Coupe du monde FIDE : ¼ et demi-finales

Levon Aronian et Maxime Vachier-Lagrave  Photo : http://tbilisi2017.fide.com

Demi-finales de la coupe du monde d'échecs : Ding Liren se qualifie pour la finale et obtient sa place pour le tournoi des candidats. Dans l'autre départage, Levon Aronian élimine Maxime Vachier-Lagrave dans l'Armageddon.

La Coupe du Monde FIDE se déroule du 2 au 28 septembre 2017, à Tbilissi, capitale de la République de Géorgie, à «Hôtels & Préférence Hualing Tbilisi» un hôtel 5 étoiles doté d'une French touch. Quant à la finale elle aura lieu au «The Biltmore Hotel Tbilisi».

Site officiel de la Coupe du Monde https://tbilisi2017.fide.com avec parties en direct. Commentées en anglais par les grands-maîtres Evgueni Miroshnichenko et la GMF géorgienne Keti Tsatsalashvili, en espagnol par la Maître FIDE Damaris Abarca et le MI David Martínez et en allemand par le GM Jan Gustafsson.

Présentation de la Coupe du Monde 2017 et résultats des rondes 1 et 2 : https://www.europe-echecs.com/art/coupe-du-monde-d-echecs-2017-1er-et-2e-tour-7094.html

Résultats des rondes 3 et 4 : https://www.europe-echecs.com/art/coupe-du-monde-fide-3e-et-4e-tour-7109.html

 
Les parties de la Coupe du Monde par Mark Crowther de http://theweekinchess.com
Ding Liren-Wesley So Photo : http://tbilisi2017.fide.com

résultats des demi-finales de la coupe du monde d'échecs

blancs (1re partie)
FED. elo
noirs (1re partie)
FED. elo12dép.
Aronian, Levon
2802 - Vachier-Lagrave, Maxime
2804½-½½-½4,0-3,0
So, Wesley
2792 - Ding, Liren
2771½-½½-½1,5-2,5

demi-finale de la coupe du monde, départages

1re partie 25 minutes + 10 secondes par coup

Maxime Vachier-Lagrave a les blancs dans la première partie en 25 minutes + 10 secondes. Il répète l'ouverture espagnole jouée hier contre le même adversaire. Au 14e coup, au lieu de 14.h3 dans la partie précitée, MVL se décide pour 14.Fc6. Après 14...Ff6 15.a4, 15...Fd7  un nouveau coup. 15...Tb8 avait été joué dans une partie Kashlinskaya-Guseva (Bilbao 2014, 1-0 en 36 coups). Après avoir verrouillé l'aile-dame par 18.b3, les blancs se lancent à l'assaut du roque adverse avec 20.g4. Les noirs n'ont pas réellement de contre-jeu et Maxime peut continuer son attaque : 24.h4, 25.Cg5, 26.f4.

Au 33e coup, MVL a une position avec un avantage certain (2e diagramme). Il peut tranquillement améliorer sa position, les noirs sont contraints à la passivité.

MVL-Aronian
Après 20.g4
MVL-Aronian
Après 33.f5

Alors que le temps restant à chaque joueur décroit, les blancs doivent trouver un gain et les noirs essayer de tenir.  Les moteurs d'analyse, monstres froids qui ne ressentent ni la fatigue, ni la pression, estiment que Maxime a raté l'occasion de prendre un avantage décisif après 37...Fe5 (1er diagramme). Selon eux, l'échange 38.Cxe5 amenait une finale avec grand avantage pour les blancs. MVL choisit de continuer les manoeuvres pour forcer son adversaire à réfléchir. Il reste 6 minutes aux blancs contre moins de 4 aux noirs. Levon Aronian va jouer 43...d5 (2e diagramme) dans l'espoir de trouver du contre-jeu. Maxime commence par forcer le fou à quitter la grande diagonale, enfermant ainsi un peu plus le roi noir avec 45.f6 Ff8. Il échange ensuite une tour avec 46.Te1. Aronian n'a pas trop le choix et doit la prendre, ce qui assure à Maxime le contrôle de la colonne "e" après 46...Txe1+ 47.Dxe1.

Maxime va manoeuvrer roi, dame et tour afin d'empêcher tout échec de la dame noire. Quand il y parvient, tout en ayant réussi à passer la tour devant la dame sur la colonne "e", il échange son cavalier contre le fou et va conclure de manière magnifique avec 64.De6! (3e diagramme), qui force Aronian à l'abandon.

MVL-Levon Aronian
Après 37...Fe5
MVL-Levon Aronian
Après 43...d5
MVL-Aronian
Après 64.De6

Dans l'autre demi-finale, que nous avons suivi de loin, Ding prend un avantage dans l'ouverture, et So se retrouve avec une position très difficile. Il semble que selon les moteurs d'analyse, Ding ait raté de bonnes chances de gain. La partie s'achève par le partage du point.

