Anish Giri coiffe Nodirbek Abdusattorov sur le poteau au Tata Steel Chess

Tata Steel Chess 2023

Anish Giri | Photo Lennart Ootes - Tata Steel Chess
Anish Giri l'emporte sur Richard Rapport et profite de la défaite du leader Nodirbek Abdusattorov pour épingler à sa boutonnière sa première victoire au Tata Steel Chess de Wijk aan Zee. Challengers : l'Allemand Alexander Donchenko qualifié au Masters 2024.

REVOIR LES PARTIES


En attendant la ronde 13...

Même si les chances sont minces, il pourrait y avoir jusqu'à un maximum de quatre joueurs à égalité au soir de la treizième partie. Pour cela, il faudrait que Nodirbek Abdusattorov, invaincu jusqu'à maintenant, perde avec les Blancs contre Jorden Van Foreest. Qu'Anish Giri obtienne le demi-point face à Richard Rapport. Que Wesley So l'emporte avec les Noirs contre Rameshbabu Praggnanandhaa. Et que Magnus Carlsen l'emporte lui aussi avec les Noirs contre Arjun Erigaisi. Nous aurions ainsi une égalité à 8 points.

Cependant, n'oublions pas que si Nodirbek Abdusattorov s'incline et que Anish Giri l'emporte, c'est le Néerlandais qui tirerait son épingle du jeu.

Le départage ne sert qu'à déterminer le vainqueur du tournoi. Les autres joueurs engagés dans ce départage se partagent la deuxième place. Dès que le vainqueur du tournoi est déterminé, les autres parties du départage ne seront plus jouées. Cliquez sur l'onglet « Les départages » pour connaître toutes les possibilités.

L'origine du trophée du Tata Steel Chess

Résultats de la ronde 13 du Masters 2023

Praggnanandhaa R (2684)
½-½
½½
So, Wesley (2760)
Gambit de la Dame - 52 coups
Erigaisi Arjun (2722)
0-1
01
Carlsen, Magnus (2859)
Début Réti - 56 coups
Aronian, Levon (2735)
0-1
01
Maghsoodloo, Parham (2719)
Najdorf 6.♗e2 - 59 coups
Keymer, Vincent (2696)
½-½
½½
Gukesh, D. (2725)
Nimzo-Indienne - 31 coups
Ding, Liren (2811)
½-½
½½
Caruana, Fabiano (2766)
Espagnole - 19 coups
Giri, Anish (2764)
1-0
10
Rapport, Richard (2740)
Richter-Rauzer 6...g6!? - 39 coups
Abdusattorov, Nodirbek (2713)
0-1
01
Van Foreest, Jorden (2681)
Sicilienne Taïmanov - 49 coups
Anish Giri  | Photo Maaike Brink - Tata Steel Chess

Anish Giri, né le 28 juin 1994 à Saint-Pétersbourg d'un père népalais (Sanjay Giri) et d'une mère russe (Olga Giri). Grand maître à moins de quinze ans, en 2009, Anish Giri a remporté les tournois de Malmö (2010), Reggio d'Émilie (2011-2012), Reykjavik (2017) et Shenzhen (en 2019), ainsi que le championnat d'échecs des Pays-Bas à quatre reprises (en 2009, 2011, 2012 et 2015).

En 2016 et 2020, Giri se qualifie pour le tournoi des candidats sur la base de la moyenne des classements Elo. En 2016, à Moscou, il finit sixième du tournoi des candidats après avoir annulé ses quatorze parties contre les sept autres participants. En 2020-2021, il finit troisième ex æquo après avoir battu Alekseïenko, Wang Hao, Ding Liren et Caruana.

Avec cette première victoire au Tata Steel Chess, Anish Giri peut enfin abandonner son statut de « Poulidor de Wijk aan Zee » après cinq places de deuxième : 2014, 2015, 2018, 2019 et 2021.

Extrait des classements Elo après le Tata Steel Chess 2023

Après à peine quelques minutes, les ouvertures choisies dans les parties importantes de la dernière journée, indiquaient clairement que cette dernière ronde ne serait pas soporifique, même si Ding Liren (avec une perte de 23 points Elo) et Fabiano Caruana (« qui n'a pas vraiment mis le feu au monde. » Peter Svidler), n'avaient plus rien à gagner et ont annulé en seulement 19 coups.

Nodirbek Abdusattorov 0-1 Jorden Van Foreest

Jorden Van Foreest, malgré les pièces noires, a joué 1.e4 c5 2.f3 e6 3.d4 cxd4 4.xd4 c6 5.c3 c7 6.e3 a6 7.f3 h5!? contre Nodirbek Abdusattorov, lui refusant ainsi une nulle tranquille, et offrant par la même occasion une chance à son compatriote Anish Giri. 8.0-0-0 b5!? Fermez vos livres et vos bases, il ne restait qu'une partie : 8...e5 9.g3 h4 10.h3 b5 11.f4 c4 12.xc4 bxc4 13.b1 ½-½ (13) Solak,D (2635)-Miladinovic,I (2545) Kragujevac 2016. 9.g3 xg3 10.hxg3 c5 11.g4 b7 12.f3 g6

Nodirbek Abdusattorov - Jorden Van Foreest, 12...g6

13.f5 xe3+ 14.xe3 e7 15.e2 d6 16.g5 f6 17.f4 Prend les cases de développement du Cavalier en g8. 17...fxg5 18.fxg5

Nodirbek Abdusattorov - Jorden Van Foreest, 18.fxg5

18...e5 19.d4 Au tour de Nodirbek Abdusattorov d'effectuer une proposition tacite de répéter la position. Refusée aussi avec 19...d8!? 19...c6 20.dd1 e5 21.d4 c6 ½-½, mais ce n'est pas certain que le refus ici soit une bonne idée. 20.hd1 h4 21.g4 c6 22.4d2 h5 23.e5! En quelques coups la partie plonge dans les complications avec ce pion g5 en prise.

Nodirbek Abdusattorov - Jorden Van Foreest, 23.e5

23...d5 24.e4! c8! 24...dxe4 25.xd8 xd8 26.f6 xg5! (26...xf6?? 27.exf6+ e8 28.xh5 gxh5 29.g6+-) 27.d7+ f8 28.xd8+ f7 29.xg8 xg2 30.f6 illustre la complexité de la position. Non seulement g5 est fragile, mais e5 ne l'est pas moins. 25.gf6?! Une imprécision selon la machine qui préférait 25.gf2 h8 26.d6 xe5 27.xc8+ xc8 28.e1. 25...h8 26.xg8?! Une autre, toujours selon la machine. 26...dxg8 27.f6 d8 28.e1

Nodirbek Abdusattorov - Jorden Van Foreest, 28.e1

Dans cette position Jorden van Foreest va rater 28...xe5! 29.xb5 h3! La pointe. 30.d3 h2 31.h1 avec un grand avantage, et jouer à la place l'inférieur 28...h3?! 29.gxh3 xh3 30.g4!? h4 Nodirbek Abdusattorov est toujours un peu moins bien, mais il a évité le pire. 31.b3 avec 6 minutes contre 26. 31...dh8 32.b2 h2 33.ee2 xe2 34.xe2 a5 35.a3 a6 36.e1 b4 37.a4

Nodirbek Abdusattorov - Jorden Van Foreest, 37.a4

Suite à la victoire d'Anish Giri sur Richard Rapport les cartes sont rebattues. Si Nodirbek Abdusattorov arrache le demi-point nous aurons un départage, si Nodirbek l'emporte il s'empare du trophée, et s'il s'incline, Anish Giri remportera son premier Tata Steel Chess !

37...d8 Maintenant que l'aile-Dame est fermée, Van Foreest revient s'en prendre aux pions affaiblis. 38.e2 xe2 39.xe2 f7 40.c3 bxc3+ 41.xc3 xg5-+ 42.b4 h3+ 43.b2 axb4 44.c2 f3 45.g4 d4 46.c8 b3+ 47.a2

Nodirbek Abdusattorov - Jorden Van Foreest, 47.a2

47...a3+ 48.b2 xa4 49.f6 b3 0-1

Après un superbe tournoi, la déception de Nodirbek Abdusattorov d'échouer en vue du port doit être immense. Saluons au passage le travail d'équipe entre les Néerlandais Anish Giri et Jorden van Foreest !

Photo Jurriaan Hoefsmit - Tata Steel Chess
Photo Jurriaan Hoefsmit - Tata Steel Chess

Nodirbek Abdusattorov est né le 18 septembre 2004 (18 ans), à Tachkent. En 2014, à neuf ans, il bat deux grands maîtres, Andreï Jyhalka et Rustam Khusnutdinov. En octobre 2017, il réalise sa troisième et dernière norme nécessaire au titre de grand maître. En 2021, il sort vainqueur du tournoi El Llobregat à Barcelone et de l'open Sunway de Sitges. 

En 2021, il remporte le Championnat du monde d'échecs de parties rapides en battant Ian Nepomniachtchi au départage, devenant ainsi le plus jeune champion du monde d'échecs (toutes cadences confondues). Lors de ce championnat, il aura battu Fabiano Caruana et Magnus Carlsen. En juin 2022, il remporte l'open de Charjah. En août 2022, il remporte l'Olympiade de Chennai en Inde : médaille d'or par équipe avec l'équipe d'Ouzbékistan et médaille d'argent individuelle au premier échiquier devant Magnus Carlsen. 

Le 19 janvier 2023, lors de la cinquième ronde, Abdusattorov bat le champion du monde Magnus Carlsen avec les Noirs. Un exploit qui le propulse en tête du classement du tournoi ; une place que l'Ouzbek n'abandonnera plus.

Excellemment préparé par Rustam Kasimdzhanov, un Ouzbek lui aussi, ancien secondant de Fabiano Caruana - vainqueur en 2004 du controversé Championnat du monde FIDE : organisé en Libye, les joueurs israéliens ne purent y participer et huit des dix meilleurs joueurs mondiaux refusèrent d’y jouer - Nodirbek Abdusattorov ne s'est jamais retrouvé en danger à Wijk aan Zee, sauf dans la dernière partie qu'il a perdue.

Anish Giri 1-0 Richard Rapport

De son côté, Richard Rapport, lui aussi avec les pièces noires, a ressorti une vieille ligne 1.e4 c5 2.f3 d6 3.d4 cxd4 4.xd4 f6 5.c3 c6 6.g5 g6!? contre Anish Giri. 7.xf6 exf6 8.b5 d7 9.c4 g7 10.xc6 xc6 11.0-0 0-0 12.d3 c8 13.d5!? au lieu de 13.b3 f5 14.exf5 xc3 15.bxc3 g5, etc. ½-½ (61) Motylev,A (2677)-Potkin,V (2684) Wijk aan Zee 2012

Anish Giri - Richard Rapport, 13.d5!?

13...e8 14.c3 d7 15.b5 c6 Proposition tacite de répéter la position. 16.c4 d7 17.fe1 Ce que le Néerlandais refuse. 17...f5 Une des possibilités de la ligne avec 6...g6!? - qui permet le doublement des pions sur la colonne « f » - est parfois de pousser ...f5 deux fois ! 18.b3 fxe4 19.xe4 f5 20.xe8+ xe8 21.d2 e6

Anish Giri - Richard Rapport, 21...e6

Case d5 aux mains des Blancs, pion isolé en d6, la position noire semble au bord du gouffre et pourtant ça tient. 22.d1 d7 23.h3 b5 24.f4 c5 25.e3 e5 26.e4 g7 27.f4 f6 28.g4

Anish Giri - Richard Rapport, 28.g4

Les choses ne se compliquent pas uniquement sur l'échiquier de Nodirbek Abdusattorov sinon qu'ici aussi. 28...h6 29.d5 xd5 30.xd5 c4 31.f3 e6 32.f5 gxf5 33.f4 e5 34.h5+ Et ici, le drame pour Rapport, le rêve pour Giri !

Anish Giri - Richard Rapport, 34.h5+

Tous les coups du Roi noir étaient bons : 34...g8 ; 34...f8 ; 34...h7 ; 34...h8 sauf celui de la partie 34...g6?? Anish Giri ne laisse pas passer une aussi belle occasion et trouve les meilleurs coups : 35.xd6! g5 36.d5! e1+ 37.g2 e7 38.xf5+ h4 La machine annonce mat en huit coups.

Anish Giri - Richard Rapport, 38.h4

Richard Rapport a abandonné après 39.g3+ 1-0 Le mat venait avec 39.g3 c5 40.f4 g5 41.xc5 g1+ 42.xg1 xf4 43.g2 f5 44.xf5 g5 45.d5 b4 46.f5#

« Il me semble qu'il est plus intelligent de se concentrer sur les échecs classiques cette année... J'espère qu'à la fin j'aurais un bon Elo et que je serais qualifié pour les candidats, c'est ce qui compte. » Anish Giri

Anish Giri | Photo Lennart Ootes - Tata Steel Chess

Arjun Erigaisi 0-1 Magnus Carlsen

N'oublions pas Magnus Carlsen qui, tant que les résultats des deux parties ci-dessus ne sont pas connus, conserve quelques chances, en cas de victoire sur Arjun Erigaisi, de participer à un départage. Après un début irrégulier ; qui laisse supposer que le Norvégien n'a rien préparé de particulier pour cette partie : 1.f3 f6 2.g3 b6 3.g2 b7 4.0-0 g6 5.c4 g7... Magnus vient de pousser 15...f5.

Arjun Erigaisi - Magnus Carlsen, 15...f5

16.f3 f4 17.a3 g5!? Ignore complètement la menace b4 de son adversaire. 18.b4 b7 19.g4 h5 20.h3 f7 21.f2 f8 22.g1 h7 23.f1 f6 Pas besoin de grandes explications : les Noirs vont tenter de monter une attaque directe sur le Roi ennemi.

Arjun Erigaisi - Magnus Carlsen, 23...f6

24.e1 Ce qui explique cette fuite du monarque blanc. 24...c8 25.b2 d8 26.d3!? Le module n'a pas vraiment apprécié ce coup. 26...f7!? Et celui-là non plus, joué en 40 secondes, et jouait à la place 26...hxg4 27.hxg4 axb4 28.axb4 c6! 29.dxc6 xc6. 27.d1 e7 28.c2 Magnus Carlsen se décide enfin à ouvrir les colonnes. 28...axb4 29.axb4 hxg4 30.hxg4 a1 31.b1 h2+ 32.g2 xg2+ 33.xg2 xb1 34.xb1

Arjun Erigaisi - Magnus Carlsen, 34.xb1

Et c'est le moment où Carlsen s'est décidé à sacrifier une pièce pour deux pions par 34...xg4!? 35.fxg4 xg4 36.f3 h3 37.h5! g4 38.e2! f1 39.d1 g2 40.g6 g5 41.bc3 f3 42.f1 g7 43.f5 h8 44.xf4 exf4 45.xf4

Arjun Erigaisi - Magnus Carlsen, 45.xf4

Pendant les parties entre Anish Giri et Richard Rapport d'un côté et de Nodirbek Abdusattorov et Jorden van Foreest de l'autre, Magnus Carlsen a obtenu une position gagnante. Malheureusement pour le Norvégien, cette victoire sera anecdotique.

45...f6 46.c1 f7 47.b5 a8 48.e5 dxe5 49.d2 d6 50.h6+ f7 51.xd6+ cxd6 52.g5 h8 53.e3 e4! 54.xb6 h2 55.g1 e2

Arjun Erigaisi - Magnus Carlsen, 55.e2

56.b5 d3+ 0-1 Si 57.a2 d1, ou si 57.c2 a3

« Je vais me reposer et ne pas jouer des échecs classiques pendant un moment parce que je suis un peu fatigué de ça après ces quelques semaines. » Magnus Carlsen

Magnus Carlsen  | Photo Maaike Brink - Tata Steel Chess

La 85e édition du tournoi Tata Steel Chess 2023 se déroule dans le village de Wijk aan Zee, aux Pays-Bas. Site officiel https://tatasteelchess.com

13 rondes à la cadence de 100 minutes pour les 40 premiers coups, 50 minutes pour les 20 coups suivants, et enfin, 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup. La treizième et dernière ronde démarre à 12h00.

« La triche est une menace. Nous devions faire quelque chose. Les joueurs sont heureux que nous prenions cela au sérieux », a déclaré Jeroen van den Berg au journal néerlandais de Volkskrant. À Wijk aan Zee, les mesures anti-triche sont plus strictes que jamais en 2023 : la retransmission en direct est retardée de 15 minutes, les joueurs sont scannés avant les parties, il y a un arbitre fair-play supplémentaire dans la salle de jeu, et les spectateurs ne sont pas autorisés à prendre de photos avec un téléphone portable.

Résultats de la ronde 13 du Challengers 2023

Donchenko, Alexander (2627)
1-0
10
Ivic, Velimir (2585)
Slave d'échange - 54 coups
Sindarov, Javokhir (2654)
1-0
10
Beerdsen, Thomas (2515)
Défense Caro-Kann - 50 coups
Vaishali, Rameshbabu (2425)
0-1
01
Tabatabaei, M. Amin (2686)
Sicilienne Najdorf - 40 coups
Adhiban, B.. (2610)
0-1
01
Warmerdam, Max (2616)
Défense Caro-Kann - 52 coups
Pechac, Jergus (2637)
0-1
01
L'Ami, Erwin (2627)
Espagnole - 49 coups
Supi, Luis Paulo (2608)
1-0
10
Mishra, Abhimanyu (2559)
Défense semi-Slave - 74 coups
Roebers, Eline (2361)
0-1
01
Yilmaz, Mustafa (2609)
Najdorf 6.♗d3 - 35 coups

Alexander Donchenko n'avait besoin que d'un demi-point pour terminer seul premier. Alors, une tranquille variante d'échange de la Slave : 1.d4 d5 2.c4 c6 3.f3 f6 4.cxd5 cxd5 5.c3 c6...

