Fb5+ et Radoslaw Wojtaszek a répondu par 3...Cd7, la ligne la plus ambitieuse ; une décision peu cohérente avec son attitude dans la première partie. Dans le 1er diagramme la position est équilibrée et tout reste à faire. 16...Fd8! 17.Df3 b5 (24'42"-17'32") 18.axb5 axb5 19.Ce2 Nepomniachtchi délaisse la case d5 pour la case f5 avec l'espoir d'une attaque directe. 19...Fb6 20.Cg3 Ta8! Les Noirs visent bien entendu les échanges. 21.Txa8 Txa8 22.c3 Ta1 (17'20"-8'29") 23.Cef5 Ce8 24.Fe3 Txd1+ 25.Dxd1 Dc7 (12'55"-7'03") La position est toujours en équilibre, mais Nepomniachtchi tente l'inattendu 26.Fxh6?!, 2e diagramme. 26...gxh6 27.Dg4+ Rf8!? 28.Dh4 f6!? 29.Dxh6+ Rg8 30.Dg6+ Rf8, 3e diagramme. 31.Dh5!? Df7! 32.Dh8+ Dg8 33.Dh6+Rf7 34.Dh5+ Rf8 avec échec perpétuel ½-½, qui envoie des joueurs, pour la première fois, en blitz 10 minutes + 10 secondes.

Sergey Karjakin : ses sponsors le quittent

Descendu à la 17e place mondiale, éliminé ici dès le premier tour par son compatriote Alexander Grischuk, Sergey Karjakin voit ses sponsors l'abandonner. Kirill Zangalis, l'agent de Karjakin, a, en partie, expliqué les raisons de cette désaffection : « Premièrement, il y a une crise dans le pays et tout le monde réduit ses budgets de publicité. Notre sponsor le plus fidèle, "Alpari", a été soumis à une sorte d'interdiction de la part du gouvernement et n'a plus le droit de faire de publicité. Nous les avons donc perdus. La banque "Discovery" a cessé ses activités dans le domaine de la publicité. “Kaspersky Lab” a apparemment estimé qu'il était préférable d'investir dans les échecs en général et non sur un grand-maître en particulier. "Fonbet" se dirige vers le football et le basketball, des sport plus populaires. Le contrat avec "Avisma" a pris fin. Bref, parmi les contrats existants nous n’avons plus que "Mercedes". » Source et article complet (en russe) https://matchtv.ru/chess/matchtvnews

Deuxièmes parties classiques des demi-finales

Radoslaw Wojtaszek n'avait de toute évidence pas très envie de voir ce que Ian Nepomniachtchi lui avait préparé avec sa défense Est-Indienne. Pour cette raison, le Polonais a préféré jouer une structure avec 4.e3 au lieu de son habituel 4.g3 et cette défense hyper-théorique échappait aux bases de données dès le 12.Db3 du diagramme. 12...Fg4 13.Tad1 axb4 14.axb4 Fxe2 15.Cdxe2 c6 16.h3 De7 17.Cd4 Ced7 18.Ta1 Cb6 19.Txa8 Txa8 20.Tc1 Td8 21.Ca4 Cxa4 22.Dxa4 ½-½. Circulez, y'a rien à voir...

Wojtaszek - Nepomniachtchi
Après 12.Db3
Les moues de Ian Nepomniachtchi | Photos https://worldchess.com
Grischuk - Nakamura
Après 16...Fa6
Grischuk - Nakamura
Après 23.h4!?
Grischuk - Nakamura
Après 27.Cc4

