La référence francophone du jeu d'échecs

Grand Prix FIDE de Hambourg — Finale —

Le Russe Alexander Grischuk remporte le Grand Prix FIDE de Hambourg face au Polonais Jan-Krzysztof Duda. Grischuk est pour ainsi dire qualifié au tournoi des candidats 2020.

La quête du titre de champion du monde d’échecs a débuté par la série du Grand Prix de la Fédération Internationale des Échecs (FIDE) ; une série de quatre tournois dans lesquels les meilleurs joueurs d’échecs du monde - mais sans le champion du monde en titre Magnus Carlsen - s'affrontent pour deux places qualificatives au tournoi des candidats.

Site officiel https://worldchess.com avec parties en direct (15h00) et streaming commentés en anglais par Evgenij Miroshnichenko (GM), en allemand par Ilja Zaragatski (GM) et en russe pas Elmira Mirzoeva (GMF).

À partir de cette année les tournois du Grand Prix sont à élimination directe. Un format où le perdant de chaque match est immédiatement éliminé et laisse le vainqueur affronter un autre vainqueur au tour suivant, jusqu’au match final. Chaque tournoi offre 130.000 € de prix total, dont 24.000 € au vainqueur. Les prix pour le classement général de la série du Grand Prix étant de 280.000 €, ce qui porte le total des prix pour la série du Grand Prix à 800.000 €.

Après 54 ans, un événement d'échecs de grande classe a de nouveau lieu à Hambourg. En 1965, l'Union soviétique y remportait la médaille d'or au Championnat d'Europe par équipe. Le président de la Fédération internationale des échecs (FIDE), Arkady Dvorkovich, a inauguré la troisième étape du Grand Prix FIDE 2019 au Curio-Haus, là même où les champions du monde Tigran Petrosian, Mikhail Botvinnik et Vassily Smyslov ont obtenu la victoire. 

Après le Grand Prix FIDE de Moscou, première étape du cycle du Grand Prix 2019 qui s'est déroulée du 16 au 30 mai 2019 à Moscou (Russie), la deuxième étape a eu lieu du 11 au 25 juillet 2019 au Grand Prix FIDE de Riga (Lettonie). La troisième étape du Grand Prix FIDE de Hambourg se déroule du 5 au 17 novembre 2019 au Kehrwieder Theater en Allemagne. La quatrième et dernière étape aura lieu du 10 au 24 décembre 2019 au Grand Prix FIDE de Jérusalem.

Alexander Grischuk - Jan-Krysztof Duda : 1,0 - 1,0 — Classique
Alexander Grischuk2764-Jan-Krzysztof Duda2748:½-½
(46)
Ouest-Indienne
Jan-Krzysztof Duda2748-Alexander Grischuk2764:½-½(38)
Gambit Dame
Alexander Grischuk - Jan-Krysztof Duda : 1,0 - 1,0 — 25'+10"
Jan-Krzysztof Duda2748-Alexander Grischuk2764:1-0
(45)
Anglaise
Alexander Grischuk2764-Jan-Krzysztof Duda2748:1-0
(32)
Ouest-Indienne
Alexander Grischuk - Jan-Krysztof Duda : 1,5 - 0,5 — 10'+10"
Alexander Grischuk2764-Jan-Krzysztof Duda2748:1-0
(60)
Semi-Slave
Jan-Krzysztof Duda2748-Alexander Grischuk2764:½-½(45)
4 Cavaliers
Les parties du Grand Prix d'Échecs FIDE de Hambourg 2019
Alexander Grischuk et Émil Sutovsky | Photo Valeria Gordienko

« Maintenant, ça va être très agréable pour moi de regarder le dernier Grand Prix. Bien sûr, je souhaite bonne chance à tous ceux qui peuvent encore se qualifier, à "Shakh" Mamedyarov, à Nepomniachtchi et à Maxime, mais pas trop à Maxime car je ne veux pas qu’il me rattrape », a déclaré Grischuk peu après sa victoire.

Grischuk a aussi fait une comparaison intéressante. « Tout d’abord je tiens à remercier Jan-Krzysztof pour ce match incroyable. J’ai apprécié chaque instant de chaque partie des trois jours. Toutes les parties étaient très tendues et c'était un combat énorme, sans nulle rapide. J'avais l'impression que Jan jouait un peu comme un vieux module, pas vraiment Stockfish, mais comme Fritz, sans base de données et sans livre d'ouvertures, parce que dans chaque partie - avec les Blancs et les Noirs - il joue un peu de la "merde", mais incroyablement bien. Je me souviens quand j'étais jeune, les ordinateurs n'étaient pas aussi puissants et vous pouviez essayer de les concurrencer, mais malgré tout ils vous battaient quand même. J'ai ressenti la même chose aujourd'hui, mais à deux reprises j'ai eu trop d'avantages pour que Fritz ou Jan se sauve. » Source https://worldchess.com/

Jan-Krzysztof Duda | Photo Valeria Gordienko

Même après avoir perdu contre Grischuk Duda n’avait aucune raison de ne pas être satisfait de sa performance à Hambourg : « Tout d’abord je tiens à féliciter mon adversaire. Mes ouvertures n’ont pas fonctionné, en particulier avec les Noirs je pense. La deuxième partie a été terrible parce que j'ai juste perdu un pion dans l'ouverture ».

