Clap de fin pour Étienne Bacrot éliminé par Magnus Carlsen en quart de finale

Étienne Bacrot et Magnus Carlsen | Photo Anastasiia Korolkova
Finale de la Coupe du monde d'échecs des femmes : Alexandra Kosteniuk vs Aleksandra Goryachkina ! Sergey Karjakin rejoint Magnus Carlsen, Jan-Krzysztof Duda et Vladimir Fedoseev en ½ finale.


Quarts de finale de la Coupe du monde d'Échecs

NomsFédElo
CC2525101055ATotal
Étienne Bacrot
2678
:
0
0×××××××0,0
Magnus Carlsen
2847:11×××××××2,0














Vidit Santosh Gujrathi
2726
:
½
0
×××××××0,5
Jan-Krzysztof Duda
2729:½1
×××××××1,5














M. Amin Tabatabaei
2613:½0
×××××××0,5
Vladimir Fedoseev
2696:½1
×××××××1,5














Sam Shankland
2709:1
0
1
0
0
0×××2,0
Sergey Karjakin
2757:010
1
1
1×××4,0

Demi-finale de la Coupe du monde d'Échecs

NomsFédElocc2525101055aTotal
Anna Muzychuk2535:½0×××××××0,5
Aleksandra Goryachkina2596:½1×××××××1,5
Tan Zhongyi2511:½0×××××××0,5
Alexandra Kosteniuk2472:½1×××××××1,5

Quarts de finale (départage) & Demi-finale

Kosteniuk - Tan Zhongyi
Après 21.♗d4
Kosteniuk - Tan Zhongyi
Après 25...♘d5?
Kosteniuk - Tan Zhongyi
Après 29.♕g4

Nous sommes dans le 1er diagramme après 21.d4 d'une défense Petrov. Tan Zhongyi se trompe avec 21...dxc4?, mais le plus étonnant est le 22.e1? au lieu du simple 22.xc4! avec un grand avantage, d'Alexandra Kosteniuk. Hou Yifan : « Que s'est-il passé ? On dirait qu'ils ne jouent pas aux échecs que nous connaissons. Kosteniuk n'a pas pris en c4 et Tan esquive un coup fatal » Toutefois, après 22...e6 la joueuse russe place un sacrifice de qualité par 23.xe6!? fxe6 24.e2 f7 25.xc4 qui va complètement déstabiliser son adversaire. 25...d5? 2e diagramme. 26.xh5 bf8 Les Noirs doivent rendre la qualité sous peine de mat. Si 26...ff8? 27.xe6+ h8 28.h6+ g8 29.xg7#. Après 27.xe6 f4 28.xf7+ xf7 29.g4, 3e diagramme, avec 2 pions de plus et une position supérieure, Alexandra Kosteniuk l'a emporté pour une place en finale. 1-0 (38).

Aleksandra Goryachkina ayant battu Anna Muzychuk, il n'y aura donc pas de départage. Ainsi, tout le monde bénéficie d'un jour de repos le 31 juillet. Rendez-vous le 1er août pour la suite de la compétition.

Alexandra Kosteniuk | Photo Anastasiia Korolkova

Partie commentée : Goryachkina - Anna Muzychuk

Aleksandra Goryachkina | Photo Eric Rosen
Shankland - Karjakin
Après 27.e4
Shankland - Karjakin
Après 33.♕c2
Shankland - Karjakin
Après 37.♕d6!

Dans la première partie rapide en 25 min. + 10 sec. du départage du ¼ finale, la Catalane de l'Américain Sam Shankland n'a rien donné de concret dans l'ouverture. De son côté, Sergey Karjakin visait clairement le demi-point et « bétonnait » sa position. S'ensuivit une dizaine de coups où chacun manœuvrait à l'intérieur de ses lignes, jusqu'au 27.e4 du 1er diagramme. 27...cd8 28.f4 [28.e5!?] 28...e5! 29.dxe5 xe5 30.xd7 xd7 31.d3 e7. L'Américain décidait de franchir la moitié de l'échiquier par 32.e5 d5 Et puis, dans le 2e diagramme après 33.c2 une imprécision du Russe par 33...c7?! 34.xb4 axb4 35.xd7 xd7 36.c5 d2? Une faute, sanctionnée par 37.d6!, 3e diagramme, avec un avantage blanc décisif ! 37.d6 xd6 38.exd6 e6 39.xc6! Superbe ! Si 39...bxc6 40.a5 et le Cavalier ne peut lutter contre les deux pions passés. 39...b6 40.d5 c5 41.f3 et 1-0 quelques coups plus tard.

