Les «notes» et «débrief théorique» R7-R9

Le GMI Igor-Alexandre Nataf, en partenariat avec Europe-Echecs, vous offre la rubrique commentée «les notes des joueurs» et le «débrief théorique» en vidéo des rondes 7, 8 et 9 du tournoi des candidats.

Le classement après la ronde 9

Pl. Joueurs Elo Nat Score 1 2 3 4 5 6 7 8 Perf. +/-
1 Caruana, Fabiano 2784 6.0/9 XX =. =. == =. 1. 1= 1. 2910 +15
2 Mamedyarov, Shakhriyar 2809 5.5/9 =. XX =. =. 1= 1. =. == 2861 +6
3 Grischuk, Alexander 2767 5.0/9 =. =. XX =. =. 01 1= =. 2833 +8
4 Ding, Liren 2769 4.5/9 == =. =. XX =. =. =. == 2788 +2
5 Karjakin, Sergey 2763 4.5/9 =. 0= =. =. XX =1 1. 0. 2792 +4
6 Kramnik, Vladimir 2800 3.5/9 0. 0. 10 =. =0 XX =. 1. 2699 -13
7 So, Wesley 2799 3.5/9 0= =. 0= =. 0. =. XX 1. 2701 -12
8 Aronian, Levon 2794 3.5/9 0. == =. == 1. 0. 0. XX 2705 -11
Le «débrief théorique» en vidéo de la ronde 9 du Tournoi des Candidats 2018
Abonnez-vous à la Chaîne YouTube du grand-maître Igor-Alexandre Nataf

Note de So (Ronde 9) : 5/10

So - Grischuk ½-½

Une journée de repos pour l’Américain qui n’a pas pris le moindre risque aujourd’hui et qui a probablement envie que le tournoi se termine au plus vite. Quoi dire de plus ? Il a joué une variante inoffensive de la Berlinoise et le partage du point fut signé rapidement. Une non-partie mais que je ne peux même pas sanctionner vu que c’est la lanterne rouge du tournoi et qu’il n’avait pas envie de mettre « Grischuk on fire ». Il est plutôt lucide ce qui mérite la moyenne même s’il ne nous a pas régalé !

Wesley So

Note de Grischuk (Ronde 9) : 6/10

Alexander Grischuk

So - Grischuk ½-½

Pour Grischuk, les rondes qui vont suivre risquent d’être très mouvementées, car ça sera contre les concurrents directs. Il n’a donc rien contre un peu de repos avant la tempête. Le choix de la défense Berlinoise fut une bonne idée, et la structure jouée aujourd’hui lui était familière vu qu’il avait joué quasiment la même partie le mois précédent contre Anand au mémorial Tal.


Note de Caruana (Ronde 9) : 7/10

Caruana - Ding Liren ½-½

Quelle horreur pour lui que cette partie ! Il aurait pu mériter un magnifique 10/10 mais sa précision si caractéristique de son style l’a abandonnée ! T’es où précision ?? Reviens !! Vous l’aurez compris, sa note est due aux trop nombreuses occasions ratées. C’est dommage pour lui car tous les ingrédients étaient présents : bonne préparation, patience, pression maximale à partir d’un micro avantage, conversion en une position gagnante…

Fabiano Caruana

C’est vraiment une occasion en or de prendre une énorme avance sur ses poursuivants qui s’envole. J’espère que ça ne va pas l’affecter car les rondes contre Mamedyarov (contre qui il a un mauvais score) et Grischuk s’annoncent bouillantes…

Note de Ding Liren (Ronde 9) : 4/10

Ding Liren

Caruana - Ding Liren ½-½

Aujourd’hui, on peut dire qu’il a eu très chaud le joueur chinois ! Il peut remercier madame la chance, car un coup avant de faire nulle il était encore perdant ! J’ai bien aimé sa préparation pointue et certains de ses coups de défense lorsque la position était très difficile (vers le 40e coup, sa défense passive à base de Rf8-g8). Par contre, il ne mérite pas la moyenne à cause du niveau un peu trop bas en défense.