Interrogé sur ses performances globales, il a répondu : « Mon jeu ici était excellent. Je ne m'attendais pas à arriver en finale, je ne m'attendais même pas à arriver au troisième tour, car j'ai trouvé que Nepomniachtchi et Yu Yangyi étaient meilleurs et probablement les adversaires les plus désagréables pour moi, parce que je n’avais gagné aucune partie classiques contre eux, mais j’ai eu la chance qu’ils gaffent tous les deux en un seul coup. » Source https://worldchess.com/

Alexander Grischuk n'est pas mathématiquement qualifié, même si les deux scénarii qui pourraient l'empêcher de jouer le tournoi des candidats 2020 sont assez improbables.

Dans le premier cas, il faudrait que Shakhriyar Mamedyarov remporte le Grand Prix de Jérusalem avec 10 points (8 points de vainqueur + 2 points de bonus) et que Maxime Vachier-Lagrave soit finaliste avec 8 points (5 points + 3 points de bonus) pour que Grischuk se retrouve troisième au départage du nombre de victoires en Grand Prix.

Dans le deuxième cas, que Ian Nepomniachtchi marque 11 points (8 points de vainqueur + 3 points de bonus) et que Maxime Vachier-Lagrave soit ici aussi finaliste avec 8 points (5 points + 3 points de bonus) pour que Grischuk se retrouve troisième, là encore au départage du nombre de victoires en Grand Prix.

En effet, le règlement stipule qu'en cas d'égalité en nombre de points de Grand Prix, les joueurs à égalité sont départagés par : 1. le nombre de 1res places ; 2. le nombre de 2es places ; 3. le nombre total de points marqués ; 4. le résultat des rencontres directes entre joueurs à égalité et 5. un tirage au sort.

Résumé des départages

Duda - Grischuk
Après 7...♗c5!?
Duda - Grischuk
Après 16...♘d7
Duda - Grischuk
Après 29...♖c6

Dans la deuxième partie à la cadence de 10'+10", face au pion Roi de Jan-Krzysztof Duda, Alexander Grischuk a voulu répondre par la très solide défense berlinoise de l'Espagnole, mais le Polonais a transposé dans une partie des quatre Cavaliers. 1.e4 e5 2.f3 c6 3.c3 f6 4.b5 d4 5.a4 c6 6.xe5 d5 7.d3 et 5'31" de réflexion ! pour 7...c5!? au lieu du toujours joué 7...d6!?. Et sur 8.0-0 0-0 on retrouvait une très vieille partie 1-0 (35) Dobrowolny,R-Prochazka,H Brno 1921. 9.h1 c7 10.f4 b5 11.b3 a5 12.a3 xb3 13.cxb3 d4 Alexander Grischuk ne fait pas dans la dentelle et échange tout ce qui se présente. 14.f3 xc3 15.e5 xe5 16.fxe5 d7, 2e diagramme, où les Blancs sont un peu mieux, avec des pendules à environ 2'40" chacun. 17.f4 c5 18.c1 e6 Le fameux Cavalier bloqueur. Jan-Krzysztof Duda va devoir trouver prendre des risques. 19.d2 c5 20.d4 c4 21.h4?! d8 22.g3 g5 23.f3 e4 Un beau Cavalier. 24.e3 f5 25.e1 c8 26.h3 h6 Alexander Grischuk a posé les scellés sur la position. 27.d2 g6 28.xe4 xe4 29.d2 c6, 3e diagramme. 30.a4 g6 31.f2 h4!? 32.h2 b8 33.axb5 xb5 34.bxc4 xb2 35.cf1 a4 36.g3 e7, etc. ½-½ au 45e coup dans une position noire complètement gagnante. Alexander Grischuk remporte ainsi le Grand Prix FIDE Hambourg !

Au classement général du Grand Prix, Alexander Grischuk est premier avec 20 points et est « pratiquement » assuré d'être qualifié au tournoi des Candidats 2020. Maxime Vachier-Lagrave (13 points), Shakhriyar Mamedyarov (10 points) et Ian Nepomniachtchi (9 points), ont rendez-vous au Grand Prix de Jérusalem pour la deuxième place qualificative. 

