La référence francophone du jeu d'échecs

Grand Prix FIDE de Moscou — Finale —

Alexander Grischuk et Ian Nepomniachtchi | Photos Niki Riga
Après 2 parties nulles en classique, Ian Nepomniachtchi remporte la deuxième partie rapide en 25'+10" contre Alexander Grischuk et s'adjuge la victoire finale du Grand Prix de Moscou.

La nouvelle quête du titre de champion du monde d’échecs débute par la série du Grand Prix de la Fédération Internationale des Échecs (FIDE) ; une série de quatre tournois dans lesquels les meilleurs joueurs d’échecs du monde - mais sans le champion du monde en titre Magnus Carlsen - s'affrontent pour deux places qualificatives au tournoi des candidats.

À partir de cette année les tournois du Grand Prix sont à élimination directe. Un format où le perdant du match est immédiatement éliminé et où le vainqueur affronte un autre vainqueur au tour suivant, jusqu’au match final. Chaque tournoi offre 130.000 € de prix total, dont 24.000 € au vainqueur. Les prix pour le classement général de la série du Grand Prix étant de 280.000 €, ce qui porte le total des prix pour la série du Grand Prix à 800.000 €.

Site officiel https://worldchess.com avec parties en direct à partir de 14 heures (heure de Paris), avec des commentaires sur place, en anglais par les grands-maîtres Evgeny Miroshnichenko et Daniil Yuffa, et en russe, dans le salon russe et sur invitation VIP.

Parmi les partenaires du Grand Prix FIDE 2019, citons : PhosAgro, une entreprise russe d'extraction de phosphate et de produits fertilisants ; dont le président, Andrey Guryev, est aussi vice-président de la Fédération Russe des échecs. Kaspersky Lab, une multinationale spécialisée dans la sécurité proposant des antivirus, anti-spyware, anti-spam ainsi que d'autres outils de sécurité. Russian Post l'opérateur postal national de la Russie. PRYTEK une plate-forme d'investissement et de transfert technologique. Beluga et BMW.

Les parties du Grand-Prix de Moscou 2019

les résultats de la finale

Alexander Grischuk 2772 -Ian Nepomniachtchi 2773 :½-½
(38)
Grünfeld
Ian Nepomniachtchi2773-Alexander Grischuk2772:½-½(23)Berlinoise









Alexander Grischuk2772-Ian Nepomniachtchi2773:½-½(37)
Petrov (25+10)
Ian Nepomniachtchi2773-Alexander Grischuk2772:1-0
(36)
Italienne (25+10)

Départages

Nepomniachtchi - Grischuk
Après 14.Cc4!?
Nepomniachtchi - Grischuk
Après 23.c5
Nepomniachtchi - Grischuk
Après 29.c6

Dans la deuxième partie en 25'+10", Alexander Grischuk a repris son solide 1...e5, mais Ian Nepomniachtchi a évité la Berlinoise pour lui préférer une Italienne, qu'il n'avait encore jamais jouée dans ce tournoi. 2.Cf3 Cc6 3.Fc4 Cf6 4.d3 Fc5... Toutefois, cette fois, Ian Nepomniachtchi a pris plus de temps que Grischuk dans l'ouverture. La raison était simple : Ian n'a jamais joué la position survenue après une dizaine de coups, alors que Grischuk l'avait jouée deux fois. C'est dans le 1er diagramme que les Blancs ont innové, peut-être même improvisé, avec 14.Cc4!? au lieu des connus 14.Cf1 et 14.Tb1. Grischuk a alors marqué une pause avant de pousser 14...d5!? 15.exd5 Dxd5 et les Blancs se retrouvent avec un pion arriéré en d3. 16.Ce3 Dd7!? - La machine préférait 16..Fxe3 - (20'45"-14'07") 17.Cc4!? Dd5!? Déjà nulle ? 18.Ce3 Dd7 19.b5! Non ! 19...Ca5 20.c4 Fd4 21.Tb1 axb5 22.axb5 avec maintenant une position blanche préférable : le Ca5 est instable et le Cf6 ne sert à rien. 22...Tee8 (12'53"-6'24") 23.c5! avec un clair avantage blanc désormais, 2e diagramme. 23...Cd5 24.Cxd5 Dxd5 25.Cxd4 exd4 26.Txe8! Txe8 27.Ff4 Te7 et les Noirs sont dans les cordes ! 28.Da4 b6 29.c6, 3e diagramme, le Ca5 est «mort», les pions d4 et c7 sont faibles. 29...Rh7 30.Tb4 De6 31.Txd4, etc. 1-0 au 36e coup. Ian Nepomniachtchi remporte ainsi le Grand Prix de Moscou !

