Coupe du Monde FIDE : 3e et 4e tour

Maxime Vachier Lagrave Photo Lennart Ootes https://twitter.com/lennartootes

Après les trois premiers tours 16 joueurs restaient en lice. Dans les départages, qualification de So, Svidler, Fedoseev, Rapport et Maxime Vachier Lagrave aux dépens d'Alexander Grischuk.

La Coupe du Monde FIDE se déroule du 2 au 28 septembre 2017, à Tbilissi, capitale de la République de Géorgie, à «Hôtels & Préférence Hualing Tbilisi» un hôtel 5 étoiles doté d'une French touch. Quant à la finale elle aura lieu au «The Biltmore Hotel Tbilisi».

Site officiel de la Coupe du Monde https://tbilisi2017.fide.com avec parties en direct. Commentées en anglais par les grands-maîtres Ivan Sokolov et la GMF géorgienne Keti Tsatsalashvili, en espagnol par la Maître FIDE Damaris Abarca et le MI David Martínez et en allemand par le GM Jan Gustafsson.

Présentation de la Coupe du Monde 2017 et résultats des rondes 1 et 2 : https://www.europe-echecs.com/art/coupe-du-monde-d-echecs-2017-1er-et-2e-tour-7094.html

 
Les parties de la Coupe du Monde par Mark Crowther de http://theweekinchess.com

Résultats du 4e tour de la coupe du monde d'échecs

Blancs (1re partie)FED. elo
Noirs (1re partie)FED. elo12DÉP
Svidler, Peter
2756 - Bu, Xiangzhi
2714½-½½-½2-0
So, Wesley
2792 - Jobava, Baadur
2702½-½½-½1,5-0,5
Rapport, Richard
2675 - Najer, Evgeniy
2694½-½½-½1,5-0,5
Ivanchuk, Vassily
2727 - Giri, Anish
27771-0
½-½
Dubov, Daniil
2666 - Aronian, Levon
2802½-½0-1

Wang, Hao
2701 - Ding, Liren
2771½-½0-1

Rodshtein, Maxim
2695 - Fedoseev, Vlaimir
27310-1
1-0
0-2
Vachier-Lagrave, M.
2804 - Grischuk, Alexander
2788½-½½-½2,5-1,5

Dix joueurs vont jouer leur qualification dans les départages. Premier tour avec un match aller-retour à la cadence 25 minutes + 10 secondes par coup.

Alexander Grischuk a les blancs dans cette première partie face à Maxime Vachier Lagrave. Le premier moment clé de la partie survient au 11e coup (1er diagramme). Grischuk pouvait-il prendre le pion b7 sans risque ? Il préfère jouer 12.Dd2. Quelques coups plus tard (2e diagramme), nouvelle opportunité pour les blancs qui cette fois-ci s'emparent du pion après 23...Fxg7 24.e4 Ce8 25.Fxg7 Cxg7 26.Cxa7. Maxime se retrouve avec une finale compliquée car outre le pion de moins, ses pièces sont moins actives. La présence des dames et les rois exposés laissent néanmoins des chances de nulle. Autre élément important : comme à son habitude, Alexander Grischuk se retrouve en manque de temps, et passe sous la minute à partir du 35e coup. Au 40e coup (3e diagramme), il ne lui reste que 15 secondes mais décide de sacrifier provisoirement un pion pour pouvoir amener son roi en b3 avec 41.b4. La partie se poursuit avec 41...Dh7 42.De2 axb4 43.Dxg4+ Rh8 44.Rb3. Mais MVL a tout calculé, les noirs tiennent et au 48e Grischuk préfère échanger les dames et prendre la nulle. Il aura probablement quelques regrets.

Grischuk-MVL
Après 11...o-o-o
Grischuk-MVL
Après 23.Cb5
Grischuk-MVL
Après 40...f6

Dans les autres parties, Richard Rapport est tout heureux d'annuler après avoir eu 2 pions de moins. Fedoseev réussit à gagner un pion puis un 2e face à un Rodshtein en crise de temps, et le Russe l'emporte. Dans une finale tour et fou contre tour et cavalier, So se retrouve avec des pions sur les colonnes "d", "e" et "f" contre des pions doublés sur la colonne "a" pour Jobava. Ce dernier sacrifie son cavalier contre les pions centraux blancs. Il ne réussit pas à crée de forteresse et doit s'incliner au 66e coup. Enfin, après avoir gagné une qualité, Peter Svidler profite d'une gaffe de Bu Xiangzhi pour l'emporter avec les noirs. Dans la position ci-dessous, Bu s'auto-cloue avec 40.Ta5? Svidler cloue le fou avec 40...Ta3, la menace est Ta4+ suivi de la prise du fou. Bu croit parer la menace par 41.e4?? mais il se fait mater en un coup par 41...Tf1 mat !

Bu Xiangzhi-Svidler
Après 39...Td3

Dans les parties retour, MVL et Grischuk annulent après 26 coups en 15 minutes. Jobava ne parvient pas à battre Wesley So et est éliminé. Le Géorgien n'a pas réalisé que la position se renouvelait pour la 3e fois, et vérifia auprès de l'arbitre.

