Ivanchuk-Aronian, 2011

Les finales de Tours sont toujours nulles ! Si cette adage ne se vérifie pas dans cette partie, nous verrons que deux Pions d'avance n'assurent pas un gain facile en finale de Tours.

Cet article est accessible aux abonnés au service Leçons par thème. Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous pour bénéficier de tous vos services

Pas encore abonné ? Découvrez la rubrique gratuitement !