Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Les «notes» et «débrief théorique» R10-R12

Le GMI Igor-Alexandre Nataf, en partenariat avec Europe-Echecs, vous offre la rubrique commentée «les notes des joueurs» et le «débrief théorique» en vidéo des rondes 10, 11 et 12 du tournoi des candidats.

Le classement après la ronde 12

Pl. Joueurs Elo Nat Score 1 2 3 4 5 6 7 8 Perf. +/-
1 Karjakin, Sergey 2763
7.0/12 XX =1 0= =. == =1 1. 01 2846 +15
2 Caruana, Fabiano 2784
7.0/12 =0 XX == == =. 1= 1= 1. 2843 +10
3 Mamedyarov, Shakhriyar 2809
6.5/12 1= == XX =0 =. 1. == == 2811 +0
4 Ding, Liren 2769
6.5/12 =. == =1 XX == =. == == 2818 +8
5 Grischuk, Alexander 2767
6.5/12 == =. =. == XX 01 1= == 2815 +8
6 Kramnik, Vladimir 2800
5.5/12 =0 0= 0. =. 10 XX == 11 2753 -8
7 So, Wesley 2799
5.0/12 0. 0= == == 0= == XX 1. 2727 -12
8 Aronian, Levon 2794
4.0/12 10 0. == == == 00 0. XX 2658 -22
Le «débrief théorique» en vidéo de la ronde 12 du Tournoi des Candidats 2018
Abonnez-vous à la Chaîne YouTube du grand-maître Igor-Alexandre Nataf

Note de Grischuk (Ronde 12) : 7/10

Grischuk - Aronian ½-½

Une bonne partie de la part du Russe mais ça ne fut pas suffisant et son adversaire n’était visiblement coopératif ! En tout cas j’ai bien aimé son idée 9.Fd2 dans l’ouverture qui prouve plus largement le sérieux de sa préparation pour ce tournoi. Malgré la bonne défense d’Aronian, il a quand-même eu une occasion de saisir un bel avantage (23.c5!) mais il ne l’a pas saisi. Après ça, plus grand-chose malgré la finale qui dura longtemps. Même s’il n’arrive pas à décoller, il profite néanmoins du chamboulement qui s’est produit dans le haut du tableau et se retrouve malgré lui à un demi-points des leaders…

Alexander Grischuk

Note de Aronian (Ronde 12) : 7/10

Levon Aronian

Grischuk - Aronian ½-½

Le plus important pour lui était d’arrêter l’hémorragie. Surtout qu’il n’aura pas de ronde facile, tous ses adversaires étant obnubilés par la qualification. Je trouve qu’il a bien réagi à la nouvelle conception de Grischuk avec son ...Rh8 et ...Cd7, et qu’il a plutôt bien résolu ses problèmes d’ouverture même si je préfère quand-même la position des blancs dans ce qu’il a fait... Mais j’ai apprécié son sens pratique. Dans les « moins », il a joué imprécis à 2 ou 3 reprises, ce qui aurait pu lui coûter cher, mais heureusement pour lui, son adversaire n’en a pas profité. Il a tenu la finale sans trop de difficulté.


Note de Karjakin (Ronde 12) : 10/10

Karjakin - Caruana 1-0 Incroyable !

Il l’a fait ! Il a détrôné le leader intouchable… alors qu’il a lui-même vogué près des abysses durant la majeure partie du tournoi ! En tout cas, une partie très clean de sa part . Il a choisi une ligne très compliquée stratégiquement contre la défense Petroff de son adversaire, évitant ainsi les longs débats théoriques et privilégiant la compréhension de la position. Et à ce petit jeu-là il surclassa complètement son adversaire. On a eu le droit à un festival avec sacrifice de qualité, manœuvres positionnelles, attaque contre un roi affaibli, et bien entendu un finish très propre, bien dans le style du Russe. Franchement, bravo !

Sergey Karjakin

Il nous montre encore une fois qu’il a des nerfs d’acier dans les moments importants ainsi qu’une volonté à toute épreuve. C’est d’autant plus remarquable qu’après un début de tournoi horrible, personne n’aurait misé un centime sur lui. C’est donc un résultat parfait au bon moment, qui le place en pole position. Maintenant il reste deux rondes et rien n’est joué. À lui de montrer ce qu’il a dans le coffre ! Il mérite la note maximum !