Sam Shankland 1-0 Sergey Karjakin
Karjakin - Shankland
Après 10...♗e6?!
Karjakin - Shankland
Après 14.♘d5!
Karjakin - Shankland
Après 18.♖xf1

Dans la deuxième partie rapide en 25 min. + 10 sec. du départage, l'Américain ne se « dégonfle » pas et joue une Sicilienne Najdorf. Sergey Karjakin se tourne vers 6.h3 et Sam Shankland transpose dans une sorte de variante du dragon, rapidement hors théorie. Dans le 1er diagramme, 10...e6?! se révèle imprécis. 11.f4! a5?! et cette attaque sur le pion a2 néglige par trop l'action centrale des Blancs. 12.f5! xa2 Ici, la machine donne une ligne qu'elle considère gagnante : 13.g5 h5 14.f6 exf6 15.xd6 e6 16.b6 xg5+ 17.b1... et les Noirs ne bougent plus. Sergey Karjakin a pris beaucoup de temps, mais a finalement préféré 13.d2!? avec seulement un léger avantage. La position est compliquée, les Noirs pensent profiter d'un moment de répit pour roquer 13...0-0?! [13...c8!? était apparemment le bon coup.] mais 14.d5!, 2e diagramme, s'en prend à la Dame et au Fou égaré en a2. 14...xd5 15.xa5 xd4 16.xd4 e3 17.d2 xf1+ 18.xf1, 3e diagramme, le Fou en a2 est piégé. 1-0 au 40e coup. La gourmandise est un vilain défaut et le pion a2 s'est révélé indigeste... En route vers les parties 10 min. + 10 sec.

Sergey Karjakin 1-0 Sam Shankland

Dans la première partie rapide en 10 min. + 10 sec. du départage les joueurs ont répété leur Sicilienne, avant un sacrifice de pion par 10.e5!? de Sergey Karjakin. Malgré l'échange des Dames, le Roi noir, déroqué en d8, offrait de bonnes compensations aux Blancs. Anish Giri : « La préparation de Sergey a parfaitement fonctionné. Sam a une fin de partie difficile à défendre. » Voilà qui explique aussi pourquoi Karjakin est arrivé quelques secondes en retard. Shipov pense qu'il a étudié la possibilité 10.e5!? avec son secondant et le module. Toujours est-il que Sam Shankland n'a pas trouvé la bonne façon de défendre et s'est incliné au 35e coup.

Sergey Karjakin 1-0 Sam Shankland

Dans la deuxième partie rapide en 10 min. + 10 sec. du départage Sam Shankland a choisi une Anglaise symétrique, mais comme le montre l'image ci-dessous, Sergey Karjakin a réussi à complètement niveler la position. L'Américain a tout tenté, même l'impossible, avant de se résigner. Anish Giri a souligné que « la dernière fois, lorsque Karjakin a réussi à atteindre le match de championnat du monde, il avait commencé en mauvaise forme après deux années médiocres, puis a soudainement explosé lors de la Coupe du monde, puis aux candidats. »

Sam Shankland 0-1 Sergey Karjakin

Quarts de finale, deuxième partie classique

Reprise de la compétition féminine après une journée de repos... Les femmes sont déjà en demi-finale. Le règlement prévoyait de qualifier les trois premières joueuses pour le tournoi des candidates prévu au premier semestre 2022. Aleksandra Goryachkina étant déjà qualifiée, on connait désormais une bonne partie des participantes : 1. Aleksandra Goryachkina, 2. Humpy Koneru, 3. Kateryna Lagno, 4. Tan Zhongyi, 5. Alexandra Kosteniuk et 6. Anna Muzychuk. Il reste deux places à prendre : 7. à la gagnante du Grand Swiss, 8. à la meilleure joueuse classée sur la liste Elo de janvier 2022.