Le classement du Grand Prix après le Grand Prix de Hambourg. Source Martin Bennedik.
Grischuk - Duda
Après 11.cxd5
Grischuk - Duda
Après 14...0-0-0
Grischuk - Duda
Après 26.♘e7+

Dans la première partie à la cadence de 10'+10", Jan-Krzysztof Duda, avec les Noirs, a joué une semi-Slave 1.d4 d5 2.c4 c6 3.f3 f6 4.e3 e6 5.d3 bd7, mais Alexander Grischuk est sorti des grandes lignes avec 6.b3 b6 7.0-0 b7 8.b2 dxc4 9.bxc4 c5 et un sacrifice de pion par 10.d5!? exd5 11.cxd5, 1er diagramme. 11...xd5, les complications débutent alors que Jan-Krzysztof Duda a encore son Fou en f8 et son Roi au centre. Le jeu d'échecs a des lois qu'il faut respecter ou en payer le prix. 12.e4! c6 13.e1 [13.e5! était déjà décisif. 13...d5 (13...h5 14.e6 fxe6 15.e1+-) 14.c4 c7 15.b3+-] 13...e7?! Jan-Krzysztof Duda aggrave son cas. 14.c3 0-0-0 et brûle ses vaisseaux. 2e diagramme avec des pendules à 5'12"-3'03"- 15.d5 e8 16.a4! d6 17.a6+ b8 18.b3 xe4 19.a5 c7 20.axb6 axb6 21.b5 b7 22.a4 e6 avec 22 secondes. 23.c6 xh2+ 24.xh2 xc6 25.a7+ c8 26.e7+, 3e diagramme. 26...c7 27.xc6 a8 28.xe4 xa7 29.xa7 xc6 30.e7 Avec une Tour de plus pour les Blancs. 30...d8 31.f3 b5 32.xf7 b4 33.xg7, etc. et 1-0 au 60e coup après une belle résistance du Polonais.

Grischuk - Duda
Après 11.♘d3
Grischuk - Duda
Après 18.e3
Grischuk - Duda
Après 28.♗b7!

Dans la deuxième partie en 25'+10" Jan-Krzysztof Duda a opposé au 1.d4 d'Alexander Grischuk sa solide défense Ouest-Indienne. 1.d4 f6 2.c4 e6 3.f3 b6 4.g3 a6 5.b3 b4+ 6.d2 e7 7.g2 d5 8.0-0 0-0 9.e5 c6 10.c3 fd7 11.d3!?, 1er diagramme. Un coup extrêmement rare au lieu du classique 11.xd7 comme dans, par exemple, 1-0 (38) Karpov,A (2755)-Adorjan,A (2530) Luzern 1989. 11...dxc4 12.b4 cxb3!? abandonnant la vieille partie ½-½ (38) Strugatsky,V (2365)-Browne,W (2525) California 1993, qui avait continué par 12...xb4. 13.xa6 xa6 14.xc6 avec une position blanche préférable. 14...b8. On connaissait aussi 14...c8 1-0 (77) Nowakowski,M (2446)-Carapinha,F (2264) ICCF email 2011. 15.axb3 b4 16.xb4 xb4 17.xa7 f6 18.e3 et un bon pion central de plus pour Grischuk dans le 2e diagramme. 18...c8 -20'04"-14'52"- Sur le streaming, Jan-Krzysztof Duda secouait la tête, dépité par sa position. 19.g2 e8 20.d2 Le Russe a de bonnes cartes en main pour égaliser, mais rien n'est encore fait. 20...e7 21.xe7 xe7 22.c4 f8 23.a1 b5 24.e5 b6 25.c1 c1+ 26.xc1 Un bon Cavalier, un bon Fou, un pion de plus, de l'avance à la pendule, reste aux Blancs à éviter la finale de Fous de couleur opposée. 26...a7 27.c8! avec maintenant 8 minutes chacun. 27...b4!? 28.b7!, 3e diagramme, avec la terrible menace 29.c7. 28...a1+ 29.g2 a5 30.c6 a7 31.e8! Encore un très fort coup. 31...xe8 32.d7! 1-0. Et en route vers les parties rapides en 10'+10"...