Note de Caruana (Ronde 12) : 5/10

Fabiano Caruana

Karjakin - Caruana 1-0

Une ronde horrible pour l’américain et qui remet tout en question. Après avoir solidement dominé le tournoi et montré trois classes au-dessus, le voilà qui faiblit au pire moment et en plus contre un concurrent direct… Je suis très critique quant à son choix d’ouverture. Je pense qu’il a été trop prévisible, à la limite du naïf, et que pour une ronde aussi importante il aurait dû fuir le débat théorique à tout prix. Regardez Kramnik avec sa Petroff dans son match contre Shirov, il a perdu à cause de ça, ou bien ici avec sa semi-Tarrasch, ça a marché 1 fois puis que des bulles !


La partie en elle-même fut une torture positionnelle et il n’a pas réellement pu s’exprimer. Il aurait sans doute être plus précis mais c’est tout. Le reste fut de la défense passive jusqu’au bout. Une partie à vite oublier et si j’ai un conseil à lui donner le voici : « Fabiano, si tu m’entends, contre Grischuk à la dernière ronde, mets ta Petroff de côté et sois plus pratique ! On n’est pas dans un débat théorique, c’est la qualification qui est en jeu ! »

Note de Kramnik (Ronde 12) : 6,5/10

Kramnik - So ½-½

Encore une partie incroyable de la part de l’ancien Champion du monde. Une chose est sûre, même si son score n’est pas au rendez-vous, il nous régale chaque jour. Sa préparation fut excellente et il prit un bel avantage au sortir de l’ouverture. Alors que tout le monde pensait qu’il allait nous faire un prix de beauté après son magnifique sacrifice de pièce, il baissa soudainement de régime et se mis à jouer quelques coups imprécis, en particulier son 20.Fxa6 qui se sépare de son fou d’attaque.

Vladimir Kramnik

Son adversaire s’accrocha bec et ongles et lui posa pas mal de problèmes pratiques, qu’il ne parvint pas à résoudre. A la fin, il rata 34…Fc2! de la part de son adversaire alors qu’il pensait même être gagnant. Bref, trop d’imprécisions qui le privèrent de la victoire, c’est dommage.

Note de So (Ronde 12) : 6/10

Wesley So

Kramnik - So ½-½

Ce qui est bien avec Wesley So c’est que pour se préparer contre lui il suffit de regarder ses parties de 3 minutes jouées sur Internet ! Ben oui, contre Giri en blitz en 2017, il a joué la même ligne que dans la partie ! Sympa l’info pour son adversaire ! Du coup, Kramnik arriva avec une très forte nouveauté et même s’il a plutôt bien réagi, sa position se dégrada assez vite et son imprécision (14…Rf7!?) aurait dû lui coûter la partie. Par contre il joua bien la seconde phase de la partie, celle où il défendit avec le déséquilibre matériel et dans l’ensemble il mérite plutôt son demi-point.


Note de Mamedyarov (Ronde 12) : 4/10

Mamedyarov - Ding Liren 0-1

Et voilà ce qui arrive quand on joue trop facile tout le tournoi et qu’on a trop de rondes de repos… Ça lui pendait au nez : tous ses adversaires sont en mode « mort de faim » et lui il se ballade, fait plein de nulles sans forcer… du coup il a pour moi un peu perdu le « goût de l’effort » et son jeu flamboyant qui le caractérise tant. Il a dû penser lors de sa préparation qu’avec un cavalier en c5 il pourrait presser sans risque, mais ce fut sans compter sur le côté accrocheur de son adversaire qui après avoir réussi à échanger une paire de tour, égalisa sans mal.

