Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

La chronique de Georges Bertola du 15 mai 2007

Cheparinov - Tkachiev, Dresde 2007 ; Kosintseva T. - Danielian, Dresde 2007 ; Cheparinov - Hermansson, Malmö 2007 ; Negi - Hermansson, Malmö 2007 ; Carlsen - Portisch, Gausdal 2007.

ECHECS EN SUISSE :

La chronique de Georges Bertola du 15 mai 2007

www.tribune.ch

1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.Fb5 a6 4.Fa4 Cf6 5.0-0 Fe7 6.Te1 b5 7.Fb3 0-0 8.h3

Un des nombreux systèmes anti-Marshall qui connaît en ce moment une popularité au plus haut niveau.

8...Fb7 9.d3 Te8

Une partie Cheparinov-David du même tournoi fut l'objet d'un sacrifice de qualité surprenant après 9...d6 10.a4!? Cb8!? 11.axb5 axb5 12.Txa8 Fxa8 13.Ca3 Fc6 14.d4 exd4 15.Cxd4 Fxe4 16.Caxb5 c5 17.Txe4! Cxe4 18.Cf5 Fg5!? 19.Dg4 Df6 20.Cc3!? Fxc1 21.Cxe5 De5 22.Cfxd6 avec un jeu de pièces très actif qui offre des compensations. (Voir ma chronique précédente sur E-E)

10.c3 d6 11.Cbd2 h6 12.Cf1 Ff8 13.a4!?

Une position passive mais souple avec un centre retenu qui a l'avantage de rendre difficile le contre-jeu sur le pion «e4». La pratique retient 13.Cg3 Ca5 14.Fc2 g6 15.d4 Fg7 16.b3 exd4 17.cxd4 c5 18.Fb2 Cd7 19.Dd2 Cc6 20.Tad1 += Matulovic-Ilincic (Arandelovac 1993)

13...Ca5 14.Fa2 c5 15.Ce3 c4!?

À double tranchant, la destruction du centre blanc va laisser les noirs avec un pion arriéré sur « d6 ».

16.dxc4 bxc4 17.Cxc4 Cxe4 18.Ce3 Tc8

1.e4 c6 2.d4 d5 3.e5 Ff5

Le coup le plus actif pour lutter contre la variante d'avance, les noirs développent le fou à l'extérieur de la chaîne de pions.

4.Cd2!?

Une option marginale qui est apparue récemment au plus haut niveau. (En 93, Seirawan publiait une monographie sur la variante dans l'Informateur, pas encore de trace de 4.Cd2) Elle vise à transférer le cavalier sur « b3 » pour s'opposer à la poussée « c6-c5 ».

4...e6 5.Cb3

Tout cela est très bien mais que fait donc le cavalier sur « b3 » si les noirs renoncent à contester le centre avec la poussée « c5 ». C'est la question pertinente posée par Karpov et Podgaets dans l'une des dernières publications sur la Caro-Kann (Batsford 2006).

5...Cd7 6.Cf3 Fg6

Avec l'idée de libérer la case « f5 » pour le cavalier. Intéressant est aussi 6...h6 pour assurer la position du fou, une partie Kasparov-Vallejo Pons (Linares 2003) conduisit à une lutte incertaine sur les ailes après 7.Fe2 Ce7 8.0-0 Fh7 9.c3 Tc8 10.Fd2 Cg6 11.Fe3 Fe7 12.Ce1 c5 13.f4 0-0 14.Cf3 c4 15.Cc1 b5 16.Dd2 a5 17.Fd1 f5 18.Ce2 b4 19.h2 Tb8 etc. Les noirs n'ont apparemment aucun problème.

L'an dernier une lutte à couteaux tirés se poursuivit après 8...Fg6 9.c3 Dc7 10.Ch4 Fh7 11.f4 0-0-0 opposant Kosintseva à Danielian à la Coupe du Monde féminine.