« En essayant d'éviter une position légèrement inférieure j'ai obtenu une position complètement gagnante pour les Blancs. » Alexander Grischuk

À la question de l'attachée de presse de la Fédération russe des Échecs, Eteri Kublashvili, sur quelles étaient à ce jour ses meilleures parties, Alexander Grischuk a répondu : sa victoire sur Hikaru Nakamura au grand prix de Moscou 2019, sa victoire en 2014 sur Maxim Rodshtein aux championnats d'Europe des clubs, et sa victoire en 2010 sur Vugar Gashimov aux championnats du monde des équipes.

Ian Nepomniachtchi | Photo Niki Riga https://www.facebook.com/niki.riga2
Grischuk - Nepomniachtchi
Après 10...0-0-0
Grischuk - Nepomniachtchi
Après 17...f6
Grischuk - Nepomniachtchi
Après 37.Tc7 ½-½

Pour cette première partie en 25'+10", Alexander Grischuk est revenu à son 1.e4, et Ian Nepomniachtchi a renoncé à sa Sicilienne pour un solide 1...e5 avec, plus surprenant encore, une défense Petrov ! Grischuk ne s'y attendait pas et a pris du temps avant de continuer. Où son adversaire voulait-il l'emmener ? Avec 3.d3!? Grischuk décidait de botter en touche. 3...Cc6 4.g3 transpose dans un rare début «Konstantinopolsky», dans lequel les Noirs égalisent facilement par 4...d5 5.exd5 Dxd5 - 5...Cxd5 est plus fréquent - 6.Fg2 Fg4 7.h3 Fxf3!? - 6...Fh5 et 6...Fe6 étaient possibles - 8.Dxf3 Dxf3 9.Fxf3 Cd4 10.Fd1 0-0-0, comme dans le 1er diagramme, avec un léger avantage blanc en raison de la paire de Fous. 11.Cd2 Cc6 (13'40"-20'50") 12.a3 g6 13.Ce4 Cxe4 14.dxe4 h5 Selon les commentateurs Evgeny Miroshnichenko et Daniil Yuffa, les Blancs ont un jeu facile, alors qu'un plan actif des Noirs est encore à trouver. 15.c3 Fh6 16.Fxh6 Txh6 17.Fb3 f6, 2e diagramme. Le Fou est ici meilleur que le Cavalier, mais l'avantage blanc est minimal. 18.h4 Rd7 En revanche, à la pendule, l'avantage est clairement pour les Noirs : 9'47"-19'25". Il s’ensuivit un jeu de manœuvres dans une position équilibrée qui déboucha sur le partage du point dans le 3e diagramme. Une nouvelle fois, Ian Nepomniachtchi a réussi à éviter les possibles préparations de son adversaire.

deuxième partie classique de la finale

À la question de l'attachée de presse Eteri Kublashvili sur la deuxième partie avec les pièces noires, Alexander Grischuk a déclaré hier : « Je me sens comme si demain j'allais jouer de nouveau avec les Blancs. Au moins, la position de départ de la partie de demain sera définitivement meilleure que celle que j’ai eue aujourd’hui. J'aurais des contre-chances. »

Nepomniachtchi - Grischuk
Après 12.a4
Nepomniachtchi - Grischuk
Après 15.De1!?
Nepomniachtchi - Grischuk
Après 20...Te8

