La référence francophone du jeu d'échecs

London Chess Classic 2019

Le Chinois Ding Liren remporte la finale du Grand Chess Tour 2019 en battant le Français Maxime Vachier-Lagrave. Le Norvégien Magnus Carlsen prend la troisième place grâce à sa victoire sur l'Arménien Levon Aronian.

Cette année, le Grand Chess Tour, qui se déroule désormais sur sept pays, a vu un groupe de 12 joueurs de l’élite mondiale sillonner le monde pour un montant combiné de 1.750.000 dollars, soit environ 1.737.000€.

À la fin du tournoi du cycle du Grand Chess Tour 2019, les quatre joueurs ayant accumulé le plus de points participent à une finale, à Londres, du 2 au 8 décembre 2019. Le montant total des prix du London Chess Classic est de 350.000 dollars (environ 316.000€), dont 150.000 dollars au premier (environ 135.000€), 100.000 dollars au deuxième (environ 90.000€), 60.000 dollars au troisième (environ 54.000€) et 40.000 dollars au quatrième (environ 36.000€).

Le « Grand Chess Tour » est un circuit d'événements échiquéens internationaux avec les meilleurs joueurs du monde. Le Grand Chess Tour a été créé en partenariat entre le Chess Club and Scholastic Center de Saint Louis et Chess Promotions, Ltd. Garry Kasparov a inspiré le Grand Chess Tour et a contribué à consolider les partenariats entre organisateurs. Site officiel https://www.londonchessclassic.com et site du http://grandchesstour.org

Classement final du Grand Chess Tour 2019
Les parties du London Chess Classic 2019
Finale — Ding Liren vs Maxime Vachier-Lagrave : 16,0 - 12,0
Maxime Vachier-Lagrave 2780 -Ding Liren 2801 :½-½
(90)
Espagnole
Ding Liren2801-Maxime Vachier-Lagrave2780:1-0(50)
Anglaise









Ding Liren 2801-Maxime Vachier-Lagrave2780:1-0
(39)
Benoni
Maxime Vachier-Lagrave2780-Ding Liren2801:½-½(42)
Anglaise









Ding Liren2801-Maxime Vachier-Lagrave2780:0-1
(46)
Est-indienne
Maxime Vachier-Lagrave2780-Ding Liren 2801:1-0
(82)
Espagnole
Ding Liren 2801-Maxime Vachier-Lagrave2780:½-½(48)
Est-indienne
Maxime Vachier-Lagrave2780-Ding Liren 2801:1-0
(64)
Konstantinopolsky

Rapides et blitz

Obligé de gagner pour revenir dans le match, Maxime Vachier-Lagrave choisit une défense Benoni dans la 1re partie rapide. Mais très rapidement, les blancs obtiennent un bon avantage après 10...Ff5?, coup qui donne un avantage équivalent à un pion selon les moteurs d'analyse. La suite de la partie le démontre : 11.Cd2 Ca6 et les blancs vont gagner des temps par 12.e4 Fg4 et 13.f3 Fd7. Ding Liren continue en attaquant le pion d6 avec 14.Cc4 Db8 15.Ff4 Ff8 (2e diagramme). Le retour du fou et de la dame pour protéger le pion d6 illustre la catastrophique position des noirs. La tentative d'embrouiller tactiquement les choses fera long feu, et le joueur chinois l'emporte sans difficulté en 39 coups.

Dans la 2e partie, une Anglaise, Maxime Vachier-Lagrave obtient un léger avantage structurel, grâce au pion d5 isolé, mais ne parvient pas à en tirer profit. Dans la position du 3e diagramme, les moteurs d'analyse suggèrent 29...Tb5 pour garder un léger avantage. Mais Maxime opte pour 29.Rf2 et après quelques coups, les noirs parviennent à échanger le pion d5 et la partie s'achève par le partage du point.

