Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

London Chess Classic : Ronde 9

Maxime Vachier-Lagrave s'incline dans le second départage 0.5 à 1.5 face au champion du monde Magnus Carlsen qui remporte le « London Chess Classic » et le « Grand Chess Tour ».

Après le Norway Chess du 15 au 26 juin 2015 et la Sinquefield Cup du 21 août au 3 septembre 2015, le London Chess Classic vient clore le Grand Chess Tour 2015 du 3 au 14 décembre 2015. Tournoi en neuf rondes à la cadence de 2h00 pour 40 coups + 60 minutes pour le reste de la partie, avec un ajout de 30 secondes par coup à partir du 41e coup. Basé sur la liste Elo FIDE de janvier 2015, le Grand Chess Tour invite le top des grands-maîtres mondiaux. Chaque organisateur bénéficiant d'une wild-card, les organisateurs du London Chess Classic ont attribué l'invitation à Michael Adams, n°1 anglais depuis une vingtaine d'années. Le programme complet, les points et prix, ainsi que le système de départage se trouvent dans l'article de présentation.

Chacun de ces trois événements offre un montant de 300.000 dollars de prix et le vainqueur du Grand Chess Tour recevra un prix supplémentaire de 75.000 dollars. Le montant total des prix pour l'ensemble du circuit est de 1.050.000 de dollars. Site officiel www.londonchessclassic.com avec parties en direct. Commentaires en espagnol, anglais et américain.

Magnus Carlsen remporte le « London Chess Classic » après le tie-break contre Maxime Vachier-Lagrave et le norvégien remporte aussi le « Grand Chess Tour »

Départages à trois joueurs : MVL-Giri-Carlsen

Départage du dimanche 13 décembre 2015 à 19h45 (25+10)
Maxime Vachier-Lagrave 2773 - Anish Giri 2784 : 0-1 (43) Berlinoise
Anish Giri 2784 - Maxime Vachier-Lagrave 2773 : 0-1 (59) Défense Grünfeld
Départage du dimanche 13 décembre 2015 Armageddon (6-5 +3 à partir du 61e)
Anish Giri 2784 - Maxime Vachier-Lagrave 2773 : 0-1 (41) Début Réti
Départage du dimanche 13 décembre 2015 (25+10)
Magnus Carlsen 2834 - Maxime Vachier-Lagrave 2773 : 1-0 (57) Canal-Sokolsky
Maxime Vachier-Lagrave 2773 - Magnus Carlsen 2834 : ½-½ (51) Début Anglais

Première partie mvl VS. gIRI : Dans la première partie rapide Anish Giri a rapidement obtenu une position confortable. Maxime Vachier-Lagrave a alors pris un énorme retard à la pendule - 8'46" - 17'56" après le 21e coup pour s'orienter, mais les Noirs conservaient un léger avantage et dans tous les cas une partie beaucoup plus facile à jouer. 25.Tf1?! est un pas qui va conduire le Français à perdre son pion central 2 coups plus tard. 5'25" - 8'11". Heureusement le pion de plus des Noirs est doublé sur la colonne "ç", comme c'est très souvent le cas dans la Berlinoise. Maxime accelérait la cadence pour revenir à 3'51" - 4'44" après le 34e coup, mais Anish Giri ne lâchait rien et augmentait même son avantage. Coincé sur son aile-Roi, sans plan sur son aile-Dame, MVL abandonne au 43e coup.