Certes la position était hyper désagréable à jouer, mais il a fait de trop nombreuses imprécisions à ce niveau (23…Fh5?!, 26….Tdb8?!) et surtout, ses très nombreuses gaffes auraient dû finalement lui être fatales (54…Ta7??, 58…Ce7??, 64…hxg5??). De clairs signes de faiblesses de la part du Chinois, qui indiquent probablement un début de baisse de régime. Pour moi il n’a plus le choix : il doit prendre de bien plus gros risques et débloquer son compteur au plus vite. J’espère qu’il va être plus ambitieux et tenter autre chose que d’égaliser le record ridicule de Giri et ses 14 nulles.

Note de Aronian (Ronde 9) : 7,5/10

Aronian - Mamedyarov ½-½

Ça aurait pu être une partie modèle de la part d’Aronian, mais il a joué beaucoup trop vite et du coup, il raté plein de possibilités prometteuses ! C’est bien beau de mettre une belle pression sur son adversaire, mais si c’est pour rater la finition, ça sert à quoi ? Sa préparation fut cette fois-ci simple et très efficace : elle lui permit d’obtenir un avantage durable et sans risque dans une position technique mais pas si inoffensive que ça. Cette partie me fait un peu penser à celle de Caruana jouée ce même jour.

Levon Aronian

Dans les deux cas ça commence par un truc hyper plat, et petit à petit les blancs font leur bonhomme de chemin et obtiennent à chaque fois un gros avantage. Le tournoi est fini pour l’arménien, mais nul doute qu’il va vouloir sauver la face et s’échapper de la dernière place.

Note de Mamedyarov (Ronde 9) : 6.5/10

Shakhriyar Mamedyarov

Aronian - Mamedyarov ½-½

Pas mal d’imprécisions dans la phase technique, mais dans l’ensemble une prestation solide de la part de l’Azéri. Il avait pour objectif de tenir le demi-point contre un adversaire qui ne lui réussit pas trop, et c’est chose faite avec les noirs, donc contrat rempli. La manière, j’ai envie de vous dire, on s’en fiche un peu ! Dans la partie, je n’ai pas du tout aimé ce qu’il a fait en milieu de jeu, surtout à son pauvre Cavalier en e8 et j’ai eu peur que celui-ci se retrouve totalement hors-jeu !


Par contre dès que c’est devenu concret (après 33…Rxe5!) il ne s’est pas fait prier pour saisir sa chance ! Je ne suis pas sûr que ces structures lui correspondent très bien, personnellement je préférais quand il jouait des Grünfeld ou des semi-slaves, c’était plus fun !

Note de Karjakin (Ronde 9) : 9,5/10

Karjakin - Kramnik 1-0

Une partie très impressionnante de la part du Russe, qui lança l’assaut dès le 9e coup avec sa nouveauté 9.h4 préparée à la maison. Mais avec un Kramnik en mode furieux, rien n’est jamais simple et la position ne tarda pas à s’enflammer ! Mais Karjakin est venu en Patron aujourd’hui, et rien ne le perturba : ni les assauts de l’ex-champion du monde, ni la seconde salve marquée par des sacrifices bien plus lourds : il repoussa tout avec une précision extrême (24.Fe1, 28.Tc3).

Sergey Karjakin

Il parvint ensuite à consolider sa position et gagna une fois que les noirs virent toutes leurs menaces repoussées. Il rate la note maximum de peu, à cause du gain très difficile manqué au 20e coup (20.cxb7) Moi je vous dis… attention à la remontada de Karjakin !

Note de Kramnik (Ronde 9) : 5,5/10

Vladimir Kramnik

Karjakin - Kramnik 1-0

Le cauchemar continue pour l’ex-champion du monde. C’est la seconde fois en deux jours qu’il double les noirs, et c’est aussi la seconde fois qu’il se fait surprendre dans l’ouverture par une préparation très puissante de son adversaire. Pourtant on ne peut pas blâmer ses décisions qui furent souvent très intéressantes. Il semblerait qu’il ait joué beaucoup trop de coups avec le mauvais Timing, c’est-à-dire soit trop tôt (11…f5) soit trop tard (14…h6?!) : dans ce genre de position ça ne pardonne pas.