Ding Liren - MVL
Après 12...Ff5
Ding Liren - MVL
Après 15...Ff8
MVL - Ding Liren
Après 28...Tc7

Dans les blitz, Maxime remporte le 1er grâce à une gaffe de Ding à qui il ne restait que quelques secondes. Le Chinois domine le 2e, mais se fait arnaquer par Maxime qui remporte une 2e victoire consécutive. Après une nulle dans le 3e blitz, le Français termine par une victoire.

Après une journée de lundi consacrée aux partenaires du Grand Chess Tour, le Français s'envolera pour Israël pour tenter de décrocher sa qualification pour le tournoi des candidats.

Ding Liren, vainqueur du Grand chess Tour 2019 | Photo : Grand Chess Tour

Parties classiques

La 2e partie en cadence classique entre Ding Liren et Maxime Vachier-Lagrave a été remportée par le joueur chinois. Dans une Anglaise symétrique, les deux joueurs se livrent à un complexe jeu de manoeuvre; toutes les pièces restent sur l'échiquier jusqu'au 17e coup (1er diagramme). Face à la menace 18.Cf6+, 17...De6 semble inférieur, aussi Maxime choisit 17...Cxd5. La partie se poursuit par 18.exd5 Ce7 19.Cd2!. Ce retour ingénieux du cavalier montre la profondeur de la conception stratégique de Ding Liren : les blancs vont jouer a4 et, que les noirs prennent en a4 ou jouent b4, le cavalier aura obtenu la magnifique case c4. "La menace est plus forte que l'éxecution" comme le dit le dicton, et le cavalier n'aura même pas besoin d'occuper cette case pour asseoir la domination des blancs. Les noirs tentent de contre-attaquer sur l'aile roi avec 19..Fh3 20.Fh1 Cf5, mais Ding Liren poursuit son plan : 21.a4 h5 22.axb5 Txb5 23.Ta1 h4 24.Fc3 Ta8 25.Ta4! (2e diagramme). Les noirs n'ont pas suffisament de menaces sur le roi adverse et le pion a5 est très faible. Sans réel contre-jeu, les noirs doivent se contenter d'observer les blancs améliorer graduellement leur position.

Ding-MVL
Après 17.Ce4
Ding-Mvl
Après 25.Ta4
Ding-MVL
Après 47...a2

Après sa domination stratégique, Ding Liren va montrer une autre face de son talent en montant une attaque sur le roi noir. Après avoir amené ses pièces à l'aile roi, il termine brillament (3e giagramme) : 48.Txg7! Rxg7 49.Dg1+ Rf8 50.Tf5+ et Maxime abandonne sans attendre  50...Cx5 51.Dg8+ Re7 52.Df7 mat.

Ding Liren - MVL | Photo Lennart Ootes
MVL - Ding Liren
Après 66.g6!
MVL - Ding Liren
Après 83...♕c6+
MVL - Ding Liren
Après 90...♕c5+ ½-½

En à peine une vingtaine de coups la partie Espagnole a commencé à prendre une mauvaise tournure avec deux pions relativement faibles sur l'aile-Dame, tout comme le pion e4. Après le premier contrôle du temps la machine affichait un terrible -12.00 en faveur de Ding Liren dans la finale. Dans le premier diagramme Maxime Vachier-Lagrave joue sa dernière carte avec 66.g6! et Ding Liren se trompe avec 66...c2? [Le module donne comme seul coup pour conserver des chances de gain 66...fxg6 67.xg6+ e2 68.g2+ d3 69.f1+ c2,etc. mais c'est impossible à calculer avec précision.] 67.gxf7 c1 68.f8 Et nous voilà avec quatre Dames ! 68...h1+ 69.g3 e5+ 70.gf4 g1+ 71.h4 h1+ 72.g3 ee1+ 73.g4 hh4+ 74.f5 h5+ 75.f6 a1+ 76.e6 a2+ 77.f6 b2+ 78.e6 b3+ 79.f6 b2+ 80.e6 b3+ 81.f6 c3+ 82.e6 g6+ 83.4f6 c6+, 2e diagramme, un petit miracle vient de se produire, les Noirs n'ont pas mieux que la nulle. 84.e7 c5+ 85.e6 c6+ 86.e7 c7+ 87.e6 b6+ 88.e7 c5+ 89.e6 cf5+ 90.e7 c5+ ½-½ Quel sauvetage, mais quelle débauche d'énergie ! C'est à genoux que MVL va arriver à Jérusalem !