Alexander Donchenko - Velimir Ivic, 40.h5

Et puis, après 40.h5 Velimir Ivic se trompe lourdement par 40...a1+?? Sur 40...g5! 41.h2 a4 42.h3 xd4 43.g3 la partie restait équilibrée. L'Allemand obtient une position gagnante avec 41.h2 g6 42.g4+! g5 43.g7 xg4 44.h6, etc. 1-0 au 54e coup.

Avec 10 points sur 13, une performance Elo à 2787 et un gain de 27 points Elo, Alexander Donchenko peut enfin laisser éclater sa joie.

Alexandre Donchenko, hier après sa qualification au Masters : « Je n'arrive même pas à me sentir heureux, je me sens surtout épuisé. Cela finira par venir, mais pour le moment je ressens trop de pression interne pour me détendre et apprécier la victoire, j'espère que cela viendra. »

Marc Quenehen commente la partie du jour de l'édition 2023 du célèbre tournoi d'échecs Tata Steel.

Marc Quenehen est spécialisé dans l'enseignement de la stratégie aux échecs. Après avoir travaillé avec le GMI Iossif Dorfman, ancien entraîneur de Garry Kasparov, Marc se passionne aujourd'hui pour l'enseignement des principes stratégiques qu'il rend accessibles au plus grand nombre grâce à ses qualités de pédagogue.

« La minute stratégie » https://www.europe-echecs.com/la-minute-strategie ; « La minute finale » https://www.europe-echecs.com/la-minute-finale. Voir aussi sa chaîne YouTube.

La playlist du Tata Steel Chess 2023 de Marc Quenehen
La rubrique de Marc Quenehen dans la revue Europe-Echecs

Le classement du Masters 2023

L'ordre du classement des joueurs à égalité des points est : 1. le résultat de la rencontre directe, 2. Le Sonneborn-Berger, 3. Le nombre de parties jouées avec les pièces noires, 4. La performance Elo. – Voir aussi l'onglet des départages pour le classement final.

Le classement du Challengers 2023

Les résultats du Masters et du Challengers

Ronde 1
Van Foreest, Jorden ½-½ So, Wesley
Rapport, Richard 0-1 Abdusattorov, N
Caruana, Fabiano ½-½ Giri, Anish
Dommaraju Gukesh 0-1 Ding Liren
Maghsoodloo, P ½-½ Keymer, Vincent
Carlsen, Magnus ½-½ Aronian, Levon
Praggnanandhaa ½-½ Arjun Erigaisi
Ronde 2
So, Wesley ½-½ Arjun Erigaisi
Aronian, Levon ½-½ Praggnanandhaa
Keymer, Vincent 0-1 Carlsen, Magnus
Ding Liren ½-½ Maghsoodloo, P
Giri, Anish 1-0 Dommaraju Gukesh
Abdusattorov, N ½-½ Caruana, Fabiano
Van Foreest, Jorden ½-½ Rapport, Richard
Ronde 3
Rapport, Richard ½-½ So, Wesley
Caruana, Fabiano 1-0 Van Foreest, Jorden
Dommaraju Gukesh ½-½ Abdusattorov, N
Maghsoodloo, P ½-½ Giri, Anish
Carlsen, Magnus ½-½ Ding Liren
Praggnanandhaa ½-½ Keymer, Vincent
Arjun Erigaisi ½-½ Aronian, Levon
Ronde 4
So, Wesley ½-½ Aronian, Levon
Keymer, Vincent ½-½ Arjun Erigaisi
Ding Liren 0-1 Praggnanandhaa
Giri, Anish 1-0 Carlsen, Magnus
Abdusattorov, N 1-0 Maghsoodloo, P
Van Foreest, Jorden ½-½ Dommaraju Gukesh
Rapport, Richard ½-½ Caruana, Fabiano
Ronde 5
Caruana, Fabiano ½-½ So, Wesley
Dommaraju Gukesh ½-½ Rapport, Richard
Maghsoodloo, P 1-0 Van Foreest, Jorden
Carlsen, Magnus 0-1 Abdusattorov, N
Praggnanandhaa ½-½ Giri, Anish
Arjun Erigaisi ½-½ Ding Liren
Aronian, Levon 1-0 Keymer, Vincent
Ronde 6
So, Wesley 1-0 Keymer, Vincent
Ding Liren ½-½ Aronian, Levon
Giri, Anish ½-½ Arjun Erigaisi
Abdusattorov, N ½-½ Praggnanandhaa
Van Foreest, Jorden ½-½ Carlsen, Magnus
Rapport, Richard ½-½ Maghsoodloo, P
Caruana, Fabiano 1-0 Dommaraju Gukesh
Ronde 7
Dommaraju Gukesh 0-1 So, Wesley
Maghsoodloo, P 0-1 Caruana, Fabiano
Carlsen, Magnus 1-0 Rapport, Richard
Praggnanandhaa 1-0 Van Foreest, Jorden
Arjun Erigaisi 0-1 Abdusattorov, N
Aronian, Levon ½-½ Giri, Anish
Keymer, Vincent ½-½ Ding Liren
Ronde 8
So, Wesley ½-½ Ding Liren
Giri, Anish ½-½ Keymer, Vincent
Abdusattorov, N ½-½ Aronian, Levon
Van Foreest, Jorden 1-0 Arjun Erigaisi
Rapport, Richard 1-0 Praggnanandhaa
Caruana, Fabiano 0-1 Carlsen, Magnus
Dommaraju Gukesh 1-0 Maghsoodloo, P
Ronde 9
Maghsoodloo, P ½-½ So, Wesley
Carlsen, Magnus ½-½ Dommaraju Gukesh
Praggnanandhaa ½-½ Caruana, Fabiano
Arjun Erigaisi 0-1 Rapport, Richard
Aronian, Levon ½-½ Van Foreest, Jorden
Keymer, Vincent ½-½ Abdusattorov, N
Ding Liren 0-1 Giri, Anish
Ronde 10
So, Wesley ½-½ Giri, Anish
Abdusattorov, N ½-½ Ding Liren
Van Foreest, Jorden ½-½
Keymer, Vincent
Rapport, Richard ½-½ Aronian, Levon
Caruana, Fabiano ½-½ Arjun Erigaisi
Dommaraju Gukesh 1-0 Praggnanandhaa
Maghsoodloo, P 0-1 Carlsen, Magnus
Ronde 11
Carlsen, Magnus ½-½ So, Wesley
Praggnanandhaa 0-1 Maghsoodloo, P
Arjun Erigaisi ½-½ Dommaraju Gukesh
Aronian, Levon ½-½ Caruana, Fabiano
Keymer, Vincent ½-½ Rapport, Richard
Ding Liren ½-½ Van Foreest, Jorden
Giri, Anish ½-½ Abdusattorov, N
Ronde 12
So, Wesley ½-½ Abdusattorov, N
Van Foreest, Jorden ½-½ Giri, Anish
Rapport, Richard 1-0 Ding Liren
Caruana, Fabiano ½-½ Keymer, Vincent
Dommaraju Gukesh ½-½ Aronian, Levon
Maghsoodloo, P 1-0 Arjun Erigaisi
Carlsen, Magnus ½-½ Praggnanandhaa
Ronde 13
Praggnanandhaa ½-½ So, Wesley
Arjun Erigaisi 0-1 Carlsen, Magnus
Aronian, Levon 0-1 Maghsoodloo, P
Keymer, Vincent ½-½ Dommaraju Gukesh
Ding Liren ½-½ Caruana, Fabiano
Giri, Anish 1-0 Rapport, Richard
Abdusattorov, N 0-1 Van Foreest, Jorden
Ronde 1
Yilmaz Mustafa ½-½ Ivic Velimir
Mishra Abhimanyu 1-0 Roebers Eline
L'ami Erwin ½-½ Supi Luis Paulo
Warmerdam Max 1-0 Pechac Jergus
Tabatabaei M. Amin ½-½ Adhiban B.
Beerdsen Thomas ½-½ Vaishali Rameshbabu
Donchenko Alexander ½-½ Sindarov Javokhir
Ronde 2
Ivic Velimir ½-½ Sindarov Javokhir
Vaishali Rameshbabu 0-1 Donchenko Alexander
Adhiban B. ½-½ Beerdsen Thomas
Pechac Jergus 0-1 Tabatabaei M. Amin
Supi Luis Paulo ½-½ Warmerdam Max
Roebers Eline 1-0 L'ami Erwin
Yilmaz Mustafa ½-½ Mishra Abhimanyu
Ronde 3
Mishra Abhimanyu 0-1 Ivic Velimir
L'ami Erwin 0-1 Yilmaz Mustafa
Warmerdam Max ½-½ Roebers Eline
Tabatabaei M. Amin ½-½ Supi Luis Paulo
Beerdsen Thomas ½-½ Pechac Jergus
Donchenko Alexander ½-½ Adhiban B.
Sindarov Javokhir 1-0 Vaishali Rameshbabu
Ronde 4
Ivic Velimir 1-0 Vaishali Rameshbabu
Adhiban B. ½-½ Sindarov Javokhir
Pechac Jergus 0-1 Donchenko Alexander
Supi Luis Paulo ½-½ Beerdsen Thomas
Roebers Eline ½-½ Tabatabaei M. Amin
Yilmaz Mustafa 1-0 Warmerdam Max
Mishra Abhimanyu 0-1 L'ami Erwin
Ronde 5
L'ami Erwin ½-½ Ivic Velimir
Warmerdam Max ½-½ Mishra Abhimanyu
Tabatabaei M. Amin 0-1 Yilmaz Mustafa
Beerdsen Thomas 1-0 Roebers Eline
Donchenko Alexander ½-½ Supi Luis Paulo
Sindarov Javokhir 1-0 Pechac Jergus
Vaishali Rameshbabu ½-½ Adhiban B.
Ronde 6
Ivic Velimir ½-½ Adhiban B.
Pechac Jergus 0-1 Vaishali Rameshbabu
Supi Luis Paulo ½-½ Sindarov Javokhir
Roebers Eline 0-1 Donchenko Alexander
Yilmaz Mustafa ½-½Beerdsen Thomas
Mishra Abhimanyu ½-½ Tabatabaei M. Amin
L'ami Erwin 1-0 Warmerdam Max
Ronde 7
Warmerdam Max ½-½ Ivic Velimir
Tabatabaei M. Amin 1-0 L'ami Erwin
Beerdsen Thomas 1-0 Mishra Abhimanyu
Donchenko Alexander 1-0 Yilmaz Mustafa
Sindarov Javokhir 1-0 Roebers Eline
Vaishali Rameshbabu 1-0 Supi Luis Paulo
Adhiban B. 0-1 Pechac Jergus
Ronde 8
Ivic Velimir 1-0 Pechac Jergus
Supi Luis Paulo 0-1 Adhiban B.
Roebers Eline ½-½ Vaishali Rameshbabu
Yilmaz Mustafa 1-0 Sindarov Javokhir
Mishra Abhimanyu ½-½ Donchenko Alexander
L'ami Erwin ½-½ Beerdsen Thomas
Warmerdam Max ½-½ Tabatabaei M. Amin
Ronde 9
Tabatabaei M. Amin ½-½ Ivic Velimir
Beerdsen Thomas 0-1 Warmerdam Max
Donchenko Alexander 0-1 L'ami Erwin
Sindarov Javokhir 1-0 Mishra Abhimanyu
Vaishali Rameshbabu 0-1 Yilmaz Mustafa
Adhiban B. 1-0 Roebers Eline
Pechac Jergus ½-½ Supi Luis Paulo
Ronde 10
Ivic Velimir 0-1 Supi Luis Paulo
Roebers Eline ½-½ Pechac Jergus
Yilmaz Mustafa ½-½ Adhiban B.
Mishra Abhimanyu ½-½ Vaishali Rameshbabu
L'ami Erwin ½-½ Sindarov Javokhir
Warmerdam Max 0-1 Donchenko Alexander
Tabatabaei M. Amin 1-0 Beerdsen Thomas
Ronde 11
Beerdsen Thomas 1-0 Ivic Velimir
Donchenko Alexander 1-0 Tabatabaei M. Amin
Sindarov Javokhir ½-½ Warmerdam Max
Vaishali Rameshbabu ½-½ L'ami Erwin
Adhiban B. ½-½ Mishra Abhimanyu
Pechac Jergus ½-½ Yilmaz Mustafa
Supi Luis Paulo 1-0 Roebers Eline
Ronde 12
Ivic Velimir 1-0 Roebers Eline
Yilmaz Mustafa ½-½ Supi Luis Paulo
Mishra Abhimanyu 1-0 Pechac Jergus
L'ami Erwin 0-1 Adhiban B.
Warmerdam Max 1-0 Vaishali Rameshbabu
Tabatabaei M. Amin ½-½ Sindarov Javokhir
Beerdsen Thomas 0-1 Donchenko Alexander
Ronde 13
Donchenko Alexander 1-0 Ivic Velimir
Sindarov Javokhir 1-0 Beerdsen Thomas
Vaishali Rameshbabu 0-1 Tabatabaei M. Amin
Adhiban B. 0-1 Warmerdam Max
Pechac Jergus 0-1 L'ami Erwin
Supi Luis Paulo 1-0 Mishra Abhimanyu
Roebers Eline 0-1 Yilmaz Mustafa

Les parties du Tata Steel Masters 2023

Les parties du Tata Steel Masters 2023
Tata Steel Chess 2020

Les parties du Tata Steel Challengers 2023

Les parties du Tata Steel Challengers 2023

En attendant la ronde 12...

Malgré six nulles sur sept, la ronde d'hier n'a pas été totalement un coup pour rien. Elle a confirmé l'écroulement de Rameshbabu Praggnanandhaa ; seulement 0,5 point sur les quatre dernières rondes. Opposé aujourd'hui à un Magnus Carlsen qui doit absolument l'emporter pour jouer la victoire du Tata Steel Chess 2023 dans la dernière ronde, le jeune indien de 17 ans, avec les pièces noires, risque de ressentir à nouveau le goût amer de la défaite.

Magnus Carlsen ne peut d'ailleurs se payer le luxe d'une nouvelle partie nulle, puisque Wesley So, à égalité des points avec le Norvégien, affronte le leader Nodirbek Abdusattorov. Et une victoire de l'Américain le hisserait au même niveau que le joueur ouzbek.

Comme on a du mal à imaginer Anish Giri, seul deuxième après la ronde 11, l'emporter avec les Noirs sur Jorden Van Foreest, en cas de victoire de Wesley So, nous pourrions avoir ce soir quatre joueurs avec 7,5 points !

Dans le Challengers, le joueur allemand Alexander Donchenko, seul en tête, est opposé avec les pièces noires au maître international Thomas Beerdsen. Le Néerlandais a encore besoin de marquer un point pour réaliser sa troisième et dernière norme de grand maître, synonyme de titre !

Après sa défaite contre Richard Rapport, le Chinois Ding Liren perd sa deuxième place.

Résultats de la ronde 12 du Masters 2023

So, Wesley (2760)
½-½
½½
Abdusattorov, Nodirbek (2713)
Gambit Dame accepté - 41 coups
Van Foreest, Jorden (2681)
½-½
½½
Giri, Anish (2764)
Défense Ragozine - 79 coups
Rapport, Richard (2740)
1-0
10
Ding, Liren (2811)
Sicilienne 4.♕xd4 - 42 coups
Caruana, Fabiano (2766)
½-½
½½
Keymer, Vincent (2696)
Espagnole - 40 coups
Gukesh, D. (2725)
½-½
½½
Aronian, Levon (2735)
Défense Ragozine - 68 coups
Maghsoodloo, Parham (2719)
1-0
10
Erigaisi Arjun (2722)
Défense Grünfeld - 47 coups
Carlsen, Magnus (2859)
½-½
½½
Praggnanandhaa R (2684)
Semi-Tarrasch - 66 coups

Magnus Carlsen ½-½ Rameshbabu Praggnanandhaa

Magnus Carlsen a débuté par 1.f3 mais la partie a transposé dans une défense semi-Tarrasch après 1...f6 2.c4 c5 3.c3 c6 4.e3 e6 5.d4 d5 6.a3 dxc4 7.xc4 a6 8.d3 cxd4 9.exd4 g6 10.g5 g7 11.e4!? au lieu de 11.e4 h6 12.xf6 xf6 13.xf6+ xf6 14.0-0 0-0 comme dans ½-½ (27) Nepomniachtchi,I (2793)-Giri,A (2764) Almaty KAZ 2022. Rameshbabu Praggnanandhaa a continué avec 11...e7 12.h4 h6!? 13.xf6 xf6 14.d2.

Magnus Carlsen - Rameshbabu Praggnanandhaa, 11.e4!?

Jon Ludvig Hammer à la télévision norvégienne : « Il est assez clair que Magnus est toujours dans sa préparation. » 14...d5!? après 16 minutes de réflexion. La machine hésitait entre 14...f5 et 14...h5, ce dernier coup aurait d'ailleurs empêché 15.h5 g5 16.e5 g7!? Ce n'est évidemment qu'une impression, mais le jeu de Praggnanandhaa nous semble un peu timide pour résister au numéro un mondial. 17.xd5 Magnus Carlsen a jugé que son Fou de cases blanches ne servirait pas à grand-chose, et l'échange lui permet de cacher la faiblesse de son pion isolé derrière celle du pion isolé adverse. 17...exd5 18.0-0

Magnus Carlsen - Rameshbabu Praggnanandhaa, 18.0-0

18...e6 19.ae1 0-0 20.e3 f5 21.d1 e8?! 22.fe1!? Le module jouait 22.xf7!? d7 (22...xf7?! 23.f3+-) 23.e5 xe5 24.xe5 xe5 25.dxe5 d4 26.e2 d8.