Deuxième partie gIRI VS. mvl : Dans la deuxième partie rapide MVL place sa Grünfeld favorite - la première de tout le tournoi - et Anish Giri tente de calmer les ardeurs de son adversaire avec la variante 5.g3. Logique, une nulle suffit au Néerlandais pour passer. MVL évite l'échange des Dames et la position est égale après une quinzaine de coups avec encore de nombreuses pièces sur l'échiquier. Dix coups plus tard, les Dames malgré tout échangées, la position noire était bonne, mais il semblait difficile de jouer pour le gain. 12'02" - 12'27" après 26...Rf7. 27.Tc3?! était le premier coup d'Anish Giri critiqué par les commentateurs, avec raison puisque sur 27...Cd5! 28.Tc4 Cxf6 récupérait le pion sacrifié quelques coups plus tôt avec un très léger plus pour MVL, selon les machines et les commentateurs. 31.Fc5 Fg7 32.Fd4 Ff8 33.Fc5 forçait les Noirs à fuir la répétition avec 33...Fh6 et un affligeant 0.00 du module. 8'32" - 5'24". La situation restait cependant tendue, MVL luttait pour conserver un léger plus, mais le matériel était très réduit : Tour et Cavalier et 3 pions chacun. 46.Cd6?! Th2 47.Re4 Te2+ avec un peu plus d'une minute chacun. 49.Rc5?! Anish Giri vient d'enchaîner quelques imprécisions et l'avantage noir est maintenant évident ! Les Noirs gagnent un pion, la fin se joue en blitz et MVL égalise !

Armageddon gIRI VS. mvl : Maxime a remporté le tirage au sort et a choisi les pièces noires. Le Français égalise en moins de 20 coups face au début Réti du Néerlandais, qui doit absolument gagner ! Giri se trompe par 22.Tad1? Fg4?! n'est pas le plus précis, mais 23.Tb1? Ff5?! MVL non plus ne joue pas les meilleurs coup, même s'il conserve un léger avantage. La suite est plus facile à jouer et Maxime Vachier-Lagrave élimine Anish Giri ! Il lui reste « juste » à faire de même avec Magnus Carlsen !

Les parties des départages.

Première partie Carlsen vs. MVL : L'attaque Canal-Sokolsky du champion du monde a mené rapidement dans une position de type dragon avec un étau de Maroczy pour les Blancs. Carlsen possédait donc un avantage positionnel avec des chances de gains réduites pour Maxime. Avec 26.Te8, les Blancs commençaient à devenir menaçants et MVL tombait la veste. Le Grand Chess Tour twittait à ce moment là : « MVL doit battre Magnus pour se qualifier pour le Grand Chess Tour 2016. » Carlsen accuse du retard à la pendule et la position s'équilibre aux alentours du 33e coup. 5'16" - 15'53" après 33.Tc7 f5+ (=0.25 selon l'évaluation de la machine). Carlsen a pris son temps, secouant parfois la tête, comme mécontent. Pourtant, le Norvégien possède un pion passé sur la colonne "b" accompagné de son Roi. Les Noirs font confiance à leurs pions sur l'aile-Roi, mais ils doivent être très précis dans la finale de Tours. 46...h3?! est douteux, mais avec 10 minutes d'avance (Magnus 50 secondes), on se demande si MVL n'a pas voulu forcer le gain alors qu'il avait apparemment la nulle par 46...Td2+. Finalement, Carlsen se retrouve avec une Tour et 1 pion contre Tour. Alexander Grischuk aux commentaires affirmait que cette position était « théoriquement » nulle avec le pion "g", mais MVL ne trouve pas la bonne suite et s'incline :(

