Radjabov-Mamedyarov

Belle nulle bien qu'attendue ! Suivre la dernière ronde opposant deux azéris, bon derniers du tournoi, n'est guère prometteur. Comme prévu la nulle arriva vite, pourtant j'apprécie cette partie, fort belle, et typique du dynamisme défensif requis par la Grünfeld.

Cet article est accessible aux abonnés au service Leçons par thème. Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous pour bénéficier de tous vos services

Pas encore abonné ? Découvrez la rubrique gratuitement !