Science sans conscience n'est que ruine de l'âme

Science sans conscience n'est que ruine de l'âme
Le chemin le plus sûr vers la maîtrise échiquéenne consiste à ne jamais jouer machinalement. Rien n'est plus triste que de voir un amateur jouer machinalement vingt coups de grand maître et ne pas savoir jouer correctement les idées de milieu de partie.

Cet article est accessible aux abonnés au Pack Intégral. Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous pour bénéficier de tous vos services

Pas encore abonné ? Découvrez la rubrique gratuitement !


Publié le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (7)

  • epimenide2

    La citation exacte : "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme", et non pas"homme". Rabelais, Pantagruel.

  • bbd4562

    Bonjour, la vrai citation est « Science sans conscience n’est que ruine de l'âme. » et ce n'est pas de Montaigne mais de Rabelais dans son roman "Pantagruel". A cette époque ça voulait dire "savoir sans comprendre ne sert à rien et ne permet pas de progresser". Phrase très moderne malgré ses presque 500 ans.

    • EuropeEchecs

      En effet, merci pour le message.

  • EuropeEchecs

    Merci pour vos messages, tout est rentré dans l'ordre.

  • Majorque

    Bonjour,

    Il y a un bug car la partie n'est pas accessible.

  • Delarche

    Effectivement, cette partie Lilienthal-Larsen n'a pas été mise en ligne (je suppose qu'il manque la liaison vers le pgn)