En fait, dans la deuxième partie, nous avons failli pousser un soupir en voyant une défense berlinoise de l'Espagnole, mais Ian Nepomniachtchi choisissait alors un rare 10.Te2!? (au lieu du grand coup 10.Te1) joué quand-même, entre autres, par Magnus Carlsen et MVL. La nuance semble se situer dans le fait que lorsque les Noirs souhaitent échanger les Tours, la reprise en e2 est préférable. Avec 10...Cc4!? (au lieu du plus connu 10...b6), Alexander Grischuk suivait la dernière partie des bases : 0-1 (69) Fedoseev,V (2724)-Kramnik,V (2777) Wijk aan Zee 2019, mais pas pour longtemps, puisque sur 11.b3 Cb6 12.a4, 1er diagramme, (au lieu de 12.c3 de la partie précitée), les joueurs entraient en terra incognita et Grischuk dans une première réflexion avant de continuer par 12...a5. Nepomniachtchi répondait pratiquement a tempo par 13.Cc3!? (1h35-1h15). 13...d6! et une première réflexion des Blancs. À notre avis, dans des positions aussi stratégiques, Alexander Grischuk est supérieur à son adversaire. Si « Sasha » est régulièrement en manque de temps, c'est principalement parce que c'est un perfectionniste - toujours à la recherche du meilleur coup - tout le contraire de Nepomniachtchi, parfois presque nonchalant, et qui n'a pas pour habitude de réfléchir longuement. 14.Ce4 (1h20) 14...Fe7 (1h02) 15.De1!? (1h15) 2e diagramme, un coup inattendu par les commentateurs Evgeny Miroshnichenko et Daniil Yuffa, qui presse cependant la colonne "e" et envisage, peut-être, de menacer le pion a5 par Fd2. Étrangement, après ce coup, Grischuk a attendu 10 minutes avant de revenir sur l'échiquier. 15...Cd5 (0h47) 16.Cc3 Cxc3 17.Txe7 (1h06), avec gain de la paire de Fous (même si le Ff1 fait plutôt de la figuration pour le moment), et une autre longue réflexion de Grischuk avant de jouer 17...Cd5 (0h33) 18.Te2 Fg4 19.f3 Ff5 20.Dd2 Te8, 3e diagramme. (1h05-0h31). Les Blancs prendraient l'avantage s'ils avaient le temps de jouer Fb2 et Tae1.

Évidemment, les Noirs ne vont jamais autoriser une telle chose. Ainsi, après 21.Fb2 Txe2 22.Dxe2 De8 et malgré la paire de Fous des Blancs (inactive), la position est égale. 23.Te1, diagramme, accompagné d'une proposition de nulle... acceptée par Grischuk après quelques minutes de réflexion. ½-½. Finalement, ce sont les Noirs qui menacent d'être mieux grâce à leur Fou sur la faiblesse des pions de l'aile-Dame après l'échange des pièces lourdes.

Nepomniachtchi - Grischuk
Après 23.Te1 ½-½

première partie classique de la finale

Grischuk - Nepomniachtchi
Après 14...Db6
Grischuk - Nepomniachtchi
Après 17.Tc8
Grischuk - Nepomniachtchi
Après 22...h5