Il trouva pourtant du contre jeu et sacrifia plein de pièces, mais rien n’est passé. : il est tombé sur un super Sergey Karjakin, qui para tout puis le réfuta froidement. J’espère qu’il va vite récupérer moralement, et maintenant le plus urgent est d’arrêter l’hémorragie. Je sais de quoi je parle car c’est arrivé à Radjabov à Londres en 2013 : il avait commencé avec 1,5/2 et avait fini à -6 !

 
Les parties de la ronde 9 du tournoi des candidats

Le classement après la ronde 8

Pl. Joueurs Elo Nat Score 1 2 3 4 5 6 7 8 Perf. +/-
1 Caruana, Fabiano 2784
5.5/8 XX =. =. =. 1. =. 1= 1. 2928 +15
2 Mamedyarov, Shakhriyar 2809
5.0/8 =. XX =. =. 1. 1= =. =. 2874 +7
3 Grischuk, Alexander 2767
4.5/8 =. =. XX =. 01 =. 1. =. 2832 +8
4 Ding, Liren 2769
4.0/8 =. =. =. XX =. =. =. == 2788 +2
5 Kramnik, Vladimir 2800
3.5/8 0. 0. 10 =. XX =. =. 1. 2738 -7
6 Karjakin, Sergey 2763
3.5/8 =. 0= =. =. =. XX 1. 0. 2748 -2
7 So, Wesley 2799
3.0/8 0= =. 0. =. =. 0. XX 1. 2696 -12
8 Aronian, Levon 2794
3.0/8 0. =. =. == 0. 1. 0. XX 2695 -11
Le «débrief théorique» en vidéo de la ronde 8 du Tournoi des Candidats 2018
Abonnez-vous à la Chaîne YouTube du grand-maître Igor-Alexandre Nataf

Note de Grischuk (Ronde 8) : 7,5/10

Grischuk - Kramnik 1-0

Finalement, à force d’essayer à chaque partie, la persévérance a payé ! Sa préparation fut excellente et il posa de gros problèmes à l’ancien champion du monde, ce qui est assez rare pour le signaler ! Dans la finale avec un pion de plus qui s’ensuivit, il joua de manière très précise, même si l’on peut regretter plusieurs fautes dans la réalisation technique, mais vu la tension et le niveau de défense de l'adversaire, c’est normal. C’est plutôt son zeitnot que je lui reproche et c’est ce qui provoque la perte de quelques points dans son cas.

Alexander Grischuk

Sans zeitnot je lui aurais mis 9 au minimum. Bref, une victoire qui tombe vraiment à pic et qui lui permet de se rapprocher des hommes de tête. Bravo Sasha  !

Note de Kramnik (Ronde 8) : 6/10

Vladimir Kramnik

Grischuk - Kramnik 1-0

La descente aux enfers de Kramnik continue : après avoir caracolé en tête avec 2,5/3 , il est maintenant à un point de la lanterne rouge. C’est très sévère, surtout qu’il a dans l’ensemble montré une pugnacité exemplaire et qu’il a parfois très bien joué. Aujourd’hui il a, pour la première fois, vraiment souffert. Son choix de donner un pion au sortir de l’ouverture fut justifié et son accélération pour tenter de mettre Grischuk en zeitnot le fut aussi. J’ai été assez impressionné par son niveau de défense qui fut vraiment magistral dans l’ensemble.


Le problème se situa plutôt dans les quelques opportunités de nulle gâchées en fin de partie (68….Fd7, 75…Ff3!, 76…Ff3), mais on ne peut pas lui en vouloir pour ça car défendre une telle position pendant des heures c’est vraiment un cauchemar. Cette partie signe sûrement la fin de ses chances de qualification et au vue de son tournoi, -1 c’est vraiment trop cher payé, mais les échecs c’est comme ça, il le sait bien.

Note de Mamedyarov (Ronde 8) : 6/10

Mamedyarov - Karjakin ½-½

Encore une partie au rythme plutôt « piano-piano » de la part de l’Azéri ! Autant il est capable de nous faire des accélérations assez phénoménales, autant quand il décide de ne pas trop prendre de risque c’est assez soporifique. Aujourd’hui ça n’était pas entièrement de sa faute : il a été surpris dans l’ouverture mais a plutôt bien réagi. Il a même pris un léger avantage et aurait pu embêter son adversaire. Mais voilà, Mamedyarov ce n’est pas Carlsen, et là où le Norvégien aurait probablement torturé son adversaire des heures durant, l’Azéri a tout échangé (23.Td3?!) et signé le partage du point.