Alexander Grischuk s'est dirigé vers une partie catalane que son adversaire des demi-finales connait bien. 16.Cd4, au lieu de 16.Cc4, lâchait la partie rapide ½-½ (22) Ding Liren (2805)-Nakamura,H (2761) Abidjan 2019, mais c'est l'Américain qui innovait dans l'ordre des coups avec le 16...Fa6 du 1er diagramme. Alexander Grischuk : « Je ne sais pas ce qu'est une nouveauté aujourd'hui. Si un ordinateur affiche un coup, est-ce une nouveauté ? » Et sur 17.Tac1 Tc8, alors qu'un 17...Ta7 aurait transposé dans ½-½ (31) Ju,W (2529)-Wei,Y (2376) Ho Chi Minh City 2012. Les Noirs possèdent la paire de Fous et temporairement un pion de plus, mais leur aile-Dame est sous pression. 18.Ff3 Dg6 19.Fe4 Dh5 Répétition or not répétition ? 20.Ff3 Dh5 21.Fe4 Dh5 Et les Blancs décidèrent de continuer par 22.Rg2!?. Grischuk n'a aucun avantage, mais la perspective de jouer des parties rapides de départages contre Nakamura ne semble guère l'enchanter. 22...Ta7 23.h4!? Après avoir frôlé la répétition, la partie prend une tournure agressive. Dans le 2e diagramme, on pourrait imaginer des tempi gagnés sur la Dame noire, pousser les pions et jouer Th1 avec une attaque, alors que les pièces noires sont stockées sur l'aile-Dame. La décision de Grischuk de continuer n'a pas eu l'air de plaire à Nakamura. 23...g6 (1h09-1h04) Le Russe a pris du temps pour jouer le premier coup de la machine : 24.f4! avec seulement 39 minutes, mais une position supérieure, ou plus précisément, des possibilités supérieures. 24...Dh6 avec 45 minutes. 25.Cb3!? Avec 20 minutes. On attendait surtout 25.Cg4, mais si Grischuk a consommé 19 minutes il doit avoir de bonnes raisons. - Lors de la conférence de presse, Grischuk a donné les 10 coups calculés pendant la partie qui expliquent pourtant il a préféré 25.Cb3!? : 25.Cg4 Dg7 26.Ce5 Tac7 27.Ff3 Ff6 28.Dc5 Fxe5 29.fxe5 Cd7 30.Dxa5 Fb7 31.Cxc6 Fxc6 32.Txc6 Txc6 33.Fxc6 Dxe5 34.Dxe5 Cxe5 35.Fb5 Tc2, une ligne jugée insuffisante pour le gain par le Russe. 25...Rh8?!, que l'on n'attendait pas non plus, et qui a coûté de la même manière 19 minutes (0h25). Un coup critiqué aussi par Nakamura en conférence de presse. 26.Fd3!? (0h14) Recherche l'échange du Fou en a6 pour gagner quelques belles cases. 26...Fb7 avec 10 minutes. 27.Cc4 A tempo ! 3e diagramme.

Grischuk - Nakamura
Après 32.Dxd8
Grischuk - Nakamura
Après 32...Cb6?
Grischuk - Nakamura
Après 41.Cxe5

27...c5+ 28.Fe4 Fa6?! Nakamura veut garder son Fou à tout prix, mais la machine est dubitative... 29.Cbxa5 Le pion sacrifié est finalement récupéré avec un avantage blanc incontestable. 29...Df8 30.Ff3 Td8 (9'27"-8'13") 31.h5!? Ff6?! 32.Txd8 Dxd8 La partie entre dans une autre dimension avec une énorme pression à la pendule, 1er diagramme. 33.Td1 Td7 34.Txd7 Cxd7 35.h6! « Ici j'ai commencé à jouer aux "échecs de café" (coffeehouse chess) ; il suffit de pousser le pion en h6 comme le font les humains ! » Alexander Grischuk. 35...Cb6? Une faute (6'21"-5'41") 2e diagramme. 36.Ce5! Un des deux bons coups avec 36.Cxb6!. 36...Fxe5 (3'16"-3'53") 37.Cc6! Cc4!? Mène normalement à une position perdante. 38.Cxd8 Ce3+ 39.Rf2 Cxc2 40.Cxf7+! La pointe ! 40...Rg8 41.Cxe5, 3e diagramme. Les Blancs possèdent un pion de plus, mais surtout le Roi noir est fixé à l'aile-Roi ; sinon Cxg6 dès qu'il s'en éloignera. Les Blancs ont aussi des possibilités sur le pion e6 par Fg4. Les Noirs ne peuvent pas échanger les pièces sous peine de voir le pion "a" filer à Dame. Et enfin, le Roi blanc, libre comme l'air, peut, avec l'aide de ses pièces, aller cueillir les 2 pions noirs de l'aile-Dame.