Magnus Carlsen - Rameshbabu Praggnanandhaa, 22.fe1!?

22...e6 23.a4! b6 24.b3 c7 25.xb6?! La machine préférait prendre avec la Tour.

« Quand j'ai pris en b6 avec le Cavalier, c'était une erreur de calcul. En fait, je me demandais si je devais jouer xb6 ou xb6, j'ai réfléchi un peu, puis j'ai pensé que je n'allais pas comprendre, alors j'ai juste choisi l'un des deux, ils avaient l'air bien tous les deux, et immédiatement après avoir joué, j'ai réalisé que j'avais eu tort. » Magnus Carlsen

25...ab8 26.a4 xb3 27.xb3 xe5 28.dxe5

Magnus Carlsen - Rameshbabu Praggnanandhaa, 28.dxe5

Avec une évaluation à 0.00 de la part de https://analysis.sesse.net 28...a5 Finalement, Rameshbabu Praggnanandhaa se révèle être une noix pas aussi facile à croquer que l'on aurait pu le penser. 29.d1 g4 30.f3 d7 31.c3 c5+ 32.h2 d4 33.e4 dxc3 34.xd7

Magnus Carlsen - Rameshbabu Praggnanandhaa, 34.xd7

34...c2!! Superbe coup du jeune indien ! 35.xe8+ g7 36.b4 c3! Les Noirs vont obtenir une deuxième Dame. 37.f4 c1 38.f5

Magnus Carlsen - Rameshbabu Praggnanandhaa, 38.f5

38...c7 39.f6+ h7 40.f8 xe5+ 41.xe5 f4+ 42.g1 c1+ 43.f2 f4+ 44.e2 xe5+ 45.d3 xf6 La menace de mat en g7 a disparu et il ne reste qu'une finale de Dame à égalité de pions...

Magnus Carlsen - Rameshbabu Praggnanandhaa, 45... xf6

Que Magnus Carlsen va évidemment jouer pour tenter de valoriser sa petite majorité sur l'aile-Dame, un peu plus souple que celle des Noirs sur l'aile opposée. 46.e8 f1+ 47.d4 g7 48.e5+ g8 49.b8+ g7= 50.g3 d1+ 51.c5 xh5 Praggnanandhaa a pris un pion, mais la majorité blanche, accompagnée du Roi, est prête à avancer. 52.e5+

Magnus Carlsen - Rameshbabu Praggnanandhaa, 52. e5+

52...g8! 53.a4 d1 54.a5!? g1+ 55.d4 xg2 Engrange un second pion, mais évidemment les deux pions de l'aile-Dame courent. 56.b5 g4! Praggnanandhaa rappelle à son adversaire que lui aussi à des munitions. La Dame noire est superbement placée sur la grande diagonale, gardant un œil sur les cases de promotion.

Magnus Carlsen - Rameshbabu Praggnanandhaa, 56...g4!

L'Indien doit commencer à surveiller sa pendule : 0h44-0h10. 57.bxa6 g3 A tempo. 58.a7 a8 Évidemment le seul bon coup. 59.d6 g2 60.e5 f3 61.d8+ h7 62.a8 Au tour de Magnus Carlsen d'obtenir une seconde Dame.

Magnus Carlsen - Rameshbabu Praggnanandhaa, 62.a8

62...c3+ 63.d4 xd4+ 64.xd4 g1+ 65.d3 d1+ 66.e3 e1+ 66.d3 d1+ ½-½

Une partie et une finale jouées avec une grande précision de la part de Rameshbabu Praggnanandhaa, qui a su se remobiliser après quelques jours difficiles pour cette importante rencontre face au numéro un mondial.

Magnus Carlsen à TV2 : « C'est très frustrant. Dommage. J'oublie trop de choses. Il a trouvé une longue liste de "coups uniques". C'est un bon calculateur, donc c'était prévu. » Ajoutant qu'il avait initialement préparé cette ligne pour jouer contre Abdusattorov.

Magnus Carlsen, lorsque TV2 lui a parlé de l'opportunité 22.xf7!? : « Vous êtes sérieux ?? C'est fou. Je ne sais même pas quoi dire. Je n'ai pas pensé que je pouvais jouer ça. »

Au sujet de sa motivation pour sa partie contre Erigaisi dans la ronde 13, Magnus Carlsen a répondu : « Je ne sais pas du tout. En ce moment ma motivation n'est pas au mieux. Je dois voir si elle est là d'une manière ou d'une autre. Après une partie comme celle-ci, ce n'est pas le bon moment pour me poser cette question. »

Rameshbabu Praggnanandhaa - Magnus Carlsen | Photo Jurriaan Hoefsmit - Tata Steel Chess

Jorden Van Foreest ½-½ Anish Giri

Jorden Van Foreest est arrivé avec un nouveau plan contre Anish Giri. Après 1.d4 f6 2.c4 e6 3.f3 d5 4.cxd5 exd5 5.c3 b4 6.f4 e4 7.c1 c6 8.h4 f5 l'apparent anodin 9.e3!? ne l'est pas du tout, puisqu'il implique un sacrifice de qualité ! 9...xc3 10.bxc3 a3 et la Tour en c1 n'a pas de case de fuite. Évidemment, cela fait partie du plan de Jorden. 11.b1 xb1 12.xb1

Jorden van Foreest : « Je suis ravi de jouer le rôle du "spoiler" (gâcheur) et de faire de mon mieux pour ruiner le tournoi de certains ! »

Jorden Van Foreest - Anish Giri, 12.xb1

Le pion b7 est attaqué, le pion d5 est assez fragile, les Blancs ont la paire de Fous, dont un très bon Fou de cases blanches, et sur 12...0-0?! les Blancs pourraient lancer l'attaque par 13.g5. Anish a joué 12...b8 et Van Foreest a répondu a tempo avec 13.b3 et 13...d6!? a débouché sur la ligne apparemment forcée et jouée très rapidement. 14.xd5 xf4 15.e4+ e7 16.xf4 a3 17.e4+ e7 18.c2 d5 19.c4

Jorden Van Foreest - Anish Giri, 19.c4

Avec un pion pour la qualité et un centre imposant. Anish Giri a consommé ici 28 minutes avant de se décider pour 19...c3. 19...c3+ et 19...a5+ étaient aussi possible. 20.c5!? n'a en revanche coûté à Jorden van Foreest que le temps de revenir s'assoir. 20...b6!? La position se tend si l'on en croit les modules... 21.c4! Défend le pion a2 et prépare le petit roque. 21...bxc5 22.0-0 0-0 23.h5

Jorden Van Foreest - Anish Giri, 23.h5

Avec des pendules à 1h17 et seulement 27 minutes pour Anish Giri. 23...b4? Selon Peter Svidler, c'est la Tour qui aurait dû venir en b4. 24.g5! g6 25.d3 avec un avantage jugé décisif par la machine, au-delà des +3. Cependant, ici ce sont des humains et après 25...b6 26.dxc5?! laissait échapper une grande partie de l'avantage. Le gain s'obtenait par 26.c1! a4 27.e4 a3 28.c2 cxd4 29.xf7+!+-

Nigel Short : « C'est drôle comme il est facile de mal jouer l'attaque de Jorden van Foreest quand vous n'avez pas de moteur à côté de vous. »

26...c6 27.hxg6 xg6 28.f4 g7? Redonne un gros avantage à Jorden. 28...c6! pour boucher la diagonale du Fou par ...d5 était la bonne suite.

Jorden Van Foreest - Anish Giri, 28...g7?

29.c1!? La machine donne ici une ligne de gain inhumaine par 29.xf7!! gxf7 30.h2!! Totalement introuvable ! 30...e8 31.a3 xc5 32.xc3 xe3 33.xf7+ xf7 34.xc7+ e7 35.c4+ avec une attaque gagnante. 29...a4 30.e4!? b2 31.b3 La position est trop compliquée et échappe aux joueurs. 31...xb3 32.xb3 h8 33.b1 d3 34.c2 f5 35.xd3 fxe4 36.xe4 e7 37.b4 d8 38.f2 d2+ 39.f3 xa2 40.g4 h6

Jorden Van Foreest - Anish Giri, 40...h6

Anish Giri a réussi à survivre à l'attaque de Jorden van Foreest. Le point sera partagé au 79e coup au terme d'une longue finale tendue. Jorden Van Foreest a eu sa chance, mais Anish Giri s'est faufilé comme une anguille pour conserver des chances de jouer pour le gain du tournoi dans la dernière ronde.

Anish Giri - Jorden Van Foreest | Photo Jurriaan Hoefsmit - Tata Steel Chess

Wesley So ½-½ Nodirbek Abdusattorov

Wesley So n'a pas donné l'impression de vouloir bousculer le gambit dame accepté de Nodirbek Abdusattorov et a choisi une ligne tranquille : 1.d4 d5 2.c4 dxc4 3.f3 f6 4.e3 e6 5.xc4 c5 6.0-0 a6 7.dxc5 xc5 8.xd8+ xd8 9.e2 e7 10.bd2 d7 11.b3 b5 12.c4 bd7 13.d4

Wesley So - Nodirbek Abdusattorov, 13.d4

Cette position ne s'était rencontrée qu'une seule fois, dans 1-0 (55) Kazhgaleyev,M (2617) - Edouard,R (2509) Evry 2008. 13...hc8 au lieu de 13...e4. 14.b2 retrouvait ½-½ (19) Martirosyan,H (2586)-Ponomariov,R (2697) Batumi 2018, aussitôt abandonnée par 15.xc4 c7 16.fd1 ac8 17.f1 b4 18.ac1 e4 19.f3 La mer est calme sur cet échiquier.

Wesley So - Nodirbek Abdusattorov, 19.f3

19...b5 20.d3 c3 21.xc3 xc3 22.xc3 xc3 23.e2 f6 Nodirbek Abdusattorov n'a vraiment aucun problème.

Wesley So - Nodirbek Abdusattorov, 23...f6

Et les joueurs ont partagé le point au 41e coup. ½-½

Nodirbek Abdusattorov - Wesley So | Photo Jurriaan Hoefsmit - Tata Steel Chess

La 85e édition du tournoi Tata Steel Chess 2023 se déroule dans le village de Wijk aan Zee, aux Pays-Bas. Site officiel https://tatasteelchess.com

13 rondes à la cadence de 100 minutes pour les 40 premiers coups, 50 minutes pour les 20 coups suivants, et enfin, 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup. Toutes les parties démarrent à 14h00, sauf la dernière à 12h00.

« La triche est une menace. Nous devions faire quelque chose. Les joueurs sont heureux que nous prenions cela au sérieux », a déclaré Jeroen van den Berg au journal néerlandais de Volkskrant. À Wijk aan Zee, les mesures anti-triche sont plus strictes que jamais en 2023 : la retransmission en direct est retardée de 15 minutes, les joueurs sont scannés avant les parties, il y a un arbitre fair-play supplémentaire dans la salle de jeu, et les spectateurs ne sont pas autorisés à prendre de photos avec un téléphone portable.

Le 1er Alexander Donchenko et la dernière Eline Roebers | Photo Jurriaan Hoefsmit - Tata Steel Chess

Résultats de la ronde 12 du Challengers 2023

Ivic, Velimir (2585)
1-0
10
Roebers, Eline (2361)
Bogo-Indienne - 35 coups
Yilmaz, Mustafa (2609)
½-½
½½
Supi, Luis Paulo (2608)
Gambit de la Dame - 31 coups
Mishra, Abhimanyu (2559)
1-0
10
Pechac, Jergus (2637)
Italienne - 70 coups
L'Ami, Erwin (2627)
0-1
01
Adhiban, B.. (2610)
Défense Française - 82 coups
Warmerdam, Max (2616)
1-0
10
Vaishali, Rameshbabu (2425)
Anglaise - 42 coups
Tabatabaei, M. Amin (2686)
½-½
½½
Sindarov, Javokhir (2654)
Nimzo-Indienne - 46 coups
Beerdsen, Thomas (2515)
0-1
01
Donchenko, Alexander (2627)
Défense Caro-Kann - 22 coups

Dans une variante d'avance contre la Caro-Kann 1.e4 c6 2.d4 d5 3.e5 f5 4.h4 h5 5.c4 e6 6.c3 dxc4 7.xc4... La faute de Thomas Beerdsen 13.e3?! Il fallait jouer 13.b3!?, car sur 13...c5? les Blancs pouvaient répondre avec 14.d5!, a conditionné tout le reste de la partie.

Thomas Beerdsen - Alexander Donchenko, 13.e3?!

Maintenant 13...c5! exploite la faiblesse du pion e5 abandonné par la Fou. 14.d1 Si, 14.dxc5 xc5 15.xh6 (15.xc5 xc5) 15...xh6 16.a4 c6 17.xc5 xe5!. 14...g4! 15.b3 0-0 16.dxc5?! Mène à un simplification favorable aux Noirs.

Thomas Beerdsen - Alexander Donchenko, 16.dxc5?!

16...xc5 17.a4 xe3 18.xb6 xc1 19.xd7 xb2 20.xf8 xf8 21.d4 g6 22.ac1 Les Blancs ne pouvaient pas conserver leur qualité de plus.

Thomas Beerdsen - Alexander Donchenko, 22.ac1

22...xe5! 0-1 Et Thomas Beerdsen a jeté l'éponge. Si la Tour tente de s'échapper, par exemple avec 23.c7? les Noirs gagnent au moins une pièce légère par 23...xd4! Voire une Tour si 24.xd4?! f3+ 25.g2 xd4. Le Néerlandais devra encore attendre pour obtenir son titre de GMI. En revanche, Alexander Donchenko a déjà les deux pieds dans le Masters 2024, puisque même en cas de défaite demain - et victoire de Mustafa Yilmaz - le départage de la recontre directe entre l'Allemand et le Turc est en faveur de Donchenko.

En attendant la ronde 11...

Magnus Carlsen, sur ses chances de remporter le Tata Steel Chess Masters 2023 après sa 3e victoire en 4 parties : « Bien sûr, je me rends compte qu'il y a des possibilités, mais j'ai surtout fait un pas de plus pour réaliser un tournoi décent. J'ai réussi à retourner les choses dans le bon sens, je suis content de ça. Évidemment, c'est loin d'être encore entre mes mains, mais je vais continuer d'essayer. »

Anish Giri, qui affrontera Nodirbek Abdusattorov dans la onzième ronde, a déclaré après la ronde 10 : « Nodirbek est vraiment impressionnant jusqu'à présent, particulièrement aujourd'hui [mercredi], en ne jouant pas de manière ambitieuse [nulle en 27 coups contre Ding Liren] après [la partie de 7 heures contre Vincent Keymer]. Une très sage décision ! Probablement que son entraîneur, très sage, lui a recommandé de faire comme ça. Ce sera donc un grand défi pour moi de battre cette équipe de personnes très sages… mais je vais essayer ! »

Bon, cette fois, nous sommes bien dans la dernière ligne droite du Tata Steel Chess 2023. Après un départ plus que moyen, Magnus Carlsen est revenu comme un boulet de canon aux avant-postes et il reste trois rondes pour décider du vainqueur.

Comme nous l'avions écrit dans l'article précédent, le Norvégien a une fin de tournoi favorable. Déjà, il va doubler les Blancs : aujourd'hui face à Wesley So (+5 ; -1 ; =13 pour Magnus), demain contre le jeune Rameshbabu Praggnanandhaa, avant de terminer avec les Noirs face à Arjun Erigaisi.

Dans cette onzième partie, le duel entre Anish Giri et Nordibek Abdusattorov sera évidemment d'une énorme importance. Le Néerlandais enchaînera avec les Noirs contre Jorden Van Foreest, et terminera avec les Blancs contre Richard Rapport.

Quant au leader après la ronde 10, Nodirbek Abdusattorov, il double les Noirs. Après Anish Giri, ce sera au tour de Wesley So, puis enfin, avec les Blancs, Jorden Van Forrest.

Toutefois, les choses peuvent se compliquer encore un peu plus si Wesley So, Levon Aronian et/ou Fabiano Caruana rejoignent la fête. « Plus on est de fous, plus on rit ! » Ainsi, comme l'a très justement analysé Magnus Carlsen : « C'est loin d'être encore entre mes mains. »

Dans le Challengers, la course à la place qualificative au Masters 2024 reste ouverte. Mustafa Yilmaz et Alexander Donchenko n'ont qu'un demi-point d'avance sur Javokhir Sindarov. Juste derrière, Velimir Ivic et Amin Tabatabaei n'ont pas abdiqué leurs prétentions. Et n'oublions pas Adhiban Baskaran qui, après un début timide et 6 parties nulles, a aligné 3 victoires avant d'annuler sagement face à un des leaders.

Résultats de la ronde 11 du Masters 2023

Carlsen, Magnus (2859)
½-½
½½
So, Wesley (2760)
Nimzo-Indienne - 58 coups
Praggnanandhaa R (2684)
0-1
01
Maghsoodloo, Parham (2719)
Najdorf 6.h3 - 52 coups
Erigaisi Arjun (2722)
½-½
½½
Gukesh, D. (2725)
Berlinoise - 45 coups
Aronian, Levon (2735)
½-½
½½
Caruana, Fabiano (2766)
Anglaise - 39 coups
Keymer, Vincent (2696)
½-½
½½
Rapport, Richard (2740)
Pion Dame - 41 coups
Ding, Liren (2811)
½-½
½½
Van Foreest, Jorden (2681)
Défense Slave - 33 coups
Giri, Anish (2764)
½-½
½½
Abdusattorov, Nodirbek (2713)
Gambit Dame accepté - 29 coups

Suite au partage du point entre Levon Aronian et Fabiano Caruana, au terme du partie terne, Nigel Short twittait malicieusement : « Les joueurs ont généralement besoin de repos après une journée libre. »

Magnus Carlsen ½-½ Wesley So

Dans une défense Nimzo-Indienne, variante Rubinstein avec 4.e3, nous avons eu une position classique sur le thème du pion isolé en d4. 1.d4 f6 2.c4 e6 3.c3 b4 4.e3 c5 5.ge2 d5 6.a3 xc3+ 7.xc3 cxd4! 8.exd4 dxc4 9.xc4 c6 10.e3 0-0 11.0-0 b6, moment où les Blancs ont marqué une première pause, même si plus de 200 parties sont encore dans la base.