Shakhriyar Mamedyarov

Il a même dit à la conférence de presse qu’il se serait bien transformé en son entraîneur Dreev pour jouer ce style de positions ! Personnellement j’attends de voir ce que ça va donner pour lui dans les dernières rondes. Va-t-il gérer et mettre toute son énergie à tenter de stopper avec les blancs Caruana et Grischuk ?

Note de Karjakin (Ronde 8) : 7/10

Sergey Karjakin

Mamedyarov - Karjakin ½-½

Une très bonne préparation de la part du Russe, qui a visiblement bien potassé sa nouvelle idée c6/b5 dans la Catalane. C’est ensuite que ça pèche un peu, car il a joué des coups trop « normaux » (12…Tc8?! par exemple) et a obtenu une position un peu désagréable à jouer. Mais bon, ça reste une bonne prestation, très solide et ce contre l’homme en forme du moment. 


Pour ceux qui se demandent pourquoi je ne lui ai pas mis plus de points, voici ma réponse : c’est bien de neutraliser ses adversaires avec les noirs, mais il ne reste que 6 rondes et s’il veut se qualifier il va falloir commencer à prendre de bien plus gros risques que ça.

Note de Ding Liren (Ronde 8) : 6.5/10

Ding Liren - Aronian ½-½

Encore des regrets pour le Chinois : Il a obtenu une très bonne position et je pense qu’il aurait pu beaucoup mieux faire dans la finale (29.a4?!). Je me demande si d’avoir choisi la Catalane en ouverture principale avec les blancs pour ce tournoi était une bonne idée ? Car c’est tellement solide et les joueurs en face sont tellement forts en défense que finalement les chances de conversion sont assez maigres. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Kramnik la joue de moins en moins depuis quelques années.

Ding Liren

Il me donne un peu l’impression de souvent tenter dans ses parties… mais « avec le frein à main enclenché », pas en mode « all in/j’envoie tout ». C’est comme si au tennis il ne lâchait pas complètement ses coups pour garder une marge de sécurité.

Note de Aronian (Ronde 8) : 8/10

Levon Aronian

Ding Liren - Aronian ½-½

J’ai bien aimé son attitude dans l’ouverture : il balaya d’un revers les variantes de nulle (par exemple 11…Fc5, 16…Da5+) et a préféré prendre de très gros risques : c’est bien Levon ! C’est l’attitude qu’il faut dans ce tournoi . Mon seul regret, c’est qu’il ne commence à jouer comme ça que tard dans le tournoi. Toujours est-il que dans la partie, ça n’a pas fonctionné comme prévu, et même s’il a réussi à déroquer son adversaire, il fut forcé d’échanger les Dames quelques coups plus tard.


Il joua la finale de manière très active et parvint à annuler sans trop de difficultés. Je lui met une bonne note pour son attitude tout au long de la partie.

Note de So (Ronde 8) : 6/10

So - Caruana ½-½

Une préparation catastrophique : Après 15 coups, il est déjà nettement moins bien avec les blancs. Par contre, dans la finale, j’ai apprécié son sacrifice de qualité très courageux (32.Txe5!) et surtout la finale Cavalier contre Tour et pion qui est survenue tout à la fin ! Mais bon c’est quand même dommage de le voir jouer pour sauver la nulle toute la partie, il ne nous avait pas habitué à ça.

Wesley So

Note de Caruana (Ronde 8) : 9/10

Fabiano Caruana

So - Caruana ½-½

Encore une excellente partie de sa part, même s’il est vrai qu’il fut bien aidé par l’ouverture cadeau de son adversaire. Mais bon, une partie c’est pas seulement une ouverture, et il fut précis techniquement comme à l’accoutumée (13…a6, 19…b5). J’aime vraiment sa façon de jouer et on sent une énorme motivation tous les jours. Pour l’instant c’est le joueur qui mérite le plus de gagner le tournoi, mais il reste 6 rondes et ce sont les 6 rondes les plus importantes. Espérons pour lui qu’il arrive à garder cette stabilité.