Shakhriyar Mamedyarov

Les problèmes arrivèrent graduellement pour l’Azéri, qui avec son roi dans les courants d’air ne put contrôler l’avancée des pions noirs de manière satisfaisante et tenta un « all in » douteux qui ne fonctionna pas. Une perte catastrophique pour l’Azéri, qui en plus arrive au plus mauvais moment. Il va falloir un sérieux coup de cravache dans les 2 dernières rondes pour recoller au haut du tableau. Il l’a prouvé plusieurs fois, il en est capable, mais au vu de son manque de combativité tout au long du tournoi, va-t-il être en mesure de réagir en si peu de temps ? Personnellement j’ai des doutes… on verra.

Note de Ding Liren (Ronde 12) : 9/10

Ding Liren

Mamedyarov - Ding Liren 0-1

Eh ben on peut dire que Ding Liren il fait tout à l’envers !! Alors qu’on croyait qu’il allait ramener son premier point la veille, quand il était à +15 contre Grischuk, c’est finalement aujourd’hui alors que personne n’attendait qu’il batte le numéro 2 mondial, et avec les noirs s’il vous plaît ! Il décida de répéter la semi-Tarrasch de Kramnik, ce qui est plutôt culotté car Mamedyarov était le premier à avoir infligé une défaite à ce même Kramnik sur cette ligne un peu plus tôt dans le tournoi.


En tout cas l’ouverture se passa plutôt bien pour le Chinois qui se serait bien satisfait du partage du point comme il l’a dit plus tard à la conférence de presse. Mais son adversaire fut maladroit dans le milieu de jeu et la position du Chinois se décanta petit à petit, jusqu’à devenir supérieure. La conclusion ne fut qu’une formalité. Je suis content pour lui qu’il parvienne à marquer enfin un point car il a vraiment beaucoup tenté dans ce tournoi, il me semblait en forme et il y avait une forme d’injustice qu’il ne parvienne pas à concrétiser ses positions en victoire. En tout cas cette partie relance tout son tournoi et avec la victoire de Karjakin sur Caruana, tout a changé et pas moins de 5 joueurs vont se battre pour la victoire finale.

 
Les parties de la ronde 12

Igor-Alexandre Nataf (GMI)

Igor-Alexandre Nataf, né le 2 mai 1978 à Paris, est Grand maître international depuis 1998 - son meilleur classement fut 2596 en avril 2007 - il a également le titre de maître international du jeu d'échecs par correspondance depuis 2010.

Plusieurs fois champion de France en catégorie jeune, vice-champion d’Europe des moins de 14 ans, derrière Péter Lékó, en 1992, il participe aux championnats du monde des moins de 16 ans en 1993, et plus tard, aux championnats du monde des moins de 20 ans. En 1998, il figure dans le top vingt mondial juniors.

Vainqueur des tournois internationaux de Montecatini Terme et Andorre, il obtient ses trois normes de grand maître entre juillet et novembre 1997, à dix neuf ans. En 2001, à New Delhi, il se qualifie pour la coupe du monde où il élimine successivement deux très forts grands maîtres, Emil Sutovsky et Nigel Short (vice-champion du monde en 1993). Il atteint ainsi les huitièmes de finale. Il se qualifie une deuxième fois via Internet à cette Coupe du monde et élimine cette fois le fort grand maître moldave Viktor Bologan.

Igor-Alexandre Nataf

En 1999, sa victoire avec les Noirs sur le grand maître anglais John Nunn est désignée par un collège de grands maîtres « meilleure partie » de l’Informateur d'échecs (ouvrage de référence dans le monde des échecs) numéro 76. C’est le seul joueur français à ce jour à avoir obtenu cette distinction. Source https://fr.wikipedia.org/wiki/Igor-Alexandre_Nataf

Abonnez-vous à la Chaîne YouTube du grand-maître Igor-Alexandre Nataf et encouragez-le en cliquant sur le pouce levé !