Magnus Carlsen - Wesley So, 11...b6

Magnus, après 17 minutes, a décidé de se débarrasser sans attendre de cette faiblesse, somme toute relative, par 12.d5, les coups les plus fréquents étant f3 et d3. 12...exd5 13.xd5 e6 Avec des pendules à 1h08 et 1h40 ! Aucun doute, Wesley sait exactement où il est. 14.xf6+ xf6 15.xe6 xe6

Magnus Carlsen - Wesley So, 15...xe6

Rien de passionnant ne se profile à l'horizon, mais Wesley So va devoir se battre contre la science des finales de son adversaire. Après 16.c1 il restait une partie dans la base : 0-1 (73) Rubinstein,A-Ahues,C Liege 1930, aussitôt abandonnée avec 16...ac8 17.a4 a5 18.f4 xc1 19.xc1 c8 20.c8 xc8 21.h3. Carlsen protège sa première rangée dans cette position équilibrée, même si, théoriquement, avec des pions sur les deux ailes, un Fou se révèle généralement un peu plus fort qu'un Cavalier. Wesley So aurait pu faire de même avec 21...h6, mais a préféré 21...c6.

Magnus Carlsen - Wesley So, 21...c6

22.a4 Wesley So, prudent comme un serpent, se méfie de l'eau qui dort et prend 25 minutes pour jouer 22...d7. Magnus Carlsen n'est pas pressé, alors 23.h2 e7, certainement avec l'idée d'échanger les Dames par 24...e5. 24.f3 évite l'échange. 24...e8 25.b3 h6 26.d5 e6!? Une décision responsable. Wesley So ne semble pas apprécier voir le numéro un mondial jouer « de la Dame ». 27.xe6 fxe6 28.g3 f7 29.f4

Magnus Carlsen - Wesley So, 29.f4

La suite nous dira si Wesley So n'a pas sauté de la poêle pour tomber dans les braises. 29...e5+ 30.f5 h5 31.d2 g6+ 32.e4 e6 33.c3 a6 34.f3 b5 35.g3 b4 36.e1 d4 37.xb4 xb3 Magnus n'a plus qu'une minute, mais la position est simple. 38.a5

Magnus Carlsen - Wesley So, 38.a5

38...d4 39.c3 b3 40.b4 d4 41.g4 e2 42.d2 g1 43.h4 e2 44.e1 c1= 45.gxh5 gxh5 46.c3 b3 47.f4 c5+ 48.e3 d7! 49.fxe5 xe5 50.f4 g6+ 51.g5

Magnus Carlsen - Wesley So, 51.g5

Wesley So se montre à la hauteur et a joué les coups précédents avec la plus grande précision. Il force maintenant le partage du point par 51...xh4! 52.xh4 d5 53.xh5 c4 Le pion blanc de la colonne « a » étant de la « mauvaise » couleur, Carlsen n'a plus aucune chance de gain. 54.g7 b4 55.f6 xa5 56.d8+ b5 57.h6 a5 58.xa5 xa5 ½-½ Cette fois, Magnus Carlsen a eu beau frapper le rocher, aucun torrent d'eau n'en a jailli.

Photo Lennart Ootes - Tata Steel Chess

Anish Giri ½-½ Nodirbek Abdusattorov

Dans un Gambit de la Dame accepté : 1.d4 d5 2.c4 dxc4 3.e4 e5 4.f3 b4+ 5.d2 xd2+ 6.xd2 exd4 7.xd4 f6... Après 13.xe6 il fallait en effet reprendre par 13...fxe6, car 13...xe6?! 14.d6 xd6 15.xd6 ad8 16.hd1 xd6 17.xd6 aurait laissé les Noirs sans aucune perspectives et les Blancs avec un avantage.

Anish Giri - Nodirbek Abdusattorov, 13.xe6

Toutefois, 14.d6 ad8 15.xe7 xe7 a laissé l'Ouzbek avec un pion isolé en e6, mais bon gardien des importantes cases d5 et f5. 16.xd8 xd8 17.d1 xd1+ 18.xd1 f7

Anish Giri - Nodirbek Abdusattorov, 18...f7

19.b4 cxb4 20.xb4 e5 Avec trois soldats pour garder la case d5, Nodirbek Abdusattorov peut maintenant avancer son pion sans risque. 21.e3 e6 22.c2 d7 23.c3 c5 24.c4 a4 25.d3 b6+ 26.b5 d7

Anish Giri - Nodirbek Abdusattorov, 26...d7

Le Roi blanc est très actif, alors que son homologue noir doit rester à la défense du pion isolé en e5. Bien que la machine accorde une égalité, la position blanche est plus facile. 27.c5+ xc5 28.xc5 g5 29.g3 ½-½

Anish Giri | Photo Lennart Ootes - Tata Steel Chess

Ding Liren ½-½ Jorden Van Foreest

La préparation assistée par ordinateur permet d'entrer dans des positions complètement folles, comme ce fut le cas entre Ding Liren et Jorden Van Foreest. Dans une Slave : 1.d4 d5 2.c4 c6 3.f3 f6 4.e3 f5 5.c3 e6 6.h4 e4 7.f3 g6 8.d2 bd7 9.xg6 hxg6 10.b3 dxc4!? 11.xb7 c5 12.b5 b8 13.c7+ e7 14.xa7 nous avons obtenu ça !

Ding Liren - Jorden Van Foreest, 14.xa7

On imagine que tous les entraîneurs du monde doivent interdire - avec raison - à leurs élèves de jouer de cette manière. 14...c8 15.dxc5 b7 16.a3 xc7 17.c6+ e8 18.cxd7+ xd7

Ding Liren - Jorden Van Foreest, 14...xd7

Et comme par miracle, l'horrible position noire est devenue acceptable... Mieux encore, sur 19.c3 b4! 20.c2 e5 21.xb4 Jorden van Foreest s'est emparé d'une initiative suffisante pour récupérer son pion après 21...xe3+ 22.e2 xe2+ 23.xe2 xb4 24.0-0-0 e7

Ding Liren - Jorden Van Foreest, 20...e7

25.d2 g5 26.c2 b6 27.a3 a4 28.b1 h4 29.g3 h3 30.d1 a5 31.e2 a4 32.d1 a5 33.e2 ½-½

Jorden Van Foreest - Ding Liren | Photo Jurriaan Hoefsmit - Tata Steel Chess

Rameshbabu Praggnanandhaa 0-1 Parham Maghsoodloo

Dans une Sicilienne Najdorf 1.e4 c5 2.f3 d6 3.d4 cxd4 4.xd4 f6 5.c3 a6 avec 6.h3, sur 6...e5 7.f3 c7 Rameshbabu Praggnanandhaa a placé l'étrange et totalement inconnu 8.h2!?.

Boris Avrukh remarquait : « Une ouverture moderne. Sur 10 coups dans l'ouverture, les Blancs en ont joué six avec leur Cavalier : g1 -f3 -d4 -f3 -h2 -g4 -e3 ! Cela semble être une idée assez forte. »

Toutefois, la partie a pris forme avec le sacrifice de pièce 17.f5!?

Rameshbabu Praggnanandhaa - Parham Maghsoodloo, 17.f5!?

Un sacrifice refusé par Parham Maghsoodloo par 17...xf5, alors que 17...gxf5!? était tout-à-fait envisageable. 18.exf5 d5! 19.h6 fd8 20.ad1 e4 21.g4 ca4 22.xa4 xa4 23.fxg6 hxg6 24.f4?! Offre un exemple de la raison pour laquelle on joue souvent le Roi en h1 avant de pousser f4 dans la Scilienne.

Rameshbabu Praggnanandhaa - Parham Maghsoodloo, 24.f4?!

24...b6+! 25.h1 f5 Avec la Dame en b6, le pion g6 est défendu. 26.g3 xb2 27.b1 c4 Avec un bon pion de plus et un centre de pions massif, les Noirs sont en route vers la victoire. 28.a4 h7 29.xc4?! xh6! Parham Maghsoodloo peut remercier son adversaire d'avoir solutionner son seul problème : les cases noires autour de son Roi. 30.b3 ac8 31.axb5 axb5 32.fd1 d4 33.f2 c3

Rameshbabu Praggnanandhaa - Parham Maghsoodloo, 33...c3

Avec un avantage noir décisif. Que la victoire de Rameshbabu Praggnanandhaa sur Ding Liren dans la ronde 4 semble loin. Le jeune Indien va encaisser sa troisième défaite en quatre parties. 34.a1 f6 35.a7 h4 36.f1 d3! 37.g3 dxc2!? 38.xd8?! xd8 39.gxh4 c1 40.xc1 xc1+ 41.g2

Rameshbabu Praggnanandhaa - Parham Maghsoodloo, 41.g2

Les derniers coups n'ont pas été les plus précis de part et d'autre, mais la position noire est bien entendu gagnante. 41...xh4 42.a6 c3 43.e6 c2+ 44.h1 f6 45.d7 g7 46.xb5 f2 47.a7+ h6 48.a6 d4! Rameshbabu Praggnanandhaa a joué sur la faiblesse du pion g6 pour repousser l'échéance, mais le pion passé de l'Iranien en e4 emporte la décision.

Rameshbabu Praggnanandhaa - Parham Maghsoodloo, 48...d4!

49.e8 e3 50.xg6+ h7 51.g1 [51.e6 e2 52.h5 f1+ 53.g2 e1] 51...e2 52.b5 h2+! 0-1 Si 53.xh2 xg1+ 54.xg1 e1+

Rameshbabu Praggnanandhaa - Parham Maghsoodloo, 52...h2+! 0-1
Parham Maghsoodloo - Rameshbabu Praggnanandhaa | Photo Jurriaan Hoefsmit - Tata Steel Chess

La 85e édition du tournoi Tata Steel Chess 2023 se déroule dans le village de Wijk aan Zee, aux Pays-Bas. Site officiel https://tatasteelchess.com

13 rondes à la cadence de 100 minutes pour les 40 premiers coups, 50 minutes pour les 20 coups suivants, et enfin, 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup. Toutes les parties démarrent à 14h00, sauf la dernière à 12h00.

« La triche est une menace. Nous devions faire quelque chose. Les joueurs sont heureux que nous prenions cela au sérieux », a déclaré Jeroen van den Berg au journal néerlandais de Volkskrant. À Wijk aan Zee, les mesures anti-triche sont plus strictes que jamais en 2023 : la retransmission en direct est retardée de 15 minutes, les joueurs sont scannés avant les parties, il y a un arbitre fair-play supplémentaire dans la salle de jeu, et les spectateurs ne sont pas autorisés à prendre de photos avec un téléphone portable.

Rameshbabu Vaishali Photo Lennart Ootes
Eline Roebers Photo Lennart Ootes

Résultats de la ronde 11 du Challengers 2023

Beerdsen, Thomas (2515)
1-0
10
Ivic, Velimir (2585)
Rossolimo - 55 coups
Donchenko, Alexander (2627)
1-0
10
Tabatabaei, M. Amin (2686)
Anglaise - 40 coups
Sindarov, Javokhir (2654)
½-½
½½
Warmerdam, Max (2616)
Sicilienne 5.♗d3 - 40 coups
Vaishali, Rameshbabu (2425)
½-½
½½
L'Ami, Erwin (2627)
Steinitz différé - 62 coups
Adhiban, B.. (2610)
½-½
½½
Mishra, Abhimanyu (2559)
Sicilienne Najdorf - 73 coups
Pechac, Jergus (2637)
½-½
½½
Yilmaz, Mustafa (2609)
Sicilienne Alapine - 31 coups
Supi, Luis Paulo (2608)
1-0
10
Roebers, Eline (2361)
Anglaise - 28 coups
Alexander Donchenko - Amin Tabatabaei, 25...h6

Les « pions pendants » constitués au 22e coup, n'ont pas tardé à montrer leur force avec la poussée 26.c5! exploitant le clouage du pion b6 sur le Fou en b7. Amin Tabatabaei pense régler le problème avec le douteux 26...xf3?!, mais après 27.xf3 bxc5 Alexander Donchenko gagne une qualité par 28.b7 b8 29.xb8 xb8 30.dxc5 xc5 31.b5 xb7 32.a6

Alexander Donchenko - Amin Tabatabaei, 32...a6

La pièce est récupérée après 32...e5 33.b1 d4 34.b4 c7 35.axb7 et le pion b7 immobilise une Tour. 35...c2 36.b2 g6 37.bc1 f3+ 38.h1 h4 39.c8+ h7 40.g1 1-0. L'Allemand s'empare ainsi seul des commendes du Challengers après le demi-point concédé par Mustafa Yilmaz à une des lanternes rouge du tournoi, Jergus Pechac. 

Alexander Donchenko - Amin Tabatabaei, 40.g1 1-0
Alexander Donchenko | Photo Jurriaan Hoefsmit - Tata Steel Chess

En attendant la ronde 10...

La ronde 9 a démontré une fois de plus que même les derniers d'un tournoi peuvent causer des soucis aux joueurs du haut de tableau. Dommaraju Gukesh, 16 ans, avec les pièces noires, peut être satisfait pour sa première prestation en classique face à Magnus Carlsen. Vincent Keymer, dernier aussi avec Gukesh, était gagnant contre le leader Nodirbek Abdusattorov, mais la finale était très difficile à jouer avec la précision requise. Finalement, c'est Anish Giri qui a réalisé la meilleure opération de la journée d'hier.

Pour sa fin de tournoi, le Néerlandais, avec 6 points, aura les Noirs contre Wesley So et Jorden Van Foreest, les Blancs face à Nodirbek Abdusattorov et Richard Rapport.

Magnus Carlsen, avec 5 points, aura les Blancs contre Wesley So et Rameshbabu Praggnanandhaa, les Noirs contre Parham Maghsoodloo et Arjun Erigaisi.

De son côté, Nodirbek Abdusattorov, avec 6,5, aura les Noirs contre Anish Giri et Wesley So, les Blancs contre Ding Liren et Jorden Van Foreest.

Ajoutons que Wesley So, avec 5,5 points, ainsi que Levon Aronian, Fabiano Caruana et Rameshbabu Praggnanandhaa, tous avec 5 points comme Carlsen, restent en course pour la victoire finale du Tata Steel Chess 2023, ce qui promet une fin de compétition palpitante.

Dans le Challengers, c'est chaud aussi. Mustafa Yilmaz, avec 6,5 points, est pris en chasse par Velimir Ivic, Alexander Donchenko et Javokhir Sindarov à un demi-point.

« La plupart des joueurs d'échecs s'entraînent plus ou moins uniquement pour les grands tournois d'échecs classiques, c'est donc ce que vous devez faire. Les échecs classiques restent toujours la part principale. » Vincent Keymer

Résultats de la ronde 10 du Masters 2023

So, Wesley (2760)
½-½
½½
Giri, Anish (2764)
Catalane - 34 coups
Abdusattorov, Nodirbek (2713)
½-½
½½
Ding, Liren (2811)
Berlinoise - 27 coups
Van Foreest, Jorden (2681)
½-½
½½
Keymer, Vincent (2696)
Espagnole - 96 coups
Rapport, Richard (2740)
½-½
½½
Aronian, Levon (2735)
Berlinoise - 31 coups
Caruana, Fabiano (2766)
½-½
½½
Erigaisi Arjun (2722)
Espagnole - 39 coups
Gukesh, D. (2725)
1-0
10
Praggnanandhaa R (2684)
Anglaise - 40 coups
Maghsoodloo, Parham (2719)
0-1
01
Carlsen, Magnus (2859)
Gambit Dame - 56 coups

Parham Maghsoodloo 0-1 Magnus Carlsen

Parham Maghsoodloo a eu droit à un début de partie « Carlsenesque ». Après 1.d4 d5 2.c4 e6 3.c3 f6 4.cxd5 exd5 5.g5 e7 6.e3 h6 7.h4 g4!? alors que 7...c6 aurait transposé dans la seule partie classique précédente jouée par ces deux joueurs : ½-½ (39) Maghsoodloo,P (2721)-Carlsen,M (2856) Mayrhofen AUT 2022.

Parham Maghsoodloo - Magnus Carlsen, 7...g4!?