Duda - Grischuk
Après 12...♘e5!?
Duda - Grischuk
Après 21.h3!
Duda - Grischuk
Après 27...a5

Dans la première partie en 25'+10", le début anglais de Jan-Krzysztof Duda a donné une Sicilienne Dragon avec couleur inversée : 1.c4 e5 2.c3 f6 3.g3 b4 4.g2 0-0 5.f3 e8 6.0-0 e4 7.d4 c6 8.c2 xc3 9.bxc3 d5 10.cxd5 xd5 11.e3 h5 12.f3 e5!? 1er diagramme. Un nouveau coup d'Alexander Grischuk, offrant le pion e4, au lieu de 12...exf3, comme dans ½-½ (57) Geller,E-Dorfman,J Yerevan 1975, ou plus récemment, ½-½ (33) Li,C (2703)-Bu,X (2726) Chine 2018. Jan-Krzysztof Duda a pris le pion et après 13.fxe4 eg4 14.xg4 xg4 15.c2 xe2 16.f5 d1! Un coup intermédiaire pas facile à trouver, mais nécessaire. -11'25"-11'30"- 17.b1 Attaque le pion b7. 17...e2 Se venge sur le pion e4. Les Noirs ne doivent pas laisser les Blancs respirer sinon, avec leur paire de Fous et leur centre de pions, ils resteraient avec un énorme avantage. 18.f2 h5 Propose une nulle par répétition. La machine préfère les Blancs et continuerait par 19.h3 pour empêcher 19...g4. Jan-Krzysztof Duda est du même avis et après avoir gagné quelques secondes par 19.f2 h5 20.f2 h5, joue 21.h3!, 2e diagramme, sur quoi Alexander Grischuk a répondu 21...ad8?! et les Blancs ont obtenu un grand avantage par 22.d4! a4 Cette fois c'est le Russe qui se retrouve dans les cordes. Le centre blanc va tout balayer. 23.xb7!? [21.e5! était plus simple et plus fort.] 23...a5?! Grischuk, avec 26 secondes, ne trouve pas de bonnes défenses. 24.e5 d5 25.d2 b5 26.xb5 xb5 La finale est perdante pour les Noirs, reste le temps, les joueurs n'ont plus que quelques secondes chacun plus l'incrément de 10 secondes. 27.g5 d7 28.c1 c4 29.b2 h6 30.d2 a5, 3e diagramme. 31.a4 c5 32.cb1 ed8 33.b8 d3 34.1b7 xb8 35.xb8+ h7 36.dxc5 c4 37.e4+ g6 38.c6 c7 39.d8 b6 40.e6 xe6 41.f4 c8 42.c7 xa4 43.b7 b6 44.h4 a4 45.xc8 1-0

Jan-Krzysztof Duda aurait sans doute pu perdre les deux parties classiques contre Alexander Grischuk, mais il est toujours là. Le Polonais, qui a enchaîné 9 parties au championnat d'Europe par équipe et ici 8 classiques et 4 rapides, peut encore s'adjuger le Grand Prix FIDE de Hambourg. À 21 ans, Duda a grappillé 10 points Elo et occupe désormais la 13e place mondiale.

Face à lui, Alexander Grischuk, que l'on ne présente plus, mais qu'il serait mal avisé de réduire à ses fameux zeitnot. Le Russe est surtout un perfectionniste qui recherche le meilleur coup et qui ne craint pas de jouer 10 ou 15 coups avec uniquement l'incrément de 30 secondes. Si d'un côté Grischuk ne gaffe que très rarement, même avec 3 ou 4 secondes à la pendule, il rate parfois des gains, comme ce 35.e5! dans la première partie contre Jan-Krzysztof Duda.

Résumé de la deuxième partie de la finale

Duda - Grischuk
Après 11.a3
Duda - Grischuk
Après 13...♕b6
Duda - Grischuk
Après 22.0-0