6 décembre 2019 à 17h Classique partie 1 — 7 décembre 2019 à 15h Classique partie 2 — 8 décembre 2019 à 15h Rapide & Blitz & Tie-break (si nécessaire) | Photo Lennart Ootes
Troisième place — Magnus Carlsen vs Levon Aronian : 17,0 - 11,0
Magnus Carlsen
2872 -Levon Aronian
2775 :1-0
(66)
Gambit Dame
Levon Aronian 2775 -Magnus Carlsen 2872 :½-½(82)
Est-indienne









Levon Aronian 2775-Magnus Carlsen2872:1-0(41)
Réti
Magnus Carlsen2872-Levon Aronian 2775:1-0
(36)
Partie du pion dame









Levon Aronian 2775-Magnus Carlsen2872:½-½(52)
Réti
Magnus Carlsen2872-Levon Aronian 2775:1-0
(55)
Najdorf
Levon Aronian 2775-Magnus Carlsen2872:½-½(56)
Française
Magnus Carlsen2872-Levon Aronian 2775:0-1
(64)
Konstantinopolsky

Parties classiques

Magnus Carlsen a miraculeusement échappé à la défaite dans la 2e partie longue de la finale pour la 3e place. Le champion du monde poursuit sa série et reste invaincu en parties longues depuis 107 parties !

Au sortir de l'ouverture, le Norvégien décide de sacrifier un pion par 11...b5, avant d'en sacrifier un autre quelques coups plus tard (23...d5). Mais les noirs n'obtiennent pas les compensations escomptées, et les blancs disposent d'un grand avantage. Toutefois, Aronian ne parvient pas à trouver les meilleurs coups, et permet à Carlsen de rester la tête hors de l'eau. Une dernière erreur de l'Arménien, 43.f7? (voir diagramme), permet aux noirs d'obtenir une finale de dames égale après 43...Dxf7 44.Tf4 Dg6 45.Txf8+ Rg7 46.Dd1 Rxf8 47.Cf4 De8 48.Cxe6+ Dxe6. La partie s'achève par la nulle au 82e coup.

Aronian-Carlsen
Après 42...Te6

Dans la 1re partie classique de la finale pour la 3e place, Magnus Carlsen a battu Levon Aronian. Le joueur arménien a très mal géré la pendule, ce qui a causé sa perte. La belle activité de la paire de Fous du Norvégien lui permettait d'avoir un petit avantage. C'est alors qu'Aronian, en difficulté à la pendule, décida de sacrifier un pion par 32...e5 (voir diagramme). Ceci lui permettait de trouver de l'activité pour ses pièces. Mais, après de nombreux échanges, les deux joueurs se retrouvaient dans une finale de fous de couleurs opposées avec un pion de plus en faveur des blancs. Ne jouant quasiment que pendant le délai de 30 secondes, les noirs abandonnaient au 66e coup face à la perte inéluctable d'un second pion.

Carlsen-Aronian
Après 32.Cc5
Levon Aronian, Ding Liren, Magnus Carlsen et Maxime Vachier-Lagrave | Photo Lennart Ootes
1re demi-finale — Magnus Carlsen vs Maxime Vachier-Lagrave : 14,5 - 15,5
Magnus Carlsen
2872 - Maxime Vachier-Lagrave
2780 : ½-½
(32)
Najdorf 6.Fg5
Maxime Vachier-Lagrave 2780 -Magnus Carlsen 2872 :½-½ (43)
Espagnole









Maxime Vachier-Lagrave2780-Magnus Carlsen2872:½-½(46)
Espagnole
Magnus Carlsen2872-Maxime Vachier-Lagrave2780:½-½(57)
Grünfeld