Évidemment, ce coup de Fou n'est pas très apprécié par le module, mais l'objectif de Magnus Carlsen est simplement de poser des problèmes nouveaux à son adversaire. Ce qui rejoint le style de jeu d'Emanuel Lasker (1868-1941), qui a conservé le titre mondial le plus longtemps, soit 27 ans. Lasker privilégiait l'affrontement psychologique. Il disait d'ailleurs : « Je ne joue pas avec des pions blancs et noirs, privés de vie. Je joue avec des êtres humains, de chair et de sang. »

Vingt-trois minutes auront été nécessaires à l'Iranien pour continuer avec 8.a4+. 8...c6 9.d3 0-0 10.h3 Il était temps de poser la question au Fou aventureux. 10...h5 Après onze minutes, mais ce n'était rien comparé aux trente-quatre minutes consommées par Parham pour ramener sa Dame. 11.c2 0h43-1h20. 11...c5 12.g4!? Maghsoodloo ne se dégonfle pas ! « Tout bon joueur d'attaque transporte ce coup dans sa giberne ! » La suite semble forcée. 12...cxd4 13.exd4 g6 14.xg6 fxg6 15.xg6 xg4

Parham Maghsoodloo - Magnus Carlsen, 15...xg4

16.e6+ f7 17.hxg4 xh4 18.f3 f6 19.xf6 xf6 20.xd5 c6 21.d1 e8+

Parham Maghsoodloo - Magnus Carlsen, 21...e8+

22.e3? « La fin de partie aurait dû être annulée facilement, mais il a fait une énorme erreur avec 22e3. Et ça s'est passé étonnamment facilement. » Magnus Carlsen

22...e4 23.d5 b4 Nous connaissons tous la « philosophie » du Norvégien : « J'essaie de jouer 40 ou 50 bons coups et je défie mon adversaire d'en faire autant. Même si la position est simple ou semble simple, je tente de rester concentré et créatif, de trouver les possibilités qui s'y cachent. » 24.d6 c2+ 25.e2 xe3 26.fxe3 xg4

Parham Maghsoodloo - Magnus Carlsen, 26...xg4

27.d5!? d7 avec des pendules à 0h11 et 0h49. 28.f1? Après l'inattendu 27.d5!?, cette fois c'est une nouvelle faute ! L'idée est sans doute, sur le 28...xb2 de la partie, de continuer par 29.b1 pour tenter de déloger la Tour en d7 et forcer le passage de son pion passé, mais l'Iranien a joué 29.d3?! f6 30.d5?! b4

Parham Maghsoodloo - Magnus Carlsen, 30...b4

C'est terminé pour Parham Maghsoodloo et Magnus Carlsen va revenir à 0,5 point d'Anish Giri et un point du leader Nodirbek Abdusattorov, en compagnie de Wesley So - ne l'oublions pas. Le sprint des trois dernières rondes, après le jour de repos prévu demain, va valoir son pesant de cacahuètes. 31.fd1 f7 32.1d3?! joué avec 33 secondes à la pendule contre 40 pour le numéro un mondial. 32...e6 33.d2 a4 34.a3 xa3 35.xa3 xd5 36.xa7 xd6 37.e4+ d5 38.xf6+ gxf6 39.a5+ c4 40.f5 d6

Parham Maghsoodloo - Magnus Carlsen, 40...d6

Et le contrôle du temps est atteint dans cette position complètement gagnante pour Magnus Carlsen grâce au « candidat » sur la colonne « b ». 41.f4+ b3 42.f5 a4 43.f4+ a5 44.h4 b5 45.xh6 b4 46.e4 a4 47.e5 e6 48.xf6 xe5+ 49.d1 c5 50.a6+ b3 51.d6 a3 52.a6+ b2 53.d6 b3 54.d8 b1 55.d2 b2 56.a8 d5+ 0-1

Parham Maghsoodloo - Magnus Carlsen, 56...d5+ 0-1

Vous aurez bien entendu tous reconnu la position du pont de Lucena, qui sera atteinte après : 57.e3 c2 58.c8+ b3 59.b8+ c3 60.c8+ b4 61.b8+ b5.

La position dite de Lucena tire son nom du joueur espagnol Luis Ramírez Lucena, bien que cela soit impropre, cette position ne figurant pas dans son manuel des échecs Repetición de Amores e Arte de Axedrez de 1497. Elle apparait cependant dans le livre Il Puttino d'Alessandro Salvio en 1634.

Photo Jurriaan Hoefsmit - Tata Steel Chess

Dommaraju Gukesh 1-0 Rameshbabu Praggnanandhaa

Après sa belle partie, hier contre Magnus Carlsen, Dommaraju Gukesh s'est senti pousser des ailes, et dans une Anglaise symétrique : 1.c4 c5 2.f3 f6 3.c3 c6 4.d4 cxd4 5.xd4 e6 6.a3 e7 7.e4 0-0 8.f3 a5 9.d2 h5 10.g1 d5 a rapidement sacrifié un pion par 11.g4!? contre Rameshbabu Praggnanandhaa, ce qui a mené à une position tranchante sur 11...xg4 12.cxd5 exd5 13.xd5 c5 14.e2.

Dommaraju Gukesh - Rameshbabu Praggnanandhaa, 14.e2

14...f5! Et surtout pas 14...xf2+? 15.xf2 xf2 16.f6+ h8 17.xh5 1-0. 15.f4 f7 Et le module est passé à -2, considérant 16.g2? comme une grosse faute. 16.g5!? était à envisager, la prise en f2 n'étant pas une menace. Si 16...xf2+? (16...b3!?) 17.xf2 xf2 18.xf7 xe4 19.g5 1-0. Malgré les quarante-trois minutes de réflexion, Rameshbabu Praggnanandhaa n'a pas trouvé 16...fxe4! 17.g5 f5 18.xg4 xg4 19.c4+ h8 20.xc5 f5-+, a joué à la place 16...e7? et se sont les Blancs qui se retrouvent avec l'avantage après 17.e5!

Dommaraju Gukesh - Rameshbabu Praggnanandhaa, 17.e5!

17...cxe5 18.0-0-0 d6?! Praggnanandhaa n'est pas dans son assiette et enchaîne les coups inférieurs. 19.c3 xf3 20.xf3 e6. Peter Svidler a remarqué que ce n'est pas la première fois que Rameshbabu Praggnanandhaa ne réagit pas de la bonne façon à une attaque directe ; faisant référence à sa partie perdue contre Richard Rapport dans la ronde 8. Le GM russe a expliqué que le jeune indien avait tendance à vouloir « calmer le jeu » au lieu de rentrer dans les variantes tactiques.

Dommaraju Gukesh - Rameshbabu Praggnanandhaa, 20...e6

21.h3?! 21.xe6! xe6 22.h3 f6 23.xb7 f4+ 24.b1 e4+ 25.xe4 fxe4 26.d7! était le ligne de la machine. 21...e5? Laisse passer sa dernière opportunité : 21...xf4+ 22.xf4 f6 23.e1 f7 24.c4 e4. Dommaraju Gukesh a eu le temps de trouver le bon chemin : 22.xe6! xe6 23.hxg4 xc3 24.bxc3 d8

Dommaraju Gukesh - Rameshbabu Praggnanandhaa, 24...d8

Le mauvais placement de la Tour en g2 n'est évidemment pas une compensation suffisante pour la pièce de moins. 25.gxf5 xd1+ 26.xd1 a2 27.d3 e8?! 28.g4 xa3+ 29.d2 b2+ 30.c2 b6 31.a2+ h8 32.d4 h6+ 33.c2 h2 34.f7 xf2+ 35.b3 g8 36.c4 b8 37.e7 h5 38.g5 f3 39.h4 d1+ 40.b2 1-0. Une victoire de Dommaraju Gukesh qui élimine son compatriote de la course pour la victoire finale du Tata Steel Chess !

Dommaraju Gukesh - Rameshbabu Praggnanandhaa, 40.b2 1-0

La 85e édition du tournoi Tata Steel Chess 2023 se déroule dans le village de Wijk aan Zee, aux Pays-Bas. Site officiel https://tatasteelchess.com

13 rondes à la cadence de 100 minutes pour les 40 premiers coups, 50 minutes pour les 20 coups suivants, et enfin, 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup. Toutes les parties démarrent à 14h00, sauf la dernière à 12h00.

Dernier jour de repos au Masters et au Challengers jeudi 26 janvier.

« La triche est une menace. Nous devions faire quelque chose. Les joueurs sont heureux que nous prenions cela au sérieux », a déclaré Jeroen van den Berg au journal néerlandais de Volkskrant. À Wijk aan Zee, les mesures anti-triche sont plus strictes que jamais en 2023 : la retransmission en direct est retardée de 15 minutes, les joueurs sont scannés avant les parties, il y a un arbitre fair-play supplémentaire dans la salle de jeu, et les spectateurs ne sont pas autorisés à prendre de photos avec un téléphone portable.

Résultats de la ronde 10 du Challengers 2023

Ivic, Velimir (2585)
0-1
01
Supi, Luis Paulo (2608)
Sicilienne Najdorf - 78 coups
Roebers, Eline (2361)
½-½
½½
Pechac, Jergus (2637)
Espagnole 3...♘ge7 - 26 coups
Yilmaz, Mustafa (2609)
½-½
½½
Adhiban, B.. (2610)
Anglaise - 27 coups
Mishra, Abhimanyu (2559)
½-½
½½
Vaishali, Rameshbabu (2425)
Sicilienne Alapine - 78 coups
L'Ami, Erwin (2627)
½-½
½½
Sindarov, Javokhir (2654)
Nimzo-Indienne - 45 coups
Warmerdam, Max (2616)
0-1
01
Donchenko, Alexander (2627)
Sicilienne 4.♕xd4 - 40 coups
Tabatabaei, M. Amin (2686)
1-0
10
Beerdsen, Thomas (2515)
Défense Slave - 38 coups

Velimir Ivic 0-1 Luis Paulo Supi

Dans une variante Najdorf 1.e4 c5 2.f3 d6 3.d4 cxd4 4.xd4 f6 5.c3 a6 6.e3 e5 7.b3... Velimir Ivic a conservé très longtemps l'avantage ; Luis Paulo Supi jouait sur trois rangés avec des pions éparpillés. La suite a été moins précise de la part des Blancs la position s'est retrouvée équilibrée après le 60e coup. Cependant, Velimir Ivic, qui jouait pour rejoindre Mustafa Yilmaz et Alexander Donchenko en tête, veut absolument gagner, mais le Serbe en demande trop à sa position et tout bascule en faveur de son adversaire.

Velimir Ivic - Luis Paulo Supi, 74...h4

75.d2? e5 76.e2?! c4 77.c1 h2+ 78.d1 b2+ 0-1 Velimir Ivic doit donner sa Dame par 79.xb2 xb2, car si 79.e1 f3#

Velimir Ivic - Luis Paulo Supi, 78...b2+ 0-1
Photo Jurriaan Hoefsmit - Tata Steel Chess

Amin Tabatabaei 1-0 Thomas Beerdsen

Dans une finale de Rois et pion, après 28.g4, ici, n'importe quel coup de Roi aurait été bon, mais il ne fallait surtout pas toucher aux pions !

Amin Tabatabaei - Thomas Beerdsen, 28.g4

28...f6?? 29.h5! gxh5+?! 30.xh5 e7 31.g6 f8 32.g4 g8 33.f4 a6 34.g5 fxg5 35.fxg5 f8 36.h7 f7 37.g6+ f6 38.b3 1-0 Les Noirs sont en Zugzwang et abandonnent.

Amin Tabatabaei - Thomas Beerdsen, 38.b3! 1-0

En attendant la ronde 9...

« Parmi les favoris il ne me reste que Wesley So, donc je devrais avoir de bonnes chances de jouer un événement raisonnable. » Magnus Carlsen après la ronde 8.

Après la ronde 5 et sa deuxième défaite consécutive en classique, ce qui n'était pas arrivé depuis 2015, lorsqu'il avait commencé avec 0 sur 2 à Stavanger, nous avions du mal à imaginer Magnus Carlsen revenir dans la course pour la victoire finale. Et pourtant, une attaque de Richard Rapport qui déraille et une faute tactique de Fabiano Caruana, certainement due à la fatigue, et voilà que le phœnix renaît de ses cendres ! Avec seulement un point et demi de retard sur le leader Nodirbek Abdusattorov, le Norvégien reste en capacité de s'emparer d'un neuvième trophée à Wijk aan Zee.

Surtout que sa fin de tournoi lui est favorable avec trois fois les pièces blanches dans les cinq dernières rondes. Magnus Carlsen aura les Blancs contre Dommaraju Gukesh, Wesley So et Rameshbabu Praggnanandhaa, les Noirs contre Parham Maghsoodloo et Arjun Erigaisi.

De son côté, Nodirbek Abdusattorov aura lui trois fois les Noirs ; contre Vincent Keymer, Anish Giri et Wesley So, les Blancs contre Ding Liren et Jorden van Foreest.

Et puis n'oublions pas Anish Giri et Wesley So, à un point de l'Ouzbek, Levon Aronian qui a déjà affronté le haut du tableau, tout comme Fabiano Caruana, à égalité des points avec Magnus Carlsen. Quant à Ding Liren, s'il ne semble plus en mesure de lutter pour la victoire du Tata Steel Chess avec deux points de retard, il pourrait encore en ralentir quelques-uns.

« J'espère vraiment que les échecs classiques resteront. Vous savez, aux échecs classiques, le plus important est la qualité des coups, tandis qu'en rapide et en blitz c'est différent. » Jordan van Foreest

« Quand j'étais un jeune garçon je suis tombé amoureux des échecs classiques, et non pas parce que je pouvais gagner avec une pièce de moins en faisant tomber mon adversaire. » Richard Rapport

Dans le Challengers, on attendait mieux de l'Indien Baskaran Adhiban, qui avait pris une superbe troisième place au Tata Steel Masters 2017 derrière Wesley So et Magnus Carlsen. Le plus jeune grand maître de tous les temps, l'Américain Mishra Abhimanyu, du haut de ses treize ans, a du mal contre une opposition bien plus coriace que celle des tournois à normes de Budapest. Le maître international Thomas Beerdsen (2515) réalise jusqu'à maintenant un très bon tournoi, même si le Néerlandais doit encore jouer contre tout le haut du classement.

Alexander Donchenko (6,0), Mustafa Yilmaz et Velimir Ivic (5,5), Javokhir Sindarov (5,0) et Amin Tabatabaei (4,5), doivent encore s'affonter dans les cinq dernières rondes et tout reste donc possible pour obtenir la place dans le Masters 2024.

Photo Lennart Ootes - Tata Steel Chess

Résultats de la ronde 9 du Masters 2023

Maghsoodloo, Parham (2719)
½-½
½½
So, Wesley (2760)
Nimzo-Indienne - 31 coups
Carlsen, Magnus (2859)
½-½
½½
Gukesh, D. (2725)
Défense Ragozine - 46 coups
Praggnanandhaa R (2684)
½-½
½½
Caruana, Fabiano (2766)
Défense Ragozine - 59 coups
Erigaisi Arjun (2722)
0-1
01
Rapport, Richard (2740)
Nimzo-Indienne - 25 coups
Aronian, Levon (2735)
½-½
½½
Van Foreest, Jorden (2681)
Semi-Slave - 31 coups
Keymer, Vincent (2696)
½-½
½½
Abdusattorov, Nodirbek (2713)
Défense Tarrasch - 89 coups
Ding, Liren (2811)
0-1
01
Giri, Anish (2764)
Anglaise - 37 coups

À noter que toutes les parties de la ronde 9 du Masters ont débuté avec des jeux fermés. Ce que Nigel Short ne manquait pas de commenter d'un : « Il y a-t-il quelque chose qui ne va pas avec 1.e4, occupant le centre ; libérant l'ecclésiastique ; et Sa Majesté la Reine ? »

Vincent Keymer ½-½ Nodirbek Abdusattorov

Nous vous conseillons de rejouer la finale de Tours et pions de la partie entre Vincent Keymer et Nodirbek Abdusattorov à partir du 66e coup. Mais ne vous étonnez pas de la trouver compliquée. Nigel Short : « C'était le genre de fin de partie non standard qui s'est retrouvée dans le superbe "Nunn's Chess Endings Volume II". Il n'est tout simplement pas possible d'anticiper la position exacte atteinte aujourd'hui, mais plus vous analysez des positions comme celles-ci, meilleures sont les chances de vous orienter. »

Vincent Keymer - Nodirbek Abdusattorov, après 66...f6

Une difficulté qui rappelle la phrase d'André Chéron, le 26 février 1965 : « Ne croyez pas qu'une fin de partie telle que : Roi, une Tour et un pion contre Roi et une Tour soit simple, ce qui dispenserait d'en étudier la théorie. Ce qui est simple, c'est le matériel, et non la solution. »

Arjun Erigaisi 0-1 Richard Rapport

Arjun Erigaisi - Richard Rapport, 23...f4

On peut affirmer sans risque de se tromper qu'Arjun Erigaisi a été balayé par Richard Rapport. Dans une défense Nimzo-Indienne, la poussée 12...g5!? donnait déjà le ton. Dans le diagramme après 23...f4 24.f3? xh5 25.f1 c2+ 0-1 Tout tombe chez les Blancs : 26.b1 h2! 27.a1 xb2 28.d2 xd2.

Magnus Carlsen ½-½ Dommaraju Gukesh

Dans une défense Ragozine, après 13...0-0, le GM Jon Ludwig Hammer, sur l'émission norvégienne du Tata Steel Chess, a dit qu'il était « extrêmement impressionné » par la préparation d'ouverture de Gukesh, qui a déjà égalisé avec les Noirs contre Carlsen.

Magnus Carlsen - Dommaraju Gukesh, 13...0-0

14.f3 c5 15.dxc5 xc5 16.d3 e4 17.0-0 e7. Chaque camp a sa faiblesse - c3 pour les Blancs, d5 pour les Noirs - mais le pion d5 semble bien plus utile que son homologue blanc.

Magnus Carlsen - Dommaraju Gukesh, 17...e7

18.b1 ac8 19.d1 fd8 20.h4!? f6 21.g3 L'aller-retour du Fou a-t-il créé un affaiblissement ou n'est-il qu'une perte de temps ? L'avenir le dira... Sesse préfère très légèrement les Noirs, alors que Peter Svidler prendrait sans hésiter les Blancs. 21...xd3 22.xd3 e4 23.d2 f5 24.h4 e8 Après 18 minutes. 0h49-0h40.

