Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Partenariat avec Oscaro

Léo Battesti a signé en tant que candidat à la présidence fédérale un accord avec Oscaro pour 150 000 € par an, soit 600 000 € pour la durée d'un éventuel mandat.

« Léo Battesti a signé ce vendredi 25 janvier à 18h, en tant que candidat à la présidence fédérale, un accord exceptionnel dans les annales échiquéennes. Jamais, à l’exception du contrat conclu par Jean-Claude Moingt avec BNP Paribas, il n’y a eu un tel niveau de sponsoring dans les échecs français. 

Mme Véronique Campbell, Présidente du conseil de surveillance d’Oscaro, a souligné la «totale adhésion de son entreprise à la démarche de développement initiée par Léo Battesti» ainsi que «sa grande confiance dans les capacités du leader de liste Les Echecs un sport pour tous» indiquant «ce qu’il a déjà réalisé, avec rigueur, énergie et succès dans le domaine échiquéen est extraordinaire et nous sommes donc très fiers de l’accompagner dans ses projets ainsi que tous ceux qui soutiennent sa démarche.»

Léo Battesti a, pour sa part, tenu à «remercier les dirigeants d’Oscaro pour leur confiance dans une démarche d’ouverture du sport Echecs vers le plus grand nombre». Il a indiqué que «ce sponsoring leur permettrait, s’il était élu, d’enrichir l’action fédérale dans de nombreux domaines». Des améliorations seront d’ailleurs soulignées dans le «Dico de Campagne» diffusé début Février. Elles porteront, principalement, sur la Formation, le soutien au projet des clubs, les équipes de France, le site fédéral, les supports de communcation.

D'autres partenariats en cours

Le candidat a tenu à préciser que d’autres partenariats importants sont en cours indiquant que «Dès l’instant où j’ai pris la responsabilité de conduire une liste, je me suis organisé pour déjà trouver les moyens de cette nouvelle politique». Il est vrai qu’il a une grande efficacité en la matière puisque il a déjà obtenu, par son dynamisme, des soutiens privés et institutionnels a hauteur de 600 000 € annuel pour sa propre ligue et 120 000 € pour développer le Corsican Circuit !

Dès le début avril, dans l’hypothèse d’une élection, les deux partenaires se retrouveront pour peaufiner leur action commune. Oscaro deviendrait «Partenaire officiel de la Fédération Française des Échecs». Le contenu de cette promesse de partenariat détaille les événements et secteurs dans lesquels la collaboration serait la plus forte (Projets de développement des Clubs, Championnats de France individuels, Top 12, Grand Prix FFE, Equipes de France mixte et féminine, équipe de France jeune, site, Echec et mat interactif et Junior).

Oscaro est engagé à attribuer 150 000 € par an, soit 600 000 € pour toute la durée de l’éventuel mandat.

LEADER EUROPÉEN ET NUMÉRO 2 MONDIAL

Oscaro est une entreprise en pleine croissance Sa progression est fulgurante, son Chiffre d'Affaire, qui était en 2011 de 135 millions d'euros, augmentent de 30 à 50 % par an. L'entreprise emploie 650 collaborateurs dans son siège de la région parisienne . Elle s'est fortement développé en Espagne et a déjà investi pour se développer en Allemagne. Elle sera, selon tous les analystes économiques, la 1er au niveau mondial dans les 5 prochaines années. »

Communiqué de Léo Battesti


Publié le 26/01/2013 - 09:40 , Mis à jour le 20/03/2013 - 22:08

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (4)

  • sergelie

    Entre l'invalidation technique du concurrent et un sponsoring opportun sous condition d'élection, voilà des méthodes électives bien singulières...
    Est-ce là la vraie différence entre les deux candidats qui, curieusement, revendiquent le même héritage et la poursuite de la même politique ?

    29/01/2013 13:54
  • centupion

    De toute façon on continuera à jouer aux échecs, et les deux candidats sont de qualité.

    28/01/2013 15:59
  • centupion

    Un accord démontre ses qualités de négociateur qui sont indéniables.
    Un accord sous conditions d'élection est extrêmement maladroit (D'accord avec fzbof) on ne retient que cela !

    28/01/2013 12:29
  • fzbof

    L'accord financier "à condition que je sois élu" me met mal à l'aise. Est ce bien éthique de passer un accord conditionnel avec un candidat ? Cette entreprise devrait soit attendre l'élection, soit signer l'accord avec les dirigeants en place. Je trouve que ça ressemble à du chantage "si vous ne m'élisez pas voilà 600 000 € qui vous passeront sous le nez". Cette entreprise pourrait juste déclarer soutenir cette candidature.
    Sans préférence pour aucun candidat je suis d'accord avec phil1904, on continuera de jouer aux échecs et d'y prendre plaisir...

    28/01/2013 10:51