« C'était une balade amusante le temps qu'elle a durée. J'ai fait de mon mieux. Passons au suivant maintenant ! PS : j'ai raté un drame échiquéen au cours des 20 derniers jours ? »

Quant à Étienne Bacrot, on y a cru pendant un bon moment dans la première partie. Et même vers la fin, un demi-point restait possible. Malheureusement, les choses ont mal tourné et le dernier Français encore en lice à la Coupe du monde d'Échecs 2021 est désormais condamné à réaliser un exploit : gagner avec les pièces noires contre le Champion du monde !

« Nullus tenetur ad impossibile » Thomas d’Aquin (1224-1274) « À l'impossible nul n'est tenu ». Étienne Bacrot refuse plusieurs propositions tacites de nulle de la part de Magnus Carlsen dans la deuxième partie et s'incline finalement 2 à 0 en ¼ de finale de la Coupe du monde d'Échecs au terme d'un joli parcours.

Partie commentée : Magnus Carlsen 1-0 Étienne Bacrot

Magnus Carlsen à propos des deux jours de repos à venir : « J'en ai désespérément besoin... J'ai l'intention de faire une randonnée dans les montagnes, d'essayer de me détendre et d'être heureux pour deux choses : ne pas avoir à jouer pendant quelques jours et surtout d'être toujours dans le tournoi. »

Étienne Bacrot | Photo Eric Rosen
Karjakin - Shankland
Après 24.♗xg5
Karjakin - Shankland
Après 26...a3?
Karjakin - Shankland
Après 32.h6!

Sergey Karjakin devant absolument l'emporter pour jouer un départage, a choisi la variante fermée contre la défense Française de Sam Shankland : 1.e4 e6 2.d3 d5 3.d2 f6 4.gf3 e7 5.g3 a5 6.g2 a4 7.a3... qui a l'avantage de conserver toutes les pièces sur l'échiquier, et donc d'être à même de créer des positions compliquées. Et c'est exactement ce qui va se passer. Dans le 1er diagramme après 24.xg5 L'Américain est moins bien et tente de forcer les événements sur l'aile-Dame par 24...b3? [24...xg5 25.xg5 f6 26.exf6 xf6 était à essayer] 25.xe7 xe7 26.f1 a3?, 2e diagramme. « Un malheur ne vient jamais seul. » Sergey Karjakin place alors le superbe 27.xg7+! xg7 28.g4 f5 29.exf6+ xf6 30.xf6 axb2 31.g5+ f7 32.h6! 3e diagramme. Sam Shankland va continuer jusqu'au mat : 32...g6 33.h4! bxa1 34.xg6+ e7 35.g7+ d6 36.d7# 1-0

Sam Shankland - Sergey Karjakin | Photo Eric Rosen
A. Muzychuk - Goryachkina
Après 10...♗g4?!
A. Muzychuk - Goryachkina
Après 16.gxf3
A. Muzychuk - Goryachkina
Après 44.♖b1

Anna Muzychuk a eu la victoire entre les mains avant de la laisser échapper et risque de le regretter. Tout avait bien commencé pour l'Ukrainienne grâce à la faute dans l'ouverture d'Aleksandra Goryachkina dans le 1er diagramme après 10...g4?! issu d'une Berlinoise. Anish Giri explique : « Goryachkina a probablement développé le Fou sur la mauvaise case. Normalement il va en f5 et non en g4 dans ces lignes. » Sur 11.a4 a5 12.b5 La différence saute aux yeux ; il n'y a aucune pression sur le pion arriéré en d3 et les Blancs ont les mains libres pour développer leur initiative. 12...e4!? Contre-attaque au centre sans attendre. 13.xe4! xe4 14.dxe4 xf3 15.xd6! cxd6 16.gxf3 avec un pion de plus et la paire de Fous dans le 2e diagramme pour les Blancs. Aleksandra Goryachkina va alors mettre en marche le module « défense » et jouer très vite, jusqu'à placer son adversaire en zeitnot, générant ainsi des imprécisions et arracher le demi-point dans le 3e diagramme après 44.b1 e6 45.f3 d7 46.g3 ½-½

