Smyslov – Liberzon, URSS 1968

Vassily Smyslov
24 mars 1921, les 100 ans de la naissance de Vassily Smyslov – « Les échecs ne disposent pas de lois absolues, valables dans toutes les phases du combat. S’il y en avait, les échecs perdraient leur charme et leur caractère inépuisable. » Smyslov – « Les grandes parties du passé » par Georges Bertola.


La première fois que j’ai observé Smyslov (1921-2010), à l’échiquier, c’était en 1968 à l’Olympiade de Lugano. Il était déjà un joueur légendaire mais n’était que 2ème réserviste ! Avec 10 victoires et 2 nulles, Smyslov réalisa la meilleure performance de l’olympiade avec 91,7% des points possibles et il reçut une montre Omega des organisateurs.

Vassily Smyslov en 1971 | Photo Douglas_Griffin https://twitter.com/dgriffinchess

Son palmarès était déjà très impressionnant, vainqueur des candidats à Zürich 1953 et Amsterdam 1956 et quatre championnats du monde. Le tournoi match de 1948 où il se classa second derrière Botvinnik, et trois matchs contre Botvinnik, en 1954 où il réussit un match nul (+7 -7 =10) pour remporter le titre en 1957 (+6 -3 =13) qu’il perdit l’année suivante dans le match revanche (+5 -7 =11).

Mais le plus étonnant est sa qualification en 1984, après avoir éliminé Hübner (le match s’était terminé sur une parfaite égalité et fut décidé à la roulette !), et Ribli pour se retrouver en finale contre Kasparov (-4 =9). Un véritable exploit, alors qu’il était âgé de 63 ans.

Garry Kasparov et Vassily Smyslov en 1984

Pourtant ce gentleman distingué n’a toujours pas été reconnu à sa juste valeur comme champion du monde. C’est celui sur lequel on a le moins écrit. Significatif est le fait que l’excellent livre du GM Mihail Marin « Learn from the Legend » consacre des chapitres aux champions soviétiques Botvinnik, Tal, Petrosian et Karpov et ignore Smyslov et Spassky.

Boris Spassky et Vassily Smyslov

Pourtant pendant une décennie, Smyslov était incontestablement l’un des meilleurs joueurs. Le duel qu’il a mené face à Botvinnik avec plus de 100 parties est comparable à celui qui a opposé Karpov à Kasparov. Son résultat dans ses trois matchs contre Botvinnik l’atteste, 18 victoires, 34 nulles pour 17 défaites !

Vassily Smyslov et Mikhaïl Botvinnik au Championnat de Moscou 1943
1re victoire sur son grand rival

Toujours très correct devant l’échiquier, Smyslov passait quelque peu inaperçu, peut-être à cause d’un manque de charisme mais c’était un homme cultivé et humble. Je me souviens que, lors de l’interzonal de Bienne en 1976, (il avait remplacé le GM Gennadi Kuzmin au dernier moment pour je ne sais quelle raison) Smyslov interrompit gentiment son adversaire dans une analyse post mortem, alors que ce dernier enthousiaste balançait des variantes à la vitesse de l’éclair avec ce commentaire : « Doucement jeune homme, à mon âge (55 ans) il me faut un peu plus de temps pour comprendre la position. »

Vassily Smyslov à Bienne en 1976

Depuis 1952, c’était la 6e édition du championnat d’URSS par équipes qui se joua à Riga en décembre 1968. Les équipes étaient composées de 8 membres. La victoire revint à l’équipe de « L’armée soviétique » avec quatre GMI sur les premiers échiquiers, Geller, Vasiukov, Liberzon et Lein.

Vassily Smyslov
Vladimir Liberzon

Smyslov,Vassily V - Liberzon,Vladimir URS Club Team-ch Riga (11.3), 23.12.1968. Anglaise [A25] [Smyslov & Kasparov]

1.c4 e5 2.c3 c6 3.g3 g6 4.g2 g7 5.b1

« L’idée de ce coup est de préparer immédiatement une offensive de pions sur l’aile-Dame. La première fois que j’ai utilisé 5.b1 c’était à l’Olympiade de Lugano contre le Maître roumain Ungureanu. » Smyslov

5...d6

Souvent les Noirs jouent 5...a5 pour empêcher l’expansion rapide des pions de l’aile-Dame avec la suite possible 6.d3 d6 7.e3 f5 8.ge2 f6 9.0-0 0-0 10.a3 et la poussée b2-b4 est possible.