Bref, c'est foutu pour Nakamura et Grischuk file en finale en ramassant un point de bonus au passage. 41...c4 42.Fg4 Cd4 43.Re1 Rf8 44.Rd1 Re7!? 45.e3 Cb3 46.Cc6 Grischuk préfère dans l'autre sens pour tuer tout contre-jeu. 46...Rf6 47.Cxb4 Avec 2 pions de plus. 47...Fb7 48.Fe2 Ca5 49.Rd2 Cb3+ 50.Rc3 Cc5 51.a5 Ce4+ 52.Rxc4 Cxg3 53.Fd3 g5, diagramme. 54.fxg5+ 1-0

Grischuk - Nakamura
Après 53...g5
Le Russe Alexander Grischuk premier finaliste | Photo https://worldchess.com

premières parties classiques des demi-finales

Hikaru Nakamura
Photo https://worldchess.com
Alexander Grischuk
Photo https://worldchess.com
Nakamura - Grischuk
Après 12...b5
Nakamura - Grischuk
Après 16.Fxc6!
Nakamura - Grischuk
Après 21...d5!

Alexander Grischuk n'a pas répété sa Sicilienne Svechnikov contre Hikaru Nakamura et a préféré un solide 1...e5, une partie italienne et une nouvelle idée par le 12...b5 du 1er diagramme. 13.axb6 cxb6 14.Fd5 Dc7 (1h18-1h21) 15.Dc4 Fb7, mais 16.Fxc6!, 2e diagramme, plaçait le Russe face à un dilemme : comment reprendre en c6 sans perdre un pion ? Réponse - c'est impossible ! Il fallait donc choisir comment le perdre (sacrifier) au mieux. 16...Dxc6? n'est pas bon à cause de 17.Dxc6 Fxc6 18.Cc4 attaque les pions a6 et d6 sans aucun contre-jeu noir. Grischuk a donc joué le meilleur 16...Fxc6! (1h15-0h57) 17.Txa6 Db7! La Dame est déclouée avec gain de temps sur la Tour et peut-être aussi pour préparer la rupture ...d5. Une décision qui a coûté cher à la pendule d'Alexander : (1h15-0h33). 18.Ta3 b5! a cette fois coûté du temps à Nakamura avant de poursuivre par 19.Db3, et après 19...Tac8 les pendules affichaient 0h53-0h28, avec une poussée ...d5 toujours dans l'air. La paire de Fous noirs et le retard de développement blanc compensent à peu près le pion perdu. L'Américain a de nouveau pris du temps avant de continuer par 20.Da2 (0h35-0h26) 20...Fb6 21.b4 et la poussée 21...d5! est arrivée, 3e diagramme.

Nakamura - Grischuk
Après 25...Cf6
Nakamura - Grischuk
Après 29.c4!?
Nakamura - Grischuk
Après 35...Tc8 ½-½

22.Dc2 Te6!? (0h34-0h19) et les commentateurs et grands-maîtres Evgeny Miroshnichenko et Daniil Yuffa commençaient à apprécier la position noire. 23.Ch4 Ch5 et deux Cavaliers au bord ! La position, extrêmement tendue, est sur le point de donner son verdict. 24.Cb3 dxe4 (0h20-0h16) 25.dxe4 Cf6, 1er diagramme, dans lequel la défense du pion blanc en e4 force le retour 26.Cd2. Alexander Grischuk allait-il proposer de répéter la position par 26...Ch5 ? La machine jouerait 26...g6 27.Chf3 g5!? et préfèrerait très légèrement les Noirs malgré le pion de moins. Grischuk a préféré 26...Td8, le 2e coup de la machine, avec 0.00 (0h18-0h12). 27.Chf3 Tc8 « Les Noirs ont maintenant de larges compensations pour le pion. » Evgeny Miroshnichenko. 28.Fb2 De7 A tempo ! (0h13-0h09) 29.c4!?, 2e diagramme. Hikaru Nakamura prend une importante décision, sans doute motivée par le manque de temps qui commence à affecter son adversaire. 29...bxc4 (0h09-0h07) 30.Dxc4 Ch5 A tempo ! Et Nakamura passe derrière Grischuk à la pendule... 31.Cf1? avec 5 minutes, une faute selon la machine. 31...Cf4 avec 6 minutes. 32.Cg3 De8! défend la Tour pour menacer 33...Fd5!! et la Dame blanche est aux aboies. 33.Tc1 Td8 Menace maintenant 34...Fb5. Jouer correctement une telle position avec aussi peu de temps est impossible. 34.Dc2 avec 3 minutes. 34...Fb5 avec 6 minutes. 35.Td1 Tc8, 3e diagramme, et Alexander Grischuk a sagement proposé nulle. Nakamura ne voulant pas non plus gâcher une si belle partie, les joueurs ont partagé le point. ½-½.