Anna Muzychuk | Photo Eric Rosen
Les parties des phases finales : hommes et femmes

Quarts de finale, première partie classique

Étienne Bacrot, né le 22 janvier 1983. Jeune prodige des échecs, il devient grand-maître en 1997 à l'âge de 14 ans et 2 mois, un record à l'époque. Il remporte 8 titres de champion de France de 1999 à 2017. Troisième de la Coupe du monde 2005 à Khanty-Mansiïsk, il atteint cette même année la 9e place mondiale avec 2731 Elo, son record.

Étienne Bacrot | Photo Anastasiia Korolkova

Sergueï Karjakin, Jan-Krzysztof Duda, Vidit Gujrathi, Sam Shankland, Vladimir Fedoseev, Étienne Bacrot et Amin Tabatabaei participeront à la série du Grand Prix FIDE, qui aura lieu entre février et avril 2022. Les deux qualifiés directement pour le tournoi des Candidats n'y participeront pas. La série du Grand Prix FIDE est composée de 24 joueurs qui s'affronteront dans deux des trois événements. Le montant des prix de chaque tournoi est de 150.000 euros.

Magnus Carlsen vs Étienne Bacrot

Comme le montre l'image ci-dessus, uniquement des parties classiques, la tâche d'Étienne Bacrot s'annonce très difficile. C'est simple, le Français n'a jamais battu Magnus Carlsen ! Toutefois, hormis au 2e et 3e tour, respectivement face à Sasa Martinovic (2548) et à son compatriote Aryan Tari (2639), le champion du monde n'a pas remporté une seule partie classique, que ce soit contre Radoslaw Wojtaszek (2691) ou Andrey Esipenko (2716).

Dans une partie Espagnole, Étienne Bacrot a d'abord évité le Gambit Marshall de Magnus Carlsen, avant de placer une préparation qui lui a offert jusqu'à 40 minutes d'avance au 15e coup. Cependant, le Champion du monde a manœuvré astucieusement afin de retrouver des compensations dans le style du Gambit Marshall. Et puis, suite à un affaiblissement des parages du Roi blanc par 24.f4?! et de la faute 26.h3?, Carlsen a pris un grand l'avantage en sacrifiant sa Dame. Cependant, Bacrot a profité du zeitnot de son adversaire pour trouver des chances de sauver la partie. Malheureusement, un ou deux coups joués trop vite ont mené à la défaite du Français. 0-1 au 44e coup.

« Je n'ai pas vu de victoire après le sacrifice de Dame, mais j'ai pensé que ce serait très très difficile pour lui » Magnus Carlsen

Partie commentée : Étienne Bacrot 0-1 Magnus Carlsen

Magnus Carlsen | Photo Eric Rosen
Étienne Bacrot | Photo Eric Rosen

Sam Shankland 1-0 Sergey Karjakin : Après un échange des Dames, la partie semblait se diriger vers un match nul, mais Shankland avait une légère pression. Cependant, c'est grâce à la faute 38…f5? de Karjakin, permettant 39.e5 avec un pion passé protégé que l'avantage est devenu clair. Avec une excellente technique en finale, Shankland a réussi à battre l'ancien vainqueur de la Coupe du monde 2015, qui devra désormais gagner demain pour forcer le tie-break.