6.b4 a6

« Il est normal que les Noirs souhaitent empêcher b4-b5 mais cette réplique a ses aspects négatifs qui seront mis en évidence dans les prochains coups quand l’ouverture de la colonne « a » facilitera le développement de l’initiative blanche. Dans ma partie contre Ungureanu, la suite fut 6...f5 7.b5 ce7 8.e3 f6 9.d4 avec un jeu actif pour les Blancs. » Smyslov. 1-0 (44) Smyslov,V-Ungureanu,E Lugano 1968.

7.e3 f5 8.ge2 f6 9.d3 0-0 10.0-0 d7?!

Après 10...♗d7?!

Peu convaincant, préparer immédiatement la contre-attaque sur l’aile-Roi semble la suite critique, par exemple 10...e7 11.a4 h8 12.b5 axb5 13.axb5 g5 14.f4 h6 15.d2 g6 0-1 (41) Miles,A (2555)-Browne,W (2545) Las Palmas 1977

11.a4

« La phase d’ouverture est terminée et les Blancs s’apprêtent à mettre en œuvre le plan stratégique principal . » Smyslov

11...b8 12.b5 axb5 13.axb5 e7 14.a3 e6 15.b3

« Avec l’intention de consolider ultérieurement la position en jouant d3-d4. » Smyslov

15...b6?!

« Stabilise l’aile-Dame mais affaiblit les cases blanches. » Smyslov
« Les Noirs ne peuvent répondre avec 15...c5? à cause de 16.bxc6 bxc6 17.xb8 xb8 18.xb8 xb8 19.xd6 et l’importance du Fou a3 devient évidente. » Smyslov
Le GM Yudovich a proposé 15...d7!? et si 16.d4 e4 17.d5 f7 18.d4 c5 avec une position aux chances égales.

16.d4

Après 16.d4

« Le début de l’offensive au centre. La menace est 17.dxe5 dxe5 18.fd1 avec une forte pression positionnelle. » Smyslov – Formulé autrement par le GM Bagirov : « Les Blancs s’emparent de l’initiative. »

16...e4

Sanctionné par « ? » par le maître Soultanbéiff qui ajoutait : - Après la poussée d5, trois cases vont se retrouver affaiblies, c6, e6 et d4. Il fallait jouer 16...d7 Soultanbéiff. – Ce n’est pas convaincant après 17.dxe5 car si les Noirs reprennent avec une pièce pour éviter d’ouvrir la colonne « d » ils ont des problèmes : 17...xe5 (17...xe5 18.d4 f7 19.d5 xd5? 20.c6 gagne du matériel.) 18.d5 le Cavalier ne peut être échangé car l’ouverture de la colonne « c » laisse les Noirs avec un pion très faible arriéré sur c7. 18...f7 19.d4

17.d5 f7 18.d4 d7?!

« Un développement illusoire, ici la Dame prive le Cavalier d’une importante case.» Kasparov. « Si 18...d7 j’avais l’intention de jouer 19.e6 xe6 20.dxe6 e5 (« Au lieu de 20…Ce5?!, nettement meilleur est 20...c5! 21.xc5 bxc5 avec une position peu claire, par exemple 22.f3 exf3 23.xf3 f6 24.d5 c6 avantage les Noirs. » Kasparov) 21.d5! et les Blancs sont clairement mieux. » Smyslov

19.b2

« Avant de passer à l’action, les Blancs disposent leurs pièces de la meilleure façon possible et, première chose, transférer le Fou sur la grande diagonale. » Smyslov

19...g5

Après 19...g5

« En prévision de l’initiative croissante de l’adversaire sur l’aile-Dame, les Noirs font tout leur possible pour créer du contre-jeu sur l’autre aile où ils ont accumulé un grand nombre de pièces. » Smyslov – « Pour amener le Cavalier sur e5 en passant sur g6. » Kasparov [Yudovich préférait 19...be8 mais après 20.ce2 g5 est forcé.

20.ce2

« Possible était 20.a1 avec l’idée 21.a6 mais le plan choisi par Smyslov me plaît davantage. » Kasparov

20...h8

Intéressant 20...be8!? qui transpose dans l’idée de Yudovich avec la variante possible 21.a1 g6 22.f4 exf3 23.xf3 e4!? += et les Noirs sont plus actifs que dans la partie.