Après 1.d4 f6 2.c4 e6 3.f3 d5 4.c3 On a vu Alexander Grischuk marquer une légère pause et on pouvait presque lire sur son visage - Où veut-il en venir ? 4...e7 5.f4 0-0 6.e3 Ce sera donc un solide Gambit de la Dame avec 5.f4. 6...bd7 Et puis ce fut au tour de Jan-Krzysztof Duda de marquer une pause, étrangement assez longue. S'attendait-il à une ouverture différente de la part de son adversaire ? Grünfeld, Est-Indienne, Ragozine, Nimzo-Indienne... 18 minutes avant de continuer par 7.c1!? c5 -1h13-1h27- 8.dxc5 Il faut se rendre à l'évidence, Duda n'a rien préparé de précis contre la défense orthodoxe du Gambit de la Dame. 8...xc5 9.cxd5 xd5 10.xd5 exd5 11.a3 nécessaire pour empêcher 11...a5+!. 1er diagramme. Inutile de lorgner le pion isolé en d5 comme une faiblesse, seule une paire de pièces a quitté l'échiquier et la finale est très loin. En fait, les Blancs n'ont absolument rien dans cette position pour espérer un avantage. Grischuk s'est alors plongé dans une longue réflexion de 30 minutes pour 11...d7 Vous aurez évidemment remarqué le léger retard de développement blanc. Si maintenant 12.b4? a4! gagne. Lorsque l'on voit des +2700 réfléchir autant depuis le 5e coup, on relativise l'affirmation qui considère que la théorie des ouvertures aurait tué les échecs classiques... C'est plutôt vers la succession de tournois avec les mêmes joueurs du top mondial - qui se connaissent pas cœur; style et répertoire - qu'il faudrait rechercher un coupable. Jan-Krzysztof Duda a pris 37 minutes avant de poursuivre par le douteux 12.xd5?! ac8. 0h31-0h54. Était encore plus fort (plus forcé) : 12...a5+! 13.d2 xd2+ 14.xd2 ac8 avec la menace 15...d3+! et la Tour c1 est non-défendue. Cependant, le coup de la partie est suffisant pour donner une position noire préférable. 13.e4 Pour défendre la Tour. 13...b6, 2e diagramme, 0h22-0h24, offre l'occasion de constater que même un léger retard de développement peut mener à la catastrophe. Les Blancs sont pris à la gorge et n'ont plus les deux tempi nécessaires pour mettre leur Roi à l'abri.

Evgeny Tomashevsky, qui a rejoint Evgeny Miroshnichenko aux commentaires, a expliqué qu'après 1.d4 f6 2.c4 e6 3.f3 d5 4.c3 e7 5.f4 0-0 6.e3 bd7 il est préférable de jouer 7.a3 et non pas 7.c1, parce que sur 7...c5 8.dxc5 xc5 9.cxd5 xd5 10.xd5 exd5, comme dans la partie, les Blancs ne jouent pas 11.c1, mais 11.e2! et ils sont prêts à roquer.

14.b4 fd8!? [14...e6! offrait un grand avantage noir après 15.e5 b3 16.xc8 xc8, mais Evgeny Tomashevsky affirmait que 14...fd8!? était plus humain, même si les Noirs sacrifient une pièce.]  Le temps file pour Jan-Krzysztof Duda et c'est avec moins de 9 minutes que 15.bxc5!? a été joué. La machine préférait 15.e3!? g4 16.e5 f6 17.f4, mais les Noirs sont mieux. 15...xc5 avec encore 20 minutes. 16.e2 Alexander Grischuk ne doit pas se rater, il possède une pièce de moins ! 16...b5! 17.xc5! Seul coup pour rester dans la partie. 17...xc5 18.b3! c6! 19.e3! Malgré le manque de temps les joueurs enchaînent les meilleurs coups. 19...xe2 20.xc5 xf3 21.xf3 xc5 22.0-0, 3e diagramme. C'est incroyable, mais suite aux complications, le matériel est égal; la petite majorité de pions noirs sur l'aile-Dame, ainsi que la faiblesse relative du pion e4, laissent Alexander Grischuk avec un léger plus.

22...b5 23.h4 h6 24.b1 a6 25.b3 e5 26.g3 d4 27.e3 a5 28.g4 b4 29.axb4 axb4 30.c8+ h7 31.b7 f6 Avec égalité. 32.g2 c4 33.d5 xd5 34.exd5 d4 35.b3 g6 36.f3, diagramme. 36...h5 37.e3 xd5 38.xb4 ½-½ Jan-Krzysztof Duda a raté son début de partie, mais le Polonais a fait preuve de résilience jusqu'à arracher le demi-point au Russe Alexander Grischuk. Rendez-vous demain pour les départages. 

Duda - Grischuk
Après 36.♔f3
Jan-Krzysztof Duda et Alexander Grischuk

Résumé de la première partie de la finale

Grischuk - Duda
Après 13.♖c2
Grischuk - Duda
Après 19...gxf6
Grischuk - Duda
Après 26...♕e6

