À Wei Yi le Masters, à Leon Mendonca le Challengers du Tata Steel Chess 2024

Tata Steel Chess 2024

Photos Lennart Ootes & Jurriaan Hoefsmit
La 86e édition du Tata Steel Chess a maintenu le suspense jusqu'au bout avec un départage entre Anish Giri, Abdusattorov, Gukesh et Wei Yi, remporté par le Chinois. L'Indien Leon Luke Mendonca a remporté le Challengers et jouera le Masters 2025. Marc'Andria Maurizzi partage la deuxième place avec Daniel Dardha.

REVOIR LES PARTIES


Wei Yi, né le 2 juin 1999 à Wuxi, dans la province du Jiangsu, fait partie des enfants prodiges et a obtenu le titre de grand maître en 2013 à treize ans et huit mois. En novembre 2013 il est crédité d'un Elo de 2604, ce qui en fait à 14 ans, 4 mois et 30 jours le plus jeune joueur de l'histoire à atteindre les 2600. Il améliore de 7 mois le précédent record de Wesley So. Le 25 janvier 2015, il remporte le « Challengers » de Wijk aan Zee. En janvier 2017, il finit 5e du « Masters » du tournoi de Wijk aan Zee. Il remporte le Championnat national de Chine en 2015, 2016 et 2017. En décembre 2019, il parvient en finale du Grand Prix FIDE disputé à Jérusalem, qu'il perd face à Ian Nepomniachtchi.

Wei Yi | Photo Lennart Ootes 

« C'est le plus grand succès de ma carrière échiquéenne », a déclaré Wei Yi après avoir remporté le tie-break à 4 joueurs et décroché l'édition 2024 du Tata Steel Chess.

Départages

Si quatre joueurs : Deux demi-finales sont jouées simultanément. Les deux vainqueurs des demi-finales disputent un match de départage final. La cadence des parties du départage est de 3 minutes avec un incrément de 2 secondes par coup. Un match de deux parties. En cas d'égalité, une partie « mort subite ». Si cette partie est un match nul, un autre « mort subite » sera joué. Et ainsi de suite jusqu'à ce qu'un joueur gagne une partie. La cadence des parties « mort subite » est de 2 minutes et 30 secondes pour les Blancs, 3 minutes pour les Noirs, avec un incrément de 2 secondes par coup dès le premier coup.

1re demi-finale des départages

Wei Yi (2740)
½-½
½½
Nodirbek Abdusattorov (2727)
Partie Anglaise - 59 coups
Gukesh D (2725)
0-1
01
Anish Giri (2749)
Défense Slave - 61 coups

2e demi-finale des départages

Nodirbek Abdusattorov (2727)
0-1
01
Wei Yi (2740)
Défense Moderne - 44 coups
Anish Giri (2749)
0-1
01
Gukesh D (2725)
Néo-Grünfeld - 33 coups

Mort subite de la 2e demi-finale des départages

Gukesh D (2725)
1-0
10
Anish Giri (2749)
Néo-Grünfeld - 37 coups

Après lui avoir chipé la place qualificative au tournoi des Candidats via le Circuit FIDE, Dommaraju Gukesh prive Anish Giri de la finale du départage, et en conséquence de la possibilité de conserver son titre acquis en 2023 au Tata Steel Chess !

Finale des départages

Gukesh D (2725)
½-½
½½
Wei Yi (2740)
Défense Ragozine - 47 coups
Wei Yi (2740)
1-0
10
Gukesh D (2725)
Partie Anglaise - 59 coups
Les parties du départage du Masters 2024

Maurice Ashley : « Le Tata Steel 2024 a été extraordinaire ! Des échecs de combat incroyables avec de nombreuses victoires pratiquement à chaque tour. Félicitations aux organisateurs pour avoir choisi un bon mélange de vétérans et de jeunes talents affamés. »

Boris Avrukh : « Les quatre dernières parties de Max Warmerdam sont une pure "tragédie échiquéenne". Il aurait facilement pu marquer 2,5 points sur 4, mais a perdu les quatre parties. Aucun doute, cela l’aidera à devenir un joueur plus fort ! »

« Aux échecs, que nous considérons volontiers comme le reflet de la vie, nous sacrifions avec des sentiments identiques. Nous sommes enclins par principe à estimer davantage une partie de combinaison qu'une partie de position tout aussi profonde. Le charme du sacrifice nous saisit et nous ne tenons plus compte des circonstances qui l'accompagnent. Nous ne pouvons pas résister au pouvoir véhément du sacrifice, car l'enthousiasme pour le sacrifice est dans la nature de l'homme » Rudolf Spielmann (1883-1942) – L'Art du sacrifice aux Échecs

« Dans les deux sections le favori devait simplement éviter de perdre dans la 12e ronde pour rester grand favori et ils ont tous les deux perdu. Nous avons désormais un nouveau favori dans le Challengers ; grâce à l'appariement de la dernière ronde, et un désordre total dans le Masters. Il y a environ 15 % de chances qu’aucun des cinq co-leaders ne parvienne à gagner ; laissant quelques chances à Alireza et Pragg. À noter également qu'il y a 38 % de chances de voir un seul vainqueur contre 62 % d'avoir des départages. » Chess by the Numbers

Changements pour les Candidats

La Fédération Internationale des Échecs (FIDE) a publié le 27 janvier quelques changements concernant les qualifications au Tournoi des Candidats. En particulier, le finaliste du match de Championnat du Monde ne sera plus qualifié automatiquement pour le Tournoi des Candidats. La place du meilleur Elo sera désormais déterminée par la moyenne sur six mois, et non plus sur 12, ou au Elo du moment. L'idée étant d'éliminer la possibilité pour les joueurs de compter sur un tournoi de la « dernière chance ». Deux places seront qualificatives via le Circuit FIDE – pour les années 2024 et 2025 – elles serviront de qualifications aux Candidats 2026. La Coupe du Monde donnera trois places et Le Grand Suisse, deux places. Source https://www.fide.com/news/2863

Le Maître International néerlandais Arthur Pijpers (2444) a remporté le tournoi des qualifications et participera au Challengers l'année prochaine.

Tournois Tata Steel en 13 rondes à la cadence de 100 minutes pour les 40 premiers coups, puis 50 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup.

Dernière ronde dimanche 28 janvier 2024 à partir de 12 h 15.

Classements après la ronde 13

Pl.NatJoueursPts
1 Gukesh D 8,5
2 Giri Anish 8,5
3 Abdusattorov 8,5
4 Wei Yi 8,5
5 Firouzja 7,5
6 Vidit Gujrathi 7,5
7 Praggnanandhaa 7,5
8 Nepomniachtchi 6,5
9 Ding Liren 6,0
10 Ju Wenjun 4,5
11 Donchenko 4,5
12 Jorden Foreest 4,5
13 Maghsoodloo 4,5
14 Warmerdam 4,0
Pl.NatJoueursPts
1 Mendonca Luke 9,5
2 Dardha Daniel 9,0
3 Maurizzi Marc'Andria 9,0
4 L'Ami Erwin 8,5
5 Korobov 8,5
6 Salem Saleh 7,5
7 Niemann Hans 7,0
8 Latasa Jaime 7,0
9 Vrolijk Liam 5,5
10 Dronavalli 5,5
11 Yilmaz Must 5,0
12 Deshmukh 4,5
13 Beukema 2,5
14 Roebers Eline 2,0

Résultats de la ronde 13 du Masters

Praggnanandhaa, R. (2743)
½-½
½½
Firouzja, Alireza (2759)
Défense Grünfeld - 60 coups
Maghsoodloo, Parham (2740)
0-1
01
Gukesh D (2725)
Défense Ragozine - 41 coups
Abdusattorov, Nodirbek (2727)
1-0
10
Donchenko, Alexander (2643)
Najdorf 6.Dd3 - 66 coups
Wei, Yi (2740)
1-0
10
Vidit, Santosh Gujrathi (2742)
Début Colle - 38 coups
Ding, Liren (2780)
½-½
½½
Ju, Wenjun (2549)
Deux Cavaliers - 30 coups
Giri, Anish (2749)
1-0
10
Warmerdam, Max (2625)
Partie Anglaise - 32 coups
Nepomniachtchi, Ian (2769)
½-½
½½
Van Foreest, Jorden (2682)
Deux Cavaliers - 31 coups

Praggnanandhaa ½-½ Alireza Firouzja

1.d4 f6 2.c4 g6 3.c3 d5 4.cxd5 xd5 5.e4 xc3 6.bxc3 g7 7.c4 c5 8.e2 0-0 9.0-0 c6 10.e3 e6!? 11.dxc5 a5 12.f4 d8 13.e1!? Plus fréquent est 13.b3, même si la ligne débouche généralement sur le partage du point. 13...a4 14.b3 xe4 15.g3 d3 16.c1 Les joueurs suivent une partie 0-1 (37) Praggnanandhaa,R (2624)-Duda,J (2750) Oslo Esports Cup rapid 2022. 16...d7 17.f2 mais Alireza semble être arrivé au bout de ses connaissances.

Praggnanandhaa - Alireza Firouzja, 17.f2

17...e8!? après 25 minutes, au lieu de 17...a5 comme dans la partie de Duda vue plus haut. 18.fd1 a6 19.e4 xd1+ 20.xd1 d8 21.xd8 xd8 22.d2 a5 23.d4 c6 24.xg7 xg7 25.e3 d7 26.d6 b6 27.cxb6 xb6 28.xb6 axb6 29.c4 b5 30.d6 Il ne s'est pas passé grand-chose dans les 10 derniers coups et un partage du point se profile.

Praggnanandhaa - Alireza Firouzja, 30.d6

30...b4 31.cxb4 xb4 32.f2 f6 33.a3 e7 34.e4 d5 35.xd5 exd5 36.c5 c6 37.b3 d6 38.d4 a4 39.e3 f6 Praggnanandhaa a finalement réussi à obtenir une position plus facile à jouer et Alireza Firouzja lutte pour arracher le demi-point.

Praggnanandhaa - Alireza Firouzja, 39...f6

À ce moment de la partie, Wei Yi et Anish Giri se préparent à jouer un départage et Gukesh, gagnant contre Parham Maghsoodloo, n' pas tardé à les rejoindre. 40.d3 g5 41.g3 gxf4 42.gxf4 c5 43.c3 e8.

Peter Heine Nielsen, pince-sans-rire : « Ce serait manquer d'humour que de ne pas demander à Alireza de changer de table, pour laisser la place au play-off. » faisant référence à l'imbroglio du Tata Steel 2021, où les arbitres avaient dérangé Firouzja en installant les échiquiers du départage. https://www.europe-echecs.com/art/tata-steel-chess-2021-r12-r13-8404.html

44.b3+ d6 45.d4 c5 46.b3+ d6 47.b4

Praggnanandhaa - Alireza Firouzja,47.b4

47...d4! Seul coup pour ne pas perdre ! Au prix d'un pion il faut ouvrir un passage au Roi noir pour lui permettre de s'en prendre aux pions blancs de l'aile-Roi. 48.xd4 d5 49.b5 g6! 50.c3+ d4 51.a4 d3! La plus grande précision est requise. 52.a5

Praggnanandhaa - Alireza Firouzja, 52.a5

« Après une mauvaise ouverture il y a encore de l'espoir dans le milieu de jeu. Après un mauvais milieu de partie il reste de l’espoir dans la fin de partie. Mais une fois arrivé dans la finale, le moment de vérité est arrivé... Le nombre de points qui peuvent être gagnés (et sauvés) en jouant correctement les fins de partie est énorme. » Edmar Mednis (1937-2002)

52...f5 53.a4 avec 7 minutes et 24 secondes contre 22 minutes et 39 secondes pour Alireza Firouzja. Les organisateurs annoncent que le départage débutera 15 minutes après la fin de cette partie. 53...e2 54.c5 d5!

« Le rassurant de l’équilibre, c’est que rien ne bouge. Le vrai de l’équilibre, c’est qu’il suffit d’un souffle pour faire tout bouger. » Julien Gracq  (1910-2007)

55.a4 f1 56.c5 e2 57.a6 Dernière tentative.

Praggnanandhaa - Alireza Firouzja, 57.a6

57...xa6 58.xa6 e4 59.c3 xf4 60.d2 ½-½ Quelle lutte !

Praggnanandhaa - Alireza Firouzja, après 49...g6!

Wei Yi 1-0 Vidit Gujrathi

Le système Colle tire son nom de son créateur, Edgard Colle, qui l'a mis au point dans les années 1920. C'est plus un système qu'une ouverture parce que l'ordre des coups peut varier. Réputé peu ambitieux, entre de bonnes mains ce début de partie n'est pas à prendre à la légère pour autant. 1.d4 d5 2.f3 f6 3.e3 c5 4.c3 e6 5.d3 bd7 6.bd2 d6 7.0-0 0-0 8.e1 c7 9.e4 cxd4 10.cxd4 dxe4 11.xe4 b6 12.g5 xe4 13.xe4 b7 14.c1 b8 15.h4 f5 au lieu de 15...g6 16.b5 e8 17.e5 c8 18.xc8 xc8 19.xd7 c7 20.g4 h5 21.f6+ g7 22.xh5+ gxh5 23.xh5 h8 24.h6+ 1-0 Przepiorka,D-Prokes,L Budapest Szen Memorial 1929 !

Wei Yi - Vidit Gujrathi, 15...f5

16.c4 e8 17.b3 h8 18.e1! Pour parler clairement, Wei Yi est en train d'exploser Vidit Gujrathi ! 18...e4 19.xe6 Premier gain matériel. 19...g6

Wei Yi - Vidit Gujrathi, 19...g6

20.d2! f6 21.g5 f4 22.xh7+! Les Blancs sacrifient une qualité pour se débarrasser de l'excellent défenseur en e4. 22...xh7 23.xe4 f3 24.g3 e7 25.d5 ad8

Wei Yi - Vidit Gujrathi, 25...ad8

26.a4 a5 27.c6 b4 28.xb4 axb4 29.h4 a8 30.d6! a7 31.xb6 xa2 32.c7 f6 33.f7+ h7 34.e5

Wei Yi - Vidit Gujrathi, 34.e5

34...h6 35.c2+ g6 36.xg6! Si la Dame s'empare du Cavalier, 37.f5! gagne la Dame. 36...fa8 37.e5+ g7 38.c7+ 1-0 C'est bientôt mat.

Wei Yi - Vidit Gujrathi, 38.c7+ 1-0
Vidit Gujrathi - Wei Yi | Photo Jurriaan Hoefsmit

Résultats de la ronde 13 du Challengers

Dardha, Daniel (2602)
1-0
10
Vrolijk, Liam (2573)
Début de Londres - 22 coups
L'Ami, Erwin (2627)
½-½
½½
Maurizzi, Marc`Andria (2572)
Alapine différée - 29 coups
Dronavalli, Harika (2500)
1-0
10
Roebers, Eline (2381)
Vieille Indienne - 42 coups
Mendonca, Leon Luke (2608)
1-0
10
Divya Deshmukh (2420)
Taïmanov - 30 coups
Beukema, Stefan (2428)
0-1
01
Salem, A.R. Saleh (2630)
Partie Anglaise - 36 coups
Korobov, Anton (2663)
1-0
10
Yilmaz, Mustafa (2665)
Défense Ragozine - 41 coups
Santos Latasa, Jaime (2615)
½-½
½½
Niemann, Hans Moke (2692)
Nimzo-Indienne - 55 coups

Erwin L'Ami ½-½ Marc'Andria Maurizzi

Bien que Erwin L'Ami doive gagner pour espérer remporter ce Challengers, le Néerlandais a joué une ouverture solide : 1.e4 c5 2.f3 e6 3.c3 La variante Alapine différée. 3...d5 4.exd5 xd5 5.d4 f6 6.a3 c6 7.e3 cxd4 8.b5 d8 9.bxd4 Tout cela est bien connu. 9...d5 10.xc6 bxc6 11.d2 b8

Erwin L'Ami - Marc'Andria Maurizzi, 11...b8

12.c2!? Préparation ou improvisation ? On joue normalement 12.c4. Maurizzi avait déjà joué 12.b3 et ½-½ (44) Maurizzi,M (2564)-Rodshtein,M (2606) Aix en Provence 2023. Le Français est donc en terrain connu, surtout qu'il a répliqué pratiquement a tempo par 12...b6 et sur 13.b4 une première réflexion des Noirs, qui n'ont pas à se plaindre de l'ouverture. Il y a du jeu pour les deux camps. 13...a6!? Plus simple était de poursuivre le développement avec 13...d6 14.d3 h6 15.0-0 0-0, etc. 14.a3 xf1 15.xf1 a6?! La poussée 16.c4 va faire du mal à la position noire, car la tentative d'exploitation du clouage du pion "a" est illusoire : 16...xb4? 17.c3! et le Cavalier n'a plus de case de repli !