Même sort pour Bu Xiangzhi qui se retrouve après transposition à jouer un gambit letton. Peter Svidler démolit de manière convaincante le jeu des noirs et l'emporte 2-0 dans ce mini match. Maxim Rorshtein parvient à obtenir une belle position contre Vladimir Fedoseev, mais contrairement à hier il ne parvient pas à égaliser. En voulant à tout prix gagner, il affaiblit sa position, ce dont Fedoseev profite pour l'emporter 2-0.

Enfin, Rapport l'emporte sur Najer après 2 erreurs successives de ce dernier : dans la position ci-dessous, Najer joue 45...Cb4? (45...Te1+ assurait la nulle) et après 46.Te2 il joue 46...Cxd3??. La sanction ne tarde pas à tomber : 47.f5 Txe2 48.fxg6+ Rg7 49.Rxe2 et Rapport l'emporte après une ultime gaffe de son adversaire : 49.Cc1+ Fxc1.

Rapport-Najer
Après 45.Tb6

Dans la première partie en 10 minutes, Maxime Vachier Lagrave a les blancs. Les deux joueurs suivent la partie jouée dans leur première partie longue. Grischuk dévie le premier avec 11...Ce7 au lieu de Ca7. Les blancs parviennent à doubler des pions noirs sur la colonne "c", et après l'échange des dames, ils contrôlent la colonne "d". Après avoir installé un cavalier en d6, MVL a une position agréable à jouer (1er diagramme). S'ensuit une séquence où les blancs vont gagner de l'espace et obtenir une position gagnante en chassant les pièces noires : 31.g3 Cxh3 32.Rg2 Cg5 33.f4 Ch7 35.f5 Te7 36.c4 Cc7? (2e diagramme). Ici les moteurs d'analyse préfèrent 36...Cb4. En quelques coups, MVL va l'emporter de superbe manière. Dans la position du 3e diagramme, il joue 41.Cxc6 et après 41...Txd6 42.Cxb8 Re7 43.Txd6 Rxd6 44.Td1+ Rxe6 Td7, Grischuk abandonne.

MVL-Grischuk
Après 30...Tb8
MVL-Grischuk
Après 36...Cc7
MVL-Grischuk
Après 40...Rf8

Dans la 2e partie, Maxime sacrifie très tôt une qualité en échange de compensations stratégiques : la dame blanche est hors-jeu sur la colonne "a". Il menace même de la capturer (1er diagramme) par Fd8 suivi de Fd7. Grischuk pare la menace avec 21.g4. La structure des pions blancs est faible, mais ils possèdent une qualité de plus. Pièces et pions s'échangent jusqu'à arriver à la position du 2e diagramme, après le 40e coup. Selon les tables de finale, cette position est perdante pour les noirs. Mais en pratique, avec très peu de temps à la pendule, il est impossible pour un esprit humain de trouver le plan de gain. Les deux joueurs ont maintenu un très haut niveau de jeu durant leurs parties, et il est délicat de les blamer. Selon l'ordinateur, Grischuk, sur un jeu parfait, est gagnant jusqu'au 64e coup (3e diagramme). Mais quand il joue 64.h4 , la position devient nulle. La partie se poursuivra jusqu'au 93e coup, quand Grischuk échange sa tour contre le fou noir, signifiant ainsi qu'il laissait Maxime se qualifier.

Dès demain, il faudra se remettre à l'ouvrage, Maxime affrontera Peter Svidler.

Grischuk-MVL
Après 20...Ca6
Grischuk-MVL
Après 40.Rxf5
Grischuk-MVL
Après 63...Ff2

Le programme des quarts de finale :

  • Maxime Vachier Lagrave-Peter Svidler
  • Vassily Ivanchuk-Levon Aronian
  • Wesley So-Vladimir Fedoseev
  • Richard Rapport-Ding Liren
Jobava-So Photo : http://tbilisi2017.fide.com

4e tour de la coupe du monde fide, jour 2

Nulles rapides dans les parties Bu Xiangzhi-Svidler et Grischuk-Vachier Lagrave. Ils se retrouveront demain pour jouer la qualification aux départages. Après leur fantastique partie d'hier, le Français et le Russe s'accordent sur le partage du point au 13e coup.

Après leur défaite d'hier, Anish Giri et Maxim Rodshtein se devaient de l'emporter pour éviter l'élimination.

Ivanchuk, avec les noirs, obtient un avantage stratégique en incrustant un cavalier en d4. Au 28e coup il gagne un pion et obtient une position gagnante. Au 34e coup, scène étonnante : Giri vient de jouer 34.Te4 et propose nulle. Ivanchuk n'a qu'à l'accepter pour être qualifié, mais le fantasque Ukrainen refuse et continue la partie ! Voir son interview en anglais et en video ci-dessous. Au 45e coup, les noirs laissent s'évaporer l'avantage, mais obtiennent la nulle par échec perpétuel : 45...Tb4+ 46.Rxc5 Tdb6 47.Txd4 T6b5+ 48.Rc6 Tb6 49.Rc5 T6b5+

La tâche était plus ardue pour Maxim Rodshtein : il lui fallait l'emporter avec les noirs. Dans une défense ouest-indienne, il choisit le grand roque et lance ses pions à l'assaut du petit roque adverse. Fedoseev s'embrouille un peu face aux menaces noires. Fedoseev décide de passer en finale avec 31.Df3, alors qu'il semble que l'auto-clouage 31.Tf3 permettait de lutter pour la nulle. Dans la partie, c'est Rodshtein qui a l'avantage : un pion passé avancé en d4, une tour active et un roi près du centre. Par opposition, la position blanche est bien terne : un roi enfermé en h1, un pion toujours en h2 et une tour passive. Fedoseev ne parvient pas à stopper l'avancée du pion "d" et abandonne au 39e coup. Les deux joueurs se retrouveront demain.

