L'art de ne rien faire

L'art de ne rien faire
Si la beauté des combinaisons est immédiatement visible, au contraire, celle qui émane d'une bonne stratégie ne devient apparente qu'à l'issue d'un examen plus approfondi. La partie que nous allons rejouer ici illustre ce qui est la stratégie prophylactique, aussi appelée non sans ironie « L'art de ne rien faire ».

Cet article est accessible aux abonnés au Pack Intégral. Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous pour bénéficier de tous vos services

Pas encore abonné ? Découvrez la rubrique gratuitement !


Publié le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (0)

  • Aucune réaction pour le moment