Maxime Vachier-Lagrave2780-Magnus Carlsen2872:½-½(46)
Espagnole
Magnus Carlsen2872-Maxime Vachier-Lagrave2780:0-1
(54)
Pion Dame
Maxime Vachier-Lagrave2780-Magnus Carlsen2872:0-1
(45)
Sicilienne 5...Fd7
Magnus Carlsen2872-Maxime Vachier-Lagrave2780:½-½(72)
Anglaise









Magnus Carlsen2872-Maxime Vachier-Lagrave2780:0-1(83)Najdorf 6.Fg5
Maxime Vachier-Lagrave2780-Magnus Carlsen2872:½-½(44)
Canal-Sokolsky
Carlsen - MVL
Après 28...♗h6
Carlsen - MVL
Après 34...♖hd8
Carlsen - MVL
Après 45.c4?

À égalité 14 à 14 après 8 parties, Magnus Carlsen et Maxime Vachier-Lagrave se lançaient dans un départage en deux parties à la cadence de 10 minutes et un «délai» de 5 secondes par coup. Le Norvégien n'a pas résisté à rejouer la ligne 1.e4 c5 2.f3 d6 3.d4 cxd4 4.xd4 f6 5.c3 a6 6.g5 e6 7.f3, même s'il avait souffert dans la 1re partie classique. Bonne pioche ! puisque dans le 1er diagramme après 28...h6, Magnus, au lieu de 29.dxb5!?, aurait pu l'emporter par 29.xe6! xe3 30.xd6 c6 31.d5+-. 29...xe3 30.xd6+ e7 31.xb7 e5 32.xe3 c4 33.d3 xb7 34.a4 hd8 2e diagramme. Les Blancs dilapident ici leur grand avantage par 35.c5?, une faute réfutée par 35...xd3! 36.xd3 xa3+ 37.c1? [37.a2! avec égalité.] 37...xe4 38.f2 e3+ 39.b2 c4+ 40.a2 d6 41.h5 f5 42.e2 g1 43.f3 b6 44.e5 b5. La partie va définitivement basculer en faveur du Français sur le 45.c4? du 3e diagramme. 45...a4+ 46.a3 xa3+ 47.xa3 f6 48.d3 xc4 avec 1 pion de plus. 49.c5 d4 50.e4 a5 51.a2 xb4 52.d3 b5 53.xb4 axb4 54.xb4 avec 2 pions de plus et 0-1 au 83e coup.

Maxime Vachier-Lagrave remporte le départage 1,5 à 0,5 contre Magnus Carlsen.
2e demi-finale — Ding Liren vs Levon Aronian : 19,0 - 9,0
Levon Aronian 2775 -Ding Liren 2801 : ½-½ (28) Semi-Tarrasch
Ding Liren2801-Levon Aronian2775:½-½(28)Nimzo-Indienne
Ding Liren2801-Levon Aronian2775:1-0(35)Gambit Dame
Levon Aronian2775-Ding Liren2801:0-1(39)Anglaise
Ding Liren2801-Levon Aronian2775:½-½(49)Benoni
Levon Aronian2775-Ding Liren2801:0-1(36)Anglaise
Ding Liren2801-Levon Aronian2775:1-0(36)Italienne
Levon Aronian2775-Ding Liren2801:1-0(32)Italienne

Levon Aronian : « Honnêtement, j’ai un peu honte de mon jeu aujourd’hui. »

Résumé des deuxièmes parties classiques

MVL - Carlsen
Après 15.♕d2
MVL - Carlsen
Après 30.g4
MVL - Carlsen
Après 41....♖b2+

« Chat échaudé craint l'eau » dit-on, et bien Magnus Carlsen, cette fois avec les pièces noires, n'a pas voulu laisser Maxime Vachier-Lagrave développer un jeu agressif, comme le Français l'avait annoncé, et le champion du monde a rapidement mené la partie vers une position assez sèche. Dans le 1er diagramme les joueurs viennent de sortir des bases de données, et dans le 2e diagramme la nulle était déjà une évidence. 30.g4 h5 31.gxh5 h7 32.g2 a5 33.f4 a3 34.a8 a5 35.a6 a4 36.f5 b3 37.xa4 b5 38.f4 h6 39.f6 gxf6 40.xf6+ xh5 41.h4 b2+, 3e diagramme, 42.f2 xf2+ 43.xf2 xh4 ½-½