Deuxième partie MVL vs. Carlsen : De nouveau, Maxime Vachier-Lagrave se retrouve dos au mur avec l'obligation de l'emporter, mais face à son anglaise Magnus joue la symétrie... Les Dames sont échangées avant même le 20e coups et Carlsen ne semble toujours pas content. Levon Aronian, aux commentaires, expliquait : « Après avoir joué aux échecs toute la journée, aucune position ne semble satisfaisante. » Sur 19.Rf1? le module d'analyse bondissait en faveur des Noirs à cause d'une Tour blanche un peu perdue sur la septième rangée. 19...Rf8! 20.Tc7 seule case. 20...Ce6 21.Tc6 seule case aussi. Alexander Grischuk pensait que Maxime Vachier-Lagrave commençait à manquer d'énergie et que s'il jouait si vite c'est qu'il ne pouvait plus calculer. Carlsen joue 21...Td8?! au lieu de 21...Re7! avec un grand avantage, mais reste toutefois avec une position supérieure. Un sacrifice de qualité de Maxime n'y changera rien. Grischuk et Aronian, à qui on faisait remarquer les 14 minutes d'avance du Français, répondaient que même avec 5 secondes plus l'incrément pour les Noirs, c'était suffisant dans cette position technique. Levon Aronian sur la position de MVL : « C'est comme dans un match de football où vous êtes menés 3-0, avec deux minutes à jouer, et que vous jouez à 10. » Finalement, Maxime Vachier-Lagrave accepte la répétition des coups. La mauvaise nouvelle est que le Français se retrouve repoussé à la quatrième du « Grand Chess Tour », non qualifié pour l'édition 2016 !

Evidemment, avec le recul, il apparait évident que les départages prévus n'étaient pas adaptés à la situation. Après avoir joué sa partie contre Levon Aronian et éliminé Anish Giri en deux parties rapides plus un armageddon, MVL n'avait plus assez de force pour lutter à armes égales contre Magnus Carlsen qui attendait le vainqueur du premier départage. Hikaru Nakamura twittait d'ailleurs :

« Le Grand Chess Tour est une idée intéressante, mais ces tiebreaks ne sont pas bons. Tout le monde doit jouer l'autre pour des prix de cette ampleur. »

« Très déçu de la façon dont ces tiebreaks qui étaient censés départager seulement la première place repoussent Maxime Vachier-Lagrave de la 3e à la 4e place, hors du Grand Chess Tour 2016. »

Magnus Carlsen et Maxime Vachier-Lagrave | Photo Ray Morris-Hill | (DR)
  • Départage à deux joueurs : Il y aura un match de deux parties rapides à la cadence de 25 min. + 5 sec. Un tirage au sort décidera quel joueur a les pièces blanches dans la première partie. Si l'égalité persiste on aura recours à un blitz «mort subite» avec 6 minutes pour les Blancs, 5 minutes pour les Noirs - plus un incrément de 3 secondes par coup à partir du 61e coup - où la nulle suffit aux Noirs pour l'emporter. La couleur sera déterminée par un tirage au sort effectué par l'arbitre en chef, le gagnant choisira la couleur.
  • Départage à trois Joueurs : Les deux joueurs placés en dessous selon le tie-break joueront un match de deux parties rapides à la cadence de 25 min. + 5 sec. Un tirage au sort décidera quel joueur a les pièces blanches dans la première partie. Si l'égalité persiste on aura recours à un blitz «mort subite». Le vainqueur jouera alors un match en conformité avec la procédure pour deux joueurs.

Le compte twitter du « Grands Échecs Tour » corrigeait un de ses tweets précédents par « Si Maxime Vachier-Lagrave bat Anish Giri et Magnus Carlsen, il y aura un autre départage pour le titre du Grand Chess Tour. »