2es partie 25 minutes + 10 secondes par coup

La nulle en 9 coups emmène Wesley So et Ding Liren aux départages en 2 parties de 10mn +10s./coup

Levon Aronian avec les blancs se doit de l'emporter pour éviter l'élimination. Il choisit une ouverture différente de celle utilisée dans sa partie longue : 1.d4 Cf6 2.c4 g6 3.f3. Les deux joueurs suivent une partie Dreev (2658 Elo)-Gladyszev (2455 Elo) jusqu'au 14e coup,où Aronian joue 15.Fc4, sacrifiant une pièce pour l'attaque. Malgré la pièce de moins la position est égale selon les moteurs d'analyse. En pratique, c'est très difficile de trouver les bons coups pour les noirs, surtout à cette cadence. MVL joue une première imprécision selon l'ordinateur : 21...g5?! (1er diagramme).

La partie continue : 22.The1 b5 23.Fd5 Tb8 24.f4 et là les noirs gaffent par 24...Dd4?? (2e diagramme). Après 25.De2 Db4?? 26.Dh5 les blancs abandonnent : il va falloir donner trop de matériel pour empêcher le mat.

Aronian-MVL
Après 21...g5
Aronian-MVL
Après 24...Dd4

1re partie 10 minutes + 10 secondes par coup

Cette fois ci, Levon Aronian a les blancs dans la première partie. Il ne rejoue pas 3.f3 qui lui avait pourtant valu la victoire dans leur partie précédente. A la place, les deux joueurs montrent leur haut niveau de préparation en rejouant rapidement les 24 premiers coups d'une partie Aronian-Giri (Wijk aan Zee 2015, nulle en 48 coups). Le premier nouveau coup est 24...h5. Les blancs ont provisoirement 2 pions de plus, mais les noirs ne sont pas en danger : le pion "b2" va être capturé, le contre-jeu noir sur la case f2 et les fous sont de couleurs opposées.

Au 25e coup, Maxime prend plus de deux minutes pour jouer 25...Te7 (1er diagramme). Il se retrouve avec 8 minutes à la pendule, contre 10 à son adversaire. Comme prévu, le pion b2 est capturé. Aronian pousse le pion avec 32.f4. Il gagne de l'espace mais affaiblit son roi.

La partie continue par 32...Fb6 33.Td1 De6 34.Rh1 Dxc4 35.Fxc4 (3e diagramme). Dans la finale qui survient après l'échange des dames, les blancs ont un pion de plus mais leur roi est bloqué sur la 1ère rangée. Levon Aronian va tout tenter pour gagner, mais MVL défend impeccablement et la nulle est conclue au 59e coup.

Levon Aronian-MVL
Après 25...Te7
Levon Aronian-MVL
Après 32.f4
Levon Aronian-MVL
Après 32.f4

Dans l'autre partie, le spectacle est au rendez-vous. Wesley So et Ding Liren jouent une partie très tactique. Wesley So va commette une erreur qui scellera le sort de la partie : 33.Dd3? (1er diagramme) permet aux noirs de gagner le pion d4 et de profiter de la faiblesse du roi blanc. 33...De1+?! (33...Fxd4+ gagnait plus directement selon les moteurs d'analyse) 34.Df1 Dd2 35.Df2 Dd1+ 36.Df1 Fxd4+. Quelques coups plus tard, Wesley So gaffe de nouveau en s'auto-clouant avec 39.Tf3?? (2e diagramme). Ding Liren va en profiter avec 39...Tc3 40.Rg2 Dc6 et les blancs sont quasiment en zugzwang ! Grâce à ce clouage, les noirs parviennent à capturer la dame blanche contre leur tour. On arrive à une finale dame contre tour (3e diagramme), que Ding Liren remporte sans difficulté.

Wesley So-Ding Liren
Après 33.Dd3
Wesley So-Ding Liren
Après 39.Tf3
Wesley So-Ding Liren
Après 56...Rxg5

2e partie 10 minutes + 10 secondes par coup

La position jouée dans la 2e partie entre MVL et Aronian est loin d'être inconnue pour ce dernier. Elle est déjà survenue dans deux de ses parties, contre Nepomniachtchi (Internet 2017, 1-0 en 35 coups) et contre Karjakin (Saint Louis 2017, 0-1 en 53 coups). 12...Cc6 est la nouveauté. La position reste équilibrée. Maxime échange sa dame contre les deux tours adverses (voir diagramme) avec 31.Txb4 Txe3 32.Txb8+ Rh7 33.fxe3. Cette variante est critiquée par les moteurs d'analyse mais en pratique, comme le démontre la suite de la partie, il obtient la nulle facilement.

MVL-Aronian
Après 30...Txa3

Dans l'autre partie, Ding Liren avec les blancs n'a aucun mal à contenir Wesley So. Les deux joueurs partagent le point, et Ding Liren devient le 1er joueur chinois à se qualifier pour une finale de coupe du monde et obtenir sa palce pour le tournoi des candidats.