Ian Nepomniachtchi
Photo https://worldchess.com
Radoslaw Wojtaszek
Photo https://worldchess.com
Nepomniachtchi - Wojtaszek
Après 20.Txc4
Nepomniachtchi - Wojtaszek
Après 25.Df4
Nepomniachtchi - Wojtaszek
Après 26.h3 ½-½

Ian Nepomniachtchi a repris l'idée 6.Fd3!? contre la Sicilienne Najdorf, jouée entre autre par Viswanathan Anand contre Vincent Keymer récemment. Radoslaw Wojtaszek devait s'y attendre, puisqu'il a rapidement répondu par 14...Cc5 sur l'innovation de son adversaire d'une partie ½-½ (46) Najer,E (2683)-Wojtaszek,R (2738) Batumi 2018. Fidèle à son style entreprenant - et décidé apparemment à tenter sa chance avec les pièces blanches - Ian Nepomniachtchi a très vite ouvert les hostilités. Ainsi, dans la position du 1er diagramme après 20.Txc4, Radoslaw Wojtaszek devait déjà prendre des mesures défensives pour atténuer l'attaque qui prenait forme. 20...Tb4 21.Fd2 Txc4 22.bxc4 (1h34-1h12) 22...Ccd7 après une longue réflexion. (1h34-0h47) 23.Fc3 A tempo ! 23...Db6+ 24.Rh1 Tf8 Il faut en effet ramener la Tour en défense face à la forte pression blanche sur la colonne "f". 25.Df4, 2e diagramme, dans lequel on ne voit pas du tout ce que les Noirs peuvent entreprendre. 25...Fd8 Les difficultés du Polonais s'affichent déjà sur sa pendule : (1h32-0h31). 26.h3, 3e diagramme, avec une proposition de nulle difficilement compréhensible de Ian Nepomniachtchi, évidemment acceptée par Radoslaw Wojtaszek. Même dans le cas où il n'y aurait aucun avantage blanc, la position était encore vivante et tout-à-fait jouable. ½-½

Le point de vue de Ian Nepomniachtchi est totalement différent : « Peut-être que vous pourriez continuer, mais la position est stratégiquement un peu dangereuse. Et si vous permettez aux Noirs de coordonner leurs pièces, seuls les Blancs peuvent avoir des problèmes. » Ce qui, à notre avis, donne plutôt des arguments à ceux qui souhaiteraient voir la proposition de nulle par accord mutuel disparaître.

L'arbitre International Laurent Freyd | Photo Niki Riga https://www.facebook.com/niki.riga2

les participants au Grand Prix de Moscou

NomFédElo
1Anish Giri
2787
2
Shakhriyar Mamedyarov
2781
3Ian Nepomniachtchi
2773
4Alexander Grischuk
2772
5Levon Aronian
2762
6Hikaru Nakamura
2761
7Teimour Radjabov
2759
8
Wesley So
2754
9
Sergey Karjakin
2752
10
Peter Svidler
2739
11Wei Yi
2736
12Nikita Vitiugov
2734
13Jan-Krzysztof Duda
2728
14Radoslaw Wojtaszek
2724
15Dmitry Jakovenko
2708
16Daniil Dubov
2690

Chaque Grand Prix comporte quatre manches. Chaque manche consiste à jouer deux parties à la cadence classique de 100 minutes pour 40 coups, puis 50 minutes pour 20 coups, et enfin 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup.

En cas d'égalité après ces deux parties classiques, il y a un départage en deux parties rapides avec 25 minutes et 10 secondes par coup. Si le score est encore à égalité, deux parties de 10 minutes et 10 secondes par coup. Si le match est toujours à égalité, 2 parties de blitz de 5 minutes et 3 secondes par coup. Si le score est encore et toujours égal, un blitz Armageddon : le joueur qui remporte le tirage au sort choisit sa couleur. Les Blancs reçoivent 5 minutes, les Noirs 4 minutes, avec un incrément de 2 secondes par coup pour chaque joueur à partir du 61e coup. En cas de match nul le joueur avec les pièces noires est déclaré vainqueur.