classement final du London Chess Classic 2015

Pl. Joueurs Elo Nat Score 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Perf. +/-
1 Giri, Anish 2778 NED 5.5/9 X ½ ½ ½ ½ ½ ½ 1 ½ 1 2866 +11
2 Carlsen, Magnus 2850 NOR 5.5/9 ½ X ½ ½ ½ ½ 1 1 ½ ½ 2858 +1
3 Vachier-Lagrave, Maxime 2765 FRA 5.5/9 ½ ½ X ½ ½ ½ ½ ½ 1 1 2867 +13
4 Aronian, Levon 2781 ARM 5.0/9 ½ ½ ½ X ½ ½ ½ ½ ½ 1 2828 +6
5 Adams, Michael 2744 ENG 4.5/9 ½ ½ ½ ½ X ½ ½ ½ ½ ½ 2790 +6
6 Caruana, Fabiano 2787 USA 4.5/9 ½ ½ ½ ½ ½ X ½ ½ ½ ½ 2785 +-0
7 Grischuk, Alexander 2750 RUS 4.5/9 ½ 0 ½ ½ ½ ½ X ½ 1 ½ 2789 +5
8 Nakamura, Hikaru 2793 USA 4.0/9 0 0 ½ ½ ½ ½ ½ X 1 ½ 2741 -6
9 Anand, Viswanathan 2803 IND 3.5/9 ½ ½ 0 ½ ½ ½ 0 0 X 1 2703 -13
10 Topalov, Veselin 2803 BUL 2.5/9 0 ½ 0 0 ½ ½ ½ ½ 0 X 2617 -23
Résultats de la ronde 9 du dimanche 13 décembre 2015 à 15h00
Viswanathan Anand 2796 - Anish Giri 2784 : ½-½ (33) Berlinoise
Michael Adams 2737 - Fabiano Caruana 2787 : ½-½ (35) Espagnole Möller
Levon Aronian 2788 - Maxime Vachier-Lagrave 2773 : ½-½ (33) Anglaise
Magnus Carlsen 2834 - Alexander Grischuk 2747 : 1-0 (38) Canal-Sokolsky
Hikaru Nakamura 2793 - Veselin Topalov 2803 : ½-½ (36) Berlinoise
  • Et bien voilà, le moment de vérité tant attendu est arrivé ! Anish Giri et Maxime Vachier-Lagrave abordent la dernière ronde avec un demi-point d'avance sur leurs poursuivants. Evidemment, une victoire du MVL serait la cerise sur le gâteau de son excellent tournoi. Toutefois, rappelons sa déclaration de la quatrième ronde où il avouait que sa motivation n'était pas réellement de gagner ce cycle du Grand Chess Tour, mais de se qualifier pour l'année prochaine : « Je n'ai absolument aucune chance de me qualifier pour le [prochain] Grand Chess Tour si je ne termine pas dans le Top 3. Je pense que je dois être au minimum second et effectivement, premier ce serait encore mieux - pour être sûr ! » MVL était alors 7e au classement général. Etrangement, alors qu'il est maintenant premier ex-aequo, la place du Français dans les 3 premiers n'est toujours pas garantie, comme on peut le calculer à partir du tableau ci-dessous.
     
  • Douze parties classiques ont été jouées entre Levon Aronian et Maxime Vachier-Lagrave, avec 3 victoires chacun. MVL l'a même emporté avec les Noirs il y a moins d'un mois au championnat d'Europe par équipes. Il reste à connaître les intentions de l'Arménien avec les Blancs aujourd'hui car, malgré la déclaration de Maxime, c'est un lutteur et s'il existe ne serait-ce que la moitié d'une occasion de remporter le London Chess Classic et le Grand Chess Tour, il ne va pas se gêner pour « montrer qui c'est Raoul » !
     
  • Comme contre Magnus Carlsen, Anish Giri possède son +1 face à Viswanathan Anand avec les pièces blanches; un point acquis le 30 octobre 2015 lors du 8e Grand Slam Masters de Bilbao.
     
  • Le duel entre Magnus Carlsen et Alexander Grischuk a aussi une grande importance pour le classement final du tournoi et du « Grand Chess Tour » ! Le champion du monde mène par 3 victoires (avec les pièces blanches) à 1 contre le joueur russe, mais Grischuk l'a emporté avec les Noirs le 30 août 2015 à la Sinquefield Cup sur une variante Najdorf.
     
  • « Si l'un d'entre nous veut faire quelque chose, il doit gagner. Je ne sais pas qui Anish joue demain [Anand], mais je ne peux l'imaginer gagner avec les Noirs - dans cette partie, pas en général ! Il y a des chances, c'est sûr, mais je dois gagner, Grischuk doit gagner, Levon doit gagner... » Magnus Carlsen
     
  • N'oublions pas Fabiano Caruana et Michael Adams. Le joueur anglais mène sur le score de 6 victoires à 2 contre le néo-Américain. A noter que ces deux joueurs sont les seuls à n'avoir marqué que des nulles. Ce serait un comble qu'une victoire de l'un des deux vienne chambouler les classements avec le seul gain du tournoi !
     
