Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Norway Chess - Ronde 3

Aronian gaffe et Kramnik bat Giri. Carlsen annule contre Caruana.

La deuxième édition du Norway Chess se déroule du 2 au 13 Juin 2014 à Stavanger (Norvège). Comme l'année dernière au Norway Chess 2013 remporté par Sergey Karjakin, les joueurs joueront dans des endroits différents pour promouvoir la région de Stavanger et les sponsors. Le Norway Chess est cette année sponsorisé aussi par Unibet, une société de jeux en ligne qui se trouve à Malte, autorisée en France, dont le logo ne peut pas être montré en Norvège en raison de restrictions légales. D'où le «no logo» sur l'affiche du tournoi. Site officiel http://norwaychess.com avec parties en direct.

Tournoi en neuf rondes, la 4e ronde se déroulera à Vågen VGS et la 6e à l'usine Aarbakke, à la cadence de 2h00 pour 40 coups + 60 minutes pour 20 coups + 15 minutes pour le reste de la partie, avec un ajout de 30 secondes par coup à partir du 61e coup. Toutes les parties débutent à 15h30, sauf la dernière à 14h30. La règle de Sofia est appliquée. Le départage prévu est : 1. Sonneborn Berger, 2. Nombre de victoires et 3. Nombre de victoires noires. Le «Scandic Hôtel Stavanger Forus» offre la salle de jeu principale et les joueurs sont logés au «Scandic Hôtel Stavanger City», flambant neuf, qui a ouvert ses portes au mois de mai.

   Lyse   Altibox   Aarbakke   Scandic   Stavanger Aftenblad

Nom Féd Date de naissance Elo
1 Magnus Carlsen Norvège 30 Novembre 1990 2881 1er
2 Levon Aronian Arménie 06 Octobre 1982 2815 2e
3 Alexander Grischuk Russie 31 Octobre 1983 2792 3e
4 Fabiano Caruana Italie 30 Juillet 1992 2791 4e
5 Vladimir Kramnik Russie 25 Juin 1975 2783 6e
6 Veselin Topalov Bulgarie 15 Mars 1975 2772 8e
7 Sergey Karjakin Russie 12 Janvier 1990 2771 9e
8 Peter Svidler Russie 17 Juin 1976 2753 13e
9 Anish Giri Pays-Bas 28 Juin 1994 2752 14e
10 Simen Agdestein Norvège 15 Mai 1967 2628 160e
De gauche à droite et de haut en bas : Magnus Carlsen, Levon Aronian, Alexander Grischuk, Fabiano Caruana, Vladimir Kramnik, Veselin Topalov, Sergey Karjakin, Peter Svidler, Anish Giri et Simen Agdestein.
Pl. Joueurs Elo Nat Score 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Perf. +/- Virtuel
1 Caruana, Fabiano 2791 ITA 2.5/3 X 1     ½         1 3081 +11 2802
2 Grischuk, Alexander 2792 RUS 2.0/3 0 X   1     1       2917 +5 2797
3 Kramnik, Vladimir 2783 RUS 2.0/3     X   ½       1 ½ 2920 +5 2788
4 Aronian, Levon 2815 ARM 1.5/3   0   X   ½   1     2730 -3 2812
5 Carlsen, Magnus 2881 NOR 1.5/3 ½   ½   X       ½   2775 -4 2877
6 Agdestein, Simen 2628 NOR 1.5/3       ½   X   ½ ½   2779 +6 2634
7 Topalov, Veselin 2772 BUL 1.0/3   0         X ½   ½ 2647 -5 2767
8 Karjakin, Sergey 2771 RUS 1.0/3       0   ½ ½ X     2613 -6 2765
9 Giri, Anish 2752 NED 1.0/3     0   ½ ½     X   2639 -4 2748
10 Svidler, Peter 2753 RUS 1.0/3 0   ½       ½     X 2657 -4 2749
Résultats de la ronde 3 du 5 juin à 15h30
Grischuk, Alexander 2792 - Aronian, Levon 2815 : 1-0 (40) Partie anglaise
Karjakin, Sergey 2771 - Agdestein, Simen 2628 : ½-½ (63) Défense française
Svidler, Peter 2753 - Topalov, Veselin 2772 : ½-½ (42) Sicilienne Najdorf
Carlsen, Magnus 2881 - Caruana, Fabiano 2791 : ½-½ (67) Défense Grünfeld
Giri, Anish 2752 - Kramnik, Vladimir 2783 : 0-1 (43) Catalane
Grischuk-Aronian
Après 12.Fd3

" Un dysfonctionnement de la mémoire " : c'est l'explication qu'a donnée Levon Aronian après sa défaite expéditive face à Alexander Grischuk. Alors que les joueurs sortent à peine de l'ouverture, les Blancs vont réussir à enfermer la Dame adverse. La chasse à la Dame a commencé dans la position ci-contre par 12.Fd3. Aronian aurait dû sagement retirer sa Dame par 11...Dd6, même si l'avantage des Blancs est conséquent. A la place, l'Arménien opte pour 12..e4 sans voir qu'il perd la Dame après 13.h5 Df5 14.Th4! exd3 15.Tf4. La Tour et le Fou obtenu en compensation sont largement insuffisants, et l'issue de la partie n'a jamais fait aucun doute. Après la partie, on a demandé à Aronian si il avait envisagé d'abandonner dès le 14e coup après son erreur, ce à quoi il répondit "J'ai surtout envisagé de me frapper".