La défense Ouest-Indienne, ou Indienne de la Dame, entre Alexander Grischuk et Jan-Krzysztof Duda : 1.d4 f6 2.c4 e6 3.f3 b6 4.g3 a6 débute souvent par ce genre de subtilités. Après 4.g3 les Blancs souhaitent jouer un fianchetto Roi, mais se retrouve maintenant forcés de protéger le pion c4 par 5.b3 b4+ Et cet échec force 6.d2 - 6.bd2?! est réfuté par 6...c3 7.b1 b7 avec la menace 8...e4. Si 8.b2 e4 avec avantage noir - alors que les Blancs auraient préféré jouer le Cavalier en d2 avec ensuite le Fou en fianchetto Dame. 6...e7! Et avec ce repli les Noirs laissent les pièces blanches plus ou moins mal placées, ou tout du moins pas placées comme les Blancs l'auraient souhaité. 7.g2 d5 8.cxd5 exd5 9.0-0 0-0 10.c3 e8 11.e5 b7 12.c1 bd7 13.c2 1er diagramme. Il reste 4 parties dans les bases, dont une de 2019 et pourtant, Jan-Krzysztof Duda semble découvrir cette position et plonge dans une réflexion de plus de 30 minutes pour jouer 13...f8 - 1h11-0h48 - au lieu de 13...f8 comme dans ½-½ (132) Cheparinov,I (2670)-Mareco,S (2634) Douglas 2019. Et 15 minutes pour Grischuk pour continuer par 14.f4 c5!? Une décision courageuse qui a coûté 10 minutes. 0h54-0h30. 15.xd7 Après 30 minutes de réflexion. 15...xd7 16.dxc5 avec moins de 30 minutes chacun, cette première partie se dirige vers une fin rocambolesque. 16...bxc5 - 0h23-0h16 - 17.g5 d4 Jan-Krzysztof Duda a préféré des pions « pendants » plutôt qu'un pion isolé, mais son duo de pions est déjà forcé de se disloquer. 18.xb7 xb7 19.xf6 gxf6, 2e diagramme avec un avantage pour les Blancs. 20.a4 e5 21.b2! Avec deux belles cases à disposition du Cavalier. 21...ae8 22.c4 avec 17'28". 22...e4 avec 13'43". 23.e3 avec 9'58". 23...f5 avec 10'08". C'est le moment de placer la citation [arrangée] dAlexander Grischuk : « Il n'y a pas de problèmes de temps tant qu'il y a un incrément. » En fait, lors d'une interview, il lui a été demandé - À partir de quel moment vous sentez-vous en zeitnot ? Et Grischuk a répondu : « En cadence avec incrément ? Jamais ! » 24.h5 d7 25.d2 g7 26.d3 e6. Il est important de comprendre dans ce 3e diagramme que Jan-Krzysztof Duda est sur le fil du rasoir; toutes les finales lui étant défavorables.

Grischuk - Duda
Après 34...♖e2?!
Grischuk - Duda
Après 40...♖b8
Grischuk - Duda
Après 46...♗xe3 ½-½

27.exd4 avec 3'54". 27...cxd4 avec 3'42". 28.f3 e2 29.xf5 La machine proposait d'autres coups, mais les deux joueurs sont pressés par la pendule. 29...xa2 30.d5 avec un obscur 0.00 informatique. 30...g6 31.f3 a6 32.d7 On sait que Grischuk ne gaffe pas, même avec un poignée de secondes. En sera-t-il de même pour Duda ? 32...h5 33.h4 f6 34.d5 e2?!, 1er diagramme. 35.g5?! [Grischuk rate le fort 35.e5! e4 36.xe4 xe4 37.d3 donné par la machine.] 35...xg5 36.hxg5 f5 37.f4 b5 38.f3 a5 39.a7 c2 40.xa5 b8 et le contrôle du temps est atteint dans le 2e diagramme. Les Blancs ont gagné un pion, mais ce n'est que provisoire. 41.f1 c3 42.xc3 dxc3 43.e3 xb3 Le fantassin a été récupéré et la nulle se profile. 44.e2 Grischuk est de nouveau sous la minute, alors que Duda se balade avec 23 minutes. 44...d4 45.a8+ h7 46.c8 xe3 ½-½ comme dans le 3e diagramme.

Les belligérants de la finale...

Aleksandr Igorevitch Grichtchouk | Photo Valeria Gordienko

Aleksandr Igorevitch Grichtchouk (Alexander Grischuk), est né le 31 octobre 1983 à Moscou. Grand maître international depuis 2000, il est vainqueur du tournoi de Linares en 2009, et Champion de Russie la même année. Il a été finaliste du tournoi des candidats 2011 à Kazan après avoir éliminé Levon Aronian et Vladimir Kramnik. En octobre 2015, Il est le premier joueur à remporter une troisième fois le titre de champion du monde de blitz (2006, 2012 et 2015) devant Maxime Vachier-Lagrave et Vladimir Kramnik. En décembre 2016 à Doha, Grischuk finit de nouveau ex æquo, cette fois du championnat du monde d'échecs de parties rapides, à égalité avec Magnus Carlsen et Vassili Ivantchouk. Source https://fr.wikipedia.org/wiki/Aleksandr_Grichtchouk

