So – Wojtaszek, 2017

Majorité à l'aile dame : au premier abord cette partie ne m'avait pas sauté aux yeux, j'avais l'impression que, peu inspiré, Radoslaw Wojtaszek s'était fait marcher dessus par le nouvel ogre Wesley So. L'analyse m'a lourdement détrompé, le jeu du jeune américain est d'une précision diabolique et je suis incapable de me prononcer sur le moment de la faute décisive du Polonais !


Cet article est accessible aux abonnés au service Leçons par thème. Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous pour bénéficier de tous vos services

Pas encore abonné ? Découvrez la rubrique gratuitement !