Les Blitz 5 minutes + 3 secondes par coup

Maxime se retrouve assez vite un peu moins bien. Levon Aronian obtient une position probablement gagnante, mais MVL vend chèrement sa peau.  Avec quelques secondes à la pendule les deux joueurs gaffent tour à tour et la partie s'achève par la nulle.

Dans le second blitz, Maxime avec les blancs rejoue une partie espagnole, et n'obtient pas grand chose de tangible au sortir de l'ouverture. Ce sont même les noirs qui sont légèrement mieux, mais MVL s'en sort.

Les deux joueurs étant à égalité, ils vont disputer un Armageddon, c'est à dire une partie où les blancs ont 5 minutes, mais l'obligation de gagner, contre 4 minutes aux noirs à qui une nulle suffit pour les qualifier.

Blitz Armageddon

Levon Aronian parvient à se créer un pion passé sur la colonne "e" qui conduit Maxime à devoir sacrifier une tour et rentrer dans une finale où il a une tour, et les blancs ont une dame. L'Arménien ne rate pas l'opportunité, et bat le joueur français.

Levon Aronian, tout comme Ding Liren, se qualifie pour le tournoi des candidats qui se disputera l'an prochain en Allemagne. Ils se disputeront la victoire dans cette coupe du monde dans un match en 4 parties à partir de samedi.

Après leurs intenses parties, Maxime Vachier-Lagrave et Levon Aronian ont eu des mots chaleureux l'un pour l'autre :

MVL : "Chaleureuses félicitations à Levon Aronian : c'était intense ! Et je suis sûr que je te verrai à Berlin grâce à mon programme de rétablissement rapide" (cliquer sur le lien dans le tweet pour voir l'image)

Aronian : "Merci mon frère !  Les amis sont faits pour ça, se défier l'un et l'autre et affronter l'inéluctable."


DEMI-finale de la coupe du monde, jour 2

Moins de 20 minutes de jeu entre Maxime Vachier-Lagrave et Levon Aronian, qui signent la nulle et joueront donc leur qualification pour la finale (et la place pour le tournoi des candidats) demain en parties rapides. Pas d'italienne aujourd'hui, mais une espagnole fermée. Les deux joueurs suivent un chemin déjà connu dans de nombreuses autres parties, même si comme le déclara MVL à l'issue de la partie, Aronian n'avait jamais joué 13...Fg4. Le premier carrefour se situe au 14e coup, après 14.h3 (1er diagramme). Dans certaines parties, les noirs prennent par 14...Fxf3 suivi par 15.Dxf3. Dans la partie, Levon Aronian choisit 14...Fd7, ce qui permet aux noirs de conserver la paire de fous. La partie se poursuit : 15.Cxd4 et là nouvelle subtilité des noirs qui jouent 15...c6 (15...Ff6 avait été joué dans une partie Garcia Pantora(2402 Elo)-Olivares Canelles(2296 Elo) à La Havane en 2010, 1-0 en 60 coups). Le coup de la partie évite que le cavalier blanc vienne en c6 dans certaines variantes.

MVL joue 16.Fb3 et après 16...Ff6 17.c3 Fxd4 18.cxd4 Df2 19.Dd2 (2e diagramme), les deux joueurs partagent le point. Après 19...Dxd4 20.Dc3 Dxc3 21.bxc3 la position est trop sèche pour espérer quoi que ce soit.

Dans l'autre demi-finale, Ding Liren a une nouveauté théorique à proposer : 10.Ce1 dans la variante Euwe de la défense ouest-indienne. Après quelques échanges, les blancs obtiennent un milieu de jeu avec un léger avantage, en raison de la meilleure position de leurs pièces (1er diagramme). Les noirs choisissent de proposer l'échange des dames par 17...Db8. Les blancs acceptent : 18.Dxb8 Tfxb8 19.Ce5 Fxg2 20.Rxg2. Les échanges permettent aux noirs d'améliorer légèrement leur position car ils échangent les pièces actives des blancs. La position blanche reste plus simple à jouer.

Avec 5 minutes à la pendule pour atteindre le contrôle de temps, Ding Liren ne joue pas la suggestion des moteurs d'analyse, 37.Th8  dans la position du 2e diagramme, car comme il le déclarait après la partie, il n'a pas vu de mat. La ligne suggérée par les modules,  37.Th8 Tc7 38.Tdd8 Txc5 39.e5 f5 40.Tb8 Tc8 41.Tbxc8 Cxc8 42.Txc8 lui assurait une finale agréable à jouer.

Les blancs jouent 37.Tc6 et le contrôle de temps du 40e coup est passé après 37...Tc7 38.Txb6 Txc5 39.e5 g5 40.Td3 gxf4+ (3e diagramme). Cette finale de tours est nulle, comme la suite de la partie va le démontrer.