Shankland - Karjakin
Après 38...f5?
Shankland - Karjakin
Après 42...♘e6
Shankland - Karjakin
Après 58.h3 1-0

Dans la partie entre Sam Shankland et Sergey Karjakin, dans le 1er diagramme, le Russe vient de jouer 38...f5? offrant un pion passé protégé à son adversaire sur 39.e5. Évidemment, Karjakin a une idée en tête ; manœuvrer son Cavalier par 39...f7 40.c4 e7 41.f1 d8 42.e3 e6 Et voilà, 2e diagramme, le fameux « bloqueur » a trouvé sa place. Sauf que Shankland va trouver le moyen de dynamiter cette défense. 43.a5! bxa5 44.b6! Le pion est imprenable à cause de la fourchette de Cavalier en d5. 44...d8 45.d1 d4 Et le « bloqueur » doit quitter sa place pour empêcher l'invasion par la Tour. 46.d5+ f7 47.xd4 cxd4 48.xd4, etc. L'échiquier est ensuite vidé de ses pièces et dans le 3e diagramme après 58.h3 1-0, les Noirs n'ont plus de coups. Si 58...b6 59.d5 b4 60.c4... Ou si 58...d7 59.c5... Ou encore 58...b4 59.c4.

Sam Shankland | Photo Eric Rosen

Les Coupes du Monde d'Échecs 2021 - 206 participants et 103 participantes - se déroulent simultanément du 10 juillet (arrivée) au 4 août 2021 (départ) pour la Coupe du Monde d'échecs des femmes, et jusqu'au 8 août 2021 pour la compétition mixte, à Krasnaïa Poliana (la clairière rouge en russe), une commune d'environ 5000 habitants et une station de ski située à 60 km de Sotchi au bord de la mer Noire. Site officiel : https://worldcup.fide.com avec toutes les parties à télécharger – Le tableau https://worldcup.fide.com/results

Toutes les parties des Coupes du Monde jouées par les Français·e·s
La revue Europe-Echecs du mois de janvier 2006

Le système des coupes du monde

Le système des Coupes du Monde d'échecs est de six tours (cinq pour les femmes), de matchs de deux parties parties classiques par tour (départages si nécessaire) - les vainqueurs passant au tour suivant - plus un septième tour (un sixième pour les femmes), la finale, composée d'un match entre les deux premiers joueurs en deux parties classiques (départages si nécessaire), et un second match - identique à celui de la finale - pour la troisième place.

De très forts joueurs ont renoncé à participer et ont donc été remplacés : Teimour Radjabov par Boris Gelfand, Ding Liren par Anton Korobov, Evgeny Shtembuliak par Vladimir Malakhov, Ju Wenjun (qualifiée en qualité de championne du monde femme) par Dmitry Jakovenko, Ian Nepomniachtchi par Pentala Harikrishna, Wesley So par Santosh Gujrathi Vidit, Richard Rapport par Alexander Areschenko, Wang Hao par A. R. Saleh Salem et Viswanathan Anand par Jorden van Foreest.

Ju Wenjun - qui aurait pu jouer aussi la coupe des femmes - a renoncé et a été remplacée par Zhansaya Abdumalik, Hou Yifan a été remplacée par Natalija Pogonina et Humpy Koneru remplacée Olga Girya.

Les deux finalistes de la Coupe du monde sont qualifiés pour le tournoi des candidats prévu au premier semestre 2022. Si un des finalistes est déjà qualifié, sa place sera attribuée : 1. au joueur suivant, mais pas au-delà de la 4e place, 2. au joueur suivant non qualifié par les Grand Prix 2020-2021.

Chez les femmes, les trois premières joueuses sont qualifiées pour le tournoi des candidates, prévu aussi au premier semestre 2022. Si Ju Wenjun, et/ou Aleksandra Goryachkina, et/ou les joueuses se qualifient via les Grand Prix 2019-2020, alors les places seront attribuées: 1. à la 4e place de la Coupe du monde, 2. à d'autres épreuves de qualification conformément au règlement.