Erwin L'Ami - Marc'Andria Maurizzi, 15...a6?!

Erwin L'Ami a dépensé 20 minutes avant de préférer l'inférieur 16.e4?! e7!? Marc'Andria Maurizzi avait aussi le choix de 16...c5!? et 16...d6!?, mais le coup de la partie est bon aussi. 17.e2 Erwin L'Ami recherche une position tranquille pour jouer sur les pions faibles des Noirs de l'aile-Dame. Un troc refusé par 17...a4, mais le Néerlandais insiste avec 18.d1 a6 19.e2 b7 À nouveau refusé. 20.e5 0-0 21.f4 h4+ Provoque un affaiblissement supplémentaire dans les parages du Roi blanc. 22.g3 f6.

Erwin L'Ami - Marc'Andria Maurizzi, 22...f6

23.f2 fd8 24.fd1 c7 25.ac1 b6 26.g4 e7 27.e5 f6 28.g4 e7 29.e5 f6 ½-½ Marc'Andria Maurizzi ayant vu que Leon Luke Mendonca était gagnant, accepte la répétition de la position.

Erwin L'Ami - Marc'Andria Maurizzi, 29...f6 ½-½

Malgré la déception que pourrait ressentir Marc'Andria Maurizzi d'être passé si près du Masters 2025, il ne doit pas oublier son superbe parcours et son gain de 25 points Elo.

Daniel Dardha 1-0 Liam Vrolijk

Même à plus de 2500 Elo il est possible de répéter une erreur maintes fois commise. 1.d4 f6 2.f4 d5 3.e3 c5 4.dxc5 e6 5.b4 a5 6.c3 axb4 7.cxb4 b6? La faute ! Il faut absolument intercaler 7...d7! 8.d2 et seulement maintenant 8...b6.

Daniel Dardha - Liam Vrolijk, 7...b6

Daniel Dardha réfute avec 8.xb8! xb8 9.b5+! e7 10.c6 avec un avantage blanc décisif. 10...d6. Parmi les GM qui sont tombés dans cette ligne, on a : 1-0 (32) Tang,A (2539)-Jobava,B (2578) INT blitz 2022 et 1-0 (36) Vogel,R (2493)-Hracek,Z (2610) Bundesliga 2017. 11.a3 avec une position noire misérable.

Daniel Dardha - Liam Vrolijk, 11.a3

11...e8 12.c3 c7 13.ge2 g6 14.0-0 g7 15.c1 d8 16.d3 b5 17.d4 xd4 18.exd4 a6 19.g4 f8 Malgré tous ses efforts pour se réorganiser, la position de Liam Vrolijk reste trop mauvaise pour espérer s'en sortir.

Daniel Dardha - Liam Vrolijk, 19...f8

20.e2 b6 21.g5 e8 22.c5 1-0 Liam Vrolijk a jeté l'éponge. Une victoire du Belge qui risque de ne servir à rien si Leon Luke Mendonca l'emporte.

Leon Luke Mendonca 1-0 Divya Deshmukh

Longue récitation théorique d'une ligne de la Taïmanov très connue : 1.e4 c5 2.f3 e6 3.d4 cxd4 4.xd4 c6 5.c3 f6 6.xc6 bxc6 7.e5 d5 8.e4 c7 9.f4 b6 10.c4 b4+ 11.e2 f5 12.exf6 xf6 13.e3 d8 14.d6+ xd6 15.xd6 b7 16.d1 c5 17.xc5 e4 18.e2 d6 19.d4 0-0 20.b4?! un coup douteux de Leon Luke Mendonca au lieu de : 20.c1 c7 21.b3 e5 22.fxe5 dxe5 23.c5, etc. 1-0 (33) Vachier Lagrave,M (2749)-Praggnanandhaa,R (2608) World Cup 2021.

Leon Luke Mendonca - Divya Deshmukh, 20.b4?!

Divya Deshmukh a bien réagi avec 20...e8 21.a4 e5 22.d2 exf4 23.xf4 xg2 24.g1 e4 Avec un clair avantage noir. 25.d5+ h8 26.c2 f2 27.xg2 Et là, alors que le résultat de cette partie est d'une immense importance pour Marc'Andria Maurizzi ; si le Français l'emporte, Divya Deshmukh se trompe lourdement.

Leon Luke Mendonca - Divya Deshmukh, 27.xg2

27...xe2+? Après 27...xf4! 28.f1 c8 les Blancs étaient dans les cordes. 28.d2 ac8 29.e1! xc4+?! Leon Luke Mendonca va remporter le Challengers et se qualifier pour le Masters 2025 ! 30.b3 1-0

Leon Luke Mendonca - Divya Deshmukh, 30.b3 1-0

Sur Twitter, Denes Boros rapporte une partie de l'interview de Leon Luke Mendonca : « J'ai vu les gars de l'équipe de tournage venir me prendre en photo et j'ai pensé : d'accord, peut-être que je suis gagnant, c'est la seule raison pour laquelle ils me prendraient en photo. Alors ça a confirmé mes soupçons que ça [la combinaison] marchait vraiment. » Sur quoi Peter Heine Nielsen rappelait : « Cela aurait pu avoir un impact décisif sur le match du Championnat du Monde 2014, quand les spectateurs se sont rassemblés en masse dans la salle de jeu après la gaffe de Carlsen lors de la sixième partie. Vishy a répondu rapidement sans le remarquer. Les règles ont ensuite été modifiées pour ne laissez les spectateurs entrer dans la salle qu’à intervalles prédéfinis. »

Leon Luke Mendonca | Photo Lennart Ootes

En attendant la dernière ronde...

Nous sommes encore sous le choc après avoir vu Marc'Andria Maurizzi trébucher sur l'avant-dernière marche d'un Challengers que le jeune français a dominé de la tête et des épaules. Même si tout reste encore possible, il faut avouer que les appariements de la dernière ronde ne lui sont pas des plus favorables. Pendant que Leon Mendonca va jouer avec les pièces blanches face à sa compatriote Divya Deshmukh, en grande difficulté dans ce tournoi, Marc'Andria Maurizzi aura les pièces noires contre Erwin L'Ami.

Toutefois, être opposé à un joueur qui, comme lui, a besoin de gagner pour espérer la victoire finale, peut être vu comme un moindre mal, et nous sommes convaincus que Marc'Andria aura des possibilités de jouer pour le gain.

Avec cinq joueurs en tête du Masters ; Nodirbek Abdusattorov, Gukesh D, Anish Giri, Wei Yi et Vidit Gujrathi, tous avec 7,5 points, suivis par Alireza Firouzja et Praggnanandhaa à un demi-point, il y a pléthore de vainqueurs possibles.

Nous suivrons avec attention le duel entre deux « Candidats » : Praggnanandhaa vs Alireza Firouzja. Après avoir battu si brillamment Ian Nepomniachtchi dans la ronde 12, le Français voudra sans le moindre doute, et ce malgré les pièces noires, terminer sur une note positive, tout en laissant « en passant » un souvenir douloureux à l'Indien avant de lui donner rendez-vous à Toronto en avril.

Rappelons qu'un possible départage ne sert qu'à déterminer le vainqueur. Vous trouverez tous les détails dans l'onglet « Départage ».

Tata Steel Chess Masters 2024

Photo Jurriaan Hoefsmit

L'ordre du classement des joueurs à égalité des points est : 1. le résultat de la rencontre directe, 2. Le Sonneborn-Berger, 3. Le nombre de parties jouées avec les pièces noires, 4. La performance Elo. – Voir aussi l'onglet des départages pour le classement final. Cliquez sur les noms des joueurs dans les tableaux pour visualiser les détails de leur parcours.

Tata Steel Chess Challengers 2024

Dans le Masters du Tata Steel Chess 2024, concernant Alireza Firouzja, inutile de nous bercer d'illusions, le Français, avec 1,5 point de retard sur le leader Nodirbek Abdusattorov, à deux rondes de la fin, ne remportera pas cette compétition. Peu importe, considérons ce tournoi comme une course de reprise. L'important pour notre compatriote est d'être au top de sa forme en avril pour le tournoi des Candidats. Toujours est-il que sa partie du jour, face à Ian Nepomniachtchi, qui ne brille pas non plus, ne l'oublions pas, peut, en cas de victoire de Firouzja, lui donner un avantage psychologique non négligeable en vue de la prochaine échéance.

Vous avez certainement remarqué que les trois Candidats indiens, Gukesh, Vidit et Praggnanandhaa, occupent les cinq premières places. L'avenir nous dira s'ils ne sont pas arrivés un peu trop tôt au top de leur forme. Quant à Ding Liren, Champion du monde, le Chinois a aujourd'hui l'occasion, malgré les pièces noires, d'améliorer son triste parcours contre Max Warmerdam « le malchanceux ». Malchanceux, parce que si hier le Néerlandais était déjà perdant en moins de 20 coups face à Wei Yi, il ne faut pas lui retirer le fait d'avoir gaffé dans une finale égale contre Gukesh, perdu une position gagnante contre Maghsoodloo, toutes deux dans un rare gambit Schara-Henning, et à nouveau perdu une position équilibrée face à Abdusattorov ! « La roche Tarpéienne est proche du Capitole. »

Ne mésestimons pas le solide Anish Giri, tenant du titre, avec un point de moins, qui pourrait profiter de la méforme du vainqueur de l'édition 2021, Jorden Van Foreest, actuellement dans le gruppetto, pour venir se mêler à la lutte finale.

Dans le Challengers, tous les yeux sont désormais rivés sur Marc'Andria Maurizzi, même s'il faut reconnaître qu'avant le début du tournoi, avec son dixième Elo, si nous nous attendions bien évidemment à un résultat honorable du jeune français, en aucun cas nous n'aurions imaginé cet hallucinant 6,5 sur 7 entre les rondes 5 et 11 !

Toujours est-il que Maurizzi est en tête avec un point d'avance à deux rondes de la fin et affronte aujourd'hui le Belge Daniel Dardha, qui vient de s'adjuger un 3,5 sur 4. 

Marc'Andria Maurizzi

Marc'Andria doit aussi surveiller son plus proche poursuivant, l'Indien Leon Luke Mendonca, avec 4,5 sur 5 entre les rondes 7 et 11. La tension est donc à son comble et il nous reste à dire « merde ! » à Marc'Andria Maurizzi.

Dans le monde du théâtre, « dire merde à un acteur, c’était espérer pour lui que de nombreux fiacres viennent devant le théâtre déposer les spectateurs ». Qui dit fiacres, dit chevaux. Et qui dit chevaux dit, inévitablement, quelques mottes de crottin. Une quantité de « merde » déposée devant le théâtre « signifiait alors beaucoup de spectateurs, donc du succès et de la chance ». 

« Nodirbek et Marc'Andria sont tous deux très bien placés pour remporter leur épreuve respective à deux manches de la fin. Cependant, l'un comme l'autre pourrait tomber en dessous des 50 % s'ils perdent leur partie du jour. Alors "ne comptez pas les poulets avant qu'ils n'éclosent". » Chess by the Numbers

Tournois Tata Steel en 13 rondes à la cadence de 100 minutes pour les 40 premiers coups, puis 50 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup.

Treizième et dernière ronde dimanche 28 janvier 2024. Toutes les parties débutent à 14 h 15, sauf la dernière à 12 h 15, en comptant le délai de 15 minutes.

Classements après la ronde 12

Pl.NatJoueursPts
1 Vidit Gujrathi 7,5
2 Giri Anish 7,5
3 Gukesh D 7,5
4 Abdusattorov 7,5
5 Wei Yi 7,5
6 Firouzja 7,0
7 Praggnanandhaa 7,0
8 Nepomniachtchi 6,0
9 Ding Liren 5,5
10 DonchenkO 4,5
11 Maghsoodloo 4,5
12 Ju Wenjun 4,0
13 Jorden V Foreest 4,0
14 Warmerdam 4,0
Pl.NatJoueursPts
1 Mendonca 8,5
2 Maurizzi 8,5
3 Dardha Daniel 8,0
4 L'Ami Erwin 8,0
5 Korobov 7,5
6 Niemann 6,5
7 Salem Saleh 6,5
8 Latasa Jaime 6,5
9 Vrolijk, Liam 5,5
10 Yilmaz 5,0
11 Dronavalli 4,5
12 Deshmukh 4,5
13 Beukema 2,5
14 Roebers Eline 2,0

Résultats de la ronde 12 du Masters

Firouzja, Alireza (2759)
1-0
10
Nepomniachtchi, Ian (2769)
Début de Londres - 28 coups
Van Foreest, Jorden (2682)
0-1
01
Giri, Anish (2749)
Française d'échange - 24 coups
Warmerdam, Max (2625)
0-1
01
Ding, Liren (2780)
Ouest-Indienne - 64 coups
Ju, Wenjun (2549)
0-1
01
Wei, Yi (2740)
Défense Hollandaise - 39 coups
Vidit, Santosh Gujrathi (2742)
1-0
10
Abdusattorov, Nodirbek (2727)
Nimzo-Indienne - 77 coups
Donchenko, Alexander (2643)
½-½
½½
Maghsoodloo, Parham (2740)
Gambit Dame - 67 coups
Gukesh D (2725)
½-½
½½
Praggnanandhaa, R. (2743)
Nimzo-Indienne - 40 coups

Alireza Firouzja 1-0 Ian Nepomniachtchi

Alireza Firouzja aurait-il ajouté une nouvelle ouverture à son répertoire, ou a-t-il simplement eu envie de s'amuser un peu avec 1.c3!? le début Van Geet, aussi appelé ouverture Dunst, qui est le pendant sur l'aile-Dame du début Réti. 2 minutes et 44 secondes plus tard, Ian Nepomniachtchi a riposté par 1...f6, et sur 2.d4 d5 3.f4 c5 4.e3 nous obtenons un début de Londres par interversion des coups. 4...cxd4 5.exd4 a6 6.f3 g4 7.h3 xf3 8.xf3 c6 9.0-0-0 e6 10.g4 d6 11.e3

Alireza Firouzja - Ian Nepomniachtchi, 11.e3

11...a5 suivant une des dernières parties de la base ; 1-0 (54) Rapport,R (2704)-Nikolic,P (2602) SRB-chT 2014. 12.b1 Coup prophylactique habituel en cas de grand roque. 14 minutes de réflexion plus tard, « Nepo » a joué l'ambitieux 12...b4!? et « Firou » a sagement renforcé son roque avec 13.c1. Après 13...c8 14.a3 est forcé et 14...c6 aussi. 15.g5 d7 16.h4. « Dans les positions avec des roques opposés il ne faut pas rechercher le gain matériel, sinon débuter son attaque le plus rapidement possible. » Mark Dvoretsky (1947-2016)

Alireza Firouzja - Ian Nepomniachtchi, 16.h4

16...b6 Attaque le pion d4 une seconde fois. Malgré 20 minutes, Alireza n'a pas trouvé le plus précis et compliqué : 17.h5! xd4 18.xd5 exd5 (18...xb2+ 19.xb2 xf3 20.xg7 g8 21.f6+ xf6 22.gxf6+-) 19.xd5 e5 20.h3 0-0 21.xd7+- et a joué 17.h3 xd4 18.e3 Sur quoi Ian Nepomniachtchi, contrairement à son habitude, a pris beaucoup de temps ; 26 minutes pour se tromper par 18...e5?!

Alireza Firouzja - Ian Nepomniachtchi, 18...e5?!