 
Les parties de la ronde 8 du tournoi des candidats

Igor-Alexandre Nataf (GMI)

Igor-Alexandre Nataf, né le 2 mai 1978 à Paris, est Grand maître international depuis 1998 - son meilleur classement fut 2596 en avril 2007 - il a également le titre de maître international du jeu d'échecs par correspondance depuis 2010.

Plusieurs fois champion de France en catégorie jeune, vice-champion d’Europe des moins de 14 ans, derrière Péter Lékó, en 1992, il participe aux championnats du monde des moins de 16 ans en 1993, et plus tard, aux championnats du monde des moins de 20 ans. En 1998, il figure dans le top vingt mondial juniors.

Vainqueur des tournois internationaux de Montecatini Terme et Andorre, il obtient ses trois normes de grand maître entre juillet et novembre 1997, à dix neuf ans. En 2001, à New Delhi, il se qualifie pour la coupe du monde où il élimine successivement deux très forts grands maîtres, Emil Sutovsky et Nigel Short (vice-champion du monde en 1993). Il atteint ainsi les huitièmes de finale. Il se qualifie une deuxième fois via Internet à cette Coupe du monde et élimine cette fois le fort grand maître moldave Viktor Bologan.

Igor-Alexandre Nataf

En 1999, sa victoire avec les Noirs sur le grand maître anglais John Nunn est désignée par un collège de grands maîtres « meilleure partie » de l’Informateur d'échecs (ouvrage de référence dans le monde des échecs) numéro 76. C’est le seul joueur français à ce jour à avoir obtenu cette distinction. Source https://fr.wikipedia.org/wiki/Igor-Alexandre_Nataf

Abonnez-vous à la Chaîne YouTube du grand-maître Igor-Alexandre Nataf et n'hésitez pas à l'encourager en cliquant sur le pouce levé.

Le classement après la ronde 7

Pl. Joueurs Elo Nat Score 1 2 3 4 5 6 7 8 Perf. +/-
1 Caruana, Fabiano 2784
5.0/7 XX =. =. =. 1. =. 1. 1. 2943 +15
2 Mamedyarov, Shakhriyar 2809
4.5/7 =. XX =. =. 1. 1. =. =. 2884 +7
3 Ding, Liren 2769
3.5/7 =. =. XX =. =. =. =. =. 2788 +2
4 Grischuk, Alexander 2767
3.5/7 =. =. =. XX 0. =. 1. =. 2788 +2
5 Kramnik, Vladimir 2800
3.5/7 0. 0. =. 1. XX =. =. 1. 2783 -2
6 Karjakin, Sergey 2763
3.0/7 =. 0. =. =. =. XX 1. 0. 2738 -2
7 So, Wesley 2799
2.5/7 0. =. =. 0. =. 0. XX 1. 2681 -12
8 Aronian, Levon 2794
2.5/7 0. =. =. =. 0. 1. 0. XX 2682 -11
Le «débrief théorique» en vidéo de la ronde 7 du Tournoi des Candidats 2018
Abonnez-vous à la Chaîne YouTube du grand-maître Igor-Alexandre Nataf

Note de Grischuk (Ronde 7) : 3/10

Grischuk - Mamedyarov ½-½

Un gros trou dans sa préparation déboucha sur une « non-partie» et Il se fit neutraliser avec les blancs comme un bleu, sans jouer. Ce qui est dommage c’est qu’en général c’est un joueur contre qui Mamedyarov a du mal à jouer (à l’exception de leur dernière rencontre gagnée avec brio par l’Azéri). Du coup, encore une nulle au compteur… et les rondes passent…

Alexander Grischuk

Note de Mamedyarov (Ronde 7) : 8/10

Shakhriyar Mamedyarov

Grischuk - Mamedyarov ½-½

Ça fait la deuxième partie « facile » de suite avec les noirs pour l’Azéri : déjà Ding Liren lors de la ronde 5, qui s’était laissé planter 16…Fa3, et aujourd’hui une partie où il n’a pas eu à produire le moindre coup… Ça commence à faire beaucoup d’offrandes ! Après, sa nouveauté d’aujourd’hui 9…Cc6 est forte et a surpris son adversaire, mais croyez moi, elle était loin d’être introuvable, puisque pour l’anecdote je l’avais joué en Janvier 2017 sur ma chaîne YouTube, en partie de 10 minute !