L'ouverture entre Ding Liren et Levon Aronian a laissé l'Arménien avec une position un peu meilleure, selon l'opinion du Chinois. Toutefois, dans le diagramme ci-contre après 25.h1, même si la machine préfère les Noirs, Aronian n'a pas trouvé de lignes claires pour jouer pour le gain et s'est contenté de répéter les coups par 25...h4 26.f3 h8 27.d2 h4 28.f3 h8 ½-½

Ding Liren - Aronian
Après 25.♖h1

Selon le site officiel : « Ding Liren s’en est sorti indemne après s’être retrouvé dans une mauvaise situation avec les pièces blanches. La ligne peu commune de la défense Nimzo-Indienne a mené à une position symétrique que la star chinoise pensait être meilleure pour lui. Cependant, il a été incapable de résoudre le clouage ...Fg4 et a commencé à jouer des coups « mauvais et non naturels ». Aronian avait un avantage confortable, mais comme il ne se sentait pas très bien il a décidé de terminer la journée par une répétition. »

Résumé des premières parties classiques

Carlsen - MVL
Après 12.♔b1
Carlsen - MVL
Après 17...d5!
Carlsen - MVL
Après 23...♕c4

Magnus Carlsen aime les défis, alors, face au spécialiste mondial de la variante Najdorf, le Norvégien a foncé délibérément dedans : 1.e4 c5 2.f3 d6 3.d4 cxd4 4.xd4 f6 5.c3 a6 6.g5 e6 7.f3 et MVL a fait appel à sa mémoire avant de continuer par 7...h6!?. Apparemment le Français cherche à sortir des grandes suites théoriques. 8.e3 b5 et 9.a3!? signalait la frontière d'avec la terra incognita, même si les joueurs n'étaient pas à l'abri de retrouver des sentiers déjà parcourus. 9...bd7 10.d2 b7 11.0-0-0 h5! Joué rapidement avec une transposition dans quelques parties récentes. 12.b1, 1er diagramme. Magnus Carlsen suit une partie Mekhitarian,Krikor Sevag (2559) - Topalov,Veselin (2760), Festa da Uva quad Caxias do Sul (rapide), 2016, 0-1 (38), où le coup 11...h5! avait empêché toutes les attaques blanches à base de g4 sur l'aile-Roi. 12...e7 Topalov avait préféré l'immédiat 12...c8. 13.e1 c8, mais la position est pratiquement identique. Cependant, avec 14.g1!? Carlsen lâchait la dernière partie des bases, qui avait continué par 14.e2?! ½-½ (41) Aryan,C (2430)-Arribas Lopez,A (2536) Madrid 2015. 14...c7 Objectivement la position noire est agréable. - 1h52-1h44 - 15.g3!? a coûté 28 minutes à Magnus. 15...e5 après 15 minutes. La machine jouait la fameuse poussée thématique, souvent nommée « libératrice » 15...d5!?, même si ce n'est pas toujours aussi simple. 16.g2!? a consommé 21 minutes. « Si un joueur réfléchit longtemps 2 coups de suite c'est qu'il n'a pas de plan, » dit-on, mais là encore ce n'est pas aussi simple. 16...0-0 17.h3 d5! Et c'est parti ! 2e diagramme.  - 1h01-1h20 - 18.f4 c4 19.e5! Seul coup ! Les hostilités sont lancées alors que la structure Sicilienne a pris des allures de Française. 19...xe3 20.xe3 e4 21.xe4 dxe4 22.e2 Avec la simple idée de jouer g2 pour prendre le pion e4. Que peut faire MVL ? 22...d5!? La machine jouait 22...b4!? 23.axb4 xb4 24.g2 fd8 25.c3 a5 26.xe4 xe4+ et si 27.xe4?! xc3! et les Noirs sont très bien. 23.g2 c4, 3e diagramme. 24.b3, même le module ne sait plus quoi penser dans cette position.