Pour cette première partie de la finale, Alexander Grischuk a renoncé à son plus habituel 1.e4, pour lui préférer 1.d4, contre lequel Ian Nepomniachtchi a choisi la défense Grünfeld. Qu'a donc préparé Grischuk ? La réponse n'allait pas tarder : 1.d4 Cf6 2.c4 g6 3.Cc3 d5 4.cxd5 Cxd5 5.e4 Cxc3 6.bxc3 Fg7 7.Cf3 c5 8.Fe2 Cc6 9.d5!? Un sacrifice de qualité connu, mais moins fréquent que 9.Fe3. La partie a suivi la théorie par 9...Fxc3+ 10.Fd2 Fxa1 11.Dxa1 Cd4 12.Cxd4 cxd4 13.Dxd4 0-0 14.0-0 Db6, 1er diagramme, avec une première réflexion des Blancs - qui ont le choix entre 15.Da1 et 15.Dc3 - dans une position où la paire de Fous et le centre de pions compensent la qualité sacrifiée. Après 15.Dc3, une nouveauté de Ian Nepomniachtchi : 15...Fd7!?, au lieu de 15...f6, joué dans ½-½ (85) Fedorovsky,M (2385)-Wagner,D (2481) Germany 2014, avec l'idée de répondre à 16.Fh6 par 16...Tf7. Alors que maintenant, sur 16.Fh6 il faut rendre la qualité à cause de la menace de mat en g7. 16...f6 17.Fxf8 Tc8, 2e diagramme. Pendant que Nepomniachtchi joue pratiquement tout a tempo, Grischuk prendre une seconde profonde respiration. Envisage-t-il - comme les commentateurs - un sacrifice de Dame par 18.Txc8 et 19.Fxe7 ? Finalement non : 18.Df3, avec 37 minutes. 18...Rxf8, avec 1h36 ! 19.e5 et enfin une première réflexion de Ian Nepomniachtchi. 19...Rg7 1h20. 20.exf6 exf6 21.h3 Les Blancs n'ont évidemment aucun avantage, au contraire, leur pion isolé en d5 - même si passé - limite leurs possibilités d'action. 21...Dd6 22.Dd3 avec maintenant seulement 14 minutes. 22...h5 avec 1h14, 3e diagramme.

23.Dd2!? avec 7'48". 23...b5 La majorité se met en marche avec 1h18. 24.Da5 a6 25.Ff3 Ff7 26.h4 avec moins de 3 minutes. 26...Ff7 27.g3! Le pion d5 est défendu indirectement par le clouage 28.Td1. 27...Tc4 28.Td1 Tc2 29.Fe4 Tc8 30.Fg2 Tc7 31.Ff3 Tc4 32.Fg2 Rg7 D'un côté les Blancs ne peuvent rien entreprendre, de l'autre la Dame noire n'est vraiment pas le meilleur bloqueur. 33.Ff3, diagramme ci-contre.

Grischuk - Nepomniachtchi
Après 33.Ff3

33...Rh7 34.Fg2 f5!? Difficile de résister à l'envie de jouer sur le zeitnot de l'adversaire. 35.Dd2 b4 36.De3 avec 2'55" ; une éternité pour Grischuk 😉 36...Tc7 37.Td3 a5 38.a3 bxa3 et ½-½. Pas une grande partie, bien entendu, mais c'est une finale. Ian Nepomniachtchi a aisément annihilé la préparation de son compatriote dans la Grünfeld. « Une ouverture catastrophique ! » Grischuk. « Une position blanche suspecte, mais Alexander a bien défendu. » Nepomniachtchi

Les finalistes du Grand prix de Moscou 2019

Alexander Grischuk | Photo Niki Riga

Aleksandr Igorevitch Grischuk est né le 31 octobre 1983 à Moscou. Il remporte son plus grand succès avec une victoire en 2009 au tournoi de Linares, avec un score de 8/14, devant Vassily Ivanchuk. La même année, il remporte fin décembre 2009 le 62e championnat de Russie à Moscou invaincu avec 6,5/9. En 2010, il finit deuxième du tournoi de Linares, derrière Veselin Topalov.

Grâce à sa troisième place lors du Grand Prix FIDE 2008-2010, il fut sélectionné pour le tournoi des candidats de 2011, en remplacement de Magnus Carlsen. Lors du tournoi des candidats 2011 disputé à Kazan, il parvint en finale en éliminant les favoris Levon Aronian et Vladimir Kramnik. Lors de la finale, il perdit contre Boris Gelfand.