21.a1 g6

Jugé fautif par le GM Barcza qui recommandait 21...a8 pour échanger une paire de Tours mais après 22.xa8 xa8 23.f3 permet d’ouvrir la colonne « f » avec avantage.

22.f4!

Après 22.f4!

« Étouffant dans l’œuf tout contre-jeu. » Smyslov — « Les Blancs ont joué à leur meilleur niveau et ont maintenant une position stratégiquement gagnée. Les Noirs n’ont pas de véritable contre-jeu et vont être envahis de tous côtés.» GM Raetsky

22...exf3?!

« Si 22...gxf4 23.xf4 xf4 24.xf4 et le pion f5 est condamné. » Smyslov
« Après 22...g4 23.a7 suivi de 24.c6 ou 24.e6 et la position noire n’est certainement pas enviable. » Smyslov
« Et pourtant il fallait jouer 22…g4 cherchant à créer quelque chose de similaire à une forteresse, même si dans ce cas les Noirs auraient risqué de mourir lentement étouffés. » Kasparov

23.xf3 e7?!

Si 23...e4!? 24.c6! e5 gagne la qualité avec toutefois des complications où les Noirs ont encore des ressources intéressantes.

24.c6 be8 25.ed4 fxd5?!

« Les Noirs optent pour une solution radicale. » La position est stratégiquement perdue après 25...g4 26.af1 e5 (26...g8 27.e4!) 27.xe5 xe5 28.xf5+- Ou si 25...fg8 26.af1 h6 27.xe7 xe7 28.xf5 avec avantage GM Raetsky

26.cxd5?

Qui sait pourquoi les commentateurs n’ont pas pointé 26.f2! se demanda Kasparov. Apparemment la situation est désespérée si 26...f6 (Une autre variante possible est 26...xe3 27.xe3 xc6 28.bxc6 xc6 29.xg5 xc4 avec 3 pions pour la pièce mais après 30.c1 les pièces blanches sont trop actives et le pion c7 doit tomber.) 27.xe7 xe7 28.c6 c8 29.xf5+-

26...xd5

Après 26...♗xd5

« En espérant obtenir des compensations suffisantes après 27.c2 xf3 28.xf3 g6 et les Noirs réussissent à s’activer. » Smyslov

27.xf5!!

Un sacrifice du Dame qui provoque une tempête sur l’échiquier.

27...xf5

L’acceptation est complètement perdante 27...xb3? 28.xg7+ g8 29.cxe7+ xe7 30.xf8 xf8 31.f2! ce petit coup subtil menace 32.Fc6 et il n’y a plus de défense (31.a8+ f7 32.d4+ (32.h3!+-) 32...g7 33.xb3+- GM Barcza) 31...g8 (31...f7 32.a8++-) 32.c6 d8 33.xe7+ xe7 34.a8+ g7 35.e8 gagne la Dame.
« N’est pas bon 27...xf5 à cause de 28.xd5 xb2 29.af1 avec un clouage mortel sur la colonne "f". » Smyslov

28.xg7+ g8

« Une belle défense. Inférieur était 28...xg7 29.c3+ et ici : 29...g8 (29...g6 30.xf5 xf5 31.f1 e6 32.d3+ g7 33.xe7 xg2 34.f5+ g8 35.d4+-) 30.xf5 xf5 31.e4 xe4 32.xe4 xe4 33.e1+- » Smyslov

29.xf5!!

Après 29.♖xf5!!

« Que se passe-t-il avec Smyslov, qui par ailleurs est un joueur pleinement positionnel, un homme tranquille et bon ? Ici, il se bat comme un tigre vorace ! Il veut sacrifier sa Dame et, cette fois, il faut la prendre. » Soultanbéieff

29...xb3 30.xg5 g6

« Sur 30...h6 suivrait 31.xe7+ et ici 31...xe7 (31...xe7 32.xh6+ h8 33.h5! g8 34.f1 et l’attaque ne peut avoir que du succès.) 32.a8+ e8 33.xh6+ h7 34.g7+ xg7 35.xg7 xa8 36.xa8 xg7 37.g4 et la finale de Fous est gagnée pour les Blancs. » Smyslov

31.h6 e6

« Evidemment pas 31...xe3 32.xg6+ hxg6 33.xe3+- ; Alors que si 31...h8 32.d4 c4 33.c6 h3 34.f5! avec la double menace 35.xe8 et 35.g2. » Smyslov

32.h4!