Je ne connaissais rien et j’avais tout trouvé sur l’échiquier ! Et cerise sur le gâteau, j’ai même mis dans les commentaires la manière d’améliorer ma partie et de faire nulle avec les noirs ! Pour les curieux, allez jeter un œil : https://www.youtube.com/watch?v=kKrL1D9P34s publiée le 17 janvier 2017 : Ragozine avec Fg5 sans cxd5 : variante Fh4!? avec ...h6 et ...g5. Bon, en tout cas, un jour de repos pour Mamedyarov qui aborde la seconde partie de tournoi sous les meilleurs auspices possible niveau récupération et recharge de batteries !

Note de Kramnik (Ronde 7) : 6/10

Kramnik - Ding Liren ½-½

Comme d’habitude, on a eu un vrai gladiateur ! C’est vraiment très plaisant de le voir jouer ainsi, même après des pertes. Il tente beaucoup et n’hésite pas à repousser les propositions de nulles et les répétitions de coups. Par contre je commence à être très inquiet pour lui quant à sa lucidité en partie et à ses excès d’optimisme : il essaie souvent en conférence de presse de justifier des décisions hasardeuses qui lui ont procuré de mauvaises positions et malheureusement c’est souvent juste injustifiable…

Vladimir Kramnik

Regardez donc sa conférence de presse contre Ding Liren : alors qu’il clame qu’il est gagnant par ci, mieux par la, Ding Liren se contente de jouer des coups et de le réfuter… Pour en revenir à sa partie, l’ouverture s’est plutôt bien passée, mais après il y a eu des décisions étranges : 17.d4?!, ou encore 22.cxb5?!. Il a aussi été victime d’oublis (19…d5!). Je pense que malgré un gros mental, il est en train de s’essouffler et il s’en tire bien avec le demi-point. Il faut qu’il fasse attention dans les parties suivantes car ça fait plusieurs fois qu’il prend des risques inconsidérés et que 3 coups après cette prise de risque il se retrouve nettement moins bien.

Note de Ding Liren (Ronde 7) : 7,5/10

Ding Liren

Kramnik - Ding Liren ½-½

Une très bonne partie de la part du Chinois. J’ai particulièrement apprécié sa décision de changer son système contre l’anglaise (voir sa partie de la première ronde contre Aronian). En ce qui concerne la phase d’ouverture, je pense qu’il n’a pas été très précis, mais par contre dans les complications il a été plutôt bon, malgré quelques petites fautes et autres imprécisions : 21…cxd5?, puis 27…Fxd4?!. Il aurait probablement pu obtenir un peu plus de sa position car après sa percée 19…d5! il a vraiment obtenu une excellente position.


Il va vraiment falloir qu’il commence à gagner des parties, car même s’il joue bien, ça n’est clairement pas suffisant : Caruana est déjà à +3 et Mamedyarov à +2. Allez Ding !

Note de Karjakin (Ronde 7) : 8/10

Karjakin - So 1-0

Il est vraiment dangereux dans les positions techniques et plates notre ami Sergey ! La finale qu’il gagne aujourd’hui me rappelle un peu celle gagnée par Leko contre Kramnik à la cinquième partie de leur match de championnat du monde à Brissago en 2004. Sa préparation fut cette fois très maligne et il réussit à attraper l’Américain dans ses filets, ce qui est loin d’être tâche aisée ! Par contre, une fois qu’il obtint l’avantage, il fit une série d’erreurs (12.Re2?!) et celui-ci s’évapora aussi vite qu’il était arrivé !