Magnus Carlsen - Dommaraju Gukesh, 24...e8

25.b5 g6 Il est difficile d'être objectif, mais on a quand-même l'impression que Magnus Carlsen sait ce qu'il recherche, ce qui ne semble pas être le cas de Dommaraju Gukesh. La maxime : « Un Cavalier en trois du Cavalier (b3, b6, g3, g6) est toujours mal placé » s'applique ici. 26.f4 f8 27.a5 a6 28.e4 c4 29.axd5 xd2 30.xd2 xe4 31.5d4 e6 32.xb7 xa2. Jusqu'à maintenant, Dommaraju Gukesh, lanterne rouge du tournoi avec Vincent Keymer, tient la dragée haute à son adversaire.

Magnus Carlsen - Dommaraju Gukesh, 32...xa2

33.h5 f7 34.f3 h6 35.d7 e6 36.g3f5 37.g6 xg6 38.hxg6 a8 39.3d4 f5 40.c4 a5 41.4d5 a4 42.c3 a3 43.xf5 a2

Magnus Carlsen - Dommaraju Gukesh, 43...a2

44.xf8+ xf8 45.f7+ g8 46.xg7+ ½-½ avec répétition de la position par 46...f8 47.f7+ g8 48.g7+ f8 49.f7+

Attention, Magnus Carlsen est coiffé « à la Morphy » ! Poussez-vous, ça va faire mal !

Ding Liren 0-1 Anish Giri

Le début de partie le plus virulent de cette neuvième ronde a été vu entre Ding Liren et Anish Giri. 1.f3 d5 2.g3 f6 3.g2 e6 4.0-0 e7 5.c4 0-0 6.b3 d4 7.e3 c5 8.e5 c7 9.f4 bd7 10.d3 e5 11.a3 a6 12.b2 d6 13.g4!? Une préparation du Chinois jouée en seulement 9 secondes, même si les pendules affichaient encore 1h40 pour le Néerlandais !

Ding Liren - Anish Giri, 13...g4!?

13...exf4 14.g5, alors que ce coup-là est arrivé après 26 minutes !? 14...e8!? La machine préférait sacrifier avec 14...fxe3 15.gxf6 xf6 16.xf6 gxf6 et donnait l'avantage aux Noirs. 15.xf4 dxe3?! Et ici le module aurait joué 15...xf4 16.xf4 e5.

Ding Liren - Anish Giri, 15...dxe3?!

Cette superbe case d5 aux mains des Blancs aurait de quoi en effrayer plus d'un. 16.dxe3 e5 Voilà l'idée de Giri : se débarrasser du Fou en b2 qui lorgne sur son Roi, mais le prix payé semble élevé. 17.c2 d6 18.ad1 e8 19.b1 La position blanche est de plus en plus agréable, pendant que celle des Noirs ne semble pas s'arranger. 19...a5 20.a4 xb2 21.xb2 e5 22.c3 g4 23.d5!?

Ding Liren - Anish Giri, 23.d5!?

Alors que l'on rêvait de placer un Cavalier en d5, voilà qu'une Tour s'y installe ! Allez comprendre... 23...f5 24.d2?! Nous pouvons confirmer que nous ne comprenons plus rien. 24...xe3 La machine ne prend pas le pion et préfère 24...b8!?. 25.cd5 xd5 26.xd5 b8 27.h3 e6 28.f4?! Et suite à cette nouvelle imprécision, Anish Giri prend les commandes de la partie !

Ding Liren - Anish Giri, 28.f4?!

28...xc4! 29.ff2?! Ding Liren décide de conserver les pièces plutôt que les échanges par 29.bxc4 xc4 30.c1 xd2 31.xd2 e5 avec une triste position. 29...a6! 30.h5, avec deux pions de moins ! 30...e7!? [30...c7! 31.f5 c4! 32.bxc4 xc4-+] 31.d5 c7 Ding Liren est en zeitnot avec moins de deux minutes contre encore neuf pour Anish Giri.

Ding Liren - Anish Giri, 31...c7

32.f5? Une faute dans une position très difficile. 32...ae8 33.c3 b6 34.f6+?! L'attaque de la dernière chance. 34...gxf6 35.gxf6 f3+! Bien joué ! 36.xf3 e1+ 37.f1 h8! 0-1 Une jolie position géométrique avec ce Fou en a6, la Dame en c7, une Tour sur la 1re rangée et l'autre qui s'apprête à occuper la colonne « g »

Ding Liren - Anish Giri, 37...h8!

Ding Liren abandonne et passe sous les 2800 Elo, pendant que Anish Giri grimpe à la cinquième place mondiale avec 2777 et revient à un demi-point de Nodirbek Abdusattorov, miraculé face à Vincent Keymer.

La 85e édition du tournoi Tata Steel Chess 2023 se déroule dans le village de Wijk aan Zee, aux Pays-Bas. Site officiel https://tatasteelchess.com

13 rondes à la cadence de 100 minutes pour les 40 premiers coups, 50 minutes pour les 20 coups suivants, et enfin, 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup. Toutes les parties démarrent à 14h00, sauf la dernière à 12h00.

Jour de repos Masters et Challengers jeudi 26 janvier.

« La triche est une menace. Nous devions faire quelque chose. Les joueurs sont heureux que nous prenions cela au sérieux », a déclaré Jeroen van den Berg au journal néerlandais de Volkskrant. À Wijk aan Zee, les mesures anti-triche sont plus strictes que jamais en 2023 : la retransmission en direct est retardée de 15 minutes, les joueurs sont scannés avant les parties, il y a un arbitre fair-play supplémentaire dans la salle de jeu, et les spectateurs ne sont pas autorisés à prendre de photos avec un téléphone portable.

Résultats de la ronde 9 du Challengers 2023

Tabatabaei, M. Amin (2686)
½-½
½½
Ivic, Velimir (2585)
Défense Tarrasch - 45 coups
Beerdsen, Thomas (2515)
0-1
01
Warmerdam, Max (2616)
Sicilienne Najdorf - 55 coups
Donchenko, Alexander (2627)
0-1
01
L'Ami, Erwin (2627)
Gambit de la Dame - 57 coups
Sindarov, Javokhir (2654)
1-0
10
Mishra, Abhimanyu (2559)
Sicilienne Najdorf - 35 coups
Vaishali, Rameshbabu (2425)
0-1
01
Yilmaz, Mustafa (2609)
Sicilienne Najdorf - 34 coups
Adhiban, B.. (2610)
1-0
10
Roebers, Eline (2361)
Anglaise - 41 coups
Pechac, Jergus (2637)
½-½
½½
Supi, Luis Paulo (2608)
Gambit de la Dame - 38 coups
Alexander Donchenko - Erwin L'Ami, 53...b5

Après 53...b5 au lieu de 54.c6? qui a mené à la défaite, il fallait jouer le précis 54.h4!! b2 55.f4! b5 56.h4 b3 57.f4 et seulement sur 57...b2, pour éviter la répétition, 58.c6!. Alors que maintenant, 54...h5! 55.xb6 e5

Alexander Donchenko - Erwin L'Ami, 53...b5

56.f1 Ne changeait rien 56.g4 h1 57.c6 e1 58.c5 xe4-+ 56...h4 57.f5+ e6 0-1 Le pion e4 va tomber et le Roi blanc est trop loin.

Photo Lennart Ootes - Tata Steel Chess

En attendant la ronde 8...

Nigel Short : « Beaucoup de sang au Tata Steel Chess. Certains joueurs sont fatigués et d'autres sont gravement endommagés. Voire les deux. » Ce commentaire, posté quelques minutes après la fin de la partie entre Parham Maghsoodloo et Fabiano Caruana, de plus sept heures ! dans laquelle l'Américain a laissé échapper plusieurs gains, résume bien la situation.

Le Tata Steel Chess de Wijk aan Zee a toujours été un tournoi épuisant. Treize parties c'est beaucoup, sans oublier la cadence, mais c'est ce qui fait son charme et son prestige.

De son côté, le jeune Nodirbek Abdusattorov de 18 ans ne faiblit pas et conserve un bon point d'avance. Rameshbabu Praggnanandhaa (17 ans) tient aussi le rythme, accompagné de Anish Giri, Fabiano Caruano et Wesley So. Levon Aronian est à un point et demi derrière l'Ouzbek, Ding Liren et Magnus Carlsen à deux points.

La partie du jour sera évidemment celle entre Fabiano Caruana et Magnus Carlsen. Sur les 147 parties toutes cadence confondues, nous avons extrait uniquement les 28 classiques où l'Américain jouait les pièces blanches, et le score est de 6 victoires à 3 en faveur du Norvégien.

Nodirbek Abdusattorov pourrait prendre une sérieuse option sur la victoire finale s'il venait à bout de Levon Aronian. De la même manière, Anish Giri pourrait profiter d'un Vincent Keymer encore un peu tendre à ce niveau, pour venir jouer les trouble-fêtes.

Le Challenger est quant à lui coupé en deux avec, d'un côté, le leader Alexander Donchenko, Javokhir Sindarov à un demi-point, Mustafa Yilmaz, Velimir Ivic et Thomas Beerdsen à un point, et Amin Tabatabaei en sixième position. De l'autre, huit joueurs qui luttent pour terminer à une place honorable.

Après la ronde 8 : Nodirbek Abdusattorov, sur un nuage, en route vers le top 10 mondial.

Nous avions déjà abordé le sujet de l'évaluation des positions par les machines avec la mesure des « centipions ». +1 est censé représenter 1 pion. Toutefois, les modules prennent en compte aussi l'activité, la sécurité du Roi, la structure des pions, l'espace, etc. Mais maintenant l'évaluation s'est éloignée de l'idée de +1 =1 pion, parce que l'on a ajouté un autre nombre qui n'a rien à voir avec les pions.

Ce matin, Alexei Shirov a tweeté : « Je pense que de nos jours il n'y a presque plus d'évaluation à +2 à une certaine profondeur. C'est soit jusqu'à +1, ce qui veut dire match nul, soit directement +3 ou plus, ce qui correspond à un gain même si ça a l'air compliqué au premier abord. » Nigel Short ajoutait alors à ce commentaire : « Il y a des positions où à +2 le camp inférieur peut abandonner, et des positions glauques à +5 où la précision est requise. » Ce qui semble confirmer la bonne manière de lire les évaluations de l'ordinateur : « Avoir une position à +3 ne sert à rien si cela exige 3 ou 4 « seuls coups ». En revanche, si plusieurs coups raisonnables préservent le +3, alors l'évaluation a un sens. »

Résultats de la ronde 8 du Masters 2023

So, Wesley (2760)
½-½
½½
Ding, Liren (2811)
Caro-Kann - 42 coups
Giri, Anish (2764)
½-½
½½
Keymer, Vincent (2696)
Italienne - 28 coups
Abdusattorov, Nodirbek (2713)
½-½
½½
Aronian, Levon (2735)
Berlinoise - 31 coups
Van Foreest, Jorden (2681)
1-0
10
Erigaisi Arjun (2722)
Est-Indienne - 54 coups
Rapport, Richard (2740)
1-0
10
Praggnanandhaa R (2684)
Italienne - 40 coups
Caruana, Fabiano (2766)
0-1
01
Carlsen, Magnus (2859)
Anti-Marshall - 33 coups
Gukesh, D. (2725)
1-0
10
Maghsoodloo, Parham (2719)
Gambit de la Dame - 49 coups

Fabiano Caruana 0-1 Magnus Carlsen

Magnus Carlsen n'ayant pas envie de jouer une Sicilienne Rossolimo, nous avons eu une Espagnole 1.e4 e5 2.f3 c6 3.b5 a6 4.a4 f6 5.0-0 e7 6.e1 b5 7.b3 0-0 8.a4 b4 9.a5 d6 10.c3 b8 dans laquelle Fabiano Caruana a joué la sous-variante 11.h3!? au lieu de 11.c4 qu'il avait déjà utilisé à plusieurs reprises. 19.e5 dxe5 20.fxe5 xd4 21.cxd4 c6 a mené à la position du diagramme.

Fabiano Caruana - Magnus Carlsen, 21...c6

Après 21...c6, Peter Svidler a dit : « Les enjeux sont élevés, tout mauvais coup de Caruana est susceptible d'être coûteux. 22.exf6? perd sur 22...xe1+ ! et toutes les tactiques fonctionnent en faveur de Carlsen. »

Et on peut dire que le grand maître russe a joué les oiseaux de mauvaise augure, puisque Caruana, malgré 19 minutes de réflexion, s'est fourvoyé avec 22.c2?? alors qu'avec 22.c1!? proposé par Carlsen 22…d5 23.xd5 xd5 24.c4, « Les Blancs sont moins bien, mais pas encore perdus ». 22...d5! Gagne un tempo crucial ! 22...b4?! permettait la défense 23.f2 d5 24.f3 xf3 25.gxf3 h5. 23.e2 b4 Et la position centrale des Blancs s'écroule !

Fabiano Caruana - Magnus Carlsen, 23...b4

Fabiano Caruana pouvait déjà abandonner. 24.h2 xd4 25.b1 e4 26.xe4 xe4 27.xe4 xe4 28.xe4 xe4 Un pion de plus, la paire de Fous, un pion passé sur la colonne « ç », Magnus Carlsen est complètement gagnant et Fabiano Caruana ne continue plus que par inertie.

Fabiano Caruana - Magnus Carlsen, 28...xe4

29.c4 b8 30.c1 b5 31.e6!? Pour échanger le pion e6 qui bloquait le Fou en g3 contre le dangereux « bandit » en c7. 31...fxe6 32.xc7 c5 33.f4 d5 0-1. Ainsi, il est possible même pour les meilleurs joueurs du monde de perdre à cause d'un seul coup !

« Ce n'était pas une victoire à laquelle je m'attendais, mais j'en suis très heureux. J'étais un peu nerveux hier, mais devant l'échiquier je me sentais calme. J'ai été content quand il a choisi une position indécise. Cela me convenait, puisqu'il venait de jouer une partie de six à sept heures, alors que j'étais relativement reposé. »

« Parmi les favoris il ne me reste que Wesley So, donc je devrais avoir de bonnes chances de jouer un événement raisonnable. Je suis sur la bonne voie maintenant. Nous verrons par la suite jusqu'où cela durera, au moins je peux sauver le tournoi pour quelque chose d'acceptable. J'en suis ravi. » Magnus Carlsen à TV 2

Fabiano Caruana 0-1 Magnus Carlsen

Richard Rapport 1-0 Rameshbabu Praggnanandhaa

Dans la position issue d'une partie Italienne, le jeune Rameshbabu Praggnanandhaa de 17 ans possède un pion de plus, mais ça ne va l'aider beaucoup face au rouleau compresseur de Richard Rapport.

Richard Rapport - Rameshbabu Praggnanandhaa, 25...f6

26.f4 e7 27.d4 d7 28.e5 e7 29.g2 g6?! mais les pendules affichaient à ce moment-là : 4 minutes et 2 minutes. 30.f5 gxf5 31.g7 f8

Richard Rapport - Rameshbabu Praggnanandhaa, 31...f8

32.e6+! c7 33.h5 f6 34.xf7+ xf7 35.exf7 f8 36.e3 xf7 37.xf7 xf7 On pourrait croire que les deux pions sont une compensation suffisante pour la qualité de moins, mais le Fou inutile en a7 et la faiblesse des deux pions de plus ne laisse aucun espoir à l'Indien. 38.e7+ xe7 39.xe7+ b6

Richard Rapport - Rameshbabu Praggnanandhaa, 39...b6

40.c4 1-0 Il semble que Rameshbabu Praggnanandhaa pensait qu'il avait déjà effectué les 40 coups, et c'est la raison pour laquelle il a simplement laissé sa pendule s'écouler jusqu'à la fin. Toutefois, sa position était désespérée. La première victoire de Richard Rapport et la première défaite de « Pragg ».

Richard Rapport 1-0 Rameshbabu Praggnanandhaa

Dommaraju Gukesh 1-0 Parham Maghsoodloo

Après la gaffe de Fabiano Caruana, voici celle de Parham Maghsoodloo, et ainsi nous pouvons constater les séquelles de la partie de plus 7 heures de la veille. À noter que l'Iranien a raté un gain coup précédent.

Dommaraju Gukesh - Parham Maghsoodloo, 42.e5+

Après 42.e5+ 42...g8 ; 42...f8 et même 42...f6 aurait mené au partage du point, mais pas 42...g6? 43.g4! e3 Si 43...g3+ 44.xg3! xg3 45.e4+ g7 46.xg3 1-0. 44.e4+ f5 45.d6+ f7 46.gxf5

Dommaraju Gukesh - Parham Maghsoodloo, 46.gxf5

46...g4 47.e6+ f8 48.f6+ g8 49.d5+ 1-0

Dommaraju Gukesh - Parham Maghsoodloo, 49.d5+ 1-0

Après 49.d5+! c'est mat en 2 coups. Si 49...xd5 50.xg4+ h7 51.g7# Ou si 49...h7 50.g6+ h8 51.xh6#

La 85e édition du tournoi Tata Steel Chess 2023 se déroule dans le village de Wijk aan Zee, aux Pays-Bas. Site officiel https://tatasteelchess.com

13 rondes à la cadence de 100 minutes pour les 40 premiers coups, 50 minutes pour les 20 coups suivants, et enfin, 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup. Toutes les parties démarrent à 14h00, sauf la dernière à 12h00.

Jour de repos Masters et Challengers lundi 23 janvier.