Jan-Krzysztof Duda | Photo Valeria Gordienko

Jan-Krzysztof Duda est né le 26 avril 1998 à Cracovie. Grand maître international à quinze ans en 2013, il a remporté le championnat de Pologne en mai 2018. Champion d'Europe d'échecs rapides et médaille de bronze au championnat d'Europe de blitz en 2014. Vainqueur en septembre 2015 du tournoi d'échecs du lac Sevan de Martouni en Arménie et médaille d'argent au championnat du monde d'échecs junior 2015, à égalité avec le vainqueur. En juillet, août, novembre et décembre 2018, Duda fut classé premier mondial parmi les juniors (moins de 20 ans). En juillet 2018, il finit quatrième du tournoi d'échecs de Dortmund. En décembre 2018, il remporte la médaille d'argent au championnat du monde de blitz à Saint-Pétersbourg derrière le champion du monde Magnus Carlsen. Source https://fr.wikipedia.org/wiki/Jan-Krzysztof_Duda

les participants au Grand Prix FIDE de Hambourg

NomPaysEloÂge
1Maxime Vachier Lagrave
277729 ans
2Ian Nepomniachtchi
277329 ans
3Teimour Radjabov
276732 ans
4
Alexander Grischuk
276436 ans
5Yu Yangyi
275325 ans
6Nikita Vitiugov
275132 ans
7Jan-Krzysztof Duda
274821 ans
8Hikaru Nakamura
274131 ans
9Veselin Topalov
2736
44 ans
10Pentala Harikrishna
2731
33 ans
11Radoslaw Wojtaszek
272832 ans
12Wei Yi
272420 ans
13Peter Svidler
271943 ans
14David Navara
270334 ans
15Dmitry Jakovenko
2691
36 ans
16Daniil Dubov
267623 ans
Présentation des joueurs | Photo https://worldchess.com/

Chaque Grand Prix comporte quatre manches. Chaque manche consiste à jouer deux parties à la cadence classique de 90 minutes pour 40 coups, puis 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup.

En cas d'égalité après deux parties classiques, les joueurs se départageront le lendemain en deux parties rapides de 25 minutes plus 10 secondes par coup. Si le score est encore à égalité, deux parties de 10 minutes plus 10 secondes par coup. Si le match est toujours à égalité, 2 parties blitz de 5 minutes plus 3 secondes par coup. Si le score est encore et toujours égal, un blitz Armageddon : le joueur qui remporte le tirage au sort choisit sa couleur. Les Blancs reçoivent 5 minutes, les Noirs 4 minutes, avec un incrément de 2 secondes par coup pour chaque joueur à partir du 61e coup. En cas de match nul le joueur avec les pièces noires est déclaré vainqueur.

Cérémonie d'ouverture le 4 novembre 2019
1er Tour16 joueurs5 et 6 novembre 2019Départage7 novembre 2019
2e Tour8 joueurs8 et 9 novembre 2019Départage10 novembre 2019
Demi-finale4 joueurs11 et 12 novembre 2019Départage13 novembre 2019
Jour de repos le 14 novembre 2019
Finale2 joueurs15 et 16 novembre 2019Départage17 novembre 2019

Les éliminés du premier tour reçoivent 5.000 € et 0 point. 8.000 € et 1 point au deuxième tour. 10.000 € et 3 points au troisième tour. 14.000 € et 5 points au quatrième tour. Le vainqueur repartira avec 24.000 € et 8 points. Les joueurs qui remportent leur match sans passer par les départages reçoivent 1 point de bonus supplémentaire. Voir le règlement complet de la série du Grand Prix FIDE 2019 sur https://www.fide.com/FIDE/handbook/FIDE_GP_Regulations_2019.pdf

Grand Prix de Moscou
1Shakhriyar Mamedyarov
2Anish Giri
3Wesley So
4Levon Aronian
5Alexander Grischuk
6Hikaru Nakamura
7Sergey Karjakin
8Ian Nepomniachtchi
9Peter Svidler
10Teimour Radjabov
11Dmitry Jakovenko
12Radoslaw Wojtaszek
13Wei Yi
14Jan-Krzysztof Duda
15Nikita Vitiugov
16Daniil Dubov
Grand Prix de Riga
1Shakhriyar Mamedyarov
2Maxime Vachier-Lagrave
3Anish Giri
4Wesley So
5Levon Aronian
6Alexander Grischuk
7Hikaru Nakamura
8Sergey Karjakin
9Yu Yangyi
10Peter Svidler
11Veselin Topalov
12David Navara
13Jan-Krzysztof Duda
14Pentala Harikrishna
15Nikita Vitiugov
16Daniil Dubov
Grand Prix de Hambourg
1Maxime Vachier-Lagrave
2Alexander Grischuk
3Hikaru Nakamura
4Yu Yangyi
5Ian Nepomniachtchi
6Peter Svidler
7Teimour Radjabov
8Veselin Topalov
9Dmitry Jakovenko
10David Navara
11Radoslaw Wojtaszek
12Wei Yi
13Jan-Krzysztof Duda
14Pentala Harikrishna
15Nikita Vitiugov
16Daniil Dubov
Grand Prix de Jérusalem
1Shakhriyar Mamedyarov
2Maxime Vachier-Lagrave
3Anish Giri
4Wesley So
5Levon Aronian
6Sergey Karjakin
7Yu Yangyi
8Ian Nepomniachtchi
9Teimour Radjabov
10Veselin Topalov
11Dmitry Jakovenko
12David Navara
13Radoslaw Wojtaszek
14Wei Yi
15Pentala Harikrishna
16Nomination israélienne