Wesley So et Ding Liren, tout comme Maxime Vachier-Lagrave et Levon Aronian, se retrouveront aux départages demain.

Ding Liren-So
Après 17.Txc4
Ding Liren-So
Après 36...Cb6
Ding Liren-So
Après 40...gxf4+

Demi-finales de la COUPE du monde, jour 1

Voici les statistiques des précédentes rencontres entre ces joueurs :

MVL vs Aronian :

  • Classique : + 5 ; = 11 ;- 4
  • Rapide : +0 ; = 5 ; -2
  • Blitz : +7 ; =7 : - 2

Wesley So vs Ding Liren :

  • Classique : +2 ; =11 ;- 1
  • Rapide : +1 ; =1 ; -0

Levon Aronian, avec les blancs joue 1.d4. Maxime Vachier Lagrave répond avec une de ses ouvertures favorites, la défense Grünfeld qui survient après 1...Cf6 2.c4 g6 3.Cc3 d5. Les deux joueurs suivent la partie Shulman-Svidler (Ningo, 2011, nulle en 33 coups). Dans cette ligne, les noirs sacrifient une qualité contre deux pions passés à l'aile-dame. Les deux joueurs semblent bien préparés et les coups défilent rapidement. Levon Aronian dévie de la partie Shulman-Svidler (où 24.Td4 avait été joué) avec 24.Tbc1. Ici Maxime marque un temps de réflexion avant de s'emparer du pion e4 avec 24...Dxe4. Dans son interview après la partie, MVL se montrait surpris par ce coup : "Levon a gaffé et m'a offert un pion. Je ne sais pas ce qu'il a confondu ou si il a oublié quelque chose. Malgré tout, les blancs peuvent quand même obtenir la nulle.". MVL aurait pu, comme l'a suggéré Radjabov sur Twitter, jouer 25... Fc5 (2e diagramme) : "J'ai peut être été trop prudent, j'aurais pu jouer 25...Fc5 au lieu de 25...Db4 pour le mettre sous pression, mais c'est une expérience étrange, car normalement on ne vous offre pas un pion". La partie se poursuit par l'échange du pion a7 contre le pion f2. Les blancs jouent rapidement, mais c'est plutôt positif pour Maxime : "J'ai pensé que c'était une préparation, mais quand je l'ai vu jouer ses coups sans réfléchir, j'ai réalisé que c'était du bluff". Et en effet, étant parvenu à une position aride, les blancs ne peuvent que proposer nulle. Pour MVL, "La nulle est agréable, ce n'était pas une journée de repos mais je n'ai pas été en difficulté. Mais ça ne signifie rien, battre Levon avec les blancs est une tâche ardue, on verra comment ça se passe demain".

Aronian - MVL
Après 24.Tbc1
Aronian - MVL
Après 25.Dc3

Dans l'autre demi-finale, Wesley So avec les blancs affronte Ding Liren. Il sort des territoires connus au 11e coup avec 11.Fb5 (1er diagramme). La partie aurait pu s'achever très tôt : comme le révélait Wesley So, Ding Liren lui a proposé nulle au 14e coup. L'Américain choisit de continuer, et obtient un léger avantage. Celui-ci va s'accroître quand Ding Liren va pousser son pion en a4. Sa défense mobilise les pièces noires, et Wesley So en profite pour attaquer sur l'aile-roi. Le contrôle de temps passé, après 40...Cb3+ (2e diagramme), So ne joue pas la recommandation des moteurs d'analyse, 41.Txb3!?. L'ordinateur propose 41...axb3 42.gxf6 gxf6 43.Rc3 Th7 44.Cxf6 Tf7 45.Tg6 Ta1 46.Rxb3 avec avantage blanc. Il choisit 41.Rc3?!. Après 41...Cd4 42.gxf6 le joueur chinois trouve 42...Th2! (3e diagramme) qui lui permet d'obtenir la nulle par échec perpétuel, car les blancs doivent éviter le mat :  43.Cxb6+ cxb6 44.fxg7 Tc2+ 45.Rb4 Txb2+ 46.Rc3 Tc2+ 47.Rb4 Tb2+

So - Ding Liren
Après  9.Fb5
So - Ding Liren
Après 40...Cb3+
So - Ding Liren
Après 42...Th2

Levon Aronian Photo : http://tbilisi2017.fide.com

Résultats des quarts de finale de la coupe du monde d'échecs

Blancs (1ere partie)
FED. elo
noirs (1ere partie)
FED. elo12dép
Svidler Peter
2756 - Vachier-Lagrave M.
2804½-½½-½0,5-1,5
Fedoseev Vladimir
2731 - So Wesley
2792½-½0-1

Rapport Richard
2675 - Ding Liren
2771½-½0-1

Aronian Levon
2802 - Ivanchuk Vassily
27271-0
½-½

Tableau complet des appariements : https://tbilisi2017.fide.com/pairings-tree/

Ding Liren-Richard Rapport Photo : https://tbilisi2017.fide.com

quarts de finale de la coupe du monde d'échecs, départages

Un seul match est allé jusqu'au départage dans ces quarts de finale. Il oppose Maxime Vachier Lagrave à Peter Svidler, qui se connaissent bien et s'apprécient. Avant la partie, les deux joueurs plaisantent : "Enfin, nous sommes les seuls  à jouer dans la salle" dit Svidler à MVL, ce à quoi ce dernier rétorque : " Dommage, ce n'est pas la finale".