Le «débrief théorique» en vidéo de la ronde 11 du Tournoi des Candidats 2018
Abonnez-vous à la Chaîne YouTube du grand-maître Igor-Alexandre Nataf

Le classement après la ronde 11

Pl. Joueurs Elo Nat Score 1 2 3 4 5 6 7 8 Perf. +/-
1 Caruana, Fabiano 2784
7.0/11 XX == =. =. == 1= 1= 1. 2890 +16
2 Mamedyarov, Shakhriyar 2809
6.5/11 == XX 1= =. =. 1. == == 2848 +6
3 Karjakin, Sergey 2763
6.0/11 =. 0= XX == =. =1 1. 01 2826 +9
4 Grischuk, Alexander 2767
6.0/11 =. =. == XX == 01 1= =. 2822 +8
5 Ding, Liren 2769
5.5/11 == =. =. == XX =. == == 2787 +3
6 Kramnik, Vladimir 2800
5.0/11 0= 0. =0 10 =. XX =. 11 2745 -8
7 So, Wesley 2799
4.5/11 0= == 0. 0= == =. XX 1. 2718 -12
8 Aronian, Levon 2794
3.5/11 0. == 10 =. == 00 0. XX 2651 -21

Note de Ding Liren (Ronde 11) : 2/10

Ding Liren - Grischuk ½-½

Incroyable de ne pas avoir gagné cette partie ! Quand on est à +15 pendant 10 coups, que l’adversaire est en zeitnot et que tout gagne, c’est inadmissible de ne pas convertir. La longue finale qui s’ensuivit ne changea rien : c’était trop tard, le gain lui avait échappé. Il va en avoir des regrets Ding Liren… Une occasion pareille ne se représentera pas de sitôt.

Ding Liren

Note de Grischuk (Ronde 11) : 3/10

Alexander Grischuk

Ding Liren - Grischuk ½-½

Un coup de bol intégral ! Franchement, avec un zeitnot et une position pareille c’était pratiquement du domaine de l’impossible de sauver cette partie, mais il s’est accroché et l’a fait ; avec une énorme dose de chance il faut l’avouer. Je lui mets quelques points pour avoir tenu la finale qui était difficile et s’être accroché, mais franchement il est passé à côté de la correctionnelle. Ce sauvetage inespéré préserve toutes ses chances de qualification, mais il va devoir absolument battre l’un des deux hommes de tête Caruana ou Mamedyarov.


Note de So (Ronde 11) : 4/10

So - Mamedyarov ½-½

Pas grand-chose dans cette partie de la part de l’Américain : une préparation intéressante avec son 12.Ce5, mais après… plus rien ! Son imprécision 13.Fe3?! provoqua des échanges massifs et le pion de plus qu’il obtint en finale de Fous de couleur opposée ne changea en rien la donne. Une partie terne et sans intérêt. Il l’a dit lui-même, son nouvel objectif est d’essayer de finir le tournoi avec 50% des points.

Wesley So

Note de Mamedyarov (Ronde 11) : 6/10

Shakhriyar Mamedyarov

So - Mamedyarov ½-½

La praticité jusqu’au bout pour le joueur Azéri ! Il emprunta la nouvelle idée de Karjakin dans la catalane (...dxc4 puis ...c7-c6) car il l’avait travaillé la veille avec les blancs… Il se fit néanmoins surprendre par une nouvelle petite idée de Wesley So et ne réagit pas au mieux. Toutefois, son adversaire ne joua pas la suite critique et à partir de là tout s’échangea et le point fut partagé. Encore une partie « facile » pour Mamed… qui donne l’impression de ne jamais faire d’effort… c’est troublant.


C’est un peu comme s’il attendait son moment et que pour l’instant sa stratégie est de laisser les autres s’étriper entre eux avant de cibler tel ou tel joueur au moment opportun. Curieuse stratégie… je ne suis pas fan mais j’attends de voir.

Note de Caruana (Ronde 11) : 7/10

Caruana - Kramnik ½-½

On va dire qu’aujourd’hui c’est « moyen plus » pour le leader. Il s’est fait surprendre très tôt par une conception douteuse et il n’a pas réagi au mieux, mais au plus solide. On ne peut d’ailleurs pas trop lui en vouloir de ne pas avoir trouvé 11.Cc7 sur l’échiquier (coup recommandé par Kramnik à la conférence de presse), et après il ne trouva pas trop quoi faire dans la finale.

Fabiano Caruana

C’est une belle occasion de prendre le large qui s’envole et autant vous dire tout de suite, ses dernières rondes vont être explosives car il a deux fois les noirs contre non pas 1, mais 2 poursuivants directs ; Karjakin (et oui il est revenu) et Grischuk à la dernière ronde.