Le programme du Grand Prix FIDE 2019

  • 1er étape du 16 au 30 mai 2019 à Moscou, Russie
  • 2e étape du 11 au 25 juillet 2019 à Riga, Lettonie
  • 3e étape du 5 au 17 novembre 2019 à Hambourg, Allemagne
  • 4e étape du 10 au 24 décembre 2019 à Jérusalem, Israël

Classement provisoire du Grand Prix FIDE 2019

JoueurPaysEloMoscouRiga Hambourg JérusalemTotal
1 Alexander Grischuk 27727310×20
2 Maxime Vachier-Lagrave 2780×8513
3
Shakhriyar Mamedyarov 2781 0 10 × 10
4
Ian Nepomniachtchi 2773 9 × 0 9
5
Jan-Krzysztof Duda 2728 0
8 7×8
6 Daniil Dubov 2690203×5
7
Radoslaw Wojtaszek 2724 5 × 0 5
8 Peter Svidler 2739202×4
9
Wesley So 2754 1 3 × 4
10
Hikaru Nakamura 2761 3 0 0×3
11 Veselin Topalov 2740 ×1
2
3
12 Yu Yangyi 2739×112
13 Wei Yi 2736 2 × 0 2
14 Sergey Karjakin 2752 0 1 × 1
15 David Navara 2728 ×0
1 1
16 Nikita Vitiugov 2734 00 0×0
17 Teimour Radjabov 2759 0 × 0
0
18 Anish Giri 2787 0 0 × 0
19 Dmitry Jakovenko 27080×00
20
Levon Aronian 2762 0 0 × 0
21 Pentala Harikrishna 2730 ×0 0 0

Le classement du Grand Prix après Moscou, Riga et Hambourg. Chaque joueur participe à trois des quatre tournois. Le premier et le deuxième du classement final sont qualifiés pour le tournoi des candidats. Une × signifie que le joueur ne participe pas à ce tournoi. Voir aussi https://en.wikipedia.org/wiki/FIDE_Grand_Prix_2019


Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (6)

  • stantigone

    @ Shasha : On en est pas encore là, et pour moi le but du jeu reste plus la beauté de la geste échiquéenne que le résultat !

  • Shasha

    Bien sûr Maxime garde de bonnes chances de se qualifier, d'ailleurs il ne s’agit même pas de surpasser Grischuk en points mais juste de rester devant Mamedyarov et Nepomniachtchi vu que la 2ème place est aussi qualificative. J'ai jamais été pessimiste quant à la qualification de Maxime mais de la à dire qu'il peut rivaliser avec Carlsen il y a un gouffre. Si un match en 12 parties devait avoir lieu entre eux deux ça serait minimum un +2 pour Carlsen.

  • stantigone

    Plutôt d'accord avec l'humour d'Orque83, MVL est bien placé et une première place est toujours possible, surtout avec ce format qui l'arrange ! Allez MVL et David ! Un bon petit dernier grand prix pour montrer à tous ce que vous valez !

  • Orque83

    Je ne comprends pas ces calculs pessimistes : il suffit que Maxime gagne le tournoi et empoche les 8 points pour finir premier , non ?
    Et c'est comme si c'était fait : Maxime est le meilleur joueur d'échecs français de tous les temps...non ? C'est pas moi qui l'ai dit :)

  • Shasha

    Karpov a raison il n'y a personne en Europe qui peut battre Carlsen. Maxime a à peine son niveau d'y il a 10 ans et n'a même pas encore fait un tournoi des candidats alors que Carlsen est bien installé dans son fauteuil de champion du monde depuis des années. Pour trouver quelqu'un qui pourrait le battre il vaut mieux regarder du côté du continent asiatique ou américain ou il y a déjà des joueurs plus prometteurs.