Ouverture originale de Jobava face à So : après 1.b3 e5 le Géorgien va jouer 7 fois son fou dans les 12 premiers coups ! Il va successivement passer par b2, d4, e,5 g3, h4 avant de s'échanger en e7 (3e diagramme). Dans une position complexe, les moteurs d'analyse donnent un léger avantage aux blancs, mais les deux joueurs finiront par partager le point au 54e coup.

Giri-Ivanchuk
Après 45.Rc4
Fedoseev-Rodshtein
Après 30...Dc6
Jobava-So
Après 12.Fxe7

Vassily Ivanchuk explique pourquoi il a refusé la nulle. Vidéo de Chessbase India

Dans le duel entre Chinois, Ding Liren s'est qualifié aux dépens de Wang Hao. Avec les blancs, il parvient à créer un pion faible en c6. Wang Hao ne parvient pas à se créer de contre-jeu et les blancs améliorent peu à peu leur position. Ils finissent par capturer le pion "c" et l'emportent.

La partie la plus longue de cette ronde est celle qui a opposé Levon Aronian à Daniel Dubov. Les blancs parviennent à amener un pion en e7 et les noirs ne s'en débarrassent qu'au prix d'une qualité. Les deux joueurs se retrouvent dans une finale où les blancs possèdent tour et pion contre fou et pion pour les noirs. Levon Aronian va alors sembler chercher la méthode de gain. Pour les spectateurs et commentateurs,  disposant des tables de finales, il était simple de trouver les bons coups. Pour les joueurs, qui sont dans la compétition depuis plusieurs jours et ont le stress d'une qualification, c'est nettement plus difficile. Après 90 coups, Aronian n'en a que plus de mérite à finalement avoir trouvé le plan de gain, qui débute par 90.g4 (2e diagramme). La partie se conclut par une pointe tactique (3e diagramme) : 96.Txe4+ Rxe4 97.Rg6 et les noirs perdent le pion et ne peuvent empếcher la promotion. Aronian se qualifie au terme d'une partie riche en suspense.

Aronian-Dubov
Après 47.Txb5
Aronian-Dubov
Après 90.g4
Aronian-Dubov
Après 95...Fe4

Daniil Dubov Photo : http://tbilisi2017.fide.com

4e tour de la Coupe du monde fide, jour 1

Agon a annoncé dans un communiqué hier que le tournoi des candidats, qui désignera le challenger de Magnus Carlsen, se déroulera à Berlin du 10 au 28 mars 2018. Les deux finalistes de cette coupe du monde y seront.

En attendant,16 joueurs s'affrontent dans ces huitièmes de finale. Parmi eux, le Français Maxime Vachier Lagrave, qui affronte le Russe Alexander Grischuk. Les statistiques entre les deux joueurs sont équilibrées :

  • 8 nulles en classiques
  • 1 gain MVL, 2 gains Grischuk et 2 nulles en rapide
  •  2 gains MVL, 1 gain Grischuk et 9 nulles en blitz

Les deux joueurs suivent la partie MVL-Khusenkhojaev au 1er tour jusqu'au 9e coup. Grischuk opte pour 9...a5 au lieu de 9...Fa7 dans la partie précitée. Les blancs n'obtiennent pas grand chose de l'ouverture, et la position est égale. Mais c'est le calme qui précède la tempête. Alors que les noirs attaquent la tour a1 et le cavalier c4, MVL décide de sacrifier l'autre (1er diagramme) : 25.Txg7+! La suite est forcée : 25...Rxg7 26.Cc6 Cd4 27.Cxd4 Fxc4. La partie atteint des sommets de complexité, et si l'ordinateur considère que  28.e5? (2e diagramme) est une erreur, en pratique il est impossible à un esprit humain de calculer ces variantes extrêment longues. Le moteur d'analyse suggère qu'après 25...Ch7, les noirs parviennent à parer les menaces blanches et restent avec une tour de plus. Sur l'échiquier, Grischuk  ne trouve pas la bonne suite et joue 28...Tg8. Les noirs conservent néanmoins un certain avantage, jusqu'à une nouvelle erreur de Grischuk :dans la position du 3e diagramme, il préfère rendre le matériel par 30...Tab8 alors que 30...Ce8 laissait l'avantage aux noirs. Les pièces s'échangent, et les joueurs se retrouvent dans une finale de tours, avec 3 pions à l'aile roi pour MVL contre 2 pour Grischuk. Mais c'est complètement égal, et après la liquidation de tout ce matériel, la partie se termine par le partage du point au 56e coup. Une magnifique partie des deux côtés, extrêmement complexe.