Avec les blancs dans la première partie, le Français persévère avec la partie italienne, qu'il a déjà souvent employée dans ce tournoi. Les deux joueurs suivent la première partie MVL-Grischuk jusqu'au 12e coup. Peter Svidler dévie de cette partie et joue 12...exd4 (1er diagramme). Les deux joueurs sont dans leur préparation jusqu'à 17.Cf1 où les noirs prennent 6 minutes avant de jouer 17...cxd4. Les blancs ont de nombreuses menaces, leurs pièces sont braquées sur le roi adverse, les noirs doivent être précis. Nouvelle longue réflexion de Svidler au 23e coup, avant de se décider à échanger les dames par 23...Dxd4. Les blancs ont plus de 23 minutes, contre 13 aux noirs.

Au 25e coup, MVL sacrifie un pion par 25.Td1 (2e diagramme). Après réflexion, Peter Svidler refuse l'offrande. Les blancs sont un peu mieux, en raison de la plus faible structure de pions adverses. Le pion "d5" noir est une cible privilégiée. Après de longues manoeuvres, MVL finit par s'en emparer au 49e coup. Malgré le peu de temps qui lui reste, Peter Svidler va défendre sans commettre d'erreur. Il trouve un joli sacrifice pour parvenir à une nulle théorique (3e diagramme), en profitant du fait que le fou blanc ne contrôle pas la case de promotion du pion "h" : 69...Cxg4!. Après 70.Tf8+ Rh7 71.Tf7+ Th8 72.Rxg4 Te4+ 73.Tf4 TxF4+ 74.Rxf4 Rg7 75.Rf5 Rh8 76.Rg6 c'est pat !

MVL-Svidler
Après 12...exd4
MVL-Svidler
Après 25.Td1
MVL-Svidler
Après 69.Tf7

Dans la 2e partie, ils rejouent la même variante que dans leur partie longue, une anglaise où le roi blanc est déroqué et les noirs pas développés. Nul doute que cette partie a été analysée, et  10...e6 est une amélioration. MVL poursuit avec 11...a6!, qui améliore la partie Diermair,A (2450)-Paravyan,D (2506) (Moscou 2016, nulle en 59 coups).

Les noirs parviennent à achever leur développement et obtiennent une position où les moteurs d'analyse leur donnent un très léger avantage. Selon Maxime Vachier Lagrave, le coup clé est 21...Rc7 qui lui permet de parer les menaces adverses. Après la partie, il expliquait : " Je cherchais à ne pas laisser l'adversaire avoir le temps de mettre son Roi en g1 et placer sa Tour sur f1. Si les Blancs échangent en g6 et décident de donner leur Dame contre les deux Tours, la prise en h8 se ferait sur échec avec mon Roi sur la huitième rangée. D'autre part, mon Roi défend la Dame en d6, et je me suis aussi rendu compte que la menace sur la colonne "ç" n'était pas aussi dangereuse qu'elle pouvait le paraître au premier coup d'œil." Après 22.Fxf7 gxf5 23.Dxd6+?! Rxd6 24.exf5 Cxf5 25.Ce4+ Re7 26.Fb3 Ce3+, le roi blanc a du mal à trouver un abri. Les pièces blanches ne jouent quasiment pas, les noirs ont un grand avantage. Peter Svidler va sacrifier une qualité par 30.Txc6 dans une tentative désespérée de s'en sortir, mais sa position est sans espoir. Une dernière erreur tactique va le contraindre à l'abandon : 34.Ff7?? (3e diagramme) 34...Tb7 et le fou est perdu.

Belle qualification de Maxime Vachier Lagrave, qui affrontera Levon Aronian en demi-finale. L'autre demi-finale opposera Wesley So à Ding Liren. L'enjeu, pour les deux qualifiés, sera d'obtenir une place pour le tournoi des candidats. Lundi 18 septembre, les joueurs seront en repos.

Svidler-MVL
Après 21...Rc7
Svidler-MVL
Après 26...Ce3+
Svidler-MVL
Après 34.Ff7

quarts de finale de la coupe du monde d'échecs, jour 2

Maxime Vachier Lagrave et Peter Svidler jouent l'ouverture à la mode, la partie italienne. Ils suivent la partie de MVL contre Grischuk au tour précédent jusqu'à 14.Cf1. Ici Grischuk avait joué 14...Te8, Svidler choisit 14...Cg6 mais ils retombent dans la partie précitée après 15.Cg3 Cg6. La véritable nouveauté se situe au 16e coup, quand MVL joue 16.f4 (1er diagramme). Après 16...Fxb5 17.axb5 Dd7 les blancs sacrifient le pion b5 par 18.Rh2. Peter Svidler refuse et joue 18...Te7, sans doute par crainte de 18...Fxd4 19.cxd4 Dxb5 20.f5!? Cf8 21.Ta3!?