« La triche est une menace. Nous devions faire quelque chose. Les joueurs sont heureux que nous prenions cela au sérieux », a déclaré Jeroen van den Berg au journal néerlandais de Volkskrant. À Wijk aan Zee, les mesures anti-triche sont plus strictes que jamais en 2023 : la retransmission en direct est retardée de 15 minutes, les joueurs sont scannés avant les parties, il y a un arbitre fair-play supplémentaire dans la salle de jeu, et les spectateurs ne sont pas autorisés à prendre de photos avec un téléphone portable.

Résultats de la ronde 8 du Challengers 2023

Ivic, Velimir (2585)
1-0
10
Pechac, Jergus (2637)
Berlinoise - 42 coups
Supi, Luis Paulo (2608)
0-1
01
Adhiban, B.. (2610)
Défense Française - 49 coups
Roebers, Eline (2361)
½-½
½½
Vaishali, Rameshbabu (2425)
Svechnikov - 40 coups
Yilmaz, Mustafa (2609)
1-0
10
Sindarov, Javokhir (2654)
Anglaise - 38 coups
Mishra, Abhimanyu (2559)
½-½
½½
Donchenko, Alexander (2627)
Défense Slave - 29 coups
L'Ami, Erwin (2627)
½-½
½½
Beerdsen, Thomas (2515)
Défense Slave - 47 coups
Warmerdam, Max (2616)
½-½
½½
Tabatabaei, M. Amin (2686)
Néo-Grünfeld - 17 coups

Mishra Abhimanyu, après sa défaite de la veille, et Alexander Donchenko, seul en tête suite à ses deux victoires consécutives, ont pratiquement tout échangé en une vingtaine de coups et étaient apparemment tous deux très heureux de partager le point. Une façon comme une autre de s'offrir un jour de repos supplémentaire avant celui prévu demain lundi.

Velimir Ivic 1-0 Jergus Pechac

Cette fois ce n'est pas la tactique qui a fait défaut à Jergus Pechac, mais la bonne manœuvre dans la finale de l'invité de dernière minute, Velimir Ivic.

Velimir Ivic - Jergus Pechac, 37...g8

Après 37...g8 38.f6 f2 39.g7+ h8 40.f7 c2 41.g8+ h7 42.f4! 1-0 Grâce à cette victoire, le Serbe se retrouve sur les talons du leader, l'Allemand Alexander Donchenko.

Velimir Ivic - Jergus Pechac, 42.f4! 1-0

Mustafa Yilmaz 1-0 Javokhir Sindarov

Mustafa Yilmaz - Javokhir Sindarov, 24.xf5

Après 24.xf5, Javokhir Sindarov, en grandes difficultés, tente 24...xh2? mais Mustafa Yilmaz réfute par 25.f4! Surtout pas 25.xh2?? xf3+ 26.h3 h2+ 27.g4 e5+ 0-1. 25...xg2+?! Une fuite en avant. 26.xg2 g6 27.h3, etc. 1-0 au 38e coup.

Vaishali Rameshbabu avec sa mère Nagalakshmi | Photo Lennart Ootes - Tata Steel Chess

MI Vaishali Rameshbabu avec sa mère Nagalakshmi, au Tata Steel Chess 2023. La mère de Praggnanandhaa et Vaishali a accompagné ses enfants à des centaines de tournois.

En attendant la ronde 7...

Si Magnus Carlsen savait avant même de jouer son premier coup de la première partie que passer de ses 2859 points Elo à 2900 allait être extrêmement difficile, il ne se doutait certainement pas qu'il se retrouverait à lutter pour ne pas perdre de points après 6 parties. Et pourtant, avec à ce jour 2843 (-15), il doit maintenant marquer 6,5 points dans les sept dernières ! Le Norvégien devrait cependant limiter la casse aujourd'hui en rencontrant Richard Rapport, en petite forme, et contre qui il mène par 3 victoires à 1 et un match nul en cadence classique.

Dans cette septième ronde, plusieurs joueurs du top 10 ont les pièces noires face à des jeunes : Dommaraju Gukesh (16 ans) vs Wesley So ; Parham Maghsoodloo (22 ans) vs Fabiano Caruana, et Vincent Keymer (18 ans) vs Ding Liren. À suivre aussi Arjun Erigaisi (19 ans) avec 6 parties nulles vs Nodirbek Abdusattorov (18 ans) avec 3 victoires et 3 nulles.

Dans le Challengers, nous suivrons le choc au sommet entre leaders ; l'Allemand Alexander Donchenko et le Turc Mustafa Yilmaz.

Marc Quenehen commente la partie du jour de l'édition 2023 du célèbre tournoi d'échecs Tata Steel.
https://www.europe-echecs.com/tata-steel-2023-le-quotidien-marc-quenehen.html

Résultats de la ronde 7 du Masters 2023

Gukesh, D. (2725)
0-1
01
So, Wesley (2760)
Berlinoise - 34 coups
Maghsoodloo, Parham (2719)
½-½
½½
Caruana, Fabiano (2766)
Défense Ragozine - 106 coups
Carlsen, Magnus (2859)
1-0
10
Rapport, Richard (2740)
Défense Russe - 36 coups
Praggnanandhaa R (2684)
1-0
10
Van Foreest, Jorden (2681)
Défense Slave - 64 coups
Erigaisi Arjun (2722)
0-1
01
Abdusattorov, Nodirbek (2713)
Défense Russe - 43 coups
Aronian, Levon (2735)
½-½
½½
Giri, Anish (2764)
Italienne - 21 coups
Keymer, Vincent (2696)
½-½
½½
Ding, Liren (2811)
Anglaise - 58 coups
Richard Rapport

Magnus Carlsen 1-0 Richard Rapport

Magnus Carlsen est arrivé avec 4 minutes de retard, et après son 1.e4, Richard Rapport a pris 3 minutes avant de répondre par 1...e5. 2.f3 f6 La défense Petroff, ou Petrov, ou Russe. 3.xe5 d6 4.d3!? Au lieu du classique 4.f3. 4...xe4 5.e2 e7 6.f4 c6!? Plus fréquent est 4...f6. 7.f3 f6 8.d4 f5 9.c4 Connue depuis la Renaissance, cette défense a été particulièrement analysée par l'un des fondateurs de l'école d'échecs de Saint-Pétersbourg, Alexandre Petrov (1794-1867). Cependant, selon la base de données, il ne reste avec cette position que ½-½ (58) Tabatabaei,M (2645)-Suleymanli,A (2537) Sharjah 2022. Sur 9...h5 10.c3 a6 Magnus Carlsen, après 12 minutes, place le nouveau coup 11.f2!?.

Magnus Carlsen - Richard Rapport, 11.f2!?

Au même moment, sans surprise, Levon Aronian et Anish Giri partageaient le point en 21 coups. Les « installés » n'ayant sans doute pas très envie de se manger la laine sur le dos.

11...b4 12.d1 0-0-0!? La machine aurait joué 12...c7 13.a3 c2 14.a2 b6 et accordé un léger avantage au Noirs. 13.d3 d5 14.c5 xd3+ 15.xd3 et ici Richard Rapport a sacrifié une pièce par 15...e4+!?

Magnus Carlsen - Richard Rapport, 15...e4+!?

L'idée est évidemment de s'en prendre au Roi blanc en f2. 16.fxe4 dxe4 17.e2 f6 18.e3 avec des pendules à 0h38 et 0h35. 18...xc5 Ce Fou, qui semblait emmuré pour l'éternité, se développe en exploitant le clouage. Pourtant, 18...e6+! aurait forcé le Roi à venir en g1, emmurant sa Tour en h1. Par exemple : 19.g1 xc5 20.xe4 xd4! 21.c1 xe4 22.xc5 xb2 23.e1 d5. Une variante donnée par Peter Svidler. Alors que maintenant, Magnus Carlsen va pouvoir roquer « à la main » avec 19.f1

Magnus Carlsen - Richard Rapport, 19.f1

Voyant sans doute que les choses ne se déroulent pas aussi bien qu'espéré après le sacrifice de pièce, Richard Rapport se trompe avec 19...h4+? mais 19...xd4 20.xd4 xd4 21.c1 e6+ 22.g1 e5 n'était pas très engageant. 20.g1 d6 21.xf5 La prise de cette pièce en seulement 11 secondes, démontre que Carlsen avait déjà tout calculé et jugé que l'attaque noire ne mène nulle part. 21...xh2+ 22.g1 h1+ 23.g1

Peter Svidler : « Je pense qu'il [Richard Rapport] a évalué ses chances de manière suffisamment pessimiste pour ne pas s'embêter. 19...h4+ n'est pas comme s'il avait raté 21.xf5, ou pensé qu'il y avait un mat. Je pense qu'il ne voulait simplement pas perdre en 7 heures alors que son évaluation était que ça allait être de toutes façons une défaite. »

23...g6 24.xf7 hf8 25.c4 h2 Ne changeait rien 25...xf7+ 26.xf7 f8 27.b3 h2 28.e6+ b8 29.e2+-

Magnus Carlsen - Richard Rapport, 25...h2

26.f2 26.f2 xf7+ 27.xf7 f8 28.b3 xg1+ 29.xg1 h4+ 30.e2 g4+

Magnus Carlsen - Richard Rapport, 30...g4+

Au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, les Noirs jouent avec deux pièces de moins ! 31.d2 f4+ 32.d1 xf7 En récupère une. 33.e2 f5 34.h3 Met un terme au rêve des Noirs d'une attaque de la dernière chance en forçant l'échange des Dames.

Magnus Carlsen - Richard Rapport, 34.h3

34...xh3 35.gxh3 f3 36.g3 1-0 Magnus Carlsen revient ainsi à 50% des points et affrontera demain, avec les pièces noires, Fabiano Caruana !

« C'est incroyablement génial de gagner à nouveau. Il est difficile de dire si cela peut devenir une tendance, mais j'essaie de faire certaines des mêmes choses que j'ai faites auparavant, et j'espère que cela continuera. » Magnus Carlsen à TV2. « Je n'avais pas l'impression d'avoir fait autant de choses mauvaises. J'ai perdu quelques positions compliquées contre des gens qui jouaient parfois très, très bien. Cela ne devrait pas arriver, mais c'est comme ça. » a ajouté le Norvégien. Communiqué par Tarjei J. Svensen

Nodirbek Abdusattorov | Photo Lennart Ootes - Tata Steel Chess

La 85e édition du tournoi Tata Steel Chess 2023 se déroule dans le village de Wijk aan Zee, aux Pays-Bas. Site officiel https://tatasteelchess.com

13 rondes à la cadence de 100 minutes pour les 40 premiers coups, 50 minutes pour les 20 coups suivants, et enfin, 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup. Toutes les parties démarrent à 14h00, sauf la dernière à 12h00.

« La triche est une menace. Nous devions faire quelque chose. Les joueurs sont heureux que nous prenions cela au sérieux », a déclaré Jeroen van den Berg au journal néerlandais de Volkskrant. À Wijk aan Zee, les mesures anti-triche sont plus strictes que jamais en 2023 : la retransmission en direct est retardée de 15 minutes, les joueurs sont scannés avant les parties, il y a un arbitre fair-play supplémentaire dans la salle de jeu, et les spectateurs ne sont pas autorisés à prendre de photos avec un téléphone portable.

Alexander Donchenko | Photo Lennart Ootes - Tata Steel Chess

Résultats de la ronde 7 du Challengers 2023

Warmerdam, Max (2616)
½-½
½½
Ivic, Velimir (2585)
Caro-Kann - 73 coups
Tabatabaei, M. Amin (2686)
1-0
10
L'Ami, Erwin (2627)
Catalane - 61 coups
Beerdsen, Thomas (2515)
1-0
10
Mishra, Abhimanyu (2559)
Najdorf - 58 coups
Donchenko, Alexander (2627)
1-0
10
Yilmaz, Mustafa (2609)
Défense Ragozine - 47 coups
Sindarov, Javokhir (2654)
1-0
10
Roebers, Eline (2361)
Française Tarrasch - 42 coups
Vaishali, Rameshbabu (2425)
1-0
10
Supi, Luis Paulo (2608)
Najdorf - 36 coups
Adhiban, B.. (2610)
0-1
01
Pechac, Jergus (2637)
Berlinoise - 36 coups

Nouvelle victoire de Thomas Beerdsen dans le Challengers ! Abhimanyu Mishra n'a pas eu de contre-jeu, tandis que l'attaque de Beerdsen sur l'aile-Roi a rapidement pris de l'élan. Le Néerlandais est en bonne voie pour sa troisième et dernière norme de grand maître.

En attendant la ronde 6...

À mi-tournoi, jeter un œil sur le classement ci-dessous devrait suffire à se rendre compte de la situation ; Nodirbek Abdusattorov, à seulement 18 ans, mène le Tata Steel Chess 2023. Ajoutons encore que Rameshbabu Praggnanandhaa, 17 ans, n'est pas très loin. Pendant ce temps-là, Anish Giri, Fabiano Caruana, Levon Aronian et Wesley So s'accrochent, Ding Liren tarde à lâcher les chevaux, et Magnus Carlsen boit la tasse.

Toutefois, ne tirons pas de conclusions hâtives, parce que dans cette sixième ronde de nombreux duels peuvent bouleverser complètement l'ordre actuel. Le solide Wesley So face au fragile Vincent Keymer, le flamboyant Anish Giri contre le timide Arjun Erigaisi, Jorden Van Foreest, bien en dessous de son niveau habituel, opposé à un Magnus Carlsen revanchard, et un Fabiano Caruana en embuscade contre un Dommaraju Gukesh en souffrance. Cerise sur le gâteau de la journée, un combat entre l'Ouzbek Nodirbek Abdusattorov et l'Indien Rameshbabu Praggnanandhaa.

Préparez les pop-corns, le film s'annonce passionnant !

Nodirbek Abdusattorov et Rameshbabu Praggnanandhaa | Photo Jurriaan Hoefsmit - Tata Steel Chess

Alors que toute la planète échecs a les yeux tournés vers Wijk aan Zee, avec ces jeunes en passe de bousculer la hiérarchie mondiale, on ne peut que regretter l'absence du Français Alireza Firouzja. Avec seulement 31 parties classiques jouées en 2022, il ne faudrait pas que celui que l'on considérait il y a peu de temps encore comme le possible héritier de Magnus Carlsen, reste sur le quai à regarder passer le train.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 Pts
1
Abdusattorov, Nodirbek (2713)
X - - ½ - - - 1 - 1 1 - ½ - 4,0
2
Giri, Anish (2764)
- X ½ ½ - - - ½ - 1 - - 1 - 3,5
3
Praggnanandhaa R (2684)
- ½ X - ½ ½ - - 1 - - ½ - - 3,0
4
Caruana, Fabiano (2766)
½ ½ - X - - ½ - - - ½ - - 1 3,0
5
Aronian, Levon (2735)
- - ½ - X ½ ½ - - ½ - 1 - - 3,0
6
Erigaisi Arjun (2722)
- - ½ - ½ X ½ - ½ - - ½ - - 2,5
7
So, Wesley (2760)
- - - ½ ½ ½ X - - - ½ - - ½ 2,5
8
Maghsoodloo, Parham (2719)
0 ½ - - - - - X ½ - - ½ - 1 2,5
9
Ding, Liren (2811)
- - 0 - - ½ - ½ X ½ - - 1 - 2,5
10
Carlsen, Magnus (2859)
0 0 - - ½ - - - ½ X - 1 - - 2,0
11
Rapport, Richard (2740)
0 - - ½ - - ½ - - - X - ½ ½ 2,0
12
Keymer, Vincent (2696)
- - ½ - 0 ½ - ½ - 0 - X - - 1,5
13
Gukesh, D. (2725)
½ 0 - - - - - - 0 - ½ - X ½ 1,5
14
Van Foreest, Jorden (2681)
- - - 0 - - ½ 0 - - ½ - ½ X 1,5
Marc Quenehen commente la partie du jour de l'édition 2023 du célèbre tournoi d'échecs Tata Steel.
https://www.europe-echecs.com/tata-steel-2023-le-quotidien-marc-quenehen.html

Résultats de la ronde 6 du Masters 2023

So, Wesley (2760)
1-0
10
Keymer, Vincent (2696)
Anti-Marshall - 51 coups
Ding, Liren (2811)
½-½
½½
Aronian, Levon (2735)
Italienne - 48 coups
Giri, Anish (2764)
½-½
½½
Erigaisi Arjun (2722)
Semi-Slave - 45 coups
Abdusattorov, Nodirbek (2713)
½-½
½½
Praggnanandhaa R (2684)
Espagnole ouverte - 54 coups
Van Foreest, Jorden (2681)
½-½
½½
Carlsen, Magnus (2859)
Taïmanov - 54 coups
Rapport, Richard (2740)
½-½
½½
Maghsoodloo, Parham (2719)
Sicilienne 4.♕xd4 - 33 coups
Caruana, Fabiano (2766)
1-0
10
Gukesh, D. (2725)
Défense Ragozine - 36 coups

Fabiano Caruana 1-0 Dommaraju Gukesh

Dans une défense Ragozine, 1.d4 f6 2.c4 e6 3.f3 d5 4.c3 b4 5.a4+ c6... Dommaraju Gukesh vient de prendre la décision de lâcher un pion en f6 pour en prendre un sur l'aile opposée par 14...c8?!

Fabiano Caruana - Dommaraju Gukesh, 14...c8?!

15.xf6 gxf6 16.xf6 g6 17.h4 dxc4 18.h5 f5 19.c3 e7, mais finalement le pion n'est pas récupéré. 20.bxc4. Les choses vont rapidement empirer pour l'Indien. 20...f6 21.e2 c5 22.d2 b7 23.h4 e5 24.e4 xe4 25.xe4 e6 26.d2 a5?! 27.g4+ f7 Les Noirs sont perdus !