 

Svidler-Topalov
Après 10.Dg4

Peter Svidler s'était préparé sur la Najdorf pour le tournoi des candidats. On en a eu la preuve avec sa nouveauté 10.Dg4 (voir diagramme). Ce coup ne perturbe pas son adversaire Veselin Topalov, et bientôt la Dame blanche doit battre en retraite par 12.Dg3 puis 13.Df2. Svidler continue à attaquer sur l'aile-Roi, ce qui conduit Topalov à effectuer le grand roque. Les pièces s'échangent progressivement jusqu'à aboutir à une finale de Tour complètement égale. La nulle est conclue après le contrôle de temps.

 

 

Giri-Kramnik
Après 42.De2

Dans une partie catalane qu'il joue aussi bien avec les Blancs qu'avec les Noirs, Vladimir Kramnik a dominé facilement Anish Giri. Malgré l'avantage des Blancs, le jeune joueur néerlandais a joué très passivement et sans plan apparent. Les Noirs ont eu tout loisir de masser leurs pièces sur le roque adverse. La principale préoccupation de Kramnik était de réussir à atteindre le contrôle de temps. Le 40e coup passé, la fin de la partie va se précipiter avec un enchaînement de coups douteux de la part des deux camps. Dans la position ci-contre, Kramnik aurait pu gagner directement par 42... Fxh3!. Il ne voit pas ce coup et répond 42...g6. Giri va lui offrir la victoire sur un plateau en gaffant par 43.Tc4. Les Blancs abandonnent après la réplique 43...Fxh3. 44.Fxh3 est impossible à cause du mat par 44...Dxh3, et sur 44.Txe4 alors 44...Fxg2+ 45.Rxg2 Cg5 46.Th4 (pour parer Dh3+) Dc6+ gagne le Fou c1.

Le duel au sommet de cette ronde opposait le n°1 mondial, Magnus Carlsen, au leader du tournoi, Fabiano Caruana.

Carlsen-Caruana
Après 25...g5
Carlsen-Caruana
Après 29...a5
Carlsen-Caruana
Après 38.fxg5

Avec les pièces blanches, le Champion du Monde se lance à l'offensive. Il commence par échanger le Fou de cases noires adverse  par 15.Fh6. Il poursuit l'attaque par la poussée du pion "h" (20.h4, 25.h5). L'avantage est clairement en faveur des Blancs grâce à l'activité de leurs pièces. Mais comme il le reconnaîtra à l'issue de la partie, Carlsen va commettre plusieurs erreurs de jugement ; la première survient dans la position du 1er diagramme, où le Norvégien joue 26.g3?! alors que 26.De3 maintenait l'avantage. En effet, le 26e coup blanc permet aux Noirs de contre-attaquer par 26...c6 qui ouvre la colonne "c". La situation de Carlsen se détériore quand il se rend compte que son adversaire peut jouer 29...a5 (2e diagramme), ce qui va le contraindre à sacrifier une pièce contre deux pions après 30.Cxb5 Fxb5 31.Txd4. Les Noirs n'ont pas d'avantage décisif, mais les Blancs vont devoir défendre de manière précise pour arracher le demi-point. La position se simplifie (3e diagramme) et Carlsen va échanger un maximum de pions, jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'un à Caruana. Les Blancs vont alors sacrifier deux pions pour pouvoir soutenir l'avancée de leur pion sur la colonne "b", et contraindre les Noirs à répéter les coups. Carlsen avait des sentiments mitigés après la partie, mais reconnaissait " une nulle quand vous avez une pièce de moins n'est pas un mauvais résultat."

Karjakin-Agdestein
Après 26.e6

Enfin il faut saluer la performance de Simen Agdestein. Après avoir obtenu deux nulles dans les précédentes rondes, il est passé très près de la victoire aujourd'hui face à Sergey Karjakin. Le Norvégien opte pour une partie très tactique en capturant le pion b2 après 9...Dxb2. Au 20e coup, Karjakin décide de sacrifier une qualité pour contraindre le Roi noir à rester au centre. Trois coups plus tard, il sacrifie un Cavalier pour ouvrir les lignes sur le Roi adverse. Dans la position du diagramme ci-contre, Agdestein va trouver le très bon coup 26...Fb6! : il rend une partie du matériel pour pouvoir roquer au coup suivant. Dans la finale avec une qualité de plus, les Noirs vont bloquer le pion blanc avancé en e7 avec leur Roi pour libérer la Tour de sa tâche défensive. Alors qu'il se dirigeait vers la victoire, Agdestein a poussé trop vite son pion (55...f3?), ce qui permet à Sergey Karjakin de sauver le demi-point.

Pas de parties le 6 juin, c'est une journée de repos.

Karjakin-Adgestein | Photo No Logo Norway Chess | (DR)

Publié le 05/06/2014 - 13:21 , Mis à jour le 13/06/2014 - 19:54

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (3)

  • EuropeEchecs

    @MathieuPeyrega : dysfonctionnement de la mémoire ;)

    05/06/2014 21:13
  • MathieuPeyrega

    Peter Kramnik ? :-)

    05/06/2014 21:07
  • metalgods

    c'est la première fois que je vois aronian perdre ainsi.et comme il le dit lui meme "un dysfonctionnement de la mémoire" est la raison la plus probable de cette défaite.

    05/06/2014 20:29