La partie se poursuit avec 19.Cdf5 Te6!? 20.Cd4!? (ici, le moteur d'analyse suggère deux coups alternatifs : 20.Dd2!? et 20.Fxh6!?). Les noirs font une proposition tacite de nulle, en jouant 20...Te7, invitant les blancs à répéter les coups (2e diagramme). Maxime Vachier Lagrave refuse de rentrer dans cette variante et joue 21.b4. S'ensuivent 21...Fxd4 22.cxd4 Dxb5, et Svidler accepte le sacrifice proposé au 18e coup. Après 23.f5 Cf8 24.Txa5 Txa5 25.bxa5 Dxa5 les moteurs d'analyse ne sont pas d'accord avec le coup joué par MVL, 26.Fb2?! (3e diagramme). Ils préfèrent 26.Fd2 pour défendre la Te1. Dans la partie, les joueurs poursuivent avec 26...C8d7 27.Dc1 Te8 et la nulle est conclue. Rendez-vous en départage pour décider de la qualification.

MVL-Svidler
Après 16.f4
MVL-Svidler
Après 20...Te7
MVL-Svidler
Après 26.Fb2

Ding Liren semble s'être bien préparé contre Richard Rapport. Il joue une variante de la défense ouest-indienne qui avait valu deux défaites au Hongrois lors du tournoi Tata Steel 2017. Après 8...Ff6, les blancs ont un nouveau coup, 9.Te1 (9.Tc1, So-Rapport, 1-0 en 48 coups et 9.Fe1, Aronian-Rapport, 1-0 en 28 coups). La partie se poursuit : 9...e6 10.Ce5 Cxc3 11.Fxc3 Fxg2 12.Rxg2 d6 13.Cg4 Fe7. Ding Liren a obtenu une meilleure position, il a un avantage d'espace, les pièces noires ne sont pas développées. Il va sacrifier un pion pour exploiter la situation : après 15...bxc4 il joue 16.d5, puis après la réponse noire 16...Dc8, il poursuit par 17.e5 (2e diagramme). C'est le début d'une longue suite tactique à l'issue de laquelle les blancs se retrouvent avec un pion de plus et deux majorités de pion, à l'aile-roi et à l'aile-dame (3e diagramme). Ding Liren fait preuve d'une technique impeccable et l'emporte. Il devient le premier qualifié pour les demi-finales.

Ding Liren-Rapport
Après 8...Ff6
Ding Liren-Rapport
Après 17.e5
Ding Liren-Rapport
Après 37.b5

Vassily Ivanchuk, après avoir perdu hier, doit impérativement s'imposer. Pourtant, après l'ouverture, la position de l'Ukrainien apparait bien passive, 5 de ses 6 pièces sont sur la première rangée (1er diagramme). Avantage à la pendule pour les blancs : ils disposent de 1h10 contre 25 minutes pour Aronian. Mais comme il l'avouera après la partie, Aronian ne voulait pas répéter l'erreur du 3e tour contre Matlakhov où en jouant trop vite, il avait perdu. Ivanchuk tente d'avancer son pion sur la colonne "d", mais les noirs parviennent à le capturer. Pièces et pions continuent à s'échanger jusqu'à aboutir à une finale ou Ivanchuk possède la paire de fous et 2 pions contre fou et cavalier + 2 pions pour Aronian. Il n'y a plus rien à espérer pour Ivanchuk, et la nulle est conclue au 71e coup.

Le choix de la défense Petroff semblait indiquer que Vladimir Fedoseev souhaitait une nulle tranquille. Il atteint l'objectif au sortir de l'ouverture, mais va jouer le douteux 21...g5?! (2e diagramme) qui affaiblit son roque. Après 22.Fc1 Cg6 23.b3 Fe7, Wesley So joue 24.h4!. Ce sacrifice de pion lui permet d'avoir un avantage stratégique : le contrôle de la colonne "e" et des pièces noires réduites à la passivité. Au 32e coup, il récupère la matériel investi sans que Fedoseev ne soit parvenu à améliorer sa position. Après de longues et subtiles manoeuvres, Wesley So décide d'échanger les tours et de passer dans une finale de fous (3e diagramme). Le fou des blancs va passer successivement par a3, c1 et d2 avant d'arriver en e1 d'où il surveille à la fois le pion h4 et le pion a5. Fedoseev ne se rend pas mais reste impuissant. Wesley So l'étouffe peu à peu, et les noirs abandonnent au 83e coup. En demi-finale, Wesley So affrontera Ding Liren.