19.f4 xc3 20.xc3 b5 21.f3! Avec un avantage blanc pratiquement décisif. 21...d4 22.a2! Sort des clouages. 22...g6

Alireza Firouzja - Ian Nepomniachtchi, 22...g6

23.h5 c5 24.f1! Le meilleur ! 24...e4 25.xb5+ axb5 26.hxg6 fxg6 27.he1. L'ordinateur donnait 27.f5! 27...f8? La dernière faute, réfutée par 28.d3! 1-0

Alireza Firouzja - Ian Nepomniachtchi, 28.d3! 1-0

Si le Fou bouge, par exemple 28...c5 les Blancs gagnent par 29.xe4! dxe4?! 30.d7# Une superbe partie d'Alireza Firouzja ! Apparemment, selon les dires de Firouzja à Fiona Steil-Antoni, son 1.c3!? était une inspiration du moment et non pas une préparation.

Photo Jurriaan Hoefsmit

Jorden Van Foreest 0-1 Anish Giri

Dans une Française variante d'échange 1.e4 e6 2.d4 d5 3.exd5 exd5 4.f3 f6 5.d3 d6 6.e2+ e7 7.0-0 0-0... après 20...a5 Jorden Van Foreest aurait pu conserver une position sans risque avec 21.xe4 xe4 22.xe4 xe4, etc. Mais voilà, en totale méforme, le Néerlandais va gaffer et offrir un point facile à son compatriote.

Jorden Van Foreest - Anish Giri, 20...a5

21.c3?? c8 22.d2 a4 23.xe4 xe4 24.a5 f6 0-1

Jorden Van Foreest - Anish Giri, 24...f6 0-1

Le pion f2 est en prise et le Cavalier en b3, défenseur de l'autre Cavalier, aussi.

Anish Giri - Jorden Van Foreest | Photo Jurriaan Hoefsmit

Résultats de la ronde 12 du Challengers

Vrolijk, Liam (2573)
½-½
½½
Santos Latasa, Jaime (2615)
Partie Catalane - 31 coups
Niemann, Hans Moke (2692)
0-1
01
Korobov, Anton (2663)
Partie Anglaise - 56 coups
Yilmaz, Mustafa (2665)
1-0
10
Beukema, Stefan (2428)
Semi-Slave - 32 coups
Salem, A.R. Saleh (2630)
0-1
01
Mendonca, Leon Luke (2608)
Défense Française - 55 coups
Divya Deshmukh (2420)
½-½
½½
Dronavalli, Harika (2500)
Gambit Dame - 30 coups
Roebers, Eline (2381)
0-1
01
L'Ami, Erwin (2627)
Berlinoise - 48 coups
Maurizzi, Marc`Andria (2572)
0-1
01
Dardha, Daniel (2602)
Sicilienne Najdorf - 58 coups

Marc'Andria Maurizzi 0-1 Daniel Dardha

À l'instar de son compatriote, Marc'Andria Maurizzi a joué au plus fin sur la Najdorf de Daniel Dardha : 1.e4 c5 2.f3 d6 3.d4 cxd4 4.xd4 f6 5.c3 a6 avec 6.f3!?. Et sur 6...bd7 7.a4 g6 que l'on appelle communément « Dragondorf », un mélange de Dragon et de Najdorf, avec une première réflexion de Maurizzi.

Marc'Andria Maurizzi - Daniel Dardha, 7...g6

8.d3 a coûté quand-même 14 minutes. 8...b6 9.0-0 g7 10.e1 b7 11.f4 Résumé de l'ouverture : les Blancs n'ont rien obtenu de tangible. 11...0-0 12.d2 c5 Daniel Dardha joue assez vite ; il faut reconnaitre qu'il n'a aucun problème.

Marc'Andria Maurizzi - Daniel Dardha, 12...c5

13.h6 c8 14.xg7 xg7 15.b4!? est à double tranchant. 15...cd7. C'est sans doute la première fois du tournoi que Marc'Andria Maurizzi est mal à l'aise dans l'ouverture. D'ailleurs, la Français accuse un retard de plus de 30 minutes. 16.d5 0 h 53 - 1 h 24.

Marc'Andria Maurizzi - Daniel Dardha, 16.d5

16...e5 17.c4 a5! Lutte pour la case c5 pour le Cavalier ; une pièce à comparer avec le « mauvais » Fou en d3. Les Noirs sont un peu mieux. 18.h3!? axb4 19.xb4 c5 20.f1 b8 21.d2 c6 Daniel Dardha maintient son avance à la pendule : 0 h 32 - 1 h 06.

Marc'Andria Maurizzi - Daniel Dardha, 21...c6

22.a3 fd7!? La machine visait plutôt l'autre aile avec 22...h5!?. 23.b1! en route vers b5. 23...f5 après 11 minutes. 24.exf5 xd5 25.cxd5 xf5 26.b5!? C'est finalement le Fou qui s'est rendu en b5. 26...f6 27.c3 h5

Marc'Andria Maurizzi - Daniel Dardha, 27...h5

28.f1! Corrige son imprécision. Maurizzi n'a plus que 10 minutes. 28...f4 Avec encore 48 minutes. 29.e4 h4 30.d2?! Sous la pression du temps les Blancs se trompent. 30...xe4 31.xe4

Marc'Andria Maurizzi - Daniel Dardha, 31.xe4

31...xh3+! 32.xh3 xe4 33.h6+ f6 34.xh7? Une meilleure résistance était de continuer par 34.d3! f4 35.xf5 xh6 36.xh6 xf5 37.f3! avec une finale compliquée. Alors que maintenant, un 34...d4! sonnerait le glas pour Marc'Andria Maurizzi.

Marc'Andria Maurizzi - Daniel Dardha, 34.xh7?

34...d4! joué en un peu plus de 2 minutes. 35.e3 Il fallait défendre le pion f2. 35...c8 36.d7 c1 37.xd6+ g7 38.e7+ f7 39.xe5+ xe5 40.xe5 f5

Marc'Andria Maurizzi - Daniel Dardha, 40...f5

Le contrôle du 40e coup est atteint dans cette position où avec une qualité de plus pour les Noirs, et surtout des pions blancs indéfendables, Daniel Dardha va l'emporter sans difficulté.

41.e7+ f8 42.d6 d5 43.c7 e1 44.e7 a1 45.e3 xd6 46.f4 xa4 47.f3 f6 48.g3 a2 49.f2 xf2 50.xf2 e7 51.e3 e6+ 52.d4 e1 53.d3 f6 54.g4 g1 55.g5+ g7 56.d5 d1 57.e4

Marc'Andria Maurizzi - Daniel Dardha, 57.e4

Et Daniel Dardha achève la partie par 57...xd3! 58.xd3 b5! Seul coup pour gagner. 0-1

La fin est facile à calculer : 59.d4 f7 60.c5 e6 61.xb5 f5 62.c5 xf4 63.d4 xg5 64.e3 g4 65.f2 h3 66.g1 g5 67.f2 g4 68.g1 g3! 69.h1 f2 et le pion se métamorphose.

Scénario catastrophe pour Marc'Andria Maurizzi. Le jeune français s'incline devant le Belge Daniel Dardha, auteur d'une excellente partie, pendant que Leon Mendonca l'emporte et revient à sa hauteur !

Marc'Andria Maurizzi et Daniel Dardha | Photo Jurriaan Hoefsmit

Les parties du Tata Steel Masters 2024

Les parties du Tata Steel Masters 2024
Photo Jurriaan Hoefsmit

Les parties du Tata Steel Challengers 2024

Les parties du Tata Steel Challengers 2024

Comment ne pas partager l'opinion de Susan Polgar lorsqu'elle écrit : « Comme nous pouvons le voir avec Alireza Firouzja et Ding Liren, les meilleurs joueurs ne peuvent pas passer par un mode hibernation et ensuite espérer jouer à leur meilleur niveau une fois de retour. »

En effet, voir le Champion du Monde Ding Liren à moins 2, accusant une perte de 16 points Elo, n'a rien de rassurant en vue du prochain match de Championnat du Monde. De la même manière, voir Alireza Firouzja alterner le bon et le moins bon a de quoi ébranler la confiance de ses plus fervents supporters qui espèrent une victoire du Français au tournoi des Candidats dans trois mois.

Cela étant dit, le plus important pour ces deux joueurs sera d'être prêt au bon moment, et nous pouvons présumer que ce Tata Steel de Wijk aan Zee serve, à l'un comme à l'autre, d'entraînement pour leur échéance respective. Même si : « Après l'insuccès, les desseins les mieux concertés paraissent absurdes. » Fiodor Dostoïevski (1821-1881)

En attendant, la fin de parcours d'Alireza Firouzja, avec deux fois les pièces noires, va être copieuse. En entrée, aujourd'hui, « une ronde des fraîcheurs » face à Dommaraju Gukesh. En plat de résistance, demain, un « filet de boeuf avec sa sauce boisée » contre Ian Nepomniachtchi. Et en dessert, dans la dernière ronde, « la Farandole de gourmandises » avec Rameshbabu Praggnanandhaa. Attention à l'indigestion !

« Les espoirs de Nodirbek reposent en grande partie sur le modèle selon lequel il a 60% de battre Ju Wenjun. S'il n'y parvient pas, ses chances de remporter l'événement chutent rapidement. » Chess by the Numbers

Dans le Challengers, tous les voyants sont au vert pour Marc'Andria Maurizzi ! Le Français va même doubler les pièces blanches dans les deux prochaines rondes, en commençant par le Néerlandais Liam Vrolijk aujourd'hui. Demain, Maurizzi sera opposé au Belge Daniel Dardha, avant d'en terminer face à Erwin L'Ami, cette fois avec les pièces noires. « La puissance ne consiste pas à frapper fort ou souvent, mais à frapper juste. » Balzac (1799-1850).

« Je voudrais arriver à 2700 Elo. C’est le niveau que je veux atteindre. Le titre mondial Junior c’est déjà bien. Maintenant je dois continuer et viser plus haut. » Marc'Andria Maurizzi en novembre 2023

Tournois Tata Steel en 13 rondes à la cadence de 100 minutes pour les 40 premiers coups, puis 50 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup.

Treizième et dernière ronde dimanche 28 janvier 2024. Toutes les parties débutent à 14 h 15, sauf la dernière à 12 h 15, en comptant le délai de 15 minutes.

Classements après la ronde 11

Pl.NatJoueursPts
1 Abdusattorov 7,5
2 Gukesh D 7,0
3 Anish Giri 6,5
4 Vidit Gujrathi 6,5
5 Praggnanandhaa 6,5
6 Wei Yi 6,5
7 Nepomniachtchi 6,0
8 Alireza Firouzja 6,0
9 Ding Liren 4,5
10 Ju Wenjun 4,0
11 Donchenko 4,0
12 Jorden Foreest 4,0
13 Maghsoodloo 4,0
14 Warmerdam 4,0
Pl.NatJoueursPts
1 Maurizzi 8,5
2 Mendonca 7,5
3 L'Ami, Erwin 7,0
4 Dardha Daniel 7,0
5 Korobov Anton 6,5
6 Niemann Hans 6,5
7 Salem Saleh 6,5
8 Jaime Latasa 6,0
9 Vrolijk, Liam 5,0
10 Yilmaz 4,0
11 Dronavalli 4,0
12 Deshmukh 4,0
13 Beukema, 2,5
14 Roebers, Eline 2,0

Résultats de la ronde 11 du Masters

Gukesh D (2725)
½-½
½½
Firouzja, Alireza (2759)
Défense Grünfeld - 38 coups
Praggnanandhaa, R. (2743)
½-½
½½
Donchenko, Alexander (2643)
Défense Slave - 60 coups
Maghsoodloo, Parham (2740)
0-1
01
Vidit, Santosh Gujrathi (2742)
Gambit Dame - 37 coups
Abdusattorov, Nodirbek (2727)
1-0
10
Ju, Wenjun (2549)
Deux Cavaliers - 34 coups
Wei, Yi (2740)
1-0
10
Warmerdam, Max (2625)
Partie Viennoise - 27 coups
Ding, Liren (2780)
½-½
½½
Van Foreest, Jorden (2682)
Partie Anglaise - 25 coups
Giri, Anish (2749)
½-½
½½
Nepomniachtchi, Ian (2769)
Semi-Tarrasch - 31 coups

Gukesh D ½-½ Alireza Firouzja

1.d4 f6 2.f3 g6 3.c4 g7 4.c3 d5 La défense Grünfeld, ce qui démontre le large éventail des ouvertures d'Alireza Firouzja. 5.cxd5 xd5 6.e4 xc3 7.bxc3 c5 8.e3 g4 9.c1 0-0 10.e2 a5 11.d2 e6!? Plus fréquent est 11...d7. 12.h3 Et là, c'est surtout 12.d5 que l'on rencontre dans la base. Apparemment, le choix de la Grünfeld a surpris Gukesh. 12...xf3 13.xf3 c6 et la pression sur la case d4 force la poussée 14.d5.

Gukesh D - Alireza Firouzja, 14.d5

14...exd5 15.exd5 e5! Meilleur que 15...ad8 joué dans Song,J (2321)-Mishra,A (2424) Budapest GM 2021. 16.e2 c4! La position noire nous semble de plus en plus sympathique. 17.f4 d7 Il serait très dangereux de s'emparer du pion c4 ; 18.xc4? ac8! gagne. On voit ici la stratégie centrale de la défense Grünfeld. Après avoir laissé les Blancs obtenir un superbe centre avec des pions en e4, d4 et c3, la pression noire à distance l'a démantelé. 18.0-0 b6 19.fd1 fd8 20.f3 « Les échecs sont un jeu terrible. Si vous n'avez pas le centre, votre adversaire a une position plus libre. Par contre, si vous avez le centre, alors vous avez vraiment quelque chose pour laquelle vous inquiéter ! » Siegbert Tarrasch (1862-1934)

Gukesh D - Alireza Firouzja, 20.f3

Vous le voyez arriver le fameux Cavalier bloqueur via la case c8 pour arriver en d6 ? 20...d7 Plus précis était 20...c8! 21.f5 d6 22.fxg6 hxg6. 21.f5! Et Gukesh en profite. 21...ad8!? 22.g5 f6 23.h4 La position devient tactique.

Gukesh D - Alireza Firouzja, 23.h4

23...xd5 24.e1! 0 h 34 et 0 h 44. 24...f8! Alireza Firouzja a gobé un pion, mais il va falloir le digérer. 25.e6 f4? Une faute après 17 minutes de réflexion, mais encore faut-il que Gukesh trouve les coups de la machine.

Gukesh D - Alireza Firouzja, 25...f4?

Après 10 minutes, Gukesh a joué 26.xd7!?. alors que la machine sacrifiait la Dame avec 26.xd7! xe6 27.fxe6 e8 28.e1 e7 29.xb7 avec, selon son évaluation, une position blanche gagnante !? 26...xd7 27.xd7 xf5?! 28.xb7 xh3+ Bien tenté, mais...

Gukesh D - Alireza Firouzja, 28...xh3+

29.h1! f4 30.g3?! Avec 5 minutes à la pendule, Gukesh rate le meilleur 30.e1! 30...g5 31.h2?! Plus précis était 31.xf4 xf4 32.d1. 31...f5!? Avec 5 minutes. La plus grande confusion règne.

Gukesh D - Alireza Firouzja, 31...f5

32.e1?! Une imprécision, mais cette position est trop compliquée. 32...h4?! La machine donne 32...xc3 33.eb1 d4 34.d1 d8 35.b4 qui est introuvable. 33.ee7! xc3 34.xh7?! e1+ 35.g1 Avec moins d'une minute pour chacun des joueurs. 35...e5! 36.xa7 g8 37.he7 h4+ 38.h2 e1+ ½-½ Ouf ! Quelle partie !

Gukesh D - Alireza Firouzja, 38...e1+ ½-½
Alireza Firouzja - Gukesh D | Photo Jurriaan Hoefsmit

Nodirbek Abdusattorov 1-0 Ju Wenjun

Mauvaise journée pour Ju Wenjun. Dans une défense des Deux Cavaliers 1.e4 e5 2.f3 c6 3.c4 f6 4.d3 e7 5.0-0 0-0 6.b3 a5 7.c4!?, etc. après 22...c7 Nodirbek Abdusattorov pouvait déjà combiner.

Nodirbek Abdusattorov - Ju Wenjun, 22...c7

23.xf7! xf7 24.a2 c6 25.xb7! Exploite la surcharge de la Dame. 25...xb7 26.xe6+ e8 27.dxe4 xe4 28.d5. Les Blancs n'ont qu'un pion pour la qualité, mais toutes leurs pièces attaquent ! Cela semble si simple, mais n'oublions pas la phrase de Rudolf Spielmann (1883-1942) : « Moi aussi je peux combiner comme Alekhine, mais je suis incapable d'obtenir les mêmes positions que lui. » En effet, les combinaisons ne tombent pas du ciel.