Le calendrier des coupes du monde d'échecs

Coupe du Monde hommes
Coupe du Monde femmes
12.07.2021 Tour 1 Partie 1
12.07.2021 Tour 1 Partie 1
13.07.2021 Tour 1 Partie 2
13.07.2021 Tour 1 Partie 2
14.07.2021 Tour 1 Tie-break
14.07.2021 Tour 1 Tie-break
15.07.2021 Tour 2 Partie 1
15.07.2021 Tour 2 Partie 1
16.07.2021 Tour 2 Partie 2
16.07.2021 Tour 2 Partie 2
17.07.2021 Tour 2 Tie-break
17.07.2021 Tour 2 Tie-break
18.07.2021 Tour 3 Partie 1
18.07.2021 Tour 3 Partie 1
19.07.2021 Tour 3 Partie 2
19.07.2021 Tour 3 Partie 2
20.07.2021 Tour 3 Tie-break
20.07.2021 Tour 3 Tie-break
21.07.2021 Jour de repos

21.07.2021 Jour de repos
22.07.2021 Tour 4 Partie 1
22.07.2021 Tour 4 Partie 1
23.07.2021 Tour 4 Partie 2
23.07.2021 Tour 4 Partie 2
24.07.2021 Tour 4 Tie-break
24.07.2021 Tour 4 Tie-break
25.07.2021 Tour 5 Partie 1
25.07.2021 Tour 5 Partie 1
26.07.2021 Tour 5 Partie 2
26.07.2021 Tour 5 Partie 2
27.07.2021 Tour 5 Tie-break
27.07.2021 Tour 5 Tie-break
28.07.2021 Tour 6 Partie 1
28.07.2021 Jour de repos
29.07.2021 Tour 6 Partie 2
29.07.2021 Tour 6 Partie 1
30.07.2021 Tour 6 Tie-break
30.07.2021 Tour 6 Partie 2
31.07.2021 Jour de repos

31.07.2021 Tour 6 Tie-break
01.08.2021 Tour 7 Partie 1
01.08.2021 Finale & pour la 3e place Partie 1
02.08.2021 Tour 7 Partie 2
02.08.2021 Finale & pour la 3e place Partie 2
03.08.2021 Tour 7 Tie-break
03.08.2021 Finale & pour la 3e place Tie-break
04.08.2021 Finale & pour la 3e place Partie 1



05.08.2021 Finale & pour la 3e place Partie 2



06.08.2021 Finale & pour la 3e place Tie-break



Cadence et départages

La cadence des parties classiques est de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. En cas d'égalité après ces 2 parties classiques, un match en 2 parties de 25 minutes + 10 secondes par coup, si l'égalité persiste, un match en 2 parties de 10 minutes + 10 secondes par coup, et si l'égalité persiste encore, 2 blitz de 5 minutes + 3 secondes par coup, et enfin, si l'égalité persiste toujours, une partie « mort subite », avec 5 minutes pour les Blancs, seulement 4 minutes pour les Noirs, avec un incrément de 2 secondes par coup à partir du 61e coup, où le match nul suffit aux Noirs pour être déclarés vainqueurs. Que ce soit en cadence classique, rapide ou blitz, les joueurs ne peuvent proposer de partager le point avant le 30e coup des Noirs.

Les prix

Le montant total des prix est de 1.892.500 dollars (environ 1.600.000 €)pour Coupe du Monde d'Échecs mixte. Les perdants du premier tour repartiront avec la somme de 3.750 dollars, ceux du 2e tour 6.000 dollars, ceux du 3e tour 10.000 dollars, ceux du 4e tour 16.000 dollars, ceux du 5e tour 25.000 dollars, ceux du 6e tour 35.000 dollars. Le quatrième recevra 50.000 dollars, le troisième 60.000 dollars, le finaliste 80.000 dollars, et le vainqueur 110.000 dollars. 20% de tous les prix sont retenus par la FIDE.

Le montant total des prix est de 676.250 dollars (environ 570.000 €) pour la Coupe du Monde d'échecs des femmes. Les perdantes du premier tour repartiront avec la somme de 3.750 dollars, celles du 2e tour 5.000 dollars, celles du 3e tour 6.750 dollars, celles du 4e tour 9.500 dollars, celles du 5e tour 14.000 dollars. La quatrième recevra 20.000 dollars, la troisième 25.000 dollars, la finaliste 35.000 dollars, et la gagnante 50.000 dollars. 20% de tous les prix sont retenus par la FIDE.