Ivanchuk-Aronian
Après 29.Ff1
So-Fedoseev
Après 21...g5
So-Fedoseev
Après 56.Fxd6

Fedoseev-So Photo : https://tbilisi2017.fide.com

Quarts de finale de la coupe du monde d'échecs, jour 1

Selon les bases de données :

Peter Svidler et Maxime Vachier Lagrave se sont affrontés à 23 reprises :

  • en parties longues, 3 victoires, 9 nulles et 1 défaite en faveur de MVL
  • en parties rapides, 2 victoires, 1 nulle et 1 défaite en faveur de MVL
  • en blitz, 3 victoires, 1 nulle et 1 défaite en faveur de MVL

Vladimir Fedoseev et Wesley So n'ont jamais joué l'un contre l'autre jusqu'à aujourd'hui.

Richard Rapport et Ding Liren se sont affrontés à 5 reprises, avec un score très équilibré : 1 victoire et 3 nulles chacun.

Vassily Ivanchuk et Levon Aronian ont souvent été opposés :

  • en parties longues, 15 victoires pour Aronian, 21 nulles et 13 victoires pour Ivanchuk
  • en rapides, 3 victoires et 3 nulles chacun
  • en blitz, 4 victoires et une nulle chacun

Opposé à Vladimir Fedoseev, Wesley So opte pour une défense Petroff. La position est connue jusqu'au 12e coup, où les noirs innovent avec 12...c6. Ce coup ne semble pas poser de difficultés aux blancs qui répondent 13.c4 après quelques minutes de réflexion. La partie se poursuit par 13...dxc4 14.Fxc4 Cd7 15.Fd3 Te8 16.Fg5 (1er diagramme). So décide alors de tout échanger : 16...Dxg5 17.Cxg5 Fxd1 18.Tbxd1 Cf6 19.Ce4 et la nulle est conclue dans une position aplanie.

Richard Rapport a annulé en seulement en 11 coups, dans une position qui laissait des possibilités (2e diagramme). C'est frustrant pour les spectateurs, mais à ce stade de la compétition, après 4 tours sans jour de repos, il est important de ne prendre aucun risque. Richard Rapport veut peut-être tenter sa chance en départage, ce qui lui a souri jusqu'à présent.

Fedoseev-So
Après 16.Fg5
Rapport-Ding Liren
Après 11.Ce3

Levon Aronian affronte le doyen des joueurs encore en lice, Vassily Ivanchuk. L'homme le plus expérimenté va néanmoins craquer dans l'ouverture. Selon Levon Aronian, le plan choisi par les noirs (8...Tc8, 9...a6) n'est pas le bon, il fallait jouer 8...c5. Problème supplémentaire : les noirs passent plus de 40 minutes sur leur 10e coup, 10...c5, et il leur reste moins de 20 minutes pour jouer les 30 prochains coups !

Les blancs vont vite prendre l'avantage : dans la position du 2e diagramme, 14.Cxd5! récupère le pion avec avantage après 14...Cxd5 15.e4 Fg7 16.exd5 Cf6 17.De2+ Rf8. La position est déjà gagnante, la tour en h8 ne joue pas et le pion sur la colonne "d" est un monstre dont la progression dans le camp noir force Ivanchuk à l'abandon. Le fantasque Ukrainien, capable de parties fabuleuses, a complètement craqué aujourd'hui.

Aronian-Ivanchuk
Après 8.Cc3
Aronian-Ivanchuk
Après 13...g6

Peter Svidler et Maxime Vachier Lagrave jouent une variante atypique de la partie anglaise, les blancs sont déroqués mais les noirs ont joué 6 fois le même cavalier dans leurs 8 premiers coups ! Ils suivent une partie Svidler-Nepomniachtchi (Championnat de Russie 2014, nulle en 30 coups) jusqu'à 11.Cb5 (1er diagramme). Là MVL innove avec 11...Fe6 (11...Cxb5 avait été joué dans la partie précitée).

Le retard de développement noir donne un léger avantage aux blancs. Les pièces noires sont peu actives (2e diagramme). Heureusement, la position précaire du roi blanc offre des compensations. Svidler a l'avantage, mais il n'y a rien de concret. MVL, fidèle à son style, va entreprendre une défense dynamique en poussant son pion "b". Il parvient à échanger son pion faible en c5 contre le pion h4 et va trouver une jolie ressource défensive, basée sur la tactique (3e diagramme). Il semble que le cavalier en d6 soit cloué, mais MVL trouve 33...Cb5! Le fou est imprenable sous peine de perdre la tour après 34.Fxe7 Cd4+ suivi de Cxc6. Peter Svidler jouer 34.Re3 après quoi les blancs ne peuvent prendre le pion a4 sans perdre a3. Les pièces s'échangent jusqu'à une finale de tour égale.