Le fantasque Vassily Ivanchuk est capable de jouer n'importe quelle ouverture. Aujourd'hui, opposé à Anish Giri il joue le rare 8.Dh5. Après 8...Df6 9.Fe3 Giri est sorti de sa préparation et prend près de 30 minutes avant de jouer 9.o-o-o. Les rois n'ayant pas roqué du même coté, les joueurs attaquent chacun sur une aile. Au 19e coup (2e diagramme), Ivanchuk s'empare d'un pion. Après 19...Tf8 20.Dh4, visuellement l'attaque des noirs semble forte avec les 3 pièces lourdes qui menacent le roque, mais Giri ne trouve rien de concret. Il ne reste qu'une vingtaine de minutes aux deux joueurs. avant d'atteindre le contrôle de temps du 40e coup et il est impossible de tout calculer. Ivanchuk soulage sa défense en échangeant des pièces. Dans une finale dame et tour de chaque côté, les blancs ont deux pions passés liés sur les colonnes "f" et "g". Les blancs ont certes l'avantage, mais l'auteur de ces lignes est bien incapable de dire si c'est gagnant. Giri va simplifier la tâche d'Ivanchuk, en commettant l'erreur 34...Df4+ (3e diagramme), alors qu'il ne reste que 2 minutes aux blancs contre 1 minute et 30 secondes aux noirs. Le moteur d'analyse suggère 34...De8, qui résiste mieux. Après 35.Dg3 a3 36.Dxf4 Txf4 37.Te7 Tf6 38.Te3 les blancs protègent le pion c3 et annihilent le contre-jeu noir basé sur le pion a3. Face à l'avancée irrémédiable des pions blancs, Giri abandonne au 41e coup.

Ivanchuk-Giri
Après 7...Fd6
Ivanchuk-Giri
Après 19.Dxf6
Ivanchuk-Giri
Après 34...Df4+

L'autre partie décisive du jour a vu la victoire de Vladimir Fedoseev surMaxim Rodshtein. Le joueur israelien, avec une trentaine de secondes à la pendule au 34e coup, joue deux mauvais coups successifs, 35.Cc4 (1er diagramme) que Fedoseev réfute : 35...e3!, sacrifiant le Fou d5. Après 36.Fxd5 Df2+ 37.Rh1 Df1+ 38.Rh2 Fg5 39.Fxe6+ Rg7 les Blancs doivent donner la dame pour éviter le mat.

Aronian n'avait lui aucun problème à la pendule quand il a laissé échapper l'avantage. Dans la position du 2e diagramme, il ne voit pas que 34...Txb2 lui donne un gros avantage. Dubov est tout heureux de le voir jouer 34...Df6 et après 35.Td2 Txb2 36.Ce8 la nulle est conclue.

Rodshtein-Fedoseev
Après 34...Fd8
Dubov-Aronian
Après 34.Dc6

Maxime Vachier Lagrave-Grischuk Photo : https://tbilisi2017.fide.com

résultats du 3e tour de la coupe du monde d'échecs

Blancs (1ère partie)FED. ELO
Noirs (1ère partie)FED. Elo12dÉP.
Carlsen, Magnus
2827
Bu, Xiangzhi
27140-1
½-½
Vallejo Pons, Francisco
2717
So, Wesley
27920-1
½-½
Caruana, Fabiano
2799
Najer, Evgeniy
2694½-½½-½0,5-1,5
Ivanchuk, Vassily
2727
Kramnik, Vladimir
2803½-½1-0

Aronian, Levon
2802
Matlakov, Maxim
27281-0
0-1
3,5-2,5
Wang, Hao
2701
Kuzubov, Yuriy
2688½-½1-0

Nakamura, Hikaru
2781
Fedoseev, Vladimir
2731½-½0-1

Lenderman, Aleksandr
2565
Vachier-Lagrave, M.
2804½-½½-½0,5-1,5
Grischuk, Alexander
2788
Navara, David
2720½-½½-½2,5-1,5
Rodshtein, Maxim
2695
Kovalyov, Anton
26491-F
1-F

Ding, Liren
2771
Vidit, Santosh G
2702½-½½-½1,5-0,5
Artemiev, Vladislav
2692
Dubov, Daniil
2666½-½0-1

Giri, Anish
2777
Sethuraman, S.P.
2617½-½½-½3-1
Li, Chao b
2745
Rapport, Richard
2675½-½½-½0,5-1,5
Nepomniachtchi, Ian
2741
Jobava, Baadur
2702½-½½-½0,5-1,5
Onischuk, Alexander
2682
Svidler, Peter
2756½-½0-1