Note de Kramnik (Ronde 11) : 8,5/10

Vladimir Kramnik

Caruana - Kramnik ½-½

Sa victoire d’hier la visiblement reboosté et il se permit même une extravagance dans l’ouverture (5…c5!?) qui fonctionna à merveille. Je suis content qu’il ait arrêté sa semi-Tarrasch qui lui a procuré tant de bulles ! La partie en elle-même fut une solide prestation de sa part. J’ai eu un peu de mal avec son plan à base de 14…Tc8 et ...b6 qui affaiblissait la case c6, mais il fut consistant avec son développement du cavalier en h6. La finale fut propre elle aussi, du coup sa note est méritée.


Note de Aronian (Ronde 11) : 3/10

Aronian - Karjakin 0-1

Pauvre Aronian qui boit la calice jusqu’à la lie… Il est tombé sur un Karjakin surmotivé et il n’a rien pu faire. Il n’y est plus. Pourtant, sa préparation était plutôt bonne et il n’a fallu qu’une imprécision (15.Tac1?!) pour que son adversaire puisse résoudre tous ses problèmes d’ouvertures et avoir un peu plus d’ambition. Il a manqué de lucidité dans cette partie. Avec sa forme et une fois que Karjakin avait égalisé il aurait dû forcer la nulle, tant pis pour le public.

Levon Aronian

Au lieu de ça, il a joué entre deux eaux et ça lui a coûté cher car il a raté pas mal d’occasions de tenir la position… et puis ce fut trop tard. Vivement que le tournoi se finisse pour lui, à présent lanterne rouge avec -4, à deux points de Wesley So

Note de Karjakin (Ronde 11) : 10/10

Sergey Karjakin

Aronian - Karjakin 0-1

Du grand Karjakin aujourd’hui ! Franchement, bravo à lui. En plus c’est pile au bon moment, à 4 rondes de la fin ! Tout y est dans cette partie : sa belle préparation (avec son c6/b5 dans la Catalane notamment) qui fonctionne une nouvelle fois, une égalisation graduelle, puis il refuse même la nulle en jouant 28…Tc8, ce qui a payé ! Sa technique en finale fut comme à l’accoutumée impériale. Vraiment bravo et je vous l’avais annoncé, avec Karjakin il faut faire attention à la remontada !


Personne ne le voyait revenir avec ses -2, relisez mes notes, vous verrez. En tout cas, maintenant ses chances ne sont pas inférieures à celles de Grischuk et s’il parvient à battre Caruana aujourd’hui il prendra alors les rênes du tournoi.

Le classement après la ronde 10

Pl. Joueurs Elo Nat Score 1 2 3 4 5 6 7 8 Perf. +/-
1 Caruana, Fabiano 2784
6.5/10 XX == =. == =. 1. 1= 1. 2897 +16
2 Mamedyarov, Shakhriyar 2809
6.0/10 == XX =. =. 1= 1. =. == 2853 +6
3 Grischuk, Alexander 2767
5.5/10 =. =. XX =. == 01 1= =. 2824 +8
4 Ding, Liren 2769
5.0/10 == =. =. XX =. =. == == 2789 +3
5 Karjakin, Sergey 2763
5.0/10 =. 0= == =. XX =1 1. 0. 2789 +4
6 Kramnik, Vladimir 2800
4.5/10 0. 0. 10 =. =0 XX =. 11 2744 -8
7 So, Wesley 2799
4.0/10 0= =. 0= == 0. =. XX 1. 2708 -13
8 Aronian, Levon 2794
3.5/10 0. == =. == 1. 00 0. XX 2676 -16
Le «débrief théorique» en vidéo de la ronde 10 du Tournoi des Candidats 2018
Abonnez-vous à la Chaîne YouTube du grand-maître Igor-Alexandre Nataf

Note de Grischuk (Ronde 10) : 6/10

Grischuk - Karjakin ½ -½

Et un de plus avec les blancs à se faire neutraliser par Karjakin ! Pourtant, ça avait l’air bien parti avec sa nouveauté Dc2/Tc1, mais il a visiblement raté la conception noire à base de 10…Ce4 et 11…a5. J’ai quand même l’impression qu’il n’a pas joué au mieux dans cette phase du jeu et qu’il aurait pu être plus précis. En tout cas, c’est une autre cartouche de gâchée pour lui, et il va vite falloir qu’il gagne une autre partie pour recoller au groupe de tête.

