La Richter-Rauzer

L'attaque Richter-Rauzer à l'assaut de la Sicilienne classique : la ligne classique de la Sicilienne, 1.e4 c5 2.Cf3 d6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 Cc6, n'est guère populaire de nos jours. Si Kurt Richter a lié 6.Fg5 à un sacrifice de pion (6...e6 7.Cxc6 bxc6 8.e5) qui s'est avéré peu dangereux pour les Noirs, Vsevolod Rauzer a quant à lui associé 6.Fg5 à des buts positionnels : pression sur d6 après Dd2 et grand roque, qui mettent à mal la position noire comme dans cette partie.

Cet article est accessible aux abonnés au service Leçons par thème. Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous pour bénéficier de tous vos services

Pas encore abonné ? Découvrez la rubrique gratuitement !