Après 32.h4!

« Cette poussée illustre les réelles intentions blanches, l’unique défenseur, le Cavalier g6, est lamentablement cloué. » Smyslov

32...xe3+ 33.h2 c3 34.f1 c4

« La Tour noire ne peut quitter la dernière rangée et les Blancs menacent la poussée h4-h5. » Smyslov

35.f2?!

Un autre moment critique de la partie qui a échappé aux commentateurs. Plus fort 35.f3! b2 36.h5 h8 (36...f7!?) 37.h3 e2 38.hxg6 hxg6 39.xg6 et l’avantage est incontestable (Kasparov). Cela reste à démontrer après 39...d5! 40.g7+ (40.f8+? h7-+) 40...xg7 41.xg7 xg7 42.g4 xf3 43.xf3 b2 44.d4 f6 45.c6 b4 semble offrir des chances égales.

35...e1 36.gf5

« Maintenant h4-h5 est inévitable et les Noirs n’ont pas de défense adéquate. » Smyslov

36...xb5?

Après 36...♗xb5?

L’erreur fatale ! Après 36...e6! 37.f6 h8 libère la case g8 pour amener le Fou en défense. (37...b1 38.e7+ h8 39.xe6+-) 38.f1 c3 39.h5 c5! et la position reste peu claire selon Kasparov. Après 40.g4 (40.hxg6 h5+-+) 40...e5 les Noirs ont l’avantage.

37.d2

« Ce coup conduit à un mat élégant. » Smyslov

37...b1 38.d5+ h8

« N’était pas meilleur 38...g7 avec la suite 39.f7+ h8 40.c3+ e5 41.xe5 dxe5 42.xc7 et dans cette position la Dame n’est pas en mesure de s’opposer à la menace 43.xe5+. » Smyslov

39.c3+ e5 40.xe5 dxe5 41.xe5 1-0

Après 41.♖xe5 1-0

« Une partie brillante mais cela peut surprendre que ni le vainqueur, ni le jury qui l’a élue meilleure partie de l’Informateur, n’ont accordé aucune attention à quelques finesses importantes trouvées par l’ordinateur comme 26.f2!, 35.f3! et 36…e6! » Kasparov.

Les analystes de l’époque ne disposaient pas d’un logiciel qui joue à plus de 3000 Elo alors que le champion du monde n’a pas encore franchi la barre des 3000 ! Les Grands-Maîtres Barcza, Euwe, Kotov et Vasiukov n’auraient peut-être pas mis le maximum de points. Cela reste une belle partie que chérissait particulièrement Smyslov dont ce mois-ci nous fêtons le 100e anniversaire de sa naissance le 24 mars 1921.

Smyslov,Vassily V - Liberzon,Vladimir URS Club Team-ch Riga (11.3), 23.12.1968

Smyslov fut influencé par Lasker pour son approche pragmatique, Capablanca pour la pureté de son style, Alekhine pour la richesse de son jeu combinatoire, Tarrasch pour le pouvoir de la logique, Rubinstein pour sa précision technique et Nimzovich pour ses idées novatrices. Un cocktail explosif qui est l’illustration de sa partie contre Vladimir Liberzon (1937-1996).

Vassily Smyslov | Photo Douglas_Griffin https://twitter.com/dgriffinchess

« Si l’on désire progresser, il faut tout d’abord comprendre et apprécier ce que ceux qui nous ont précédé ont réalisé. La beauté et l’harmonie, la grâce et l’intuition ainsi qu’une parfaite maîtrise de la technique, ce sont mes idéaux. Aux échecs, je suis un fervent partisan de l’idéal classique et je suis convaincu que les échecs devraient avoir comme finalité la recherche de la vérité, la seule possible vérité. Ni une riche imagination, ni une technique des plus raffinées ou l’analyse psychologique la plus approfondie ne peuvent transformer une partie en un chef-d’œuvre, à moins qu’elles ne recherchent la vérité. Séparément, ces qualités ne montrent que le talent du joueur d’échecs et rien de plus. » Smyslov

Smyslov a rarement joué en France, il faisait partie de la délégation soviétique qui s’était rendue à Paris en 1956 pour commémorer le 10e anniversaire de la mort d’Alekhine.