Nodirbek Abdusattorov - Ju Wenjun, 28.d5

28...d8! Si 28...xd5 29.a8+ d8 30.c6+ e7 31.g5+ f6 32.d7+ f8 33.xd8# 29.h3! Le petit coup prophylactique pour se protéger des mats sur la première rangée. 29...f7?! Rend la qualité dans une position perdante. Ce que Nodirbek Abdusattorov refuse par 30.a6 pour poursuivre son attaque. 30...xd5 31.c6+ f8 32.d6+ e8 33.xd5 e7 34.c6+ La menace 35.c5 avec gain de la Dame force l'abandon. 1-0

Nodirbek Abdusattorov - Ju Wenjun, 34.c6+ 1-0
Ju Wenjun - Nodirbek Abdusattorov | Photo Jurriaan Hoefsmit

Résultats de la ronde 11 du Challengers

Maurizzi, Marc`Andria (2572)
1-0
10
Vrolijk, Liam (2573)
Anti-Marshall 8.a4 - 37 coups
Dardha, Daniel (2602)
1-0
10
Roebers, Eline (2381)
Est-Indienne - 37 coups
L'Ami, Erwin (2627)
1-0
10
Divya Deshmukh (2420)
Berlinoise - 46 coups
Dronavalli, Harika (2500)
0-1
01
Salem, A.R. Saleh (2630)
Semi-Slave - 37 coups
Mendonca, Leon Luke (2608)
1-0
10
Yilmaz, Mustafa (2665)
Partie Italienne - 31 coups
Beukema, Stefan (2428)
0-1
01
Niemann, Hans Moke (2692)
Partie Anglaise - 33 coups
Korobov, Anton (2663)
½-½
½½
Santos Latasa, Jaime (2615)
Défense Ragozine - 57 coups

Marc'Andria Maurizzi 1-0 Liam Vrolijk

Dans une Espagnole fermée 1.e4 e5 2.f3 c6 3.b5 a6 4.a4 f6 5.0-0 e7 6.e1 b5 7.b3 0-0 Marc'Andria Maurizzi a décidé d'éviter le gambit Marshall (8...d5!?) avec 8.a4. Liam Vrolijk est assez rapidement sorti des grandes lignes après 8...b8 9.axb5 axb5 10.c3 d4!? au lieu de 10...d6. 11.xd4 exd4 12.e2 xe4 13.xd4 c5 14.d5 f6!? Avec ici ce nouveau coup, à la place de 14...c6 15.a2 f6 16.f3 d6 17.d4 a4, etc. ½-½ (42) Johansson,K-Leonard,M IECG 1997 par email.

Marc'Andria Maurizzi - Liam Vrolijk, 14...f6!?

15.f3 après 6 minutes. 15...b7 après 12 minutes. 16.xb7 xb7 L'alternative était la reprise avec le Cavalier par 16...xb7, puis de recentrer ce Cavalier en d6. 17.d4 e6 18.a3!? Stockfish aurait préféré pousser d'abord 18.d5 et sur 18...c5 19.a3. Pourquoi ? Parce que maintenant Liam Vrolijk peut empêcher cette poussée par 18...c6! 19.e5 e8 Avec des pendules à 1 h 13 et 0 h 51.

Marc'Andria Maurizzi - Liam Vrolijk, 19...e8

20.h3 Liam Vrolijk avait trois manières de défendre son aile-Roi : le simple 20...g6 ; 20...d5 21.h5 f8, et le coup de la partie, l'immédiat 20...f8. 21.he3 avec l'idée gagnante 22.xc6 voire 22.xf7. 21...xe5 22.dxe5 f6?! Liam Vrolijk s'affole un peu. 23.exf6 xe3 24.f7+! Bien joué ! Après 24.xe3?! xf6 25.d4 d6 les Noirs pouvaient respirer. 24...xf7 25.xe3 Le fait d'avoir sorti le Roi de son repaire offre un échec important. Par exemple, si maintenant 25...f6 26.d4 d6? 27.f3+! g8 28.e8! 1-0.

Marc'Andria Maurizzi - Liam Vrolijk, 25.xe3

25...g8 26.c5 d5 27.e2 Les trois pièces blanches sont meilleures que leur homologues noires et Liam Vrolijk n'a aucun contre-jeu. 27...f7?! 28.e8! Nous n'avons rien à ajouter au commentaire de Kevin Bordi sur Blitzstream : « Marc'andria a tous les coups ! »

Marc'Andria Maurizzi - Liam Vrolijk, 28.e8!

28...g5 Le Néerlandais ne pouvant éviter la perte du pion c6, tire ses dernières cartouches. 29.xc6 Était possible aussi l'échange préalable en f8 suivi de la prise en c6. 29...d2 30.e8 xc2 31.xb5 h6 32.h3 h7 33.e8 f6 34.b4.

« Ils ne prennent qu’en pointe ; et pourtant il arrive
Qu’un d’eux, soldat heureux, aborde l’autre rive ;
Alors il se grandit ; ce soldat parvenu
Des dépouilles d’un chef habille son corps nu :

Il se métamorphose en tour ; il devient reine ;
Il choisit dans les morts, étendus sur l’arène ,
Un chef de sa couleur, par sa force cité,
L’heureux pion le touche, il l’a ressuscité. »

Joseph Méry (1797-1866)

Marc'Andria Maurizzi - Liam Vrolijk, 34.b4

34...f5 35.e5 d3 36.d4 f5 37.d1 Une second pion noir va succomber et Liam Vrolijk abandonne. 1-0.

Marc'Andria Maurizzi - Liam Vrolijk, 37.d1 1-0

Une victoire très importante pour Marc'Andria Maurizzi en vue d'une possible qualification au Masters 2025, puisque les plus proches poursuivants du Français, Leon Mendonca,
Daniel Dardha et Erwin L'Ami ont gagné aussi ! Le sprint final va être très tendu ! Cerise sur le gâteau, pour la première fois de sa jeune carrière, Marc'Andria Maurizzi dépasse les 2600 Elo.

Marc'Andria Maurizzi | Photo Lennart Ootes
Ian Nepomniachtchi - Ding Liren

Nous pourrions imaginer à l'orée de cette dixième ronde du Tata Steel Chess, un Ian Nepomniachtchi entrant d'un pas décidé dans la salle De Moriaan, en hurlant : « Némésis ! Némésis ! lève-toi, vengeresse ! » Victor Hugo (1802-1885). Le Russe affronte aujourd'hui son bourreau du match du Championnat du Monde, le Chinois Ding Liren, dont le très courageux et désormais fameux auto-clouage  46...g6!? a fait le tour du monde, après qu'il lui a donné le titre mondial sur 47.f5? c4! 48.h4? d3!, etc. 0-1 au 68e coup.

Le double Challenger au titre mondial, avec l'avantage des pièces blanches, ne peut accepter de s'incliner une seconde fois consécutive après sa défaite dans la ronde 9 contre Wei Yi qui, malin, lui a joué 1.e4 e5 2.c4!? pour éviter sa défense Petrov favorite.

Dans ce Tata Steel Chess 2024 les trois premiers Elos sont jusqu'à maintenant dans le ventre mou du classement : 7e Alireza Firouzja 5,0 ; 8e Ian Nepomniachtchi 4,5 et 9e Ding Liren 4,0, mais restent cependant à portée des quatre premiers avec 5,5 points.

Alireza Firouzja, hier, après une vingtaine de coups, semblait en route pour balayer Alexander Domchenko. Ensuite tout est devenu confus et deux ou trois imprécisions l'ont mené à la défaite. Domchenko lui-même, en interview, s'est demandé si c'était lui qui avait gagné la partie, ou si n'était pas plutôt son adversaire qui l'avait perdue.

Jusqu'à maintenant, Alireza Firouzja a toujours répondu à une défaite par une victoire. À voir s'il en sera de même aujourd'hui face à Anish Giri. Le Néerlandais, vainqueur du Tata Steel 2023 et dans le groupe de tête, mène sa barque à son rythme.

Marc'Andria Maurizzi reste seul aux commandes du Challengers avec 6,5 points suite à une nouvelle victoire dans la ronde 9. Sérieux, appliqué, le Français de 16 ans, dixième Elo sur la ligne de départ, fait preuve d'une grande maturité. À tel point que nous serions tentés de dire que le pire qui puisse lui arriver serait qu'il commence à réfléchir !

Ceux qui ont vu le film Le Dernier Samouraï (2003), se rappelleront sans doute de cette scène où Nathan Algren (Tom Cruise) et Ujio (Hiroyuki Sanada) se battent avec des sabres en bois. Nathan Algren se prend raclée sur raclée, jusqu'à ce que Higen (Sōsuke Ikematsu), un jeune garçon, vienne le voir et lui dise : « Pardon, excusez-moi. Trop pensée. Pensée sabre, pensée regards, pensée gens, pensée adversaire. Trop pensée. Il ne faut pas penser. » Et lors de l'assaut suivant, Nathan Algren fait match nul pour la première fois !

Surtout ne pas penser au classement dans le tournoi, encore moins à une qualification au Masters 2025, ne pas penser, sinon exclusivement à ce qui se passe sur l'échiquier. Marc'Andria Maurizzi affronte dans la dixième ronde l'aventureuse Eline Roebers.

Un mot sur Daniel Dardha. Le Belge, après sept parties nulles d'affilée, vient d'aligner deux victoires de suite, et non des moindres : Mustafa Yilmaz et Saleh Salem, pour occuper la troisième place avec 5,5 points.

« La plupart des parties d’échecs ne se décident pas par des bons coups, sinon par votre état d’esprit. Aux échecs, comme dans la vie, le succès se dessine d'abord dans la tête. » Viswanathan Anand

« Abdusattorov a le calendrier le plus facile parmi les quatre joueurs au premier rang du Masters, et Wei Yi a le calendrier le plus facile parmi les joueurs avec un demi-point de retard. Maurizzi, en revanche, est le favori avec un point d'avance. » Chess by the Numbers https://twitter.com/ChessNumbers

Classements après la ronde 10

Pl.NatJoueursPts
1 Abdusattorov 6,5
2 Gukesh D 6,5
3 Giri, Anish 6,0
4 Praggnanandhaa 6,0
5 Vidit Gujrathi 5,5
6 Wei, Yi 5,5
7 Nepomniachtchi 5,5
8 Firouzja, Alireza 5,5
9 Ding, Liren 4,0
10 Ju, Wenjun 4,0
11 Maghsoodloo 4,0
12 Warmerdam 4,0
13 Donchenko 3,5
14 Foreest Jorden 3,5
Pl.NatJoueursPts
1 Maurizzi 7,5
2 Mendonca 6,5
3 Dardha, Daniel 6,0
4 L'Ami, Erwin 6,0
5 Korobov 6,0
6 Niemann 5,5
7 Salem Saleh 5,5
8 Latasa Jaime 5,5
9 Vrolijk, Liam 5,0
10 Yilmaz 4,0
11 Dronavalli 4,0
12 Deshmukh 4,0
13 Beukema 2,5
14 Roebers, Eline 2,0

Tournois Tata Steel en 13 rondes à la cadence de 100 minutes pour les 40 premiers coups, puis 50 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup.

Dernier jour de repos du Masters et du Challengers jeudi 25 janvier. Treizième et dernière ronde dimanche 28 janvier 2024. Toutes les parties débutent à 14 h 15, sauf la dernière à 12 h 15, en comptant le délai de 15 minutes.

Résultats de la ronde 10 du Masters

Firouzja, Alireza (2759)
½-½
½½
Giri, Anish (2749)
Gambit Dame 5.h3 - 51 coups
Nepomniachtchi, Ian (2769)
1-0
10
Ding, Liren (2780)
Espagnole fermée - 36 coups
Van Foreest, Jorden (2682)
½-½
½½
Wei, Yi (2740)
Trompowsky - 36 coups
Warmerdam, Max (2625)
0-1
01
Abdusattorov, Nodirbek (2727)
G.D. Accepté - 71 coups
Ju, Wenjun (2549)
½-½
½½
Maghsoodloo, Parham (2740)
G.D. Accepté - 54 coups
Vidit, Santosh Gujrathi (2742)
½-½
½½
Praggnanandhaa, R. (2743)
Bogo-Indienne - 37 coups
Donchenko, Alexander (2643)
0-1
01
Gukesh D (2725)
Nimzo-Indienne - 57 coups

Alireza Firouzja ½-½ Anish Giri

Comment affronter un joueur réputé pour ses profondes préparations théoriques ? Alireza Firouzja a répondu après 1.d4 f6 2.c4 e6 3.f3 d5 4.c3 e7 par 5.h3!?. Anish Giri a pris 10 minutes pour 5...c5!? au lieu d'un classique 5...0-0 et sur 6.dxc5 xc5 7.e3 Les Blancs abandonnaient la dernière partie de la base : Keymer,V (2700)-Lazavik,D (2544) INT rapide 2023 qui avait continué avec 7.cxd5. 7...0-0 8.cxd5 xd5 9.xd5 xd5 10.xd5 exd5 11.d2. Tout va donc tourner autour du pion isolé en d5. Si les Noirs réussissent à s'en débarrasser la partie devrait s'achever par la nulle, dans le cas contraire les Noirs vont souffrir.

« Tout ce que l'on a dit sur la force dynamique du pion-Dame isolé n'est que balivernes. Non, la triste réalité montre un autre tableau ; le joueur ayant le pion-Dame isolé doit étre satisfait s'il parvient à couvrir sa faiblesse ! » Aaron Nimzowitsch (1886-1935)

Alireza Firouzja - Anish Giri, 11.d2

11...c6 12.c3 d8 13.0-0-0 f5 14.d3

Alireza Firouzja - Anish Giri, 14.d3

14...xd3?! Ce n'est pas le plus précis. Sur 14...e4! 15.xe4 dxe4 16.d2, le pion isolé disparaissait et les Blancs n'avaient plus rien. 15.xd3 d7 16.hd1 ad8 L'avantage blanc est évidemment minimal, mais c'est mieux que rien. 17.a3 f6 18.g4 f7 19.d2 Le Roi blanc sera bien placé en e2.

Alireza Firouzja - Anish Giri, 19.d2

19...e6 20.e2 Ce n'est évidemment pas la partie la plus passionnante de l'année. 20...h5. Alireza Firouzja, à la recherche de quoi continuer, a pris beaucoup de temps. 21.3d2 Après 30 minutes. 21...hxg4 22.hxg4 b6 23.g5 e5 24.d4+ xd4 25.xd4 fxg5 26.a4 c6 27.g4 f7 28.b4 d4!? 29.xd4 d5 Alireza Firouzja pousse autant qu'il est possible.

Alireza Firouzja - Anish Giri, 29...d5

30.d2 a5 31.c3 xd2+ 32.xd2 axb4 33.axb4 e5 34.g3 d3! Anish Giri est très précis. Garry Kasparov a dit un jour : « Souvent, l'un des meilleurs indicateurs qu'une partie d'échecs est intéressante, c'est quand les amateurs pensent que ce n'est pas le cas ! » Nous en avons un exemple ici. Il semble qu'il ne se passe rien dans cette partie, mais le nombre d'excellents coups est important. 35.c1 b3 36.xg5 Alireza Firouzja grappille un petit pion, qu'il ne devrait pas pouvoir conserver. 36...f6 37.f4

Alireza Firouzja - Anish Giri, 37.f4

37...c4! Les autres coups auraient perdu. 38.b5 Joué avec 50 secondes à la pendule. 38... b1 39.d1 xe3+ 40.d2 b3 Le contrôle du 40e coup est atteint et les joueurs récupèrent 50 minutes. 41.xb7 Regagne un pion qui, cette fois, devrait être conservé, même si la finale semble nulle.

Alireza Firouzja - Anish Giri, 41.xb7

41...d5 42.b5 b4 43.c2 c4+ 44.d1 c3+ 45.e1 b4 Finalement non, Anish Giri récupère son bien. 46.b6 d5 47.d2 xb6 48.c3+ f5 49.xb6 xb6 50.xg7 xf4 51.e5+ xe5 ½-½ Un affrontement dans lequel le Français a tenté par tous les moyens de faire jaillir l'eau du rocher, sans succès face à la solidité légendaire du Néerlandais.