Sergey Karjakin

On s’attendait alors à une nulle sans intérêt, mais Wesley So peinait dans les derniers mètres et ne réussissait pas à trouver ces « killer moves » qui auraient mis un terme à la partie. Du coup, Karjakin en profita et parvint même à créer une petite pression qu’il cultiva et accentua jusqu’à provoquer une grosse gaffe de la part de son adversaire. En tout cas, j’ai beaucoup aimé la seconde phase de la partie (après 18.Fe4) tout en technique. En Bref, il fut un peu chanceux aujourd’hui, mais il a su saisir les opportunités : bravo à lui et j’espère que ce point va lui faire beaucoup de bien. Rappelons qu’en 2014, au tournoi des candidats, Karjakin avait scoré +5 sur les 7 dernières rondes !

Note de So (Ronde 7) : 4/10

Wesley So

Karjakin - So 1-0

On espérait tous voir Wesley So faire une remontada ! Mais malheureusement elle fut de courte durée, malgré son chef d’œuvre de la veille. Wesley fut de mon point de vue, un peu léger dans l’ouverture. Il se fit surprendre et ne réagit pas au mieux, du coup sa position fut vite compliquée. Mais son adversaire se trompa et il égalisa complètement : Il aurait alors dû faire nulle, mais il fut imprécis et rata plusieurs égalisations claires :15…Ca6!, 18…f5, 21…Fb5.


Ce qui lui plombe sa note c’est surtout son coup passif 26…Te8 qui mis sa tour dans une position très passive (au lieu de 26….Tb6!) : c’est quand même gênant de telles fautes techniques à ce niveau. Ça risque de lui plomber le moral car il repasse à la dernière place. Allez Wesley, fais nous d’autres chefs-d’œuvre comme dans ta partie contre Aronian !

Note de Aronian (Ronde 7) : 2/10

Aronian - Caruana 0-1

Pour moi, Levon Aronian est en Tilt… C’est sa seconde perte de suite, et celle-ci est assez moche : dans une variante super tendue de la Viennoise, il décide de jouer le tout pour le tout avec le coup 16.g4?. Cette attitude est louable mais quand on est hors de forme, c’est vraiment risqué. Cette percée g4 ne fit qu’affaiblir son roque et il se fit cueillir sans grande difficulté. Il essaya quand même de compliquer la position alors que son adversaire commençait à manquer de temps, mais rien n’y fit. Bref, de trop nombreuses fautes (23.Rh2? par exemple), une prise de risque totalement non justifiée : Il est passé à côté de son sujet aujourd’hui.

Levon Aronian

Note de Caruana (Ronde 7) : 9/10

Fabiano Caruana

Aronian - Caruana 0-1

On a eu du grand Caruana aujourd’hui : un point de plus au compteur et ce, au bon moment ! Je dois avouer qu’il est vraiment très bon dans ses choix d’ouverture : il s’efforce de changer à chaque fois. Du coup, il parvient constamment à surprendre ses adversaires et surtout à éviter leur préparation, ce qui s’avère pour lui être une stratégie gagnante. Il connaissait visiblement la ligne assez loin vu qu’après 15…Da5, il avait encore tout son capital temps.


Ensuite, une fois que son adversaire s’envoya en l’air, il fut implacable de réalisme et lui posa un maximum de problèmes pratiques. La fin de tournoi s’annonce palpitante avec ce duel à distance entre lui et Mamedyarov. J’espère que d’autres se joindront à ce duo de tête.

 
Les parties de la ronde 7 du tournoi des candidats
Publié le 22/03/2018 - 00:10 , Mis à jour le 25/03/2018 - 23:43
Les réactions (6)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

patbru54 - 22/03/2018 06:35
On dirait que la fatigue commence à être un paramètre non-négligeable du tournoi....

jplie - 21/03/2018 16:54
la descente aux enfers de KRAMNIK est l 'expression juste .Pour DING LIREN , on pourrait évoquer La muraille de CHINE : Et pour CARUANA , son coté malin comme le Diable !!!!

manonchess - 20/03/2018 10:18
Très intéressant de faire partager le cheminement de la pensée d'un GMI dans l'analyse des variantes.
Didactique et à la portée du plus grand nombre.
Merci Igor-Alexandre Nataf.

WhiteChacal - 19/03/2018 16:07
Excellentes analyses, merci à EE et à l’enthousiasme d'IAN
Courage pour les rondes retour qui seront passionnantes.