Possible est aussi 6...h5 7.Fe2 Ch6 8.0-0 Fe7 9.Fd2 Fg6 10.Tc1 b5 mais en jouant sur les 2 ailes les noirs se retrouvèrent rapidement avec un problème posé par la sécurité du roi après 11.a4 a6 12.Te1 0-0?! 13.gxh6 += Kosintseva-Dolgova (Champ. De Russie 2006)

7.Fe2 Ce7

L'autre possibilité 7...Ch6 8.0-0 Fe7 permet 9.Fxh6!? qui affaiblit l'aile roi mais ouvre la colonne « g » avec une lutte complexe après 9...gxh6 10.Dd2 h5 11.c3 Dc7 12.Cc1 0-0-0 13.Cd3 Rublevsky-Lastin (Russie 2005) et ici 13...f6 !? 14.Tfe1 Thg8 est recommandé par Rublevsky.

8.0-0

S'en prendre au fou de cases blanches fut l'objet de la partie Alekseiev-Asrian (Champ. Russie 2006) après 8.Ch4 Fe4 9.0-0 c5 10.f3 Fg6 11.dxc5 Cc6 12.g3 a5 13.Cxg6 hxg6 14.f4 a4 15.Cd2 Cxc5 16.Rg2 Db6 17.Cf3 a3 et le noirs ont obtenu un dangereux contre-jeu et l'aile roi affaiblie n'est plus qu'un abri de fortune pour le roi blanc.

8...Cf5

Les noirs appliquent l'une des recettes suggérées par Karpov et Podgaets, « patience et flexibilité » avant de se déterminer sur la politique à adopter au centre.

9.a4!?

1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.Fb5 Cf6 4.0-0 Cxe4

La défense berlinoise a retrouvé une grande popularité depuis que Kramnik l'a utilisée avec succès contre Kasparov dans son match pour le titre mondial à Londres en 2000.

5.d4 Cd6 6.Fxc6 dxc6 7.dxe5 Cf5 8.Dxd8 Rxd8

La suite la plus usuelle, voici le jugement que porte Karpov : « Cette position de finale est capitale pour l'appréciation de toute la variante. Quelques échanges de pièces mettront en lumière les défauts de la chaîne de pions des noirs ; mais la présence de la paire de fous compense quelque peu cette déficience. »

9.Cc3 Ce7

Alors que le coup blanc fait l'unanimité, en poursuivant logiquement le développement, ce redéploiement du cavalier doit son succès aux efforts répétés de quelques uns des meilleurs Elo adeptes du système.

10.h3

Selon Khalifman plus tranchant est 10.Cd4!? Cg6 11.f4 Fc5 12.Fe3 Fb6! 13.Tae1! Ch4 14.e6! Shirov-Almasi (Tilburg 1996) avec net avantage. Rien n'est clair après la suite indiquée par Shirov 14...c5! 15.Cb3 Fxe6 16.Cxc5 Fxc5 17.Fxc5 Rd7 18.Ff2 Cf5 19.Td1 Rc6 20.g4 Cd6 21.f5 Fc4 22.Tfe1 Tae8 23.b3 Fa6 =

10...h6

Selon Almasi la réponse adaptée au coup prophylactique adverse. Attendre et voir avant d'opter pour « ...Fd7 » ou « ...Cg6 ».

11.Fe3 Cg6

Une partie Shirov-Naiditsch (Champ. d'Allemagne 2007) se poursuivit avec 11...Fd7 12.Tad1 Re8 13.Tfe1 Td8 14.a3 a6 15.Ce4 Ff5 16.Fd2 Cg6 17.g4 Fe6 18.Cg3 Fd5 19.Ch2 Ch4 20.Fc3 Fe6 21.Ch5 b6 22.b4 g6 23.Cf6 Re7 24.f4 h5 aux chances égales.