Alexander Grischuk

Note de Karjakin (Ronde 10) : 9/10

Sergey Karjakin

Grischuk - Karjakin ½ -½

Au début du tournoi je croyais que la serrure ça serait Kramnik, et qu’il tenterait de faire 7 nulles sans jouer avec les noirs ! Visiblement je me suis trompé dans le casting, et c’est Karjakin qui a préféré endosser ce rôle. En tout cas je n’ai rien à dire sur sa partie d’aujourd’hui : il a complètement éteint les velléités de son adversaire, que ça soit dans l’ouverture ou dans le milieu de jeu. Du solide. J’ai cependant un reproche à lui faire : c’est super de faire nulle avec les noirs (et facilement), mais mon ami il ne te reste que 5 rondes… ça serait peut-être bien d’enclencher la seconde, non ?


Note de Mamedyarov (Ronde 10) : 8/10

Mamedyarov - Caruana ½ -½

La partie que tout le monde attendait a eu lieu… et elle fut hyper bizarre ! J’ai l’impression que Mamedyarov connaissait la ligne assez loin même s’il prit un peu de temps pour tout retrouver. Son attitude fut bonne tout au long de la partie et il chercha vraiment des chances d’animer la partie mais son adversaire fut à la hauteur et ne lui laissa rien. La phase entre le 8e et 10e coup fut un bordel sans nom avec des pions faibles partout et pour les deux camps, tout ça pour finalement transposer dans une finale complexe équilibrée dynamiquement, que les deux protagonistes continuèrent durant des heures.

Shakhriyar Mamedyarov

C’est dommage que Shakhriyar n’ait pas été plus ambitieux dans les parties précédentes et se soit contenté de cibler de temps en temps tel ou tel adversaire. Il va sûrement falloir produire un peu plus d’effort de sa part lors des 4 dernières rondes sous peine de voir la qualification lui passer sous le nez….

Note de Caruana (Ronde 10) : 9/10

Fabiano Caruana

Mamedyarov - Caruana ½ -½

Super Faby !! Il vient de jouer aujourd’hui sa partie (sans doute !) la plus importante du tournoi, contre son poursuivant direct, et contre qui il a en plus un bien mauvais score. Mais il a maîtrisé son sujet de bout en bout et a tenu bon ! Sa préparation fut excellente, et j’adore vraiment sa philosophie d’ouverture qui consiste à surprendre ses adversaires à chaque partie. Comme à son habitude, il fut très précis dans le milieu de jeu et la finale, et il n’a pratiquement rien à se reprocher sauf peut être de ne pas avoir essayé 13...h4.


Espérons pour lui qu’il ne s’essouffle pas et parvienne à garder cette cadence infernale, car n’oublions pas qu’il affrontera Alexander Grischuk lors de la dernière ronde… un énorme finish en perspective !

Note de Kramnik (Ronde 10) : 8,5/10

Kramnik - Aronian 1-0

Il est enfin récompensé pour sa pugnacité ! Bon d’accord, il a été un peu chanceux à la fin car ça aurait dû faire nulle, mais après une telle série noire, seul le point compte et ça va lui mettre un peu de baume au cœur. La partie en elle-même fut très intéressante : le rythme fut très lent au début mais lorsque les choses accélèrent, les complications furent tout de suite extrêmement compliquées. Personnellement, j’ai bien aimé sa combativité et sa faculté à compliquer une position à l’apparence pourtant bien terne.

Vladimir Kramnik

J’ai moins aimé son ouverture et sa préparation : je pense qu’il n’a rien obtenu et qu’il était légèrement moins bien au sortir de l’ouverture. Une chose est sûre, c’est de loin le joueur le plus agréable à suivre dans ce tournoi ! Alors oui, il y a des jours où il est à côté de la plaque et fait n’importe quoi, mais quand il joue bien c’est vraiment très sympa !