Tableau complet des appariements : https://tbilisi2017.fide.com/pairings-tree/

MVL-Lenderman Photo : https://tbilisi2017.fide.com

3e tour de la coupe du monde fide, départages

Dans leur duel en partie rapide, Maxime Vachier Lagrave a les noirs pour sa première partie face à Alexandr Lenderman. La partie s'anime au 17e coup, quand MVL décide de sacrifier un pion : dans la position du 1er diagramme, il joue 17...d5  18.cxd5 exd5 19.e5 d4! 20.Ca4 Cd5 21.Txc5. La position devient complexe comme l'illustre le 2e diagramme : il faut calculer toutes les prises. Finalement, Lenderman opte pour 25.Txc8 et après 25...Txc8 26.Cxc3 Txc3 le pion d4 devient un problème pour les blancs. L'échange des dames au 30e coup permet à MVL de récupérer son pion, mais les blancs peuvent s'activer par 32.Tc1. Les moteurs d'analyse donnent la position comme égale, mais sur l'échiquier, ça n'est pas simple à jouer pour les blancs en raison des menaces noires. De plus les blancs sont en retard à la pendule. La pression de MVL finit par payer, et Lenderman se trompe dans la position du 3e diagramme : 35.Cc5? (il fallait jouer 35.Cf2) permet aux noirs de gagner le cavalier après 35...Tc2 36.Txf7 Rg6 37.e6 Txc5. La technique de MVL lui permet de remporter cette finale.

Lenderman-MVL
Après 17.f4
Lenderman-MVL
Après 24...Cc3
Lenderman-MVL
Après 34...Te2

Dans les autres parties, Giri et Rapport l'emportent, tandis que Grischuk réussit à annuler après avoir dû donner sa dame contre fou et cavalier.

Dans la 2e manche des parties rapides, MVL n'est jamais réellement mis en danger. il aurait peut-être pu chercher le gain à certains moments de la partie, mais l'essentiel est de se qualifier, il assure donc la nulle et passe au 4e tour. Avec l'élimination de Carlsen, sa partie de tableau s'est éclaircie.

L'hécatombe se poursuit chez les favoris. C'est au tour de Fabiano Caruana d'être éliminé, après avoir gaffé en milieu de partie (26.Dd3?). Ses pions tombent les uns après les autres, et dans une position désespérée (1er diagramme), il se fait mater par 41...Df1 mat !

Deux représentants chinois jouent ces départages, avec un destin opposé. Ding Liren piège son adversaire dans la position du 2e diagramme. Les noirs jouent 18...bxc5? qui perd une pièce après 19.d5 cxd5 20.Fxf6 et il faut jouer 20...g6 pour empêcher le mat. Ding Liren se qualifie, tandis que Li Chao b après avoir perdu la première partie est tout heureux de voir Rapport lui proposer sportivement nulle alors quele Hongrois allait gagner.

Alors qu'une nulle lui suffit pour se qualifier, Anish Giri n'hésite pas à jouer une défense sicilienne, plutôt qu'une berlinoise ou une Petroff. Il regrettera probablement cette décision : après une partie, où les roques opposés donnent des attaques directes, ce sont les noirs qui obtiennent un avantage décisif après 29...h5. La fin de partie est brutale : 30.Fh3 Fxh3 31.Dxh3 De5 32.Tf5 Dxe4 33.Txh5 Ca3+ 34.Ra1 1-0

Caruana-Najer
Après 41.Fc1
Ding Liren-Vidit
Après 18.Cg5
Sethuraman-Giri
Après 29.hxg6

A l'issue des parties rapides, 3 matchs vont se poursuivre en parties de 10 minutes +10 secondes par coup : Giri-Sethuraman, Aronian-Matlakov et Grischuk-Navara.

Dans sa première partie, Giri gagne un pion au 29e coup et ne tarde pas à convertir son avantage (1er diagramme) : 33.Th8+ et la dame est perdue. Dans la partie retour, à la sicilienne il préfère une partie italienne. Sa victoire valide son choix.

Dans sa première partie, Aronian gagne un pion au 46e coup et l'Arménien l'emporte une dizaine de coups plus tard. Dans le match retour, Matlakov obtient une belle position et sacrifie un pion (2e diagramme). Après 24...Fxf5 25.g4 Aronian joue 25...Fh7 et la sanction tombe : 26.Fxc5+ Fxc5 27.Cd5+ et les noirs doivent sacrifier la qualité face aux nombreuses menaces. Matlakov n'aura aucune difficulté à l'emporter, et les deux joueurs disputeront un 3e match de départage, cette fois à la cadence 5 minutes + 3 secondes par coup.

Après une nulle dans la première partie, Grischuk avec les blancs domine totalement Navara dans l'ouverture. Il réussit à chasser la dame en h6 où elle est enfermée (3e diagramme), et va en profiter : 18.Fd2! Fxb2 19.Ce6 g5 20.Cc7 Fxa1 21.Cxa1 Fd7 22.e5. Le dynamisme  est plus important que le matériel, Grischuk ne reprend pas la qualité et poursuit son attaque. Il l'emporte au 45e coup et se qualifie pour le prochain tour, où il affrontera Maxime Vachier Lagrave.

Giri-Sethuraman
Après 32...Cxe4
Matlakov-Aronian
Après 24.exf5
Grischuk-Navara
Après 17...Dh6

Aronian remporte son match en blitz contre Matlakov, et est le dernier qualifié de la journée.