24.b3 c5 25.xc5 a2+!? MVL a décidé de prendre sa chance dans cette première partie malgré les pièces noires. 25...xc5 26.b3 c3 27.xe4 xe3 28.xe3 xe4 29.xe4 c3 30.g1 h4 était plus prudent. 26.c1 fd8 27.c4! 1er diagramme. Un excellent coup, le seul d'ailleurs pour résister dans l'immédiat à l'attaque.

Carlsen - MVL
Après 27.c4!

Évidemment, avec une pièce de moins, il n'y a plus de marche arrière pour le Français, ou, comme on dit : « Les Noirs ont brûlé leurs vaisseaux ». 27...bxc4 - 0h35-0h50 - 28.ed2!? La machine préférait 28.a4 et les Blancs, même si un +0.48 avec une pièce de plus donne une idée des compensations noires. 28...a1+ 29.c2 a2 Ahhh... Une nulle par répétition ? 30.c1 a1+  31.c2 a2 32.c1 ½-½ Il faut le reconnaitre, Magnus s'est fait bousculer; Maxime a très bien joué. « C'était une partie amusante, nous aurions pu être mieux tous les deux. » MVL. Et Maxime a promis aussi du combat demain. Il aurait d'ailleurs tort de se priver. On le sait, le tournoi important c'est le Grand Prix de Jérusalem, le London Chess Classic est un bonus, alors autant lâcher les chevaux !

Maxime Vachier-Lagrave | Photo Lennart Ootes pour le Grand Chess Tour
Aronian - Ding Liren
Après 14...♘f6
Aronian - Ding Liren
Après 23...♕c8
Aronian - Ding Liren
Après 28...♔g8 ½-½

L'ouverture de la partie entre Levon Aronian et Ding Liren a été moins tranchante; une solide semi-Tarrasch : 1.d4 f6 2.c4 e6 3.f3 d5 4.c3 c5 5.cxd5 xd5 6.g3 xc3 7.bxc3 cxd4 8.cxd4 b4+ 9.d2 xd2+ 10.xd2 b6 11.g2 b7 12.0-0 0-0 13.fc1 d7 14.d3 f6, 1er diagramme, au lieu de 14...c8 et ½-½ (43) Benjamin,J (2544)-Javakhadze,Z (2459) Indianapolis 2016]. 15.e5 xg2 16.xg2 d5+ 17.f3 ac8 18.e4 b7 19.a3 Les Blancs sont un peu mieux grâce à leur centre, mais les Noirs sont solides, même si passifs. 19...h5 20.h4 fd8 21.xc8 xc8 22.c1 c7 23.c3 c8, 2e diagramme, dans lequel Levon Aronian juge qu'il n'a rien et trouve un perpétuel après 24.xa7 xc3 25.xf7+ h7 26.g6+ g8 27.f7+ h7 28.g6+ g8 ½-½, 3e diagramme. Un demi-point aisé pour Ding Liren. Levon Aronian a confié qu'avec le jet lag, il a préféré jouer quelque chose de sûr (safe).

Levon Aronian, Ding Liren et Magnus Carlsen | Photo Lennart Ootes pour le Grand Chess Tour
Classement général du Grand Chess Tour 2019
Les participants au London Chess Classic 2019

« Au bout du suspense dans un tournoi auquel il ne participait pas (Calcutta), Maxime est qualifié pour la finale du Circuit professionnel à Londres (Grand Chess Tour). L’élaboration du calendrier 2019 - sur lequel les joueurs n’ont eu aucune prise - a donné lieu plusieurs fois à un « embouteillage de dates ». Ainsi, Maxime participera à la finale du Grand Chess Tour du 1er au 9 décembre à Londres, puis devra se rendre directement à Jérusalem pour y disputer le Grand Prix FIDE qui décidera de l’attribution des deux dernières places pour le Tournoi des Candidats ; tout le monde sait qu’il s’agit là de l’échéance sportive la plus importante pour lui.