  • Quant à Hikaru Nakamura et Veselin Topalov, s'ils n'ont plus rien à gagner dans ce London Chess Classic, ils peuvent toutefois encore venir compliquer les calculs finaux en cas de victoire.
Anand-Giri
Après 26...b6

Viswanathan Anand et Anish Giri ont récité la partie Carlsen,M (2863)-Anand,V (2792) Sochi 2014, ½-½ (122) jusqu'au 26...b6 qui abandonne le pion c7 du diagramme, au lieu de 26...Rd8 qui le défend. Le coup 26...b6 n'est pas une véritable nouveauté, puisqu'il a été joué dans la récente rencontre Motylev,A (2648)-Belyakov,B (2478) St Petersburg RUS 2015, 0-1 (45). Toutefois, Anand abandonnait immédiatement cette partie avec 27.Cg2 au lieu de 27.Th1. Sur 27...Tg8, l'ancien champion du monde se décide finalement à rétablir l'équilibre matériel en prenant le pion par 28.Fxc7. La partie est égale et une nulle saveur est arrivée après 28....Th8 29.Txh8+ Cxh8 30.Ce3 Cf7 31.Fg3 Ch6 32.Ff4 Cf7 33.Fg3 Ch6 ½-½.

Dialogue sur Twitter : Nigel Short : « J'ai montré à Anish Giri une importante nouveauté de Stockfish au 47e coup de cette ligne qui réduit l'avantage blanc de 0.15 à 0.08. » Mikhail Golubev : « Imaginez ce que pourraient dire Steinitz et Chigorin au sujet de la finale de la Berlinoise : "Batards, qu'avez-vous fait de nos échecs ! » Nigel Short : « Toutes les époques ont leur mode théorique, mais celle-ci est fastidieuse à couper le souffle. »

Anish Giri qui venait d'arriver en conférence de presse : « Des play-off sont très probables. Magnus a une position fantastique, Grischuk est en mode suicidaire... »

Adams-Caruana
Après 9.0-0
Adams-Caruana
Après 18.Fa2
Adams-Caruana
Après 32...Fe5

Le néo-Américain Fabiano Caruana a joué la relativement rare variante Möeller contre l'Espagnole de l'Anglais Michael Adams. Dès le 9.0-0 du premier diagramme il ne restait que peu de parties dans les bases de données. Les Noirs obtiennent une bonne partie et fans le deuxième diagramme ils gagnent [provisoirement] un pion par 18...dxe4 19.Cxe5 exd3 20.Cxg6 hxg6 21.Df3 Dc7 22.Tad1 De5 23.Fxf6 Dxf6, le pion est récupéré par 24.Txd3 et après 24...Tfd8 25.Dxf6 gxf6 26.Tfd1 Fe7, Nigel Short, encore lui, twittait : « Le jeu de Michael Adams contre Fabiano Caruana c'est comme un objet immobile par rapport à un objet immobile. » Et comme pour lui donner raison, les joueurs ont pratiquement tout échangé jusqu'à arriver dans le troisième diagramme après 32...Fe5 et une nulle peu après.