Qualification au Tournoi des Candidats 2022

A) Le vice-champion du monde du match de Dubaï (novembre-décembre 2021) est directement qualifié.
B) Teimour Radjabov est qualifié. Le président de la FIDE, Arkady Dvorkovich, l'a souhaité pour compenser son forfait au début de la pandémie.
C) Deux places sont attribuées aux finalistes de la Coupe du monde. Si Magnus Carlsen est en finale, sa place sera attribuée au joueurs suivant non qualifié, mais pas au-delà de la 4e place, ou au prochain joueur non qualifié dans le Grand Prix FIDE 2022.
D) Deux places au Grand Swiss (octobre-novembre 2021) à Douglas (Ile de Man). Si l'un des deux joueurs s'avère déjà qualifié, la place ira au prochain joueur non qualifié.
E) Les deux places restantes seront attribuées aux deux premiers de la série du Grand Prix 2022 qui se déroulera entre février et avril 2022. Le vainqueur du match du Championnat du Monde 2021 n'est pas autorisé à participer au Grand Prix. De même, aucun des joueurs déjà qualifiés via les épreuves A, B, C ou D, ne devrait participer au Grand Prix. Si l'un d'entre eux décide d'y participer, il devra renoncer à sa place de qualification précédemment acquise.


Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (8)

  • GeorgesHenri

    On vérifie régulièrement que Karajin est l'égal de Carlsen en partie classique... Ensuite dès que ça s'accélère, Carlsen a l'avantage. Donc Carlsen bénéficie d'un avantage psychologique déterminant, il peut jouer chaque fois pour la nulle afin d'arriver en rapide, quant à Karajin d'un désavantage manifeste, il doit tenter de gagner en classique pour ne pas subir Carlsen ensuite... Bref, les échecs ne sont plus ce qu'ils étaient, et actuellement, avec ce biais, aucun grand joueur de classique et seulement de classique ne peut espérer devenir champion du monde... De nos jours, on ne sait plus ce que c'est qu'un champion du monde, ni d'ailleurs qui l'est...

  • GeorgesHenri

    Je ne comprends pas l'hystérisation où de la passion sans objet du propos de Orque83, il me semble que la réponse de EE et claire, et cela ne préjuge nullement des qualités de Carlsen ni de ce que les uns et les autres en pensent. Il me semble avoir lu que pour ce tournois Igor avait avancé Karajin et ... ? et il ne me semble pas pour l'heure que son pronostic soit démenti.

  • Orque83

    EE, non ! La réaction d'Igor est celle d'une certaine partie du "monde échiquéen " à l'encontre de Magnus !
    Que cela plaise ou non, Magnus est, à ce jour, le meilleur joueur de tous les temps...
    Esipenko est 27 ème joueur mondial, il a 19 ans et tout l'avenir devant lui, se frotter au King ne peut que lui apporter un plus dans sa "besase expérience".
    Forzza Magnus !!

  • EuropeEchecs

    Orque83 : la réaction d'Igor Nataf concerne les deux places qualificatives au tournoi des candidats de cette coupe du monde. En éliminant Esipenko, Carlsen a certainement privé ce joueur d'une de ces places.

  • Orque83

    Cher Igor, pourquoi tant de haine ?? Je suis sur que si "le meilleur joueur français de tous les temps" avait battu Magnus, tu aurais été le premier à demander un jour férié pour que cet évènement ne soit jamais oublié...bon, il est vrai que , côté pronostics, tu as eu tout faux et que la colère et la déception peuvent expliquer cette vilaine réaction...
    En ce qui me concerne, j'espère qu'à l'issue de cette coupe du monde, EE pourra simplement écrire : "Il y a Magnus et les autres"...
    Forzza Magnus !!