En octobre 2015, Il est le premier joueur à remporter une troisième fois le titre de champion du monde de blitz devant Maxime Vachier-Lagrave et Vladimir Kramnik. En décembre 2016 à Doha, Grischuk finit de nouveau ex æquo, cette fois du championnat du monde d'échecs de parties rapides, à égalité avec Magnus Carlsen et Vassily Ivanchuk. Source https://fr.wikipedia.org/wiki/Aleksandr_Grichtchouk

Ian Aleksandrovitch Nepomniachtchi est né le 14 juillet 1990 à Briansk en Russie. Il étudie les échecs à l'académie d'Evgeny Bareïev, dont il est expulsé à l'âge de quinze ans pour mauvaise conduite. En 2007, Nepomniachtchi finit deuxième du tournoi C de Wijk aan Zee (tournoi Corus), réalisant sa première norme de grand maître international.

Ian Nepomniachtchi | Photo Niki Riga

Après avoir gagné en février 2008 l'Open Aeroflot à Moscou, où il réalise une performance de 2822 Elo, il est qualifié pour le Tournoi d'échecs de Dortmund de 2008 où il partage la deuxième place avec trois autres joueurs. En 2010, il remporte le championnat d'Europe et le championnat de Russie.

En 2015, Nepomniachtchi remporte pour la deuxième fois l'Open Aeroflot au départage devant Daniil Dubov, ainsi que le tournoi de blitz associé à l'open. En 2016, il remporte en juillet le tournoi d'échecs de Danzhou et en octobre à Moscou le mémorial Tal. En 2018, il remporte le tournoi d'échecs de Dortmund avec 5 points sur 7. En 2013 et 2015, Ian Nepomniachtchi remporte la médaille d'argent au championnat du monde de parties rapides. En 2017, il finit troisième. En 2014, il est médaille d'argent au championnat du monde de blitz. Source https://fr.wikipedia.org/wiki/Ian_Nepomniachtchi

les participants au Grand Prix de Moscou

NomFédElo
1Anish Giri
2787
2
Shakhriyar Mamedyarov
2781
3Ian Nepomniachtchi
2773
4Alexander Grischuk
2772
5Levon Aronian
2762
6Hikaru Nakamura
2761
7Teimour Radjabov
2759
8
Wesley So
2754
9
Sergey Karjakin
2752
10
Peter Svidler
2739
11Wei Yi
2736
12Nikita Vitiugov
2734
13Jan-Krzysztof Duda
2728
14Radoslaw Wojtaszek
2724
15Dmitry Jakovenko
2708
16Daniil Dubov
2690

Chaque Grand Prix comporte quatre manches. Chaque manche consiste à jouer deux parties à la cadence classique de 100 minutes pour 40 coups, puis 50 minutes pour 20 coups, et enfin 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup.

En cas d'égalité après ces deux parties classiques, il y a un départage en deux parties rapides avec 25 minutes et 10 secondes par coup. Si le score est encore à égalité, deux parties de 10 minutes et 10 secondes par coup. Si le match est toujours à égalité, 2 parties de blitz de 5 minutes et 3 secondes par coup. Si le score est encore et toujours égal, un blitz Armageddon : le joueur qui remporte le tirage au sort choisit sa couleur. Les Blancs reçoivent 5 minutes, les Noirs 4 minutes, avec un incrément de 2 secondes par coup pour chaque joueur à partir du 61e coup. En cas de match nul le joueur avec les pièces noires est déclaré vainqueur.

L'arbitre International Laurent Freyd | Photo Niki Riga https://www.facebook.com/niki.riga2
Cérémonie d'ouverture le 16 mai 2019
1er Tour
16 joueurs
17 et 18 mai 2019
Départage19 mai 2019
2e Tour
8 joueurs
20 et 21 mai 2019Départage22 mai 2019
Demi-finale4 joueurs
23 et 24 mai 2019Départage25 mai 2019
Jour de repos le 26 mai 2019
Finale2 joueurs
27 et 28 mai 2019Départage29 mai 2019

Les éliminés du premier tour recevront 5.000 € et 0 point. 8.000 € et 1 point au deuxième tour. 10.000 € et 3 points au troisième tour. 14.000 € et 5 points au quatrième tour. Le vainqueur repartira avec 24.000 € et 8 points. Les joueurs qui remportent leurs matchs sans passer par les départages reçoivent 1 point supplémentaire. Règlement complet de la série du Grand Prix FIDE 2019 https://www.fide.com/FIDE/handbook/FIDE_GP_Regulations_2019.pdf

