Alexandra Kosteniuk jouera sous les couleurs de la Suisse

Transfert

Alexandra Kosteniuk | Photo David Llada
La Fédération suisse des Échecs (FSE) vient d'annoncer que la Championne du monde de 2008 à 2010, qui a la double nationalité suisse et russe, jouera pour la Suisse à partir du 1er janvier 2024.


Une décision motivée par la guerre ?

"La championne du monde 2008 a tourné le dos à la Russie après le déclenchement de la guerre contre l’Ukraine, comme beaucoup de ses compatriotes. Elle a ensuite joué sous le drapeau de la FIDE." (Source : Fédération suisse des Échecs)

En mars 2022, la double championne de Russie faisait partie des signataires de l'appel lancé par des grands maîtres russes, et adressé à Vladimir Poutine.

"Nous nous opposons aux actions militaires sur le territoire de l'Ukraine et appelons à un cessez-le-feu rapide et à une solution pacifique au conflit par le dialogue et les négociations diplomatiques. Il nous est insupportablement douloureux de voir la catastrophe qui arrive ces jours-ci à nos peuples."

Retrouvez le texte intégral de cet appel sur https://www.europe-echecs.com/art/guerre-en-ukraine-8748.html

Des liens forts avec la Suisse

Alexandra Kosteniuk après son doublé historique en Suisse : elle a remporté le titre national féminin et mixte ! http://en.chessqueen.com/chess-queen-kosteniuk-writes-history-in-switzerland.html

Ce choix d'Alexandra Kosteniuk ne doit rien au hasard. Elle fut mariée au Suisse Diego Garcés, dispose d'un passeport suisse et a remporté le Championnat national helvète en 2013. Elle dispute aussi régulièrement le championnat suisse par équipes avec le Club de Zürich.

Cependant, elle ne participera aux compétitions par équipes avec l'équipe nationale de Suisse qu'à partir du 1er janvier 2024, pour des raisons financières. En effet, en la faisant jouer immédiatement, la Fédération suisse devrait verser 10.000 dollars à la Fédération russe. Il faudra donc attendre l'expiration d'un délai de deux ans depuis sa dernière apparition au sein de l'équipe russe, en décembre 2021.

Alexandra Kosteniuk ne pourra donc pas représenter la Suisse lors du championnat d'Europe par équipes 2023.

Un renfort de poids pour la Suisse

Alexandra Kosteniuk est une joueuse emblématique qui a participé au développement des échecs féminin. Elle fut l'une des premières joueuses à endosser une double casquette : celle de championne, mais aussi celle de véritable star, provoquant un engouement médiatique dépassant le monde des échecs.

"Mon site enregistra près de 20 000 visiteurs uniques chaque jour durant une semaine, et mon livre d’or croula sous les messages. Ce fut pareil sur mon compte Facebook et ma chaîne vidéo sur Youtube. De nombreuses personnes s’inscrivirent à mon podcast en accès libre « chess killer tips ». Ce n’est qu’après avoir lu ces milliers d’e-mails que j’ai pu prendre conscience de mon immense responsabilité en tant que 12e championne du monde." (extrait de l'interview d'Alexandra Kosteniuk, après son sacre mondial en 2008, et publié dans le numéro 582 d'Europe Échecs)

Sur son site Internet, elle confie avoir "fait la couverture de plus de 100 magazines."

Au-delà de sa médiatisation, Alexandra Kosteniuk est une championne au palmarès impressionnant, remportant notamment la Coupe du Monde féminine 2021 et le Championnat du monde de parties rapides la même année. En 2022, elle s'est imposée lors du Championnat d'Europe de blitz.

Mariya Manko et Sofiia Hryzlova, de l'Ukraine à la Suisse

Deux jeunes joueuses ukrainiennes ayant fui la guerre font également le choix de rejoindre la Fédération suisse : 

Sofiia Hryzlova (2221 Elo), âgée de 18 ans, et médaillée de bronze lors du dernier championnat d'Europe U18F.

Mariya Manko (2119 Elo), championne d'Europe en titre des moins de 16 ans.

Sofiia Hryzlova | Photo David Llada
Mariya Manko

Peter Erismann, explique cette décision : "D’abord nous offrons à ces joueuses qui ont fui la guerre en Ukraine la possibilité de continuer à jouer en équipe. Ensuite, disposer de la meilleure équipe nationale possible fait bien entendu partie de nos buts sportifs". 

Les équipes suisses considérablement renforcées

Ces transferts constituent des renforts de premier ordre pour la Suisse. Alexandra Kosteniuk sera évidemment la meilleure joueuse du pays, devant Ghazal Hakimifard classée 2279. Mais Peter Erismann, responsable du haut niveau de la FSE, a indiqué qu'Alexandra Kosteniuk pourrait intégrer l'équipe mixte. Classée 2519, elle deviendra en effet la 5e meilleure joueuse suisse, derrière Vadim Milov, Noel Studer, Nico Georgiadis et Robert Fontaine. Rappelons que la Suisse avait terminé à la 51e place de la dernière Olympiade en Inde.

Si Sofiia Hryzlova et Mariya Manko ne sont pour le moment que les 4e et 7e joueuses suisses, leur marge de progression est encore énorme, garantissant à la sélection féminine helvétique un avenir radieux.

À l'inverse, le transfert d'Alexandra Kosteniuk est un coup dur pour la Russie. Elle a remporté plusieurs médailles pour la Russie lors des grandes compétitions internationales, dont une médaille d'argent au championnat d'Europe par équipes de 2013, et la médaille d'or à l'Olympiade 2014.

Les transferts, une pratique répandue aux échecs

Les transferts de joueurs d'une Fédération à l'autre ne sont pas rares chez les champions d'échecs. Souvenons-nous du transfert de l'Arménien Levon Aronian vers la Fédération des États-Unis en décembre 2021, au motif d'un manque de soutien de sa Fédération. Ces mouvements peuvent redistribuer les cartes dans la hiérarchie échiquéenne mondiale. Par exemple, dans le cas des USA, quatre de ses principaux joueurs ont changé de Fédération : Fabiano Caruana, Wesley So, Leinier Dominguez Perez et Levon Aronian.

En juillet 2021, le prodige iranien Alireza Firouzja devenait français. Il a depuis permis à la France d'obtenir une médaille d'argent lors du Championnat d'Europe par équipes en 2021.

Richard Rapport et son épouse Jovana | Photo Lennart Ootes

Le dernier cas marquant est le transfert du Hongrois Richard Rapport vers la Roumanie. Le Hongrois aurait reçu une offre du milliardaire roumain d'origine serbe Sacha Dragic, propriétaire de la société Superbet, le principal sponsor du Superbet Chess Classic 2022.


Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Pour commenter cet article, connectez-vous ou créez votre compte.

Les réactions (6)

  • ChessTrav

    On comprend Alexandra ; je l'aurais préférée française ; mais suissesse c'est déjà bien

  • ChessSaz72

    Tous ces champions ont besoin d'argents. Je suis étonné que Kosteniuk est choisi de jouer pour la Suisse !! La raison est passé au dessus des convictions

  • Azimut

    Superbe décision d'Alexandra !

  • MauvaisFou

    Tous ces transferts sont sans doute explicables individuellement, mais je trouve que cela ôte un peu de son sens aux Olympiades. Par exemple, que signifie exactement une victoire des Etats-Unis dans ces conditions ? Cela dit, je ne boude pas mon plaisir quand les Olympiades ont lieu, ça reste un grand tournoi !

  • PBO

    Excellente nouvelle!!
    Que de nombreux joueurs russes quittent Poutine et ses fascistes...