Michael Adams | Photo Ray Morris-Hill | (DR)
Aronian-MVL
Après 13.Fh3
Aronian-MVL
Après 22.Fc3
Aronian-MVL
Après 28...h4

Contre le début anglais de l'Arménien Levon Aronian, Maxime Vachier-Lagrave est rapidement sorti des grandes lignes (7...dxc6 au lieu de 7...bxc6) pour obtenir la position du premier diagramme après 13.Fh3. Cette partie Aronian-MVL est sans doute celle qui comporte le plus d'enjeu : victoire du London Chess Classic et Grand Chess Tour, ainsi qu'une qualification pour le Grand Chess Tour 2016 ! Excusez du peu ! Le directeur du London Chess Classic, Malcolm Pein, est venu expliquer les détails du tie-break, qui semblent encore plus compliqués que le complexe de la Berlinoise. Nigel Davies, aux commentaires, après que Malcolm Pein a dit que les départages pourraient mathématiquement se terminer à 3 heures du matin, lui a répondu : « J'aurais apporté ma brosse à dents si j'avais su. » Sur 13...Fxh3 14.Txh3 Rd7!? est le genre de coups difficiles à imaginer. 15.Td1+ Re6!? Voilà l'idée; le Roi noir se dirige vers l'aile-Roi où les faiblesses blanches se trouvent. C'est toujours plus facile à comprendre "après" :)  Le pion h4 d'Aronian pourrait devenir un problème, il sera difficile à défendre. Avançons un peu pour voir dans le deuxième diagramme le résultat du plan du Français après 22.Fc3. Beaucoup d'échanges ont eu lieu, les pions doublés noirs sont faibles, mais la Tour noire sera très active sur la colonne "d". La Tour d'Aronian en h3 est très mal placée. En revanche, la réponse 22...bxc4!? nous laisse perplexe... Nigel Short twittait : « Les finales exigent un calcul précis. Maxime Vachier-Lagrave sait que l'activité de sa Tour compensera sa structure de pions. » D'ailleurs, pour corroborer ce jugement, Levon Aronian a préféré donner un pion par 23.Th1 au lieu de prendre en c4 pour activer sa Tour. 23...cxb3 24.axb3 h5. MVL va maintenant rendre un pion de l'aile-Dame pour passer celui de l'aile-Roi. 25.Ta1 g5!? 26.hxg5+ Rxg5 27.Txa7 Rg6 28.Ta1 h4, troisième diagramme, avec un triste 0.00 affiché par les modules... Un avis confirmé par les joueurs avec les échanges qui suivent : 29.Rc4 Bb4+ 30.Rxc5 Txb3 31.Rxc6 Tb2 32.Th1 Txf2 33.Txh4 Rxf3 ½-½

Carlsen-Grischuk
Après 10.Cc3
Carlsen-Grischuk
Après 16.De2
Carlsen-Grischuk
Après 29...Dh4

Dans une attaque Canal-Sokolsky, Magnus Carlsen a varié de sa partie perdue contre Veselin Topalov avec le 10.Cc3 du premier diagramme, au lieu de l'extravagant 10.Ca3!? 0-1 (40) Carlsen,M (2853)-Topalov,V (2816) Saint Louis USA 2015. Une bonne idée du norvégien : on sait qu'il cherche des positions avec beaucoup de pièces, et une innovation précoce force son adversaire à réfléchir très tôt. Déjà à ce moment beaucoup parlaient du zeitnot de Grischuk à venir. 10...Tb8 11.Tf1!? Un coup inhabituel. 11...h6 12.Cf3 Cd3 13.Ce1!? Propose l'échange d'un pion doublé près du centre contre un pion de l'aile... Proposition acceptée par le Russe. 13...Cxb2. Temps : 1h24-1h02. 14.Fxb2 Txb2 15.Fxc4 Tb4 16.De2, comme dans le deuxième diagramme, où la plupart d'entre nous choisiraient sans hésiter les pièces blanches. 16...Fg7 1h16-0h48. 17.Cc2 Tb6 18.Tab1 0-0, au moins les Noirs ont roqué et ils conservent la paire de Fous. 19.Txb6 Dxb6 20.Ce3 e6, impossible d'abandonner le contrôle de la case d5. 21.f4 Rh8!? 1h01-0h24. 22.f5 a5 23.a4 Dd8 24.h3 De7 25.Fa6 Fxa6 26.Dxa6 Ch5. Levon Aronian et Maxime Vachier-Lagrave sont arrivés à ce moment-là aux commentaires et, à la surprise générale, MVL pensait que les Noirs [Grischuk] étaient mieux ! Devant la moue dubitative de Levon, et quelques analyses, le Français n'en était plus aussi sûr. Toutefois, après 27.Tf3 Tg8, le module d'analyse se contentait d'un nébuleux =0.20. 0h45-0h11. 28.Cb5 Fe5 29.Cg4 Dh4, troisième diagramme. Si Carlsen prend en e5, Grischuk a la nulle par échec perpétuel avec 30...De1 31.Tf1 Txg2+! etc. En revanche, 30.fxe6? est une faute qui aurait pu être sanctionnée par 30...Txg4! proposée par MVL en direct aux commentaires. Alexander, avec 7 minutes à la pendule, a continué par 30...fxe6?! et sur 31.Cxe5, l'échec perpétuel du coup précédent est encore valable, mais 31...dxe5 fut joué. 32.Dxe6 De1+? mais maintenant ça ne fonctionne plus à cause de la Dame blanche en e6 ! 33.Rh2 Txg2+?! 34.Rxg2 Dxd2 35.Rg1 De1 36.Tf1! 1-0.