Svidler-MVL
Après 11.Cb5
Svidler-MVL
Après 20.Dc2
Svidler-MVL
Après 33.Fc5

Aronian-Ivanchuk Photo : http://tbilisi2017.fide.com

cadences et departages

La cadence des parties classiques est de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. En cas d'égalité après ces 2 parties classiques, un match en 2 parties de 25 minutes + 10 secondes par coup, si l'égalité persiste, un match 2 parties de 10 minutes + 10 secondes par coup, et si l'égalité persiste encore, 2 blitz de 5 minutes + 3 secondes par coup, et si l'égalité persiste toujours une partie « mort subite », 5 minutes pour les Blancs, 4 minutes pour les Noirs, avec un incrément de 3 secondes par coup pour chaque joueur à partir du 61e coup. La nulle suffit aux Noirs pour l'emporter.

Cadence

le programme

DATE jour heureprogrammeLieu
02 septembre 2017samedi14h00 Cérémonie d'ouvertureRestaurant funiculaire
02 septembre 2017samedi16h00 Réunion technique Restaurant funiculaire
03 septembre 2017dimanche13h00 Ronde 1 - Partie 1 Hôtel Hualing
04 septembre 2017lundi13h00Ronde 1 - Partie 2 Hôtel Hualing
05 septembre 2017mardi13h00DépartageHôtel Hualing
06 septembre 2017mercredi13h00Ronde 2 - Partie 1 Hôtel Hualing
07 septembre 2017jeudi13h00Ronde 2 - Partie 2 Hôtel Hualing
08 septembre 2017vendredi13h00DépartageHôtel Hualing
09 septembre 2017samedi13h00Ronde 3 - Partie 1 Hôtel Hualing
10 septembre 2017dimanche13h00Ronde 3 - Partie 2 Hôtel Hualing
11 septembre 2017lundi13h00DépartageHôtel Hualing
12 septembre 2017mardi13h00Ronde 4 - Partie 1 Hôtel Hualing
13 septembre 2017mercredi13h00Ronde 4 - Partie 2 Hôtel Hualing
14 septembre 2017jeudi13h00DépartageHôtel Hualing
15 septembre 2017vendredi13h00Ronde 5 - Partie 1 Hôtel Hualing
16 septembre 2017samedi13h00Ronde 5 - Partie 2 Hôtel Hualing
17 septembre 2017dimanche13h00DépartageHôtel Hualing
18 septembre 2017lundiJour de repos
19 septembre 2017mardi13h00Demi-finale - Partie 1 Hôtel Hualing
20 septembre 2017mercredi13h00Demi-finale - Partie 2 Hôtel Hualing
21 septembre 2017jeudi13h00DépartageHôtel Hualing
22 septembre 2017vendrediJour de repos
23 septembre 2017samedi13h00Finale - Partie 1 Hôtel Biltmore
24 septembre 2017dimanche13h00Finale - Partie 2 Hôtel Biltmore
25 septembre 2017lundi13h00Finale - Partie 3 Hôtel Biltmore
26 septembre 2017mardi13h00Finale - Partie 4 Hôtel Biltmore
27 septembre 2017mercredi13h00DépartageHôtel Biltmore
27 septembre 2017mercredi17h30 Cérémonie de clôtureAssemblée de Tbilissi
Publié le 19/09/2017 - 01:30 , Mis à jour le 22/09/2017 - 06:06
Les réactions (136)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
johnsteed - 22/09/2017 15:49
D'accord avec jplie, ce n'est pas l'ouverture mais le milieu de jeu où MVL a joué à un niveau étonnamment bas dans toutes les parties du départage de la 2ème à la dernière. A mon sens, ce sont plus les nerfs (la peur de gagner, le fait d'être en tête sans avoir la maîtrise totale, la fatigue accumulée, etc.). Et,puis rendons hommage à Aronian qui a joué remarquablement et a su imposer son jeu, des positions propices à l'erreur.


patrickG1001 - 22/09/2017 14:33
@fzbof - l'élimination de So n'a aucun impact sur la qualification de MVL au Elo. Pour se qualifier au Elo, il faut que la moyenne des Elo Fide (sommes des Elo Fide chaque mois de 2017 divisé par 12 différent du Elo Live!) soit dans les 2 meilleurs non qualifiés autrement (Coupe du Monde, GP).
Les chances étaient faibles avec la Coupe du monde, puis nulles, dès que Carlsen, Karjakin et Kramnik ont été éliminés

jplie - 22/09/2017 11:57
@vesoul je ne pense pas que le choix de maxime ait été mauvais .Par contre il a maltraité son début et milieu de jeu .Sur le diagramme final de ce 2 éme départage , regarde la disposition des piéces noires et compare la avec celle des Blancs ...il n ' ia pas photo; Hélas ...

VESOUL70 - 22/09/2017 09:28
Quel drôle de choix d'ouverture de Maxime dans la 2° partie des départages!
Etienne devrait bien lui apprendre à jouer solidement quand les circonstances le requièrent.