Ian Nepomniachtchi 1-0 Ding Liren

Notre imagination ne nous a pas trompés, Ian Nepomniachtchi est venu avec des intentions belliqueuses. Ainsi, dans une Espagnole, 1.e4 e5 2.f3 c6 3.b5 a6 4.a4 f6 5.0-0 e7 6.d3 b5 7.b3 d6 8.c3 0-0 9.a4 d7 10.a2!?... un rapide 14.g4, puis 17.g5 ont mené à la position après 19.h2.

Ian Nepomniachtchi - Ding Liren, 19.h2

Et comme chacun sait : « À une attaque à l'aile doit correspondre une réaction au centre. » Ding Liren a donc continué avec 19...d5!? 20.g1 d4 21.cxd4 exd4 22.f4 d6 23.g3 xg3+ 24.xg3 d6 La réaction centrale du Chinois a eu les effets escomptés et le potentiel agressif des Blancs a considérablement diminué.

Ian Nepomniachtchi - Ding Liren, 24...d6

25.g1 Ce déclouage est arrivé après 25 minutes de réflexion. 25...a8 a coûté 33 minutes.26.xa8 xa8 27.b3 d7 28.df3 b8 29.c2 b6 30.e5 h5?! 31.g4 b8? Sous pression depuis quelques coups, Ding Liren se trompe !

Ian Nepomniachtchi - Ding Liren, 31...b8?

32.c5 d8 33.e4 e6 34.h4 d5 35.a3! Ian Nepomniachtchi est impitoyable. 35...g6 36.fg5! Et Ding Liren abandonne ! 1-0

Ian Nepomniachtchi - Ding Liren, 36.fg5!  1-0

Sur par exemple 36...c8 il y a 37.xh5 gxh5 38.f6+ et gain de la Tour en d5.

Ian Nepomniachtchi - Ding Liren | Photos Jurriaan Hoefsmit

Résultats de la ronde 10 du Challengers

Vrolijk, Liam (2573)
½-½
½½
Korobov, Anton (2663)
Catalane - 61 coups
Santos Latasa, Jaime (2615)
1-0
10
Beukema, Stefan (2428)
Néo-Grünfeld - 25 coups
Niemann, Hans Moke (2692)
½-½
½½
Mendonca, Leon Luke (2608)
Partie Anglaise - 112 coups
Yilmaz, Mustafa (2665)
½-½
½½
Dronavalli, Harika (2500)
Gambit Dame - 42 coups
Salem, A.R. Saleh (2630)
½-½
½½
L'Ami, Erwin (2627)
Berlinoise - 46 coups
Divya Deshmukh (2420)
½-½
½½
Dardha, Daniel (2602)
Steinitz différée - 35 coups
Roebers, Eline (2381)
0-1
01
Maurizzi, Marc`Andria (2572)
Caro-Kann d'avance - 34 coups

Eline Roebers 0-1 Marc'Andria Maurizzi

1.e4 c6 2.d4 d5 « Mettons-nous à la place d'un joueur du milieu du 19e siècle. On sait désormais tout sur la partie du pion-Roi, et les sacrifices vont bon train, la case f7 étant particulièrement visée par le Fou installé en c4 sur la diagonale italienne. Pour y remédier on a, certes, inventé la Défense Française (1.e4 e6), mais le Fou c8 reste enfermé. Dans une pareille situation, il fallait bien que quelqu’un inventât une autre méthode. Et il y eut le joueur viennois Markus Kann qui se mit à jouer constamment 1...c6 ; et l'Anglais Horatio Caro qui publia le premier quelques variantes sur ce coup en 1886. » 3.e5 c5 Au lieu de profiter de la possibilité de sortir le Fou en c8, Maurizzi ne répète pas 3...f5 qu'il avait déjà joué auparavant. Une bonne idée pour sortir l'adversaire d'une possible préparation. 4.dxc5 e6 5.a3 xc5 6.b4 e7 7.f3 f6 8.b2 a5 9.b5 d7 10.d3 h6 11.c4, ce qui doit être le cas, puisque les temps de réflexion d'Eline Roebers s'allongent.

Eline Roebers - Marc'Andria Maurizzi, 11.c4

11...0-0!? La machine a grimacé, mais rien d'alarmant. 12.bd2 fxe5 13.xe5 f6 14.df3 xe5 15.xe5. Marc'Andria Maurizzi ne semble pas très à l'aise et prend pas mal de temps : 1 h 06 - 0 h 45 après 15...dxc4! Le meilleur selon Stockfish 16.1.

Eline Roebers - Marc'Andria Maurizzi, 15...dxc4

16.xc4 c7 17.e2!? C'est le revers de la médaille du style « ça passe ou ça casse » d'Eline Roebers. Soucieuse d'éviter l'échange des Dames, la Néerlandaise perd l'initiative après la série de bons coups du Français joués très vite : 17...f7! 18.xf7 xb2 19.xb2 xc4! Et le Roi blanc reste coincé au centre ! 20.e5 e4+ Attaque le pion g2, ce qui force 21.f1 enfermant au moins momentanément la Tour en h1.

Eline Roebers - Marc'Andria Maurizzi, 21.f1

21...b6 22.f3 b7 23.e1 h4!? La machine aurait préféré 23...a4! avec l'idée 24...ac8 et 25...c2, qui aurait obligé à jouer 24.c6 et la perte d'un pion. 24.f2! La bonne défense. 24...a4 25.xb6 d5 26.e3! Le seul bon coup pour maintenir l'équilibre. 26...xb5+ 27.f2 a4. Dans cette position, il ne viendrait à l'esprit d'aucun être humain de jouer 28.g3!? qui est typiquement un coup de machine.

Eline Roebers - Marc'Andria Maurizzi, 27...a4

Et l'être humain a joué le plus logique 28.h4?! qui n'est pas bon à cause de 28...ab8! avec l'idée 29...b3. 29.h5?! Eline Roebers se lance dans une attaque à la desperado. 29...b3 avec un clair avantage noir. 30.c5 f4 31.h3? Logique mais faux ! L'idée de faire jouer la Tour enfermée tout en défendant le pion f3 est évidente, mais échoue sur la tactique !

Eline Roebers - Marc'Andria Maurizzi, 31.h3?

31...b2+ 32.f1 g5! Les menaces noires sont trop nombreuses. 33.g1 d2! Le plus précis ! C'est mat en 4 coups !

Eline Roebers - Marc'Andria Maurizzi, 33...d2!

34.g3 c4+ 0-1 Une partie qui a montré la dangerosité d'Eline Roebers que Marc'Andria a su contenir avant de prendre l'avantage.

C'est une tradition, une ronde du Tata Steel se déroule dans un endroit différent. Il y a dix ans, la première édition du « Chess on Tour » se jouait au Rijksmuseum d'Amsterdam. Ces dernières années, « Chess on Tour » s'est joué à Groningen, Eindhoven, Leiden, Haarlem, entre autres. En 2024, la neuvième ronde du Masters prendra place au AFAS Circustheater, un théâtre musical de La Haye.

Le AFAS Circustheater

Cette neuvième ronde annonce la reprise des hostilités après le deuxième des trois jours de repos, avec trois joueurs en tête du Masters : Anish Giri, Dommaraju Gukesh, et notre plénipotentiaire aux Pays-Bas, Alireza Firouzja. Et comme vous l'avez d'ailleurs remarqué, chers lecteurs observateurs, certains d'entre eux ont des appariements à venir nettement plus faciles que d'autres. 

Par exemple, Anish Giri, l'amphitryon qui ne régale pas tant que ça (une seule défaite), va rencontrer des costauds : Ding Liren, Alireza Firouzja et Ian Nepomniachtchi, avant d'en terminer avec des noix plus faciles à croquer : Jorden Van Foreest, le vainqueur 2021 qui n'est pas au mieux, et Max Warmerdam qui fait de son mieux.

De son côté, Gukesh se les verra face à Vidit Gujrathi, Alexander Donchenko (l'une des deux lanternes rouges), Alireza Firouzja, Praggnanandhaa, et finalement Parham Maghsoodloo, l'autre lanterne rouge.

Quant à Alireza Firouzja, sa partie du jour face à l'Allemand Alexander Donchenko, malgré les pièces noires, pourrait être la plus facile de sa fin de parcours. Après Anish Giri dans la ronde 10, le Français affrontera trois « Candidats » à la suite : Dommaraju Gukesh, Ian Nepomniachtchi et Rameshbabu Praggnanandhaa !

À Emmanuel Kant (1724-1804) qui a dit : « Le bois dont l'homme est fait est si courbe qu'on ne peut rien y tailler de tout à fait droit. » Alireza Firouzja a ici l'occasion de répliquer : « Si je ne suis pas [encore] Champion du Monde, je suis du bois dont on les fait. »

Marc'Andria Maurizzi | Photo Lennart Ootes

Cela ne fait aucun doute, depuis son titre de Champion du Monde Junior 2023, Marc'Andria Maurizzi a pris une nouvelle dimension. Le Français se montre non seulement excellemment préparé, sinon qu'il se révèle aussi être un très bon défenseur, comme on a pu le constater contre Saleh Salem.

En effet, si tout le monde sait attaquer, savoir défendre correctement n'est pas à la portée de tous. Le principe de la défense énoncé par Wilhelm Steinitz (1836-1900) est toujours d'actualité : « Celui qui se trouve en désavantage doit être disposé à vouloir se défendre et à faire des concessions pour survivre. Mais il faut être guidé par le principe de l'économie, ce qui revient à dire de ne concéder que le strict nécessaire. »

Dans la revue Europe-Echecs N° 750 que vous découvrirez au mois de février 2024, Peter Doggers a incontestablement raison lorsqu'il écrit : « Les ordinateurs ont appris aux joueurs à être plus résilients en défense, en leur montrant que de nombreuses positions inférieures sont parfaitement défendables. »

Marc'Andria Maurizzi est donc seul en tête du Challengers et ses trois prochaines parties peuvent lui permettre de faire le trou s'il mantient le même niveau de jeu : Divya Deshmukh (2420), Eline Roebers (2381) et Liam Vrolijk (2573). Dans la ronde 12 il aura les Blancs face à Daniel Dardha (2602) et pourrait envisager la victoire finale - qualificative pour le Masters 2025 - dans la dernière ronde avec les Noirs, opposé à Erwin L'Ami (2627). Mais ne nous emballons pas, la route est encore longue et truffée d'embûches.

« Aussi étroit soit le chemin
Nombreux, les châtiments infâmes
Je suis le maître de mon destin
Je suis le capitaine de mon âme. »

William Ernest Henley (1849-1903)

Hans Moke Niemann | Photo Lennart Ootes

Un mot sur « Le Vilain Petit Canard » pour terminer cet incipit avec Hans Niemann : « J'ai bien joué dans plusieurs parties, mais je me suis complètement effondré dans les moments critiques. Comme beaucoup le savent probablement, je publie quotidiennement des récapitulatifs de mes parties sur YouTube. J’ai été inspiré par le documentaire sur Netflix de Kanye West, dans lequel un caméraman le suivait partout alors qu’il n’avait encore presque rien réalisé. Je crois que mon succès est inévitable. J'ai vu une autre vidéo de Conor McGregor disant que les gens se moquaient de lui lorsqu'il affirmait qu'il serait champion du monde. Les gens rient peut-être maintenant, mais je vous assure, soyez patients et vous verrez. » Source https://hansniemann.substack.com – L'avenir nous dira si comme dans le conte de Hans Christian Andersen (1805-1875), le vilain petit canard se révèle être un cygne.

Pour ceux qui souhaitent des analyses détaillées de certaines parties, nous vous conseillons les chaînes BlitzStream de Kevin Bordi, accompagné de Matthieu Cornette, et aussi celle de Marc Quenehen sur https://www.youtube.com/@MarcQuenehen

Tournois Tata Steel en 13 rondes à la cadence de 100 minutes pour les 40 premiers coups, puis 50 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup.

Dernier jour de repos du Masters et du Challengers jeudi 25 janvier. Treizième et dernière ronde dimanche 28 janvier 2024. Toutes les parties débutent à 14 h 15, sauf la dernière à 12 h 15, en comptant le délai de 15 minutes.

Classements après la ronde 9

Pl.NatJoueursPts
1 Abdusattorov 5,5
2 Giri, Anish 5,5
3 Gukesh D 5,5
4 Praggnanandhaa 5,5
5 Wei, Yi 5,0
6 Vidit Gujrathi 5,0
7 Firouzja 5,0
8 Nepomniachtchi 4,5
9 Ding, Liren 4,0
10 Warmerdam 4,0
11 Ju, Wenjun 3,5
12 Maghsoodloo 3,5
13 Donchenko 3,5
14 Foreest Jorden 3,0
Pl.NatJoueursPts
1 Maurizzi 6,5
2 Mendonca 6,0
3 Dardha 5,5
4 L'Ami Erwin 5,5
5 Korobov 5,5
6 Niemann, 5,0
7 Salem Saleh 5,0
8 Jaime Latasa 4,5
9 Vrolijk, Liam 4,5
10 Yilmaz, Mustafa 3,5
11 Dronavalli 3,5
12 Deshmukh 3,5
13 Beukema 2,5
14 Roebers, Eline 2,0

Résultats de la ronde 9 du Masters

Donchenko, Alexander (2643)
1-0
10
Firouzja, Alireza (2759)
Défense Ragozine - 35 coups
Gukesh D (2725)
½-½
½½
Vidit, Santosh Gujrathi (2742)
Défense Petrov - 31 coups
Praggnanandhaa, R. (2743)
1-0
10
Ju, Wenjun (2549)
Deux Cavaliers - 33 coups
Maghsoodloo, Parham (2740)
1-0
10
Warmerdam, Max (2625)
Schara-Hennig - 57 coups
Abdusattorov, Nodirbek (2727)
1-0
10
Van Foreest, Jorden (2682)
Deux Cavaliers - 24 coups
Wei, Yi (2740)
1-0
10
Nepomniachtchi, Ian (2769)
Début du Fou - 41 coups
Ding, Liren (2780)
½-½
½½
Giri, Anish (2749)
Gambit Dame - 34 coups

Nodirbek Abdusattorov 1-0 Jorden Van Foreest

Jorden Van Foreest s'écroule et abandonne en seulement 24 coups, dans une position avec égalité matérielle, face à Nodirbek Abdusattorov

Nodirbek Abdusattorov - Jorden Van Foreest, 24.d2 1-0
Jorden Van Foreest et Nodirbek Abdusattorov | Photo Jurriaan Hoefsmit

Alexander Donchenko 1-0 Alireza Firouzja

Il est difficile d'affirmer si Alireza Firouzja a réussi à embrouiller Alexander Donchenko dans l'ouverture ou pas. Toujours est-il qu'il n'y a pas eu de longues récitations. Après 1.d4 d5 2.c4 e6 3.c3 f6 4.cxd5 exd5 5.g5 Apparemment une solide variante d'échange du Gambit Dame, sauf que sur 5...b4!? La question est de savoir si la défense Ragozine est meilleure après l'échange des pions en d5. 6.f3 bd7 7.e3 h6 8.h4 g5 9.g3 e4 10.d2 après 13 minutes. 10...xg3 11.hxg3 avec encore une vingtaine de parties dans la base. 11...b6 12.d3 e6

Alexander Donchenko - Alireza Firouzja, 12...e6

13.a3!? 13.c2 est plus fréquent. 13...d6. 13...f8 a été joué avec succès, avec l'idée de replacer le Fou en g7 sur 14.c2 c6 15.f3 g7, etc. comme dans 0-1 (43) Koneru,H (2553)-Khotenashvili,B (2475) FIDE World Cup (Women) Baku 2023. Alexander Donchenko innove ici avec 14.f3!? g4 15.e2 c6 16.h5 d7! Le Cavalier revient vers l'aile-Roi avec deux idées : titiller la Tour en h5 et ajouter un contrôle de la case e4.

Alexander Donchenko - Alireza Firouzja, 16...d7!