Alexander Grischuk | Photo www.davidllada.com | (DR)

Prix et points des tournois et du Grand Chess Tour

Place Prix Place Prix
1er $75,000 5e $25,000
2e $50,000 7e $15,000
3e $40,000 8e $15,000
4e $30,000 9e $15,000
5e $25,000 10e $15,000
Place Prix
1er $75,000
2e $50,000
3e $25,000
   
   
Place Points Place Points
1er 13/12 5e 5
2e 10 7e 4
3e 8 8e 3
4e 7 9e 2
5e 6 10e 1

A gauche : les prix pour chaque tournoi du « Grand Chess Tour ». Au centre : les prix pour les 3 premiers de l'ensemble du « Grand Chess Tour ». A droite : les points obtenus par tournoi. 13 points si le vainqueur termine seul en tête, 12 points si vainqueur au départage.

Les Départages des points et des prix

En cas d'égalité pour la première place dans un tournoi les prix ne sont pas partagés. En cas d'égalité pour tout autre place, les prix sont partagés en parts égales entre les joueurs à égalité. Dans tous les cas, les points du Grand Chess Tour ne sont pas partagés, sinon qu'ils sont attribués en fonction d'un départage entre les joueurs à égalité. Le départage déterminera le vainqueur du tournoi, les autres positions et la répartition des prix. Le départage déterminera aussi les bénéficiaires de tous les prix spéciaux ou trophées qui ne peuvent pas être partagés, ou que les organisateurs ne souhaitent pas diviser. 1. Nombre de parties gagnées ; 2. Le résultat des rencontres directes ; 3. Système Sonneborn-Berger et 4. Système Koya.

En cas de départage la procédure est la suivante : le départage commencera seulement après une pause d'au moins 30 minutes après la conclusion de la dernière partie du tournoi classique impliquant un joueur dans le départage. L'intervalle entre les parties du départage ne doit pas être de moins de 5 minutes et si possible au moins 10 minutes. L'arbitre en chef et l'organisateur du tournoi seront habilités à raccourcir les délais pour le départage si cela est nécessaire.