Note de Aronian (Ronde 10) : 6.5/10

Levon Aronian

Kramnik - Aronian 1-0

Quel cauchemar pour l’Arménien. Lui qui partait favori en début du tournoi et dont on attendait tant… c’est vraiment la grosse désillusion. Pourtant je ne peux pas dire qu’il a mal joué aujourd’hui : bien au contraire il neutralisa complètement la préparation de son adversaire et réalisa quelques manœuvres qui valent le détour (Cc6-b8-f6 par exemple). C’est même lui qui décida de compliquer la position pour démarrer les hostilités… mais bon quand ça veut pas, ça veut pas.


De mémoire, je ne l’ai jamais vu en zeitnot, mais c’est celui-ci qui eut finalement raison de lui hier, et qui provoqua l’énorme gaffe finale (36…Dc7??). Une partie et un tournoi à rapidement oublier. Il doit quand même être dégoûté, car il a souvent battu tous les joueurs présents au candidats et là c’est devenu le client... Dur

Note de Ding Liren (Ronde 10) : 7/10

Ding Liren - So ½ -½

Les jours passent et se ressemblent pour Ding Liren ! 10e nulle de suite… Visiblement il avait fait ses devoirs et connaissait la ligne surprise de son adversaire. J’aime bien sa conception simple à base de cxd5/Fe2 qui tente de profiter de la position de la dame noire en d5. Malheureusement pour lui, Wesley So joua de manière dynamique et il ne parvint à résoudre son problème de roi qu’en rendant le pion, ce qui scella le partage du point.

Ding Liren

On ne peut pas dire qu’il n’a pas essayé, mais c’est vite devenu assez dangereux pour lui, et il a fait ce qu’il a pu. Un résultat logique, mais qui commence à sérieusement hypothéquer ses chances de qualifications

Note de So (Ronde 10) : 8,5/10

Wesley So

Ding Liren - So ½ -½

Une bonne partie de la part de l’américain. Il a été plutôt malin dans l’ouverture et n’a pas eu peur d’entrer dans le gambit dame via l’ordre de coup standard (d5/e6/Fe7) ce qui est une chose plutôt rare de nos jours. Ensuite il opta pour une vieille variante un peu oubliée (6…b6) et même si son adversaire connaissait, il joua bien dans l’esprit de la ligne en sacrifiant un pion pour l’initiative. Il fut précis dans le milieu de jeu et parvint à surmonter tous ses problèmes.


J’ai bien aimé sa décision de donner son Fb7 pour pouvoir jouer la poussée libératrice e6-e5. C’est quand même dommage ce début de tournoi catastrophique, car Wesley So avait de bonnes choses à nous montrer. Maintenant c’est un peu tard.

 
Les parties de la ronde 10 du tournoi des candidats
Publié le 26/03/2018 - 04:00 , Mis à jour le 26/03/2018 - 14:48
Les réactions (6)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
patbru54 - 25/03/2018 23:57
Il faut relever à ce stade de la compétition dont la fin va être dramatique et passionnante, que Ding Liren est le seul joueur invaincu !
Comme dans beaucoup de sport, les chinois montent en puissance et un chinois affrontant Carlsen, c'est vraiment dans le domaine du possible !

EuropeEchecs - 24/03/2018 12:55
@ustequeurdreville : après avoir reçu plusieurs messages sur ce jeu de mots, nous l'avons retiré; apparemment ce n'était pas si clair que ça pour tout le monde :)

ustequeurdreville - 24/03/2018 10:37
"Prendre les reines du tournoi" Joli jeu de mots!
Sinon, on ne voit pas la note de Kramnik "Lorem Ipsum is simply dummy text" J'ai cru sur le coup à une citation latine!

bolja000 - 24/03/2018 10:35
ma prédiction Karjakin Caruana , partie nulle , Caruana n'a pas à forcer le jeu et il va essayer de simplifier la position , après tout c'est lui le leader après 10/14

escazal - 23/03/2018 18:02
Tres bons commentaires a la fois sur l'humain et la technique. Selectionne bien quelques coups