L’organisateur du tournoi des candidats de Montpellier 1985, Jean Py, se souvient :

5 champions du monde soviétiques

« Il était de notoriété publique dans le milieu échiquéen que l’ancien champion du monde d’échecs soviétique Vassily Smyslov était un très grand amateur d’opéra. Il avait d’ailleurs hésité au sortir de l’adolescence entre la carrière échiquéenne et la carrière lyrique (et avait pour habitude de dire avoir finalement choisi les échecs car il y était moins mauvais !). C’est donc avec empressement qu’il répondit favorablement ce dimanche 20 octobre 1985, journée de repos, à l’invitation d’assister à une représentation musicale. Nous nous rendîmes donc ensemble à l’opéra pour y rencontrer Eve Ruggieri et assister à un spectacle de musique classique qu’elle produisait alors dans le cadre d’une série télévisée intitulée “Musique au coeur”. Mais hélas d’opéra, il n’y eut point ! Seulement une longue séance de répétitions destinée à régler la prochaine émission de TV. Grand seigneur, Vassily Smyslov, certainement déçu, prétexta au bout de 10 minutes, une indisposition passagère et rejoignit son hôtel. »

Portrait de Vassily Smyslov – Montpellier 1985

Quelques recommandations de lecture :

Signées par le champion du monde 

  • 125 Selected Games -V. Smyslov (Pergamon Press1983)
  • Vasily Smyslov Endgame Virtuoso -V. Smyslov (Cadogan 1997)
  • Smyslov’s Best Games 1935-1957 V. Smyslov (Moravian Chess 2003)
  • Smyslov’s Best Games 1958-1995 V. Smyslov (Moravian Chess 2003)

Sur les championnats du monde.

  • World Chess Championship 1948 -P. Keres (Verhendel publishing 2016)
  • Botvinnik-Smyslov 1954, 1957, 1958 -M. Botvinnik (New in Chess 2009)
  • Match Botvinnik-Smyslov 1957 -A. O’Kelly (Les éditions du Marais)
  • Match-revanche Smyslov-Botvinnik 1958 -A. O’Kelly (Les éditions du Marais)

Biographies

  • Smyslov on the Couch -G. Sosonko (Elk and Ruby Publishing House 2018) ne contient pas de partie de Smyslov
  • Vasily Smyslov The Early Years 1921-1948 -A. Terekhov (Russel Enterprises 2020)
Vasily Smyslov The Early Years

Ce dernier ouvrage, dont il est annoncé un 2e volume, allie une solide documentation biographique et une analyse fouillée des parties du 7e champion du monde. Certainement un ouvrage qui sera bientôt une référence.

« Je tiens à remercier Gérard Demuydt pour la mise en ligne de mes articles et tous les lecteurs de leur soutien. » Georges Bertola

Georges Bertola dans Europe-Echecs
Georges Bertola dans Europe-Echecs

Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (5)

  • Icare

    Bravo et merci à Georges Bertola ... et son webmaster!

  • GeorgesBertola

    Azimut : C’est avec plaisir que je me rendrai à Paris pour un entretien avec Nicolas Giffard. Il faut encore attendre malheureusement car les problèmes posés par la pandémie sont toujours très présents. Merci pour l’intérêt que vous accordez à mes chroniques.

  • Azimut

    Georges Bertola et Europe Echecs @ :
    Merci à Georges et l'équipe d'Europe Echecs pour le relais de cet excellent article !
    Est-ce que Georges pourrait faire un article sur le Chess Max Center ( rue des feuillantines à Paris), où Nicolas Giffard MI était la figure de proue, dans les années 70/80, de cet illustre café parisien, tenu par un dénommé Max ?
    Cela serait un excelent coup de rétroviseur dans les Echecs franciliens !
    Bonne journée à toutes et à tous !

  • Kolty

    Pour qui souhaite progresser aux échecs, les parties de Smyslov sont d'un classicisme et d'une source d'enrichissement incomparables.
    Merci pour cet hommage

  • GeorgesHenri

    On ne remerciera jamais assez G.Bertola d'être capable de si bien conjuguer, le jeu, les enjeux, les hommes, et leur époque et de rendre tout cela vivant et désirable. Et aujourd'hui je tombe sur ceci de Smyslov " Doucement jeune homme, à mon âge (55 ans) il me faut un peu plus de temps pour comprendre la position. » Avec mes 73 ans, Combien j'apprécie par exemple M.Quenehen, R.Oney et quelques autres... et beaucoup moins certains autres très intelligents et vifs, mais tellement peu communicants, il faut le dire...