Cérémonie d'ouverture le 16 mai 2019
1er Tour
16 joueurs
17 et 18 mai 2019
Départage19 mai 2019
2e Tour
8 joueurs
20 et 21 mai 2019Départage22 mai 2019
Demi-finale4 joueurs
23 et 24 mai 2019Départage25 mai 2019
Jour de repos le 26 mai 2019
Finale2 joueurs
27 et 28 mai 2019Départage29 mai 2019

Les éliminés du premier tour recevront 5.000 € et 0 point. 8.000 € et 1 point au deuxième tour. 10.000 € et 3 points au troisième tour. 14.000 € et 5 points au quatrième tour. Le vainqueur repartira avec 24.000 € et 8 points. Les joueurs qui remportent leur match sans passer par les départages recevront 1 point supplémentaire. Règlement complet de la série du Grand Prix FIDE 2019 https://www.fide.com/FIDE/handbook/FIDE_GP_Regulations_2019.pdf

Les commentateurs et grands-maîtres Evgeny Miroshnichenko et Daniil Yuffa | Photo Niki Riga
Grand Prix de Moscou
1Shakhriyar Mamedyarov
2Anish Giri
3Wesley So
4Levon Aronian
5Alexander Grischuk
6Hikaru Nakamura
7Sergey Karjakin
8Ian Nepomniachtchi
9Peter Svidler
10Teimour Radjabov
11Dmitry Jakovenko
12Radoslaw Wojtaszek
13Wei Yi
14Jan-Krzysztof Duda
15Nikita Vitiugov
16Daniil Dubov
Grand Prix de Riga
1Shakhriyar Mamedyarov
2Maxime Vachier-Lagrave
3Anish Giri
4Wesley So
5Levon Aronian
6Alexander Grischuk
7Hikaru Nakamura
8Sergey Karjakin
9Yu Yangyi
10Peter Svidler
11Veselin Topalov
12David Navara
13Jan-Krzysztof Duda
14Pentala Harikrishna
15Nikita Vitiugov
16Daniil Dubov
Grand Prix de Hambourg
1Maxime Vachier-Lagrave
2Alexander Grischuk
3Hikaru Nakamura
4Yu Yangyi
5Ian Nepomniachtchi
6Peter Svidler
7Teimour Radjabov
8Veselin Topalov
9Dmitry Jakovenko
10David Navara
11Radoslaw Wojtaszek
12Wei Yi
13Jan-Krzysztof Duda
14Pentala Harikrishna
15Nikita Vitiugov
16Daniil Dubov
Grand Prix de Tel-Aviv
1Shakhriyar Mamedyarov
2Maxime Vachier-Lagrave
3Anish Giri
4Wesley So
5Levon Aronian
6Sergey Karjakin
7Yu Yangyi
8Ian Nepomniachtchi
9Teimour Radjabov
10Veselin Topalov
11Dmitry Jakovenko
12David Navara
13Radoslaw Wojtaszek
14Wei Yi
15Pentala Harikrishna
16Nomination israélienne

Le programme du Grand Prix FIDE 2019

  • 1er étape du 16 au 30 mai 2019 à Moscou, Russie
  • 2e étape du 11 au 25 juillet 2019 à Riga, Lettonie
  • 3e étape du 4 au 18 novembre 2019 à Hambourg, Allemagne
  • 4e étape du 10 au 24 décembre 2019 à Tel-Aviv, Israël
« Maison centrale du joueur d'échecs Mikhaïl Botvinnik » | Photo Vladimir Boiko http://ruchess.ru

classement des Grands-Prix FIDE 2019

MoscouRigaHambourgTel-Aviv
Joueurs
PointsNon tie-break
Total
Grischuk, Alexander52xx 7
Nepomniachtchi, Ian51 xx6
Wojtaszek, Radoslaw32 xx5
Nakamura, Hikaru30xx 3
Dubov, Daniil11xx 2
Wei Yi11 xx2
Svidler, Peter11xx 2
So, Wesley10x x1
Harikrishna, Pentala xxx0
Navara, David xxx0
Topalov, Veselin xxx0
Vachier-Lagrave, Maxime xxx0
Yu Yangyi xxx0
Aronian, Levon00x x0
Duda, Jan-Krzysztof00xx 0
Giri, Anish00x x0
Jakovenko, Dmitry00 xx0
Karjakin, Sergey00x x0
Mamedyarov, Shakhriyar00x x0
Radjabov, Teimour00 xx0
Vitiugov, Nikita00xx 0
Nomination israélienne
x0

Informations « non officielles » compilées par Martin Bennedik des joueurs en course pour la qualification au tournoi des candidats 2020.


Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (1)

  • Orque83

    Super Grischuk ! Il a tout changé : nouvelle coupe de cheveux, fini les longues et parfois inexplicables "réflexions"...il joue pour gagner et ça se constate...aurait il aussi arrêté le poker pour se consacrer exclusivement aux échecs ?? On se prend à rêver… :)