Les commentateurs et grands-maîtres Evgeny Miroshnichenko et Daniil Yuffa | Photos Niki Riga
Grand Prix de Moscou
1Shakhriyar Mamedyarov
2Anish Giri
3Wesley So
4Levon Aronian
5Alexander Grischuk
6Hikaru Nakamura
7Sergey Karjakin
8Ian Nepomniachtchi
9Peter Svidler
10Teimour Radjabov
11Dmitry Jakovenko
12Radoslaw Wojtaszek
13Wei Yi
14Jan-Krzysztof Duda
15Nikita Vitiugov
16Daniil Dubov
Grand Prix de Riga
1Shakhriyar Mamedyarov
2Maxime Vachier-Lagrave
3Anish Giri
4Wesley So
5Levon Aronian
6Alexander Grischuk
7Hikaru Nakamura
8Sergey Karjakin
9Yu Yangyi
10Peter Svidler
11Veselin Topalov
12David Navara
13Jan-Krzysztof Duda
14Pentala Harikrishna
15Nikita Vitiugov
16Daniil Dubov
Grand Prix de Hambourg
1Maxime Vachier-Lagrave
2Alexander Grischuk
3Hikaru Nakamura
4Yu Yangyi
5Ian Nepomniachtchi
6Peter Svidler
7Teimour Radjabov
8Veselin Topalov
9Dmitry Jakovenko
10David Navara
11Radoslaw Wojtaszek
12Wei Yi
13Jan-Krzysztof Duda
14Pentala Harikrishna
15Nikita Vitiugov
16Daniil Dubov
Grand Prix de Tel-Aviv
1Shakhriyar Mamedyarov
2Maxime Vachier-Lagrave
3Anish Giri
4Wesley So
5Levon Aronian
6Sergey Karjakin
7Yu Yangyi
8Ian Nepomniachtchi
9Teimour Radjabov
10Veselin Topalov
11Dmitry Jakovenko
12David Navara
13Radoslaw Wojtaszek
14Wei Yi
15Pentala Harikrishna
16Nomination israélienne

Le programme du Grand Prix FIDE 2019

  • 1er étape du 16 au 30 mai 2019 à Moscou, Russie
  • 2e étape du 11 au 25 juillet 2019 à Riga, Lettonie
  • 3e étape du 4 au 18 novembre 2019 à Hambourg, Allemagne
  • 4e étape du 10 au 24 décembre 2019 à Tel-Aviv, Israël
« Maison centrale du joueur d'échecs Mikhaïl Botvinnik » | Photo Vladimir Boiko http://ruchess.ru

classement des Grands-Prix FIDE 2019

MoscouRigaHambourgTel-Aviv
JoueursPointsNon tie-break Total À jouer
Nepomniachtchi, Ian81 xx92
Grischuk, Alexander52xx 72
Wojtaszek, Radoslaw32 xx52
Nakamura, Hikaru30xx 32
Dubov, Daniil11xx 22
Wei Yi11 xx22
Svidler, Peter11xx 22
So, Wesley10x x12
Harikrishna, Pentala xxx03
Navara, David xxx03
Topalov, Veselin xxx03
Vachier-Lagrave, Maxime xxx03
Yu Yangyi xxx03
Aronian, Levon00x x02
Duda, Jan-Krzysztof00xx 02
Giri, Anish00x x02
Jakovenko, Dmitry00 xx02
Karjakin, Sergey00x x02
Mamedyarov, Shakhriyar00x x02
Radjabov, Teimour00 xx02
Vitiugov, Nikita00xx 02
Nomination israélienne
x01

Informations « non officielles » compilées par Martin Bennedik des joueurs en course pour la qualification au tournoi des candidats 2020.


Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (0)

  • Aucune réaction pour le moment