Vassily Ivanchuk

3e tour de la coupe du monde fide, jour 2

Maxim Rodshtein se qualifie sans jouer suite au départ de Kovalyov. Le dernier représentant français, Maxime Vachier Lagrave, affronte Aleksandr Lenderman,pour qui la France est un bon souvenir : en 2005, il remporta à Belfort le titre de champion du monde U16. Dans une défense Caro-Kann,les blancs sont légèrement mieux au sortir de l'ouverture (1er diagramme) : ils sont parvenus à créer des pions doublés sur la colonne "f" et le pion isolé en d5 est une cible de choix. Après avoir échangé les cavaliers, MVL décide de passer en finale de pièces lourdes (dame et tours) avec 19.Fg5 (2e diagramme). Après 19...Fxg5 20.Dxg5 o-o 21.h4 les blancs conservent l'avantage selon le moteur d'analyse. Mais, après 28...b5, Maxime joue 29.Td3 et l'évaluation passe brutalement à 0. Les noirs échangent en e5 par 29...Dxe5 et la nulle est conclue après 30.Te3 Db8 31.Txe8+ Dxe8 32.Dxd5 f4 33.gxf4.

MVL-Lenderman
Après 11.exf5
MVL-Lenderman
Après 19.Fg5
MVL-Lenderman
Après 28...b5

La partie vedette du jour est bien sûr celle opposant Bu Xiangzhi à Magnus Carlsen. si il ne parvient pas à l'emporter, le n°1 mondial sera éliminé dès le 3e tour ! La tâche s'annonce ardue, car le Norvégien joue avec les pièces noires. Dans une défense semi-slave, les deux joueurs suivent une partie Foisor-Galliamova (Tilburg 1994, ½-½ en 85 coups) jusqu'au 13e coup (1er diagramme), où Carlsen est le premier à innover avec 13...Cd7 au lieu de 13...Dd7 dans la partie précitée. Les noirs n'ont pas obtenu grand chose, si ce n'est la paire de Fous braquée sur le roque adverse. Bu Xiangzhi va en éliminer un par 14.Td1 o-o 15.Ce5 Cf6 16.dxc5 bxc5 17.Cd7 (2e diagramme). Après 17...Ce4 18.Txd6 Cxd6 19.Cxf8 Dxf8 les noirs n'ont rien de concret. Hier, dans la première partie, Bu Xiangzhi a sacrifié un Fou. Aujourd'hui, il trouve un sacrifice de tour qui lui assure la nulle et donc la qualification. Après 30...Fxd3, il joue 31.Txg7+! et après 31...Rxg7 32.Dc7+ Rg6 33.Dg3+ c'est échec perpétuel

Bu Xiangzhi-Carlsen
Après 13.Da4+
Bu Xiangzhi-Carlsen
Après 17.Cd7
Bu Xiangzhi-Carlsen
Après 30...Fd3

Cette élimination ne doit pas éclipser le spectacle et la tension d'autres parties. Dans le choc des quadragénaires Kramnik-Ivanchuk, les noirs obtiennent un pion de plus et la technique de l'Ukrainien va lui permettre de concrétiser. Après de longues manoeuvres, il rend provisoirement son pion de plus pour monter son roi et attaquer le pion isolé en d4. Dans la position du 1er diagramme, Ivanchuk joue 58...e5! Le pion est imprenable sous peine de perdre le cavalier. Les blancs jouent 59.Cd7 mais après 59...exd4 les pions noirs sont inarrêtables. Après Anand et Carlsen, un 3e champion du monde est éliminé dès les premiers tours.

Levon Aronian était favori après sa victoire d'hier. Mais l'Arménien, dans la position du 2e diagramme, commet une erreur : 16...exd5? (Cc5 était préférable). Matlakov trouve la réfutation : 17.e6 Cf8 18.exf7+ Rxf7. Après 19.Cd4 Ff6 20.Fxh7 Aronian commet une dernière erreur, 20...De5. Sa position s'écroule après 21.Txb7+ et il doit abandonner quelques coups plus tard. Demain, les deux joueurs se retrouveront aux départages.

Anish Giri est le miraculé du jour. On a longtemps cru, bien aidé par les moteurs d'analyse, que Sethuraman parviendrait à batte le jeune Néerlandais. Mais le GMI indien ne saisit pas ses chances. Après une dernière erreur, 49.Cf3? au lieu de 49.Ff5 (3e diagramme),Giri parvient à s'emparer des pions blancs et la nulle est conclue au 78e coup.

A noter également, l'élimination de Nakamura.

Kramnik-Ivanchuk
Après 58.Cc5
Matlakov-Aronian
Après 16.e5
Sethuraman-Giri
Après 48...Df6+

Alexandr Lenderman Photo : https://tbilisi2017.fide.com

3e tour de la Coupe du monde fide, jour 1

La ronde a débuté avec un incident rare. Le Gmi Anton Kovalyov, vainqueur d'Anand lors de la 2e ronde, est arrivé en portant un bermuda, comme lors des rondes précédentes. il s'est vu intimer l'ordre par l'arbitre Tomasz Deluga et l'organisateur Zurab Azmaiparashvili de mettre un pantalon, pour respect le "dress code" (code vestimentaire) prévu par le règlement. Il est parti dans sa chambre mais n'est pas revenu. Après 15 minutes, il a perdu sa partie par forfait, et, selon le compte Twitter de la fédération russe des échecs, a quitté furieux le tournoi.