Craignant sans doute d'avoir plus de difficultés à réaliser la poussée e4 par la suite, Alexander Donchenko s'y décide sans attendre. 17.e4!? f6 18.exd5!? cxd5 Prendre la Tour aurait été une mauvaise idée : 18...xh5? 19.dxe6 f6 20.exf7+ xf7 21.de4 avec un clair avantage blanc. 19.h1 f8! Il fallait comprendre que le plan avec un grand roque aurait donné du contre-jeu aux Blancs.

Alexander Donchenko - Alireza Firouzja, 19...f8!

20.e3 g7 21.b5 c8!? Plus fort selon l'oracle était 21...f8!. 22.xd6 xd6 23.f1 b6 24.b1 d7 25.g1 Toujours selon la machine, les Noirs n'ont plus aucun avantage.

Alexander Donchenko - Alireza Firouzja, 25.g1

25...ce8 26.f4 b5?! Pire encore, Stockfish accorde un avantage blanc avec ce coup douteux, contré à juste raison par 27.f5! menaçant le pion g4. 27...e2 28.h4 b5?! Firouzja renonce à défendre son pion avec 28...h5 ; offrant la case g5, mais sa position est désormais pratiquement perdante !

Alexander Donchenko - Alireza Firouzja, 28...b5?!

29.c1 d3 avec seulement 4 minutes contre 15 pour le joueur allemand. 30.c5 a6 31.xg4 L'ordinateur donnait même la qualité par 31.xg4+ xg4 32.xg4+ f8 33.xd5. 31...e1+ 32.h2 h5 33.f3 h6? Alireza n'a plus de temps et se trompe.

Alexander Donchenko - Alireza Firouzja, 33...h6?

34.c7! Avec un avantage blanc décisif ! 34...h7? 35.xh5! C'est fini. 1-0. Dans une partie pourtant bien engagée, Alireza Firouzja a perdu le fil et a dû baisser pavillon face à l'Allemand Alexander Donchenko.

« Pour gagner une partie à Wijk aan Zee, il suffisait de sortir de Wijk aan Zee. » Alexander Donchenko

Alireza Firouzja

Résultats de la ronde 9 du Challengers

Roebers, Eline (2381)
0-1
01
Vrolijk, Liam (2573)
Gambit du Roi - 31 coups
Maurizzi, Marc`Andria (2572)
1-0
10
Divya Deshmukh (2420)
Début Réti - 51 coups
Dardha, Daniel (2602)
1-0
10
Salem, A.R. Saleh (2630)
Partie Anglaise - 33 coups
L'Ami, Erwin (2627)
½-½
½½
Yilmaz, Mustafa (2665)
Défense Ragozine - 31 coups
Dronavalli, Harika (2500)
0-1
01
Niemann, Hans Moke (2692)
Partie Anglaise - 43 coups
Mendonca, Leon Luke (2608)
1-0
10
Santos Latasa, Jaime (2615)
Partie Italienne - 111 coups
Beukema, Stefan (2428)
0-1
01
Korobov, Anton (2663)
Partie Anglaise - 59 coups

Eline Roebers 0-1 Liam Vrolijk

Eline Roebers a tenté un Gambit du Roi contre Liam Vrolijk : 1.e4 e5 2.f4 exf4 3.c4 c6!? Mauvaise pioche pour la Néerlandaise qui s'est retrouvée perdante en à peine 15 coups et 0-1 au 31e. Siegbert Tarrasch a écrit : « Quel est le but de jouer un gambit d'ouverture ? Acquérir la réputation d'un joueur fringant au prix de la perte de la partie. » D'ailleurs, c'est suite à sa défaite contre Tarrasch, avec un Gambit du Roi, que Rudolf Spielmann écrivit son célèbre article intitulé : « Le Gambit du Roi sur son lit d'hôpital. »

Eline Roebers - Liam Vrolijk, 15...xh4

Marc'Andria Maurizzi 1-0 Divya Deshmukh

Avec les Blancs, Marc'Andria Maurizzi apprécie ces ouvertures flexibles avec 1.f3 f6 2.g3 c5 3.g2 g6 4.0-0 g7 5.c3 0-0 6.d4 cxd4 7.cxd4 d5 8.c3 c6 9.e5 e6 10.xc6 bxc6 11.b3 e8!? 12.b2 a6 13.a4!? Une nouveauté, au lieu des plus classiques 13.e1 ou 13.c1.

Marc'Andria Maurizzi - Divya Deshmukh, 13.a4!?

13...d7 14.d2 Le plan blanc est évident ; viser le pion c6, mais l'Indienne va parfaitement réagir avec 14...b5! 15.c3 b6 et si les Blancs prennent en b5, il n'y a plus rien à viser en c6 ! 16.xb5 C'est toutefois la décision de Marc'Andria. 16...xb5!? La reprise par la Dame est une petite surprise, alors qu'avec le pion les Noirs n'avaient vraiment plus rien à craindre. 17.fc1 a5 18.e3 La position est égale.

Marc'Andria Maurizzi - Divya Deshmukh, 18.e3

18...a4?! 18...c5?!, qui semblait jouable, ne fonctionnait pas à cause de 19.f1! b6 20.dxc5 et si 20...xc5?? 21.xg7! xg7 22.d4+ 1-0, mais le coup de la partie n'est pas très bon non plus. 19.f1 b7 20.b4! Et la faiblesse en c6 qui aurait pu disparaître saute aux yeux. 20...a3! Ce coup nécessaire a coûté 23 minutes à Divya Deshmukh. 21.c3 eb8 22.ab1 f6. La position noire est très désagréable à jouer.

Marc'Andria Maurizzi - Divya Deshmukh, 22..f6

23.c2 d7 24.b3 e4 25.e1 b6 26.d3 d6 27.c3 d8 28.b1 e8 29.c1 d8 30.d2 La position n'a pas beaucoup évolué, mais Divya Deshmukh n'a plus que 4 minutes contre 24 pour Marc'Andria Maurizzi.

Marc'Andria Maurizzi - Divya Deshmukh, 30.d2

30...xb4?! 31.xa3! bb8 32.xa8 xa8 33.a4 Le fier fantassin s'élance vers sa promotion. 33...f8 34.a5 c4?! Douteux, mais il y a un piège après 35.xc4 dxc4

Marc'Andria Maurizzi - Divya Deshmukh, 34...dxc4

36.e1! Si 36.xc4?! c5! Le Fou en d2 n'est pas défendu. 37.xc5 xa4 le beau pion passé des Blancs a disparu et la position noire est défendable. 36...d5 37.xc4 xc4 38.xc4 a6 Le boulet en c6 est toujours là et exige une défense. 39.f1 d6 40.e2 f8 41.d3 e7 42.c2 d7 43.c4

Marc'Andria Maurizzi - Divya Deshmukh, 43.c4

43..c8 44.e4 c7 45.a2 b7 46.e5 a7 47.b4 a6 48.c5 a8 49.b6! La manière dont Marc'Andria Maurizzi mène cette finale mérite des éloges.

Marc'Andria Maurizzi - Divya Deshmukh, 48.b6!

49...d8 50.c5 c8 51.d6! Le pion passé des Blancs sur l'aile-Dame a rempli sa mission, il peut être abandonné car les pions noirs de l'aile-Roi vont tomber comme des fruits mûrs. 1-0 Une victoire qui laisse le Français seul en tête du Challengers.

Cela peut paraître étonnant, mais Alireza Firouzja a de la chance ! Les résultats de la ronde 7, en particulier la défaite du leader Anish Giri, laisse le Français dans le groupe des poursuivants à seulement un demi-point des trois hommes de tête. Finalement, sa prise de risques malheureuse contre Vidit ne lui coûte pas si cher. Il n'y a donc aucune raison de le morigéner ; il reste six parties et tout reste possible. Une victoire aujourd'hui contre le Champion du Monde Ding Liren et le Français redeviendrait un des favoris de la compétition.

Le paisible mais cependant efficace parcours d'Anish Giri - 3 gains, 3 nulles - a été brutalement interrompu hier par Nodirbek Abdusattorov. Le Batave est opposé dans cette huitième ronde au Chinois Wei Yi, qui s'est offert, pour le dire ainsi, une journée de repos supplémentaire dans la ronde 7 avec son compatriote et ami Ding Liren.

Dans le Challengers, Marc'Andria Maurizzi a raté la passe de trois et affronte dans cette huitième ronde le leader Salem A.R. Saleh, qui lui vient d'enchaîner trois victoires consécutives. Même s'il faut nuancer cette performance réalisée contre les plus mal classés : Liam Vrolijk (2573), Divya Deshmukh (2420) et Eline Roebers (2381).

Avec ses treize parties, le Tata Steel Chess est un très long tournoi ; la fatigue accumulée joue donc un rôle non négligeable. Par exemple, le demi-point arraché à Anton Korobov dans la ronde 6 par Erwin L'Ami, au 109e coup, a semble-t-il épuisé le Néerlandais dans la ronde 7, qui n'a guère opposé de résistance à l'Espagnol Jaime Santos Latasa. La huitième journée risque de pas être de tout repos non plus pour L'Ami face à l'infatué Hans Niemann, qui, à l'instar de Firouzja, joue toutes ses parties pour le gain.

Les statistiques de Chess by the Numbers

« Six joueurs possèdent de l'avance dans le Masters, mais certains d'entre eux ont des appariements à venir nettement plus faciles que d'autres ; ce qui explique les différences de pourcentages. Pendant ce temps, dans le Challengers, Salem Salah a endossé le rôle de favori, mais étonnamment, Maurizzi a ajouté son nom à la liste des prétendants avec plus d'une chance sur dix de l'emporter ! » Chess by the Numbers https://twitter.com/ChessNumbers

Dans le rétroviseur...

Le grand-maître franco-polonais David Janowski (1868-1927) comptait parmi les meilleurs représentants de l'époque classique moderne (1890-1915). Selon l'opinion générale, c'est la turbulence de son caractère, l'incitant toujours et partout à « vivre dangereusement », qui l'empêcha d'acquérir la couronne échiquéenne. Quelques mois avant sa mort il déclara : « Oui, je n'ai pas réussi à gravir les plus hauts sommets de l'art échiquéen. J'explique cela par mes hésitations entre la beauté et la vérité. Ou plutôt, j'ai toujours cru que le vrai doit être beau, et cette croyance - naïve et irrationnelle si vous voulez - semble avoir fait échouer plusieurs de mes tentatives... » Dans Europe-Echecs du mois de novembre 1999.

Son maniement des Fous était redoutable. Après son passage aux États-Unis, on prit l’habitude de baptiser les deux Fous “the two Jan’s”, c’est-à-dire les deux Janowski !

Dawid Markelovitch Janowski (1868-1927)

Tournois Tata Steel en 13 rondes à la cadence de 100 minutes pour les 40 premiers coups, puis 50 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup.

Jours de repos du Masters et du Challengers : lundi 22 janvier et jeudi 25 janvier. Treizième et dernière ronde dimanche 28 janvier 2024. Toutes les parties débutent à 14 h 15, sauf la dernière à 12 h 15, avec le délai de 15 minutes. 

Les classements après la ronde 8

Pl.NatJoueursPts
1 Gukesh D 5,0
2 Giri, Anish 5,0
3 Firouzja 5,0
4 Abdusattorov 4,5
5 Vidit Gujrathi 4,5
6 Praggnanandhaa 4,5
7 Nepomniachtchi 4,5
8 Warmerdam 4,0
9 Wei, Yi 4,0
10 Ju, Wenjun 3,5
11 Ding, Liren 3,5
12 Jorden Foreest 3,0
13 Maghsoodloo 2,5
14 Donchenko 2,5
Pl.NatJoueursPts
1 Maurizzi 5,5
2 L'Ami, Erwin 5,0
3 Salem Saleh 5,0
4 Mendonca 5,0
5 Dardha 4,5
6 Korobov 4,5
7 Jaime Santos 4,5
8 Niemann 4,0
9 Dronavalli 3,5
10 Vrolijk, Liam 3,5
11 Divya 3,5
12 Yilmaz 3,0
13 Beukema 2,5
14 Roebers, Eline 2,0

Résultats de la ronde 8 du Masters

Firouzja, Alireza (2759)
1-0
10
Ding, Liren (2780)
G.D. Accepté - 43 coups
Giri, Anish (2749)
½-½
½½
Wei, Yi (2740)
Néo-Grünfeld - 33 coups
Nepomniachtchi, Ian (2769)
1-0
10
Abdusattorov, Nodirbek (2727)
Deux Cavaliers - 65 coups
Van Foreest, Jorden (2682)
½-½
½½
Maghsoodloo, Parham (2740)
Canal-Sokolsky - 41 coups
Warmerdam, Max (2625)
½-½
½½
Praggnanandhaa, R. (2743)
Bogo-Indienne - 43 coups
Ju, Wenjun (2549)
½-½
½½
Gukesh D (2725)
Bogo-Indienne - 52 coups
Vidit, Santosh Gujrathi (2742)
½-½
½½
Donchenko, Alexander (2643)
Défense Ragozine - 43 coups
Alireza Firouzja interviewé par Fiona Steil-Antoni après sa victoire sur Ding Liren

Alireza Firouzja 1-0 Ding Liren

Sur 1.d4 f6 2.c4 e6 3.f3 d5 4.c3 le 4...c5 de Ding Liren donnait une semi-Tarrasch. Puis, après 5.e3 c6 6.a3 dxc4 l'ouverture transposait dans un Gambit Dame accepté. 7.xc4 a6 8.a2!? On joue plus fréquemment 8.0-0 ou 8.d3. 8...b5 9.c2 Ici, c'est à nouveau 9.0-0 le plus joué. « Roquez parce que vous le voulez ou parce que vous le devez, mais pas parce que vous le pouvez. » Harry Nelson Pillsbury (1872-1906). 9...cxd4 10.exd4 b7 11.d5 Sans attendre, Alireza Firouzja sacrifie son pion isolé pour en affubler un à son adversaire. 11...exd5. Et dans cette position, étrangement, Alireza s'est plongé dans ses réflexions.

Alireza Firouzja - Ding Liren, 11...exd5

Heureusement, cette fois, pas de zone hadale, ni même abyssale, mais une apnée de 20 minutes quand-même pour 12.g5 Le Français va-t-il se risquer au grand roque ? 12...e7 A tempo. 13.d1 Et la réponse est non. 13...d4 14.0-0 0-0 15.fe1 Firouzja termine ainsi son développement, et Ding Liren a pris une respiration de 25 minutes avant de continuer par 15...b4. La machine jouait plutôt 15...d6 pour mettre les Tours en communication, même si les deux Tours blanches sont déjà postées sur les deux colonnes centrales.

Alireza Firouzja - Ding Liren, 15...b4

Dans cette position, il faut regarder les possibilités d'attaque directe sur le Roi noir. 16.b1!? Stockfish jugeait 16.e2 c8 17.f5 comme légèrement supérieur. 16...g6. Il n'y avait pas raison de compliquer les choses avec 16...bxc3!? 17.xf6 g6 18.xe7 xe7 19.xd4, etc. Alireza Firouzja s'empare alors du record de la plus longue inspiration de la partie avec la bagatelle de 26 minutes pour jouer le sacrifice de qualité proposé par la machine 17.xe7!? xe7 18.xd4 Laissant à Ding Liren le choix du Cavalier à placer en d5.

Alireza Firouzja - Ding Liren, 18.xd4

Le Chinois se trompe avec 18...c7? au lieu de 18...ed5! 19.e4 e7 20.d3 avec forte pression blanche. La partie bascule maintenant clairement en faveur du Français grâce à deux thèmes : l'échec intermédiaire et la pièce non-défendue, que Ding Liren semble avoir ratés. 19.e4! Boum ! Les Blancs vont rester avec deux pièces mineures pour une Tour.

Le moment où Firouzja joue 19.e4! et la réaction de Ding Liren qui se rend compte de son erreur.

19...xc2 20.xf6+ g7 21.xc2

Alireza Firouzja - Ding Liren, 21.xc2

21...ac8 22.g4 g8 23.b3 bxa3 24.bxa3 c3 25.b4 Si la partie est techniquement gagnante, elle ne se gagnera toute seule pour autant. 25...xf3 26.gxf3 xf3?! Ding Liren blitze, à tort, et n'oppose pas la meilleure résistance.

Alireza Firouzja - Ding Liren, 26...xf3?!