12.Tad1 Re8 13.a3 Fe7 14.Tfe1

En combinant coup de développement actif et prophylaxie, les blancs achèvent la mobilisation des pièces et laissent les noirs avec le problème posé par le roi au centre qui empêche notamment la liaison des tours.

14...Ch4

Dans une partie Shirov-Levin (Champ. d'Allemagne 2005) les noirs essayèrent d'activer les tours sur les ailes après 14...h5!? 15.Cd4 h4 16.f4 Th5 17.Ce4 a6 (17...Fd7 18.c4 Td8!?) 18.b4?! a5 19.c3 axb4 20.axb4 Ta3 avec une situation loin d'être claire.

15.Cxh4 Fxh4 16.Ce2

1.e4 c5 2.Cf3 d6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 a6 6.Fg5 e6 7.f4 b5

Pour la 3ème fois dans ce tournoi, le MI suédois utilise la très tranchante variante de feu Polougaievsky. La création d'un rapide contre-jeu sur l'aile dame se fait au détriment du développement et c'est le point faible du système, même si pendant plus de 3 décades Polou l'a joué au plus haut niveau.

8.e5 dxe5 9.fxe5 Dc7 10.exf6 De5 11.Fe2 Dxg5 12.0-0 Ta7 13.Dd3 Td7 14.Ce4 De5 15.Cf3! Dxb2

1.d4 d5 2.c4 e6 3.Cf3 Cf6 4.g3 dxc4 5.Fg2 Cbd7

Plus solide que l'usuel 5...Cc6, ce coup vise à contester le centre en préparant les poussées « c7-c5 » ou « e6-e5 ».

6.0-0 Tb8

Kasparov sanctionne ce coup avec un « ? » Pourtant, l'idée de soustraire la tour de la diagonale « a8-h1 » pour consolider l'aile dame est assez logique. Une partie Aronian-Portisch (Varsovie 2005) se poursuivit avec 6...c6 7.a4 a5 8.Cc3 Fb4 9.e4 0-0 10.Dc2 Te8 11.Td1 De7 12.e5 Cd5 13.Cd2 C7b6 14.Cce4 Dc7 15.Cxc4 Cxc4 16.Dxc4 b6 17.Dc2 Fe7 18.Fg5 Ff8 19.Tac1 Fb7 20.De2 +=

7.Dc2

La réfutation proposée par Kasparov avec sa ponctuation est 7.a4 b6 8.Cfd2! e5!? 9.Cxc4! exd4 10.Dxd4 Fc5 11.Dd3 0-0 12.Cc3 Fb7 13.Fxb7 Txb7 14.Df3! Da8 15.Ff4 += Kasparov-Korchnoï (Londres) avec un avantage blanc essentiellement dû à la mauvaise coordination des pièces noires. Rien n'est vraiment forcé, donc bien loin d'être tout à fait clair.

7...b5 8.b3 cxb3 9.axb3 a6 10.Ce5!?

Une nouveauté, la pratique retient 10.Fg5 Fe7 11.Tc1 Fb7 12.Dxc7 Dxc7 13.Txc7 Cd5 14.Tc1 h6 15.Fxe7 Rxe7 16.Cbd2 Thc8 Adrian-Loukov (France 1999) et avec un roi noir centralisé qui n'a rien à craindre après l'échange des dames, les blancs ne peuvent prétendre à un avantage.

10...Cxe5

Conforte l'initiative blanche. À considérer 10...Cd5!? avec l'idée 11.Cc6 Cb4 mais cela semble un peu acrobatique.

11.dxe5 Cd5 12.Td1 De7 13.Cc3 Dc5

POUR M'ENVOYER UNE INFO OU UNE CRITIQUE CONSTRUCTIVE : g.bertola@hispeed.ch

Georges Bertola

Les chroniques précédentes:

Consultez la liste de toutes les chroniques et retrouvez toutes les parties commentées

www.tribune.ch

Publié le , Mis à jour le