Dans un communiqué publié sur Facebook sur la page de son ami Boris Avrukh, Anton Kovalyov se défend et explique : "Le problème n'est pas mon short mais la manière dont j'ai été traité. Je suis arrivé pour la partie et l'arbitre m'a demandé de me changer (1ère fois). Je lui ai répondu que je n'avais pas de pantalon avec moi [...]. Puis est arrivé Zurab [Azmaiparashvili], il était très agressif, me hurlant dessus et utilisant l'insulte raciste "Gipsy" [NDLR : Gitan (ou Romanichel, utilisé parfois de manière péjorative en français) est un mot très fort en Europe orientale] , sans compter le fait qu'il m'a plusieurs fois expliqué que je serai sanctionné par la FIDE. Je lui ai dit que j'avais demandé auparavant lors de la précédente coupe du monde si ce que je portais était OK et il m'a été répondu par quelqu'un de l'organisation que oui. Zurab, d'une manière autoritaire, répondit qu'il s'en moquait, qu'il était l'organisateur actuel. a ce moment, j'étais vraiment en colère mais je n'ai rien voulu faire de stupide, et j'ai demandé à Zurab pourquoi il était si grossier avec moi, il répondit que c'était car j'étais un gitan.

Imaginez la situation, la ronde est sur le point de commencer, je suis harcelé par l'organisateur du tournoi, et on m'assure que je vais être sanctionné par la FIDE, on me hurle dessus et je suis victime d'insultes racistes. Qu'auriez-vous fait dans ma situation ? Je pense que beaucoup auraient mis leur poing dans la figure de cette personne ou au moins l'auraient insulté. Moi, j'ai décidé de partir.

Il faut noter que je n'avais pas emporté de pantalon avec moi car j'ai pris du poids et ils étaient trop serrés. Si l'organisation du tournoi m'avait prévenu avant, j'aurais pris un taxi et je serais allé m'acheter des pantalons sans aucun problème, mais à la place j'ai été trait comme une ordure. J'étais trop stressé par la manière dont j'ai été traité et les menaces d'être puni par la FIDE quoi que je fasse, donc j'ai décidé de partir avant de faire une bêtise.

Il faut également noter que jamais Zurab ne m'a demandé d'aller me changer, la conversation n'était constituée que de menaces, d'insultes et d'une conduite agressive de la part de Zurab. Clairement, il m'a provoqué.

Je ne ferai pas appel. Je suis dégouté par ce type de personne. Je ne veux pas l'argent [des prix], je rentre chez moi."

Anton Kovalyov. Photo https://twitter.com/amrutamokal

Maxime Vachier Lagrave a vécu une journée tranquille, n'utilisant que 30 minutes à sa pendule pour toute la partie. Alexandr Lenderman avec les blancs opte pour une ouverture anglaise, chaque camp se développe tranquillement. Une petite passe d'arme tactique se déroule au 18e coup. Dans la position du premier diagramme, on peut penser que les Blancs gagnent un pion après 19.Fxc5. Après 19...Fxc5+ 20.Cxc5, le cavalier est imprenable car ça laisserait la dame noire en prise. Mais MVL avait tout calculé et il continue par 20...Da8 21.Cd7 Txd7 22.Txd7 a6! (2e diagramme) qui permet de regagner le pion après 23.Dd3 Cxd7 24.Dxd7 Dxe4 (3e diagramme). La nulle est conclue dans cette position.

Lenderman-MVL
Après 18...Cb8
Lenderman-MVL
Après 22...a6
Lenderman-MVL
Après 24...Dxe4

L'énorme surprise du jour est la défaite du champion du monde et n°1 mondial Magnus Carlsen. Opposé au Chinois Bu Xiangzhi, l'obstacle ne semblait pas insurmontable pour le Norvégien, qui choisit de jouer une ligne (re)devenue à la mode, la partie italienne. Petite subtilité, il joue 2.Fc4 afin d'éviter la défense Petroff (1.e4 e5 2.Cf3 Cf6), l'arme favorite des joueurs chinois.

Nullement impressionné par son adversaire, Bu se lance à l'attaque : après 15.Te1 (1er diagramme) les noirs sacrifient par 15...Fxh3. Si ce sacrifice n'est pas bien vu par les moteurs d'analyse, sur le plan pratique il offre du jeu et contraint les blancs à défendre leur roi exposé. La partie se poursuit par 16.gxh3 Dxh3 17.Cf1 Tbe8 18.d4 f5. Les noirs poursuivent sur leur lancée et n'ont qu'un objectif, le roi blanc.

Sous pression, Carlsen cherche à échanger les pièces. Au 24e coup, (2e diagramme), il commet une erreur : 24.Rf2 ?! qui permet aux noirs d'ouvrir la colonne g après 24...gxf4. De plus le pion "h" dispose d'un boulevard devant lui. On peut remarquer que depuis le début de la partie, les blancs jouent avec une tour de moins, la tour en a1 n'ayant eu aucun rôle. Malgré l'échange des dames, la situation ne s'améliore pas pour Carlsen, et il doit abandonner après une joile pointe tactique de son adversaire : 36...Tg1+! Si le roi bouge, la tour est perdue, et si le cavalier prend la tour, le pion h sera promu.