  • Deux joueurs : Il y aura un match de deux parties rapides à la cadence de 25 min. + 5 sec. Un tirage au sort décidera quel joueur a les pièces blanches dans la première partie. Si l'égalité persiste on aura recours à un blitz «mort subite» avec 6 minutes pour les Blancs, 5 minutes pour les Noirs - plus un incrément de 3 secondes par coup à partir du 61e coup - où la nulle suffit aux Noirs pour l'emporter. La couleur sera déterminée par un tirage au sort effectué par l'arbitre en chef, le gagnant choisira la couleur.
  • Trois Joueurs : Les deux joueurs placés en dessous selon le tie-break joueront un match de deux parties rapides à la cadence de 25 min. + 5 sec. Un tirage au sort décidera quel joueur a les pièces blanches dans la première partie. Si l'égalité persiste on aura recours à un blitz «mort subite». Le vainqueur jouera alors un match en conformité avec la procédure pour deux joueurs.
  • Quatre joueurs : Les quatre joueurs sont classés par ordre de tie-break. Le numéro 1 jouera le numéro 4 et le numéro 2 jouera le numéro 3. Chaque paire de joueurs disputera un match de deux parties rapides à la cadence de 25 min. + 5 sec. Un tirage au sort décidera quel joueur a les pièces blanches dans la première partie. Si l'égalité persiste on aura recours à un blitz «mort subite». Les deux vainqueurs joueront alors un match en conformité avec la procédure pour deux joueurs.
     
  • Plus de quatre joueurs : Avec cinq, six ou sept joueurs, les joueurs seront classés selon le tie-break. La procédure à huit joueurs ci-dessous est applicable, mais les trois joueurs, deux joueurs et un joueur respectivement, placés en premier selon le tie-break recevront un laissez-passer au premier tour. Avec huit joueurs, les joueurs seront classés selon le tie-break pour un tournoi à élimination directe en match de deux parties rapides à la cadence de 25 min. + 5 sec. Un tirage au sort décidera quel joueur a les pièces blanches dans la première partie. Si l'égalité persiste on aura recours à un blitz «mort subite». Les appariement du premier tour seront : 1 vs 8, 2 vs 7, 3 vs 6, 4 vs 5. Dans le deuxième tour, le vainqueur du match 1 vs 8 jouera le vainqueur du 4 vs 5 et le vainqueur de 2 vs 7 jouera le vainqueur du 3 vs 6. Source http://www.londonchessclassic.com/gct_tiebreaks.htm

Publié le 25/12/2015 - 23:00 , Mis à jour le 10/01/2016 - 10:28

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (24)

  • johnsteed

    à zorglub, je crois que c'est selon le Sonneborn. Le joueur ayant le plus haut Sonnebborn était qualifié directement pour le départage.

    18/12/2015 18:33
  • cocolink

    Il me semble qu'il ne peut y avoir départage que pour la première place. En l'occurrence d'après le SB (puisqu'ex aequo pour les départages précédents), on a bien 1.Carlsen 2.Giri 3.MVL. D'après le règlement les 2 et 3 s'affrontent et le vainqueur rencontre le 1 pour déterminer le champion du London. Cela ne change rien ensuite pour les places suivantes, on garde le SB.

    17/12/2015 15:51
  • ZORGLUB94

    La question reste entière ; pourquoi ce n'est pas Carlsen qui devait affronter Giri en premier ? Ils ont le même nombre de point, le même nombre de victoires et ils ont tous les trois fait nul lors de leur rencontre. Alors cela a été tiré au sort ou bien les organisateurs ont fait un cadeau à Carlsen ?

    16/12/2015 22:03
  • EuropeEchecs

    @ZORGLUB94 : Tout ce que nous savons des départages se trouve dans l'article. Voir : Départage à deux joueurs et Départage à trois Joueurs, ainsi que : Le compte twitter du « Grands Échecs Tour » corrigeait un de ses tweets précédents par « Si Maxime Vachier-Lagrave bat Anish Giri et Magnus Carlsen, il y aura un autre départage pour le titre du Grand Chess Tour. » Et voir aussi les tableaux en images.

    15/12/2015 21:20
  • ZORGLUB94

    C'est effectivement un très étrange départage. Cela ressemble à la prime au champion du monde. On se demande même comment MVL peut terminer 3ème après avoir battu Giri au départage ? Europe échecs ne dit rien. Est-ce qu'il n'y comprennent rien aussi ?

    15/12/2015 21:15