27.e3! La Tour en f3 est à l'étroit. 27...h6?! Le Champion du Monde n'y croit plus. 28.d1 xf2 29.xh6+ xh6 30.xf2 d8 Avec seulement un pion pour la pièce, les Noirs sont perdus. 31.e2 d6 32.b3 f6 33.a4 c6 Ding Liren continue par inertie.

Alireza Firouzja - Ding Liren, 33...c6

34.c4 f5 35.b7+ f6 36.h7 Sur 36.b6! pour éliminer la Tour, Ding Liren pouvait abandonner. 36...g4 Ce sera donc le Cavalier qui va disparaître de l'échiquier. 37.xg4+ fxg4 38.d3 b6 39.a7 b2+ 40.e3 xh2 41.xa6 e5 42.a5+ f6 43.f4 1-0

Alireza Firouzja - Ding Liren, 43.f4 1-0

« Tu prends le chemin de ta grandeur : savoir que tu n’as plus de chemins derrière toi doit être ton meilleur courage ! » Friedrich Nietzsche (1844-1900) - Ainsi parlait Zarathoustra

Alireza Firouzja - Ding Liren

Résultats de la ronde 8 du Challengers

Vrolijk, Liam (2573)
½-½
½½
Beukema, Stefan (2428)
Début Réti - 52 coups
Korobov, Anton (2663)
0-1
01
Mendonca, Leon Luke (2608)
Française Tarrasch - 32 coups
Santos Latasa, Jaime (2615)
½-½
½½
Dronavalli, Harika (2500)
Espagnole 3...♘ge7 - 31 coups
Niemann, Hans Moke (2692)
½-½
½½
L'Ami, Erwin (2627)
Gambit Dame - 55 coups
Yilmaz, Mustafa (2665)
0-1
01
Dardha, Daniel (2602)
G.D. Accepté - 37 coups
Salem, A.R. Saleh (2630)
0-1
01
Maurizzi, Marc`Andria (2572)
Partie Catalane - 59 coups
Divya Deshmukh (2420)
1-0
10
Roebers, Eline (2381)
Française 4.♘ge2 - 30 coups
Marc'Andria Maurizzi interviewé par Fiona Steil-Antoni après sa victoire sur Salem,A.R. Saleh

Salem,A.R. Saleh 0-1 Marc'Andria Maurizzi

Salem,A.R. Saleh a joué une Catalane, 1.d4 d5 2.c4 e6 3.f3 f6 4.c3 c6 5.g3 Une ouverture que Marc'Andria Maurizzi affectionne aussi. 5...bd7 6.g2 b4 7.d3 0-0 8.0-0 b6 9.cxd5 cxd5 10.f4 xc3!? 11.xc3 a6 12.fe1 e7 13.c6 Une nouveauté, même s'il ne restait plus aucune partie de haut niveau depuis déjà quelques coups.

Salem,A.R. Saleh - Marc'Andria Maurizzi, 13.c6

13...fc8 A coûté 30 minutes. 14.a4 Force le Fou a revenir derrière sa phalange de pions. 14...b7 15.ec1 a5 Avec la simple mais ô combien pertinente idée de ramener le Fou sur la diagonale a6-f1. 16.b5!? Empêche 16...a6?? à cause de 17.xc8+ xc8 18.c6 1-0, alors Marc'Andria a joué avant. 16...xc1+ 17.xc1 a6. Et les Noirs sont très bien. Surtout qu'ils vont gagner un pion. 18.a4 xe2.

Salem,A.R. Saleh - Marc'Andria Maurizzi, 18...xe2

Bien entendu, les Blancs ont des compensations : colonne "ç", le fort Fou en f4, et la Dame qui presse l'aile-Dame. 19.e5 xe5 20.dxe5 d7 21.c7 d8!? 22.c2 a6 23.a7 c8 24.b3 c4 25.a4 d8 26.b3 e2 27.d2 h6 28.d4?! Accaparés par la partie de Firouzja, nous avons délaissé celle de l'autre Français pour y revenir juste au moment où Salem,A.R. Saleh commet cette imprécision.

Salem,A.R. Saleh - Marc'Andria Maurizzi, 28.d4?!

Marc'Andria Maurizzi, avec un pion de plus, joue le juste 28...c5! Un échange des Dames que les Blancs refusent par 29.h4? f8?! Joué en seulement 50 secondes : 29...f8 et 29...e8 étaient plus précis, mais les Noirs ont désormais un avantage. 30.d4 Proposition tacite de match nul. 30...c5!? Le mieux était revenir par 30...c5! et choisir ensuite entre 31...f8 et 31...e8. 31.f4 d7! 32.xd7 xd7 33.b4?! axb4 34.xb4 a8 35.a3 Sous la pression de la pendule, le jeu de Salem,A.R. Saleh, avec environ 7 minutes, s'effrite et l'avantage noir prend de l'ampleur. 35...a4 36.h3 d1+ La louve entre dans la bergerie. 37.h2

Salem,A.R. Saleh - Marc'Andria Maurizzi, 37.h2

37...f1! 38.f3 e2!? Marc'Andria Maurizzi n'a plus que trois minutes. 39.g2 c5!? 40.h4?! Selon la machine, d'autres coups n'étaient pas meilleurs. 40...d3 Les trois pièces noires montent à l'assaut de la citadelle du Roi blanc. Une décision responsable cependant, puisqu'elle coûte le pion b6, et ouvre donc la route au pion a3.

Salem,A.R. Saleh - Marc'Andria Maurizzi, 40...d3

Le contrôle du 40e coup atteint les joueurs récupèrent 50 minutes. 41.c3 La position noire semble gagnante, mais comme nous ne voulons pas porter la poisse à Marc'Andria, nous ne l'affirmerons pas 😎 41...xf2 42.d8+ h7 43.xb6 Maurizzi doit maintenant trouver le meilleur moyen de coordonner ses pièces pour prendre le Roi blanc à la gorge. 43...d3! Le plus précis selon l'oracle. 44.e3 c2! Les Noirs devraient gagner un second pion.

Salem,A.R. Saleh - Marc'Andria Maurizzi, 44...c2!

45.d2 h5! Fait le tour pour clouer le Fou g2 en e4. 46.a4 Salem,A.R. Saleh joue sa dernière carte. 46...g6 47.a5 xe5 Un deuxième fantassin est tombé, les Noirs ont deux pions centraux passés et liés, il reste à s'occuper du pion passé des Blancs en se remémorant la phrase de Aaron Nimzowitsch : « Le pion passé est un criminel si dangereux qu'il ne suffit pas de le placer sous surveillance policière mais qu'il est indispensable de « le mettre en prison » à l'aide d'un bloqueur. Sans cela, l'avancée du pion risque de devenir irrésistible. » 48.e1 c4! Et il n'y a pas de meilleur bloqueur qu'un fier destrier !

Salem,A.R. Saleh - Marc'Andria Maurizzi, 48...c4!

49.a7 e4 Le Fou en g2 est cloué, il reste donc 50.f2, mais 50...xa5! Le bloqueur exploite la surcharge de la Dame pour se métamorphoser en destructeur ! « Emballez, c'est pesé ! » 51.xf7 xg2 52.xg2 e4+ 53.g1 c4 54.a7 e5 Personne ne résiste au couple Dame et Cavalier. 55.b6 f3+ 56.g2 g5+ 57.h2 f5 58.g4 f3

Salem,A.R. Saleh - Marc'Andria Maurizzi, 58... f3

59.b1+ e4 0-1 Marc'Andria Maurizzi l'emporte sur Abdul Rahman Saleh Salem, engrange 18 points Elo et prend seul la tête du Challengers ! Jour de repos lundi 22 janvier.

Marc'Andria Maurizzi | Photo Lennart Ootes

Au moment de dépasser le point équinoxial du Tata Steel Chess 2024, nos deux Français sont très bien placés dans leur tournoi respectif ! Alireza Firouzja ne veut rien savoir de la phrase de Tigran Vartani Petrossian (1929-1984) : « Évitez l'euphorie : match nul après une défaite, match nul après une victoire. » et joue toujours avec la même ambition, qu'il gagne ou qu'il perde. Et voici donc notre peut-être futur grand styliste à seulement un demi-point d'Anish Giri. Si Firouzja porte généralement des vêtements de grandes marques, qu'il garde toutefois à l'esprit la phrase de Karl Lagerfeld (1933-2019) : « Aujourd’hui, tout le monde peut avoir l’air chic avec des vêtements bon marché. Vous pouvez être la chose la plus chic au monde avec un T-shirt et un jean. C'est à vous de voir. »

Alireza Firouzja affronte dans cette septième ronde le pusillanime Vidit Santosh Gujrathi, qui vient d'aligner rien de moins que six parties nulles, dont cinq en moins de 40 coups. Pas sûr que cette septième journée soit aussi tranquille pour l'Indien.

Anish Giri compte deux victoires avec les pièces noires ; Ju Wenjun et Alexander Donchenko, mais a laissé passer hier l'occasion de se détacher face à Parham Maghsoodloo. Aujourd'hui, le Néerlandais est opposé à Nodirbek Abdusattorov ; 5 nulles et 1 victoire en ayant cependant joué quatre fois avec les pièces noires.

À suivre aussi Rameshbabu Praggnanandhaa. Le jeune indien, avec les pièces blanches, pourrait forcer Jorden Van Foreest et ses trois défaites à boire le calice jusqu'à la lie.

Eline Roebers | Photo Lennart Ootes

Eline Roebers est née en 2006 à Amsterdam. Elle a remporté le championnat du monde des moins de 14 ans en 2020 disputé en ligne. Lors du championnat d'Europe d'échecs des nations de 2021, elle remporte la médaille de bronze individuelle au deuxième échiquier.

Dans le Challengers, Marc'Andria Maurizzi a les Blancs contre Mustafa Yilmaz. Un demi-point du Français serait déjà un bon résultat.

Erwin L'Ami, seul leader, sur ses terres, a l'avantage des pièces blanches contre l'Espagnol Jaime Santos Latasa, qui a eu du mal à digérer sa défaite contre Maurizzi dans la ronde 5, avec une nulle en seulement 22 coups avec les Blancs face à Daniel Dardha.

Le Belge, d'ailleurs, pourrait dans cette septième ronde anéantir les derniers espoirs de Hans Niemann de remporter ce Challengers.

Nous n'oublions pas Eline Roebers. Après quatre défaites consécutives, la Néerlandaise vient de l'emporter coup sur coup sur deux forts GMI à + de 2600 : Hans Niemann et Mustafa Yilmaz ! Emportée par son élan, euphorique, une victoire de Roebers (prononcez Roubeurs) sur Salem, A.R. Saleh est possible.

Maurice Druon (1918-2009) ne disait-il pas : « L'échec ou la réussite d'une vie ne se se jugent point à ce que l'on a obtenu, mais à ce que l'on a désiré. » La Volupté d'être (1954)

« Anish Giri est toujours le favori du Masters, mais de nombreux autres prétendants ont de bonnes chances. Dans le Challengers, Erwin L'Ami reste favori et Niemann est désormais à 3,6% de victoire contre 51% il y a deux jours. »
Chess by the Numbers https://twitter.com/ChessNumbers

Classements après la ronde 7

Pl.NatJoueursPts
1 Abdusattorov 4,5
2 Gukesh D 4,5
3 Giri, Anish 4,5
4 Vidit, Gujrathi 4,0
5 Praggnanandhaa 4,0
6 Firouzja 4,0
7 Ding, Liren 3,5
8 Nepomniachtchi 3,5
9 Wei, Yi 3,5
10 Warmerdam 3,5
11 Ju, Wenjun 3,0
12 Jorden V Foreest 2,5
13 Maghsoodloo 2,0
14 Donchenko 2,0
Pl.NatJoueursPts
1 Salem Saleh 5,0
2 L'Ami, Erwin 4,5
3 Korobov 4,5
4 Maurizzi 4,5
5 Jaime Latasa 4,0
6 Mendonca 4,0
7 Dardha 3,5
8 Niemann 3,5
9 Yilmaz 3,0
10 Vrolijk, Liam 3,0
11 Dronavalli 3,0
12 Divya 2,5
13 Roebers 2,0
14 Beukema, 2,0

Tournois Tata Steel en 13 rondes à la cadence de 100 minutes pour les 40 premiers coups, puis 50 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup.

Jours de repos du Masters et du Challengers : lundi 22 janvier et jeudi 25 janvier. Treizième et dernière ronde dimanche 28 janvier 2024. Toutes les parties débutent à 14 h 15, sauf la dernière à 12 h 15, avec le délai de 15 minutes.

Résultats de la ronde 7 du Masters

Vidit, Santosh Gujrathi (2742)
1-0
10
Firouzja, Alireza (2759)
Najdorf 6.h3 - 42 coups
Donchenko, Alexander (2643)
½-½
½½
Ju, Wenjun (2549)
Gambit Dame - 39 coups
Gukesh D (2725)
1-0
10
Warmerdam, Max (2625)
Schara-Henning - 66 coups
Praggnanandhaa, R. (2743)
½-½
½½
Van Foreest, Jorden (2682)
Semi-Slave - 33 coups
Maghsoodloo, Parham (2740)
½-½
½½
Nepomniachtchi, Ian (2769)
Défense Petrov - 56 coups
Abdusattorov, Nodirbek (2727)
1-0
10
Giri, Anish (2749)
Défense Petrov - 60 coups
Wei, Yi (2740)
½-½
½½
Ding, Liren (2780)
Quatre Cavaliers - 32 coups

Il n'y a pas eu vraiment de partie entre les deux joueurs chinois ; Wei Yi  et Ding Liren, sinon une récitation de 26 coups sur un début des quatre Cavaliers et une répétition de la position dès le 32e coups en à peine 15 minutes.

Vidit Gujrathi 1-0 Alireza Firouzja

Le choix de la défense Sicilienne par le Français confirmait que la journée ne serait pas un long fleuve tranquille pour l'Indien. 1.e4 c5 2.f3 d6 3.d4 cxd4 4.xd4 f6 5.c3 a6 6.h3 « Si les Noirs peuvent dépenser un tempo avec leur 5e coup (5...a6), pourquoi les Blancs ne pourraient-ils pas lutter dans ce but de la même façon (6.h3) sur l'aile opposée ? » Svetozar Gligoric (1923-2012). Ce coup porte le nom d'« attaque Adams » de l'Américain Weaver Adams (1901-1963) ou « attaque Kérès différée » ou « attaque Fischer ». Elle fut jouée occasionnellement par Bobby Fischer. 6...c6 7.e3 e5 8.b3 e6 9.f3 b4 10.0-0-0 c8 11.b1 c7 Après 21 minutes. 12.a3 Après 10 minutes.

Vidit Gujrathi - Alireza Firouzja, 12.a3

12...xc2 Ne soyez pas surpris, tout a déjà été joué. 13.xc2 c6 Avec l'idée 14...a4 et aussi une menace sur le pion e4. Il reste onze parties dans la base avec les trois résultats. 14.d2 Après 16 minutes, mais Alireza aussi prend du temps avant de poursuivre. Mais quelle réflexion ! Firouzja a plongé dans une zone hadale de 43 minutes pour 14...a4+? alors que toutes les parties restantes avaient continué par 14...d5. Après le coup du Français, Stockfisch 16 s'est réveillé en sursaut pour afficher un terrible +2.70 !

Vidit Gujrathi - Alireza Firouzja, 14...a4+?

15.d3! Sans peur et sans reproche, le Roi de Vidit Gujrathi sort à découvert. 15...xc3+ Une fuite en avant, mais la meilleur suite après avoir brûlé ses vaisseaux. 16.bxc3 d5 Pour une machine les choses sont sans doute simples, mais il faut quand-même noter que le Fou de cases blanches et la Tour en h1 des Blancs sont toujours sur leur case initiale. 17.e2! Le meilleur selon l'oracle, même si le f1 fait grise mine.

Vidit Gujrathi - Alireza Firouzja, 17.e2!

17...dxe4 18.g3 d7 et des pendules à 52 minutes contre 9 ! 19.e1 Retour sur sa case initiale pour laisser passer le Fou. 19...f5 A tempo ! 0 h 37 - 0 h 09. Les Noirs n'ont que deux pions pour la Tour. 20.e2 g6 Ne fonctionnait pas l'évident 20...f4?! à cause de 21.xf4! exf4 22.xf4 c5 23.e5+- Les Blancs n'ont plus qu'une qualité d'avance, mais la position noire est en ruine.