Demain Magnus Carlsen devra impérativement l'emporter pour pouvoir jouer les départages.

Carlsen-Bu Xiangzhi
Après 15.Te1
Carlsen-Bu Xiangzhi
Après 24.Rf2
Carlsen-Bu Xiangzhi
Après 36.Cf3

Cadences et départages

La cadence des parties classiques est de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. En cas d'égalité après ces 2 parties classiques, un match en 2 parties de 25 minutes + 10 secondes par coup, si l'égalité persiste, un match 2 parties de 10 minutes + 10 secondes par coup, et si l'égalité persiste encore, 2 blitz de 5 minutes + 3 secondes par coup, et si l'égalité persiste toujours une partie « mort subite », 5 minutes pour les Blancs, 4 minutes pour les Noirs, avec un incrément de 3 secondes par coup pour chaque joueur à partir du 61e coup. La nulle suffit aux Noirs pour l'emporter.

Cadence

le programme

DATE jour heureprogrammeLieu
02 septembre 2017samedi14h00 Cérémonie d'ouvertureRestaurant funiculaire
02 septembre 2017samedi16h00 Réunion technique Restaurant funiculaire
03 septembre 2017dimanche13h00 Ronde 1 - Partie 1 Hôtel Hualing
04 septembre 2017lundi13h00Ronde 1 - Partie 2 Hôtel Hualing
05 septembre 2017mardi13h00DépartageHôtel Hualing
06 septembre 2017mercredi13h00Ronde 2 - Partie 1 Hôtel Hualing
07 septembre 2017jeudi13h00Ronde 2 - Partie 2 Hôtel Hualing
08 septembre 2017vendredi13h00DépartageHôtel Hualing
09 septembre 2017samedi13h00Ronde 3 - Partie 1 Hôtel Hualing
10 septembre 2017dimanche13h00Ronde 3 - Partie 2 Hôtel Hualing
11 septembre 2017lundi13h00DépartageHôtel Hualing
12 septembre 2017mardi13h00Ronde 4 - Partie 1 Hôtel Hualing
13 septembre 2017mercredi13h00Ronde 4 - Partie 2 Hôtel Hualing
14 septembre 2017jeudi13h00DépartageHôtel Hualing
15 septembre 2017vendredi13h00Ronde 5 - Partie 1 Hôtel Hualing
16 septembre 2017samedi13h00Ronde 5 - Partie 2 Hôtel Hualing
17 septembre 2017dimanche13h00DépartageHôtel Hualing
18 septembre 2017lundiJour de repos
19 septembre 2017mardi13h00Demi-finale - Partie 1 Hôtel Hualing
20 septembre 2017mercredi13h00Demi-finale - Partie 2 Hôtel Hualing
21 septembre 2017jeudi13h00DépartageHôtel Hualing
22 septembre 2017vendrediJour de repos
23 septembre 2017samedi13h00Finale - Partie 1 Hôtel Biltmore
24 septembre 2017dimanche13h00Finale - Partie 2 Hôtel Biltmore
25 septembre 2017lundi13h00Finale - Partie 3 Hôtel Biltmore
26 septembre 2017mardi13h00Finale - Partie 4 Hôtel Biltmore
27 septembre 2017mercredi13h00DépartageHôtel Biltmore
27 septembre 2017mercredi17h30 Cérémonie de clôtureAssemblée de Tbilissi
La salle du tournoi. Photo Lennart Ootes https://twitter.com/LennartOotes
Publié le 09/09/2017 - 09:17 , Mis à jour le 14/09/2017 - 20:53
Les réactions (74)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
bolja000 - 20/09/2017 02:20
MVL doit demeurer concentré ,excellent calculateur il ne doit pas embarquer dans l'effet psychologique que lui tend Aronian et demeurer focus sur la position surtout avec les blancs qui lui confère un léger avantage!!


jplie - 15/09/2017 13:22
le mot chance a une signification un peu différente , aux echecs, que dans lavie courante. Quand un joueur dit /j ai eu de la chance , ca signifie , par exemple , que son adversaire n 'a pas vu ,une suite gagnante

Azimut - 15/09/2017 10:46
Je suis d'accord avec fzbof. Mais, me direz-vous, "la chance ne profite qu'à ceux qui sont prêts! "...et bien, si Maxime est plus que prêt, il est surtout tout simplement talentueux, et n'a nullement besoin de "chance" pour gagner ! A moins que ses adversaires jouent en short ou avec un téléphone portable qui sonne dans leurs poches, on ne peut pas parler de chance lorsque Maxime gagne.....tout au plus c'est de la malchance s'il perd ! Aller Maxime, nous souhaitons toutes et tous que tu passes ce 5ème tour ! ☺

fzbof - 15/09/2017 09:27
les échecs n'étant pas un jeu de hasard, la chance à proprement parler n'intervient pas, après votre adversaire peut être malade ou avoir passé une mauvaise nuit...