La question de savoir si l’enchaînement des deux tournois est opportun peut donc sembler légitime… Cependant, et au-delà du fait que Maxime n’est pas du genre à revenir sur ses engagements, il faut savoir qu’il se trouve dans l’obligation contractuelle de participer à la finale du Grand Chess Tour 2019. Un forfait non motivé par une raison impérieuse - dont les agréments de calendrier ne font pas partie - entraînerait automatiquement une très lourde pénalité financière, ainsi qu’une probable exclusion du Circuit pour l’année 2020.

Maxime se rendra donc à Londres ce dimanche, avec l’idée d’utiliser les 6 jours de jeu comme une préparation du plus haut niveau pour Jérusalem. »

Laurent Vérat, Manager de MVL

Formule, cadences, points et départage

Chaque match est disputé entre deux joueurs en deux parties classiques, deux parties rapides et quatre blitz. Toutes les parties de chaque match seront jouées, même si un match est décidé avant la fin. Toutes les parties, à l'exception de l'Armageddon (si nécessaire), comptent pour le classement FIDE approprié. Les couleurs pour les parties classiques seront déterminées par tirage au sort. Le joueur qui aura eu les Blancs dans la 1re partie classique aura les Noirs dans le 1er rapide et dans les blitz 1 et 3. Les vainqueurs de chaque demi-finale disputeront la finale, les perdants disputeront la 3e et 4e place.

Cadence des parties classiques : 130 minutes pour toute la partie avec un «délai» de 30 secondes par coup. Cadence des parties rapides : 25 minutes et un «délai» de 10 secondes par coup. Cadence des blitz : 5 minutes et un «délai» de 3 secondes par coup.

Chaque victoire en classique rapporte 6 points, une partie nulle 3 points, une défaite 0 point. Chaque victoire en rapide rapporte 4 points, une partie nulle 2 points, une défaite 0 point. Chaque victoire en blitz rapporte 2 points, une partie nulle 1 point et une défaite 0 point.

En cas d'égalité, un match en deux parties sera joué à la cadence de 10 minutes et un «délai» de 5 secondes par coup. Si l'égalité persiste, on recourra à un blitz «Armageddon» avec 5 minutes pour les Blancs, 4 minutes pour les Noirs, sans incrément ni «délai», où la nulle suffit aux Noirs pour l'emporter.

Programme du London Chess Classic 2019

DATEHeure (FR)Programme
2 décembre 2019
17.00 Demi-finale Classique partie 1
3 décembre 2019 17.00 Demi-finale Classique partie 2
4 décembre 2019 17.00 Demi-finale Rapide & Blitz & Tie-break (si nécessaire)
  17.00 Partie rapide 1
  18.30 Partie rapide 2
  20.00 Blitz 1
  20.30 Blitz 2
  21.00 Blitz 3
  21.30 Blitz 4
  22.15 Tie-break rapide 1 (si nécessaire)
  23.00 Tie-break rapide 2 (si nécessaire)
  23.45 Tie-break Armageddon (si nécessaire)
5 décembre 2019   Corporate Day – Pro Biz Cup
6 décembre 2019 17.00 Finale Classique partie 1
7 décembre 2019 15.00 Finale Classique partie 2
8 décembre 2019 15.00 Finale Rapide & Blitz & Tie-break (si nécessaire)
  15.00 Partie rapide 1
  16.30 Partie rapide 2
  18.00 Blitz 1
  18.30 Blitz 2
  19.00 Blitz 3
  19.30 Blitz 4
  20.15 Tie-break rapide 1 (si nécessaire)
  21.00 Tie-break rapide 2 (si nécessaire)
  21.45 Tie-break Armageddon (si nécessaire)

Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (118)

  • Shasha

    Bon visiblement nous ne seront jamais d'accord. Pour moi il est évident qu'un joueur qui arrive au sommet a un don pour ce qu'il fait et ce dans n'importe quel domaine. Certains sont naturellement plus doués que d'autres dés le départ et alors là seulement après avoir fait leurs preuves se font aider par d'autres pour se soulager d'une charge de travaille et progresser donc plus vite. Mais d'autres sont moins doués et auront beau avoir toute l'aide qu'ils veulent resteront bloqués à un certain niveau. Donc pour moi si Carlsen est aussi dominant aujourd'hui c'est avant tout grâce à son talent extraordinaire pour les échecs comme d'autres grands champions tel que Fischer et Kasparov. Il n'y a qu'un joueur comme ça par génération donc il faut plus que du travaille acharné même aidés par des logiciels et d'autres GMI pour un être un.
    Mais bon ce n'est pas la peine de continuer cette discussion cela ne mène à rien, je m'en vais suivre le Grand Prix de Jérusalem.