Vidit Gujrathi - Alireza Firouzja, 20...g6

21.h4 e7 joué avec à peine plus d'une minute. Sauf miracle, Alireza ne s'en sortira pas. 22.g5?! Premier coup de Vidit que la machine n'aime pas. La réponse fuse 22...f4! 23.xf4 exf4 24.xf4 Dans cette position il fallait jouer 24...d5! et le gain blanc n'est plus aussi aisé.

Vidit Gujrathi - Alireza Firouzja, 24.xf4

24...f8? N'est pas bon, mais Alireza n'a pratiquement plus de temps. 25.xe4 L'échange des Dames règle la question. Firouzja est perdant. 25...xe4 26.xe4 xa3 27.h5 f5 28.d4 e5 Il n'y a plus rien à faire.

Vidit Gujrathi - Alireza Firouzja, 28...e5

29.hxg6 xg6 30.h5 c6 31.d5 e7 32.xg6 hxg6 33.h7+ e6 34.dd7 b5 35.f3 c8 36.b7 b4 37.cxb4 xb4+ 38.e2 a5 39.hg7 e5 40.e3 c6. Le contrôle du temps est passé et les derniers espoirs d'Alireza aussi.

Vidit Gujrathi - Alireza Firouzja, 40...c6

41.f4 g4+ 42.d4 1-0

« Les échecs sont un sport. Un sport violent. Pour peu que les échecs soient quelque chose, ils sont un combat. » Marcel Duchamp (1887-1968)

Vidit Gujrathi - Alireza Firouzja, après 21...e7

Résultats de la ronde 7 du Challengers

Divya Deshmukh (2420)
1-0
10
Vrolijk, Liam (2573)
Partie Anglaise - 57 coups
Roebers, Eline (2381)
0-1
01
Salem, A.R. Saleh (2630)
Steinitz différée - 30 coups
Maurizzi, Marc`Andria (2572)
½-½
½½
Yilmaz, Mustafa (2665)
Partie Catalane - 74 coups
Dardha, Daniel (2602)
½-½
½½
Niemann, Hans Moke (2692)
Sicilienne Alapine - 39 coups
L'Ami, Erwin (2627)
0-1
01
Santos Latasa, Jaime (2615)
Partie anglaise - 52 coups
Dronavalli, Harika (2500)
½-½
½½
Korobov, Anton (2663)
G.D. Accepté - 30 coups
Mendonca, Leon Luke (2608)
1-0
10
Beukema, Stefan (2428)
Semi-Slave - 41 coups

Marc'Andria Maurizzi ½-½ Mustafa Yilmaz

La partie Catalane de Marc'Andria Maurizzi 1.d4 f6 2.c4 e6 3.f3 d5 4.g3 dxc4 5.g2 c5 6.a4+ bd7 7.c3 a6 est assez rapidement sortie des grandes lignes. 8.f4!? d5!? Mustafa Yilmaz place un nouveau coup après 11 minutes. 9.xd5 exd5 10.0-0-0!? Joué en seulement 26 secondes, le Français est dans sa préparation. Il vaudrait d'ailleurs, parce qu'une attaque noire à la baïonnette semble facile à mettre en place.

Marc'Andria Maurizzi - Mustafa Yilmaz, 10.0-0-0!?

10...e7!? a coûté 27 minutes au joueur turc. Plus logique semblait pourtant 10...b5, voire la suggestion de la machine, 10...c3. 11.dxc5 en 21 secondes. 11...0-0 12.xd5 xc5 13.xd8 xa4 14.xf8+ xf8 15.e5 Les Dames échangées, le Roi blanc ne risque plus de se faire mater et la position blanche est agréable, surtout que Marc'Andria continue de jouer a tempo.

Marc'Andria Maurizzi - Mustafa Yilmaz, 15.e5

15...g5 Après 15 minutes. 1 h 38 - 0 h 24 et une première réflexion des Blancs. 16.e3 Après 22 minutes. 16...c3!? 17.b3 c5?! Mieux était 17...f5! 18.d3! (si 18.bxa4?! a3+ 19.d1 c2+ 20.d2 b4+ 21.c1 a3+ 22.d2 b4+ ½-½) 18...b2 avec seulement un léger avantage blanc. Le temps entre en jeu avec 55 minutes pour Maurizzi et uniquement 8 minutes pour Yilmaz. 18.d3 e6?! L'échange des Cavaliers par 18...xd3 semblait plus logique. 19.d1 g7 L'avantage blanc devient évident.

Marc'Andria Maurizzi - Mustafa Yilmaz, 19...g7

20.c2 a5 21.xc3 Et un pion tombe dans la giberne du Français. 21...a6 22.a4 f6+ 23.d2 d4 24.xd4 xd4 25.e3 a7 26.c1 e6 27.c5 d6+ 28.e2 xc5 29.xc5 h6 30.xb7 xb3 31.xa5 Un second pion noir succombe.

Marc'Andria Maurizzi - Mustafa Yilmaz, 31.xa5

31...d1 32.a8 a1 33.a5 a2+ Marc'Andria Maurizzi a pris 11 minutes pour tout calculer avant de jouer la suite 34.d3 xf2 35.a6 xh2 36.c3! e6 37.d8 a2 38.d2 a1 39.b4 h3 40.f2 h5 Et le contrôle du temps est passé dans cette position complètement gagnante pour le Français.

Marc'Andria Maurizzi - Mustafa Yilmaz, 40...h5

41.c5 h4 42.gxh4 g4 43.b6 b1+ 44.c7 a1 45.b8 b1 46.h2 f1 47.a7 g3 Position gagnante peut-être, mais il ne faut pas se tromper. Ici, il n'y a qu'un seul coup pour l'emporter.

Marc'Andria Maurizzi - Mustafa Yilmaz, 47...g3

48.a8! Celui-là ! 48...g2 49.xg2+! xg2 50.a2?! Aïe ! L'informatique nous donne 50.a4! xb7 51.c7 f3 52.d4+ avec des idées bizarres. 50...xb7+ 51.c8 e4! Mustafa Yilmaz renaît de ses cendres. 52.a1+ Ça gagne ça ?

Marc'Andria Maurizzi - Mustafa Yilmaz, 52.a1+

52...f6 53.g1+ h7?! Le moins bon des coups de Roi selon la machine. 54.d8?! Les Blancs obtenaient à nouveau pour une position gagnante avec 54.g4! e7 et maintenant 55.d8!. 54...g7! Et voilà pourquoi. 55.f2 f5 Les Noirs vont construire une forteresse. 56.f4 g8+ 57.e7 g7+ 58.f6 g6+ 59.e5

Marc'Andria Maurizzi - Mustafa Yilmaz, 59.e5

59...g2 60.h5 g4 61.h2 g2 62.h4 g4 63.f6 g2 64.e6 g4 65.f7+ g7 66.e8 g8 67.d7+ g7 68.d4 g4 69.f7 g2 70.h6 g4 71.d6 g2 72.e7 g4 73.e8 xh6 74.h8+ g5 75.h2 h4 76.g3+ g4 77.d6 g2 78.f4+ ½-½

Nous l'avons déjà écrit, mais il est important de toujours le garder à l'esprit : « Une défense acharnée ne redresse pas forcément une situation compromise, mais elle a le mérite de créer sous les pas de l'adversaire toutes sortes d'embûches qui lui compliquent la tâche. La pratique démontre que le joueur qui se croyait déjà gagnant commet souvent l'erreur qui le frustre de sa victoire. Une seule devise pour l'attaqué : se battre jusqu'au bout de toutes ses forces ! » Paul Kérès dans Europe-Echecs N° 193.

Marc'Andria Maurizzi | Photo Lennart Ootes

Dans la cinquième ronde du Tata Steel, le 13...xd5? de Jaime Santos Latasa, qui a permis à Marc'Andria Maurizzi de placer le délicieux 15.xf7!!, ou encore le 34...b4? de Ian Nepomniachtchi, suivi du 35.xc6! de Gukesh, ont illustré la phrase de Xavier Tartakover (1887-1956) : « Les sacrifices démontrent seulement que quelqu'un a gaffé. »

Quant au 42...d5? de Hans Niemann, avec le 45.g4! d'Eline Roebers, c'est celle de Reuben Fine (1914-1993) : « Toutes les combinaisons sont basées sur une attaque double. »

La victoire de Ju Wenjun sur Alireza Firouzja est d'un tout autre acabit, et correspond à ce que David Bronstein (1924-2006) disait : « Perdre votre objectivité signifie presque toujours perdre la partie. » La Chinoise l'a reconnu lors de l'interview d'après-partie ; elle était venue pour faire nulle, ce qui correspond en effet à son choix de la variante d'échange contre « La partie du Pion du Roi un pas ». Face à elle, le Français a poussé plus que de raison et l'a payé au prix fort.

La sixième ronde nous offre une rencontre entre le tamerlan leader Anish Giri avec 4 points (3 victoires et 2 nulles) et la lanterne rouge, Parham Maghsoodloo avec 1 point (3 défaites et 2 nulles), dont la figure omineuse semble porter malheur.

Évidemment, il faudra suivre l'affrontement entre Ian Nepomniachtchi, double vainqueur du tournoi des Candidats (2020 et 2022), et Rameshbabu Praggnanandhaa, vainqueur du Champion du Monde Ding Liren dans la ronde 4.

Dans le Challengers, nous accorderons une attention toute particulière au choc entre l'Américain Hans Niemann et le Français Marc'Andria Maurizzi. Une victoire du Champion du Monde Junior, malgré les pièces noires, le repropulserait tout en haut du classement.

Ju Wenjun a donné un peu de répit à Anish Giri en tête du classement du Masters, qui se rapproche du statut de favori. Chess by the Numbers https://twitter.com/ChessNumbers
Eline Roebers a complètement bouleversé le classement du Challengers et la partie L'Ami vs Korobov est cruciale.

Tournois Tata Steel en 13 rondes à la cadence de 100 minutes pour les 40 premiers coups, puis 50 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup.

Jours de repos du Masters et du Challengers : lundi 22 janvier et jeudi 25 janvier. Treizième et dernière ronde dimanche 28 janvier 2024. Toutes les parties débutent à 14 h 15, sauf la dernière à 12 h 15, avec le délai de 15 minutes.

Classements après la ronde 6

Pl.NatJoueursPts
1 Giri, Anish 4,5
2 Firouzja 4,0
3 Praggnanandhaa 3,5
4 Abdusattorov 3,5
5 Gukesh D 3,5
6 Warmerdam 3,5
7 Vidit Gujrathi 3,0
8 Nepomniachtchi 3,0
9 Ding, Liren 3,0,
10 Wei, Yi 3,0
11 Ju, Wenjun 2,5
12 Jorden V Foreest 2,0
13 Maghsoodloo 1,5
14 Donchenko 1,5
Pl.NatJoueursPts
1 L'Ami, Erwin 4,5
2 Salem Saleh 4,0
3 Korobov 4,0
4 Maurizzi 4,0
5 Dardha 3,0
6 Vrolijk, Liam 3,0
7 Mendonca 3,0
8 Jaime Latasa 3,0
9 Niemann 3,0
10 Dronavalli 2,5
11 Yilmaz 2,5
12 Roebers Eline 2,0
13 Beukema 2,0
14 Divya 1,5

Résultats de la ronde 6 du Masters

Firouzja, Alireza (2759)
1-0
10
Wei, Yi (2740)
G.D. Accepté - 46 coups
Ding, Liren (2780)
½-½
½½
Abdusattorov, Nodirbek (2727)
G.D. Accepté - 30 coups
Giri, Anish (2749)
½-½
½½
Maghsoodloo, Parham (2740)
Début Réti - 63 coups
Nepomniachtchi, Ian (2769)
½-½
½½
Praggnanandhaa, R. (2743)
Partie Anglaise - 44 coups
Van Foreest, Jorden (2682)
0-1
01
Gukesh D (2725)
Partie Écossaise - 45 coups
Warmerdam, Max (2625)
1-0
10
Donchenko, Alexander (2643)
Est-Indienne - 42 coups
Ju, Wenjun (2549)
½-½
½½
Vidit, Santosh Gujrathi (2742)
Ouest-Indienne - 27 coups

Alireza Firouzja 1-0 Wei Yi

Balade entre les lignes dans la partie Alireza Firouzja vs Wei Yi. 1.d4 f6 2.c4 e6 3.f3 d5 4.c3 c5 La semi-Tarrasch. 5.e3!? Au lieu de 5.cxd5 cxd4 6.xd4 exd5, etc. 5...dxc4 Transposition dans un gambit de la Dame accepté. 6.xc4 a6 7.d3!? Rare, au lieu d'un classique 7.0-0 b5 8.e2 b7 9.dxc5 xd1 10.xd1 xc5, etc. ½-½ (15) Vidit,S (2712)-Wei,Y (2722) Dubai rapide 2023. 7...bd7 8.e2!? Et une première longue réflexion du Chinois ; 16 minutes pour 8...b5 et retrouver un grand nombre de parties dans la base.

Alireza Firouzja - Wei Yi, 8...b5

9.0-0 b7 10.d1 d6 a coûté 16 nouvelles minutes. 11.dxc5 xc5 12.h3 0-0 13.e4 c7 14.e3 Les joueurs suivent une partie ½-½ (30) Aronian,L (2723)-Gukesh,D (2720) Chennai 2023.

Alireza Firouzja - Wei Yi, 14.e3

14...ac8 15.ac1 xe3 16.xe3 b6 17.d4!? Abandonne la partie Aronian-Gukesh,D, dans laquelle les Blancs avaient échangé les Dames en b6. Ici, Alireza préfère conserver les pièces. 17...e5 18.e2 fd8 19.f3. Finalement, les Noirs ont une bonne position de défense Sicilienne !? 19...h5!? Après 10 minutes et des pendules à 0 h 56 et 0 h 30.

Alireza Firouzja - Wei Yi, 19...h5!?

20.f2!? Firouzja ne se contente pas d'une position insipide avec 20.f5 xe3+ 21.xe3 et c'est l'ennui. 20...h4 21.b3 xe3 22.xe3 « Le Roi est une pièce forte. Utilisez-le ! » Reuben Fine. 22...g5!? Stockfish fait la moue. 23.xd8+ xd8 24.c5 c8 25.a4! En quelques coups, sans la moindre tactique, les Blancs ont pris un avantage !

Alireza Firouzja - Wei Yi, 25.a4!

25...fd7 avec 50 minutes pour Alireza et seulement 14 pour Wei Yi. 26.xd7 On attendait plutôt 26.d1. 26...xd7 27.axb5 axb5 28.xb5 et les Blancs ont grignoté un pion. 28...g6?! Avec seulement 9 minutes. La machine finassait avec 28...b8 29.c5 g6, qui fixait le Cavalier en blanc en b5 à cause du pion b2 derrière. À noter la force de la sortie du Roi blanc avec 20.f2!? et 22.xe3, désormais si bien placé dans la finale.

Alireza Firouzja - Wei Yi, 28...g6?!

29.d1 f8 30.b4 Le « Candidat » se met en route. 30...e7 31.c3 c8 avec moins de 4 minutes au compteur. 32.d2 Le monarque va accompagner son fantassin. 32...e5 Avec aussi peu de temps, Wei Yi n'a plus assez de réserve pour trouver les meilleurs coups défensifs. 33.b5 Surtout que les coups blancs semblent facile à jouer. 33...d6?! Accélère la défaite.

Alireza Firouzja - Wei Yi, 33...d6?!

34.c2+ c7 35.b3 C'est terminé pour le Chinois. 35...b8 36.b4 Une marche triomphale. 37.a4! c6+ 38.c5 e5 Malgré une évaluation aux alentours de +3.00, le chemin vers la victoire exige la plus grande précision de la part des Blancs. 39.c1 d8 40.b4 b7 et le contrôle du 40e coup est atteint ici.

Alireza Firouzja - Wei Yi, 40...b7

41.c5! Pour créer une seconde faiblesse, cette fois en e6, après 41...f6. 41...g6 aurait coûté le pion g5. 42.c2 d6 43.a5 f5 44.c5+ a7 45.a6 d7. Alireza Firouzja a pris son temps avant de porter l'estocade par 46.exf5 1-0