Fabiano Caruana - Dommaraju Gukesh, 27...f7

28.h6! g6 29.c5! Décisif ! 29...xc5 30.d7 xd7 31.xd7+ g8 32.xa7!? En manque de temps, Fabiano rate le très fort 32.c4! a5 33.xc5 bxc5 34.c4+ h8 35.a7. 32...c1+ 33.d2 c1+ 33.d2 h1 34.b4 xh6 35.xb6 h2 36.bb7 1-0

Fabiano Caruana - Dommaraju Gukesh, 36.bb7 1-0

Troisième défaite pour Dommaraju Gukesh et deuxième victoire pour Fabiano Caruana qui se replace.

Nodirbek Abdusattorov ½-½ Rameshbabu Praggnanandhaa

Rameshbabu Praggnanandhaa a confiance dans sa variante ouverte de l'Espagnole 1.e4 e5 2.f3 c6 3.b5 a6 4.a4 f6 5.0-0 xe4 qu'il avait jouée dans la ronde 2 contre Levon Aronian, avec un demi-point en 32 coups, même si Nodirbek Abdusattorov devait s'y attendre. Et en effet, l'Ouzbek avait préparé son affaire avec un ordre des coups peu habituel : 9.e3!? ; 11.xc5!? ; 12.e2!?.

Nodirbek Abdusattorov - Rameshbabu Praggnanandhaa, 30.a4

Toutefois, après 30.a4, malgré le pion de plus pour le joueur ouzbek, la position est équilibrée. 30...c4 31.a6 c1 32.dd1 xd1 33.xd1 c2 34.d2 c1+ 35.h2 c4! Bien vu, l'échange des Dame n'offrira pas plus de chances de gain au pion de plus. ½-½ au 54e coup.

Jorden van Foreest ½-½ Magnus Carlsen

Il n'était pas nécessaire d'être devin pour augurer que sur le 1.e4 de Jorden van Foreest, Magnus Carlsen, à la recherche de points, allait jouer une défense Sicilienne. L'ordre des coups : 1...c5 2.f3 e6 3.d4 cxd4 4.xd4 c6 5.c3 c7 6.e2 a6 7.xc6 xc6!? a rapidement mené en terra incognita. 8.e3 b5 et 9.f3!? échappait déjà à la dernière partie : ½-½ (37) Giri,A (2776)-Nepomniachtchi,I (2789) INT 2021. Qui dit Sicilienne, ne veut pas dire forcément attaque à tout-va, et le Norvégien a très vite proposé d'échanger les Dames.

Jorden van Foreest - Magnus Carlsen, 32.c2

Vingt coups plus tard, la position n'avait rien d'enthousiasmante. Jorden van Foreest s'arcboute depuis le début et ne rêve que du demi-point ! Avançons de quelques coups pour atteindre 42.g7

Jorden van Foreest - Magnus Carlsen, 42.g7

La finale obtenue est « normalement » nulle, mais personne n'est à l'abri d'une faute. 42...g4 Par exemple : 42...g3? 43.xg5+ xg5 44.a8. 43.fxg4 g3 44.b4 a6 45.b5 a1 46.b6 h3 47.g5 h2 48.h7. Il n'y a plus rien à espérer pour Magnus Carlsen, il ne gagnera pas.

Jorden van Foreest - Magnus Carlsen, 48.h7

48...b1+ 49.c7 c1+ 50.b7 b1+ 51.c7 a1 52.b7 b1+ 53.c7 a1 54.b7 ½-½

Jorden van Foreest - Magnus Carlsen | Photo Jurriaan Hoefsmit - Tata Steel Chess

La 85e édition du tournoi Tata Steel Chess 2023 se déroule dans le village de Wijk aan Zee, aux Pays-Bas. Site officiel https://tatasteelchess.com

13 rondes à la cadence de 100 minutes pour les 40 premiers coups, 50 minutes pour les 20 coups suivants, et enfin, 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup. Toutes les parties démarrent à 14h00, sauf la dernière à 12h00.

« La triche est une menace. Nous devions faire quelque chose. Les joueurs sont heureux que nous prenions cela au sérieux », a déclaré Jeroen van den Berg au journal néerlandais de Volkskrant. À Wijk aan Zee, les mesures anti-triche sont plus strictes que jamais en 2023 : la retransmission en direct est retardée de 15 minutes, les joueurs sont scannés avant les parties, il y a un arbitre fair-play supplémentaire dans la salle de jeu, et les spectateurs ne sont pas autorisés à prendre de photos avec un téléphone portable.

Résultats de la ronde 6 du Challengers 2023

Ivic, Velimir (2585)
½-½
½½
Adhiban, B.. (2610)
Est-Indienne - 64 coups
Pechac, Jergus (2637)
0-1
01
Vaishali, Rameshbabu (2425)
Défense Grünfeld - 41 coups
Supi, Luis Paulo (2608)
½-½
½½
Sindarov, Javokhir (2654)
Italienne - 42 coups
Roebers, Eline (2361)
0-1
01
Donchenko, Alexander (2627)
Caro-Kann - 27 coups
Yilmaz, Mustafa (2609)
½-½
½½
Beerdsen, Thomas (2515)
Semi-Slave - 28 coups
Mishra, Abhimanyu (2559)
½-½
½½
Tabatabaei, M. Amin (2686)
Défense Slave - 79 coups
L'Ami, Erwin (2627)
1-0
10
Warmerdam, Max (2616)
Défense Slave - 50 coups

Jergus Pechac 0-1 Rameshbabu Vaishali

Jergus Pechac - Rameshbabu Vaishali, 40...c8+

Rameshbabu Vaishali vient de jouer 40...b6-c8+ et alors que le contrôle du temps était passé, Jergus Pechac, déjà auteur de quelques fautes tactiques dans ses parties précédentes, gaffe par 41.c5?? 0-1 Les Blancs conservaient l'égalité avec 41.a4! xd6 42.hxg4 hxg4 43.h7+, etc. Le Slovaque a abandonné immédiatement après son 41.c5??. La finale 41...xd6 42.xd6 c8+ 43.b5 xd6, avec le Roi blanc coupé, est sans espoir.

En attendant la ronde 5...

Anish Giri, le Poulidor de Wijk aan Zee, avec cinq places de deuxième : 2014, 2015, 2018, 2019 et 2021, sera-t-il enfin prophète en son pays ? C'est la question que l'on peut commencer à se poser après sa superbe victoire sur le numéro un mondial Magnus Carlsen. « Allez Poupou ! »

Anish Giri et Rameshbabu Praggnanandhaa se sont affrontés à deux reprises en classique, en 2019, au Sunway Sitges Open, et l'année dernière au Tata Steel, avec deux parties nulles. Pour la première fois, l'Indien aura l'avantage des pièces blanches.

Nodirbek Abdusattorov, co-leader avec Giri, et avec les pièces noires aujourd'hui, aura fort à faire pour sa première en classique contre Magnus Carlsen.

« Quand je joue un très fort tournoi, je veux toujours faire de mon mieux et ne rien cacher. Les moteurs changent non seulement mes parties, mais aussi le jeu lui-même je dois dire. Désormais, les moteurs peuvent évaluer très correctement les positions. Cela signifie que si nous voulons battre un adversaire du même niveau, nous devons travailler dur et essayer de voir les très petits avantages. » Ding Liren

« Les échecs classiques sont le plus important pour moi, car si vous voulez remporter le titre de champion du monde vous devez bien jouer aux échecs classiques ; votre nom pourrait être bien plus brillant dans l'histoire du jeu. » Parham Maghsoodloo

Anish Giri après sa deuxième victoire sur Magnus Carlsen a déclaré : « Je pense que c'est une sorte de moment historique. Je l'ai battu une fois, mais tout le monde sait que c'était un peu boiteux - il avait gaffé quelque chose et c'était une personne différente... Alors que là, c'est juste et carré ! »

En effet, le 17 janvier 2011, à Wijk aan Zee, dans une défense Grünfeld, Carlsen venait de gaffer par 20.g5?? dans une position déjà difficile et Anish a simplement réfuté par 20...e3! 21.b2 xg5 22.xe3 g4 0-1

Carlsen - Giri, 20.g5??

« J'ai pensé que les chances que je gâche la partie étaient plus élevées que d'habitude. J'ai pensé qu'il était possible que je ne voie pas comment l'emporter, alors je me suis senti un peu soulagé [de gagner] ! », a déclaré Anish Giri après son gain sur Magnus Carlsen.

En effet, alors que les machines affichaient un +4.00 dès le 24e coup, nous aurions eu tort de penser que la partie était jouée. Comme l'a dit Viswanathan Anand en 2013 : « Beaucoup de spectateurs n'ont plus aucune idée de ce qu'un joueur traverse sur un échiquier, parce qu'ils sont assis à regarder avec des logiciels d'analyse. Vous devriez vous asseoir à la table, transpirer et ressentir la peur de la défaite ou la proximité de la victoire pour comprendre ce qui se passe dans la tête d'un joueur... Si vous pensez que c'est facile, éteignez votre module et essayez de trouver quelques coups par vous-mêmes. »

Marc Quenehen commente la partie du jour de l'édition 2023 du célèbre tournoi d'échecs Tata Steel.
https://www.europe-echecs.com/tata-steel-2023-le-quotidien-marc-quenehen.html

Résultats de la ronde 5 du Masters 2023 (jeudi 19)

Caruana, Fabiano (2766)
½-½
½½
So, Wesley (2760)
Écossaise - 41 coups
Gukesh, D. (2725)
½-½
½½
Rapport, Richard (2740)
Défense Grünfeld - 47 coups
Maghsoodloo, Parham (2719)
1-0
10
Van Foreest, Jorden (2681)
Gambit Dame accepté - 45 coups
Carlsen, Magnus (2859)
0-1
01
Abdusattorov, Nodirbek (2713)
Anglaise - 60 coups
Praggnanandhaa R (2684)
½-½
½½
Giri, Anish (2764)
Italienne - 47 coups
Erigaisi Arjun (2722)
½-½
½½
Ding, Liren (2811)
Italienne - 37 coups
Aronian, Levon (2735)
1-0
10
Keymer, Vincent (2696)
Espagnole - 79 coups

« La clé pour avoir un grand tournoi d'échecs est d'inviter le bon mélange de joueurs. Au Tata Steel Chess ils ont perfectionné cet art. » Nigel Short

Photo Jurriaan Hoefsmit - Tata Steel Chess

Dans une Anglaise, 1.c4 c5 2.f3 f6 3.c3 c6 4.e3 Peter Svidler était heureux de voir Nodirbek Abdusattorov jouer 4...e5, qui, selon lui, « pourrait conduire à un chaos absolu ! » C'est cependant dès la sortie de la base, avec 12...d7 dont Peter Svidler a dit que « ça ne semble pas être une bonne idée de défendre une position légèrement inférieure pendant des heures contre Magnus Carlsen », 13.f3 f6 que la partie va s'animer réellement avec un sacrifice de qualité de la part de Magnus Carlsen.

Magnus Carlsen - Nodirbek Abdusattorov, 13...f6

14.a3!? xa1 15.xa1 0-0-0 L'Ouzbek roque-t-il « côté cimetière » ? 16.c1 b8 L'habituel coup prophylactique après un grand roque. 17.xg7 Grappille un pion au prix d'une colonne ouverte sur son Roi. Le Norvégien n'a peur de rien ni de personne ! 17...hg8 La colonne est évidemment immédiatement occupée.

Magnus Carlsen - Nodirbek Abdusattorov, 17...hg8

Les Blancs ont pris 17 minutes pour continuer avec 18.b2!?, alors que la machine préférait 18.xh7. Il ne fallait surtout pas jouer 18.xf7?? à cause de xg2+! 19.f1 xh2 20.g1 (20.xh2?! h3+ 21.g1 xf7 0-1) 20...h6 0-1. 18...g4 Dès 13.f3 Magnus a montré ses intentions de jouer pour le gain, mais dans la présente position, le numéro un mondial n'a pas une once d'un avantage. La machine préfère les Noirs, mais avec un matériel aussi dissymétrique c'est très difficile à évaluer. 19.e1 d1 20.xd1 xd1 21.f1 e5!? 22.h3 f3!?

Magnus Carlsen - Nodirbek Abdusattorov, 22...f3!?

Nodirbek Abdusattorov ne se contente pas de défendre, même si la machine accorde maintenant son triste 0.00. À prendre toutefois en compte la pendule avec 13 minutes de chaque côté. 23.d4!? Le 0.00 se conservait avec 23.b1 attaquant le pion h7. 23...d8 24.h4 d5 25.xh7 avec 6 minutes contre 12. 25...c4 26.b2 xf1 27.xf1 c4+ 28.g1 c6 29.f3 xa2 30.f6 d1+ 31.h2 a5

Magnus Carlsen - Nodirbek Abdusattorov, 31...a5

La tension de cette partie va totalement disparaitre en quelques coups. 32.d4 d5 33.c2 d6+ 34.f4 xd4 35.xd4 xd4 36.exd4 xf4+ 37.g3 xd4

Magnus Carlsen - Nodirbek Abdusattorov, 37...xd4

Avec un pion de plus qui, normalement, se révèle insuffisant pour obtenir des chances de gain en finale de Dames. 38.h4 a4 39.a2 f5 40.h5 h8 41.xa4 xh5+ 42.g1! f3 43.h2?

Magnus Carlsen - Nodirbek Abdusattorov, 43.h2?

Vous n'allez pas le croire, mais https://analysis.sesse.net donne maintenant -87.95 aux Noirs. La question reste évidemment : est-ce que la variante de gain est humainement trouvable ? 43...e2+ 44.g2 e5 45.f2? Cette fois, même les modules en ligne donnent un avantage décisif aux Noirs. 45...b5! 46.b4 b7 47.g4 fxg4 48.xg4 b6 Nodirbek Abdusattorov est toujours sur la bonne route.

Magnus Carlsen - Nodirbek Abdusattorov, 48...b6

Avec si peu de matériel il est certain que la moindre imprécision de la part des Noirs et les Blancs infligeront un échec perpétuel quelque part. 49.g8 b4 50.f3 b5 51.g2 e2+ 52.g3 e3+ 53.g2 b3 54.b8+ c4 55.g8+ c3 56.c8+ d2

Magnus Carlsen - Nodirbek Abdusattorov, 56...d2

Sesse annonce un mat en 32 coups. 57.h8 c2 58.c8+ d1 59.h8 d2+ 60.g3 b2 0-1

Pour vous donner une idée du tremblement de terre que représente cette seconde défaite, voici le nombre de pertes en cadence classique de Magnus Carlsen des dernières années : 2018 : 2 ; 2019 : 0 ; 2020 : 2 ; 2021 : 2 et 2022 : 1.

La dernière fois que Carlsen a subi deux défaites consécutives en classique c'était en 2015, lorsqu'il a commencé avec 0 sur 2 à Stavanger, perdant contre Veselin Topalov et Fabiano Caruana.

Nodirbek Abdusattorov est né le 18 septembre 2004 à Tachkent. Grand maître international depuis 2018, il était le deuxième plus jeune joueur de l'histoire à avoir obtenu ce titre. Le 28 décembre 2021, il remporte le Championnat du monde d'échecs de parties rapides en battant Ian Nepomniachtchi en match de départage, devenant ainsi le plus jeune champion du monde d'échecs (toutes cadences confondues). Lors de ce championnat, il aura battu Fabiano Caruana et Magnus Carlsen.

Changement de lieu pour la ronde 5 du Masters. Le Johan Cruyff Arena est un stade situé à Amsterdam, inauguré en 1996. Stade des matchs de football à domicile de l'Ajax, il est utilisé aussi pour des concerts et d'autres événements.

La position au 13e coup était déjà étrange entre Parham Maghsoodloo et Jorden Van Foreest, mais c'est surtout ici, après 24...a2!?, que le Néerlandais joue son va-tout en sacrifiant sa Dame.

Parham Maghsoodloo - Jorden Van Foreest, 24...a2!?

25.xe4 xe4 26.a1 db8 27.b6 a6 28.xa2 axb6 29.h3 avec Tour et Cavalier contre la Dame. 29...f6 30.e2 b5 31.xc4 xf5 32.a7 f8 33.b2 h5 34.b8 xb8 35.xb8+ h7 36.xf7 g5 37.g3 a5

Parham Maghsoodloo - Jorden Van Foreest, 37...a5

La situation de Jorden Van Forrest s'est considérablement détériorée et le Néerlandais ne s'en sortira pas. Avec cette victoire, Parham Maghsoodloo se remet sans attendre dans le sens de la marche après sa défaite face à Nodirbek Abdusattorov dans la ronde 4.

La 85e édition du tournoi Tata Steel Chess 2023 se déroule dans le village de Wijk aan Zee, aux Pays-Bas. Site officiel https://tatasteelchess.com

13 rondes à la cadence de 100 minutes pour les 40 premiers coups, 50 minutes pour les 20 coups suivants, et enfin, 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup. Toutes les parties démarrent à 14h00, sauf la dernière à 12h00.

« La triche est une menace. Nous devions faire quelque chose. Les joueurs sont heureux que nous prenions cela au sérieux », a déclaré Jeroen van den Berg au journal néerlandais de Volkskrant. À Wijk aan Zee, les mesures anti-triche sont plus strictes que jamais en 2023 : la retransmission en direct est retardée de 15 minutes, les joueurs sont scannés avant les parties, il y a un arbitre fair-play supplémentaire dans la salle de jeu, et les spectateurs ne sont pas autorisés à prendre de photos avec un téléphone portable.

Résultats de la ronde 5 du Challengers 2023 (mercredi 18)

L'Ami, Erwin (2627)
½-½
½½
Ivic, Velimir (2585)
Défense Slave - 39 coups
Warmerdam, Max (2616)
½-½
½½
Mishra, Abhimanyu (2559)
Anglaise - 35 coups