  • pat217125

    d'être entouré dès son plus jeune par d'excellents professeurs qui vous font travailler intelligemment en quantité et en qualité. Pour continuer à progresser quand on atteint un excellent niveau, il faut une équipe derrière vous, secondants et formateurs qu'a Carlsen depuis de nombreuses années maintenant et non depuis une époque récente seulement.

  • pat217125

    France, pour amener un enfant prometteur à un très bon niveau, il faut le faire "bosser" plusieurs heures par jour( je ne sais pas ce qu'en pensent leurs parents!!!!) j'ai appris cela avec effarement il y a quelques jours sur un autre site qui commentait en français le London Chess Classic.
    * travailler et jouer beaucoup aux échecs comme le disent tous les GM, affronter son intelligence à des situations de jeu nouvelles crée ce que les mathématiciens savent bien, le développement de l'intuition, c'est-à-dire sentir, deviner le ou les bons coups très vite. Le travail, la confrontation de son esprit aux échecs développe cette qualité si indispensable aux échecs, et cela personne n'en parle véritablement; on préfère parler de don, de qualité naturelle. Peut-être que le don justement consiste à être plus intuitif que d'autres joueurs.
    En conclusion, les qualités d'un joueur sont le résultat d'un équilibre entre la capacité intellectuelle à mémoriser, à développer l'intuition et la chance

  • pat217125

    Pour Shasha,
    Je n'ai jamais prétendu que Carlsen n'était pas doué pour ce jeu, tout au contraire, trouvant ce joueur très fort, en particulier quand moins de pièces restent sur l'échiquier et dans des moments où il sait "manoeuvrer" mieux que ses adversaires(cf commentaire précédent)et je partage votre point de vue MAIS:
    * je crois que vous minimisez l'importance et l'influence de son équipe sur la qualité intrinsèque de son jeu(cf article sur Anand paru aujourd'hui sur EE: l'Indien dit qu'il est plus facile maintenant de trouver des nouveautés grâce aux logiciels actuels mais qu'il est plus difficile de les comprendre tant ces nouveaux coups s'inscrivent dans des suites d'une profondeur de plus en plus grande, incompréhensible pour un joueur qui n'est pas entouré de nombreux GM parmi les meilleurs.
    *Vous sous-estimez le travail qu'a dû accomplir le jeune prodige enfant avec ses professeurs en pensant que son grand talent a fait l'essentiel pour l'amener à son niveau. Rien qu'en

  • pat217125

    Pour Patrick,
    Je m'étais déjà exprimé sur le sujet il y a deux ans pour la sélection des Candidats: la wild card avait été accordée à Vladimir Kramnik alors que d'autres joueurs, dont Maxime étaient plus méritants parce qu'ils avaient obtenu de meilleurs résultats que lui et avaient un ELO supérieur.
    Cette année, la Russie s'est encore débrouillée pour organiser le tournoi des Candidats au printemps prochain chez elle et ainsi justifier une wild card pour un joueur russe et ce, l'annonçant il y a quelques semaines déjà alors que la phase de sélection n'est même pas terminée!!! (cf commentaires de MVL que vous pouvez lire sur ce site)
    Enfin, le président de la FIDE est russe, élu après une campagne houleuse et l'on voit bien que la fédération russe exerce une "influence" sur les instances mondiales et ce, depuis des décennies. L'époque où l'URSS avait la main mise sur les échecs mondiaux n'est visiblement pas tout à fait terminée. Nous savons que Poutine s'intéresse aux échecs.